DEPUIS JANVIER 2010 AGIR (25): La Révolution de l’Islam contre la Structure de Pouvoir Internationale Occidentale (2/3) - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 21:51

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux 

AGIR (25):

La Révolution de l’Islam contre

la Structure de Pouvoir Internationale Occidentale

(2/3) 

 AGIR CONTRE LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

----------o AGIR CONTRE LE NOUVEL ORDRE MONDIAL o----------

LIVRE 34

PARTIE 2 SUR 3

 

 

3) HADITH SUR LE DERNIER KHALIFA AL-MAHDI (AS) ET SON ARMEE A VENIR

 

Buraidah (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit que Le Messager d’Allah (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit: "Il y aura de nombreuses armées après moi. Vous devez vous joindre à celle qui viendra du Khurassan." (Ibn Adi)

 

Le Prophète Mohammed (paix et bénédiction d’Allah sur lui) à dit "Du Khurassan émergeront les bannières noires que nul ne pourra refouler (et elles, les bannières noires continueront d’avancer) jusqu’à ce qu’ils atteignent ‘Illya (Jérusalem) et qu’ils plantent leurs drapeaux dans sa terre." (Tirmidhi)

 

"Des armées portant des étendards noirs viendront du Khurasan. Aucune puissance ne pourra les arrêter et il atteindront finalement Baitul Maqdis (Jérusalem) où ils érigeront leurs drapeaux." (Rapporté par Abou Huraïra)

 

Thawban a rapporté que le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : «Quand vous verrez les étendards noirs venant du Khurasan, allez à eux même si cela signifie ramper sur la neige. Le représentant d’Allah, le Mahdi, sera parmi eux.» (Al Hakim, Ad-Dani, Nu’aym ibn Hamad et Suyuti).

 

« Les gens se lèveront de l’est et ne cesseront de s’élancer, piétant le sol, à l’aide de l’Imam Mahdi (‘Alayhis-Salaam) pour aider à l’établissement de son gouvernement. » (Ibn Majah)

 

"Dans ma nation, vers la fin, apparaîtra un Khalife, qui répandra l'argent que l'on ne pourra plus compter" (Rapporté dans le sahih de Mouslim.)   

 

Abu Saïd Al-Khoudri  rapporte du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) : "Je vous annonce l'arrivée du Mahdi, il sera envoyé alors que des divergences opposeront les hommes et les tremblements de terre se multiplieront, il emplira la terre de justice et d'équité après qu'elle ait été emplie d'injustice et de tyrannie, l'habitant du ciel comme l'habitant de la terre en sera satisfait, il partagera l'argent comme il se doit".

 

4) LE KHURASSAN (AFGHANISTAN) A LA LUMIERE DES PROPHETIES

ARTICLE : « [IMPORTANT] LE KHURASSAN (AFGHANISTAN) A LA LUMIERE DES PROPHETIES »

Traduit par le frère Shawq

Le Prophète Mohammed (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a fait mention dans une de ses prophéties, d'une armée de Musulmans venant de l’Est [al-Mashriq], probablement de la région du « Khûrassan » (Ahmad, Tirmithi, etc, Hassan/Da’if, ikhtilaaf) 

Le Prophète Mohammed (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « Du Khurassan émergeront les bannières noires que nul ne pourra refouler (et elles, les bannières noires continueront d’avancer) jusqu’à ce qu’ils atteignent ‘Illya (Jérusalem) et qu’ils plantent leurs drapeaux dans sa terre. » (Tirmidhi)

Buraidah (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit que Le Messager d' Allah (saws) a dit: "Il y aura de nombreuses armées après moi. Vous devez vous joindre à celle qui viendra du Khurassan." (Ibn Adi)

Que l’on connaît de nos jours sous le nom d’Afghanistan, qui marchera vers l’Ouest, conquérant les cités sur son passage et demeurant invincible jusqu’à la prise de Jérusalem. Cette armée et son Emir prêteront allégeance [baya’ah] au Mahdi. Cependant, sur le chemin de cette armée venue de l’est, se tiendra une puissante bête appelée « Iran » d’où le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) à prévu que le Dajjâl [Antéchrist] surgirait, suivi de 70 000 Juifs d’Ispahan. Ce que l’on peut avancer, c’est qu’il y’aura une bataille majeure entre les forces de la Sunna provenant de l’Est et les Iraniens avec leurs « 70 000 » Juifs qui se tiendront sur la route de Jérusalem.

Il est notoirement connu que l’Iran fut un bastion de la Sunna à travers l’histoire de l’Islam, depuis le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui). Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) avait prédit que le savoir serait pris par le peuple de Salman al-Farissi [un Perse]. Cela arriva dans les faits. Notre Sunna fut consignée et préservée par les plus grands Imams du Hadith tels que l’Imâm al-Bukhary, l’Imâm Muslim, l’Imâm at-Tirmizhi, l’Imâm Abû-Dawud et d’autres encore. L’héritage se perpétua jusqu’à la tragique conquête de l’Iran au 16ème siècle par les Hérétiques Azéris appelés « Safavides ». Après leur conquête, l’Iran qui était à 90% Sahfi’ite devint à 90% Shiite.

« On dit que le Shah avait menacé de punir par la mort toute opposition à ses désirs en ce qui concerne la religion. Si quelqu’un pensait que c’était une menace en l’air, il en était bientôt dissuadé. Comme les Safavides marchand sur la Perse, le Shiisme fut imposé par la pointe de l’épée. Les Sunnites récalcitrants furent traités avec brutalité. Beaucoup furent exécutés. »

« Mais de tels déserteurs et opportunistes sunnites [ceux qui se soumirent], tout aussi utiles et essentiels qu’ils étaient, ne pouvaient fournir l’ossature théologique et juridique pour le nouvel establishment Shiite. Personne en Perse n’aurait pu le faire. Shah Isma’il dut chercher ailleurs…Beaucoup des principaux théologiens et juristes de la période Safavide étaient d’origine « Amili », y compris la figure religieuse la plus influente de l’époque d’Isma’il, al-Karak. La fuite des ressources intellectuelles de la Perse continua. Ce n’était pas un phénomène isolé. » ["Shah Isma`il et l’Etablissement du Shi`isme", Perse Médiévale : 1040-1797, pp. 112-123, David Morgan]

La population eut le choix entre la conversion au Shiisme et la mort. Tous les Savants furent tués et des hérétiques furent amenés du Liban pour créer une nouvelle espèce de Shiisme connu seulement des fous des collines du Caucase et des Amili du Liban. Depuis cet événement, l’Iran qui était un centre de la civilisation Islamique devint un abîme d’obscurantisme et de ruine durant les 400 dernières années. L’Iran n’a été Shiite que durant les 3 derniers siècles sur ses 12 siècles d’Histoire Islamique. A cette période, les Safavides transférèrent leur capitale à Ispahan, le lieu d’où émergera le Dajjâl. Les Safavides réussirent si bien à contrecarrer les incursions des Ottomans en Europe que les autrichiens prièrent pour leur victoire dans les églises et que les diplomates de ce pays affirmèrent que « n’eut été le Shah [Safavide], nous serions aujourd’hui en train de lire le Coran comme ils le font en Berbrérie [Afrique du Nord]. »

A cette époque, seul un peuple pouvait présenter une alternative à cet obscurantisme. C’étaient une petite bande de quelques milliers d’Afghans tribaux [en majorité des Pashtouns Ghilzai] qui écrasèrent les Safavides dans une série de batailles et qui marchèrent vers leur capitale, Ispahan, qu’ils prirent en 1722. Cette petite bande d’hommes tribaux sans entraînement formel pour la guerre fit ce que les Ottomans ne purent jamais réaliser, détruire l’Empire Safavide. Personne ne put défaire ces farouches guerriers tribaux, tout comme ils ne purent jamais se gouverner dans le cadre d’un état [héritage tribal]. Ainsi, ils s’en retournèrent dans leur désormais indépendant Afghanistan, laissant le pays entre les mains de Nader Shah et une succession d’éphémères dynasties se renversant les unes les autres, jusqu’à l’émergence des Pahlavis desquels le Shah d’Iran qui régna dans les années 70 tirait sa légitimité.

En 1998, l’Iran protesta contre le meurtre de 10 de ses diplomates qui servaient en tant qu’espions en Afghanistan au profit de l’Alliance du Nord, durant la chute de Mazar-e-Sharif. L’Iran aligna 200.000 soldats le long de la frontière pour venger le meurtre de ses diplomates. Les Talibans envoyèrent 15.000 soldats à la frontière. Les iraniens se retirèrent et abandonnèrent leur idée d’envahir l’Afghanistan. Ils affirmèrent qu’ils n’étaient là qu’en vue d’une parade [militaire]. Immédiatement après, un accord fut passé pour récupérer les corps des diplomates. L’Iran perdit grandement la face aux yeux du monde, et cela retenti comme un écho de la leçon d’histoire oubliée par l’Iran : les Afghans sont leurs conquérants.

Cette menace a entraînée un soutien international à l’Iran et a accru l’intérêt pour la Russie de faire de ce pays une puissance nucléaire dans la région. Les anciens ennemis se lièrent d’amitié avec l’Iran pour contrecarrer l’effet domino sur un axe qui s’achèverait aux confins de la Mer Méditerranée. Cependant, une nouvelle menace apparue pour l’Iran : l’admiration croissante pour les talibans et leur style particulier de gouvernement « apolitique ». Récemment, cette admiration se manifesta durant la prière du vendredi. 

« Les Talibans que nous maudissons régulièrement, sont parvenus à restaurer la sécurité pour leur peuple. Pourquoi ne pouvons-nous pas en faire de même ? » Déclara Qorbanali Dorri Najafabadi durant la prière du vendredi à Téhéran.

La désapprobation du peuple iranien de l’obscurantisme et du manque d’optimisme inhérent à la philosophie Sectaire Shiite qui se focalise d’avantage sur le martyre de figures historiques que sur la foi l’a amené à opter pour le sécularisme du Shah. Quand le régime du Shah se mit à produire corruption et tyrannie par l’intermédiaire de la police secrète [SAVAC], les révolutionnaires iraniens commencèrent à se rassembler à travers les Universités du pays. Ils promirent la Loi Islamique, la fin de la corruption, la restauration des traditions morales et culturelles. Les 20 années qui suivirent la dénommée « Révolution Islamique » dévoilèrent le mensonge. La prostitution et la drogue atteignirent des records historiques, surpassant les niveaux constatés durant le règne séculier du Shah.

« Le rapport affirme qu’il y a jusqu’à deux millions d’accrocs à la drogue dont certains sont des enfants avec une consommation quotidienne de narcotique évaluée à 5 tonnes pour la seule capitale Téhéran. »

« L'addiction à la drogue fait rage auprès des élèves, la prostitution a augmenté de 635% parmi les étudiants du supérieur et le taux de croissance des suicides a dépassé son record de 109% » affirme le même rapport.

« M.Zam affirme que l'âge moyen des prostituées est passé de 27 à 20 ans au cours des 5 dernières années." (Source : http://news.bbc.co.uk/hi/english/wor...000/822312.stm , BBC, Juillet 2000)

Ce rapport a été commandé par Muhammad Ali Zam, le responsable des affaires artistiques et culturelles de Téhéran. Selon ce rapport, il y a 2.000.000 de dépendants à la drogue qui consomme 5 tonnes d'opium dans la seule ville de Téhéran. L'âge moyen des prostituées est descendu à 20 ans. Il y a 12.000.000 de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté. La dégénérescence sociale et l'inertie du régime ont amené les gouverneurs régionaux et les clergés à vouer une admiration à leurs voisins Sunnites, les Talibans.

L'Afghanistan a eu des problèmes sociaux similaires durant les années de chaos qui suivirent l'expulsion des Soviétiques, sous le règne de Ahmad Shah Massoud, Rabbani et d'autres qui composent "l'Alliance du Nord" au Badakhstan, les 5 à 10% de territoires non contrôlés par les Talibans. Pendant ces années de guerre sous la déchue Alliance du Nord, les filles afghanes étaient kidnappées sur le chemin de l'école et vendues aux riches seigneurs de guerre du Pakistan voisin.

Les chefs de guerre, lorsqu'ils conquéraient un territoire, même brièvement, entraient dans les maisons à la recherche de jeunes filles - parfois impubères - destinées à devenir des esclaves sexuelles. L'Afghanistan était le premier producteur mondial d'opium avec 75% de la production mondiale.

Les Talibans ont éradiqué le crime. Ils ont mis fin à la production d'opium et reçurent même des éloges – timides et à contre cœur- de la part des Etats-Unis pour avoir éliminé 75% de la production mondiale de cette drogue. Durant ma récente visite à Médine, j'ai demandé à quelques Afghans qui avaient visité le pays comment était la situation en Afghanistan. Quand j'ai interrogé un commerçant Ouzbek, il m'a répondu "il y a toujours des combats". Je lui demandais ce qu'il pensait des Talibans en tant que membre d'une ethnie minoritaire. Il me fit la remarque suivante : "Ouzbek, Pashtoun, Tadjîk, cela m'importe peu. Tout ce que je veux, c'est voir ma fille marcher d'un bout à l'autre de la rue sans crainte. Que je les aime ou pas [les Talibans], cela n'a pas d'importance." J'ai interrogé un nomade de Gardes qui était Pashtoun, à la Mosquée du Prophète Mohammed (Paix et bénédiction d’Allah sur lui), à propos de ce qu'il pense de la situation en Afghanistan. Il me dit avec un grand enthousiasme "C'est très bien. Nous avons les Talibans maintenant et nous nous sentons en sécurité." J'ai rencontré un Sheikh dans la Mosquée Sacrée [La Mecque] et j'ai immédiatement reconnu en lui un Perse [Dari] parlant Afghan. Lorsque je lui demandais s'il était Afghan, il répondit "Tadjik astum" [Je suis Tadjik]. Alors je lui dis "Je vois. Vous êtes donc du Tadjikistan?". Il me répondit laconiquement "Non, je suis Tadjik d'Afghanistan." Son refus de se reconnaître en tant qu'Afghan m'a frappé. Il s'est avéré que cet homme était un Sheikh du Fiqh Hanafi à la Mosquée de La Mecque, avec un incroyable savoir et que c'était un très bon Musulman, mâa shâa Allah. Il me dit qu'il n'avait confiance en aucune des parties engagées dans les combats et qu'ils devraient s'asseoir à une table pour créer un gouvernement sur une base multiethnique. Il continua en me disant qu'il ne voyait personne parmi les belligérants ayant une telle volonté et qu'ils voulaient seulement s'entretuer. Cependant, il conclut en disant que l'Afghanistan était désormais totalement débarrassé du crime, chose qu'il ne pouvait pas nier malgré ses différences de vue avec les Talibans.

Etant quelqu'un qui a eu des expériences personnelles intenses avec les Afghans et des interactions régulières avec eux, j'ai trouvé ces rapports récurrents des médias sur la brutalité sous le règne Taliban au mieux risibles et au pire, empreints de malicieux mensonges. Quiconque est familier des langues Afghanes des Daris et des Pashtouns notera que les traductions [sous-titrages] des dires des civils sont plus que douteuses. 

« De même, les photographies récentes fournies par Le RUWA [groupe féministe d'ex-communistes, qui rejettent ouvertement le Hijab] de fosses communes à Hazara et diffusées récemment sur CNN lors d'un reportage spécial sur la "brutalité" des Talibans, montrent des cadavres ayant les traits caractéristiques de Indo-européens, présents chez les Tadjik et les Pashtouns alors que les Hazara sont un groupe ethnique descendant de Mongols et de mercenaires chinois qui ont les traits orientaux. Nous constatons que malgré la "brutalité" alléguée des Talibans et la "suppression des médias", ils permettent à ces journalistes malicieux d'errer dans le pays et de filmer tout en ressortant indemnes.

L'opinion actuelle que le monde se fait des Talibans est directement liée à la menace qu'ils constituent en tant que force Islamique expansionniste en Asie Centrale. A la différence de la révolution iranienne de 1979, l'idéologie des Talibans se répand comme une traînée de poudre dans l'ensemble de l'Asie Centrale, au grand dam des Russes et des Communistes qui règnent sur les républiques Turques de cette région [NDT : Azerbaïdjan, Kazakhstan, Kirghizstan, Turkménistan, Turquie, Ouzbékistan, Tatarstan...] Cette popularité est à l'origine de nombreux groupes révolutionnaires qui représentent une menace sérieuse pour les gouvernants de toutes ces républiques Turques. Elle s'est même propagée au Xinjiang [nord-ouest de la Chine].

Maintenant que le monde capitaliste a gagné sa guerre contre le communisme, une nouvelle menace se présente à leurs démocraties : la Shari'a (La Loi de Allah qui rend les hommes heureux). Pour la première fois en cent ans, cette menace touche le monde Occidental et leurs alliés en Asie telle que la Russie, l'Inde et la Chine. La réapparition de cette menace ne peut être portée au crédit de quiconque si ce n'est des Talibans. Aussi bien les rapports tendus [des Talibans] avec leurs voisins du Nord – l'Ouzbékistan et le Tadjikistan - que leur politique de constante hostilité avec leur voisin de l'Ouest, l'Iran, font de ces événements un cycle qui pourrait mener vers la fin du monde selon les récits du Prophète Mohammed (Paix et bénédiction d’Allah sur lui). L'Afghanistan émergeant comme terre de Jihad au 20ème siècle et maintenant au 21ème siècle n'est pas une coïncidence. Cela rend l'Iran extrêmement nerveux.

« Ces personnes qui lors des prières du vendredi ont exprimé de l'envie [admiration] pour les Talibans ont insulté le dernier Imam [l'Ayatollah Khomeiny] et leur position est inacceptable » écrit l'agence officielle d'information IRNA, citant les propos tenus par Khatami lors d'une conférence de presse limitée aux journalistes iraniens.

Ils ont effectivement commencé à attaquer l'héritage de Khomeiny et la malédiction qu'il jette sur les Compagnons et les femmes du Prophète Mohammed (Paix et bénédiction d’Allah sur lui). Pour l'Iran, le seul choix pour faire face à cette menace était de s'allier avec les plus grands ennemis de leurs ennemis, les Etats-Unis, l'Europe, la Russie et l'Inde. Ainsi, ils ont scellé leur adhésion au monde des mécréants et leur inévitable partenariat avec le faux Messie, le Dajjâl. (le Trompeur borgne de la fin des temps)

Puis, naturellement, ces scénarios ont commencé à menacer les marionnettes de régimes Arabes, faisant trembler les despotes. Evidemment, l'image d'Afghans sauvages s'approchant de leurs frontières, exigeant la bay'ah a un Messie et l'adhésion à la Shari'a ne pourra que mettre fin aux voyages à Las Vegas et aux fêtes sur les yachts. Peut être que quelques membres de la famille saoudienne pourraient perdre leurs actions Euro-Disney. Leur solution a donc consisté à utiliser l'arme la plus efficace avec laquelle ils combattent tout mouvement réformateur dans le monde Musulman : leurs savants. L'Arabie Saoudite possède ses propres cas locaux qui ont placé avec succès une chape de plomb sur les Musulmans du monde en les convainquant que la révolution, c'est la "fitnah". Bien sûr, ils ne considéraient pas que ce fût une fitnah de se révolter contre l'empire Ottoman." ( NDT : Ici, je dois préciser que l'auteur de ce texte ne porte pas les saoudiens dans son cœur. Il affirme que des savants saoudiens ont sciemment remis en cause la validité du hadith sur les bannières noires pour servir les desseins du royaume. N'étant pas un expert en hadith, je n'ai pas de raison de remettre en cause les propos de ces savants ni de mettre en doute leur bonne foi)

 "J'ai vérifié un de ces hadiths et son isnaad [chaîne de transmission]. Le hadîth est le suivant :

"Thawbân rapporte que le Messager d'Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) à dit : 'Trois combattrons pour votre trésor [de la Ka'ba], chacun d'eux étant le fils d'un Khalîfah mais il ne sera remis a aucun d'entre eux. Puis, de l'Est émergeront les bannières noires. Puis ils vous combattront comme il n'ont combattus personne auparavant." "Puis il y a certains mots dont je ne me souviens plus" [propos de Thawbân]. "Puis il dit "Si vous les voyez, prêtez leur allégeance même si vous devez ramper sur la glace. Très certainement, c'est le Khalîfatullâh, le Mahdi."

Ce hadîth se trouve dans le Sahîh Ibn Majâ, dans le Musnad d'Ahmad, dans le Mustadrak d'al-Hakîm et d'autres encore. Maintenant, en analysant la chaîne de transmission présente dans le Sunan Ibn Majâ, j'y ai trouvé les narrateurs suivants :

1/ Rapporté à Ibn Maja par Muhammad Ibn Yahya et Ahmad Ibn Yûsuf. L'Imâm Muslîm dit à propos d'Ahmad Ibn Yûsuf "Il est fiable [thiqqah]." An-Nasâ'i a dit "Il n'y aucun problème avec lui." Ad-Daraqutni le déclare "fiable et noble [thiqqah wa nabîl]."

2/ Abdul-Razzaq Ibn Hammâm as-San'âni, fiable. Ahmad Ibn Hanbal fut interrogé à son propos : "as-tu vu meilleur que Abdul-Razzaq en matière de hadîth ?" Il répondit "Non".

3) Sufyân ath-Thawri, très fiable .Shu`bah, Sufyân Ibn 'Uyaynah, Abu 'AaSim an-Nabîl et Yahya Ibn Ma'în parmi d'autres ont dit: "Sufyân est l'Amîr ul-Mu'mineen" du hadith"!

4/ Khâlid Ibn Mahraan al-Hathaa'. Ahmad Ibn Hanbal a dit "thabt". Ibn Ma'în et an-Nasâ'i ont dit "fiable [thiqqah]."

5/ Abi Qulâba Abdullâh Ibn Zayd al-Harrami. Muhammad Ibn sa'd a dit à son propos, dans son "at-Tabaqah ath-Thaaniyah min Ahl al-Basrah", "Il est fiable [thiqqah]."

6/ Abu Asmâ' `Amrû Ibn Marthad ar-Rahabi. Al-'Ijly a dit à son propos "Shâmi, Tabi'î fiable [thiqqah]."

7/ Thawbân (qu’Allah lui fasse miséricorde), le Compagnon et le servant du Prophète Mohammed (Paix et bénédiction d’Allah sur lui).
8/ Le Prophète Mohammed (Paix et bénédiction d’Allah sur lui).

Dans cette chaîne de narrateurs, il n'apparaît pas de faiblesse. Il y a simplement eu une focalisation sur le terme "Khalîfatullah" pour désigner le Mahdi. Certains ont affirmé qu'Allah ne pouvait avoir de Khalîfa puisque ce mot se rapporte à un successeur qui fait suite à une mort et nous cherchons refuge auprès d'Allah contre cela. Naturellement, Allah est l'Eternel qui ne peut mourir. Plusieurs savants [comme Al-Mâwardi dans " Ahkâm al-SulTâniyah", tout en reconnaissant une divergence de vue] ont affirmé qu'une telle désignation n'était pas possible pour les Pieux Khalifes [citant l'objection d'Abû-Bakr (rra)et de 'Umar (rra) à cela] mais c'est ignorer que les savants du tafsîr ont légitimé l'utilisation de ce terme par exception.

L'Imâm al-Qurtubi déclare dans son tafsîr concernant le verset dans lequel Allah dit à propos de la création d'Adam (ra) "Inni jâ'ilun fi-l ardhî khalîfah " : "Et Adam est 'Khalîfatullâh' dans l'exécution de ses lois et de se ordres. Très certainement, il fut le premier des Messagers. Mais il n'y avait personne avec lui sur terre? Il est dit qu'il fut un Messager pour sa progéniture…" Donc l'Imâm al-Qurtubi n'émet pas d'objection à l'utilisation du terme " Khalîfatullâh" en référence à Adam (ra) au sujet duquel Allah dit lui-même "Inni jâ'ilun fi-l ardhî khalîfah " [Coran : Sourate al-Baqara]. Dans le volume 6 de "Fath al-Bâri Sharh Sahîh al-Bukhâri", l'Imâm Ibn Hajar utilise aussi ce terme en référence au verset précédent concernant Adam, dans le chapitre "Kitâb ahadîthi-l anbiyâ, bâb khalqi Adam."

Ainsi, en se basant sur la chaîne de transmission impeccable de ce hadîth et l'absence de consensus sur l'interdiction d'utiliser le terme " Khalîfatullâh" pour le Mahdi, il est possible de conclure qu'il existe un "biais" particulier chez certains savants de certaines régions du monde, en ce qui concerne ce hadîth. Ceux qui ont étudié le hadîth savent que de plus fortes marges de tolérance ont été accordées à des récits bien plus faibles et au contenu bien plus incertain.

Les Russes étaient loin de se douter qu'en choisissant d'occuper l'Afghanistan sur leur chemin vers les eaux tièdes du Sindh au Pakistan, ils provoqueraient peut-être l'étincelle qui allumerait le réveil Islamique que connaîtra le monde avant la descente de 'Issa fils de Maryam. (Jésus fils de Marie). De cette lutte et de ce Jihad pousseront les fruits d'un mouvement global qui enveloppera le monde de l'incroyance dans l'effroi. Un effroi qu'ils n'ont pas ressenti depuis que les soldats du Sultan ont assiégé les murs de Vienne. Les mécréants ont trouvé un bref sursis et un soulagement grâce aux éléments modernistes Musulmans qui se hâtent de combattre les mouvements d'expansion Islamiques. Cependant, les voix de ces modernistes se font de plus en plus inaudibles à mesures que les voix des Musulmans oppressés se font de plus en plus fortes dans leurs demandes de liberté vis-à-vis des gouvernants oppressifs installés par leurs maîtres européens et américains depuis le tournant du 20ème siècle. (Depuis la chute du Khalifa en 1924 par les mécréants)

Maintenant, au tournant du 21ème siècle, un pays a, pour la première fois depuis 100 ans, proclamé le Livre d'Allah et la Sunnah de Son Messager comme loi, sans compromis. Pour la première fois depuis 100 ans, les Soldats d'Allah combattent les Russes sur le sol Russe. Pour la première fois en près de 100 ans, Kashgar [ville du Xinjiang chinois] connaît une renaissance Islamique et demande un état indépendant basé sur la Shari'a. Les Musulmans du Maroc à l'Afghanistan ont afflués vers les Balkans et ont défait les chrétiens Orthodoxes de l'Est dans leurs propres frontières. Tout ceci [est le fait] d'un petit pays rocailleux d'Asie Centrale, autrefois appelé Khurassan, maintenant appelé Afghanistan, ou les plus nobles et les plus braves des Mujahidîn arabes se sont joints à leurs frères Afghans. Une fraternité destinée à secouer le monde. Les Afghans ont toujours été d'insurmontables et d'indéfectibles combattants, mais jamais des hommes d'états. Les Arabes, sous les bannières de l'Islam, ont une grande histoire de prouesses diplomatiques. Cette combinaison va sûrement représenter la fin du grand sommeil Islamique et le début d'un retentissant Adhân généralisé et concordant.

Dites Inshaa' Allâh…

Wa-Allâhu A'lam

Je suggère aux Musulmans qui détestent toujours les Talibans d'ouvrir leurs yeux et de venir de l'autre côté de la barrière, là ou souffle la brise de la Shahâda.

Fin de citation.

Ce texte a été repris par le site Darulislam qui l'a pris du site du Majlis al-'Ulama d'Afrique du Sud. J'ai essayé de respecter le sens des phrases au mieux sachant qu'une traduction mot à mot est impossible. S'il y a des erreurs, elles viennent de moi.

Source : http://jibal-khurassan.over-blog.com/article-19475370.html

 

DOCUMENT DU SOUTIEN A L’ISLAM


Forum Ansar al Haqq, Message de Jihad 14-11-12

« Document Publié par le Groupe Al-Qaïda  (Document du Soutien de l’Islam) »

بسم الله الرحمن الرحيم

مؤسسة السحاب للإنتاج الإعلامي

La fondation As-Sahab pour la production médiatique

تقدم

Présente

[ وثيقة نُصرة الإسلام ]

[Document du Soutien de l’Islam]

صادرة عن قاعدة الجهاد

Publié par le Groupe Al-Qaïda

Revolution-Islam-Mondiale-33.jpg

كتبها الشيخ المجاهد / أيــمـــن الظــواهـــري حفظه الله

Rédigé par le Sheikh Al-Moujahed / Aymen Al-Dawahiri qu’Allah le préserve

Ramadan 1433H

Au nom d'Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Document du Soutien de l'Islam

Au nom d’Allah, louange à Allah, que prière et salutation soient sur le Messager d'Allah, sa famille, ses compagnons et ses alliés.

Dans ces dangereuses circonstances vécues par notre communauté musulmane, où elle fait face à la plus sévère campagne croisée de son histoire, dans lesquelles ses peuples se sont révoltés demandant la liberté, la fierté, la dignité et l'indépendance sous l'ombre de la législation islamique, et dans lesquelles se sont rassemblées les forces laïques et croisées pour essayer d’arrêter les changements historiques qui se déroulent dans les pays musulmans. Dans ces circonstances dangereuses, l’Oummah islamique doit s’unir autour de la parole du Tawhid. Par conséquent, vos frères dans le groupe Al-Qaïda appellent les musulmans, ceux qui œuvrent pour le soutien de l’Islam, les courants, les groupements et les personnalités islamiques à se rassembler pour soutenir l'Islam et les musulmans, en s’unissant autour des objectifs suivants :

●1

Oeuvrer à la libération des terres musulmanes occupées, et rejeter tout traité, convention ou résolution internationale qui donne aux mécréants le droit de s’emparer des terres des Musulmans. Comme l’emprise d’Israël sur la Palestine, l’emprise de la Russie sur la Tchétchénie et le Caucase musulman, l’emprise de l'Inde sur le Cachemire, l’emprise de l'Espagne sur Ceuta et Melilla et l’emprise de la Chine sur le Turkestan oriental.

●2

Se référer [prendre pour juge] à la législation islamique et refusé de se référer à d'autres principes, doctrines et lois, que ce soit:

A -

La gouvernance des masses qui donne la souveraineté au peuple.

B -

Ou de la gouvernance du système international mis en place par les puissances victorieuses dans la seconde guerre mondiale, qu’ils nomment les Nations Unies, et qui est:

(1)

Contrôlé par cinq des présomptueux, qui imposent leur volonté au reste des peuples du monde.

(2)

Et les membres de son assemblée générale se référent [prennent pour juge] à la majorité et non à la législation islamique.

(3)

Et dont la charte stipule le respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de ses membres, c’est-à-dire le respect de l’emprise de la Russie sur le Caucase musulman, la Chine sur le Turkestan oriental, l'Espagne sur Ceuta et Melilla et Israël sur la Palestine.

(4)

Et qui a émis des dizaines de décisions qui ont permis à agresser les terres de l'Islam, comme la décision de la répartition de la Palestine et la décision de reconnaître le gouvernement d'Israël, et les décisions subséquentes, de même que les décisions imposant des sanctions contre l'Irak, et aussi les décisions qui ont permis à l’alliance croisée d’envahir l’Afghanistan, ainsi que la conférence de Bonn qui a mis en place un gouvernement d’agent à Kaboul.

Et se référer [prendre pour juge] à la législation islamique et refuser de se référer à autre chose requiert que nous cherchions que la charia islamique soit la seule au pouvoir dans les terres de l'Islam et qu’elle ne soit contestée par aucune légitimité ni concurrencée par aucune référence, et que nous refusions de se soumettre au système international, qui représente les plus grands présomptueux dans le monde.

●3

Oeuvrer à arrêter le pillage organisé des richesses des musulmans aux mains de l'alliance occidentale qui occupe les terres de l'Islam, dirigé par l'Amérique, qui est le plus grand vol de l'histoire de l'humanité.

●4

Appuyer et approuver les peuples musulmans dans leurs révolutions contre les tyrans oppresseurs et corrompus, et sensibiliser les peuples à la nécessité de gouverner par la Charia et d’observer les prescriptions de l'Islam, et appeler les peuples qui se sont révoltés à poursuivre leurs révolutions jusqu'à déraciner les restes des régimes corrompus, et à purifier leurs pays de l’avilissement extérieur et de la corruption intérieur, et d'inciter les peuples qui ne se sont pas révoltés à suivre l’exemple de ceux qui les ont précédés, pour que le monde islamique se débarrasse de la gouvernance des agents.

●5

Appuyer tout opprimé ou faible dans ce monde contre les injustes et les présomptueux.

●6

Oeuvrer à mettre en place le Khilafa qui ne reconnaît pas le patriotisme étatique ni le nationalisme relationnel ni les frontières imposées par l'occupant, mais qui met plutôt en place un Khilafa bien guidé sur le minhaj de la prophétie, qui croit à l’unité des terres des musulmans et à la relation fraternel qui les met tous à égalité, qui efface les frontières qui leurs ont été imposées par leurs ennemis, qui cherche à répandre la justice, mettre en place la Shura [consensus], soutenir les faibles et libérer toutes les terres des musulmans.

●7

Chercher à unifier les efforts et les énergies islamiques autour de ces objectifs, y inviter et les diffuser parmi les musulmans.

Ce sont là les objectifs du document du soutien de l'Islam, nous appelons tous ceux qui ont été convaincus par celui-ci à y inviter, à l’appuyer et à le diffuser par tous les moyens possibles parmi les masses de la communauté.

Et l'intention et vers Allah et c’est lui qui guide vers son sentier.

Et que prière et salutation d’Allah soient sur notre maitre Mohammed, sur sa famille et compagnons, et la dernière de nos prières est que la louange est à Allah Seigneur des Mondes.

Vos frères dans le groupe Al-Qaïda.

Représentés par votre Frère,

Ayman Al-Dawahiri

Invoquez Allah pour vos frères les Moudjahidin

Vos frères dans La fondation As-Sahab pour la production médiatique

Source: Centre Médiatique Al-Fajr

Revolution-Islam-Mondiale-34.jpg

A DIFFUSER, A PROPAGER, A TRANSMETTRE

Message de Jihad,  16-11-12

Qu'Allah récompense le frère qui a réalisé cette vidéo et je prie Allah qu'il fasse de son oeuvre un bien pour les musulmans qu'Allah en fasse une action qui alourdira la balance de ses bonnes œuvres le jour où les biens d'ici-bas n'auront plus aucune valeur

Télécharger

http://ia601503.us.archive.org/11/it...de_l_islam.mp4

J’invite les frères et sœurs qui ont pris acte de ce document à répondre à cet appel :

« Ce sont là les objectifs du document du soutien de l'Islam, nous appelons tous ceux qui ont été convaincus par celui-ci à y inviter, à l’appuyer et à le diffuser par tous les moyens possibles parmi les masses de la communauté. »

Diffusez ce document ou cette vidéo dans tout les réseaux sociaux soyez acteurs et pas uniquement spectateurs vous avez le choix: facebook, twitter, blogs, forums, youtube, dailymotion...

et inchAllah ca sera dans la balance de vos bonnes actions..

À défaut de ne pas pouvoir faire plus, je prie Allah de ne pas me priver ainsi que vous de dépenser un peu de notre temps dans le soutien de l'Islam et les musulmans. (Amine.)

Sources :

http://ansar-alhaqq.net/forum/showthread.php?t=19230

http://archive.org/details/DocSoutienIslam

 

J’AI UNE QUESTION… JIHAD

Forum Al-Mourabitoune

01/2009

Ecrit par le Cheikh Muhammad Masood Azhar, traduit par Al-Mourabitoune.

Citation :

A cause de l'intense pression internationale contre tous les prêcheurs authentiques, le gouvernement apostat du Pakistan a de nouveau enfermé le cheikh qui est derrière les barreaux depuis décembre 2001 (Sa première arrestation étant en 1994). Ne l'oubliez pas dans vos pieuses invocations, barakAllahoufikom. 

Un discours éloquent était donné. Discours hautement estimé pour sa simplicité et son style. Un grand rassemblement s'était de nouveau trouvé entrain d'écouter ce  grand discours avec concentration. Quelquefois, on y récitait mélodieusement le Coran à la foule et d'autres fois, on la parfumait avec le parfum des Hadiths du Prophète Mohammed (paix et bénédiction d’Allah sur lui). 

Parfois, le sujet prenait une tournure politique et parfois il rappelait l'âge d'or des Sahabas (Compagnons du Prophète paix et bénédiction d’Allah sur lui). Les poèmes Urdu et Persans complémentés les étonnantes histoires et rendaient le discours très attrayant. L'orateur devenait très émotionnel. Il allumait une lumière dans le cœur des gens qui écoutaient attentivement. Il composait son discours avec un langage adéquat, aussi aisément que l'on place des perles dans un collier.

Les gens qui écoutaient son discours étaient très nombreux. La foule pouvait être vu d'aussi loin que la vue le permettait. Le public était immobile, il n'y avait aucune question, aucunes personnes qui se levaient ou qui regardaient à gauche ou à droite. Tout le monde avait le regard fixé sur la scène. La foule écoutait chaque phrase de l'orateur avec concentration, elle se sentait concerné. Parfois, le silence était brisé par des slogans de "Takbir! Allahou-akbar !" et "l'Islam vivra à jamais !". Cela offrait le temps à l'orateur de se reposer. Mais dès que les slogans s'arrêtaient, la voix de l'orateur raisonnait de nouveau. Le discours continuait selon ce rythme. Tout le monde faisait dou'ah pour qu'Allah donne la force à l'orateur de continuer et que son discours dure plus longtemps.

Soudain, l'orateur interrompit sa parole par une pause. La masse fut momentanément dérangée par celle-ci, puis, leur attention fut détournait de nouveau vers lui par sa forte voix. Seul Allah sait quel dou'ah (invocations) le sermonneur avait récité durant la pause mais le discours devint alors plus intéressant. Son sujet passa désormais à la situation de l'Islam dans le monde. Il citait cet état dans son propre style :

« Mes auditeurs respectés, je déclare, avec pleine confiance et foi, et je n'ai rien de plus dans ma déclaration que la lumière du soleil, que la religion de l'Islam est une religion complète. Pour toute question se rapportant à la vie d'ici bas ou à l'au-delà, l'Islam a la solution. Le monde peut changer, l'attitude des gens peut changer, mais notre religion a le remède pour chaque époque, chaque besoin, chaque classe de gens et chaque attitude. Qu'il soit pour l'adoration, la vie sociale, l'économie ou la civilisation; l'Islam possède ses propres lois inchangées. Que nous voyagions au-dessus des cieux ou sous la terre, nous trouverons certainement le conseil islamique approprié. Si quelqu'un a des doutes sur mon affirmation, il pourra demander toute sorte de question dans la série de Question & Réponse qui suivra, après mon discours ».

Deux portions de la nuit étaient écoulées mais aucune fatigue ni paresse ne pouvait être ressentit sur un quelconque visage. Le prédicateur termina sa parole et annonça que quiconque souhaitait partir pouvait désormais le faire et qu'ainsi, la série de Question/Réponse pouvait commencer, mais personne ne bougea pour autant. Une première personne se leva et demanda: "l'Islam a prescrit des règlements pour les gens sains mais, y a t-il des propos au sujet d'une personne constamment malade comme moi? Mon nez saigne à longueur de journée! Je n'ai pas le temps de parfaire mon Woudhou (mes ablutions) et exécuter ma Salat (prière) que mon nez se remet à saigner! Qu’est-ce que je dois faire? Je me sens honteux de faire mes prières dans de telles conditions de malpropreté, devant mon Seigneur, C'est pourquoi je suis privé de Salat. Quelle est le décret de la Sharia concernant ceci "?

L'orateur répondit d'un ton confiant: "Vous n'auriez pas dû cesser de faire votre prière. Vous devez exécuter le Woudhou et faire vos Salat puisque Allah pardonne ceci. L'écoulement du sang ne cassera pas vos ablutions".

Un autre homme se leva et dit: "je souhaite poser une question concernant ma femme et ses règles mais je ne le fait jamais car je me sens honteux". Le sermonneur répondit: "il n'y a pas à être timide dans les questions qui concernent notre Dîne (religion). En vérité, vous devriez être à l'aise pour la poser, notre Sharia a énormément détaillé concernant la femme et ses règles". Puis il répondit à sa question dans les détails.

La série continua et les gens en furent heureux. L'orateur répondait à chaque question d'une manière telle que tout le monde en était satisfait. Les gens ressentaient de la confiance envers leur conférencier.

Soudain, un visage se leva d'un des coins de ce grand rassemblement. L'homme était d'apparence très mince, ses vêtements étaient déchirés et des signes de déception apparaissaient clairement sur son visage. Mais, bien qu'il était dans un état lamentable et désordonné, il paraissait être très bien instruit et de bonne famille. Son âge avoisiné  les trente ans. Il s'est levé et a dit : « Monsieur, pourrez vous également avoir la réponse à ma question ? ». Sa voix forte avait déplacé les cœurs des auditeurs. L'orateur a regardé ce jeune homme dont des larmes brillantes pouvaient être entrevues à travers ses yeux. Il a dit: "Posez votre question, notre religion a la solution à chaque difficulté Wal Hamdulillah. Notre religion aide toute personne dans sa difficulté et a une sortie pour chaque calamité. Mettez votre question en avant sans crainte".

Après s'être préparé, le jeune homme dit : « Je dois me présenter à vous afin qu'il vous soit facile de comprendre le sens de ma question. Je viens de la belle vallée du Cachemire. Ma question n'est pas en rapport avec moi-même mais, aujourd'hui, je supporte une cause nationale. M'autoriserez-vous à dire quelques mots? ».

L'orateur répondit d'une voix vive: "Oui, bien sûr! Vous êtes en droit de nous la poser, vous êtes même notre invité".

Le jeune homme se teint prêt à parler lorsque des larmes quittèrent ses yeux. Il s'est alors exprimé dans une voix puissante :

« Maulâna respecté, mes chers frères Pakistanais, ne supposaient pas en regardant mon apparence que je sois un mendiant ! Je cherche juste à me renseigner sur une question qui est en rapport avec moi-même et qui concernera peut être chacun d'entre vous. Je vous demande de m'écouter attentivement ou vous subirez vous aussi et très bientôt le même sort. Ne m'écoutez pas comme si vous écoutiez un conte de fée, je vous raconte la vérité. Mon cher savant! Votre parole concernant le fait que notre religion a une réponse et une solution à chaque interrogation m'a poussé à pauser cette question. Avant tout, j'aimerais vous questionner sur le sujet principal. J'espère que vous répondrez à toutes mes interrogations. Ma première question est à propos du mot Jihaad qui a été mentionné dans le Coran et les Hadiths. Qu'est-ce qu'il veut dire? » .

L'orateur a répondu immédiatement : "Le mot Jihaad est dérivé de Jeuhd qui veut dire « faire l'effort ». Tout ce qu'on fait pour ce Dîne sera un Jihaad, même répondre à une question religieuse ou apprendre la religion ou écrire quelque chose sur un sujet important ou délivrer une fatwa, tout est considérée comme un Jihaad".

Le jeune Cachemirien intervint de nouveau d'une voix forte :

« Cher Monsieur ! Je ne demande pas la définition littérale de Jihaad où il est contexte d'usage normal, en effet je demande celle où le Jihaad est utilisé dans le sentier d'Allah. Le contexte où le Jihaad est aussi défini par Quital (lutter). Je me renseigne sur le Jihaad par lequel une personne est appelée un Moujahid. Ma question est concernant le mot Jihaad, qui une fois prononcé dans les rues de Médine, emmené les Sahâba à aller lutter, à s'équiper avec des armes et à courir vers les champs de bataille. Le Jihaad pour lequel notre Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) nous a incités à aligner les croyants sur sa voix, en accord avec son obligation définit dans le Coran. Je parle du Jihaad par lequel on atteint la Shahada (le martyr), le butin et la victoire.

Je questionnais à propos du Jihaad au sujet duquel l'Imam Bourkhari a rapporté 241 chapitres contenant de nombreux Ahadith regroupé sous le titre de Jihaad. Le Jihaad pour lequel l'Imam Muslim a mentionné quant à lui 100 chapitres sous ce même titre, pour lequel l'Imam Abou Daoud a réservé 11 chapitres concernant les vertus et l'importance du Jihaad, pour lequel l'Imam An-Nasaï a mentionné 48 chapitres dans Nasaï Sharif, prouvant l'importance de ce Jihaad tout comme l'Imam Ibn-Majah qui a lui réservé 46 chapitres basés uniquement sur des Ahadith dans son livre de Sunan-Ibn-Majah.

Le Jihaad défini par nos grands Mouhaddithine dans leurs célèbres livres et évoqué par les armes, le martyr, les chevaux, le tir à l'arc, l'organisation de la guerre, l'intelligence, les dépouilles de la guerre, les vertus du combattant, les vertus des blessés, les vertus des flèches lancées. Les termes précitées ci-dessus n'entrent pas dans la catégorie des paroles et des écritures que vous avez défini tout-à-l'heure concernant le Jihaad.

Je vous parle du Jihaad qui peut donner de la dignité aux musulmans, à travers quoi on peut différencier entre un Mou'min (croyant) d'un Mounafiq (hypocrite), à travers lequel les musulmans peuvent terroriser les Kouffar (mécréants) et à travers lequel le règne de la Sharia islamique prend effet. Je me renseigne sur le Jihaad par lequel chaque fitnah est éteinte. Le Jihaad dans lequel notre Nabi paix et bénédiction d’Allah sur lui et ses compagnons ont participé. Le Jihaad durant lequel les anges sont descendus du ciel et au sujet duquel les Houri (femmes du paradis) ont été mentionné.

Le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) encourageait l'envoie de convois pour ce Jihaad. J'aimerais avoir de l'information concernant le Jihaad dans lequel le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a participé personnellement 27 fois et a envoyé des expéditions de son armée plusieurs fois. Je vous ramène au Jihaad pour qui Kaab-Ibn-Malik a été boycotté par le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) parce qu'il n'a pas participé. Je me renseigne sur le Jihaad qui concerne la sauvegarde de nos frontières, quand les chevaux courts et qu'Allah est content, quand le sang coule et a une odeur [de musk], le Jihaad par lequel "le Mou'min achète le paradis (Jannah) en échange de sa vie et ses biens... ».

Le jeune Cachemirien parlait avec aisance, tout le monde était étonné de l'entendre. Sa voix recommandait le bien. « Cher Monsieur ! Ma question concerne le Jihaad pour lequel les nations sont humiliées en l'abandonnant. Le Jihaad qui est le dispositif de protection du Dîne et de ses piliers. »

Le jeune Cachemirien s'est arrêté sur ces mots. Le regard de la foule était dirigé vers l'orateur qui s'asseyait silencieusement, tête baissée; il paru comme quelqu'un de perdu. Après un long silence, il a soulevé sa tête et a dit: « Mon jeune ami! Votre parole est véridique. La vraie signification du Jihaad est bien de lutter dans le sentier d'Allah. C'est la même définition que celle qu'ont écrite nos Fouqaha (juristes). Les kouffar (mécréants) étaient invités à l'Islam, s'ils n'acceptaient pas la da'wah et faisaient obstruction au messager, ils devaient payer la Jizyah (taxes appliquées aux non-musulmans qui vivent en société musulmane/ ou dans les sociétés protégées par les musulmans) et s'ils refusaient ils devaient être combattus. C'est la catégorie du Jihaad offensif. Lutter est la partie la plus importante de la vraie signification du Jihaad Fi Sabilillah et en réalité, le Moujahid est celui qui lutte dans le champ de bataille pour défendre l'Islam et les musulmans.

Cher ami! Le Jihaad est une obligation dans l'Islam et il est le plus vertueux des actes d'adoration. La personne qui meurt dans cette cause est appelée un Shahid (martyr) alors que la personne qui revient vivante est appelée un Ghazi. Le Jihaad est le seul chemin vers l'élévation à la grandeur de l'Islam. Le vrai Jihaad est d'aller défendre l'Islam sur le champ de bataille contre tous ses ennemis. Même si seule la poussière touche une personne durant son Jihaad, le feu de l'enfer sera haram (interdite) sur lui.

Cher petit! Votre remarque concernant les Mouhadithin (experts en science du hadiths) qui ont aussi utilisé le Jihaad dans le contexte du combat est aussi correct". La foule entière fût noyée dans de profondes pensées et détresses après avoir écouté ces mots de la bouche de l'orateur. C'était la première fois qu'ils entendaient cela; défier l'ennemi de l'Islam était aussi une obligation et un acte d'adoration. Le jeune Cachemirien fût entièrement satisfait. Il dit: « cher orateur, je vous suis très reconnaissant d'avoir exprimé la vraie signification du Jihaad que nos pieux prédécesseur (Salafou Salah) comprenaient, et qu'ils ont décrit et expliqués à travers leurs nobles actions. Ma deuxième question porte sur la position de la shariah vis-à-vis du Jihaad? Est-ce qu'il est un Fardh (prescription), un Wajib (obligation), une Sunnah (tradition) ou un acte Moustahab (recommandation)? Est-il un acte important ou pas? »

L'orateur a répondu, « il y a deux types de Jihaad, le défensif et l'offensif. Comme nous l'avons dit, le Jihaad offensif est que les Musulmans devraient inviter les non-musulmans à l'Islam. S'ils n'acceptent pas alors ils devraient être contraints de payer la Jizyah. S’ils refusent encore, alors une guerre doit être engagée contre eux, parce qu'il n'est pas possible qu'un mécréant, un rebelle contre Allah qui nie l'Islam puisse gouverner sur la terre d'Allah. Ce type de Jihaad est Faradh-kifaya c’est à dire que si un groupe réalise cette obligation alors, l'obligation n'incombera pas au reste de la Oummah.

Le deuxième type de Jihaad est le Jihaad défensif. Si les kouffar attaquent un pays musulman alors, le Jihaad deviendra un Fard-ain et l'obligation est complète pour tous les Musulmans de ce pays. Si les Musulmans de ce pays ne sont pas capables à eux seul de repousser les agresseurs alors, il sera Fardh sur le prochain pays voisin et s’ils sont faibles ou paresseux le prochain pays musulman le plus proche est obligé d'apporter secours à son voisin etc., jusqu'à ce que le Jihad devienne un Fardh-ain pour le monde islamique entier, de l'Est à l'Ouest. La définition de Fardh-ain est qu'il sera obligatoire sur chaque individu. Le Fardh-ain oblige, dans ce cas de Jihaad, chaque musulman à participer sans aucune autorisation de ses parents et sans que le conseil de quiconque ne soit nécessaire. Le Jihaad devient un Fardh-ain quand les kouffar attaquent une terre musulmane, quand ils font obstruction aux musulmans de faire la Da'wah, quand ils prennent des musulmans en otages ou sur le champ de bataille et quand les musulmans s'unissent pour affronter les kouffar. Le Jihaad devient Fardh-ain dans les cas précités. La conséquence du Fardh-ain est que quiconque s'abstient de faire le Jihaad sera un Fasiq (grave pécheur)."

Le jeune Cachemirien a dit: "Cher orateur respecté! Une autre question importante est : est-ce-que  lutter dans le sentier d'Allah était une obligation au temps et à l'époque du Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) uniquement ou est-ce qu'elle le sera pour tous les Musulmans jusqu'au Jour du Jugement? Pourriez vous m'éclaircir avec l'aide d'Allah et Son pouvoir sur le Moujahid, est-il lié à une époque spécifique, tout comme les verset du Coran tel que: Si vous ne prenez pas les devants pour le Jihaad (en le faisant et l'encourageant) alors Il vous punira sévèrement ainsi que les différente formulation de hadith tel que "Lorsque vous deviendrez lâches et craindrez de mourir et d'être martyre et lorsque vous vous accrochez à la vie d'ici bas et vous vous rivalisez pour ses honneurs et rangs alors, toutes les nations du monde vous attaqueront et vous vaincront". Ou cet autre Hadith ou le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui)  a affirmé, "Si vous délaissez le Jihaad alors Allah vous humiliera". Est-ce que toutes les formulations précitées sont valables pour une époque bien spécifique ou pour tout les temps?".

Le conférencier répondit: "Cher ami! Le Jihaad dans le sentier d'Allah est une obligation en Islam. En effet, toutes les obligations de la religion sont protégées à travers la préservation du Jihaad. Cet acte du Jihaad est décrété jusqu'au Jour Dernier. Le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a affirmé cela: "Le Jihaad continuera jusqu'au Jour du Jugement". Il a aussi affirmé dans une autre formulation," Un groupe de ma Oumma (nation) continuera de lutter Fisabilillah". Nous trouvons dans ces Ahadith que l'acte béni du combat continuera jusqu'au Jour du Jugement (Qiyamah). Le soutien d'Allah vient toujours appuyer le Moujahid. Quand le Moujahid entrera sur le champ de bataille, il ne sera jamais seul. Il aura la puissance d'Allah qui l'assistera, s'il est fort ou faible, en grand nombre ou en petit nombre, bien équipé ou mal-équipé, Son Seigneur sera toujours à ses côtés à condition qu'il défie les ennemis avec sincérité.

Cher ami! Les hadiths que vous avez cités, et les menaces du Coran sont honnêtes. Et l'ordre est bien valable jusqu'au Jour du Jugement. C'est pourquoi aucun Mouhadith (expert dans la science du hadith) ou Faqih (jurisconsulte) n'a écrit ou dit que ce Jihaad ou cette lutte a été arrêté. En revanche bien sûr, se sont les Anglais qui ont mis en place une ruse et ont tenté de prôner un faux Prophète afin qu'ils puissent sortir le zèle du Jihaad des esprits des musulmans et afin qu'ils puissent annoncer que les musulmans sont des adorateurs de la paix. Quelle relation est-ce qu'un musulman a vis-à-vis de la lutte? Tout a été planifié pour se produire afin que les Anglais et leurs alliés puissent s'emparer des Musulmans. Ainsi, un "Prophète" de création britannique du nom de Mirza Qadiani, a osé annoncer que ce Jihaad avait été aboli."

L'orateur resta silencieux après cette intervention bien claire. Il ajouta les nouveaux points suivants dans les esprits des auditeurs pour récapituler :


- Lutter est une obligation importante de l'Islam.

- L'acte de combattre continuera jusqu'au Jour de Jugement.

- Les musulmans ne gagneront rien en délaissant le Jihaad si ce n'est se faire humilier.

- La personne qui nie le Jihaad ne peut être musulmane.

- Un faux Prophète a annoncé l'abolition du Jihaad pour satisfaire les Anglais.

 

Une fois encore, la voix du jeune Cachemirien retentit dans l'air:

« j'arrive du Cachemire depuis quelques jours à peine. Vous savez probablement que le ciel du Cachemire appartient aux musulmans. Mais aujourd'hui, ce beau ciel des musulmans a été transformé en un noyau de feu. Les musulmans sont balayés de l'existence pour la seule raison d'être musulmans. Les loups sanguinaires hindous tournent autour de nous librement. Les écoles sont démolies et nos enfants innocents sont brûlés vif. L'histoire même de la destruction des mosquées et des madrassas (écoles) est des plus choquantes.

Mon orateur respecté! Le grand crime de la vallée du Cachemire est devenu l'Islam et les plus grands coupables en sont les musulmans. Bon nombre de sœurs musulmanes du Cachemire, qui sont aussi nos sœurs, sont devenu veuves, et nos enfants sont devenus orphelins.

Cher monsieur! Une immense oppression a eu lieu au Cachemire d'une  façon telle que les cieux en ont été secoués. Des tringles à repasser ont été placées dans les parties privées des jeunes filles musulmanes puis des balles leur ont été tirées. Les filles innocentes de cette Oumma ont été violées et assassinées. Sous ces conditions si critiques, nous avons prix la ferme intention de tout sacrifier pour notre Islam et c'est dure. Nos femmes sont aussi entrées dans le champ de bataille, à côté des hommes, pour défier l'ennemi. Nous luttons dans une guerre pour protéger notre Islam et notre Saint Coran. Nous savons que l'ennemi est bien équipé avec les armes technologiques les plus récentes. Enragés, ils brûlent tout pour assoiffer leur vengeance. L'ennemi est entré au Cachemire avec l'intention de nettoyer la vallée

de l'Islam et des musulmans. L'ennemi est bien équipé, il possède des avions bombardiers de combat, et des chars.

Nous sommes faibles, inexpérimentés et mal équipés; nous sommes entrés dans le champ de bataille en plaçant notre seul confiance en Allah. Nous souhaitons entendre le fait que l'ordre du Jihaad et sa préparation existe bel et bien dans le Coran afin de rendre à notre ennemi un coup mortel. Malheureusement, si on nous a tout enseigné de la parole de notre Messager (paix et bénédiction d’Allah sur lui), en ce qui concerne les vertus et les règles du Woudhou (ablution), celles du Hajj (pèlerinage), de la Zakat (aumône) etc., si nous avons été informés du respect pour nos aînés et de la clémence dû à nos petits, nous n'avons pas été informés des décisions de l'Islam sur la manière de négocier avec l'ennemi. Nous avons été privés de l'histoire de nos ancêtres. Les sensations de dégoût pour la paresse et la lâcheté n'ont pas été inculquées dans nos cœurs. Nous avons su que notre Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) poussait toujours les croyants à lutter. Il invitait les gens à lutter et s'impliqué lui même.

C'est pourquoi les gens de son époque ont atteint dignité et honneur. Ils ont sacrifié leurs vies pour construire la paix et l'honneur. Cependant, nous n'avons pas été informés aujourd'hui de ces choses ni été avisés qu'il y a mention de ceci dans le Coran. Nous ne savions pas où étaient cet enseignement dans les héritages du Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui). Ainsi, nous sommes à cette époque tous témoins de l'oppression de notre ennemi, uniquement pour avoir demandé un droit légal. L'honneur de nos femmes est pillé devant nous.

Cher orateur! Vous ne pouvez pas croire ceci, une sœur a été décapitée devant ses frères. Une mère est souillée devant ses fils et une femme violée devant son mari. Mon orateur respecté! Si seulement nous avions été renseignés sur la manière d'apprendre à utiliser une arme qui est une partie importante de notre religion. Mais, nous ne savons pas pourquoi ces informations ont été gardées secrètes sur nous. Nous payons maintenant le prix par la punition infligée par notre ennemi.

Al Hamdoulillah, nous avons commencé le Jihaad sans aucune formation ni armes, mais simplement en plaçant notre confiance en Allah parce que nous avons la foi en tant que musulmans et que le nombre de gens de notre communauté dépasse déjà le milliard. Nous sommes aussi convaincus par notre religion pour laquelle Mohammad Ibn-Qasim  partit du Hijaz à Kaboul à cause des larmes d'une fille. Nous sommes les partisans de la religion pour qui Tariq Ibn Ziyad mena une guerre historique sur les rivages de l'Andalousie pour rendre justice à une fille Chrétienne. La même religion pour qui Mahmoud Ghaznawi et Ahmed Shah Abdel a marché d'Afghanistan jusqu'en Inde, et ceci est désormais gravé dans l'histoire.

Nous sommes totalement confiants qu'une fois que les terribles larmes de nos mères et sœurs ont été entendues des collines du Cachemire, alors les musulmans du Pakistan deviendraient agités. Ils deviendraient sûrement agités après avoir écouté les hurlements des enfants musulmans brûler.

Cher orateur! Nos mères ont mis plein d'espérance dans les esprits de leurs enfants qui ont perdu tout espoir afin qu'ils ne s'inquiètent pas! La nuit sombre d'oppression sera très bientôt passé, un savant de cette Oumma, un disciple du Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui), un jeune de bonne foi à l'image de Salahouddin Al Ayoubi viendra et changera notre existence en une vie d'honneur et de dignité.

Cher Monsieur! Je suis venu au Pakistan avec le même message. J'ai demandé la même chose à chaque individu. Je les ai invités par le lien de sang qu'il y a entre musulmans. Je leur ai donné un juron par le nom d'Allah. Je les ai prévenus d'un futur dangereux. Mais, l'oreille de personne n'a été affectée. Personne n'a écouté ce que je disais. Quelques-uns m'ont entendus et ont versé quelques larmes. D'autres ont senti qu'il était suffisant de condamner ces actes verbalement. Certains ont prouvés leur sympathie en écrivant un article dans un journal ou arrangeant une protestation ou une conférence puis ils se sont assis avec contentement. Mais, les mères et les sœurs du Cachemire, les mosquées détruites et les pages du Coran Sacré profanées, les orphelines et les garçons n'ont pas besoin de larmes ou de discours, ni ils bénéficieront de ces conférences ni ils n'atteindront la liberté par ces protestations.

Maulana respecté! Quelles sont les verdicts de notre religion pour une époque si critique? Devons nous rester nous-mêmes à notre place? Est-ce que nous devons nous abstenir de nous appeler musulmans? Quelles sont les verdicts de l'Islam pour une telle époque? Quelle est la décision de l'Islam qui se rapportent à nous même et aux autres musulmans, à vous et au peuple du Pakistan en général? »

Une fois que le jeune Cachemirien eu complété son discours, tout le monde avaient les yeux pleines de larmes, les cœurs étaient chagrinés. Des pleures furent entendues dans tout les coins de la salle. Les gens attendaient la réponse de l'orateur, mais tout le monde étaient étonné, l'orateur demeuré silencieux. Son visage reflétait le chagrin de son cœur. Ses larmes avaient traversé ses joues et sa barbe était mouillée.

Durant le silence de l'orateur, la voix du Cachemirien s'est élevée encore une fois, elle explosait de nouveau:

« Cher orateur! Si l'Islam est nettoyé de la vallée du Cachemire, alors ces mêmes actes d'oppression seront répétés au Pakistan. Les intentions des Hindous ne sont pas limitées uniquement au Cachemire mais, ils veulent aussi le Pakistan comme une partie intégrante de leur entité. Mon savant respecté! Il n'y a aucun doute que l'Islam est une religion complète mais informez-nous sur les procédures que l'Islam a placé pour la sécurité et la protection de cette religion et de ces partisans? »

L'orateur commença à répondre d'une voix basse: "Cher fils! Vous avez éveillé l'émotion de notre Imane (foi). Sans doute, l'Islam ordonne de faire le Jihaad dans de telles circonstances mais la peur de mourir et l'amour des luxes de la vie ici bas (douniya) nous ont éloignés de cette obligation importante.

Ô! Jeune homme! La vrai raison est que nous n'avons pas été soumis au feu qui vous a brûlé. Nous menons une vie paisible et luxueuse. C'est pourquoi nous sommes si loin de la vraie signification du Jihaad. Parfois, nous sentons que la religion d'Allah est humiliée. La loi du Coran est devenue moins importantes que celle des Anglais mais, nous pensons tranquillement que notre honneur est encore intact.

Cher jeune homme! La vraie signification du Jihaad n'a été ressentie que par ces musulmans qui ont été des témoins directs des événements. Nous avons été témoin de tout mais de très loin. Écrire avec le stylo ou parler avec la bouche est très simples mais la personne devant qui sa fille a été décapitée, s'il était questionné sur les règles de la shari'ah concernant le Jihaad, il aurait été sûrement capable de répondre correctement.

Bien que nos yeux ne soient pas aveugles, les circonstances environnantes nous ont éblouis.

Cher Fils! En vérité, J'admets aussi que le seul chemin pour l'honneur et la dignité de la connaissance et du savoir et le seul chemin vers l'élévation de l'Islam est le Jihaad. Si nous délaissons le Jihaad alors l'ennemi de l'Islam égarera les gens ouvertement. Il détournera les esprits des musulmans de leur 'Oulamas (savants) et de leur Dîne. J'admets aussi que pousser les gens au Jihaad et les inviter à travers notre propre participation étaient notre obligation mais, nous l'avons délaissé.

C'est notre amour de la fortune qui régnait quant les mécréants opprimait les musulmans à Bukhara et à Sumarqand. Les 'Oulama d'Afghanistan étaient occupés à débattre des notions de Fardh-ain et de Fardh- kifayah, des conditions du Jihaad, de la shari'ah du Jihaad, etc. Quand, les kouffar les ont attaqués à eux, c'est à ce moment là qu'ils étaient contraints de comprendre ce que signifiait véritablement le Jihaad. Ils ont publié rapidement des Fatawah (verdicts religieux) et ont compté sur leur force naturelle, ils ont même jeûné en affrontant leur ennemi. Aujourd'hui, nous faisons la même chose. Faites dou'âh pour qu'Allah nous donne la compréhension de cette question avant qu'il ne soit trop tard.

Cher jeune homme ! Qu'Allah vous récompense ; vous nous avez dirigés vers le chemin à travers lequel nous pouvons gagner le plus haut degré, l'honneur et la liberté. Nous pouvons gagner l'amour d'Allah et de son Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui). Sans doute, notre Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) était le prophète de la paix et aussi le prophète de l'épée. Notre Nabi (paix et bénédiction d’Allah sur lui) est allé en avant dans le champ de bataille portant son armure et son épée. Notre Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a poussé aussi les Sahabahs dans le champ de bataille. Maintenant, il nous incombe de corriger notre façon d'agir. Nous devons retourner au Cachemire pour protéger nos mères et nos sœurs. Nous sacrifierons nos vies pour notre Seigneur lui témoignant ainsi de son unicité et de la grandeur de son Islam. Inshaâ Allah!

Ô Allah aide nous à comprendre la vérité de nos obligations envers notre Oumma et aide nous à participer et à continuer la lutte par ce Jihaad... Amine... Soumma-Amine.

 

Suite et fin page suivant :

AGIR (25) :

La Révolution de l’Islam contre

la Structure de Pouvoir Internationale Occidentale

(3/3)

Partager cet article

Repost 0

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche