DEPUIS JANVIER 2010 AT-TAWHID 2 : « Les types de monothéisme » - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 17:45

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

AT-TAWHID 2 :

« Les types de monothéisme »

 At-Tawhid-monotheisme-Islam-2.jpg 

----------------o LE MONOTHEISME EN ISLAM  o---------------

Posté le 13 juillet 2004 à 08:00:00 - Tiré du livre du Shaykh Mohammad Ibn Ibrahim Al Shaikh : "Les types de monothéisme". Revue et mise en forme par l'équipe d'Al-Mourabitoune.

 

Au Nom d'Allah le Tout Clément, le Tout Miséricordieux

Louange a Allah Seigneur l'univers, bénédiction et salut sur le Messager d'Allah le dernier Prophète, sur sa famille et sur ses Compagnons jusqu'au jour du Jugement dernier

La meilleure et la plus noble des sciences est celle du monothéisme. Le meilleur combat saint (Jihad) est celui de la lutte pour la suprématie du monothéisme et sa purification de tout ce qui peut l'entacher et de toutes les hérésies qui s'y sont infiltrées a travers le temps et a l'insu de ceux qui possèdent la véritable foi. Au cours de cette période de distraction, la communauté a été dirigée par des oulémas et des penseurs qui l'ont menée vers l'abîme, car ils l'ont écartée de la voie islamique pure sous la bannière d'idées et de croyances ornementées, mais fausses. Les vrais musulmans, en particulier les orthodoxes de la Sunna, sont appelées a démontrer aux musulmans la vérité et relancer le principe du commandement du bien et de l'interdiction de ce qui est blâmable. Tous ceux qui détiennent le savoir du Livre et de la Sounna savent que cette communauté ne peut retourner a sa gloire, sa dignité et ses victoires que par la purification de ses croyances des imperfections et des failles sombres qui ont entaché sa foi. Il est, donc, impératif pour nous de dévoiler les sources de ces impuretés.

Partant de cette base, frère musulman! Nous avons tenu à rédiger cette lettre afin de mieux comprendre notre grande religion et de redevenir les serviteurs fidèles d'Allah que ce soit dans l'obéissance ou dans l'adoration. Allah dit: « Je n'ai crée les djinns et les hommes que pour qu'ils M'adorent » [Sourate Adh-Dhariyat 51:56]

C'est à dire pour les commander de M'adorer et que cette adoration Me soit exclusive. Tel est le monothéisme prônait par les Messagers (Paix soit sur eux) depuis le temps de Noé jusqu'a celui de notre Prophète Mohammed. Étant donné que le monothéisme est le principe essentiel de la foi des sunnites, il est nécessaire de le faire prévaloir dans son image la plus complète afin que son concept se réalise dans tous ses sens et que le terme corresponde parfaitement au sens. Ceci ne peut se réaliser que grâce à deux conditions

Premièrement

La réalisation de ses concepts théoriques en relation avec les preuves tirées du Livre d'Allah, de la Sunna de Son Messager et de la raison saine

Deuxièmement

L'application du monothéisme dans la réalité effective; ce qui manifestera ses effets sur les serviteurs d'Allah. De part ses concepts théoriques, le monothéisme se compose de trois types

Le monothéisme de la souveraineté déiste

Le monothéisme divin

Le monothéisme des dénominations et qualités divines

Nous allons maintenant expliquer la signification de ces concepts et les notions qu'ils contiennent 

Le monothéisme de la souveraineté déiste

Relatif au nom de Rabb «Seigneur» ce terme implique plusieurs sens (dans la langue arabe), il veut dire: L'éducateur, le défenseur, le souverain, le maître, le commandant. Dans son sens religieux, il signifie la croyance qu'Allah est le créateur des hommes et de leur subsistance, il leur donne la vie et la mort. Il signifie aussi la foi dans le destin d'Allah et dans Son unicité en Soi

La preuve sur le monothéisme de la souveraineté déiste:

Toutes les preuves qui sont valables religieusement ont été établies sur la nécessite de la souveraineté absolue d’Allah. Le Tout-puissant dit :

« Louange a Allah Seigneur de l'univers » [Sourate Al Fâtiha 1:2]

Et Il dit aussi

« La création et le commandement n'appartiennent qu'a Lui » [Sourate Al-'Araf 7:54]

« C'est Lui qui a crée pour vous tout ce qui est sur la terre » [Sourate Al-Baqarah 2:29]

« En vérité, c'est Allah qui est le Grand Pourvoyeur, Le Détenteur de la force, l'inébranlable » [Sourate Adh-Dhariyat 51:58]

Nous disons à ces ignorants qui renient Allah qu'il n'y a pas de personne raisonnable qui puisse accepter l'existence d'un effet sans cause, d'un acte sans acteur ou d'une création sans créateur. Personne ne conteste le fait que l'existence d'une aiguille implique automatiquement l'existence de son producteur. Comment, alors, ce grand univers qui intrigue les esprits peut-il exister sans créateur? Comment cette organisation de l'univers puisse-t-elle avoir lieu sans organisateur? Personne ne peut dire cela à moins qu'il manque de raison ou de compréhension. En somme, les preuves sur l'existence d'Allah en tant que créateur de tout sont innombrables. Allah a raison quand il dit

« Ont-ils été crée a partir de rien ou sont-ils eux les créateurs? » [Sourate At-Tûr 52:35]

Les polythéistes précédents ont eux-mêmes reconnu l'unicité d'Allah ainsi que les partisans des autres confessions, notamment les Chrétiens et les Juifs. Hormis les temporalistes (Dahriyya) dans le passé et les communistes de notre temps, personne n'a renié l'existence du créateur. Allah dit :

« Si tu leur demandes: "Qui a crée les cieux et la terre?", ils diront: "certes Allah!" »  [Sourate Loqman 31:25]

Les païens reconnaissaient la suprématie d’Allah, cependant ils associaient d'autres divinités avec Lui, ils les adoraient et les considéraient égales à Allah, même dans le droit à l'affection et à la soumission, cependant ils croyaient que ces divinités n'avaient pas le pouvoir de créer, de faire exister, d'apporter le bien ou de repousser le mal. Frère monothéiste! Sache que ce monothéisme ne fait pas entrer les hommes en Islam, ne protège pas leur sang et leur propriété et n'empêche pas l'accès en Enfer à moins qu'il soit accompagné de monothéisme divin

Le monothéisme divin

La divinité de Dieu signifie l'adorer et l'obéir. Cette qualité désigne l'adorer par mérite comme Allah l'affirme en disant : « Allah! Point de divinité a part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même "Al-Qayyoum" » [Sourate Âl-'Imrân 3:2]

Religieusement, ce monothéisme signifie l'exclusivité de l'adoration et de l'obéissance a Allah, notamment par la prière, le jeune, l'aumône, le pèlerinage, l’immolation, l'honoration des promesses faites a Allah, la crainte, l'espérance et l'amour. Tous ces aspects d'adoration et d'obéissance doivent être pratiqués par soumission et à l'affût du Plaisir d'Allah. La réalisation de ce type de monothéisme ne se produit que par deux conditions

Premièrement

Toutes les formes d'adoration doivent se faire pour Allah en exclusivité sans qu'on ne Lui associe une vénération de n'importe quel être; il ne faut en aucun cas attribuer des droits et des qualités du Créateur à une créature. Nous n'adorons qu'Allah, nous ne prions qu'Allah, nous ne prosternons que pour Allah, nous ne faisons de serment que par Allah, nous ne faisons de promesses que pour Allah et nous ne dépendons que sur Allah. L'unicité divine implique l'exclusivité absolue de notre adoration pour Allah. L'adoration peut prendre plusieurs formes, notamment la forme verbale par la langue, la forme pratique par l'acte et la dépense de l'argent ou la forme de la croyance par le cœur.

Deuxièmement

L'adoration doit être conforme aux commandements et aux interdits d'Allah et doit correspondre à la tradition de Son Prophète. La condition du monothéisme Divin demeure toujours celle de la soumission totale aux préceptes du Coran et de la Sunna, c'est justement la véritable signification de l'attestation "Qu'il n'y a nulle divinité autre qu'Allah et que Mohammed  est le Messager d'Allah"

La reconnaissance de l'unicité d'Allah par l'adoration, la soumission et par l'obéissance est la vraie réalisation de l'attestation qu'il n'y a nulle divinité autre qu'Allah, la poursuite de la tradition du Messager d'Allah et l'obéissance a ses commandements est aussi la réalisation juste de l'attestation que Mohammed est le Messager d'Allah. Seuls ces deux éléments sont susceptibles donc de sauvegarder le musulman, il ne faut alors s'arbitrer que par ces deux principes, Allah dit à Son Prophète :

« Demeure sur le droit chemin comme il t'est commandé »  [Sourate Hûd 11:112]

Allah a ordonné Son Prophète de demeurer sur le droit chemin et que cette droiture soit conforme au livre et à la Sunnah, tout autre chemin est voué en enfer, car il ne peut mener qu'a l'égarement

La fidélité: 

Elle consiste a ce que l'homme ne vise par ses dires, ses actes internes et externes que la face d'Allah exclusivement, il ne doit rechercher ni profit ni richesse de quiconque. Le polythéisme exclue la fidélité, car si le coeur est dénudé de fidélité, il est rempli d'hypocrisie. Cette dernière oriente l'acte vers des êtres en dehors de Allah ce qui constitue le polythéisme mineur

La dépendance:

C'est avoir une confiance absolue en Allah et se confier totalement à lui seul. Cependant, pour aboutir à cet état, il faut renier tout en dehors d'Allah et n'user que des moyens présents par le Tout-Puissant. Ainsi, il convient de dire que la dépendance consiste à faire usage des moyens et de les renier en même temps, c'est à dire ne pas dépendre seulement sur ces moyens et de ne pas s'y attacher de loin ou de près.

L'amour d'Allah:

Aimer Allah est l'un des principaux piliers du monothéisme divin et heureux celui qui jouit de cette affection

L'espérance et la crainte:

Ces deux éléments sont les plus importants fondements du monothéisme. Chaque musulman est appelé à craindre Allah et de ne craindre personne en dehors de Lui. La crainte se situe dans le cœur, mais ses effets englobent tous les membres du corps. Le croyant demeure sain et sauf tant qu'il est craignant, mais une fois qu'il est dépourvu de ce sentiment, il est égaré. Par ailleurs, la crainte d'un être autre qu'Allah est la pire des dépravations. L'absence de la crainte engendre plusieurs effets nuisibles notamment le manque de fidélité envers Allah ou du moins son partage avec d'autres êtres, la crainte de l'épreuve religieuse et le rejet des actes, les calamités telles que la pauvreté extrême, les maladies et la privation, etc.

La patience:

Elle est considérée parmi les principaux fondements du monothéisme, car les hommes sont exposés en permanence aux épreuves. Il y a plusieurs types de patience, notamment la patience dans l'obéissance, la patience envers les pêchés et les interdits, la patience envers le destin d'Allah et la patience manifeste par la personne quand elle est prise par la colère. Le musulman doit savoir que sa patience sera couronné de succès, de récompense et de santé et qu'il doit toujours anticiper la délivrance de toutes les épreuves, car pour chaque épreuve qu'il endure, il sait qu'il y en a d'autres encore plus graves

La gratitude et les louanges:

La foi se compose de deux parties: Une partie réservée à la gratitude et l'autre à la patience. Il n'y a pas de doute que le serviteur est tenu de louer son Seigneur dans tous les cas. La gratitude est la manifestation du bienfait d'Allah par le biais de la langue de Son serviteur

La jalousie et la colère pour Allah:

C'est la jalousie du serviteur pour son Seigneur et non une jalousie du serviteur de son Seigneur. Le Prophète dit: "Allah est jaloux, le croyant est jaloux; mais la jalousie d'Allah est provoquée par le comportement du croyant quand il commet les pêchés" [Rapporté par Al-Boukhari: 5223 et Mouslim: 2761]

La jalousie du serviteur pour son Seigneur consiste à agir selon les actes suivants:

Il ne doit pas chercher par ses actes et ses paroles un être autre qu'Allah

Il doit sentir la jalousie pour un temps passé sans qu'il ne l'utilise pour manifester son obéissance à Allah. Pour le musulman, le temps est l'élément le plus cher

Il doit sentir la colère quand les commandements d'Allah sont violés et Ses droits sont négligés

L'imploration:

C'est la supplication d'Allah exclusivement dans toutes ses formes. L'imploration consiste à ce que le serviteur demande à son Seigneur tout ce dont il a besoin dans la vie et dans la religion. L'imploration d'Allah comporte des sens nobles dont: La manifestation du besoin de l'homme de son Seigneur et le reniement de la propre force et puissance. L'imploration est la reconnaissance de la servitude de l'homme à Allah, de l'humilité et de la louange à Allah

L'appel au secours:

C'est le recourt a Allah pour l'aide, l'assistance et la délivrance. Par sa nature, cet appel ne doit être adresse qu’à Allah Seul. Il y a deux genres d'appels au secours

L'appel au secours légal:

La créature a le droit de demander l'assistance d'une autre créature vivante et pressente en cas de nécessité et quand cela est possible, notamment l'appel au secours d'une personne qui se noie à un homme qui se trouve à proximité

L'appel au secours interdit:

C'est la demande de l'assistance d'une créature qui ne soit pas de sa capacité. Ce genre de secours est du seul ressort d'Allah et personne ne peut partager ce pouvoir. En outre l'appel des morts a venir au secours des gens est strictement interdit dans sa forme et sa substance

L'intercession:

C'est la soumission des besoins de celui pour lequel on intercède à Allah a travers les implorations de celui qui intercède. Il y a deux types d'intercession

Une intercession confirmée et juste:

Elle se réalise par la seule volonté d'Allah et pour cette raison, elle ne peut être octroyée qu’à celui qu'Allah choisit et en autorise

Une intercession polythéiste:

Il s'agit de recourir aux morts pour demander leur intercession auprès d'Allah là ou ils sont, le demandeur de l'intercession croit qu'ils ont le pouvoir de le faire et souvent s'approche d'eux par les offrandes et les promesses d'offrandes

La supplication:

C'est solliciter quelque chose d'Allah en L'implorant et en s'approchant de Lui par cette chose jusqu'a la réalisation de la sollicitation. La supplication permise est connue par les preuves valables et justes, notamment la supplication par les bonnes pies, la supplication par les implorations d'un homme pieux vivant et présent. Ces types de supplications sont légaux et acceptables par le Livre et la Sunna. Par contre, il n'y a pas de supplication par les saints et les dignitaires

Le serment:

Le serment est la vénération de celui par lequel nous le prêtons. Puisque la vénération est un aspect d'adoration, alors l'adoration n'est faite que pour Allah Seul. Préfère serment par un être autre qu'Allah est un acte de polythéisme. Le Messager d'Allah dit : « Celui qui jure par un être autre qu'Allah tombe dans l'association.(Shirk)» [Rapporté d'après Abou Dawoud: 3251]

L'évocation du nom d'Allah:

C'est entamer les actes et les discours par l'évocation du nom d'Allah. Il n'est pas, donc, permis de commencer quelque chose par autre nom que celui d'Allah ou par le Coran, tel que: "Au nom d'Allah et du peuple"

Les choses promises à Allah:

C'est l'engagement du musulman de faire un acte d'adoration d'Allah ou de réaliser une bonne œuvre qui n'est pas obligatoire. Il n'est pas permis de faire une telle promesse à quiconque en dehors d'Allah, car un tel engagement constitue une adoration et cette dernière ne peut se faire que pour Allah Seul. Sache, frère musulman! Que le monothéisme divin est le seul monothéisme auquel tous les Messagers d'Allah ont appelaient leurs communautés respectives et c'est pour ce monothéisme que les Écritures furent révélées; les cieux, la terre, le Paradis et l'Enfer furent crées. Le monothéisme divin est la manifestation suprême du monothéisme par lequel tout Messager entama son Message et pour lequel les guerres saintes Jihad furent légalisées menant aux combats entre les monothéistes et les polythéistes. Celui qui ne l'applique pas est un polythéiste

En somme, le monothéisme divin implique la suffisance du serviteur par l'adoration de son Seigneur auquel il porte toute son affection. Il ne craint qu'Allah et n'obéit qu’à Lui. Le croyant monothéiste n'associe aucun être à Allah que ce soit pour un objectif quelconque, par crainte ou par espérance. Le monothéiste ne tombe pas dans le polythéisme ni par la parole, ni par le serment ou la promesse

Le monothéisme des dénominations et des qualités divines:

Il s'agit de la croyance et de la reconnaissance ferme de tout ce qui a été cité par le Coran et la Sunna, notamment les nobles noms d'Allah et Ses qualités suprêmes. La doctrine de nos ancêtres (les salafs sunnites), les compagnons du Prophète, la génération qui les suivit et tous ceux qui emboîtèrent leur pas jusqu'a nos jours consiste à confirmer tout ce qu'Allah a affirmer pour Soi et de confirmer tout ce que le Prophète a affirmer sans suppression d'aucun élément ni altération, représentation ou adaptation. Allah dit:

« Il n'y a rien qui Lui ressemble; et c'est Lui l'Audient, le Clairvoyant » [Sourate Ach-Choura 42:11]

La première partie du verset affirme que rien ne Lui ressemble, ce qui répond à tout illustrateur ou adaptateur des qualités divines

La deuxième partie du verset qu'Il est l'Audient et le Clairvoyant répondant ainsi a ceux qui suppriment ou altèrent les qualités divines. Les ancêtres, qu'Allah les ait dans Sa miséricorde, confirmaient tout ce que les textes religieux mentionnent dans le détail et infirment dans la totalité, par exemple ils affirmaient l'audience et la clairvoyance, et infirmaient la représentation de ces qualités qui se contredit avec Sa Sainte Perfection

La doctrine des Salafs sunnites constitue une ligne juste entre deux allégations fausses: L'allégation relative à la représentation du divin et celle de l'annulation des qualités divines. Celui qui illustre les qualités divines est un adorateur d'idoles, alors que celui qui annule ces qualités adore le néant. Le monothéiste juste adore le Dieu de la terre et du ciel. L'unicité des noms et des qualités divines se fonde sur les principes suivants :

Les dénominations et les qualités du Tout-puissant sont toutes transcendantes par des textes religieux. Il faut s'abstenir de faire toute ressemblance ou comparaison en matière de dénominations et qualités divines, se content d'y croire et d'infirmer toute ressemblance avec les créatures. Renoncer définitivement à vouloir comprendre la nature des qualités divines. Allah dit:

« Il connaît ce qui est devant eux et ce qui est derrière eux, alors qu'eux-mêmes ne Le cernent pas de leur science »  [Sourate Tâ-Hâ 20:110]

Ndt : Les sens des qualités d' Allah et de Ses dénominations sont clairs dans la langue et connus a tous. L'audience est différente de la vue et l'établissement est différent de la descente. La vérité réside dans le fait qu'Allah s'est réservé l'exclusivité de ce savoir. Il nous a informé sur Ses noms et Ses qualités, mais nous a occulté leur nature. Commentant le verset qui dit:

« Le Miséricordieux s'est établi sur le Trône »

L'Imam Mâlik disait que l'établissement est compris, mais sa nature demeure inconnue pour nous, toutefois il faut y croire et toute interrogation sur ce sujet constitue une hérésie

En conclusion, la doctrine des compagnons et de ceux qui les suivirent ne va pas au-delà du Coran et de la Sunna, ils n'interprètent pas les qualités d'Allah citées dans les révélations a l'instar des Jahmites et des Moatazilites qui disaient que la Main signifié le bienfait, l'établissement signifié l'occupation etc... Ces interprétations erronées trouvent leurs origines chez les philosophies égarés. Nous poursuivons le chemin des compagnons et de ceux qui les suivirent, car ils savaient mieux et comprenaient mieux que les autres les vraies significations des révélations du fait qu'ils étaient proches du temps du Prophète. Leur croyance se bornait aux descriptions révélées par Allah sur Son être divin ou les descriptions données par le Prophète à partir des textes coraniques et sunnites justes sans aucune illustration, adaptation ou annulation. Telle fut la foi du Prophète, ses compagnons, les générations qui les suivirent ainsi que celle des autorités religieuses, notamment Abou Hanifa, Ach-Chafii, Malik, Ahmed, Al-Boukhari, Mouslim, At-Tirmithi, An-Nasai, Abou Dawoud, Ath-Thawri, Ibn Oyayna et d'autres. Ils ont tous contribué à nous transmettre notre religion qui, sans leur apport, serait un jouet entre les mains des destructeurs.

Notre dernière prière est la louange à Allah, le Seigneur de l'univers.

 

Partager cet article

Repost 0
Ribaat Ribaat - dans ISLAM OU NOUVEL ORDRE MONDIAL

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche