DEPUIS JANVIER 2010 Caractère indispensable des Hadiths du Prophète Mohammed (saw) - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 17:52

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux

Caractère indispensable des Hadiths du Prophète Mohammed (saw)

Mohammed (saw) : Salla Allahou 'Alayhi wa Salam: paix et bénédiction d’Allah sur lui

Caratere-Indispensables-des-Hadiths.jpg

Source : Le Comité International de Soutien au Dernier des Prophètes, en 6 langues.

http://www.whymuhammad.com/fr/

 

Texte n°60. Le caractère indispensable des hadiths

 Par Khalid Alvi

Les hadiths sont la seconde source de laquelle sont tirés les enseignements de l’Islam. Le mot hadith signifie, littéralement, « une narration transmise aux hommes »; mais dans la terminologie des savants du hadith (les mouhadithin),…

Le caractère indispensable des hadiths

mercredi, 25 février 2004

Khalid Alvi

 

Les hadiths sont la seconde source de laquelle sont tirés les enseignements de l’Islam. Le mot hadith signifie, littéralement, « une narration transmise aux hommes »; mais dans la terminologie des savants du hadith (les mouhadithin), le mot hadith fait référence aux paroles et aux actions du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et aux actions qu’il a approuvées (par son silence). Les termes hadith et sounnah sont parfois utilisés de façon interchangeable, mais dans d’autres contextes, ils ont chacun une signification propre.

Avant de discuter des hadiths comme tels, il est nécessaire de bien comprendre le statut du Prophète de l’Islam, parce que le caractère indispensable des hadiths dépend de ce statut. Seules trois possibilités sont envisageables :

  1. Le devoir du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) n’était que de transmettre le message divin et rien d’autre n’était exigé de lui.
  2. Non seulement devait-il transmettre le message divin, mais il devait également s’y conformer et l’expliquer à ses fidèles. Cependant, cela ne s’appliquait que de son vivant et après sa mort, le Coran est devenu l’unique source pour guider l’humanité.
  3. Il devait transmettre le message divin et il était également de son devoir de s’y conformer et de l’expliquer à ses fidèles. Ses actions et ses paroles servaient de guide et elles continueront à nous servir de guide jusqu’à la fin des temps. Ses paroles, ses explications, ses actions et ses habitudes de la vie quotidienne sont une lumière pour tous les musulmans de toutes les époques.

Les savants musulmans s’accordent unanimement sur le fait que seule la troisième possibilité est exacte et qu’elle seule représente la position qu’occupe le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) au sein de l’Islam. Le Coran contient de nombreux rappels sur l’importance de cette position qu’occupe le Prophète. Par exemple, le Coran dit :

« En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle à suivre pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment. » (Coran, 33:21)

Selon ce verset, chaque musulman est tenu de considérer l’excellent exemple du Prophète comme un idéal à suivre. Dans un autre verset, Allah dit de lui qu’il est le « hakam » (arbitre) des musulmans. Nul ne peut prétendre être musulman s’il est incapable d’accepter les décisions et les jugements du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et s’il ne s’y soumet pas :

« Non! Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent entièrement à ta sentence. » (Coran, 4:65)

Le Coran parle des croyants de la façon suivante :

« La seule parole des croyants, quand on les appelle vers Allah et Son messager, pour que celui-ci juge parmi eux, est : « Nous avons entendu et nous obéissons ». Et voilà ceux qui réussissent. »(Coran, 24:51)

Maints passages du Coran ordonnent :

« Obéissez à Allah et obéissez au Messager… »(Coran, 4:59)

Et :

« Prenez ce que le Messager vous donne; et ce qu’il vous interdit, abstenez-vous-en. » (Coran, 59 :7)

Le Coran précise très clairement le statut que doit occuper le Prophète au sein de l’Islam. Il nous apprend que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) jouit de quatre qualités, qui sont les suivantes : il est « Mou’allim wa Mourabbi » (enseignant et éducateur), il est « Shaari’ » (celui qui explique le Livre), il est législateur et juge et enfin, il est dirigeant. Dans chacun de ces rôles, les fidèles se doivent de lui obéir et de le considérer comme un exemple idéal pour les musulmans. Voici quelques versets du Coran qui font référence à ces qualités :

« Allah a très certainement fait une faveur aux croyants lorsqu’Il a envoyé chez eux un messager pris parmi eux-mêmes, qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la Sagesse, bien qu’ils fussent auparavant dans un égarement évident. » (Coran 3 :164)

« Et vers toi, Nous avons fait descendre le Coran pour que tu exposes clairement aux gens ce qu’on a fait descendre pour eux et afin qu’ils réfléchissent. »(Coran, 16 :44)

« Il leur ordonne le convenable, leur interdit le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. » (Coran, 7 :157)

« Ô les croyants! Obéissez à Allah et obéissez au Messager et à ceux d’entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. »(Coran, 4 :59)

« Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager s’est égaré, certes, d’un égarement évident. » (Coran, 33 :36)

Dans ces versets, le Coran présente différentes facettes de la personnalité du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui). De plus, ces versets nous donnent une idée claire de l’importance du Prophète, ce qui me rappelle un autre verset coranique qui constitue en fait un verdict contre ceux qui n’accordent pas aux hadiths le statut de source authentique de laquelle peuvent être tirés les enseignements de l’Islam :

« Et quiconque s’oppose au Messager après que le droit chemin lui est apparu et suit un sentier autre que celui des croyants, alors Nous le laisserons comme il s’est détourné et le brûlerons dans l’Enfer. Et quelle mauvaise destination. »(Coran, 4 :115)

Tout en exhortant les musulmans à obéir au Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), le Coran affirme par ailleurs que ce dernier n’est pas limité par le temps et l’espace. Il est le dernier des Prophètes et le Messager d’Allah envoyé à toute l’humanité, jusqu’à la fin des temps.

Les hadiths ne sont autres que le reflet de la personnalité du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) à qui tout musulman est tenu d’obéir sans hésitation aucune.

Quiconque étudie le Coran observera que ce Livre traite des principes et des fondements de la religion d’une façon générale et qu’il ne va dans les détails que dans de rares cas. Ces détails, c’est le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) qui les a fournis, soit en démontrant et en appliquant lui-même certaines injonctions, ou alors en les expliquant oralement. Contrairement à ce qui est généralement admis, le besoin de la Sounnah (ou des hadiths) ne s’est pas fait sentir qu’après la mort du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), car les explications du Prophète étaient essentielles à la compréhension du Coran. Les deux plus importantes institutions de l’Islam sont la prière et la zakat et pourtant, lorsque les injonctions relatives à la prière et à la zakat furent révélées (et elles le furent de façon répétée à la Mecque et à Médine), aucun détail ne les accompagnait. « Accomplissez la Salat » (aqimou as-salaah), stipulent les versets coraniques, et c’est le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) qui, par ses propres actions et par ses paroles a fourni tous les détails sur la prière et a dit : « Priez comme vous m’avez vu prier ».

Le paiement de la zakat est une autre importante obligation dont il est fait mention à plusieurs reprises dans le Coran et c’est le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) qui a émis les règles sur la façon dont doivent être faits le paiement et la collecte. Ce sont là deux exemples, mais comme l’Islam est une religion qui englobe toutes les sphères de la vie, des centaines de détails ont dû être expliqués par le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), soit par ses actions, soit par ses paroles.

Les savants musulmans ont étudié en détails la question des hadiths en tant que révélation implicite (wahyoun khafi) et sagesse prophétique. Il n’est pas nécessaire d’en discuter ici de façon approfondie, mais une chose doit être clarifiée; il existe des cas où le Prophète, n’ayant pas reçu de révélation, a émis une opinion personnelle, puisant à même sa sagesse caractéristique, opinion qui a par la suite été soit corrigée, soit approuvée par la révélation. L’importance de la Sounnah en tant que seconde source en Islam était une question sur laquelle s’entendaient tous les compagnons du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui). Je ne cite qu’un exemple, parmi tant d’autres, celui de Mou’az ibn Jabal qui un jour a dit au Prophète qu’il prendrait toujours ses décisions en fonction de la Sounnah s’il ne trouvait pas la solution à son problème dans le Coran. Le docteur Hamidullah a dit :

« Pour le musulman, les hadiths sont d’autant plus importants que le prophète Mohammed (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a non seulement transmis la révélation, mais a également mis ses enseignements en pratique dans toutes les sphères importantes de la vie. Sa vie en tant que Messager d’Allah a duré vingt-trois ans. Il a apporté une religion à sa communauté, religion à laquelle il a scrupuleusement été lui-même fidèle. Il a fondé un état qu’il a administré et dans lequel il a maintenu la paix et l’ordre. Il a dirigé des armées, jugé et décidé lors de litiges entre ses sujets, puni les criminels et légiféré dans plusieurs domaines. Il s’est marié et a offert un modèle de vie familiale. Il est important de souligner que jamais il n’a prétendu être au-dessus de la loi qu’il imposait aux membres de sa communauté. Loin d’être des pratiques personnelles et privées, ses habitudes et ses comportements coutumiers constituaient une interprétation détaillée et une mise en pratique de ses propres enseignements. »

(Introduction to Islam, page 23)

Celui ou celle qui embrassait l’Islam, à l’époque, avait donc besoin de la Sounnah autant que du Coran. Les hadiths sont si importants que sans eux, nul ne peut prétendre à une bonne compréhension du Coran et de l’Islam en général, et encore moins à une mise en application correcte de ce mode de vie.

Fin du texte

Note importante sur les Hadiths Authentique du prophète Mohammed (saw) :

«  Le Sihah, ou Sihah Sittah, comprend les six collections de hadiths les plus fiables compilées par Boukhari, Mouslim, Tirmidhi, Abou Daoud, Nasa’i et Ibn Majah. »

 

IL N’Y A PAS DE DIEU SAUF SALLAH

ET MOHAMMED ET LE MESSAGER D’ALLAH

Partager cet article

Repost 0

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche