DEPUIS JANVIER 2010 ISLAM 38 : « La Sharia une Loi Parfaite » - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 05:18

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux

ISLAM 38 :

« La Sharia une Loi Parfaite »

 L'Islam contre le nouvel ordre mondial

---------o ISLAM PRIME NATURE DE L’HOMME ET BON CONSEIL o---------

Le Comité International de Soutien au Dernier des Prophètes, en 6 langues.

http://www.whymuhammad.com/fr/contents.aspx?aid=2797 

 

 

Article 49. La Shari'ah, une loi parfaite

 Jeudi, 26 août 2004, Par Abdoul Qader Abdoul Aziz

Une fois, un juif dit à ‘Omar (radhia allahou anhou) : « Si le verset « Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’islam comme religion pour vous.1 » nous avait été révélé à nous (les juifs), nous aurions fait du jour de sa révélation un Eid (un jour de célébration) ». ‘Omar lui répondit : « Je connais le jour où ce verset a été révélé : il a été révélé le jour de Arafah, un vendredi. » (Boukhari)

Ibn Abbas (radhia allahou anhou) a dit : « Il a été révélé un jour où il y avait deux Eid : c’était à la fois un vendredi et le jour de Arafah. » Imam Ibn Hajar a dit : « L’expression « nous aurions fait du jour de sa révélation un Eid » signifie qu’ils auraient honoré ce jour et l’auraient célébré chaque année, car l’achèvement de la religion est un événement d’importance majeure. » Parce que la shari’ah islamique est la dernière révélation d’Allah (soubhanah wa ta’ala) constituant un guide pour les hommes, elle se devait d’être complète, parfaite, et de répondre aux besoins de l’humanité jusqu’à la fin des temps, dans cette vie comme dans l’au-delà. Allah dit :

« Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion… » et Il dit également : « Et Nous avons fait descendre sur toi le Coran, comme un exposé explicite… » Coran (16:89)

Ash-Shatibi a dit : « Ibn Habib a dit : « Ibn al-Majshoun m’a dit qu’il a entendu l’imam Malik dire : « Quiconque introduit, dans cette oummah (nation), une nouvelle chose qui n’était pas appliquée par les Salaf (prédécesseurs) prétend par là que le Messager d’Allah (sallalahu ‘alayhi wa sallam) n’a pas été fidèle au message de l’islam. Cela parce qu’Allah dit :

« Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’islam comme religion pour vous. »

Par conséquent, ce qui ne faisait pas partie, à ce moment-là, de la religion d’Allah n’en fait pas davantage partie aujourd’hui » Ash-Shatibi ajoute : « Allah a envoyé la shari’ah à Son Messager avec toutes les explications dont l’humanité a besoin, les devoirs qu’elle doit accomplir et les actes d’adoration qui lui sont obligatoires. Le Prophète, sallallahu ‘alayhi wa sallam, n’a pas rendu l’âme avant que l’islam ne soit tout à fait achevé. Allah en témoigne lorsqu’Il dit : « Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion… ». Pour cette raison, quiconque prétend qu’une partie de la religion a été omise ou est incomplète oppose un démenti au verset qui dit:

« Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion… ».

Ash-Shatibi ajoute : « L’achèvement dont il est question est celui des fondements de base de la religion. De tout ce qui est relié aux fondements, aux prémisses nécessaires et aux compléments, rien n’a été omis et tout a été expliqué en détail. Certes, certains aspects particuliers peuvent ne pas avoir été mentionnés comme tels; ce sont les moujtahids qui doivent en tirer des règles fondées sur ces bases fondamentales, car le Coran et la Sounnah procurent tous les éléments essentiels à l’ijtihad; et cette façon de faire doit toujours être appliquée. »

Aisha (radhia allahou anha) a dit : « Ne croyez personne qui vous dira que le Prophète a tenu secrète une partie quelconque de la révélation, car Allah dit : « Ô Messager! Transmets ce qui t’a été descendu de la part de ton Seigneur. Si tu ne le faisais pas, alors tu n’aurais pas communiqué Son message. » Coran (5:67) (Boukhari) Abdoullah ibn Amr ibn al-Aas a également rapporté que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « Il était obligatoire pour tous les prophètes qui m’ont précédé de guider leur nation vers ce qu’ils croyaient être le plus salutaire pour elle et de la mettre en garde contre ce qu’ils considéraient comme mauvais pour elle. » (Mouslim)

Allah a donné au Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) la capacité d’expliquer en peu de mots des concepts détaillés et plus ou moins complexes. Cela s’applique autant au Coran qu’à la Sounnah. D’une façon générale, son langage était très condensé; c’est ce qui rend la shari’ah si facile à mémoriser et à transmettre. Ce privilège est exclusif à notre oummah (nation). Allah dit, dans le Coran :

« Il (le Coran) consiste plutôt en des versets évidents, préservés dans le cœur de ceux à qui le savoir a été donné. » Coran (29:49)

Nous pouvons donc conclure que :

1- La shari’ah est complète, parfaite. Elle contient tout ce dont une personne a besoin pour réussir sa vie, ici-bas comme dans l’au-delà.

2- Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a transmis la shari’ah en entier, sans en rien omettre et sans en avoir gardé une quelconque partie secrète.

3- Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) n’a rien négligé : il nous a guidés vers tout ce qui nous est bénéfique et il nous a mis en garde contre tout ce qui nous est nuisible.

Ce principe fondamental qu’est « l’achèvement et la perfection de la shari’ah » implique les faits suivants :

- Puisque la shari’ah est complète, rien ne peut y être ajouté ou retiré. Ce fait en lui-même rend invalides tous les types de bid’ah (innovations), anciennes ou nouvelles.

- La perfection de la shari’ah et sa transmission par le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) signifie qu’il n’y a aucune place, dans l’islam, pour des concepts tels que Ilmoul-Batine, ou connaissance profonde ou innée comme certains l’appellent. Cela est contraire au domaine du perceptible (Dhahir) ou de la réalité, que l’on retrouve dans la shari’ah. Cette perfection rend nulles les écoles de pensée et les interprétations des Batiniah (ceux qui croient que l’on ne doit pas se limiter aux sens directs et perceptibles de la shari’ah et qu’elle doit être interprétée de façon beaucoup plus large), comme les Ismaélites athées et certains soufis, entre autres; ceux qui affirment que la prière n’est pas l’inclination, la prosternation et la récitation, mais autre chose de plus profond. Certains affirment également que le paradis et l’enfer ne sont que des métaphores et des symboles et ils appliquent ce genre de concept à la shari’ah tout entière.

- L’achèvement et la perfection de la shari’ah signifie qu’elle est dénuée de toute contradiction et de toute inconsistance. Cela signifie également qu’elle est au-delà de toute imperfection. Allah dit :

« Ne méditent-ils donc pas sur le Coran? S’il provenait d’un autre qu’Allah, ils y trouveraient certes maintes contradictions! » Coran (4:82)

Allah (soubhanah wa ta’ala) a également dit :

« … c’est un Livre puissant [inattaquable]. Le faux ne l’atteint d’aucune part, ni par devant ni par derrière. C’est une révélation émanant d’un Sage, Digne de Louanges. » Coran (41:41-2)

Certaines affirmations peuvent sembler se contredire, parfois. Mais ces « contradictions » ne sont qu’apparentes et ce sont les savants (oulémas) qui savent les interpréter chacune selon son contexte. Le Messager d’Allah (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « Le Coran n’est pas descendu pour que certains de ses versets en contredisent d’autres, mais plutôt pour qu’ils se confirment les uns les autres. Mettez donc en pratique les parties que vous comprenez et consultez ceux qui savent (les savants) au sujet des parties que vous ne comprenez pas. » (Ahmad, al-Baghawi)

- La perfection de la shari’ah signifie également que chaque aspect de l’islam est régi par une règle particulière. Cette règle peut prendre la forme d’un ordre, d’une interdiction ou d’une permission. Elle peut être indépendante ou être incluse dans un principe plus large. Le fait qu’un savant ne connaisse pas une règle ne signifie en rien que la shari’ah soit incomplète; cela signifie plutôt que le moujtahid, i.e. celui qui cherche une règle, a été incapable de la trouver et qu’il doit demander l’aide d’une personne plus savante que lui.

- La perfection de la shari’ah signifie que l’islam n’a besoin d’aucune des religions passées qui ont été abrogées ni des lois établies par les hommes, et moins encore des principes de philosophie. Par conséquent, quiconque prétend que les musulmans ont besoin de ces religions, lois ou philosophies est considéré comme un mécréant, car il contredit Allah lorsqu’Il dit :

« Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion… »et « Ton Seigneur n’oublie rien. » Coran (19:64).

Est tout aussi mécréant celui qui prétend que les musulmans ont besoin d’un système de démocratie, du communisme ou de n’importe quelle autre idéologie alors qu’ils ont vécu sans elles tout en appliquant les lois d’Allah depuis quatorze siècles.

Le Grand Califat islamique a été établi et a prospéré sans que le besoin de ces idéologies ne se fasse jamais sentir. Les califes administraient les territoires de plusieurs nations et races différentes, de l’ouest de la Chine à l’Espagne. Ils les dirigeaient selon les lois d’Allah. Ils nommaient des gouverneurs, des ministres, des juges, des contrôleurs, etc. Ils percevaient l’argent et le dépensaient dans les limites de l’islam. Il ne serait venu à l’esprit de personne de dire : « La shari’ah ne s’applique pas au gouvernement et à l’économie » ou « Les lois de la shari’ah ne sont pas conçues pour gérer ce genre de questions ». Le Messager d’Allah (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « Les prophètes gouvernaient les Enfants d’Israël. Chaque fois qu’un prophète rendait l’âme, un autre prophète lui succédait; mais aucun prophète ne viendra après moi. Il y aura, cependant, plusieurs califats. » Ses compagnons demandèrent : « Que nous conseilles-tu de faire? » Il dit : « Respectez le serment d’allégeance que vous leur faites, respectez leurs droits et Allah les interrogera sur les citoyens qu’ils gouvernaient. » (Boukhari et Mouslim) Le mot Siyasah (gouvernement et administration d’État) signifie « administrer de la meilleure façon possible ». Al-Mawardi a dit : « Le Imamah (administration d’État) est conçu comme une continuité du rôle prophétique dans la sauvegarde de la religion et de l’administration des affaires du monde. (Al-Ahkam As-Sultaniah, par al-Mawirdi, page 5)

Allah (soubhanah wa ta’ala) dit :

« Ils ne t’apporteront aucune parabole sans que Nous ne t’apportions la vérité avec la meilleure interprétation. » Coran (25:33)

Préférer les lois établies par les hommes aux lois de l’islam n’est pas permis. Pas plus qu’il n’est permis d’inclure certaines de ces lois dans l’islam comme ceux qui prétendent établir un « socialisme islamique » ou une « démocratie islamique ». Allah dit :

« Et la plupart d’entre eux ne croient en Allah qu’en Lui donnant des associés. » Coran (12:106)

Mêler l’islam à une autre idéologie ou à d’autres lois revient à donner des associés à Allah, le Très Grand. Allah dit, au sujet de la distinction de l’islam et de son indépendance par rapport aux autres religions et systèmes sociaux ou politiques :

« Dis : « Ô vous, les infidèles!
Je n’adore pas ce que vous adorez.
Et vous n’adorez pas ce que j’adore.
Et je ne suis pas adorateur de ce que vous adorez.
Et vous n’êtes pas adorateurs de ce que j’adore.
À vous votre religion et à moi ma religion. »
Coran (109:1-5)

Il dit également :

« Juge alors parmi eux d’après ce qu’Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions et prends garde qu’ils ne tentent de t’éloigner d’une partie de ce qu’Allah t’a révélé. » Coran (5:49)

 


Ribaat : L’Histoire confirme la Justice et Véracité de la Sharia Divine Parfaite Loi pour l’humanité ET CECI à toute époque jusqu’au Jour du Jugement dernier. L’inverse fut vrai dans les concepts Injuste des législateurs humains du Taghout. Et pourtant beaucoup de gens n’ont toujours pas compris à cause d’une ignorance profonde, d’un manque d’éducation historique et géographique, d’un lavage de cerveau médiatique (internet, télévision, radio, journal) et feignent de ne pas se renseigner et réfléchir par eux-mêmes préférant la paresse intellectuelle plutôt que l’éveille raisonnable, à moins que ce sois par pur racisme, sachez alors que l’Enfer est assez grand pour rassembler les pervers, mais quiconque est introduit au Paradis aura réussit Judicieusement par la volonté d’Allah.

Hommes et Femmes, Animaux, Faune et Flore etc…Nous avons tout nos Droits dans la Sharia de notre Créateur !

Partager cet article

Repost 0
Ribaat Ribaat - dans ISLAM OU NOUVEL ORDRE MONDIAL

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche