DEPUIS JANVIER 2010 « La BIBLE est-elle la parole de DIEU ? » par Ahmed DEDDAT, Spécialiste des Religions (2/3) - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 18:45

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux

« La BIBLE est-elle la parole de DIEU ? »

par Ahmed DEDDAT, Spécialiste des Religions

(2/3)

Ouvrage de Notre Frère Ahmed Deedat Que Allah lui fasse Miséricorde

 

Commentaire et Correction Ribaat

Rabia 1er 1432H / Février 2011

Bible est elle parole de dieu Deedat vs Scroggie 

http://www.ahmed-deedat.co.za

http://islam.verite.free.fr/ahmed%20deedat/

Tout les Livres et Débats sur le territoire français de Ahmed Deedat traitant avec les Juifs et Chrétiens, et l’Islam on été Interdite par l’état du Taghout Français Maçonnique car les gouverneurs mécréants Athée et Luciférien de France sont effrayaient à l’idée qu’un jour le peuple français manipulé par la laïcité maçonnique puissent ce réveiller un jour des ténèbres à la lumière !

Suite Sommaire,

CHAPITRE 4 : Cinquante mille erreurs (?)

CHAPITRE 5 : Confessions accablantes

CHAPITRE 6 : Le livre baptisé  "le Nouveau Testament"

CHAPITRE 7 : Le moment de vérité

CHAPITRE 8 : Le témoignage plus objectif

CHAPITRE 9 : La généalogie de Jésus

CONCLUSION

 

Citation :

A DOS D'ANE

Les faits exposés ci-dessus émanant de la chrétienté, confirment que les auteurs "inspirés" des Evangiles Canoniques n'ont pas écrit un seul mot sur l'ascension de Jésus (P). Et cependant, ils étaient unanimes dans les écrits relatant que leur Seigneur et sauveur chevauchait un âne pour se rendre à Jérusalem alors que sa mission touchait à sa fin.

« ... et le firent asseoir dessus » (Matthieu 21:7)

«'... et le firent monter Jésus » (Luc 19:35)

«... et Jésus s'assit dessus » ( Marc 11:7 )

«... Jésus ... s'assit dessus » (Jean 12:14 )

Dieu Tout-Puissant pourrait-il être l'auteur de cette situation déplacée ? Dieu s'écarte ainsi de Son Chemin afin de bien s'assurer que les auteurs des Evangiles n'oublient pas de signaler, en bas de page, la promenade à dos d'âne de Son "fils" alors qu'il entre dans la Ville Sainte. Dieu, aussi, leur "souffle" de censurer toute information se rapportant à l'ascension de Son "fils" vers le ciel sur les ailes des anges ?

CA SUFFIT

 

Les évangélistes acharnés et les défenseurs de la Bible furent trop lents à saisir la plaisanterie. Avant qu'ils n'aient compris que la clé de voûte de leur prêche - l'Ascension de Jésus (P) - avait été sabotée par l'érudition biblique chrétienne, les éditeurs de la RSV avaient déjà empoché un profit net de 15 000 000 dollars ! (15 millions). Les propagandistes se rebellèrent et, appuyés par deux comités confessionnels parmi les cinquante, obligèrent les éditeurs à réintégrer les citations. Dans chaque nouvelle publication de la RSV, postérieure à 1952, les passages manquants furent ainsi "restitués dans le texte".

 

3 HISTORIQUE DES EVANGILES

**

Ribaat : Commentaire de notre Sœur Assmil : 

« Allah a fait descendre la Thora, les Vraies Evangiles par l'intermédiaire du Saint Esprit qui est l'ange Gabriel, les psaumes de David et le Coran sacré. Tu veux connaitre la véritable histoire des Evangiles, renseigne toi, vas sur internet, et tu verras qu'à la base il y avait 100 Evangiles mais que 96 ont été détruits pour en garder 4. Ces 4 là sont ceux qui définissent le Christianisme moderne, et ceux qui les ont rédigés n'ont jamais été en présence du Christ. Heureusement que l'un de ses Evangiles (parmi les 100)n'a pas été détruit, c’est celui de Barnabé.Il mentionne l'unicité d’Allah (le Dieu Unique), il rejette la trinité, Il mentionne que ce fut le traitre Juda qui fut mise à mort (crucifié par les romains) par la ruse d’Allah qui sauva Son Prophète Bien Aimée Jésus Béni.  il rejeté la consommation du vin et beaucoup de chose que vous ne pratiquez plus depuis longtemps comme la circoncision. Mais le plus surprenant c'est qu'il mentionne explicitement l'arrivée du prophète Mohammed (paix et bénédiction d’Allah sur lui). Mais ça tu ne peux pas l'apprendre au catéchisme. »

 

, et bien d’autre chose, l’EVANGILE DE BARNABE disponible en INTEGRALITE ici même : http://islammedia.free.fr/livres/35_evangile_de_Barnabe.pdf

http://islammedia.free.fr/Pages/barnabe.html

http://www.aimer-jesus.com/evangile_barnabe_texte.php

***

 

In the above drawing is shown the gradual development of the English Bible as well as the foundations upon winch each successive version rests. We are living in an age of printing. It is hard for us to realize that when the books of the Bible were originally written, there was no printing press to multiply the copies. Each copy must be made slowly and laboriously by hand. Under these conditions it was inevitable that many ancient books should be lost. This largely accounts for the fact that all the original manuscripts of the bible have perished.
The question arises, what have we then as the li foundation of our Bible ?

(1).We have the most ancient copies made from the original manuscripts. We mention only three principal ones.

(a) The Codez Sinaiticus, originally a codex of the Greek Bible belonging ' to the fourth century. Purchased from the Soviet Republic of Russia in 1933 by Great Britain and is now in the British Museum.

(b) The Codex Alexandrinus, probably written in the fifth century, now in the British Museum. It contains the whole Greek Bible with the exception of forty lost leaves.

(c) The Codex Vaticanus, in the Vatican library at Rome, originally contained the whole Bible but parts are lost. Written probably about the fourth century.

Les juifs et les chrétiens ont rédigé leur "Livre de Dieu" dès qu'il leur fut inspiré. La différence entre eux et les anciens rédacteurs réside dans le fait que ces derniers n'avaient aucune connaissance de l'art d'écrire des "préfaces" et des "notes de bas de page", sinon ils nous auraient aussi parlé de leur fabrication et de leurs excuses séduisantes pour avoir ainsi changé une fausse monnaie en or scintillant.

"De nombreuses propositions de modification ont été faites au comité par des individus et par deux comités confessionnels. Le comité examina avec attention toutes les propositions."

"Deux passages, le plus long se terminant par Marc (16:9-20) ... Et Luc 24:51 sont restitués dans 1e texte." (Préface Collin's pages 6 et 7).

"Pourquoi "restitués" ? Parce qu'ils en avaient été antérieurement expurgés ! Pourquoi les références à l'Ascension ont-elles été expurgées ? Les plus anciens manuscrits ne font pas du tout référence à l'Ascension. La même chose se produisit pour la Trinité - 1 Jean 5:7 (voir précédemment "Mathématiques chrétiennes", exemple 3). Pourquoi supprimer un texte et restituer l'autre. N'en soyez pas étonné! Avant que vous n'ayez trouvé une RSV, le "Comité" aura sans doute décidé d'éliminer l'intégralité de l'inestimable préface. Les témoins de Jéhovah ont déjà annulé 27 pages révélatrices de leur avant-propos dans leur "New World Translation of the Christian grec scriptures (la Traduction du Nouveau Monde des Écritures grecques chrétiennes). (C'est leur façon de nommer le Nouveau Testament)

Le Révérend C.I Scofield, Docteur en Divinité, ainsi qu'un groupe de huit éditeurs-experts, tous Docteurs en Divinité, pensèrent qu'il convenait d'orthographier le mot hébreu "Ela1" (signifiant Dieu) aussi "Alah". Les chrétiens ne réagirent pas. Ils semblaient avoir accepté que le nom de Dieu soit "Allah", mais s'obstinaient toujours à l'orthographier avec un "L" (voir page suivante). Au cours de conférences publiques, l'auteur de ce livre rapporta des citations à ce sujet. La "Scofield Reference Bible" a retenu mot à mot tout le commentaire de la Genèse 1:1, mais a effacé> grâce à un adroit tour de passe-passe, le mot "Alah". On ne perçoit même pas l'absence du mot "Alah" dans la Bible des orthodoxes ! Il est difficile de s'y retrouver parfois.

 


4 ALLAH ECRIT DANS LA BIBLE

CHAPITRE 5 : Confessions accablantes

 

Mme Elen G. White, "prophétesse" de l'Eglise des Adventistes du Septième Jour, dans son Commentaire de la Bible, volume 1, page 14, dit au sujet de la faillibilité de la "Sainte Bible".

"'La Bible que nous lisons aujourd'hui est l’œuvre de plusieurs scribes qui ont accompli, le plus souvent, leur travail avec une précision merveilleuse. Mais les scribes ne sont pas infaillibles, et apparemment Dieu n'a pas jugé opportun de les mettre à l'abri de l'erreur alors qu'ils écrivaient:"

Dans les pages suivantes de son commentaire, Mme White affirme : "Je vis que Dieu protégeait particulièrement la Bible" (de quoi ?) "Lorsqu'il y en eut plusieurs exemplaires, des érudits ont, par endroits, changé les mots, pensant ainsi rendre le texte clair, alors qu'au contraire ils mystifiaient ce qui était clair, en le basant sur des poings de vue soumis aux traditions."

MALADIE EN VOIE DE DEVELOPPEMENT

La maladie mentale est une maladie de "la civilisation". Cet auteur et ses successeurs peuvent toujours crier haut et fort que "La Bible est véritablement la parole infaillible de Dieu. Elle est bel et bien falsifiée, mais pure. Elle est humaine, bien que divine." Les mots ont-ils vraiment un sens alors ? Oui, dans leurs tribunaux mais pas dans leur théologie, car ils sont empreints de "licence poétique" dans leurs prêches

(Ribaat : mise en ligne de la Traduction de Mouhammad Hamidallah, 2000/2001 du Coran :) 

10. Il y a dans leurs cœurs une maladie (de doute et d'hypocrisie), et Allah laisse croître leur maladie. Ils auront un châtiment douloureux, pour avoir menti.

 

فِي قُلُوبِهِم مَّرَضٌ فَزَادَهُمُ اللّهُ مَرَضاً

وَلَهُم عَذَابٌ أَلِيمٌ بِمَا كَانُوا يَكْذِبُونَ {10}

Saint Coran Sourate 2 verset 10

 

 

LES TEMOINS

Les plus virulents de tous les défenseurs de la Bible, les témoins de Jéhovah, dans l'avant-propos, cité précédemment en page 5, ils avouent :

"En copiant à la main les originaux inspirés, la fragilité humaine s'extériorise, et alors aucun des milliers d'exemplaires existant, de ce jour dans la langue originale, n'est une copie parfaite. Le résultat est qu'il n'existe pas deux exemplaires identiques."

A présent, vous comprenez pourquoi l'intégralité de l'avant propos (27 pages) a été éliminée de leur Bible. Allah ditde telle sorte qu'ils se noyèrent dans leur propre érudition.

 

A LA FORTUNE DU POT

 

Parmi plus de 4.000 manuscrits différents, fierté des chrétiens, les pères de l'Église en ont retenu quatre seulement, correspondant à leurs idées. Ils les appelèrent Évangiles de Matthieu, Marc, Luc et Jean. Nous verrons chacun d'eux en temps opportun. Abordons, à présent, la conclusion de la recherche des témoins de Jéhovah telle qu'elle apparaît dans l'avant-propos "allégé"

"Dès lors, il est évident que le texte original des Écritures (1) grecques chrétiennes a été falsifié, comme celui des LXX." (2)

1. Nouveau Testament.
2. "LXX" qui signifie soixante-dix dans le titre de substitution du Vieux Testament. Ne vous y laissez pas prendre. Ils ont l'habitude d'appeler un simple mot de quatre lettres : un "tétragrammaton".

Et ce culte incorrigible pousse l'effronterie jusqu'à publier 9 000 000 (neuf millions) d'exemplaires de la première édition d'un livre de 192 pages intitulé "La Bible est-elle réellement la Parole de Dieu ?" Quelle mentalité que celle des témoins de Jéhovah, qui lancent qu'aucune falsification "n'affectera de façon appréciable l'authenticité de la Bible" (?). C'est d'une logique chrétienne!

 

UNE AUDIENCE PATIENTE

Dr Graham Scroggie, dans son livre précité, plaide en faveur de la Bible, page 29

"Et soyons parfaitement honnêtes lorsque nous continuons à étudier la question. (La Bible est-elle la Parole de Dieu ?). Souvenons-nous que nous devons aussi écouter ce que la Bible dit d'elle même. Dans un tribunal, nous supposons qu'un témoin dit la vérité et nous devons alors accepter ce qu'il dit à moins que nous n’ayons matière à le suspecter ou puissions prouver qu'il ment. Il faudrait sûrement donner à la Bible l'occasion d'être entendue, et alors elle pourrait être perçue d'une oreille plus patiente."

Le procès est honnête et raisonnable. Nous ferons donc comme il demande et laisserons la Bible parler d'elle-même.

Dans "les cinq premiers livres de la Bible - Genèse, Exode, Lévitique, Nombres et Deutéronome - il y a plus de 700 affirmations qui prouvent non seulement que Dieu n'est pas l'auteur de ces livres, mais que Moïse n'aurait pas non plus participé à leurrédaction.

Ouvrez ces livres au hasard et vous verrez

- "Et le Seigneur lui dit: Pars..."
- "Et Moïse dit au Seigneur:
le peuple ne peut venir..."
- "Et le Seigneur dit à Moise : Va au devant du peuple..."
- "Et le Seigneur dit à Moïse: Parle..."
- "Et le Seigneur dit à Moise : Descends, ..."

II est évident que ce ne sont ni les Paroles de Dieu, ni celles de Moïse, mais plutôt des "ouï-dire" écrits par une troisième personne.

 

MOISE RÉDIGE SA PROPRE NECROLOGIE

Se peut-il que Moïse ait participé à la rédaction de sa propre nécrologie avant sa mort ? Est-ce que les juifs rédigeaient leurs propres nécrologies ? "Moïse mourut ... âgé ... de 120 ans ... !l ne s'est plus levé, en Israël, de prophète comme Moïse..." (Deutéronome 34:5-10)

Analysons à présent l'Ancien Testament, sous différents angles.

 

 

CHAPITRE 6 : Le livre baptisé  "le Nouveau Testament"

 

POURQUOI "SELON"?

Que dire du soi-disant Nouveau Testament ? (*) Pourquoi chaque évangile débute-t-il par: Selon ... (voir page suivante). Pourquoi "selon" ? Car pas une seule des 400 copies existantes ne porte la signature de son auteur ! D'où la supposition "selon" ! Même les preuves intrinsèques démontrent que Matthieu n'était pas l'auteur du premier évangile qui porte son nom.

"En passant plus loin (Jésus) (P) vit un homme appelé Matthieu assis au bureau des péages. Il lui dit : suis-moi (Matthieu), se leva et le suivit." (Matthieu 9:9)

Sans faire aucun effort d'imagination, il apparaît que les "il" et "le" de la citation ci-dessus ne se réfèrent pas à Jésus ou Matthieu en tant qu'auteur, mais à une troisième personne qui rédige ce qu'elle a vu et entendu. Si nous ne sommes pas à même d'attribués ce "Livre des Rêves" (le premier Evangile est aussi ainsi appelé) au disciple de Matthieu, alors comment pouvons nous l'accepter en tant que Parole de Dieu ?

(*)"Soi-disant" car nulle part le "Nouveau Testament" ne se nomme lui même le Nouveau Testament, et nulle part l'Ancien Testament ne se nomme lui-même l’Ancien Testament, tout comme le mot "Bible" est inconnu dans les pages de la Bible. Dieu a oublié de donner un titre à "ses" livres !

Évangile selon Saint Matthieu :
9. En passant plus loin, Jésus
vit un homme appelé
Matthieu assis au bureau des
péages. Il lui dit : Suis-moi.
Matthieu se leva et le suivit.

« il » et « le » ce n'est pas Matthieu!

Les
Evangiles

traduit
en anglais moderne
par
J.B. PHILLIPS

L'Evangile de Matthieu

"La tradition ancienne attribue cet évangile à l'apôtre Matthieu, mais les savants aujourd'hui rejettent presque tous cette idée".

"L'auteur, que nous appellerons toujours, par commodité Matthieu."

"L’auteur a assimilé clairement le mystérieux "Q" qui pourrait n'être, en fait, que la succession des traditions orales."

 Occasions des évènements et à lusreurs MaLG tout en modifiant l'ordre , p ihistoire. Le style est lumineux, écrue en fait, la même h a modifié le texte, pour " ' " écrit avec un certain discernement, osé et soi né . Matthieu veux, p g ' " ' " et qu'il était convaincu non comme s'il avait qa vérité mars du motif divin i se cache derrière les faits seulement de s 4uhistoriques. Sr Matthieu a écot quelque chose, comme on le suppose à présent,' en tant que document chrétien la valeur de cet Evangile, qencre 85 et 90, 9norme. C'est, en sorte, énorme. C'est, quelque ' e lHomme. I! fut écrit en aidant une certaine distance dans le temps, par rapport à la réflexion. II se veut être conservé une certaine sobriété dans e p2rtm l'unique révélation de Dieu Lui-même, par rapport à tous les autres portraits réalisés par ceux qui approchaient de trop près la lumière aveuglante.

london geoffrey bles

(Note Ribaat : Le texte ci-dessus semble assez confus l’or de la mise en ligne par le traducteur, mais elle est assez bien expliquer ci dessous)

Nous ne sommes pas seuls à découvrir que Matthieu n'écrivit pas l'Évangile selon Saint Matthieu, et que celui-ci fut écrit par une main anonyme. J.B. Phillips rejoint notre point de vue. Il est le "serviteur appointé" de l'Église anglicane, un chanoine de la Cathédrale de Chichester, en Angleterre. Il n'a donc aucune raison de mentir ou de trahir l'opinion officielle de son Église ! Référez-vous à son introduction de l'Évangile de Saint Matthieu (dans les pages suivantes). Phillips dit ceci au sujet de l'auteur de cet Évangile

"La tradition ancienne attribue cet évangile à l'apôtre Matthieu, mais les savants aujourd'hui rejettent presque tous cette idée". En d'autres termes, St Matthieu n'a pas écrit l'Évangile qui porte son nom. Ceci est la conclusion émise par des savants chrétiens, parmi les plus éminents - non pas hindoûs, arabes ou juifs - qui pourraient être accusés de déviation. Permettons à notre ami anglican de poursuivre: "L'auteur, que nous appellerons toujours, par commodité Matthieu." "Par commodité", car à chaque référence faite à Matthieu, nous devrions dire : "Le premier livre du Nouveau Testament", chapitre tant et tant, verset tant et tant, etc.

Selon J.B. Phillips il est préférable que nous donnions un nom au livre. Alors pourquoi pas "Matthieu" ? Je pense que ce nom en vaut un autre ! Phillips poursuit : ""L’auteur a assimilé clairement le mystérieux "Q" qui pourrait n'être, en fait, que la succession des traditions orales." Quel est ce "mystérieux Q" ? "Q" est l'abréviation du mot allemand "Quella" Qui signifie "source" (fontaine). Un autre document - une source commune - doit avoir existé et à laquelle Matthieu, Marc, Luc et Jean ont pu avoir accès. Ces trois auteurs, ont eu une vision commune du document qu'ils détenaient alors. Ils écrivirent avec "la même vision" et ainsi les trois premiers "Évangiles" furent appelés "Les Évangiles Synoptiques".

USAGE MASSIF ET DELOYAL DE TRADUCTION

Et que dire de cette "inspiration" commerciale ? Le chanoine anglican a mis le doigt dessus, et il est mieux placé que quiconque pour le faire. N'est-il pas serviteur de l'Église, un orthodoxe chrétien évangélique, bibliophile renommé, ayant un accès direct à tous les manuscrits grecs originaux. Alors laissons-lui le plaisir de lire : Il (Matthieu) a fait usage gratuitement de 1’Evangile de Marc", c'est-à-dire qu'il "a tout copié sur Marc ! ". Et cependant les chrétiens appellent ce plagiat énorme la Parole de Dieu ?

Cela ne nous conduit-il pas à vous poser la question suivante: "Que dire d'un témoin oculaire et d'un témoin auditif du ministère de Jésus (P) - dont Matthieu était supposé être - qui, au lieu de rédiger ses premières impressions sur le ministère de "Son Seigneur", voleraient les écrits d'un adolescent (Marc) qui n'avait que dix ans lorsque Jésus (P) réprimanda son peuple ?" Pourquoi un témoin oculaire ou auditif copierait-il un individu qui écrit à partir de ouï-dire? Le disciple Matthieu ne se prêterait pas à un jeu si stupide. Pourtant, un document anonyme fait peser le doute sur l'intégrité de Matthieu.


PLAGIA OU KIDNAPPING LITTERAIRE

"Plagiat" signifie "vol littéraire". Quelqu'un qui copie ad verbatim (mot à mot) l'écrit d'un autre et le fait passer pour sien, est appelé "plagiat". C'est un trait de caractère commun aux quarante, et plus, auteurs anonymes des livres de la Bible. Les chrétiens s'enorgueillissent d'un soi-disant lien commun entre les écrivains des 66 fascicules protestants, et ceux des 73 fascicules catholiques appelés la "Sainte Bible". Il existe bien un lien commun, pour Matthieu et Luc : ils ont plagié à 85%, et mot pour mot, les écrits de Marc ! Dieu Tout-Puissant ne dictait pas les mêmes termes aux synoptiques (ceux qui voyaient avec les mêmes yeux). Les Chrétiens eux-mêmes le reconnaissent, parce qu'ils ne croient pas en l'inspiration verbale, contrairement aux musulmans pour le Saint Coran. (1)

(1)Demandez votre exemplaire du livre "Le Coran - Le Miracle Ultime" qui prouve mathématiquement, mot à mot, lettre à lettre, que le Coran est la révélation de Dieu Tout-Puissant.

85% du plagiat de Matthieu et Luc, ce n'est rien en comparaison des kidnappings littéraires des auteurs de l'Ancien Testament, où le taux atteint est de 100% dans le soi-disant Livre de Dieu. Les intellectuels chrétiens, tel que l'évêque Kenneth Cragg, usent d'un euphémisme pour nommer cet état de fait. Ils parlent de "reproduction" (*) et en sont très fiers.

(*) Voir page 5 la citation complète.

DES MODELES PERVERTIS

Le Dr Scroggie (dont on a déjà parlé) cite dans son livre (2) de façon très enthousiaste, le Dr Parker et son unique éloge de la Bible

"La Bible, un livre si varié dans ses matières ! De pleines pages sont remplies de noms obscurs, et il en est plus dit sur la généalogie que sur le jour du jugement dernier. La nuit tombe déjà et l'on ignore encore qui a vaincu car les histoires n'ont pu être racontées en entier. Où existe-t-il quelque chose (dans la littérature religieuse mondiale) qui correspond à ceci ?"

Beaucoup de bruit pour rien, en fait, et un blasphème répugnant envers Dieu Tout-Puissant qui autorise un tel méli-mélo. Et cependant, les chrétiens sont fiers, malgré les imperfections belles qui existent dans leur livre.


(2) "La Bible est-elle la Parole de Dieu ?" Par MoodY Press.

RIEN MOINS QUE 100%

Afin de procéder à la démonstration du degré de plagiat pratiqué par les écrivains "inspirés" de la Bible, à l'auditoire de mon symposium à l'Université de Cape Town (dirigé par le Professeur Cumpsty, chef du Département de Théologie, et moi-même) sur le sujet "La Bible, est-elle la Parole de Dieu ?", je proposerai donc d'ouvrir la Bible.

Certains chrétiens aiment à avoir, sous le bras, leur Bible lorsqu'ils se rendent à des débats ou des discussions religieuses. Ils semblent terriblement démunis sans ce livre. Je leur demandai donc d'ouvrir la Bible au chapitre 37, au "Livre d'Esaïe". Lorsque les personnes furent prêtes, je leur demandai de comparer mon "Esaïe 37" pendant que je lisais afin de vérifier s'ils étaient identiques. Je commençai à lire très lentement : versets 1, 2, 4, 10, 15, etc... Jusqu’à la fin du chapitre. Après chaque verset, je demandai si ce que je lisais était identique aux versets de leur Bible, ce à quoi ils répondaient en chœur : "Oui !", "Oui !" A la fin du chapitre, la Bible toujours ouverte entre mes mains, et à la place même d'où je venais de lire, je demandai au Président de révéler à l'auditoire que ce que je venais de lire n'était pas du tout Isaïe 37 mais 2 Roi 19 ! Il y eut alors une terrible consternation parmi l'auditoire. Je venais de prouver qu'il y avait plagiat à 100% dans la "Sainte Bible" (voir page suivante).

En d'autres termes, Isaïe 37 et 2 Rois 19 sont identiques mot pour mot Et malgré tout, ils ont été attribués à des siècles de distance à deux auteurs différents que les chrétiens disent inspirés par Dieu.

Qui copie qui ? Qui vole qui ? Les 32 bibliophiles de renom de la RSV disent que l'auteur du Livre des Rois est "inconnu". Vers la fin de ce livre il y a une reproduction de la RSV par Collins. Le Révérend David J. Fant, directeur en littérature, secrétaire général de la New-York Bible Society (Association de la Bible New-York) a préparé et édité ces notes sur la Bible. Bien évidemment, si les révérends hommes de la chrétienté croyaient un tant soit peu que la Bible est la Parole de Dieu, ils l'auraient dit, mais ils confessent honnêtement (honteusement): "Auteur : inconnu!" Et, cependant, ils rendent hommage à des Ecrits qui auraient pu être tout aussi bien le fait de Pierre, Paul ou Jacques, et ils espèrent que chacun de nous verra en ces écrits la Parole de Dieu.

PAS D'INSPIRATION VERBALE

 

PLAGIAT A 100%

 

2 Rois 19:1
Lorsque le roi Ézéchias eut entendu cela, il déchira ses vêtements, se couvrit d'un sac, et alla dans la maison de l'Éternel.

2. Il envoya Éliakim, chef de la maison du roi, Schebna, le secrétaire, et les plus anciens des sacrificateurs, couverts de sacs, vers Ésaïe, le prophète, fils d'Amots.

3. Et ils lui dirent: Ainsi parle Ézéchias: Ce jour est un jour d'angoisse, de châtiment et d'opprobre; car les enfants sont près de sortir du sein maternel, et il n'y a point de force pour l'enfantement.

5. Les serviteurs du roi Ézéchias allèrent donc auprès d'Ésaïe.

10. Vous parlerez ainsi à Ézéchias, roi de Juda: Que ton Dieu, auquel tu te confies, ne t'abuse point en disant: Jérusalem ne sera pas livrée entre les mains du roi d'Assyrie.

11. Voici, tu as appris ce qu'ont fait les rois d'Assyrie à tous les pays, et comment ils les ont détruits; et toi, tu serais délivré!

12. Les dieux des nations que mes pères ont détruites les ont-ils délivrées, Gozan, Charan, Retseph, et les fils d'Éden qui sont à Telassar?

14. Ézéchias prit la lettre de la main des messagers, et la lut. Puis il monta à la maison de l'Éternel, et la déploya devant l'Éternel,

15. à qui il adressa cette prière: Éternel, Dieu d'Israël, assis sur les chérubins! C'est toi qui es le seul Dieu de tous les royaumes de la terre, c'est toi qui as fait les cieux et la terre.



2 Rois 19:36  
Alors Sanchérib, roi d'Assyrie, leva son camp, partit et s'en retourna; et il resta à Ninive.

37. Or, comme il était prosterné dans la maison de Nisroc, son dieu, Adrammélec et Scharetser, ses fils, le frappèrent avec l'épée, et s'enfuirent au pays d'Ararat. Et Ésar-Haddon, son fils, régna à sa place.

Esaïe 37:1  
Lorsque le roi Ézéchias eut entendu cela, il déchira ses vêtements, se couvrit d'un sac, et alla dans la maison de l'Éternel.

2. Il envoya Éliakim, chef de la maison du roi, Schebna, le secrétaire, et les plus anciens des sacrificateurs, couverts de sacs, vers Ésaïe, le prophète, fils d'Amots.

3. Et ils lui dirent: Ainsi parle Ézéchias: Ce jour est un jour d'angoisse, de châtiment et d'opprobre; car les enfants sont près de sortir du sein maternel, et il n'y a point de force pour l'enfantement.

5.Les serviteurs du roi Ézéchias allèrent donc auprès d'Ésaïe.

10.Vous parlerez ainsi à Ézéchias, roi de Juda: Que ton Dieu, auquel tu te confies, ne t'abuse point en disant: Jérusalem ne sera pas livrée entre les mains du roi d'Assyrie.

11.Voici, tu as appris ce qu'ont fait les rois d'Assyrie à tous les pays, et comment ils les ont détruits; et toi, tu serais délivré!

12.Les dieux des nations que mes pères ont détruites les ont-ils délivrées, Gozan, Charan, Retseph, et les fils d'Éden qui sont à Telassar?

14.Ézéchias prit la lettre de la main des messagers, et la lut. Puis il monta à la maison de l'Éternel, et la déploya devant l'Éternel,

15. à qui il adressa cette prière:

16. Éternel des armées, Dieu d'Israël, assis sur les chérubins! C'est toi qui es le seul Dieu de tous les royaumes de la terre, c'est toi qui as fait les cieux et la terre.

37. Alors Sanchérib, roi d'Assyrie, leva son camp, partit et s'en retourna; et il resta à Ninive.

38. Or, comme il était prosterné dans la maison de Nisroc, son dieu, Adrammélec et Scharetser, ses fils, le frappèrent par l'épée, et s'enfuirent au pays d'Ararat. Et Ésar-Haddon, son fils, régna à sa place.

2 rois 19 louis second

Esaïe 37 louis second

 
Ces versets sont ares de la Version Autorisée mais vous pouvez trouver les mêmes textes dans toutes les versions.

Pour avoir une liste complète de tous les livres de la Bible et de leurs auteurs, il nous faut utiliser le "Collins" RSV et ses annotations). Qu'est-ce que les intellectuels chrétiens ont à dire sur le "livre d'Esaïe" ? Ils disent : "En grande partie attribué à Esaïe. Quelques passages peuvent avoir été écrits par d'autres". Au vu de ces confessions, nous ne prendrons pas à partie Esaïe. Pouvons nous alors attribuer ce plagiat à Dieu ? Quel blasphème ? Le Professeur Cumptsy confirmait alors que la question était posée, à la fin du symposium sus-indiqué, que les "chrétiens ne croient pas en une inspiration verbale de la Bible". Donc, Dieu Tout-Puissant n'a pas perdu la mémoire et dicté deux fois la même histoire ! Des mains humaines ont fait des ravages dans cette soi-disant Parole de Dieu, la Bible. Malgré tout, les défenseurs de la Bible insistent: "Chaque mot, chaque virgule, chaque point de la Bible est la Parole de Dieu!"

 

CHAPITRE 7 : Le moment de vérité

 

Comment savoir qu'un livre qui se réclame être l'œuvre de Dieu est véritablement le Livre de Dieu ? Un examen parmi tant d'autres tend à prouver qu'un message émis par un Etre Omnis-cient doit être cohérent. Il se doit être exempt de toutes imperfections et contradictions. C'est exactement ce que le Dernier Testament, le Livre de Dieu, dit :

« 82. Ne méditent-ils donc pas sur le Coran? S'il provenait d'un autre qu'Allah, ils y trouveraient certes maintes contradictions! »

أَفَلاَ يَتَدَبَّرُونَ الْقُرْآنَ وَلَوْ كَانَ مِنْ عِندِ غَيْرِ اللّهِ لَوَجَدُواْ

فِيهِ اخْتِلاَفاً كَثِيراً {82}

(Saint Coran S4, v82)

 

DIEU OU DIABLE ?

Si Dieu Tout-Puissant veut que nous vérifiions l'authenticité de Son Livre (le Saint Coran) grâce à cet examen corrosif, alors pourquoi ne pas faire subir cet examen à tout livre qui lui est attribué ? Nous ne voulons pas mystifier qui que ce soit, comme les chrétiens. Il est volontiers admis, à partir des références des savants chrétiens, que j'ai indiquées, que la Bible n'est pas la Parole de Dieu, bien que l'on essaie de nous faire croire le contraire.

Un autre exemple de ce malaise fut encore mis en évidence hier seulement. Le synode anglican était réuni à Grahamstown. Le très révérend Bill Bumett, l'archevêque, prêchait à son troupeau et créa une certaine confusion. En effet, un Anglais inscrit s'adressa à un groupe de prêtres et évêques anglais cultivés, dans leur propre langue maternelle, l'anglais, et ces propos furent mal interprétés par ses collègues. A tel point que Mc Millan, peut-être anglican lui aussi, l'éditeur d'un quotidien anglais "Le Nasal Mercury", daté du 11 Décembre 1978, dit au sujet de la confusion qui s'ensuivit à l'encontre du propre clergé de l'Archevêque

"Les remarques de l'archevêque au synode ne furent pas un modèle de clarté et furent largement et énergiquement mal interprétées par un grand nombre des personnes présentes."

Il n'y a pas de problème avec l'anglais, en tant que langage, mais plutôt avec le style de pe s confuses que le chrétien développe pour toutes les matières religieuses. Le "pain" de la Sainte Communion n'est pas du "pain" mais de la "chair" ? Le "vin" est le "sang" ? "la Trinité est une?" et "l'humain est divin ?" Mais ne faites pas d'erreur, il n'est pas aussi simple lorsqu'il traite avec la prolifique royauté, alors il est des plus précis. Il faut redoubler de prudence si vous traitez avec lui ! Il peut vous réduire à néant avant que vous ne l'ayez réalisé.

Les exemples que j'avancerai afin de justifier mes dires sont si simples que même un enfant pourrait les suivre et les comprendre (voir page suivante).

Vous remarquerez que les auteurs des livres des "Chroniques" et de "Samuel" nous racontent la même histoire au sujet de David recensant les juifs. D'où vient donc l'inspiration de David pour cette nouvelle tâche ? L'auteur de 2 Samuel 24:1 dit que "le Seigneur" Dieu qui excita (RSV "incita") David à accomplir une chose si infâme ! Comment Dieu Tout-Puissant pourrait-il être la source de ces "inspirations" contradictoires ? Est-ce Dieu ou Satan ? Dans quelle religion le diable est-il le synonyme de Dieu? Je ne parle pas du "satanisme", une récente excroissance du christianisme, dans laquelle des ex-chrétiens adorent le diable. Le christianisme fut très prodigue d'ismes (courants) : athéisme, communisme, fascisme, totalitarisme, nazisme, mormonisme, maonisme, scientifisme-chrétien, et à présent le satanisme. A quoi d'autre le christianisme donnera-t-il naissance ?

Ribaat : Voilà un sujet qui colle aux recherches sur les Jésuites Satanique du Vatican, crée par un espagnol au 16 Siècles, pour l’aient connaitre allez sur la catégorie : « LES ILLUMINATI SES ALLIES ET LES CHEFS JESUITES »

La Sainte Bible se prête aussi à toutes ces interprétations contradictoires. C'est l'orgueil chrétien ! "Certains soutiennent si fermement, que des passages bibliques ont été sans cesse malmenés et détournés afin de justifier chaque plaie connue de l'homme". (tirée de "La Pleine Vérité", un journal chrétien américain, sous le titre : "La Bible, le livre le plus controversé du monde", Juillet 1975).

QUI SONT LES VRAIS AUTEURS ?

D'autres preuves tirées de "Samuel" et "Chroniques" seront apportées, mais j'estime judicieux en premier lieu de déterminer leurs auteurs et non d'accepter que Dieu soit à l'origine des absurdités de ces livres. Les Réviseurs de la RSV disent :

 
a.Samuel : auteur "Inconnu" (juste un seul mot).

b.Chroniques : auteur "Inconnu", vraisemblablement rassemblées et éditées par Ezra.

Nous devons admirer l'humilité de ces bibliophiles, mais leurs "peut-être", "probablement" et "vraisemblablement" sont plutôt interprétés comme des "réellement" par leurs brebis égarées. Pourquoi considérer alors le pauvre Ezra ou Esaïe comme les boucsémissaires de ces écrivains anonymes ?


TROIS OU SEPT ?

Regardez la reproduction de la page suivante. Comparez les deux citations. 2 Samuel 24:13 qui dit: "'Gad arriva chez David et lui rapporta ceci, et lui dit..." Ces paroles sont reprises mot à mot dans 1 Chroniques 21:11, exception faite de la redondance 'Et lui rapporta ceci!" Mais, pendant qu'il éliminait l'expression inutile, l'auteur élaguait aussi le facteur temps de "sept" années à "trois" années. Que dit Dieu à Gad: trois ou sept années de fléaux "sur ces deux maisons" ?


II SAMUEL 24

Recensement

« La colère de l'Eternel s'enflamma de nouveau
contre Israël. Elle excita David contre,
eux en disant : "Va, fais le recensement
d'Israël et de Juda. »

Alors que l'auteur de Samuel 24, ci-dessus, fait de Dieu le maître de la situation, l'auteur des Chroniques, ci-dessous

I CHRONICLES 21

Recensement

« Satan se dressa contre Israël et il excita
David à faire le recensement d'Israël. »

Outre le fait de montrer la soumission à Dieu, comme cela est indiqué partout, rendre aussi justice au diable. Cette dichotomie qui est le fait de l'auteur des Chroniques me rappelle l'histoire de cette femme âgée qui allumait un cierge à Saint Michel et un autre au diable. Saint Michel était foulé aux pieds, mais qu'elle aille au ciel ou en enfer, elle aurait toujours un allié. Ce chroniqueur fit de sorte qu'il eut bien un ami dans le tribunal Céleste, ainsi qu'un autre dans le tribunal Inférieur. Il voulait être et avoir été.

HUIT OU DIX-HUIT

Voir pages suivantes : quel âge avait Yehoyaqim ? Comparez les deux citations 2 Chroniques 36:9 qui nous indique que Yehoyaqim avait "huit" ans lorsqu'il commença à régner, mais 2 Rois 24:8 dit qu'il avait "dix-huit" ans alors. L'auteur "inconnu" des Rois a dû réfléchir à la raison qui pousserait à abdiquer en faveur d'un enfant de huit ans, et à préférer ajouter généreusement dix années à Yehoyaqim afin qu'il soit alors assez mûr pour faire face à la colère de Dieu. Il dut, malgré tout, payer pour ses falsifications (?). Alors, il réduisit son règne à dix jours ! Ajouter dix années â l'âge, ôtez dix jours au règne ! Dieu pourrait-il présenter les mêmes choses aussi différemment ?


CAVALERIE OU INFANTERIE ?

Comparez les deux citations page suivante ("700 ou 7 000"). Combien de conducteurs de chars David tue-t-il ? Sept cent ou sept mille ? Et aussi, tue-t-il 40 000 cavaliers ou 40 000 fantassins ? Le conflit ouvert entre les écrits de 2 Samuel 10:18 et 1 Chroniques 19:18 laisse supposer que Dieu ne peut pas faire la différence entre centaines et milliers, mais aussi qu'Il ne pourrait pas distinguer la "cavalerie" de l' 'infanterie". Il est clair que dans le dictionnaire chrétien, le blasphème se cache sous le couvert de "l'inspiration" !


TRAVAUX PARTIQUES

Salomon, au temps de sa gloire commença à se faire construire un palais royal. La construction aura treize années. Le ler Livre des Rois, Chapitre 7, nous l'apprend. Vous souvenez-vous de la fierté du Dr Parker : "De pleines pages sont remplies de noms obscurs" (Chapitre 6 de ce livre: "Des modèles pervertis"). Même par pur enfantillage, vous ne pouvez pas faire mieux dans le genre, que ce chapitre 7 du ler Livre des Rois et Ezékiel 45. Vous vous devez, à vous-même, de le lire ne serait-ce qu'une seule fois dans votre vie. Après cela, vous apprécierez vraiment le Saint Coran ! Si vous ne possédez pas de Bible et si vous êtes musulmans, essayez de vous en procurer une et vous pourrez alors colorier les différentes références de ce fascicule dans votre Bible : "jaune" pour les contradictions, "rongé" pour les passages pornographiques, "vert" pour les citations sensées, acceptables comme celles que j'ai citées au début de cet essai. Ce sont les Paroles que vous pouvez aisément reconnaître, comme celles de Dieu et de Ses Saints Messagers. Grâce à ce travail, vous pourrez confondre et convaincre tout missionnaire ou bibliophile que vous rencontrerez ! "Si nous suons plus en temps de paix, nous saignerons moins en temps de guerre." (Chang Kai-Shek)

Suite page suivante,

« La BIBLE est-elle la parole de DIEU ? »

par Ahmed DEDDAT, Spécialiste des Religions

(3/3 FIN)

Partager cet article

Repost 0

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche