DEPUIS JANVIER 2010 LE POUVOIR OCCULTE AMÉRICAIN : "L’ORDRE DES SKULL&BONES" ANTONY C. SUTTON (3/5) - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 23:34

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux


LE POUVOIR OCCULTE AMÉRICAIN :

 

"L’ORDRE DES SKULL&BONES" ANTONY C. SUTTON

 

(3/5)


Auteur Antony C. Sutton Sur WWW.BARRUEL.COM 

 

(Avec Commentaire Ribaat)

Dhou Al-Hijja 1431 / Novembre 2010 

Livre l'ordre des Skull&Bones

   

(Ribaat : Un des Textes Le plus Important qui frustrera les mécréants vampirique que sont les Franc maçons et autres Païens adorateurs de SATAN, à nous dans prendre le meilleur de ce texte dans nos recherches et propagation de la Vérité) 

   

Partie 3 sur 5 

   

   

Hypothèse numéro deux :

   

L'Ordre a pénétré chaque segment de la société américaine

   

   

5-Influence-Skull-Bones.jpg
 

 

L'Ordre est l'impulsion originale 


Une observation est que l'Ordre obtient la continuité dans les nouvelles organisations, c.-à-d., il y met le PREMIER président (Ribaat : Comme par exemple G.W Bush Jr Monkey qui à admis sa filiation au Skull&Bones, s’en suivi le nouveau pion Barak Obama qui est noir, comme par hasard ! Dois je rappeler que les Skull&Bones ont admis des juifs et noirs récemment d’après le texte, ici récemment ce porte  vers 1983, Barack Obama n’est-il pas venue juste après ?) Ainsi que les idées et, alors, quand les opérations se mettent en route, souvent, il disparait juste de l'image.


Parmi les universités, nous pouvons citer l'université Cornell, où Andrew Dickson White (1853) était son PREMIER président, et l’université Johns Hopkins, basée sur le système pédagogique allemand, où Daniel Coit Gilman (1852) était le PREMIER président (1875-1901).

Parmi les associations académiques, l'association historique américaine, l'association économique américaine, la société chimique américaine, et l'association psychologique américaine, ont toutes été lancées par des membres de l'Ordre, ou des personnes proches de l'Ordre. Ce sont des associations clés pour le conditionnement de la société.


Ce phénomène de l'Ordre, comme PREMIER sur la scène, est trouvé surtout parmi les fondations, bien qu'il paraisse que l'Ordre garde une présence continue parmi les administrateurs de la fondation. Il fait, plus que d’être juste le PREMIER où l'argent est concerné. Il reste autour, pour garder un oeil sur les dépenses. Le PREMIER président de l'institution Carnegie (1902-1905) était Daniel Coit Gilman, mais d’autres membres de l'Ordre ont été dans les comités Carnegie depuis le tournant du siècle. Gilman était sur scène pour la création des fondations Peabody, Slater, et la Russell Sage. McGeorge Bundy était président de la fondation Ford de 1966-1979.


Le PREMIER président d'une organisation influente mais presque inconnue, établie en 1910, était aussi un membre de l'Ordre. En 1920 Théodore Marburg a fondé la société américaine pour le règlement judiciaire des discussions internationales – American Society for the Judicial Settlement of International Dispute -, mais Marburg était seulement président d’honneur. Le PREMIER président était le membre William Howard Taft (1878). La Société était l'ancêtre de la League to Enforce the Peace, qui a développé le concept de société des nations (SDN) et, finalement, les Nations Unies.

Au Nations unies nous trouvons, par exemple, cet Archibald McLeash (1915) qui était le cerveau derrière la constitution de l'UNESCO. Nous trouvons le même phénomène de PREMIER sur la scène dans les groupes de réflexion – "think tanks".


En 1960, James Jeremiah Wadsworth (1927) a mis en place l'institut des recherches pour la paix -Peace Research Institute-. En 1963 il a fusionné pour devenir l'institut d'études politique - Institute for Policy Studies -, avec Marcus Rashkin, qui avait été assistant du conseil de la sécurité nationale (1961-1963), et McGeorge Bundy (1940), un membre très actif de l'Ordre.


L'église 


Environ 2% de l'Ordre sont dans l'église (toutes de dénominations protestantes), bien que ce pourcentage ait décliné ces dernières années.


Une pénétration clé est celle du séminaire d’union théologique, affilié avec l’université de Columbia à New York. Ce séminaire, ancien sujet d'enquête sur l’infiltration communiste, a des liens proches de l'Ordre. Henry Sloane Coffin (1897) était professeur de théologie pratique de 1904 à 1926 et président du séminaire d’union théologique, aussi connu sous le nom de "séminaire rouge", de 1926 à 1945. L’union a une si large interprétation des activités religieuses qu’il a, ou a l’habitude d’avoir, un club d’athées pour ses étudiants.


Henry Sloane Coffin, Jr. (1949) était un des cinq accusés de Boston sur des charges de conspiration fédérales.


Et c'est seulement la partie de la pénétration de l'Ordre dans l'église.  

 

La Loi


Les établissements majeurs de cabinets juridiques à New York sont saturés par l'Ordre.
En particulier, Lord Day and Lord, dominé par la famille Lord déjà citée ; aussi Simpson, Thacher and Bartlett, surtout la famille Thacher ; David, Polk, Wardwell and Debevoise, Plimpton, le cabinet juridique de la famille Rockefeller. 

 

Les communications


Il y a eu une pénétration considérable dans les communications. Quelques exemples :


- Henry Luce, de Time-life, est dans l'Ordre.
- William Buckley (1950), de National Review
- Alfred Cowles (1913), président de Cowles Communications, Des Moines Register, Minneapolis Star,
- Emmert Bates (1932), de Litton Educational Systems,
- Richard Ely Danielson (1907), d'Atlantic Monthly
- Russell Wheeler Davenport (1923), de Fortune
- John Chipman Farrar (1918), de Farrar, Straus, les éditeurs.

 

La récompense la plus prestigieuse du journalisme est d’être membre de l’association Nieman à l’Université de Harvard. Plus de 300 y ont accédé de 1937-1968. Le PREMIER directeur du Fond Nieman était le membre Archibald McLeash.

L’industrie


Les compagnies pétrolières ont leurs liens vers l'Ordre. Les membres Percy Rockefeller, les Payne, les Pratt, sont tous liés à la Standard Oil. Les pétroles Shell, Creole Petroleum, et Socony Vacuum sont aussi liés. Une grande variété d'établissements industriels ont des membres dans l'Ordre, de la famille Donnelley à Chicago (imprimeurs du guide officiel des lignes aériennes et autres références) ; des compagnies de bois comme Weyerhaeuser, qui est aussi un Trilatéraliste (Trilatérale) ; des industries d’habillement, et ainsi de suite.


Le Système de la Réserve Fédérale - FED


Une douzaine de membres peuvent être liés à la Réserve fédérale, mais une nomination est remarquable, Pierre Jay (1892), pour qui toute célébrité était de diriger, en 1913, une école privée, et d’être un obscur vice-président de la Manhattan Bank ; cependant il est devenu le PREMIER président de la Réserve fédérale de New York, la vrai banque de réserve importante. (Ribaat : Dans la même catégorie en appuie, les textes véridiques suivant : « Federal Reserve Bank (F.E.D) 1er rapport » et « Federal Reserve Bank (F.E.D) 2ème rapport »)   

 

La Maison Blanche, la politique et le gouvernement


C'est l’ère où l'Ordre a fait des progrès : avec des noms comme Taft, Bush, Stimson, Chafee, Lovett, Whitney, Bundy et ainsi de suite. Il faudra un volume séparé pour couvrir cette histoire et dans le mémorandum neuf nous décrivons juste un exemple, L'OPÉRATION BUNDY.


Mémorandum numéro six :


Les opérations de l'Ordre


En 1981 le livre "The Anglo American Establishment", par Carroll Quigley, a été publié à New York par un petit éditeur anticonformiste. Quigley était autrefois instructeur à Princeton et Harvard puis professeur à l'école du corps diplomatique, à l’université Georgetown. L'éditeur note dans son introduction que Quigley avait été incapable de trouver un éditeur majeur pour le manuscrit. Ce n'est pas surprenant. Le livre dévoile l'équivalent britannique de l'Ordre.


"The Anglo American Establishment", n'a rien à voir avec le pouvoir établi américain, qui est à peine mentionné, mais il a beaucoup à faire avec le pouvoir établi britannique. L'éditeur a probablement inséré le mot "américain" dans le titre afin de rehausser la viabilité dans les pays. Quigley décrit minutieusement, en détail, les opérations historiques du pouvoir établi britannique contrôlé par une société secrète, et opérant souvent comme l'Ordre opère aux USA. C'est la vraie signification du livre explosif de Quigley.


« Le Groupe »


La société secrète britannique, "le Groupe" ou ordinairement juste "nous", a été fondé à l’université d'Oxford, comme l'Ordre a été fondé à Yale, mais sans le charabia maçonnique. Comme nous avons noté dans le mémorandum cinq, le Groupe opère dans une série de cercles concentriques et, comme l'Ordre, il consiste en familles de vieilles lignées, alliées à des banquiers négociants privés, connus aux Etats-Unis comme banquiers d'affaires.


En tenant compte de l'existence prouvée du Groupe, des opérations de l'Ordre et du genre de pénétration qu'il a accompli, cela ne peut pas être expliqué que par la simple chance. En examinant les opérations de l'Ordre, nous pouvons produire une image de ses objectifs, sans accès à aucune constitution interne ou déclaration d'objectifs, même si elles existent. C'est peut être seulement un mot de la bouche.

Par contraste, l'objectif du Groupe est enregistré dans les volontés de Cecil Rhodes. C'était :

"L'extension de la règle britannique partout dans le monde, le fignolage d'un système d'émigration du Royaume-Uni, et de colonisation par des sujets britanniques de toutes les terres où les moyens de vie est accessible par l’énergie, le travail et l’entreprise . . . et la récupération ultime des États-Unis d'Amérique comme une partie intégrante de l'Empire Britannique".


Cet objectif est, bien sûr, ridicule et quelque peu immature, mais pas moins ridicule et pas moins immature que l’objectif du "Nouvel Ordre Mondial" de l'Ordre. Le Groupe a contrôlé la politique britannique depuis cent ans, et le fait encore. (Ribaat : Un Belle Exemple en Image ci-dessous attention âme sensible s’abstenir :

 

Angleterre et Skull&Bones

 

Le Groupe et l'Ordre ont été créés par des anglophiles qui veulent modeler le monde sur une culture hybride anglo-Hégélienne. Où les races latines, slaves et chinoises ne sont pas considérées, mais, clairement, ces cultures seront peu disposées à devenir des pions de l'empire Britannique ou Yankee de Nouvelle Angleterre. Même dans le Commonwealth, une association volontaire de nations, il est improbable que le Canada, l’Australie et la Nouvelle Zélande acceptent l'esclavage constitutionnel envisagé par Cecil Rhodes. Les deux sociétés secrètes oublient, et il y a une base philosophique pour cette négligence, le droit naturel de tout groupe ethnique, qu'il soit blanc, noir ou jaune, anglais, slave ou latin, de développer sa propre culture sans contrainte.


Contrairement à cet auteur, Quigley sympathise avec les fins du Groupe, bien qu'il dise que leurs méthodes sont ignobles. Le Groupe et l'Ordre sont peu disposés, ou incapables, de provoquer une société globale par des moyens volontaires, donc ils ont opté pour la contrainte. Pour faire ceci, ils ont créé des guerres et des révolutions, ils ont saccagé des trésors publics, ils ont opprimé, ils ont pillé, ils ont menti même à leurs propres concitoyens. (Ribaat : Toute les preuves dans un seul site : http://les-tyrans-de-ce-monde.over-blog.com/)

 

Comment ont ils fait ceci ?  


Manière d’opérer de L'Ordre 


Les activités de l'Ordre sont dirigées afin de changer notre société, en changeant le monde, pour provoquer un "Nouvel Ordre Mondial". Ce sera un ordre planifié avec une liberté individuelle très restreinte, sans protection constitutionnelle, sans limites nationales ou distinction culturelle.


Nous déduisons cet objectif en examinant, et en récapitulant, les actions individuelles des membres : il y a eu un modèle logique d'activité sur cent ans. Une partie de cette activité a été faite en coopération avec le Groupe, avec ses objectifs parallèles et enregistrés.


Maintenant si, par exemple, nous avions trouvé que l'intérêt dominant des membres était d’élever des canards, qu'ils ont écrit des articles au sujet des canards, élevé des canards, vendu des canards, formé des conseils d’études de canards, développé une philosophie de canards, alors il serait raisonnable de conclure qu'ils avaient un objectif à propos des canards, que ce n'est pas une simple activité aléatoire.

Historiquement, les opérations de l'Ordre se sont concentrées sur la société, comment changer la société d’une manière spécifique, vers un but spécifique : un "Nouvel Ordre Mondial". Nous connaissons les éléments qui devront être changés dans la société pour provoquer ce Nouvel Ordre Mondial, nous pouvons examiner alors les actions de l'Ordre dans ce contexte.
Ces éléments devraient plus ou moins être :  


- L’éducation : comment la population du futur se comportera,
- L’argent : les moyens de tenir la richesse et échanger des marchandises,
- La loi : l'autorité pour mettre en vigueur la volonté de l'état, une loi mondiale et une cour mondiale est exigée pour un état mondial,
- La politique : la direction de l'Etat,
- L’économie : la création de richesses,
- L’histoire : ce que les gens croient qu’il s’est passé dans le passé,
- La psychologie : les moyens de contrôler ce que pensent les gens,
- La philanthropie : afin que les gens pensent bien aux sujet des contrôleurs,
- La médecine : le pouvoir sur la santé, la vie et la mort,
- La religion : les croyances spirituelles des gens, l’incitation à l’action pour beaucoup,
- Les médias : ce que les gens savent et apprennent au sujet d'événements courants,
- La continuité : le pouvoir de nommer qui suivra dans vos pas.

 

(Ribaat : Le Nouvel Ordre Mondial = Le Taghout Mondial !)


Les opérations dans chacune de ces ères seront détaillées dans les volumes subséquents. Par exemple, dans le prochain volume, l’Ordre contrôle l’éducation, nous décrirons comment Daniel Coit Gilman, président de l’université Johns Hopkins, importa d'Allemagne les méthodes psychologiques de Wundt, puis souda l’éducation et la psychologie aux USA, établit des laboratoires, mit ces laboratoires pédagogiques dans les universités majeures, et produit l00% de docteurs en philosophie afin d'apprendre le nouveau système de conditionnement pédagogique. Un des premiers, de ces doctorats John Hopkins, était John Dewey. Le résultat nous le connaissons bien. Le marais pédagogique des années 80 où la plupart des gosses - pas tous - ne peuvent pas épeler, lire ou écrire, cependant, peuvent être programmés par des canaux du comportement de masse.


La démarche suivante de l'Ordre était de contrôler les fondations. Ils ont obtenu toutes les grandes - Carnegie, Ford, Peabody, Slater, Russell Sage et ainsi de suite. C’est le sujet d'un autre volume. Comme pour l’éducation, la manière d’opérer de l'Ordre était d’entrer en PREMIER, et de mettre en scène, pour le futur. L'objectif initial était d’établir une direction dans une organisation. Sélection de directeur, assez intuitif ou amoral pour devenir populaire à la direction, tenir l’élan de la dynamique. Dans le cas des fondations, l'Ordre a habituellement maintenu une présence continue sur des décennies.

Quand l'Ordre vient aux activités par des membres individuels, à première vue, le modèle est confus et superficiellement contradictoire. Donnons des exemples :


- Andrew Carnegie a tiré profit des guerres à travers ses vastes avoirs dans l'acier, mais, sur le conseil du membre Daniel Coit Gilman, Carnegie était aussi président enthousiaste et financier de l'american peace society - société pour la paix - américaine. C'est apparemment contradictoire. Est-ce que Carnegie pourrait être en même temps pour la guerre et pour la paix?


- La league to enforce the peace - ligue pour mettre la paix en vigueur -, fondée par les membres William H. Taft et Théodore Marburg, encourageaient la paix, cependant, ils étaient actifs pour préconiser la participation des USA dans la première guerre mondiale. Comment est-ce que la ligue pourrait être en même temps pour la guerre et pour la paix ?


- Dans les années 1920, W. Averell Harriman était un des principaux soutiens des soviets, avec la finance et l’assistance diplomatique à la fois, quand une telle aide était contre le règlement du département d'état. Harriman a participé à la RUSKOMBANK, la première banque commerciale soviétique. Le vice-président Max May de la Guaranty Trust, dominée par les intérêts Harriman-Morgan, est devenu le PREMIER vice-président de RUSKOMBANK en charge de ses opérations étrangères. En bref, un banquier américain sous le conseil d'un membre de l'Ordre avait un poste clé dans une banque soviétique ! Mais nous observons aussi qu’Averell Harriman, son frère Roland Harriman, et les membres ES. James et Knight Woolley, à travers l’Union Bank (dans laquelle ils ont tenu un intérêt majeur), était les principaux financiers d’Hitler. (Ribaat : Représentation en Image ci-dessous :

 


CONNEXION Skull&Bones Buch Avec les Nazies
 

Maintenant nos manuels scolaires nous disent que les nazis et les soviets étaient des ennemis amers, et leurs systèmes sont des contraires. Comment est-ce qu'un homme rationnel pourrait supporter en même temps les soviets et les nazis ? Est-ce que Harriman est absurde ou est-ce que l'inconsistance est explicable ?


- La famille Bundy (nous aurons plus tard une note sur eux) nous donne un autre exemple d’inconsistance apparente. William Bundy était à la CIA - Central Intelligence Agency – pendant une décennie. McGeorge Bundy était assistant de la sécurité nationale des présidents Kennedy et Johnson. Donc les Bundy supportent vraisemblablement la politique européenne, qui est pro-OTAN. Mais les Bundy ont été liés à des activités et des organisations qui sont anti-OTAN et, en effet, pro-marxiste par exemple, l'institute for policy studies - institut pour les études politiques. Est-ce que les Bundy sont contradictoires ?


- Parmi les membres individuels de l'Ordre nous trouvons une large variété de croyances, proclamées publiquement, idéologiques et politique. William Buckely égueulait périodiquement les soviets. En revanche, le membre John Burtt a été membre d'une douzaine de groupes de front communistes. Le membre William S. Coffin, Jr. a passé trois ans à la CIA et, alors, est devenu le chef des activités anti-guerre du Vietnam à travers la conférence nationale pour une nouvelle politique, et du groupe clergé et laïcs inquiets pour le Vietnam. En fait, Coffin était un des cinq de Boston, chargé et accusé de conspiration et viol des lois Fédérales. Et, bien sûr, W. Averell Harriman est l’aîné des hommes politique du parti démocrate.


Un vrai mélange de croyances et d’activités. Est-ce qu'ils reflètent des philosophies contradictoires ? Comment est-ce que l'Ordre peut avoir un objectif logique, avec ce pot-pourri d'actions individuelles ?

La réponse est qu'ils ne sont pas du tout contradictoires : parce que l'objectif de l'Ordre est au dessus et au-delà de ces actions et, en fait, il a besoin qu'ils paraissent contradictoires. (Ribaat : Si vous contrôler le partie sois disant « du bien » et le partie sois disant « du mal » crées, saupoudrer de media-mensonge, et chauffer par les plans maçonnique démoniaque : Vous obtenez un mets pourri qui est : Contrôle des populations par la ruse ! En effet pour les populations naïve le choix du partie leurs est en fin de compte IMPOSER ! Pendant que les Illuminati se frottent les mains baignées de sangs innocents ! Continuons la Lecture des Travaux intéressants d’Antony C. Sutton)


L'état est absolu

 

Comment peut-il exister un objectif commun, quand les membres agissent apparemment l’un contre l'autre ?


Probablement, la tâche la plus difficile de ce travail sera de démontrer au lecteur ce qui est vraiment une observation élémentaire : que l'objectif de l'Ordre est ni gauche ni droite. Gauche et droite sont des appareils artificiels, pour provoquer le changement, et les extrêmes gauche et droite de la politique sont des éléments vitaux dans un processus de changement contrôlé.


La réponse à ce semblant de puzzle politique mensonger dans une logique Hégélienne. Souvenez-vous que Marx et Hitler, les extrêmes de "gauche" et de "droite" présentés comme ennemis dans les manuels scolaires, ont évolué dans le même système philosophique : l’Hégélianisme. (Ribaat : Représentation en Image ci-dessous :

 

national democratique marxiste=franc maçonnerie

 

Cela amène des cris d'angoisse intellectuelle, des Marxiste et des Nazis, mais c’est bien connu de tout étudiant des systèmes politiques. (Ribaat : Et des Démocrates !)


Le processus dialectique n'est pas arrivé avec Marx comme le réclament les marxistes, mais avec Fichte et Hegel, vers la fin du 18ème siècle, début 19ème, en Allemagne. Dans le processus dialectique, un fracas des contraires provoque une synthèse. Par exemple, un fracas politique entre la gauche et la droite, ne provoque pas un autre système politique, une synthèse des deux, ni gauche ni droite. Ce conflit des contraires est essentiel afin de provoquer le changement. Aujourd'hui ce processus peut être identifié dans la littérature de la commission Trilatérale où le "changement" est encouragé, et la "gestion en désaccord" est appelée comme moyen de provoquer ce changement.


Dans le système Hégélien, le conflit est essentiel. En outre, pour Hegel et les systèmes basés sur Hegel, l'état est absolu. L'état exige l'obéissance complète du citoyen individuel. Un individu n'existe pas pour lui-même, dans ces systèmes soi-disant organiques, mais il exécute seulement un rôle dans l'opération de l'état. Il trouve seulement la liberté dans l’obéissance à l'état. Il n'y avait pas de liberté dans l'Allemagne de Hitler, il n'y a pas de liberté pour l'individu dans le marxisme, pas plus qu’il y en aura dans le Nouvel Ordre Mondial. Et, s'il sonne comme 1984 de George Orwell – IL EST.


En bref, l'état est suprême, et le conflit est utilisé pour provoquer la société idéale. Les individus trouvent la liberté dans l’obéissance aux souverains.


Donc qui ou qu’est ce que l'état ? Évidemment c’est une élite auto-désignée. Il est intéressant de noter que Fichte, qui a développé ces idées avant Hegel, était franc-maçon, presque certainement membre des Illuminati - illuminés de Bavière – (En Allemagne), et a probablement été encouragé par les Illuminati. Par exemple, Johann Wolfgang Goethe (Abaris dans le code des Illuminati) a proposé à Fichte un rendez-vous à l’université de Iéna.

En outre, le principe des Illuminés de Bavière (Allemagne) - Illuminati, que la fin justifie les moyens, principe que Quigley remarque comme point immoral utilisé par « le Groupe » et l'Ordre, est enraciné dans Hegel. Même l'étudiant anonyme de Yale, qui a écrit les vers du mémorandum trois, a observé ce principe à l’œuvre sur le campus de Yale.


Ceci est alors une partie vitale de notre explication sur l'Ordre. Quand son cofondateur, William Russell, était en Allemagne en 1831-1832, il n'y avait aucun moyen d’éviter la discussion et la théorie hégélienne. C'était la conversation du campus. Elle a balayé l’Allemagne intellectuelle. La plupart des américains ne l'ont pas entendu. Et ceux qui avaient entendu, n’ont pas voulu en entendre plus à son sujet. Pourquoi ? Parce que ces suppositions sont complètement en désaccord avec notre sens de la liberté individuelle, et des garanties constitutionnelles. La plupart d’entre nous croyons que l'état existe pour servir l'individu, et pas vice versa. (Ribaat : Pour les croyants en un Dieu Unique nous vivons sur terre pour : 1. La Création d’Adam (Paix sur lui) Dans quel But ? Allah dit a propos de la création de l'homme : "Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. Je ne cherche pas d’eux une subsistance; et Je ne veux pas qu’ils me nourrissent. Car en vérité, c'est Allah qui est le Grand Pourvoyeur, Le Détenteur de la force, l'Inébranlable."(CORAN : Sourate El Dariyate verset 56) Ainsi, Allah a créé l'être humain pour l'adorer, mais il n'a pas besoin de notre adoration. C'est nous qui avons besoin de l'adorer. Allah a voulu nous montrer, même s'il n'en a pas besoin, sa puissance, sa force mais aussi sa miséricorde et sa justice. C'est pour nous montrer cela qu'il nous a créé et pour l'adorer (adorer Allah implique d'abord de connaître Allah). II2. Dialogue avec les anges La création d'Adam commence avant même son existence. Tout débute en fait par un dialogue dans les cieux entre Allah et les anges : Lorsque Ton Seigneur confia aux Anges: "Je vais établir sur la terre un vicaire "Khalîfa" (un représentant). (CORAN Sourate 2 El Baqarah verset 30) Ainsi, l'homme serait sur Terre pour représenter Allah, c'est à dire quelqu'un qui peuplera la Terre en appliquant et en respectant les préceptes d’Allah. C'est pourquoi Allah dit :"C'est Lui qui de la terre vous a créés, et Il vous l’a fait peupler (et exploiter)"(CORAN Sourate 11 Houd verset 61) Allah a ainsi créé l'homme dans une forme parfaite pour pouvoir accomplir cela. Il lui a donné la raison et lui a insufflé de sa propre âme. Puis, les anges lui ont répondu : Ils dirent: "Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, alors que nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier?" "Il (Dieu) dit: "En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas!".(CORAN Sourate 2 El Baqarah verset 30) Les anges n'ont pas dit cela par orgueil ou par reproche envers Dieu. Non ! Il s’agit en fait de deux questions qu’ils ont posés : " Est-ce que cet homme va répandre le mal sur Terre ?' Ils ont dit cela par allusion aux djinns qui avaient précédé l’homme. Il s’agissait donc d’une interrogation. " Est-ce que nous avons mal agi dans notre adoration pour que tu crées une autre créature?’’ Autrement dit, ils se sont reprochés à eux d'avoir peut être faibli ou manqué dans leur adoration et ils ont craint que ce soit pour cette raison que Allah a décidé de créer l'homme. Il y a une nuance avec ce qu'on comprend à la première lecture. Puis, lorsque les anges se sont retrouvés entre eux, ils se sont dits: « Quoique notre Seigneur créée comme créature, nous serons toujours plus nobles et plus savantes que cette créature ». Une fois de plus, on aurait tendance à associer cela à de l'orgueil mais encore une fois ce n'est pas le cas: ils ont dit cela par simple déduction de l'ensemble des créatures (terre, cieux, montagnes, djinns, animaux...). Parmi toutes les créatures, les anges semblaient bien être les créatures les plus nobles et les plus savantes. Rappelez-vous de la description que Dieu lui même fait des anges: ...(les anges) ne désobéissant jamais à Allah en ce qu’Il leur commande, et faisant strictement ce qu’on leur ordonne. (CORAN Sourate 66 El Tahrim verset 6) Malgré tout, Allah a entendu cela et il leur fera la remarque plus tard. Nous y reviendrons donc à ce moment (paragraphe 4). II.3. Adam créé de terre. Adam a été créé de terre tel que nous le précise plusieurs versets et plusieurs hadiths.Selon un hadith : « Allah a créé Adam d'une poignée de terre, formée du mélange de toutes les terres de la Terre. C'est pour cela que les enfants d'Adam sont venus à l'image de cette terre (blanc, noir, rouge, le dur, le tendre...) ». Ainsi, la diversité de l'être humain vient de la diversité de la Terre à partir de laquelle il a été créé.De cette terre, Allah en a fait de l'argile et en a dessiné un être humain. Dieu a réalisé lui même cette création, de ses propres mains, tel que le précise le verset suivant :"Allah) lui dit: "Ô 'Iblîs, qui t’a empêché de te prosterner devant ce que J’ai créé de Mes mains?"(CORAN Sourate 38 Sad verset 75) Adam fut ainsi créé sous forme de statue sans recevoir encore la vie. En ce qui concerne la forme d’Adam, les hadiths rapportent que sa taille était de soixante coudées (environ 30 mètres) de haut et de sept coudées de large. Les gens du paradis possèderont aussi cette taille. Selon un hadith : « Allah a créé Adam avec une taille de soixante coudées de haut. La taille des hommes n'a pas cessé ensuite de diminuer (jusqu'à la taille actuelle) ». Ajoutons qu'il en est de même de l'âge qui était de l'ordre de 1000 ans à l'époque. II.4. Allah insuffle la vie Lorsque Allah a crée Adam, il l'a laissé un certain temps sans vie, sous forme de statue, puis il lui a insufflé de sa propre « âme », tel que Allah le dit dans ce verset dans lequel il s'adresse aux anges : ‘’Quand Je l' aurai bien formé et lui aurai insufflé de Mon Esprit, placez-vous devant lui, prosternés". (CORAN Sourate 38 Sad verset 72) Un hadith nous détaille les différentes étapes de la création d'Adam: La vie a pénétré Adam d’abord par la tête. Son premier signe de vie était d'avoir éternué et les anges lui ont dit :« Dis : El Hamdou lilah ( dis : je remercie Dieu, sous entendu de m'avoir donné la vie ». Alors Adam a remercié Allah. Et Allah lui a répondu : « Ton seigneur t'a fait miséricorde (rahimaka rabouk) ». Lorsque la vie a atteint ses yeux, il a admiré les fruits du paradis, puis lorsque la vie a atteint sa gorge, il a désiré les manger. Il a donc voulu se déplacer pour aller les manger, alors que la vie n'avait même pas atteint ses jambes ! ! D'où les paroles d’Allah : L'homme a été créé prompt dans sa nature. (CORAN Sourate 21 Al Anbiya verset 37) Ainsi, Dieu nous rappelle un de nos défauts « originels » qui le fait d'être pressé, précipité, malheureusement souvent pour des choses de ce bas monde (voiture, maison, argent...) et pas pour son adoration (prière, pèlerinage...). Ainsi, cette anecdote nous permet de prendre conscience de ce défaut car cela est nécessaire pour pouvoir se corriger. II.5. La descendance d'Adam Apres la création d'Adam, Dieu a « essuyé » le dos d'Adam et en fait sortir toute sa descendance jusqu'au jour du jugement. Cela veut dire que toutes les âmes de tous les êtres humains (donc nous aussi ! !) étaient présentes ce jour, et donc déjà créées : 172. Et quand ton Seigneur tira une descendance des reins des fils d'Adam et les fit témoigner sur eux-mêmes : "Ne suis-Je pas votre Seigneur ?" Ils répondirent : "Mais si, nous en témoignons..." - afin que vous ne disiez point, au Jour de la Résurrection : "Vraiment, nous n'y avons pas fait attention", 173. ou que vous auriez dit (tout simplement) : "Nos ancêtres autrefois donnaient des associés à Dieu, et nous sommes leurs descendants, après eux. Vas-Tu nous détruire pour ce qu'ont fait les imposteurs ?" (CORAN Sourate 7 El Aaraf verset 172-173) Et c'est ainsi que Nous expliquons intelligemment les signes. Peut-être reviendront- ils! Ainsi, Dieu nous a tous pris à témoin de son existence et de son unicité, mais nous l'avons oublié. Par contre, lorsque l'on fait l'effort d'écouter les paroles de dieu, notre âme se « souvient » et si l'orgueil ne nous égare pas, on ne peut qu'admettre les paroles de dieu et se soumettre à l'islam. Ainsi, il faut faire l'effort d'écouter et de ne pas s'éloigner de la religion comme certains la refusent avant même d'en avoir écouté quelques paroles. Du site : http://le-savoir-vivre-de-l-islam.over-blog.com/article-29799085.html  ALLAH EST PLUS SAVANT, Continuons la lecture sur les recherches d’Antony C. Sutton)

 

L'Ordre croit le contraire sur la plupart d’entre nous. C'est crucial afin de comprendre qui ils sont. Donc, toute discussion entre gauche et droite, essentielle pour encourager le changement, n'est jamais autorisée à se développer dans une discussion démocratique Jeffersonienne, c.-à-d., le meilleur gouvernement est le gouvernement le plus petit. La discussion, et le financement, va toujours vers plus de pouvoir pour l'état, utilise le pouvoir de l'état, loin des droits individuels. Donc il importe peu du point de vue de l'Ordre s'il est appelé gauche, droite, démocratique, républicain, séculier ou religieux - aussi longtemps que la discussion reste dans la structure de l'état, et sous le pouvoir de l'état. (Ribaat : L’Islam qui gagne le cœur des hommes et femmes dans le monde, ne peut jamais être confiné dans l’Etat Taghoutien)


C'est apparemment le trait commun entre les places dissemblables prises par les membres - ils ont un objectif commun, plus élevé, dans lequel le fracas des idées est essentiel. Aussi longtemps que les droits de l'individu ne sont pas introduits dans la discussion, le fracas des idées produit le conflit nécessaire pour le changement.


Comme l'objectif est aussi le contrôle global, une accentuation est placée sur la pensée globale, c.-à-d., l’internationalisme. Cela est fait au travers des organisations mondiales et de la loi mondiale (Du Taghout). La grande contribution des Taft à l'Ordre, était un système de cour mondiale et de loi mondiale - à l'aspect internationaliste du Nouvel Ordre Mondial.  

 

ALLAH EST PLUS SAVANT

 

Suite 4/5 page Suivant " LE POUVOIR OCCULTE AMÉRICAIN : L’ORDRE DES SKULL&BONES DU LIVRE ANTONY C. SUTTON (4/5)" Dans la même Catégorie.

Partager cet article

Repost 0

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche