DEPUIS JANVIER 2010 LES MOUDJAHIDIN (117) : Les Champs de Batailles en Islam : Histoires, Leçons et Prophéties 10/12 - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 20:03

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux


LES MOUDJAHIDIN (117) :

Les Champs de Batailles en Islam : Histoires, Leçons et Prophéties 10/12

  LES MOUDJAHIDIN

----------o LES MOUDJAHIDIN JUSQUE LA FIN DES TEMPS o----------

LIVRE 40

PARTIE 10 SUR 12

   

Le Shâm s’est absenté de la réalité des Musulmans parce que durant une période furtive de l’histoire, ils ont troqué la bannière de l’Islâm contre celle de l’incroyance ignare, faite, elle, de nationalisme et de slogans tribaux. Il en résulta une punition d’Allah, qui priva une telle génération de Sa bonté en lui imposant les pires éléments de Sa création : les Francs-maçons, les juifs et les chrétiens. Et la grandeur tant espérée ne reviendra pas tant que ne se redressera pas la bannière éternelle de l’Islâm,

« C'est qu'en effet Allah ne modifie pas un bienfait dont Il a gratifié un peuple avant que celui-ci change ce qui est en lui-même. Et Allah est, Audient et Omniscient. » (Coran : Sourate Al Anfâl verset 53)

Aussi, ces Hadîth mentionnant la valeur particulière des gens du Shâm, ne concernent pas les nationalistes, les tribaux, les baathistes ou les communistes, pas plus qu’ils ne concernent les chiites rawaafids ou les francs-maçons, non plus les Alaouites ni les Druzes et les Chrétiens, plutôt ils ne concernent que les gens à la Croyance purifiée-Tels les Mujâhidîn qui soutiennent la vérité et restent fermement établis dessus, défendant leur religion par une vertu digne des alliés d’Allah , loin de la recherche de toute gloriole contraire à la réussite plénière, qui ne provient que d’Allah exclusivement, et qui ne trouvent aucune satisfaction avec un seigneur autre qu’Allah , et qui ne Lui associent aucune de ses créatures…

Si les gens du Shâm se sont vus aujourd’hui frappés par de telles afflictions, c’est parce qu’ils ont transformé la bannière du Jihâd en bannière de résistance nationaliste, comme ils ont aussi changé l’identité de l’Islâm en identité tribale et nationaliste, de même ils ont changé la ‘Aqîdah (le dogme) de l’Islâm en une croyance communiste baathistes, donc Allah a fait tomber sur eux les conséquences de ce qu’ils ont choisis pour eux-mêmes, et ces choix-là, à leur complet détriment, se sont bel et bien transformés en calamités, et ce à travers quoi ils escomptaient quelque triomphe est plutôt devenu pour eux source de disgrâce et de déshonneur, et tout ceci est en parfaite adéquation avec les dires du Messager d’Allah (saw) :

« Lorsque les gens seront en quête du dirham et du dinar, pratiqueront le négoce selon les normes de « Al ‘Îna » (sorte de commerce assimilable à la pratique de l’usure), qu’ils suivront la queue des vaches, se contentant de leurs cultures, tout en ayant délaissé le Jihâd dans le sentier d’Allah : Allah fera s’abattre sur eux une de ces humiliation qu’Il n’ôtera que lorsqu’ ils retourneront à leur religion.» (24)

Et d’après l’autorité d’Abû Bakr As-Siddiq, qui a dit que le Prophète (saw) a dit : « Une nation ne délaisse pas le Jihâd dans le sentier d’Allah, sans qu’Allah ne fasse tomber sur eux une calamité générale » (25)

Le Prophète (saw) nous a dit que nous serions amenés à suivre l’exemple des communautés précédentes, gens du livre juifs et chrétiens, pas à pas. Allah a préservé la sécurité des Juifs contre le pharaon d’Egypte, cela ne les a pas empêché de voué un culte au veau d’or, et lorsqu’ils parvinrent enfin aux portes de la terre promise, voici qu’ils manifestèrent leur dégoût pour le Jihâd juste par peur primale et lâcheté crasse. Proclamant (les juifs) rapportés par Allah dans le Coran :

« Ô Mûssâ, il y a là un peuple de géants. Jamais nous n'y entrerons jusqu'à ce qu'ils en sortent. S'ils en sortent, alors nous y entrerons ». (Coran : Sourate Al Mâ’idah verset 22)

Ils prouvèrent (les juifs) ensuite leur vide spirituel intérieur, la faiblesse de leur croyance et l’éloignement de la méthodologie qui leur avait été prescrite par leur Seigneur, d’une façon aussi abjecte qu’irrespectueuse, qui révéla à jamais la pusillanimité de leurs forts intérieurs comme la vilénie de leurs avis ; ajoutant de leurs bouches, proclamant (les juifs) rapportés par Allah dans le Coran :

 « Ô Mûssâ! Nous n'y entrerons jamais, aussi longtemps qu'ils y seront. Va donc, toi et ton Seigneur, et combattez tous deux. Nous restons là où nous sommes ». (Coran : Sourate Al Mâ’idah verset 24)

Et ceci n’est certes pas sans nous rappeler les vers d’un poète Arabe du parti Baath qui écrivit : « J’ai cru en Baath en tant que Seigneur, sans partenaire…et l’Arabisme comme religion sans aucune autre à ses côtés… »

Forcément, Allah laissa aux Baathistes leur Baath, comme Il donna jadis aux juifs leur veau d’or, mais sans retirer la part de lâcheté qui allait avec sans parler évidemment de sa mécréance…

Et combien d’entre les gens de la Foi saine vivant parmi eux, ne les ont pas exhortés : leur rappelant que Baath est mécréance, que l’Alaouisme est mécréance, que le communisme est mécréance, et que la démocratie est mécréance, que le dogme tribal est mécréance, et qu’auprès d’Allah la religion agréée est l’Islâm et rien d’autre que l’Islâm…

Allah dit :

« Et quiconque désire une religion autre que l'Islâm, ne sera point agréé, et il sera, dans l'au-delà, parmi les perdants. » (Coran : Sourate Al ‘Imrân verset 85)

De la même façon que les compagnons fidèles au Prophète Mûssâ ‘alayhi salâm déclarèrent :

« Deux hommes d'entre ceux qui craignaient Allah et qui étaient comblés par Lui de bienfaits dirent : "Entrez chez eux par la porte ; puis quand vous y serez entrés, vous serez sans doute les dominants. Et c'est en Allah qu'il faut avoir confiance, si vous êtes croyants ». (Coran : Sourate Al Mâ’idah verset 23)

Quand donc, les fidèles ont découvert la fausseté du jeton, et qu’ils constatèrent qu’Allah avait rendu possible la déroute intellectuelle de telles générations, pire que cela la perdition, eh bien seuls les plus lucides et dotés de moelles déclarèrent leurs mécréances par la faute de tous ces fanions qu’ils opposèrent à l’Islâm, et concernant ceux-là, qui hissèrent la juste bannière, eh bien comme le dit Mûssâ ‘alayhi Salâm juste avant :

« Il dit : "Seigneur ! Je n'ai de pouvoir, vraiment, que sur moi-même et sur mon frère : sépare-nous donc de ce peuple pervers". (Coran : Sourate Al Mâ’idah verset 25)

Puis la Sagesse Divine fût décrétée à l’encontre de ces générations qui s’étaient fait injustice à elles-mêmes, Allah dit :

« Eh bien, ce pays leur sera interdit pendant quarante ans, durant lesquels ils erreront sur la terre. Ne te tourmente donc pas pour ce peuple pervers ». (Coran : Sourate Al Mâ’idah verset 26)

Donc voici ce peuple du Shâm, errant depuis près de quatre décades, entre nationalisme et Baathisme, entre communisme et tribalités, leurs dos flagellés du fouet Alaouite, à la manière dont furent suppliciés les fils d’Israël par les vents torrides du Sinaï.

Un petit groupe des gens de l’infidélité et de l’égarement parachevé sont montés sur le dos des gens du Shâm en un temps donné, caractérisé par l’insouciance et la perte…

2010 : Les citoyens syriens sont au nombre approximatif de 25 millions, parmi lesquels nous comptons 80% de gens d’Ahlu-s-Sunnah, dépassant donc la barre des 18 millions, 8 % d’Alaouites, et je conçois l’énormité intrinsèque que révèlent ces données, viennent ensuite les faction chrétiennes, frôlant les 4% puis enfin 8% restant à la solde du chiisme raafidite, et les juifs et le reste. Comment donc se peut-il qu’un si petit groupe aussi factice que disgracieux, soit devenu dominant sur l’élite des guerriers à la surface du monde ? En voici la simple raison…

Le Bienfait a été retiré des gens du Shâm à cause de leur distanciation de la source, il en résulta ce qui devait forcément en résulter…

Mais qui sont donc les Alaouites ?

Il s’agit d’un groupe déviant, dont les origines remontent, semble-t-il, au troisième siècle. Façonné de toute pièce par un personnage répondant au nom d’Abû Shu’aïb Muhammad ibn Nusair Al Basri Al Namiri. (270 du calendrier de l’Hégire). Il prétendit un statut prophétique, clama le caractère divin du vertueux Calife ‘Alî, et s’auto attribua la semblance d’une porte donnant accès à l’Imâm Al Askari, dont il s’identifia en tant qu’héritier spirituel religieux, un pilier déterminant du retour à la progression chiite après lui, affirmant aussi que ses qualifications distinguées (porte d’accès…) demeureraient avec lui au-delà de la mort de L’Imâm Mahdi.

Il usurpa le droit de certains pieux prédécesseurs en professant leur nature divine.

Les Alaouites ont dit que ‘Ali procède à des apparitions spirituelles et corporelles à la façon dont Jibril lui-même pouvait apparaître sous la forme d’autres individus. Et que son apparition occasionnelle à travers des représentations imagées de Nazoot, n’a rien d’exceptionnelle pour sa création ni rien de surprenant pour ses serviteurs.

Ils consacrent aussi leur amour envers Abdu Rahman Ibn Maljam, l’assassin de l’Imâm ‘Alî, et ils invoquent la satisfaction d’Allah en sa faveur, revendiquant qu’il a libéré l’être spirituel qui était prisonnier du corps physique de ‘Alî. Et bien sûr ils maudissent tous ceux qui oseraient affirmer qu’il fît une erreur.

Certains parmi eux imaginent que ‘Ali demeure vivant dans les nuages depuis le jour où il fût débarrassé de ce corps qui le maintenait prisonnier. Et quand un nuage passe au-dessus d’eux ils disent : « Que la Paix soit sur toi Ô Abûl Hassan… » Puis que le tonnerre est sa voix, et que la foudre est son fouet, et qu’il (‘Ali) créa Muhammad et que Muhammad créa quant à lui Salman Al Fârisî et que ce dernier créa les fameux cinq (26) orphelins que sont :

Miqdad bin Aswad : le seigneur des gens, leur créateur, responsable en chef de la foudre.

Abû Dhar al Ghifari: gérant des circonvolutions planétaires et stellaires.

Abd Allah bin Rawahah: administrateur du vent et de la récolte des âmes humaines.

‘Uthmân Bin Mazu’n: commandant des estomacs et des températures corporelles ainsi que des maladies.

Qunbar bin Kandan: chargé d’insuffler les âmes dans les corps.

Et ces gens d’une immoralité complète, ont une nuit au cours de laquelle hommes et femmes se mélangent.

Ils exaltent le vin et le considèrent comme un bienfait, ils exaltent la vigne et interdisent sa coupe car, les racines du vin sont toute « lumière » pour eux.

Ils prient cinq fois par jours mais leurs unités de prières sont différentes des nôtres, les prosternations en sont exclues (La première personne qui supprima la prosternation de la prière n’est autre que Moussaylimah le menteur), quelque sorte de Ruku’ de temps à autres et puis bien sûr : pas de Jumu’ah.

Ils ne sont pas attachés au fait de la purification rituelle des ablutions avant l’accomplissement de leurs prières, et leur état d’impureté majeure ne revêt pas plus d’importance. Ils n’ont pas de mosquées en commun, pour l’accomplissement de leurs prières ils restent chez eux, débitant en guise de supplications, des imbécilités.

Certaines de leurs commémorations sont identiques aux processions chrétiennes, telle leur prière mémorielle intitulée « Bonté divine sur toi mon cher frère » ou encore leur fameuse autre prière dénommée « De l’encens pour les âmes bienheureuses et extasiées », et puis aussi cette autre : la fameuse prière traditionnelle de l’Adhan… Qu’Allah nous assiste !

Ils renient le pilier du Hajj en disant que ce pèlerinage à la Mecque est une mécréance et une adoration des idoles. La Zakât telle que la prévoit notre Shari’ah ? Pareil : Ils payent une taxe à leurs Shuyukh, affirmant qu’elle correspond au cinquième de leurs possessions.

Le jeûne pour eux consiste à éviter la femme durant le mois de Ramadan, et puis ils haïssent très intensément les Compagnons (du Prophète Mohammed -saw-), proférant des mots immondes au sujet d’Abû Bakr de ‘Omar et de ‘Othman qu’Allah les agrée. Pour eux (dans leurs énième mensonges), la ‘Aqîdah est composée d’une face cachée et d’une face visible, qu’ils sont seuls eux à même de distinguer et dont ils connaissent les plus subtiles mystères, en voici quelques-uns (qu’ils ont inventés) :

*L’impureté : C’est de supporter les ignorants, et d’ignorer la science des sens cachés du Coran.

*La pureté : C’est de riposter contre les opposants et de posséder la science des sens cachés du Coran.

*Le jeûne : C’est de préserver le secret des trente hommes et trente femmes

*La zakât: C’est le symbole de la personnalité de Salman

*Le Jihâd : C’est d’invoquer la malédiction sur les ennemis et les révélateurs du secret.

*Le soutient : C’est d’être loyal envers la congrégation Alaouite et de haïr leurs ennemis.

*L’attestation : Spécifiée un peu plus bas.

*Le Coran : Il est une porte qui nous enseigne la communion avec ‘Alî, et Salman (apparu sous la forme de Jibril) l’a enseigné à Muhammad.

*La prière : Elles sont cinq et portent chacune un nom : ‘Alî, Hassan, Hussayn, Muhsin et Fatima. Muhsin est le secret caché, une goutte jaillie de Fatima…et rien que mentionner ces noms suffit en guise de grande purification comme d’ablution.

On ne compte plus ces fêtes (idolâtres) où sont manifestement exhibées l’ensemble des croyances sur lesquelles repose leur ‘Aqîdah, parmi elles :

*La fête de l’Aïd de Nayroz : elle apparaît au quatrième jour d’avril, correspondant au premier jour du calendrier Perse, c’est une fête des mages.

*La fête de l’Aïd Al Ghadir et l’Aïd Al Firash…

*La visite au jour de Achoura (10ème de Muharram) en souvenir du jour du martyre de Hussayn à Karbala, c’est le jour de la grande expulsion (Ndt : expulsion spirituelle de l’esprit de Hussayn horµ de sa prison corporelle ?), ou le jour…de l’injection. (Ndt : il semble que ceci correspond à cette injection indispensable avant de se taillader les crânes, ils s’injectent un produit sur différents endroits, très certainement pour s’anesthésier…)

*Au neuvième jour de Rabi’ Al Awwal en l’honneur de l’appel à l’expulsion des Chrétiens de Najran par le Prophète.

*Aïd Al Adha-Qu’ils célèbrent le douzième jour de Rabi’ Al Awwal Durant le mois de Dzul Hijja.

De même ils célèbrent les fêtes chrétiennes comme, l’Epiphanie, la pentecôte, la sainte Barbe et les anniversaires, et la fête de la croix, qu’ils considèrent comme une fête historique indiquant le début des semences et des vendanges et des échanges commerciaux et autres accords d’achats et de vente en tout genre.

Au 9ème de Rabi’ Al Awwal, voici venir pour eux la célébration du jour de Dalam : symbolisant la date où ‘Omar Ibn Al Khattab fût assassiné, le tout dans un mouvement d’allégresse généralisée à l’évocation de cette mort et la moquerie à son sujet.

Que peut-il donc y avoir comme ignorance au-delà de cette ignorance ?

y-a-t-il une autre stupidité par-delà cette stupidité ?

Et que peut-il donc y avoir comme mécréance supérieure à cette mécréance ?

Les Alaouites ont tiré leurs croyances d’un paganisme lointain, et furent aussi affectés par les fatimides contemporains. Ils ont intégré à cela de la philosophie des Mages, et du culte Chrétien, dont ils ont adoptés entre autres symbole issue de la trinité : des prières mortuaires agrémentées de ce vin qu’ils ont rendu licite.

Quant à ce concept de fusion spirituelle au point de ne faire plus qu’un avec le disparu, ceci est directement inspiré de l’hindouisme et du bouddhisme. Enfin ils sont, pour conclure, une secte déviante provenant de celle que l’on connaît sous le nom de Rawaafids Batinites.

Les Alaouites aujourd’hui sont présents dans les régions montagneuses de Nusayrî, une zone située dans Laziqyyah, et ils se sont tardivement répandus dans les villes Syriennes qui leur étaient voisines. La plupart d’entre eux viennent de l’ouest Anatolien et ils sont connus sous le nom de « Takhtajiyyah Al Hataboon ». A l’Est de l’Anatolie on les appelle « Al Quzl Bashiyyah ». Et leur « renommée » s’étend jusqu’à la Turquie et l’Albanie, où là ils sont nommés « Paktasheh ».

Quelques-uns d’entre eux, en effectif réduit, sont présents dans les terres Iraniennes et du Turkestan, où là ils sont appelés « Al ‘Alî ILhiya », et puis d’autres encore ont élu domicile au Liban et en Palestine.

Quant à cette appellation « Al ‘Alî ILhiya », elle donna place à une autre : «Ulviya ». Dont les racines remontent au temps de l’invasion française de la zone du Shâm, période durant laquelle la France les appelait ainsi. Avec cette appellation ils tentèrent de tromper les Musulmans, pour les attirer à leur voie déviante, sous le simple couvert du chiisme, suffisamment déviant lui-même à la base. Les Alaouites étaient les plus loyaux et serviles esclaves de l’occupant français, et leurs plus dévoués acolytes ; en échange de quoi la France les récompensèrent par un soutient qui les conduisirent à prendre le contrôle de Damas, s’imposant de fait au reste des Musulmans.

Quelles sont à présent les règles les concernant ?

Shaykh-ul-Islâm Ibn Taymiyah rahimahullah fût interrogé, à leur sujet et répondit dans (Al Fatâwâ 35J) de la façon suivante :

« Ces « Darziyyah » et « Nusayriyyah » sont mécréants, et ceci à l’unanimité consensuelle des Musulmans, il n’est pas permis de consommer de leurs sacrifices, d’épouser leurs femmes, ils ne sont aucunement à prendre en considération, pas même dans le versement de la jiziya, du fait que ce sont des apostats. Ce ne sont pas des Musulmans, pas plus des juifs ou des chrétiens. Il renient le pilier obligatoire des cinq prières comme celui de Jeûne au mois de Ramadan, ils renient aussi le pilier du Hajj et renient les interdits clairs tels qu’Allah puis Son Messager les ont établis, comme la consommation de la chair des cadavres d’animaux, le vin et autres… et ils peuvent bien prononcer les shahadatayn (déclaration de foi) autant qu’ils le souhaitent : avec de telles certitudes, ils n’en demeurent pas moins mécréants et rien de plus que des mécréants, et ceci à l’unanimité des Musulmans. » (Fin de citation).

Il dit aussi à leur sujet (dans la même source) :

« ces gens-là qui se font appeler « Nusayriah » avec leur lot de supercheries sont en réalité plus mécréants que les Juifs et les Chrétiens, et pire encore que n’importe quel autre adorateur d’idoles, et leurs méfait vis-à-vis de la Ummah de Muhammad est de loin plus énorme que celui là même du combat livrés par d’autres mécréants contre elle, comme les Tatars, les firanjs et d’autres… Ils se présentent aux illettrés d’entre les Musulmans comme des chiites de base, comme des partisans des Ahlu-l-Bayt, alors que dans la réalité ils n’ont nullement la Foi en Allah en Son messager ni en Son Livre, pas plus qu’ils n’accordent le moindre crédit à ses Ordres et Ses interdits, Ses récompenses ou Ses punitions, Son Paradis et Son Enfer, et ils ne croient pas non-plus aux Messagers qui précédèrent Muhammad ni dans les religions qui précédèrent. Plutôt, ils extraient certains mots de la Parole d’Allah et de Son Messager, des mots bien connus parmi les Savants Musulmans, en leur donnant des interprétations mystiques inventées de toutes pièces qui se voudraient être, selon leurs assertions : les manifestations d’une Science de l’invisible… » (Fin de citation).

Et il dit par ailleurs (dans Fatâwâ 28J) :

« Les Nusayriyyah sont les pires mécréants qui puissent être… et ceux-là, leurs affaires ne sont pas cachées, mais bien connues chez tous les Musulmans, ils ne pratiquent pas les cinq prières canoniques, ne jeûnent pas au mois de Ramadan, ne font pas le Hajj, ne verse pas la Zakât et reniant de toute façon son caractère obligatoire, et ils rendent licite le vin et d’autres choses assimilables qu’ils autorisent de même, et ils pensent que Allah c’est ‘Alî Ibn Abî Tâlib, et ils disent : « Nous attestons qu’il n’y a d’autre divinité digne d’adoration si ce n’est Haydarah Al Anzaa Al Batin (en référence à ‘Ali) et que rien ne le recouvre à l’exception de Muhammad le véridique, le digne d’adoration, et qu’il n’y a pas d’autre voie d’accès menant à lui si ce n’est par la personne de Salman, le détenteur de la force suprême ». (Fin de citation).  

Shaykh Hamoud Bin ‘Uqla Ash-Shu’aybi dit :

« …et parmi les problèmes de base des Nusayrîs, figure cette haine et cette répulsion extrêmes qu’ils ont pour l’Islâm et les Musulmans, et cette aversion qu’ils ont envers l’Islam atteint son paroxysme quand ils décrivent « Al Farouq », L’Amir des Croyants ‘Omar Ibn Al Khattab comme le plus grand des diables et qu’Abû Bakr et ‘Othman le succèdent en cela. En plus ils interdisent la visite du tombeau du Prophète, à cause du fait qu’à côté de lui se trouvent Abû Bakr et ‘Omar !!! Et ce groupe, qui se limitait à l’origine en un endroit bien distinct des terres du Shâm, et qui n’avait par conséquent reçu aucune éducation ni aucun fruit des travaux contenus dans les Fatâwa d’Ibn Taymiyah, jusqu’à l’invasion française des terres en question. Ces français les ont extirpés du confinement dans lequel ils étaient en leur attribuant des postes à haute responsabilité à travers le pays. Et l’avis des Savants de l’Islam sur eux est qu’ils sont sortis de la religion parce que leur méthodologie est basée sur le polythéisme, la juxtaposition spirituelle des âmes et le déni de la résurrection, du Paradis et de l’Enfer. » (Fin de citation).

Et telle est l’apostasie Alaouite et sa mécréance qu’Allah Tout Puissant a imposé sur le peuple du Shâm, quand ils dévièrent de la vérité en s’orientant plutôt vers les sentiers du tribalisme, les beuglements du nationalisme et la mécréance du parti de Baath et les fantaisies du communisme, quand ils délaissèrent en somme la méthodologie correcte et le sentier de droiture…

Et l’honneur ne leur sera pas rendu, et ils seront impuissants à atteindre cet état professé par le Prophète, que par un retour net à leur religion…

Ces Samaries du Shâm (Ndt: le samari est celui qui appela les fils d’Israël à façonner et adorer le veau d’or tandis que Mûssâ ‘alayhi salâm s’était absenté), sont venus à ses gens avec plus d’un veau dans leurs sacs, les invitant  à d’autres sortes d’adorations que celle du culte sincère voué à Allah, et ils en vinrent à pratiquer le culte communiste, baathiste, tribal et nationaliste et bien d’autres veaux encore, et le temps est certes venu, pour le peuple du Shâm et plus spécifiquement le peuple Syrien, de dire à ces pastoureaux polythéistes, comme Mûssâ ‘alayhi salâm avait dit jadis :

« Va-t’en ! lui dit-il. Dans la vie, tu auras à dire (à tout le monde) : « Ne me touchez pas! " Et il y aura pour toi un rendez-vous que tu ne pourras manquer. Regarde ta divinité que tu as adorée avec assiduité. Nous la brûlerons certes, et ensuite, nous disperserons [sa cendre] dans les flots. » (Coran : Sourate Tâ-Hâ verset 97)

Et c’est bien ainsi que doivent être éjectés ces faux dieux. Et Mûssâ ‘alayhi salâm aurait très bien pu utiliser cet or mélangé qui avait servi à la construction du veau pour d’autres choses qui auraient certainement contribué à augmenter la déconvenue des enfants d’Israël, mais il y a, dans la destruction totale de cette idole par voie d’immolation, une grande sagesse : en effet, il était important pour Mûssâ ‘alayhi salâm de rompre toute relation entre son peuple et cette chose adorée en dehors d’Allah , la sagesse fût d’éradiquer ses moindres traces, au point que rien, pas même une particule ne puisse rappeler leur geste passé, que ne puisse plus leur venir à l’esprit le rappel d’un culte qu’ils avaient voué à autre qu’Allah , que ne remonte à la surface le souvenir de cette mécréance manifeste et que plus jamais, leurs coeurs ne s’attachent à autre qu’Allah

D’ailleurs son geste leur permit de prendre aussi conscience de la réalité basique et matérielle de l’or face à la Foi en Allah, et c’est pourquoi après cet acte superbe (de l’immolation du veau d’or par le feu) Mûssâ ‘alayhi salâm les admonesta de ce rappel :

« En vérité, votre seul Seigneur est Allah en dehors de qui il n'y a point de divinité. De Sa science Il embrasse tout. » (Coran : Sourate Tâ-Hâ verset 98)

Et Qu’Allah fasse Miséricorde à Iqbal, qui disait :

« Nous déclarons ouvertement qu’il n’y a d’autre divinité en dehors de Lui…

Qui créa l’existence même, et mesura parfaitement les mesures.

Et nos têtes sont dans nos paumes… Nous espérons ta récompense,

La compagnie d’excellence et les trésors.

Et devrions nous revoir ces idoles dorées, que nous les pulvériserions avec au-dessus d’elles

leurs adulateurs mécréants.

Et si ce n’étaient des Musulmans pour agir de la sorte :

D’autres auraient fait de même,

Mais en prenant soin de tenir la comptabilité des étoffes et des dinars. »

Le veau qui bénéficia de l’adoration des enfants d’Israël était composé d’or pur, mais ce que les gens adorent aujourd’hui, même si cela n’atteint pas la valeur marchande d’un seul postillon de ce veau d’or, n’en est pas moins condamnable et combien nombreux sont-ils ces postillons-là :

Le dirigeant en est un adoré en dehors d’Allah , l’argent aussi, et la peur d’autre qu’Allah est aussi un veau d’or, et tous ces veaux d’or devraient être réduits en cendres et ces cendres, balancées dans les flots de l’Histoire. Pour qu’enfin les âmes soient libérées de toutes ces entraves au Tawhîd (L’Unicité de Allah) de leur Créateur…

Le premier veau d’or dont chacun doit se libérer en priorité est celui de la peur, ensuite le veau d’or du désir, et tous les veaux d’or qui viennent après sont enchaînés les uns aux autres, et nous commençons déjà à voire les prémices de cette destruction du veau d’or de la peur par des gens du Shâm, le Shâm de la Foi.

Et par la grâce d’Allah, viendra le tour du veau d’or de la passion, là : le Shâm redeviendra ce qu’il était par le passé. Cette terre de Croyance déblayant les parasites obstruant son sentier. Et ces armées redeviendront les meilleures de l’histoire, et quant aux Nusayrîs…

Nos gens du Shâm les lourderont plus bas que fausse, où leur crémation introduira leur disparition définitive.

Si les gens du Shâm remontent sur les tribunes de la vérité, par la pointes des balles, et que les jeunes proclament sur leur sol « Allahou Akbar », et si des minarets, retentis cet échos

« Tous au Combat ! »

Alors je fais l’annonce d’une bonne nouvelle aux Musulmans de l’Est et de l’Ouest :

L’annonce d’un vent effrayant et dévastateur pour l’infidélité et ses ténèbres : un vent qui suffira à sa liquidation sans appel.

Si les gens du Shâm viennent à prendre position, et commencent à faire tonner l’appel de l’Islam, eh bien :

Malheur à l’infidélité face aux armées du Shâm !

Malheur à l’infidélité face aux armées du Shâm !

Et Allah est Parfaitement Connaisseur… et que La Paix et Les Bénédictions d’Allah soient sur notre Prophète, Sa famille et ses Compagnons.

Ecrit par Hussayn Ibn Mahmud

Le 20 Rabi’ At-Thani 1432H / Mars 2011 

NOTE:

(1) : [Rapporté par Ahmad, Abû Daoud et Hakim qui l’ont déclaré Authentique, Validé par Adh-Dhahabi et déclaré authentique par Al Albani dans son ouvrage intitulé Les mérites du Shâm , qui dit à son sujet qu’il est d’une excellente authenticité]

(2) : [Rapporté par Abû Na’im dans Al Hîla, Par Ibn As Sakir et At-Tabarâni dans Kabir et Aswat. Déclaré authentique par Hakim et validé de même par Adh-Dhahabi. Al Albani le déclare authentique dans l’ouvrage Les mérites du Shâm.]

(3) [Rapporté par Al Bayhaqi dans Dalail An Nubuwa’ et déclaré authentique par Al Albani dans le Sahih Jami’]

(4) : *Rapporté par Ahmad, Ibn As Sakir et Hakim qui l’a déclaré authentique. Validé par Adh-Dhahabi et déclaré aussi authentique par Al Albani dans Les mérites du Shâm et dans Sahih At Targhib.]

(5) : [Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi et Hakim, qui le déclare authentique. Validé par Adh-Dhahabi et déclaré de même authentique par Al Albani dans Sahih Al Jami’.]

(6) : [Rapporté par Ahmad, Ibn Hibban et At-Tirmidhi, qui le déclare authentique, et déclaré ainsi par Al Albani dans Les mérite du Shâm.]

(7) : [Rapporté par Abû Daoud, Hakim, Ahmad et Ahmad Shakir dit : Sa chaîne de transmission est authentique. De même Al Albani le déclare Authentique dans son sahih Taghrîb wa Tarhîb.

(8) : [Rapporté par Ahmad, Ibn Majah, Ibn Hibban et At Tyalsi, puis At-Tirmidhi, au sujet duquel il est dit Authentique bon. Al Albani a déclaré authentique sa chaîne de transmission dans Les mérites du Shâm, et At-Tirmidhi aussi dans son Sahih Targhib.]

(9) : [Rapporté par Muslim et d’autres. Al Albani a dit, « La communauté des gens de l’ouest sont les gens du Shâm », comme il en fut dit de même par l’imam Ahmad et comme il le fut aussi soutenu par Shaykh Al Islam Ibn Taymiyah dans Les mérites du Shâm et de sa communauté. La confirmation de ceci est donc doublement soutenue : Premièrement par le fait que plusieurs Ahadîth aient statués dans ce sens. Ensuite parce que dans son langage, les gens de sa Médine sont les gens de l’Ouest, et que ceux-ci sont aussi parmi les gens du Shâm. (Se référer à Mérite du Shâm et de Damas d’Al Albani.)

(10) (Sahih: Silsila al Ahadith As-Sahiha)

(11) : Shaykh Al Albani déclare : « Hadith authentique… » Fadaail As Shaam wa Dimashq.)

(12) : (Rapporté par At-Tirmidhi qui dit à son sujet qu’il est un hadîth inconnu bon, déclaré authentique par Al Albani dans Sahih taghrib wa tarhib qui conclue ainsi que d’autres, que le Nadjd mentionné ici correspond à l’Iraq.

(13): (Rapporté par Abû Daoud et Ahmad, avec une chaîne de transmission authentique).

(14) (At-Tabarani, et déclaré authentique par Al Albani dans Sahih Al Jami’).

(15) : (Le Shâm comprend : La Syrie, le Liban, la Palestine et la Jordanie, et son expression sous-entend une partie de ces pays ou leur totalité. Rapporté par An Nassâ’î, hadith bon).

(16) (At-Tirmidhi, et déclaré authentique par Al Albani dans Sahih Al Jami’)

(17) : (At-Tirmidhi, et déclaré authentique par Al Albani dans Sahih Al Jami’)

(18) : (Abû Daoud, Ahmad et Hakim. Déclaré par Adh-Dhahabi comme ayant une chaîne de transmission authentique. Déclaré aussi authentique par Al Albani dans Fadaail Ash Shâm)

(19) : (Ahmad et Hakim, déclaré authentique. Aussi déclaré authentique par Al Albani dans Fadaail Ash Shâm wa Dimashq).

(20) : (Muslim n° 6924)

(21) : (Rapporté par Muslim et Abû Dawoud, Ibn Majah et At-Tirmidhi. Déclaré authentique par Hakim avec une chaîne de transmission décrite comme authentique, rapporté aussi par Ahmad).

(22) : (Fadail Ash Shâm, tiré de Nihayah).

(23) : (Ibn Majah, Al Faswi, Ibn Asakir et Hakim, et déclaré authentique par Al Albani).

(24) :(Ahmad et At-Tabarânî, déclaré authentique par Al Albani dans Sahih Al Jami’ 675).

(25) : Rapporté par At-Tabarânî dans Awsaat et déclaré Bon par Ibn Nuhas dans Masari Al Ushaq (1/107), et déclaré ainsi de même dans Silsilah As Sahiha 2663.

(26) Le texte original mentionnait le nombre de six orphelins, mais le listing qui suivait en décrivait cinq.

3) PORTE PAROLE DE L’EMIRAT ISLAMIQUE D’IRAK ET DU CHAM : SHEIKH ABOU MOHAMMAD AL-ADNANI ACH-CHAMI

Posté par Salafiste, 08 Janvier 2014

« Résumé du communiqué d’Abou Muhammad Ach-Chami, porte-parole de l’État islamique en Irak et au Levant, sur les événements en Irak et en Syrie »

As-salamou ‘alaykoum.

Au nom d’Allah.

Parlant des futurs combats dans la province d’Al-Anbar, Abou Muhammad Al-Adnani Ach-Chami a dit : « Vous avez vu leur vrai visage en Syrie et vous verrez bientôt les milices chiites tuer vos fils, violer vos filles au Liban et à Diyali (province irakienne, ndt). »

« Ce ne serait pas arrivé s’il n’y avait pas eu des savants qui disaient qu’ils (les chiites, ndt) sont nos frères. »

« Dix ans de guerre contre les Américains, les chiites et leurs serviteurs nous ont renforcés et nous sommes prêts et capables de combattre les dix prochaines années. »

La deuxième partie du discours d’Abou Muhammad Al-Adnani Ach-Chami a été consacrée à la situation en Syrie.

S’adressant au peuple syrien, l’appelant à regarder ce qui se passe en Irak, où l’histoire se répète, le porte-parole de l’État islamique en Irak et au Levant a dit : « Allah nous a (de nouveau) montré le vrai visage des croisés et des chiites. »

Se référant à la récente offensive des brigades de la Coalition nationale sur les positions de l’État islamique en Irak et au Levant, Abou Muhammad Al-Adnani Ach-Chami a dit que le complot qui a eu lieu en Irak se répète en Syrie avec la formation de la « sahwa » syrienne dans une tentative d’instaurer un projet national, un gouvernement civil.

La « sahwa » ou le Conseil national pour l’éveil de l’Irak est une organisation politico-militaire formée en 2005 par les États-Unis dans le but de combattre les moudjahidines.

« Par Allah, c’est le même complot qu’en Irak, avec l’État civil et la « sahwa » que nous connaissons bien ainsi que ses caractéristiques. » Abou Muhammad Al-Adnani Ach-Chami a ajouté : « Hier (en Irak) nous avions les Conseils nationaux, les groupes politiques comme l’Armée « islamique », l’Armée des « moudjahidines » et les rebelles, et ils sont maintenant de nouveau en Syrie. »

Les États-Unis avaient formé en Irak l’Armée des « moudjahidines » dans le but de combattre les moudjahidines. Et aujourd’hui une coalition de brigades laïques utilise le même nom en Syrie.

Abou Muhammad Al-Adnani Ach-Chami a dit : « Ils ont les mêmes soutiens, les mêmes financiers et même les mêmes noms. »

Dégoûté par leur offensive surprise sur les positions de l’État islamique en Irak et au Levant, le porte-parole de l’État islamique en Irak et au Levant s’est adressé à l’Armée des « moudjahidines » et tous ceux qui lui ont aidé même secrètement et tous ceux qui se sont tus : « Qui vous a trompés et dupés pour trahir les croyants ? Qu’est-ce qui vous arrive ?! Vous traitez d’ennemis les ansar et les mouhadjiroun (les combattants nationaux et étrangers, ndt)

Ceux qui ont quitté leurs demeures, leurs familles pour vous défendre et mourir pour sauver vos vies. Est-ce cela leur récompense ? »

« Qui vous a trompés à s’opposer aux soldats d’Allah ? De cette façon, vous avez fait de vous-mêmes les soutiens des croisés, juifs et alaouites. »

« Comment comptez-vous rencontrer Allah en tuant les musulmans pour instaurer un État civil ? Direz-vous à Allah que nous sommes des mécréants et des kharidjites ? Nous ne le sommes pas. Apprenez la différence entre un État islamique et un État civil. Apprenez qui sont les kharidjites ! »

« Si vous ne suivez pas le Coran, renseignez-vous à propos de vos prédécesseurs en Irak, demandez-leur ce qui est arrivé à ceux qui se sont opposés aux moudjahidines. »

« Vous les trouverez en trois catégories : Les premiers sont sous terre. Les deuxièmes sont détenus par les chiites et expulsés par leur peuple. Et les troisièmes sont en fuite, sans propre demeure, craignant pour leurs vies tous les jours. »

« Ceux qui veulent nous combattre, qu’ils ne pensent pas qu’ils nous ont infligés un coup dur. Vous nous avez planté le couteau dans le dos et attaqué nos sièges quand ils étaient presque vides. Si vous étiez courageux, vous nous auriez averti sur les attaques… »

« Ceux qui nous ont combattus, qu’ils se repentissent à Allah et ils seront en paix et en sécurité. Et ceux qui ne le font pas, qu’ils sachent que nous avons des armées en Irak, des armées en Syrie pleines de lions affamés qui boivent le sang et mangent les os, qui ne trouvent rien d’aussi bon que le sang des « sahawat » (la « sahwa » est un nom devenu synonyme des groupes traîtres combattant les moudjahidines, ndt). »

« Nous disons à nos frères dans les brigades islamiques que ceci est un combat de la communauté et vous trouverez la vérité dans ce complot. Alors, prenez une position claire, afin de satisfaire Allah. Ou alors, nous vous tiendrons pour responsables devant Allah. Ne coulez pas le bateau et tous ceux qui s’y trouvent. »

Puis, le porte-parole de l’État islamique en Irak et au Levant s’est adressé aux savants : «Notre conseil aux savants : Ceux qui ont vus ne sont pas pareils à ceux qui ont entendus. Et certains ont émis des fatawa sur base de mensonges. Par conséquent, ne dites pas ce qui pourrait conduire à l’effusion de sang (entre musulmans) ou ne taisez pas la parole qui pourrait préserver le sang (la vie). »

Pour terminer, Abou Muhammad Al-Adnani Ach-Chami a demandé aux moudjahidines de lancer une campagne militaire contre les « sahawat », tout comme Abou Bakr, qu’Allah soit satisfait de lui, combattit les apostats.

« Et soyez convaincus de la victoire d’Allah et que l’État islamique sortira plus fort, plus solide et plus propre. L’État islamique déclare apostats les membres du Conseil national syrien et la Coalition nationale. »

« Ils ont déclaré la guerre à l’État islamique en Irak et au Levant et l’ont commencée et tous ceux qui appartiennent à ce groupe sont des cibles légitimes jusqu’à ce qu’ils se repentent et jusqu’à ce qu’ils abandonnent le combat. Nous avons fixé le prix pour la tête de chacun de leurs dirigeants, alors tuez-les où que vous les trouviez et pardonnez à tous ceux qui demandent pardon. »

Louange à Allah.

Que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur le Prophète Muhammad.

Source : http://ansar-alhaqq.net/forum/showthread.php?t=22614

 

AL-QAIDA DANS LA PENINSULE ARABIQUE : RETOUR ET UNIFICATION

Dépêche RafidaynCenter Reporter Islamique, 20 Janvier 2009

 Al-Qaida-Peninsule-arabique.jpg

Al Qa'ida dans le pays des deux lieux saints a reconstitué ses structures après les coups sévères portés par la coalition services+savants de Satan+medias et la mort de chefs de premier plan comme Cheikh Yussuf el ‘Iyeyri, ‘AbdelAziz el Moqrin, Saleh el ‘Awfi, et d’autres qu’Allah leur fasse miséricorde.

Le nouveau commandant, Abu Bassir, a donné une interview dans le numéro 7 du magazine Sadaa al malaahim, paru dans les dernières 24 heures.

On y apprend en particulier la grande nouvelle de l’unification entre Al Qa’ida dans le pays des deux lieux saints (Mecca et Médina) et Al Qa’ida au Yemen, pour former un groupe élargi, Al Qa’ida dans la péninsule arabique, dont le commandement reviendra à celui de l’Emirat du Yemen. (10)

Puisse Allah les préserver et en faire des épines dans les gorges des tyrans de la région et leurs maîtres judéo-croisés.

Félicitations à tous les moudjahidin et leurs soutiens !

Plus de détails dans le magazine Sadaa al malaahim édité par la Fondation médiatique Al Malaahim :

Préambule : parmi les 4 dirigeants de l'organisation que l'on voit dans la vidéo "D'ici on commence et a Jérusalem nous nous rencontrerons" (section communiqués), deux sont d'anciens détenus de Guantanamo!!

Apres tout ce qu'ils ont subi, ces chevaliers se relèvent et accomplissent leur devoir. Ils sont incomparables avec la masse des gens qui se prétendent "pratiquants", vivant une vie de confort et se trouvant maintes excuses pour ne rien faire. C'est désolant.

Le commandant de l'organisation, Abu Bassir a donné récemment une interview à un journaliste indépendant : http://www.newsyemen.net/view_news.asp?sub_no=1_2009_01_26_25127

L'aspect intéressant ici est de voir toute la série de questions provocantes du journaliste, des questions qui rentrent exactement dans les recommandations des centres d'études stratégiques (sans accuser directement ce journaliste d'en être conscient). Le journaliste a tout déverser : l'islamite du régime, la violence aveugle, le meurtre d'innocents ou de civils, l'absence de vision ou de programme politique derrière les opérations, etc...etc...

Les deux premières parties de l'étude "guerre psychologique : dispersion et divisions des forces vives de la résistance" peuvent aider à décortiquer la logique derrière la démarche journalistique.

Une troisième partie en cours abordera d'autres aspects encore non traités suffisamment.


Ribaat (10) : Cette Unification des Moudjahidin de la Péninsule Arabique et au Yémen contre les forces sataniques est une chose relatée dans les Hadiths :

 

L’ARMEE DES 12000 HOMMES DU YEMEN

Jihad-au-Yemen.jpg

Les Moudjahidin en Jihad au Yemen.

1) IL RECOUVRIT MON DOS PAR LE YEMEN

Ribaat 1435H / Février 2014

Selon l’autorité d’Umamah Al Bahli, qui dit que le Prophète (paix et bénédiction de Allah sur lui) a dit : « Allah a orienté mon visage vers le Shâm et Il recouvrit mon dos par le Yémen, puis Il m’a dit : « Ô Muhammad, j’ai placé devant toi et pour toi, ton butin et ta subsistance, l’aide est dans ce qui se trouve derrière ». (At-Tirmidhi, et déclaré authentique par Al Albani dans Sahih Al Jami’)

Par Allah, voici l’aide en question :

2) LES MOUDJAHIDIN D’ADEN ET D’ABYAN

Posté par Ibn Hittin, étudiant à Madrassatul Ansar, 23 Décembre 2011

Forum Ansar Al Haqq # présente # La traduction française du dernier message du Sheikh Anwar Al-Awlaqî rahimahuLlah (Que Allah lui accorde le Martyr)

Extrait du discours :

(…)

Je vous exhorte à vous joindre à notre nouveau front au Yémen, qui est la base pour le début du grand Jihâd dans la péninsule arabique. Qui est la base de la campagne des plus grandes armées de l'Islam.
Le Messager d'Allah (paix et bénédiction de Allah sur lui) a dit: « Une armée de 12 000 hommes sortira d’Aden et d’Abyan (*) et ils donneront la victoire à Allah et à Son Messager, ils sont les meilleurs entre eux et moi ».

Pour finir je demande à Allah (Qu’Il soit Loué) de nous guider vers la vérité, et de nous renforcer dans cette voie, et qu'Allah bénisse son Messager (paix et bénédiction de Allah sur lui), sa famille et ses compagnons
Que la paix soit sur ceux qui suivent la guidée.

Shaykh Anwar Al-Awlaqî (que Allah lui fasse Miséricorde)

Fin extrait

Traduction : Ibn Hittin

Source : http://www.ansar-alhaqq.net/forum/showthread.php?t=15858

Commentaire Mujahid fi Sabilillah (*) : Cet endroit est localisé dans le sud du Yémen. Aujourd'hui il y a un mouvement Jihadi actif et populaire dans cette localité.

3) LE FRONT AU YEMEN

Posté par Abu Zubaydah, du forum Ansar al Haqq, 16 Avril 2011

Salam

Au nom d'Allah le Tout-miséricordieux le Très-miséricordieux

« L'Amérique...la trêve ou la chute. »

Traduction exclusive pour Ansar al Haqq

Abu Asma al Kubi.

Louange à Allah Maitre des créatures, prière et salut sur le Véridique digne de confiance ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Alors qu'une trêve se profilait à l'horizon depuis l'annonce des Etats-Unis de leur retrait d'Afghanistan l'an prochain, retrait qu'ils se sont par ailleurs hâtés d'executer durant les révoltes populaires actuelles (le printemps arabe), ils ont été contraints par l'Europe, qui les surveillait de près, à partager avec elle le danger que représentent les héritiers de 'Umar al Mokhtar.

Ce danger se situant aux portes de l'Europe, nul doute qu'il soit devenu la menace première de celle-ci et de l'Occident en général du fait de la proximité de l'Algérie du théatre des opérations où une abondance d'armes circulent.

Ceci est la raison pour laquelle les Etats-Unis ont délaissé la protection de leurs interets dans le Golfe en dépit des évènements qui se déroulent présentement à Bahreïn, où se trouve par ailleurs la plus grande base américaine de la région, alors qu'une révolte chiite fait rage, ces mêmes chiites qui se présentent comme des ennemis de l'Amérique alors qu'en réalité, ils sont ses alliés.

En échange, le fidèle agent saoudien est monté au créneau et ce dans le but de palier à l'absence des Etats-Unis ou plutôt à leur abandon alors que le roi traverse sa phase la plus critique avant sa chute, incha Allah.

Tout ceci prouve que la situation sécuritaire en Europe préoccupe l'Amérique et ce au plus haut point la poussant même à la privilégier sur ses intérêts exterieurs tels que le pétrole provenant du Golfe.

Si ce n'était l'appui financier, militaire et politique de l'Europe à l'Amérique, celle-ci n'aurait pas été en mesure de rester en Afghanistan aujourd'hui.

Si la théorie du Jihad individuel était mise en pratique en Europe, les Etats-Unis auraient certainement capitulé avant la fin de cette année et la proposition d'une trêve ne lui aurait été alors d'aucune utilité.

Ensuite :

La Péninsule Arabique et le Yémen en particulier sont aujourd'hui à niveau égale, en terme de menace, pour l'Europe voire pour le monde entier, avec la Libye.

Voilà pourquoi les Etats-Unis se sont retirés de la Libye pour se tourner vers le Yémen en s'en rapprochant davantage par le biais de leur ambassade et en dictant à celle-ci de s'employer de manière active à contenir rapidement les manifestations, à trouver une issue rapide et à transiter le pouvoir à de nouveaux agents afin qu'ils satisfassent trompeusement les exigences du peuple.

Al Qaida est devenue la première alternative - avec la permission d'Allah -, du sud à Sa'dah :

Ce front sera, avec la permission d'Allah, à l'origine de la chute de l'Amérique sachant que le déficit du ministère de la défense américain s'élève à 100 milliards de Dollars et qu'elle se verra contrainte, bon gré mal gré, d'ouvrir ce front qui sera pour elle son piège ultime, incha Allah.

Si l'agent saoudien a été envoyé à Aden c'est tout simplement pour remplacer les troupes US au sol afin que le rôle de ces dernières ne se limite qu'aux combats aéroportés.

Qu'est ce que cela prouve ?

Cela prouve effectivement les faiblesses militaires et financières actuelles de l'Amérique sachant que ces deux facteurs représentent à eux seuls la force et la victoire.

Si toutefois l'Iran décidait d'engager des combats avec l'Arabie Saoudite, alors celle-ci se verrait dans l'obligation de quitter Bahreïn où elle tente désespérément de contenir sa confrontation avec les chiites ainsi qu' Aden pour lui faire face laissant derrière elle l'Amérique, seule.

L'Amérique souhaite de son côté trainer avec elle l'Arabie Saoudite dans son abîme afin qu'elle s'affaiblisse et faciliter ainsi à l'Iran et ses alliés la victoire sur elle et ceci avant qu'un mouvement jihadique généralisé et organisé ne se mette en place sur la terre des Deux Saintes et ne vienne appuyer le Jihad en Iraq, au Yémen et en Somalie.

Voilà la grande menace qui pèse sur l'Amérique et l'Occident et qui les préoccupe au plus haut point et à laquelle ils devront nécessairement se confronter.

Quel est notre rôle à nous partisans du Jihad ?

1- Appeler et inciter davantage au Jihad

2- Démontrer clairement ce que sont que les bannières populistes et mettre en garde les gens contre celles-ci, particulièrement les jeunes afin que le modèle de ce qui a lieu par le passé ne se répète pas. En effet, certaines personnes qui se réclamaient du Jihad au Yémen à l'instar d'Abu 'Assim al Ahdal ont formé un groupe composé d'individus de toutes horizons comme les Ikhwan démocrates ou encore les Houthis dans un mouvement qu'ils ont nommé «* La Réforme*».

Leur ignorance du Tawhid et du Jihad est à l'origine de cet égarement.

N'excluons pas que les gouvernements tentent de s'approprier le Jihad (tentative d’effacer le Jihad de la réalité de l’Islam) et élèvent des étendards qu'appuieront des savants du vice (par des fausses fatwa).

C'est pourquoi clarifier la bannière et l'étendard à porter se révèle d'une importance capitale pour l'étape à venir.
3- La préparation à la fois médiatique, financière et militaire ainsi que l'orientation des cadres humains vers les lignes de front afin d'en combler les lacunes.
4- Il nous faudra faire assumer cette immense bataille qui nous opposera aux chrétiens, chiites et leurs suppôts, aux gens de l'Islam afin qu'ils remplissent leur devoir.

Abu Asma al Kubi.

Source : http://ansar-alhaqq.net/forum/showthread.php?t=12533

Posté par Abou-Houdaïfa, du forum Ansar al Haqq, 07 Octobre 2011

Salam

« 15 jours avec Al Qaida dans la Péninsule Arabique. »
Voici un article du journaliste Yéménite Abdulrazaq Al-Jamal, où il décrit son séjour avec les moudjahidines d’Al Qaida dans la province d’Abyan au Yémen.

Abdulrazaq Al-Jamal, pour Al-Wasat newspaper

Vous êtes certainement anxieux de connaître les details de la vie et du comportement de ce groupe de gens lorsque vous allez à leur rencontre, pour une mission journalistique ou juste par curiosité personnelle.

Très certainement, vous serez apeuré, car la mort est massivement présente là où ces gens se trouvent. L’homme, de par sa nature, préfère s’éloigner des endroits à risque, où les chances de vivre diminuent avec toutes ces horreurs, si ce n’est avec sa propre folie.

Se trouver dans des endroits où les chances d’avoir de réelles informations correctes et précises sur ces groupes diminuent est pire que de rester dans des endroits risqué pour la vie, enfin pour moi, car je suis convaincu que ce qui est rapporté par les médias locaux et étrangers est le contraire de la réalité du terrain. C’est pourquoi j’ai décidé de saisir l’occasion de visiter ce groupe.

Sur le chemin, j’ai beaucoup imaginé la situation ici, la situation générale du groupe, en particulier ma situation ou ma relation avec eux : comment cela allait-il se passer ? Bien sûr, si j’arrive à eux en toute securité, surtout que les bruits des drones américains ne s’arrêtent jamais, en plus des problèmes sur les routes. Ma seule solution pour éviter les problémes avec ces avions pendant le trajet entre la Province de Shabwa et la Province de Abyan est d’éteindre mon téléphone et de faire confiance à Allah.

J’ai donc éteint mon téléphone, mais avant cela, j’ai arrêté de penser aux possibles dangers, qui d’ailleurs sont des choses tout à fait normales pour mon accompagnateur, qui m’accompagna durant tout le voyage entre Shabwa et Abyan. Mais ma bouche est restée ouverte tout le long, car je posais sans cesse des questions, ceci ne pris fin qu’aux environs de la ville de Chaqra. La ville où nous nous sommes arrêtés pour nous reposer, cette ville a été récupérée par le groupe, après que des tribus qui la contrôlaient en furent chassées.

Avant d’atteindre la ville de Chaqra, nous avons emprunté une route sablonneuse et rugueuse, car la route principale n’était pas encore sécurisée dans certaines zones. Pendant le voyage, ils ne me demandaient pas grand chose. Ils m’ont juste parlé des dangers du fait de visiter un groupe interdit, ils m’ont rappelé ce qui était arrivé au journaliste Abdulelah Shayee, certainement ils ne savaient pas que je n’avais pas besoin de plus d’inquiétude, surtout dans ce genre de campagne.

La presse ne dit pas la stricte vérité, tous les journaux suivent un parti ou un individu, et tous les partis ou individus détestent Al Qaida, ce qui fait que tous les médias travaillent contre Al Qaida.

« Si vous assistez à des évènements ici, les retranscrirez-vous dans vos journaux sans en changer ? » C’est, pour résumer, la question de l’un de mes accompagnateurs. Je lui ai repondu « oui », mais il ne m’a pas semblé convaincu, il a hoché sa tête et il a dis “Khayr inshaAllah”.

Un autre accompagnateur a dit : « J’espère que vous direz toute la vérité sur ce qui se passe ici, même si cela n’est pas de notre intérêt. », je lui ai dis que je venais ici pour justement retranscrire la vérité ou sinon je serais resté à Sanna pour dire ce qui se passe dans la province de Abyan… comme beaucoup font.

Un troisiéme m’a dis : « Vous pensez que vous allez le faire Abdu… quel est votre surnom ?

Moi : “je suis Abdulrazaq Al-Jamal… seulement.”

Ici personne ne s’appel avec son vrai nom, pour des raisons de securité. Chacun a son surnom, je dois sûrement être le seul à me faire appeler par mon vrai nom, avant que l’un d’entre eux suggère un surnom pour moi. Et je suis devenu Abu Al Muhajir.

Nous sommes encore a Shaqra, je prends conscience que cette ville est pleine de combattants d’Al Qaida, puisque les avions américains, les drones espions survolent la ville d’une intensité différente que dans les autres régions. C’est une mesure particulière pour connaître l’importance de la présence du groupe dans le coin. Les informations recueillies dans le secteur par les américains sont importantes, mais ils n’en tirent pas grand chose. Les combattants d’Al Qaida prennent leurs précautions :

-1 : Eteindre les téléphones
-2 : Se déplacer constamment. L’aviation américaine ne tire par sur les cibles mouvantes.
-3 : Pas plus de 3 personnes dans un même endroit
-4 : Réciter les Azkar (invocations)

L’Espace aérien autorisé :

J’ai en mémoire quelque chose qui se rapporte à ce sujet, Le Washington Post a cité des responsables américains de l’administration Obama, disant qu’ils auraient augmenté récemment leurs attaques de drones au Yémen.

Le journal a également cité les paroles de responsables américains disant que ce qui se passe au Yémen est le contraire de ce qui se passe au Pakistan, puisque chaque attaque au Yémen ou en Somalie nécessite l’approbation de la Maison Blanche; et que les cibles seraient extraites d’une liste de grands leaders d’Al Q

aida dans la Péninsule Arabique.

Le journal Washington Post n’a pas besoin d’être confirmé par des responsables officiels américains, ils n’ont qu’à visiter la Province d’Abyan… La confirmation des responsables américains que les cibles de l’aviation américaine sont extraites d’une liste de chefs d’Al Qaida est une chose incertaine, ce qui est plutôt certain c’est le contraire.

Aprés mon depart d’Al Shaqra, l’aviation americaine a tué 5 nouveaux combattants d’Al Qaida, dans la ville de Al Shaqra, et le departement Al Mahfid, dans la province de Abyan.

Et cela fut répété dans plusieurs autres endroits.

Puisque on y est… lors d’une interview accordé au journal emirati « Al Khaleej », le commandant de la 25ème brigade motorisée a nié toute participation de l’aviation américaine dans la bataille de Abyan.

La ville des moustiques

Je suis maintenant à Shaqra, mais mon esprit et mon coeur sont à Zinjibar. Je suis extrêmement curieux de connaitre la situation dans la ville. Comment pourrais-je avoir envie d’attendre plus longtemps ce rendez-vous ? Tout ce que je voulais c’était de m’approcher toujours plus près, mais les bruits d’explosions qui provenaient de la bataille en face de « Dofas » m’ont vite convaincu qu’il fallait que je reste à Shaqra, comme il a convaincu le correspondant d’Al Jazeera, Ahmed Al Shalafi.

Ceux qui revenaient de Zinjibar, nous renseignaient sur la progression des combats au front, lorsque nous les rencontrions sur la route ou lorsqu’ils s’arrêtaient dans la ville de Shaqra. Le moyen humain est le seul moyen fiable d’avoir des informations entre combattants du groupe. Certes, ces nouvelles ne figurent jamais dans les medias locaux ou étrangers, sauf quand il s’agit de parler de victimes. Maintenant, quelles sont les valeurs de ces informations, pour moi en tant que journaliste, dans une zone isolée comme celle-ci où je n’ai la capacité de communiquer avec aucun média, car le contact est coupé ?

Ces informations n’auront pas d’importance, si je les divulgue plus tard, dois-je quitter Abyan avec seulement les évolutions de ces dernières heures ? C’était le genre de question que je me posai.. Bien que la dernière info été très grande, de la taille du mensonge sur le contrôle de la ville de Zinjibar aprés avoir brisé le siège de la 25éme brigade motorisée. Tout ceci est sans importance, ce qui me préoccupe le plus, c’est ce désir d’aller vers le plus difficile : la ville de Zinjibar, et le département du Jaar et les regions voisines.

J’ai bu enormément d’eau froide et de jus de fruits sur la route et durant notre arrêt dans la ville de Shaqra, ceci à cause de la haute température dont je n’étais point habitué. Il y avait beaucoup de choses délicieuses dans la voiture : jus de fruits, chocolats,… sauf les produits qu’ils boycottent comme par exemple Pepsi, etc… Ils sont très généreux, surtout lorsque les ressources financières sont bonnes, mais parfois, ils sont obligés de vendre quelques unes de leurs armes lorsque les conditions sont difficiles, pour couvrir certaines des exigences [vitales] des combattants. Les combattants sont prêts à affronter et à s’adapter à toutes sortes de situations. Ils n’ont pas peur des besoins, des privations, et ne sont pas heureux d’être dans le confort. C’est juste une question de temps… Ce qui se passe sur le front est ce qui les rend heureux et ce qui leur fait peur… J’ai pu voir de réels combattants engagés dans des réels combats.

La ville côtière de Shaqra, est chaude et pleine de moustiques. La présence de cet insecte est nuisible, présent pendant la journée, sans parler de la nuit, c’est pourquoi j’avais peur qu’on y passe la nuit, mais le geste du conducteur enlevant la poussiére de sa chemise dissipa cette crainte.

La route vers Zinjibar est très sécurisée, du fait du grand nombre de militants d’Al Qaida, la grande puissance humaine d’Al Qaida dans ces regions, donne une estimation de leur nombre. Les estimations globale officiel disent que les combattants d’Al Qaida au Yémen sont environs 300 combattants, mais ceci apparaît comme une blague lorsque vous voyez avec vos propres yeux leur nombre seulement dans la province d’Abyan, je pense que les USA en sont conscient ainsi que leurs drones. Mais est-ce que les récents rapports du général David Petraeus (actuel directeur de la CIA) le précisent ?

Petraeus et Ba’fadel

Au moment où les USA et l’OTAN recoivent une sévère défaite en Afghanistan par les combattants d’Al Qaida, le général Petraeus est intervenu ces derniers jours pour dire qu’Al Qaida au Yémen est le plus dangereux groupe comparé à tout autre pays. Petraeu n’est pas le premier à le dire, il a été précédé par d’autres officiels et responsables, en particulier une note de la CIA qui l’a annoncé il y déjà plus d’un an.

La déclaration de Petraeus révèle l’ampleur de la préoccupation de l’occident, vis à vis de la croissance d’Al Qaida dans des régions où la croissance de ce genre de groupe peut devenir un véritable danger pour leurs intérêts dans la péninsule arabique. Surtout dans ce contexte d’instabilité du Yémen qui est témoin d’une révolution de la jeunesse qui ne demande qu’à renverser le régime d’Ali Abdullah Saleh.

Cela montre aussi la volonté de légitimité l’ingérence américaine qui voudrait directement profiter de l’arrivée de l’opposition au Yémen, afin d’avoir plus de pouvoir dans le domaine de la « guerre contre le terrorisme », mais l’opposition a accusé le régime de Saleh, de négliger la souveraineté nationale en autorisant les avions américains à bombarder les cibles présumées d’Al Qaida dans certaines régions du Yémen.

Accueillir et légitimer une ingérence militaire étrangère directe est très compliqué et sensible pour tout pays. L’opposition yéménite a eu l’idée de proposer à Al Qaida au Yémen, que l’ingérence militaire américaine vienne dans le but de supporter la révolution contre le régime de Saleh que le peuple essaye de faire tomber. Idée complètement rejetée par Al Qaida.

Aussi l’opposition a donc assuré aux Etats-Unis, qu’ils seraient un véritable allié dans la guerre contre le soit disant « terrorisme », aprés avoir renversé le régime actuel.

Ainsi le discours américains sur le danger que représenterait l’organisation pour le Yémen a pour but d’importer l’instabilité au Yémen et dans les parties concernés (opposition et gouvernement) pour placer leur services sur le terrain, dans les meilleures conditions possible; ce qui était assez difficile avant la réaction populaire provoqué par la puissance qui s’oppose au régime, mais depuis peu, cette force se montre conciliante et plus accueillante envers une ingérence étrangère. Et vous pouvez demander au leader de l’opposition Abdurrahman Ba’Fadel, qui a dit qu’il était prêt à donner aux américains et aux francais tout ce qu’ils désiraient comme pouvoir et temps afin de lutter contre Al Qaida au Yémen.

Entrer a Zinjibar de nuit

A partir de la ville de Shaqra, nous sommes accompagné d’une autre voiture transportant quelques combattants, par mesure de sécurité, dont je ne connais pas les raisons, mais je ne savais pas que sa allait avoir un lien avec ce qui allait se passer… Nous avions marché pas moins d’une heure, et cela sans lumière ; ce fut avant d’atteindre la ville de Zinjibar ; pendant 10 kilomètres. C’était un secteur exposé aux brigades qui assiègent la région, ils pourraient tirer sur toute lumière en mouvement.

Nous avons été guidé par ceux que nous pouvions voir de la couleur de la voiture qui nous accompagnait, et lorsque elle été trop loin, notre conducteur les informait par radio que nous ne les voyons plus et qu’il fallait qu’ils ralentissent leur vitesse. Cela a été très fatiguant.

C’est pourquoi le conducteur de la voiture accompagnatrice, faisait des appels de phare furtif afin que nous soyons bien guidés. Ce fut une grande aventure pour moi. J’ai appris plus tard qu’ils n’étaient pas inquiets d’être pris pour cible par les brigades et qu’ils n’exagéraient pas dans la prise de précautions sur cette route, mais qu’ils ont fait tout cela pour protéger ma vie. Je devais rejoindre Zinjibar en toute securité, ils étaient soulagés lorsque nous avons atteint Zinjibar, et m’ont félicité. Je ne mesure pas l’importance de pouvoir atteindre vivant la ville la plus instable du pays.

Nous ne sommes pas attardés à Zinjibar, il n’y a personne excepté les combattants en poste. C’est pourquoi nous avons rapidement pris le chemin vers la proximité du departement de Jaar, qui est considéré comme la seconde zone des combattants dans le front de Dofas aprés la ville de Zinjibar.

La Base de Jaar

La vie ici est normale, malgré que certaines familles aient commencé à fuir, à cause des bombardements. Les Bombardements ont visé l’hopital public El Razi et une mosquée de la ville, et tué plusieurs citoyens habitants la ville. Je n’en sais pas plus sur les conditions de la vie dans cette base, puisque j’y suis seulement resté une heure. L’électricité est coupé, je suis fatigué de ce difficile voyage, je dois dormir maintenant et je verrais ce qu’il en est demain matin.

L’agent d’information de la base de Jaar : « Nous savons que vous êtes très fatigué, et que vous avez besoin de beaucoup de repos, juste un moment, que les frères finissent de préparer l’endroit où vous allez dormir. »

Moi: « Je peux dormir n’importe où, vous n’avez pas besoin de préparer quoi que ce soit, amenez moi simplement à l’endroit où l’on dort. » Je craignais seulement le retard, car j’étais dans le besoin incommensurable d’avoir une place confortable où dormir ; pour me faire oublier la difficulté de ce voyage. L’agent d’information m’informa que le temps de préparation n’excéderait pas une demi-heure, et ce fut comme le cas.

Une voiture est arrivée et nous a amené hors de Jaar. Bien sur nous ne sommes pas allez loin : à seulement 2 km de la base, au pied d’un arbre, c’était là où je dormirais. Un lit, une couverture, de l’huile anti-moustiques, des instructions pour me protéger de l’aviation américaine et des instructions pour me protéger de l’aviation yéménite et saoudienne :

« Lorsque vous entendez le son des drones américains, vous devez éteindre votre téléphone et bouger sans cesse, car ce genre d’avion ne peuvent bombarder une cible mouvante. Lorsque les avions yéménites arrivent, vous ne devez pas bouger, exactement le contraire de la première situation, parce que les avions yéménites ratent toujours leur cible et vous pourriez devenir la cible ratée si vous bougez…. Ceci est un récipient d’eau, si vous en avez besoin la nuit pour boire ou autres chose… Bonne nuit. »

Je me suis levé la nuit pour « les autres besoins », car j’avais bu beaucoup d’eau, et durant tout le trajet, mais je ne savais pas où aller. Alors je me suis aventuré et me suis éloigné un peu. Lorsque je suis revenu, il m’est paru clair que la nuit été fini et qu’il fallait que je fasse mes ablutions pour la prière du Fajr.

Nous avons tous priés puis nous sommes retournés dormir.

Il y a une voiture qui est chargé de distribuer la nourriture aux combattants, ils l’appellent « Al Eysah car » ; elle nous a réveillé pour le petit déjeuner. J’étais soucieux de la nourriture que devais manger les combttants en déplacement, mais grande fut ma surprise lorsque le conducteur de « Eysah car » nous a donné un sachet de crème, du miel, du beurre, de l’eau et quelques jus de fruits. Je pensais au début que c’était parce que j’étais leur invité, mais je fus étonné de voir dans la voiture d’autres sacs qui furent distribrués aux combattants.

Seulement 15 minutes après notre retour à la base de Jaar, les bombardements ont commencé. Les bombardements ont ciblé trois endroits. Ils m’ont dit qu’il y avait des avions à la recherche de combattants.

La relation d’Al Qaida avec les citoyens de ce département sont très proches. Les bombardements aériens sont les choses les plus redoutés par les citoyens de Jaar. L’organisation est très embarrassée par ceci.

Le ressentiment des médias

Après une journée, je me suis habitué à la vie de la base de Jaar et dans la ville de Zinjibar, et aussi au respect des contraintes sécuritaires. Quand l’aviation saoudienne volait au dessus, je me cachais sous un arbre. Quand l’aviation américaine volait, je bougeais donc beaucoup. Et quand l’aviation yéménite volait, je restais à ma place comme elle ratait toujours sa cible. Mais quand les moustiques volaient, j’utilisais l’huile, malgré que cette huile augmente la sensation de chaleur parce qu’elle bouche les ports de la peau. Ce sont des mesures de sécurité incomplète surtout pour une personne comme moi venant d’une region froide.

« Ne demande rien sur quoi que ce soit Abu Al Muhajir, tu peux tout voir de tes propres yeux, dis nous ce que tu veux, où veux-tu aller, et nous t’y conduirons. Tu as la totale liberté de savoir ce que tu veux ici, de sorte que ce que vous transmettrez dans les medias soit basé sur ce que vous avez vu et non sur ce qu’on vous a dit. Beaucoup de médias se basent uniquement sur ce que le régime affirme à propos de nous, malgré qu’ils sachent que les évènements rapportés sont modifiés. » C’est ceux que m’a dit l’agent d’information.

Ok, je veux aller au stade Al Wihda. L’information officielle a Sanna dit qu’Abyan est aux mains des forces gouvernementales. Le stade Al Wihda ne l’est pas, comme j’ai pu le rapporter dans le Khaleeji 20, lorsque j’y suis allé pour une autre mission, avec d’autres personnes. Les bombardements ont beaucoup atteint ce lieu, comme cela était prévu, aucun autre endroit n’a été autant bombardé.

Concernant le stade, les combattants de l’organisation m’ont dit que les informations qui accusent l’organisation d’exécuter des soldats dans le stade de Al Wihda sont sans fondements, ce sont des mensonges transmis par les médias du régime et de l’opposition afin de déscrédibiliser les moudjahidines. Ils ont fait travailler les soldats pour refaire la route et les ont libérés en leur faisant promettre de ne plus travailler pour le régime.

Une mesure de sécurité exige que nous ne retournions pas à partir du Stade vers la ville de Zinjibar. Nous devons retourner à Jaar à travers un autre chemin. Avant, nous devons atteindre un premier point de route exposé, un des combattants sort de derrière un arbre et nous dit :

« Sur le pont, ils tireront sur votre véhicule, mais n’ayez pas peur, ils font ça avec chaque voiture qui passe par là. Augmentez votre vitesse et ayez confiance en Allah. La distance entre la brigade et nous est de moins d’un kilométre. »

Ô Allah, la securité dépend ici de la chance, et ma chance est toujours mauvaise… mais si la mort est inévitable… c’est honteux de mourir lâche.. J’ai prétendu que cela m’était égal, mais cette prétention n’a pas duré longtemps. Elle a été dispersé par le son des RBK’s et les balles qui passaient au dessus de ma tête, alors que nous roulions à toute vitesse.

Le conducteur a dit pour me rassurer : « Ne t’inquiète pas lorsque tu entends le son des balles, car la balle qui te tuera, tu ne l’entendras pas, comme dit le proverbe. Les proverbes ici sont tous en rapport avec les balles.

Je ne pouvais pas me rendre au front à Dofas, bien que j’aie demandé, c’est une région qui menacerait sérieusement ma vie, et me maintenir en vie est très important, pour qu’Al Qaida ne soit pas accusé si jamais il m’arrivait quelque chose. Mais en réalité, me rendre dans cette région, dans cette zone de combats, n’était pas primordial, puisque les nouvelles du front m’atteignaient rapidement comme elles arrivent aux combattants.

Grenades à mains et autres

« Veux-tu savoir ce que nous ressentons ? Porte ce carquois et porte cette arme. Maintenant ressens-tu quelque chose ? » « Oui, j’ai l’impression que je suis devenu plus lourd (rires). » Cela était le genre de dialogue entre l’agent d’information et moi. Il disait qu’il venait d’Arabie-saoudite.

Il continua à me poser des questions « Tu es yéménite, tu dois surement avoir de l’expérience dans l’utilisation des armes, n’est ce pas ? » J’ai repondu « oui, je peux utiliser les armes légères, de la Kalachnikov à la R.B.K, biensur je n’ai aucune connaissance en bombes. »

Alors mon compagnon m’enseigna, concentré : « …alors cette grosse partie là, est la partie morte contenant des éclats d’obus… Il peut tomber d’un endroit élevé sans exploser comme tu peux le voir. Et ceci qui fait la taille d’un doigt, est appelé : détonateur, il est très sensible, s’il était exposé à ce type coup à deux reprises il exploserait », il le frappa légèrement.

Mon Dieu… et s’il avait mal calculé (son coup)? Et si ses informations étaient imprécises? Que se passerait-il en cas d’erreur ? Beaucoup de questions ont provoqué une peur en moi, mais cela ne m’a pas empêché de tenir les grenades et de demander à mon compagnon de me documenter en images.

Ainsi ont été mes jours passés dans la province d’Abyan, sous les bombardements aériens continus, au milieu d’aventures de ce genre… et beaucoup de détails pourraient encore être écrits.

Abdulrazaq Al-Jamal, pour Al-Wasat newspaper

Traduit (de l’anglais vers le français) par Kamel Salam pour Al-Wissâl

Reproduction autorisée avec indication des sources

Source article : http://www.ansar-alhaqq.net/forum/showthread.php?t=14802

Source original : http://alwissal.wordpress.com/2011/10/06/15-jours-avec-al-qaida-dans-la-peninsule-arabique/

4) L’ARMEE PERDANTE AMERICAINE AU YEMEN

Posté par Abû Siyâd An-Normandy, le 02 Avril 2013 

Aden et Abyan au Yemen

Carte du Yemen, avec les positions des villes d’Aden et d’Abyan.

Forum Ansar al Haqq // Présente // La traduction : « L'Amérique au Yemen » // De Shaykh Harith Ibn Ghazi Al-Nadari

Productions Médiatiques Al Malâhim 

Allah le Dieu Unique et Stratège dit :

{Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d’Allah, soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien pourvus et joyeux de la faveur qu’Allah leur a accordée, et ravis que ceux qui sont restés derrière eux et ne les ont pas encore rejoints, ne connaîtront aucune crainte et ne seront point affligés. Ils sont ravis d’un bienfait d’Allah et d’une faveur, et du fait qu’Allah ne laisse pas perdre la récompense des croyants.} (Coran, 3/169-171)*

{Combats donc dans le sentier d’Allah, tu n’es responsable que de toi-même, et incite les croyants (au combat) Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus redoutable en force et plus sévère en punition.} (Coran, 4/84)*

{Dis : « En vérité, ma Salât, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur de l’Univers. A Lui nul associé ! Et voilà ce qu’il m’a été ordonné, et je suis le premier à me soumettre.»} (Coran, 6/162-163)*

*versets ajoutés par le traducteur

Que la Paix, la Miséricorde et les Bénédictions d’Allah soient sur vous

La louange est à Allah, Seigneur de l’Univers, ô Seigneur à Toi la louange en toutes circonstances, ô Seigneur ! Prie sur Mohammad et sa famille comme tu as prié sur Ibrahim et sa famille et accorde Tes bénédictions à Mohammad et sa famille comme Tu les as accordées à Ibrahim et à sa famille. Tu es certes Digne de louange et Majestueux.

 

 

Suite :

LES MOUDJAHIDIN (117) :

Les Champs de Batailles en Islam : Histoires, Leçons et Prophéties 11/12

Partager cet article

Repost 0

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche