DEPUIS JANVIER 2010 LES MOUDJAHIDIN (22) : Les Martyrs, les Blocs bâtis des Nations (Afghanistan) - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 07:59

Au nom de Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux

 

LES MOUDJAHIDIN (22) :

 Les Martyrs, les Blocs bâtis des Nations (Afghanistan)

LES MOUDJAHIDIN JUSQU'A LA FIN DES TEMPS

----------o LES MOUDJAHIDIN JUSQU’A LA FIN DES TEMPS o----------

 

23.07.2007

« Les Martyrs : Les Blocs bâtis des Nations »

Par Sheikh 'Abdullah 'Azzam (Puisse Allah l'accepter parmi les martyrs)

 Traduction RafidaynCenter Reporter Islamique

 

Louange à Allah, Seigneur de l’Univers et Paix et Bénédictions sur le Sceau des Prophètes et le Commandant des Moujahidines : Muhammad (paix et bénédiction d'Allah sur lui) et sur sa Famille, ses Compagnons et sur quiconque suit leur voie et leur chemin et accomplit le Jihad jusqu’au Jour du Jugement.

 

En effet, les nations sont amenées à la vie uniquement par leurs croyances et leurs concepts, et elles meurent uniquement par leurs désirs et leur luxure. L’étendue qu’atteignent les convictions vertueuses et les croyances correctes dans une nation, est l’étendue qu’elles atteignent en plantant leurs racines dans les profondeurs de la Terre et envoyant des vergers remplis d’arbres couverts de fleurs florissantes de sorte que l'homme puisse se réfugier sous leur ombre contre les ennuis de la vie, contre sa fièvre financière et contre la flamme de la haine, contre l'envie et la concurrence pour des tressaillements bon marché et du plaisir provisoire. Quant à la Nation Musulmane, elle continue d’exister au cours de l’histoire du genre humain, excepté une idéologie divine et le sang qui coule comme résultat de l’écartement de cette idéologie divine et de son implantation dans le Monde réel.

 

La vie de la Nation Musulmane dépend uniquement de l’encre de ses savants et du sang de ses martyrs. Qu’est-ce qui serait plus beau que la transcription de l’histoire de la Oummah écrite à la fois avec l’encre d’un savant et avec son sang, de telle manière que la carte de l’histoire de l’Islam soit colorée de deux lignes : l’une d’entre-elle est noire, c’est ce qu’écrit le savant avec l’encre de son stylo ; l’autre est rouge, c’est ce qu'écrit le martyr avec son propre sang.

 

Et une chose encore plus magnifique a lieu lorsque le sang et le stylo ne font qu’un, ainsi la main du savant qui répand l’encre et manie le stylo, est la même que la main qui répand son sang et incite la Oummah. L’importance de l’augmentation du nombre de savants martyrs constitue l’étendue selon laquelle les nations sont délivrées de leur assoupissement, sauvées de leur déclin et tirées de leur sommeil.

 

L’Histoire ne s’écrit qu’avec le sang. La Gloire ne construit son noble édifice qu’avec des crânes. L'honneur et le respect ne peuvent être établis que sur une base d’estropiés et de corps. Les Empires, les peuples remarquables, les états et les sociétés ne peuvent exister qu’avec des exemples. En effet, ceux qui pensent qu’ils peuvent changer la réalité, ou changer les sociétés, sans sang, sans sacrifices et sans invalides, sans âmes pures et innocentes, ils ne comprennent pas l’essence de cette Religion [2] et ils ne comprennent pas la méthode du meilleur des Messagers (paix et bénédiction d'Allah sur lui).

 

Quant à ceux qui construisent des nations, ils sont peu nombreux. Parfois, la Oumma peut être l’œuvre d’un seul individu qui se positionne par les moyens qu’Allah utilise pour sauver cette Religion, comme Abu Bakr (radhiya llahu anhu) résista le Jour de l’Apostasie[3]; et le jour où l’Imam Ahmad bin Hanbal[4] s’opposa lorsque le monde entier restait muet sur l’innovation prétendant que le Quran avait été créé, ainsi Allah sauva la Ummah avec lui.

 

Un petit groupe : ils sont ceux qui portent les convictions et les ambitions. Et un plus petit groupe encore de ce groupe, ce sont ceux qui fuient la vie terrestre dans le but de propager et de suivre ces ambitions. Un plus petit groupe encore parmi ce groupe d’élite, sont ceux qui sacrifient leur âme et leur sang afin d’apporter la victoire à ces ambitions et à ces principes.

 

Ils sont donc la crème de la crème de la crème. Il n’est possible d’atteindre la gloire qu’en traversant ce Chemin. Il n’est possible pour les structures de cette Religion, ni d’être établies, ni que sa bannière soit élevée, ni que ses vaisseaux ne soient mis à la mer, sans traverser ce Chemin. Ce Chemin est le seul. En fait, il n’y a pas de Paradis sans ce Chemin : « Comptez-vous entrer au Paradis sans qu’Allah ne distingue parmi vous ceux qui luttent et qui sont endurants ? » [Coran : Sourate 3 verset 142]

 

Les fondateurs des nations et les architectes des gloires sont donc peu nombreux. Quant à celui qui veut être architecte de la gloire, il doit être préparé à atteindre le prix de la gloire par des océans de son sang et de sa sueur, par le sang de ceux qui l’entourent, et par les infirmités de ceux qui sont sous son autorité, jusqu’à ce qu’il atteigne le prix de la gloire. Et la gloire ne peut voir le jour qu’en traversant ce Chemin : le Chemin béni du Jihad.

 

Le Jihad en Afghanistan a vu le jour avec un petit groupe : 14 jeunes parmi les jeunes du Mouvement Islamique Taqwa dans l’Université de Kabul[5]. La solidification décisive et définitive de ses fondations fut la nécessité du Jihad pour combattre le chef des tyrans, Daud[6], qui avait décidé d’anéantir les fils du Mouvement Islamique. Jusqu’à ce qu’ils arrivent finalement à Peshawar[7], environ 30 jeunes, qui décidèrent d’entrer en Afghanistan et de commencer le Jihad.

 

Le Jihad entama ses débuts par quelques gouttes, jusqu’à ce qu’Allah décida d’enflammer les étincelles qui couvaient dans ses gens bénis et de faire exploser le Jihad, bénissant avec celui-ci l’Afghanistan et le reste des Musulmans jusqu’à ce que son bien envahisse le monde entier. Certains pensaient que la terre était dévastée et que cette Oummah avait été vidée de sa soif pour le Martyre. Par conséquent, Allah fit exploser le Jihad en Afghanistan et des groupes de jeunes du Monde Islamique marchèrent vers l’Afghanistan à la recherche du Jihad et du Martyre.

 

En effet, ce petit groupe d’Arabes, dont le nombre ne dépassait pas quelques centaines d’individus, changea le cours de la bataille, elle passa d’une bataille Islamique d’un pays à un mouvement de Jihad du Monde Islamique, auquel toutes les races participèrent, ainsi que toutes les couleurs, toutes les langues et toutes les cultures s’y rencontrèrent ; alors qu’ils ne faisaient qu’un, leur direction était unique, leurs rangs unis et ils avaient un seul but : que la Parole d’Allah soit la plus haute et que Sa Religion soit victorieuse sur Terre.

 

En effet, l’implication des Musulmans dans la bataille, de toutes races, réveilla ceux qui étaient endormis et éclaira ceux qui étaient distraits. De plus, elle secoua l’oppresseur, car les ennemis de l’Islam regardaient l’arène et comptaient les vies. L’implication des non Afghans dans la bataille fut une grande source d’inquiétude et de désarroi, car cette stimulation de nombreuses nations et le réveil des gens avaient atteint le bord du désespoir, jusqu’à ce que ces désespoirs aient planté leur racine dans les profondeurs de leurs âmes, de telle manière qu'ils se sont rendu compte qu'ils étaient eux-mêmes au bord de leur propre destruction.

 

De plus, les ennemis étaient aussi conscients des risques volatils associés à l'enterrement d'un combattant volontaire étranger sur le sol de l'Afghanistan, s’ils devaient annoncer au Monde : que cette Religion avait besoin de millions de sacrifices semblables afin de changer cette situation, et que ces sacrifices doivent rencontrer ce combattant, ici dans son endroit de repos, de sorte que seule la balle soit considérée comme l'honneur de cette Religion, la résistance des Musulmans et la fierté des croyants.

 

Et certains intellectuels modernistes déçus pensaient que ces sacrifices qui étaient tombés sur ce Chemin étaient gaspillés et futiles. Cependant, il faut savoir que le sang des martyrs sans boyau pèse lourd dans la Balance du Très Bienveillant. Il nous suffit de nous rappeler un hadith (et les ahadiths sont nombreux), rapporté par l’Imam Ahmad et Tirmidhi, avec une chaîne de transmission authentique, dans lequel le Messager d’Allah (paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit : « Le martyr reçoit 7 faveurs spéciales d’Allah : tous ses péchés lui sont pardonnés dès la première goutte de son sang, il voit sa place dans le Paradis lorsque son sang se répand (avant que son âme ne quitte son corps), il goûte la douceur de la Foi, il est marié à 72 Vierges du Paradis, il est exempt des Châtiments de la Tombe, il sera exempt de la Grande Crainte du Jour du Jugement, une couronne d'honneur sera placée sur sa tête, un bijou meilleur que le monde entier et tout ce qui s’y trouve, il pourra intercéder pour 70 membres de sa famille (pour les faire entrer au Paradis et les sauver du Feu de l’Enfer). »

 

En effet, les manuscrits de l’histoire ne sont écrits qu’avec le sang de ces martyrs, qu’avec leurs récits, qu’avec leurs exemples. Par les goûts de ces martyrs, des nations sont établies, des convictions voient le jour et les idéologies deviennent victorieuses. Pour cette raison, nous avons compilé une section sur la vie des martyrs : les martyrs Arabes qui sont tombés en Afghanistan, et nous vous présentons cette collection.

 

Et il pourrait sembler à l'oeil myope et à l'esprit étroit, et à l'individu assiégé dans les limites de l'époque et de l'endroit, que c'est une histoire qui s'est produite et est terminée. La bouche de la mort a ouvert sa bouche, a avalé ces martyrs et est passée sur eux avec sa roue qui n’épargne ni vieux ni jeune.

 

Cependant, l'oeil lucide et le coeur éclairé savent que ces sacrifices sont les provisions des générations futures pour les civilisations éloignées à venir. Ces histoires, ces sacrifices et ces exemples resteront des signalisations hautaines sur tout le voyage de cette Religion, pour celui qui souhaite faire ce voyage à partir de ces voyageurs, ou suivre les pas de cette élite vertueuse. « Voilà ceux que Dieu a guidés : suis donc leur direction… » [Coran : Sourate 6: verset 90]

 

En effet ces individus exemplaires parmi les martyrs se sont libérés des entraves et des chaînes de ce sujet pour atteindre l'opulence et le bonheur, et ils sont venus sur la terre de l'Afghanistan, vivant dans les montagnes de l'Afghanistan, jusqu'à ce qu'Allah (le Très Haut) les ait honorés du Martyre.

 

Nous demandons à Allah (le Très Haut) de nous réunir avec eux dans les Plus Hauts Degrés du Paradis, avec les Prophètes, les Véridiques, les Martyrs et les Vertueux, et qu’Il nous bénisse par le Martyre dans Sa Voie, et qu’Il nous scelle avec le Sceau du Bonheur, Ô Majestueux.

 

Ô ambitieux, Ô porteurs de la Da'wah, ne soyez pas avares de votre sang en ce qui concerne cette Religion. Si vous êtes vraiment sérieux et sincères, placez alors votre sang et votre âme devant le Seigneur des Mondes qui vous les a accordé en premier lieu et vous les a alors acheté : « Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d’Allah : ils tuent, et ils se font tuer… » [Coran : Sourate 9: verset 111]

 

Ô jeunes gens ! Ô fils de l’Islam ! Qu’est ce qui nettoiera nos pêchés ? Qu’est-ce qui purifiera nos erreurs ? Et qu’est-ce qui lavera notre saleté ? Tout ne sera lavé que par le sang du martyr, et sachez qu’il n’y a pas d’autre chemin que ce Chemin. Sinon, la Responsabilité [8] sera difficile, la Balance [9] attend, le Pont [10] est prêt et votre temps s’écoule, alors prenez-le en compte…

 

Et Paix et Bénédiction sur notre commandant, Muhammad, et sur sa famille et ses Compagnons.

 

Extraits des lectures de Sheikh Abdullah Azzam intitulées : « Volonté des Martyrs » et « Un Message du Sheikh Martyr aux Savants ».

 

 

 

Note :

 

[1] Sheikh Abdullah Yusuf Azzam, assassiné à Peshawar, 1989. Le Time Magasine a écrit à son propos : « Il fut responsable de la relance du Jihad au 20ème siècle. »

[2] Islam

[3] Lorsqu’un groupe d’Arabes apostasia après la mort du Prophète (SAWS) et refusa de payer leur Zakat à Abu Bakr (RA), Abu Bakr décida de les combattre bien que les autres Compagnons furent initialement opposés à cette idée.

[4] Mourut en 241 AH, le fondateur de l’école de pensée Hanbalite

[5] La capitale de l’Afghanistan

[6] Le Prince Muhammad Daud Khan, Président de l’Afghanistan de Juillet 1973 à Avril 1978.

[7] Une ville du Pakistan, capitale de la NWFP (North Frontier Province)

[8] Questionnement le Jour du Jugement

[9] Meezan : l’Echelle ou la Balance sur laquelle les bonnes et les mauvaises actions des gens seront pesées le Jour du Jugement

[10] Le Pont au-dessus du Feu de l’Enfer, comme mentionné dans le Coran : Sourate 19 : verset 71-72

 

Partager cet article

Repost 0

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche