DEPUIS JANVIER 2010 LES MOUDJAHIDIN (24) : Morts des espions américains et jordaniens (Afghanistan) - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 08:12

Au nom de Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux

 

LES MOUDJAHIDIN (24) :

Morts des espions américains et jordaniens (Afghanistan)

 

LES MOUDJAHIDIN JUSQU'A LA FIN DES TEMPS

----------o LES MOUDJAHIDIN JUSQU’A LA FIN DES TEMPS o----------

 

2 Rapports

 

« Extrait des Témoignages de New-York Times »

 

Sur les espions criminels américains et jordaniens tués par l’opération d’un des chevaliers de la ruse, le shahid Abu Dujanah al-Khorassani

 

(Puisse Allah lui faire miséricorde)

 

07 Janvier 2010

 

Citation :

 

L’attentat contre la base de la CIA constitue un revers dévastateur pour les opérations de l’agence d’espionnage contre les groupes armés jihadistes dans les montagnes escarpées d’Afghanistan. Une équipe d’élite a été éliminée en utilisant un informateur disposant de sérieuses références jihadistes.  L’attentat balaie les espoirs de pénétrer les rangs supérieurs d’al-Qaeda, et apparaît également comme la mise en évidence de la facilité des recrutés à se retourner contre leurs commanditaires américains.

 

Elle peut virtuellement miner les relations entre la CIA et les services d’espionnage jordaniens, dont on dit que les responsables se sont porté garants pour le soi-disant informateur.

 

Le service jordanien, appelé le Directoire du Renseignement Général, est, depuis des années, l’un des plus proches et des plus utiles alliés des Etats-Unis au Moyen-Orient.

 

Un ancien responsable explique que le fait que les jihadistes soient capables de perpétrer un attentat avec un succès de cette ampleur démontre leur puissance subsistante, même après les nombreux tirs de missiles tirés par les drones de la CIA.

 

Les responsables du renseignement jordanien sont profondément embarrassés par l’attentat, parce qu’ils ont transféré l’informateur aux Américains.

 

 

Abu-Dujanah-et-les-espions-tues.jpg

Communiqué d’al-Qaeda revendiquant l’attentat (cliquer sur l’image pour l’agrandir) traduction 

 

L’attentat embarrasse aussi le gouvernement jordanien parce qu’il ne souhaite pas que la profondeur de sa coopération avec la CIA soit révélée à ses propres citoyens ni à d’autres Arabes de la région.

 

Une déclaration officielle de l’agence de presse officielle jordanienne a mentionné que le Capitaine Zeid avait été tué en Afghanistan, mercredi, alors qu’il remplissait « son devoir humanitaire avec le contingent jordanien des forces de paix des Nations-Unies ». (Ce qui bien sur est un mensonge)

 

Les Etats-Unis et la CIA plus particulièrement, sont profondément impopulaires en Jordanie, où au moins la moitié de la population est d’origine palestinienne et où le soutien de Washington à Israël est vertement condamné.

 

Le Roi Abdallah II et son gouvernement, tout en travaillant étroitement avec Washington en matière d’opérations antiterroristes et en apportant un soutien stratégique pour les opérations en Irak, tente de garder secret la réalisation de ce travail.

 

Le Directoire du renseignement général a perçu des millions de $ de la CIA depuis l’invasion américaine en Irak, où l’agence d’espionnage jordanienne a joué un rôle central dans la campagne contre les insurgés irakiens.

 

En 2006, on a crédité les Jordaniens d’avoir grandement contribué à localiser et à éliminer Abu Mussab al-Zarqawi, dirigeant d’al-Qaeda en Mésopotamie. (Irak)

 

Les dépouilles de 7 agents de la CIA sont arrivées par avion militaire, lundi à la base aérienne de Dover, où une cérémonie privée s’est déroulée, avec la présence de Léon E. Panetta, le directeur de la CIA, ainsi que par les membres des familles des agents tués.

 

Richard A. Oppel Jr, Mark Mazetti et Souad Mekhennet pour le New York Times (1)

Article traduit par Spencer Delane, pour Mecanopolis

_________

(1). Richard A. Oppel Jr. et Souad Mekhennet ont mené l’enquête depuis Islamabad, et Mark Mazzetti depuis Washington. Eric Schmitt a contribué au reportage depuis Washington, et Michael Slackman depuis Dubai, aux Emirats Arabes Unis. Nadia Taha a contribute aux recherché depuis New York.)

 


 

 Au nom de Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux

 

« Rencontre avec le héros shahid Abu Dujanah al-Khorassani »

 

(Puisse Allah lui faire miséricorde)

 

Abu-Dujanah-et-les-espions-tues-As-Sahab-Media.jpg 

 

Safar 1431H / Janvier 2010

 

As-Sahab: Les nouvelles croisades sont entrées dans leur deuxième décennie, la bataille entre la vérité et le mensonge continue de faire rage aussi forte que jamais. Cette bataille qui a exposé la face hideuse du peuple du mensonge représenté par l'Occident infidèle et de ses agents apostats dans le monde musulman.

 

A la tête de cette alliance, l'empire du mal et de la criminalité, l'Amérique, dont les crimes se sont manifestés dans la plus horrible de leurs formes dans ce qui a été commis à l’encontre de nos peuples islamiques en Irak, en Afghanistan, en Palestine et dans le reste du monde musulman, les formes d’humiliation, la bestialité et la sauvagerie à travers les quelques images qui nous sont parvenus ne sont que la pointe de l’Iceberg, mais ce qui est caché est encore pire.

 

Au cours de la dernière année de la première décennie de cette guerre, Bush Jr. s’est engouffré dans la poubelle de l'histoire avec humiliation et échec, et a remis la bannière de la criminalité à son successeur M. Obama, dont la première réalisation a été de se jouer des quelques demeurés de notre Oummah, qui l’ont applaudit après qu’il ait prononcé son discours totalement vide de consistance au Caire.

 

Mais il ne faudra pas longtemps avant que ces imbéciles se réveillent des crimes d'Obama, qui ne sont pas moins odieux que les crimes de son prédécesseur.

 

Sous son règne a eu lieu l'holocauste de Gaza qui a coûté la vie à des centaines de nos enfants, mères et personnes âgées.

 

Et sous son règne, s’est poursuivi le blocus tyrannique contre notre peuple à Gaza et en supplément, Obama a ordonné à ses agents en Égypte de construire une barrière d'acier sur la frontière avec Gaza et ainsi transformé Gaza en la plus grande prison de l'histoire.

 

Sous son règne, il a promis à Israël, ce dont aucun président américain n'avait jamais promis avant, qu’Al-Qods (Jérusalem) demeure la capitale unifiée de l'Etat d'Israël.

 

Sous son règne, les bombardements contre les musulmans en Afghanistan et le Pakistan se sont intensifiés, et des villages entiers ont été détruits, comme cela s'est produit à Qunduz, dans le nord de l'Afghanistan et à Jangara dans le Sud Waziristan.

 

Sous son règne, des millions de personnes vulnérables, femmes, enfants ainsi que des personnes âgées de Swat, Mehsud, Orakzai, Mohmand, Khaybar et d'autres régions tribales du Pakistan ont été déplacées et forcées de vivre dans des camps humiliants et honteux au fin fond du Pakistan, où les chiens de chasse du gouvernement américain ainsi que l’armée pakistanaise ont commis les crimes les plus odieux sur les réfugiés, y compris le viol des femmes et enlèvements d'enfants et l'oppression sur les vieillards. Hasbouna Allah wa ni’ mal wakil.

 

Et au cours de son mandat, l'immunité a été donnée à des criminels de la CIA, qui ont continué leurs crimes horribles contre les musulmans en général et les moudjahidins en particulier.

 

Cependant, et par la grâce d'Allah et avec Son aide, la coalition des croisés et leurs agents ont subi des défaites et ont battu en retrait sur tous les fronts.

 

En Somalie, les héros de Jaïsh al 3ousra poursuivent leurs conquêtes et leurs victoires contre les Croisés et leurs collaborateurs apostats. En Mésopotamie, les lions de l'Etat islamique d'Irak continuent de causer tout type de maux aux croisés, aux chiites et à leurs alliés. Et louanges à Allah, leurs incursions ont atteint le coeur des ministères les plus importants. Dans le Maghreb islamique, les victoires des Lions de l'Atlas contre les enfants de la France viennent les un après les autres. Au Pakistan, il n’y a pas un jour qui passe, par la grâce d’Allah, sans que les moudjahidin n’ébranlent les édifices de l'apostasie de la police, de l'armée et des renseignements.

 

Les voleurs du gouvernement apostat prompt à piller tout ce qu'ils peuvent, se préparent à fuir le Pakistan, mais les représailles des moudjahidines les atteindront bientôt avec la permission d'Allah. La victoire dans la péninsule arabique, la terre de la Révélation, le métal de l'Islam et l'orientation des coeurs, où les descendants des Compagnons - qui ont prêté allégeance au Cheikh Oussama, puisse Allah le préserver-, se sont levés contre les ennemis du gouvernement des Saoud, alliés des croisés, et contre leurs dauphins du gouvernement du Yémen.

 

Chaykh Oussama ibn Mouhamed ibn Laden (Puisse Allah le préserver) :

 

« Je jure par Allah le Magnifique, qui a soulevé le ciel sans piliers, que ni l'Amérique ni ceux qui vivent en Amérique ne rêveront de vivre en sécurité tant que nous ne vivrons pas réellement en Palestine, et jusqu'à ce que toutes les armées infidèles aient quitté la terre de Muhammad, que la paix et les prières soient sur lui. Et Allah est le plus grand, et l'honneur est pour l'Islam et que la paix soit sur vous et la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions. »

 

As-Sahab : Quant aux soldats de l'Émirat islamique, sous la direction du commandant des croyants le Mollah Mohammed Omar, puisse Allah le préserver, ils infligent défaite après défaite à la coalition croisée, forçant son leader déçu à fixer une date pour fuir la terre d'honneur et de défi, le Khorasan, qui a été récemment la scène d’une des batailles épiques de cette époque et l'un de ses raids bénis, le raid du Shahid Amir Baytullah Mehsud, puisse Allah avoir pitié de lui, et l’incursion du héros, le Shahid et le lion du forum web al-Hisbah, Abu Dujanah Al-Khorassani, puisse Allah lui accorder Sa miséricorde, qui a infligé à la CIA américaine et aux renseignements jordaniens une leçon qu'ils n'oublieront jamais, avec la permission d'Allah.

 

Le héros Shahid Abu Dujanah Al-Khorassani (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde):

 

« Incha Allah [Si Dieu le veut], nous vous aurons oh équipe de la CIA. Incha Allah, nous vous mettrons à terre. Ne pensez pas que, tout en appuyant sur un bouton et en tuant des Moudjahidins, vous êtes en sécurité. Incha Allah, nous viendrons à vous d'une manière inattendue. Regardez, ceci est pour vous. Il ne s'agit pas d'une montre, c'est un détonateur afin de tuer le plus grand nombre d’entre vous, Incha Allah. Ceci est mon but: vous tuer, et tuer votre partenaire jordanien et Incha Allah, je gagnerai al-Firdaws et vous serez jeté en Enfer, et au Jour de la Résurrection, nous nous rencontrerons Incha Allah. L'honneur est pour Allah, et Allah est le plus Grand. »

 

As-Sahab : Avec l’assistance de l’Unique, le Maître Tout Puissant, le lion a confirmé ses paroles avec ses actions et il a plongé avec sa ceinture d'explosifs dans le centre de commandement opérationnel de la CIA en Afghanistan, tuant le directeur des opérations et un certain nombre de hauts responsables du renseignement américain qui étaient venus spécialement de Kaboul pour cette réunion avec le lion.

 

A été tué également dans cette opération bénie l'agent Sharif Ali ibn Zayd, un cousin d’un agent du Mossad et de la CIA, tyran de Jordanie. Et tous les éloges et gratitudes sont à Allah.

 

Sans plus attendre, nous vous invitons maintenant à regarder cette fascinante interview avec le lion d'Abu Dujanah Al-Khorassani, puisse Allah lui faire miséricorde :

 

Rencontre d’As-Sahab avec le héros shahid Abu Dujanah al-Khorassani (Puisse Allah lui faire miséricorde) :

 

As-Sahab : Nous allons mener cette interview avec notre frère Dr. Abu Dujanah Al-Khorassani, qui est sur le point d'effectuer, par la volonté d’Allah, une opération d'envergure contre une cible extrêmement sensible : une réunion des dirigeants de la CIA à Khost, en Afghanistan, avec les experts chargés des avions sans pilote (drones) qui servent à tuer et terroriser les Musulmans en Afghanistan et les zones tribales avoisinantes. Pour commencer, nous demandons au Dr. Abu Dujanah de se présenter et de nous donner un bref aperçu de son histoire dans le Djihad.

 

 

 

Humam Khalid Muhammed, alias Abu Dujana Khorasani : Que la paix soit sur vous et la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions. Louange à Allah, Seigneur des mondes, et les prières et la paix soient sur le chef des messagers, notre chef Muhammad et sur sa famille et ses compagnons. Quant à ce qui vient après : Votre frère est le pauvre serviteur Abu Dujanah Al-Khorassani de Jordanie. J'ai 32 ans et je travaille en tant que médecin en Jordanie.

 

En fait, mon voyage avec le Jihad a commencé il y a longtemps, après l'invasion américaine de l'Irak. J’ai fait plusieurs tentatives pour rejoindre le djihad en Irak, mais Allah a décrété autre chose pour moi. J'avais l'habitude d'écrire dans les forums Internet sous le nom d'Abu Dujanah Al-Khorassani, et j'étais également administrateur du forum Al-Hisbah - puisse Allah le ramener - sous le nom de Malik Ashja'i. Ceci est le pauvre serviteur.

 

Je me suis mobilisé pour la terre du Djihad plus tôt cette année, en Mars 2009.

 

As-Sahab : S'il vous plaît, mon frère, pourriez-vous nous donner un bref aperçu de votre émigration en provenance de Jordanie vers la terre du Djihad et quelles ont été vos motivations pour cela.

 

Abu Dujanah : Tout d'abord, quand j'ai été témoin des événements de Gaza - et ce fut des événements très douloureux - je ne peux oublier la scène que j'avais vu sur la chaîne Al-Jazirah, où les filles de Sion regardaient la bande de Gaza qui était bombardée par des avions de chasse F -16. Ils regardaient les musulmans se faire tuer à l’aide de jumelles, et c'était comme s’ils observaient simplement un phénomène naturel, ou comme s’ils regardaient une scène de théâtre ou quelque chose de similaire. J'ai donc écrit un article, le dernier de mes articles, intitulé "Quand mes mots boiront-ils de mon sang?" Et tous les éloges sont à Allah, l'idée de me mobiliser à commencé à devenir plus fort. Alors Allah a décrété que je fasse un rêve. J'ai vu le chaykh Abou Mouss’ab al-Zarqawi dans mon sommeil, comme s’il était dans ma maison. Je lui ai demandé : «N'es-tu pas mort?" Il répondit : «J'ai été tué, mais je suis comme tu me vois, vivant." Son visage était telle la pleine lune et il était occupé, comme s'il se préparait pour une opération. J’ai voulu le conduire dans un endroit sûr et l'emmener dans ma voiture et je souhaitais également que nous soyons bombardés pour que nous puissions être tués ensemble. Gloire à Allah, c’est comme si l’endroit sûr était le martyre dans le sentier d'Allah. Après cela, j'ai demandé à un frère de demander à certaines personnes qui savent comment interpréter les rêves. Le résultat est que certain d'entre eux m'ont dit : «vous devrez vous mobiliser dans le sentier d'Allah", tandis que d'autres m'ont dit : «Les agents de sécurité vont entrer dans votre maison." Et je pense que la vision est désormais comblé et que son interprétation - avec la permission d'Allah - est que je m’élancerai dans le sentier d'Allah et que les forces de sécurité entreront dans ma maison, conduisant à une opération martyre qui sera une vengeance de la mort d'Abu Mouss’ab Az-Zarqaoui et de la mort de beaucoup de nos frères tués par les drones espions au Waziristan. Ainsi incha Allah, ceci est le sens de la vision.

 

As-Sahab : Pouvons-nous entrer dans les détails dès maintenant au sujet de votre déplacement de la Jordanie vers la terre du Djihad et comment Allah vous a accordé ce bienfait pour mener à bien cette opération spéciale.

 

Abu Dujanah : Oui en réalité cela a commencé lorsque les forces de sécurité jordaniennes sont entrées chez moi à 23h30. Ils vinrent et frappèrent à la porte de ma maison. Ma femme vint alors à moi terrifiée en me disant qu’il y avait des policiers dehors. Gloire à Allah, j’ai su que le moment de l’arrestation était venu. Ils vinrent donc, prirent mon ordinateur, fouillèrent la maison et m’arrêtèrent. Il était écrit sur la feuille d’arrestation : « possession de produits prohibés » et ceci est un mensonge. Ils mentent toujours, ils inventent quelconque autre accusation pour arrêter un musulman. Ils m’arrêtèrent donc et m’envoyèrent à Wâdy As-Sir, aux services de renseignement là-bas. Et par Allah, la seule chose qui me préoccupait était le fait que je sois en contact avec les frères, j’ai donc eu peur que mes frères musulmans, mes bien-aimés moudjahidins, aient été amenés avant moi. C’est ce à quoi je pensais mais louange à Allah Seigneur des Univers, cela n’est pas arrivé. Allah a voilé leur vue alors qu’ils étaient dans la capacité d’obtenir des informations très précieuses au sujet des actions jihadiques, mais Allah en a décidé autrement. Après m’avoir arrêté et interrogé, particulièrement lors de la seconde nuit, je me suis assis pour invoquer Allah et il est impossible pour une force humaine d’interdire au serviteur d’entrer en contact avec son Seigneur. Je me suis donc assis à invoquer Allah de me donner le salut, de protéger les moudjahidins de tout danger émanant de moi et que je ne cause aucun mal à aucun musulman. Et je disais : « Ô Seigneur, il m’est préférable de mourir dans ma cellule que d’être la cause d’un mal qui toucherait un musulman ».

 

Ainsi, louange à Allah Seigneur des Univers, un officier des services de renseignements, nommé Abu Zayd et travaillant avec Abu Fayssal au service de contre-terrorisme, était un abruti et Alah fit manifester son plan à travers cet abruti qui me demanda de collaborer avec les forces de sécurité afin d’espionner les moudjahidins au Waziristan et en Afghanistan. C’est ainsi que cette étape commença par cette proposition : ils me proposèrent d’aller au Waziristan et en Afghanistan pour espionner les musulmans. Ce qui est étonnant et que j’ai du mal à croire est que j’avais essayé de partir dans le sentier d’Allah mais je n’y étais pas arrivé, alors vint cet homme abruti en me proposant de me rendre dans les arènes du Jihad. C’était un rêve et louange à Allah Seigneur des Univers, il s’est réalisé.

 

As-Sahab : Est-il possible de nous donner une idée de la méthode utilisée par les vicieux des services de renseignement afin d’essayer de te recruter.

 

Abu Dujanah : Lorsqu’ils arrêtent un frère, ils tentent de le persuader de travailler avec eux, ils lui offrent pour cela le monde entier et lui offrent toute chose. Parfois, ils utilisent de faibles arguments, des arguments saugrenus comme lorsqu’ils te disent : « le roi Abdallah 2 fait partie de Ahl al-Bayt ». Quel est le rapport avec cela et Ahl al-Bayt ? Abu Lahab lui-même faisait partie d’Ahl al-Bayt ! Des choses absurdes ! Ce criminel essayait de me faire un lavage de cerveau mais en réalité, cet abruti creusait lui-même sa propre tombe. J’aimerais dire que les forces de sécurité et les services de renseignement jordaniens ont une foi très forte en cette fausse divinité de canard boiteux qu’est l’Amérique. Ils ont foi en leurs divinités et ils ont foi en l’argent qui leur est donné. Et Gloire à Allah, lorsque ta croyance est pervertie, tu penses que les autres vont partager la même croyance pervertie que toi.

 

Ils ont donc essayé de m’appâter par l’argent et m’ont proposé des sommes atteignant des millions de dollars en fonction de l’homme qui serait visé et particulièrement pour les chefs d’Al-Qaïda en Afghanistan, qu’Allah les préserve. Ils m’ont donc offert des millions et des millions et ce n’était pas de simples promesses mais tout cela s’est fait avec l’accord du roi Abdallah 2 et j’ai des preuves que cet homme connait exactement le projet et qu’ils ne peuvent envoyer un individu à tel endroit sans l’accord d’Abdallah Junior, le roi Abdallah 2. Ils pensent donc qu’en offrant de l’argent à un homme, il est possible qu’il abandonne sa croyance, ils pensent que nous adorons l’argent et les passions comme eux les adorent. C’est incroyable ! Vraiment incroyable de proposer cela à un homme dont le dernier article qu’il a écrit il y a peu de temps s’intitule « Quand mes mots boiront-ils de mon sang ? », un homme qui brûle de désir pour le martyre et incite la Oumma au Jihad, tu viens toi avec toute ton audace et tu lui dis : « Va espionner les moudjahidins » ?!

 

Cette stupidité, tu ne la trouveras nulle part ailleurs que dans les services jordaniens. Et j’ai su, en réalité, qu’ils essayaient de m’appâter avec de l’argent. Abu Zayd m’emmenait à Safaway ou à Carrefour à Amman et m’achetait des biens d’une valeur de 200 à 300 dinars. Et ce pervers envoyait les factures à ses maîtres et ce qui est étonnant c’est qu’il achetait de la nourriture pour son chien et il envoyait la facture en disant que cela avait été dépensé pour tel agent. En d’autres termes, il volait son maître et son institution devant moi. Et cela était tout à fait naturel : il croit réellement que tu as foi en sa religion ! Il pense que sa religion est la vérité alors qu’elle est passions et argent.

 

C’est pour cela qu’en réalité, quiconque à foi en Allah, au Paradis et à l’Enfer et a foi en l’éternité et au « jour où les gens se tiendront devant le Seigneur des Univers » (S83 v6), il est impossible qu’il puisse vendre son ou ses frères pour une poignée d’argent ! Et louange à Allah car tu ne trouveras pas un musulman qui a dans son coeur un atome de « Il n’y a de divinité qu’Allah et Muhammad est le messager d’Allah » qui accepte de vendre sa religion même pour tout l’argent du monde.

 

As-Sahab : Dans la période où l’agent Abu Zayd collaborait avec toi et essayait de te recruter, est-ce que tu as vu quelques crimes dans lesquels les services de renseignement jordaniens apostats étaient impliqués ?

 

Abu Dujanah : Après cela, en fait, la première chose est que cet homme essayait de manière dissimulée de me préparer à travailler avec lui. Dans le même temps, j’ai pu, par la grâce d’Allah entièrement, étudier sa personnalité et lui envoyer des messages indirects en ayant étudié sa personnalité, comme le fait de lui montrer que j’étais réticent à partir en raison de ma peur de la mort jusqu’à ce qu’il s’imagine que j’ai foi en sa religion qui est l’argent, ou comme le fait que je lui demande de l’argent ou l’interroge sur les récompenses et les cadeaux qu’ils me promettaient de sorte à ce qu’il pense que j’ai foi en sa religion qui est l’argent.

 

Je me suis assis avec lui et j’ai traité avec lui durant un long moment. Nous allions au restaurant et nous mangions un menu à 50 dinars jordaniens seul, soit 70 dollars US. Alors avec le temps, il me parlait de ce qui se passait dans les services de renseignement jordaniens. Abu Zayd m’a raconté comment il envoyait un agent jordanien des services de renseignement qui parlait le dialecte irakien dans les régions des musulmans en se faisant passer pour un moudjahid qui appelle les gens à aller en Irak. Puis la nuit du départ dans le sentier d’Allah, ils viennent et les arrêtent. Cet homme a reconnu cela ! Cet abruti m’a aussi confié : « si tu vas et tues quelconque chefs des moudjahidins, tu deviendras le premier homme de Jordanie, comme mon patron Ali Bourjaq ».

 

Donc selon la version d’Abu Zayd, Ali Bourjaq le directeur du contre-terrorisme en Jordanie, est le responsable du meurtre du Sheikh martyr, ainsi nous le considérons, Abdullah 'Azzam à Peshawar et il y a de cela près de vingt ans. Et suite à cela il a commencé à être promu à des hauts postes jusqu’à devenir le directeur du contre terrorisme. Donc les services de renseignements jordaniens sont responsables du meurtre du Sheikh martyr, par la volonté d’Allah, Abdullah ‘Azzam. Ce sont eux qui l’ont pleuré mais ce sont eux qui l’ont tué et ce sont eux qui ont implanté un espion à ses côtés, d’après ce que nous avons pu obtenir de cet officier des renseignements. Et en réalité j’ai pu obtenir d’autres informations comme le rôle des services de renseignement jordaniens dans le meurtre d’Imad Moughniya, le responsable militaire du Hazbollah. Ce sont les services de renseignements jordaniens qui ont tué cet homme, également en implantant un espion. Et c’est cela qui les a motivé, à la base, pour m’envoyer au Waziristan et en Afghanistan. Ils ont un registre de leurs succès, par exemple, ce criminel m’a confié que ce sont eux qui ont tué Abu Mouss’ab Az-Zarqawi. Ce sont les services de renseignement jordaniens qui ont fourni aux américains des informations sensibles sur le lieu d’Abu Mouss’ab Az-Zarqawi, comme l’a dit ce criminel. Les services de renseignement jordaniens ont donc un registre qui les a encouragés à avoir cette attitude. Mais par la volonté d’Allah, après cette opération, ils ne se remettront plus jamais debout et cette réponse pour eux sera cinglante et par la volonté d’Allah, ils ne l’oublieront jamais. Je demande à Allah de diriger nos flèches.

 

As-Sahab : Comment as-tu voyagé de la Jordanie vers le Pakistan et qui a payé les frais de voyage ?

 

Abu Dujanah : En réalité, ce sont les services de renseignements jordaniens, que les malédictions d’Allah s’abattent sur eux, qui m’ont donné de grosses sommes d’argent, ce sont eux qui m’ont envoyé le billet d’avion, ce sont eux qui m’ont aidé à trafiquer certains documents nécessaires pour obtenir le visa pour le Pakistan. C’est pour cela que je suis allé au Waziristan via l’aéroport de Peshawar. Suite à cela, les services de renseignements m’ont envoyé au cours de mon travail des milliers de dollars qui sont maintenant utilisés par les moudjahidines et pour acheter ces produits qui, par la volonté d’Allah, leur seront retournés sous forme de destruction et de ravages. Alors, lorsque je suis arrivé à Peshawar, j’ai pris contact avec les moudjahidins et je suis arrivé au pays du Khurassan en sécurité. Et louange à Allah, Seigneur des Univers, que ce soient les services de renseignements jordaniens qui se sont chargés de tout.

 

As-Sahab : Après que tu sois arrivé sain et sauf et en possession d’argent auprès des moudjahidins, as-tu pensé à couper ta connexion avec les services de renseignements jordaniens ?

 

Abu Dujanah : En faite, il ne fallait pas que je coupe cette connexion car elle était devenue elle-même un appât présenté aux services de renseignements jordaniens qui étaient eux devenus une proie précieuse. Et c’est ce que les moudjahidins ici sur la terre de Khurassan ont réalisé et c’est pourquoi la première chose fut de former un petit conseil de consultation pour cette opération. La moindre étape entreprise avait pour but d’attirer les services de renseignement jordaniens vers cette terre afin de les arrêter ou les tuer et leur envoyer un message sanglant : que les moudjahidines, par la volonté d’Allah, n’échoueront pas à utiliser les mêmes tactiques qu’utilisent les services de renseignements. Ainsi était la raison fondamentale : il y avait une proie précieuse que nous guettions par cette connexion, sans compter l’argent qui nous parvenait de ces imbéciles comme butin sans effort. Et c’est le même argent que les frères de la péninsule arabique ont obtenu lorsqu’ils tentèrent d’assassiner le tyran Mouhammad Bin Nayef, le même argent. Et ceci est une nouvelle ère pour les moudjahidins si Allah le veut, dans laquelle ils utiliseront des méthodes des services de renseignements comparables et même dépassant celles des forces de sécurité des plus puissantes nations comme la Jordanie et l’Amérique, par la volonté d’Allah, Seigneur des Univers. Telle était la raison fondamentale.

 

As-Sahab : Après avoir décidé de maintenir la connexion et d’essayer de l’exploiter contre eux, quelles furent les tactiques que tu as suivies afin de les persuader que tu espionnais effectivement les moudjahidins et comment fus-tu capable de leur cacher ta réelle intention qui était de les détruire ?

 

Abu Dujanah : Avant toute chose, c’est la compagnie d’Allah Puissant et Majestueux et Sa protection. C’est la compagnie d’Allah et Sa protection qui préservent l’Homme. Et louange à Allah, nous rusons contre eux par la ruse qu’Allah nous a donné, Allah dit : « Ils font des plans et Allah fait aussi des plans et c’est Allah le meilleur des stratagèmes »

 

Donc Allah Puissant et Majestueux, nous suffit contre leur ruse, Allah nous suffit contre la ruse des mécréants. Et c’est cela la raison fondamentale : la compagnie d’Allah et je suis certain que nous, en tant que moudjahidins, nous avons commis quelques erreurs qui auraient pu conduire à l’échec de l’opération mais c’est Allah qui est le meilleur des protecteurs.

 

Alors en faite, nous nous consultons avec les moudjahidins et la première chose que je fis fut de couper le contact pour une durée de 4 mois afin de laisser mijoter les services de renseignements jordaniens et qu’ils pensent que j’avais abandonné. Ainsi, lorsque je reviendrais vers eux en leur disant que les conditions étaient difficiles, ils mordraient à l’hameçon immédiatement. J’ai coupé le contact pendant 4 mois puis je suis revenu vers eux avec des vidéos filmées avec certains chefs des moudjahidins de sorte qu’ils pensent que j’ai divulgué des vidéos et trahi les moudjahidins. Louange à Allah, l’appât fut placé au bon endroit et ils étaient en cela extrêmement content. Quant aux vidéos qui leur ont été envoyées elles ont été prises par la caméra des moudjahidins dans ce but, louange à Allah. Puis après cela, je leur ai donné des coordonnées erronées de fausses cibles de sorte à les faire saliver de plus en plus : il s’agissait d’informations sans intérêt ou fausses.

 

Par exemple, si les moudjahidins étaient en action dans un endroit, je les informais d’un autre endroit afin de couvrir les moudjahidines. De même que je leur donnais des informations authentiques mais dont nous pensions que l’ennemi avait déjà connaissance. Après un temps, les services secrets jordaniens et l’abruti Abu Zayd, qu’Allah a mis à mon service pour ce travail, devinrent alors convaincus qu’Abu Dujanah al-Khorassani travaillait pour leurs intérêts, mais en réalité, je travaillais avec l’Aide d’Allah, Puissant et Majestueux, à leur destruction.

 

As-Sahab : Peux-tu nous raconter comment cette opération a été montée, qui en était la cible, et quelles sont les leçons que tu as tirées par la préparation de cette immense opération ?

 

Abu Dujanah : En faite, l’objectif de départ était d’arrêter ou de tuer Abu Zayd à Peshawar. La date avait été fixé et une opération avait été planifié dans le but d’arrêter cet homme ou dans le cas où il présenterait une résistance, de le tuer. Cependant, pour des conditions de sécurité, nous avons décidé que cette opération pouvait être dangereuse à ce moment précis et Allah en décréta donc autrement. Maintenant les services jordaniens sont tenus en haleine, n’est-ce pas, ils pensent qu’il y a un individu qui leur donne des informations sur les chefs du Jihad, Allah a décrété qu’ils viennent en Afghanistan pour fixer la rencontre dans la zone de Ghoulâm Khan. Et le plus étonnant est qu’Abu Zayd a réussi à persuader une équipe entière de la CIA responsable des avions espions, d’être présente à Ghoulâm Khan ! Et en réalité, qu’Allah soit glorifié, nous avions un plan pour une chose, mais un cadeau encore plus grand nous a été offert, un cadeau d’Allah Majestueux. Abu Zayd viendra accompagner d’une proie précieuse : des américains de la CIA ! C’est à ce moment que j’ai eu la certitude que le meilleur moyen de donner une leçon aux services de renseignement jordaniens et à la CIA était une ceinture d’explosifs : que je vienne avec ces produits que j’ai acheté, ceci est du C4 authentique, pour tuer ces mécréants parmi les experts des services secrets américains qui viendront, ainsi qu’Abu Zayd et quiconque viendra avec lui. Et en réalité, la chose n’était pas planifiée ainsi, la cible était Abu Zayd, mais c’est la stupidité des services de renseignements jordaniens et américains qui a fait d’eux une proie précieuse. Un bienfait d’Allah le Majestueux et c’est cela la ruse d’Allah : « ils se servent d’une ruse et moi aussi je me sers de Mon plan » (Coran : S86 v15-16) et c’est cela le stratagème d’Allah. Et je jure par Allah qui a élevé le ciel sans pilier, notre bonheur que je puisse, par la volonté d’Allah, frapper une telle cible est indescriptible. Je vengerai, par la volonté d’Allah, des dizaines et même centaines de musulmans tués dans ces régions à cause de ce petit groupe tyrannique qui viendra rencontrer le pauvre serviteur d’Allah. Et eux, par la volonté d’Allah, ne s’imaginent pas que je viendrai à eux pour une opération martyre, je demande à Allah Ô Seigneur, de m’accepter au Paradis !

 

As-Sahab : Revenons, une fois encore, aux services de renseignement jordaniens apostats, et nous te demandons de nous parler de leur manière de travailler, ainsi que des figures centrales qui y travaillent

 

Abu Dujanah : L’unité dans laquelle travaillent Abu Zayd, Abu Fayssal, Abu Haytham et Ali Bourjaq est appelée ‘‘unité des cavaliers de la vérité’’ alors qu’ils sont les cavaliers du faux. Elle dirige les opérations à l’étranger des services de renseignement jordaniens et leurs bureaux sont adjacents, au quatrième étage du bâtiment des officiers des renseignements jordaniens. Si tu vas au quatrième étage, à la droite tu trouveras le bureau d’Ali Bourjaq dans lequel je l’ai rencontré et à droite dans l’angle, il y a le bureau d’Abu Zayd et peu après tu trouveras le bureau d’Abu Haytham. Ceux-là sont la division responsable de combattre le projet jihadique. En réalité, je n’ai aucun doute quant au fait que le roi Abdallah 2 et dernier était au courant de l’opération. Et aujourd’hui, s’il voit cette vidéo, il dira : « oui, Abu Dujanah a dit vrai ». Les informations arrivaient au roi Abdallah 2 à la seconde et je recevais des garanties de cet hérétique d’Abu Zayd, que le roi élèverait mon rang et m’inonderait d’argent.

 

Donc cet homme, Abdallah 2, est le responsable de cette opération ou il est en lien direct car Ali Bourjaq informait toujours Mohamed Ar-Raqqad, le directeur des services de renseignements jordaniens. Et Mohamed ar-Raqqad est le deuxième homme de Jordanie et il a une ligne téléphonique directe avec le roi à qui il envoyait les informations. C’est pour cela que ce sera une gifle, par la volonté d’Allah, non seulement pour les renseignements jordaniens mais aussi pour Abdallah Junior, l’ignoble, le tyran de Jordanie, qu’Allah le maudisse. Cet homme, par la volonté d’Allah, deviendra un vaurien abject face aux américains. Et eux même m’envoyaient des messages disant : « nous sommes fiers de vous, nous sommes fiers de vous » Pourquoi êtes-vous fiers ? Vous attendez de moi que j’espionne les moudjahidins ?! Si Allah le veut, vous goûterez à l’humiliation et la honte dans cette vie avant de vous tenir debout face à Allah le jour de la résurrection « Le jour où les coeurs dévoileront leur secrets » (Coran : S86, v9).

 

As-Sahab : Nous comprenons l’envie des mécréants des services secrets américains ou pakistanais de viser les moudjahidins en Afghanistan, mais quel est le motif des agents du gouvernement jordanien pour viser des moudjahidins dans un lieu très loin de leur pays ?

 

Abu Dujanah : Premièrement, ceci est le travail des chiens mercenaires. Lorsqu’un chien est acheté, son maître l’utilise en tout lieu et les services secrets jordaniens sont l’expression du chien de la CIA et des politiques étrangères américaines. Quel est l’intérêt pour ce criminel d’Ali Bourjaq, lorsqu’il était encore une jeune officier, de superviser le meurtre d’Abdullah ‘‘Azzam ? Quel était l’intérêt des services de renseignements jordaniens de tuer Imad Moughniya le responsable militaire du Hezbollah Rafidhi ? Quel est le rapport entre ces deux choses ? C’est évidemment l’intérêt américain : ce sont les chiens de l’Amérique et lorsque je leur donnais de fausses informations, ils en étaient contents et se précipitaient avec vers les américains. Abu Zayd m’a dit dans ses messages qui sont avec moi : « Tu as relevé notre tête ! Tu as relevé notre tête devant les américains ! » Allah est le plus grand ! Par Allah l’immense tous ceux qui travaillent dans les renseignements jordaniens, même leurs cuisiniers et leurs chauffeurs, quiconque travaille dans les renseignements jordaniens, même le jardinier ou le laveur de voitures est apostat de la religion d’Allah. Son sang est plus licite que le sang de l’américain lui-même. Ces chiens de mercenaires !

 

As-Sahab : Les services de renseignements pakistanais ont-ils eu un quelconque rôle dans cette opération qui a eu lieu dans son voisinage ?

 

Abu Dujanah : En réalité, les américains ont confiance dans les services de renseignements jordaniens alors qu’ils n’ont pas confiance dans les services pakistanais. Donc selon nos informations, les services secrets pakistanais n’avaient pas directement connaissance de cette opération car aux yeux des américains, les services pakistanais sont trop méprisables pour être impliqué dans une action sur le sol pakistanais. Telle est l’Amérique, elle ne respecte pas ses agents malgré tout ce que les services pakistanais ont présenté comme trahison et bassesse. Les américains les ont outrepassés au profit de la collaboration avec les services jordaniens qui, aux yeux des américains, sont plus digne de confiance que les services secrets pakistanais et même que le Mossad lui-même. Les services jordaniens sont l’appareil le plus fidèle de la CIA et par la volonté d’Allah, les services secrets jordaniens enverront ces explosifs vers la cible.

 

Ce sont les services secrets jordaniens qui m’ont pris de chez moi, par la grâce d’Allah, et ont facilité mon départ. Puis ils m’ont envoyé l’argent et il ne manque plus que la dernière étape : dans quelques jours, par la volonté d’Allah, j’irai les rencontrer à Ghoulâm Khan pour qu’ils me prennent en hélicoptère pour rencontrer la même équipe et par la volonté d’Allah, je les retournerai complètement. Par la volonté d’Allah, cette rencontre dont le but officiel est qu’ils me fournissent des appareils de localisation, sera sang destruction et humiliation pour les services secrets américains et jordaniens.

 

As-Sahab : Pourquoi le choix s’est porté sur une opération martyre plutôt qu’une autre tactique de combat pour cette opération ?

 

Abu Dujanah : En fait, lorsque nous nous sommes concertés dans le conseil de consultation, nous cherchions avec les frères la manière de réaliser le plus de dégâts et la plus grande tuerie avec les plus faibles pertes et cela se manifeste toujours par une opération martyre. Il n’est pas possible d’arriver de faire un grand nombre de tués avec peu de martyrs ou peu de pertes dans les rangs des moudjahidins hormis une opération martyre. Ceci est un bienfait d’Allah qu’Il m’a envoyé : un bienfait de par-dessus les sept cieux que j’ai l’opportunité de transformer ma chaire en éclats, mes os en éclats, et mes dents en éclats afin de tuer ces criminels américains et jordaniens des services secrets. Comment pourrais-je refuser ? Réellement, ceci est une invitation venue d’Allah et un cadeau d’Allah le Majestueux, comment pourrais-je donc le laisser ? Comment pourrais-je permettre à un autre de mener cette opération, si nous admettions que quelqu’un d’autre puisse le faire ? Mais à la base, il est impossible que ce soit un autre car je suis le seul à être en contact avec eux. Mais même en admettant l’inverse, par Allah, je ne permettrai à aucun autre individu de la faire après qu’Allah m’ait gratifié de ce bienfait tout prêt : que je tue ces criminels. Et puis il y a un autre message : lorsqu’ils pensent que cet homme est un espion pour eux, puis cet homme se transforme en bombe, puis un autre en missile, puis un autre en explosif, cela affaiblira la détermination de l’ennemi et lui fera comprendre que les fils de cette religion n’ont jamais et ne marchanderont jamais cette religion. Cette religion est plus chère que tout ce qu’ils possèdent et la louange est à Allah Seigneur des Univers.

As-Sahab : Pour finir cette interview, as-tu un message à adresser aux moudjahidins en Jordanie en particulier ?

 

Abu Dujanah : Avant tout, j’adresse mon Salam au Chaykh Abu Mouhammad Al Maqdissi et j’adresse mon Salam au Chaykh Abu Muhamed At-Tahâwy et à tous les moudjahidins en Jordanie et je leur dis : Patience ! Par Allah, nous avons certes connu les renseignements jordaniens et leurs prisons, nous avons certes vu comment les officiers des renseignements ont interdit aux frères de réciter le Coran à voix audible, interdits même de lire le Coran ! Je leur dis donc patience, et je leur dis : il n’y a pas d’autre solution à la situation en Jordanie hormis le départ vers la terre du Jihad afin que vous appreniez et vous entraîner aux arts du combat, puis vous retournerez en Jordanie pour monter des opérations. Prenez garde à ne pas vous endormir, prenez garde à ne pas vous endormir, et à ce que votre Jihad ne soit pas uniquement une ligne ouverte avec les renseignements, aller-retour, aller-retour. Non ce n’est pas ainsi ! Vous devez trouver un moyen et si vous dites que c’est dur, sachez que ça ne l’est pas autant que çà a été pour moi. J’étais un prisonnier, un prisonnier cassé dans la prison des services de renseignement, mais par la grâce d’Allah, Il m’envoya de la prison des services de renseignement vers le paradis des moudjahidins, la terre de Khurassan. Ne perdez donc pas espoir et sachez que l’officier des services de renseignement Abu Zayd, cet ennemi d’Allah se moquait de vous, des moudjahidins et disait : « ces gens, comme on dit dans notre dialecte, sont des gens du Mansaf, ils mangent le mansaf et parlent de Jihad alors qu’ils ne font rien. »

 

Le temps est venu pour vous de vous venger, de venger Abu Mouss’ab Az-Zarqawi, de venger notre soeur Sajida ar-Rishawy. Comment pouvez-vous avoir du repos alors que vous savez qu’elle est prisonnière aux mains des tyrans de Jordanie ? N’êtes-vous pas capables de kidnapper un officier des services de renseignement jordaniens ? N’êtes-vous pas capables de le piéger ? Tuez-les à l’arme blanche, piégez-les, utilisez la ruse, utilisez les même méthodes des renseignements. N’importe quel individu que vous connaissez, même s’il est chauffeur, kidnappez-le, tuez-le et cela sera votre action auprès d’Allah. Cela est mieux que de rester attachés par ces tyrans. Ne consultez personne pour tuer les gens des renseignements jordaniens, ne consultez personne et je suis responsable de ces paroles devant Allah le Majestueux. Et ceci sont les propos des gens de science que nous avons interrogés ici et là : « ne consulte personne pour tuer un individu qui travaille dans les renseignements jordaniens, même pour leur cuisinier ». Et comme me l’a dit un des savants que j’ai interrogé au sujet des services jordaniens, leur sang est-il licite, il m’a dit : « Ô mon fils, quiconque tu verras sur ta route de l’arrestation jusqu’à la sortie, son sang est licite. Quiconque tu verras de ces chiens des forces de sécurité, du moment de l’arrestation au moment de la sortie, son sang est licite. ‘‘Tuez-les, par Allah, leur sang est licite ! Tuez-les et par leur sang, vous vous rapprocherez d’Allah ! Prenez garde à ne pas lâcher les moudjahidins et notre soeur Sajida ar-Rishawy.

 

Pour conclure, nous ne pouvons qu’invoquer Allah : Ô Allah qui a révélé le Livre, qui fait courir les nuages, qui défait les coalisés, ô Allah défaits les services secrets américains et jordaniens, ô Allah défaits les et secoue les. Ô Allah permets-nous de les tuer ô Seigneur des Univers, ô Allah permets-nous de leur causer une immense tuerie ô Seigneur des Univers. Ô Allah accepte notre sang, ô Allah accepte notre martyr au Paradis. Ô Allah accepte notre sang ô Seigneur des Univers, ô Allah prends de mon sang aujourd’hui jusqu'à ce que tu sois satisfait, prends mon sang jusqu'à ce que Tu me pardonne ô Seigneur des Univers. Et notre dernière invocation est louange à Allah.

 

As-Sahab : Nous finissons cet enregistrement avec des messages du martyr, comme nous le considérons, à ces bien-aimés auxquels il insistait pour qu’ils leur parviennent

 

Le shahid Abu Dujanah al-Khorassani (Puisse Allah lui faire miséricorde) :

 

J’ai un message à mon noble frère, le grand écrivain, Louyss Atiyatullah, qu’Allah le protège. Mon frère bien aimé, je sais que cette parole te parviendra par la volonté d’Allah, et si Allah le veut tu reviendras à l’écriture. Par Allah tes écrits manquent aux moudjahidins. Ô mon frère, Allah t’a donné un talent pour l’écriture, n’en prive donc pas les moudjahidins, n’en prive pas tes frères. Je demande à Allah que mon message soit une cause pour que tu changes d’avis et ne dise pas « il existe aujourd’hui d’autre écrivains pour le Jihad et les moudjahidins » Non par Allah, il n’est pas venu après toi un homme qui t’est semblable. Et tous les écrivains ont été et sont redevables à Louyss Atiya. Je demande à Allah que tu répondes à cet appel et que tu reviennes à l’écriture pour le secours de cette religion. Qu’Allah te récompense.

 

Et j’ai un autre message, à notre noble mère, Oum Imara, la mère d’Abu al-‘Ayna al-Mouhajir qui a effectué une opération martyre en Irak. Et j’avais écrit un article sur « Lorsqu’Abu al-‘Ayna épousa les houris ». je te dis notre chère mère : si Allah le veut, ton fils Abu Dujanah ira bientôt rencontrer ton fils Abu al-‘Ayna. Et si Allah le veut, je lui ferai parvenir ton Salam, et ton amour pour lui et je l’informerai de ce qui s’est passé entre nous afin qu’il se réjouisse de toi su le Seigneur des Univers le veut.

 

Qu’Allah vous récompense.

 

Que Allah accorde à Abu Dujanah al-Khorassani le martyr, amine

Partager cet article

Repost 0

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche