DEPUIS JANVIER 2010 N.O.M 1 : « L’Islam en ligne de Mire ? (1/3)» - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 22:18

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux

 

N.O.M 1 :

 « L’Islam en ligne de Mire ? (1/3)»

 Nouvel-Ordre-Mondial-Taghout-Injustice.jpg

----------o LE NOUVEL ORDRE MONDIAL OU TAGHOUT MONDIAL o----------

Livre de Mohammad Amine Alibhaye, île de la Réunion

Première édition

Un livre choc.

Première partie

http://www.islam-fraternet.com/mire/mirecmpt.htm 

 

Ce livre n’est pas le fruit d’un fanatisme de tempérament ou d’occasion, il est le résultat d’études sérieuses et documentées sur la propagande anti-islamique. Il nous dresse avec brutalité, peut-être, réalisme, certainement, le tableau d’une vaste opération que les musulmans ne veulent percevoir. Il nous invite à la réflexion et à un retour vers les valeurs islamiques qui faisaient-il faut l’écrire au passé - la force de la Oummah. Plus qu’un simple “bulletin météo” de ces propagandes, vous trouverez ici résumés, exposés, analysés, et réfutés, sans compromis, les faits dénoncés. Y est aussi exposé pourquoi nous devons tous œuvrer au rapprochement entre l’Islam et le monde occidental. Loin d’exalter une quelconque nature angélique de “pauvres musulmans victimes”, le message est: faisons d’abord le ménage chez nous. Et comme on ne soigne pas une gangrène avec de l’aspirine, l’effort doit venir de chacun de nous, afin de se parfaire aux enseignements de Dieu, l’effort visible et surtout celui, invisible, que le croyant partage avec seul son Créateur.
Réagissons dans la noblesse de notre foi, pour gagner pacifiquement le cœur de nos détracteurs, car la destruction, elle réelle, de la foi musulmane est en cours, et nous en serons complices.
Purifions l’image de l’Islam autour de nous, informons l’opinion du vrai message de l’Islam, c’est là notre seule assignation. La guidance, elle, vient de Dieu Le Très Haut.
Puisse t-Il nous aider en cela. Ameen.

Dépôt Légal
2è trimestre 1995

Tous droits réservés dans tous pays
reproduction interdite sans autorisation expresse

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux

Gloire à Allah, Le Puissant, Le Miséricordieux, Le Compatissant, Le Refuge lorsque nous sommes dans la détresse, et Le Louangé, dans l’allégresse. À Lui nous appartenons et à Lui nous reviendrons. Il n’a point d’associé et n’a jamais enfanté. Il est Unique.
Gloire à Lui, pour Son Livre (Le Majestueux Coran) qu’Il a fait descendre sur sa sainte créature, le prophète Mohammad (saw), comme un guide et un avertissement pour l’humanité.
“Mais, une grande partie de l’humanité ne sait pas encore...” (Coran S34V28)
Chers frères et sœurs musulmans, les problèmes évoqués dans ce livre, je les étudié depuis bientôt dix ans. J’ai beaucoup lu, analysé, référencé, vu et écouté, sur tout ce qui touche à ma foi, des sources les plus diverses, hétéroclites, opposées, anglaises ou françaises. J’ai étudié aussi les livres de nos détracteurs et les différentes bibles. Et je constate depuis quelques années une escalade dramatique dans les attaques contre l’Islam. Je suis parfaitement conscient que je suis loin de valoir en érudition, en éloquence, en compétence religieuse, nos éminents savants ou oulémas, qui eux se consacre entièrement à la cause de l’Islam. Mais à la lumière de mes quelques connaissances et conclusions, j’ai cru que le temps est venu de contribuer, moi aussi, à la cause et à la défense de notre religion, par la publication des pages qui vont suivre, ainsi que par d’autres ouvrages futurs, si Allah le veut.
Allah Seul n’est pas sujet à erreur ou à contradiction, aussi d’avance, je sollicite de votre part une lecture indulgente.


SOMMAIRE


Avant propos
Sommaire

INTRODUCTION

PREMIER CHAPITRE

Préliminaire
Présentation de ce que NOUS faisons
Présentation de ce que EUX font
Description des 4 attitudes musulmanes

Alors, comment répondre?

DEUXIÈME CHAPITRE

Nouveaux centres de propagation anti-islamique.
La menace est chez chacun de nous
Vision paranoïaque ?
Les attaques traditionnelles
1) La doctrine islamique
2) Le Coran
3) Notre prophète Mohammad (Paix et bénédictions sur lui)

Les principales propagandes
1) Le dieu des musulmans s’appelle Allâh
2) L’Islam est la religion et le mode de vie d’un bédouin arabe du 7è siècle

3) L’islam c’est le fanatisme, la violence, le crime.
4) Islam = Intégrisme
5) L’Islam en Iran

6) Lapidation, mains coupées, Talion.
7) Le “tchador”, le hidjab, et le foulard islamique
8) L’intolérance de l’Islam
9) Le problème de Rushdie: mort ou pas?
10) La condition de la femme en Islam
11) La polygamie
12) L’Islam a été propagée par la pointe de l’épée
13) “Mahomet”? Un imposteur. Le Coran? Un plagiat.
14) Leur “historique” du message islamique
- La naissance de l’Islam en tant que religion
- Le Coran a été passé au filtre de l’humain ?

15) L’Islam et l’humanisme: antinomie ?
16) Le Coran est-il dépassé ?
17) Tous les musulmans: des “islamistes passifs”

18) Le Coran est truffé de mots étrangers à l’arabe
19) “Mahomet” n’a jamais été mentionné dans la Bible
20) Ce que l’on ne vous dit pas!

Conclusion

Bibliographie


INTRODUCTION


- Croyez-vous en Jésus? Vous n’êtes pas musulman si vous ne croyez pas en lui comme prophète!
Oui?
Un point pour Jésus.
- Jésus, Issa (a) dans le Coran, fut-il oui ou non un des plus grands messagers de Dieu?
Oui nous l’acceptons.
Encore un point pour Jésus.
- Dans le Coran, Jésus est massioullah (traduit par christ), oui ou non?
Et Mohammad, dans le Coran, il est seulement raçouloullah, oui ou non?
Donc encore un point de plus pour Jésus.
- Dans le Coran, Jésus est né miraculeusement, oui ou non?
Et Mohammad, est-il né par un miracle de Dieu? Non.
Donc encore un point de plus pour Jésus.
- Jésus a-t-il, oui ou non, ressuscité un mort ?
Mohammad l’a t-il fait? Non.
Donc encore un point de plus pour Jésus.
Maintenant, réfléchissez: le jour de Ide (l’Aid), fête d’Abraham, il vous faut sacrifier un animal. Dieu vous recommande pour ce sacrifice, un animal de premier choix, sans défaut, le meilleur possible. Oui ou non?

Selon votre Saint-Coran, vos propres écritures, entre Jésus et Mohammad, qui est le premier choix et qui est le second choix?

DUR DUR!!

1er Octobre 1994, hebdomadaire “Le Point”, n°1150, couverture: “La vrai vie de Mahomet”. Ouvrons le magazine: le prophète “Mahomet” est là présenté sur 13 pages, le plus sérieusement du monde, avec toute la force, la conviction et la belle plume d’un journaliste “neutre”, comme un opportuniste, qui a concilié des rites païens à un monothéisme d’emprunt, peureux, et qui “sortait” les “révélations” en fonction de ses intérêts personnels! Le Coran? Un banal recueil de plagiat littéraire, d’un style emprunté. »

Douche froide. C’est donc çà l’Islam? Bof...

Ce livre est destiné à tous nos frères et sœurs musulmans dont la foi et celle de leurs proches sont chaque jour, harcelées, voire entamées, soit par ces missionnaires chrétiens, soit par les ruses et calomnies des médias comme démontré avant, soit tout simplement par les quolibets ou perfides remarques d’”amis” croyants ou non.
Il apporte des informations, des analyses et des éléments de réponse à l’encontre des anathèmes les plus usités contre l’Islam et les musulmans.

Qu’il enrichisse la réflexion des uns, ou qu’il constitue pour d’autres un frêle bouclier, peu importe, l’important, l’important, c’est que pendant le court moment de lecture qui vous est proposé, votre pensée se dépouille de ses préoccupations quotidiennes pour mieux sentir, pour res-sentir notre confiance en Allah et en son noble prophète Mohammad (Paix et bénédiction sur lui).

Puisse-t-il potentialiser toutes les facettes de la foi qui embrase notre cœur, avant que ce dernier, cessant de battre, ne redevienne poussière. Destinée inéluctable, mes frères et sœurs.

Car seule une foi forte et fière peut nous protéger contre les blasphèmes et autres doux égarements auxquels nous invitent chaque jour notre milieu, en proie à la débauche des sens, de l’oisiveté, du dieu-plaisir, de l’alcool et de la drogue, en proie à la servitude de l’argent et du rendement, bref en proie au...”progrès”.
Cette société où l’on a sacrifié la dimension forcément humaine de l’homme pour une modernité “scientifique”, “technique”, “mesurable” [seuls critères de “leur progrès”], nouvelle religion, croyance des incroyants qui pénètre nos foyers, nos cœurs, sous mille couverts, à travers leur médias (TV, journaux, revues etc...), avec force persuasion.

C’est vers cette dérive, vide de sens et sans finalité qu’on te convie frère musulman, c’est cela l’appel du progrès!

Cet appel, alléchant pour les faibles et les complexés (infériorité, ex-colonisés etc), touche toutes les couches de notre société. Acquises à cette cause, ces “victimes consentantes”, à leurs agresseurs, à “ça”, s’identifient. Elles sont moulinées, travaillées, assimilées et recrachées, avec (enfin!) l’”unique”, la “sublime” impression de faire partie des cercles restreints de bourgeois “arrivés”, ou d’”intellos” intégrés, forts d’un “développement spirituel et matériel” souvent inversement proportionnels.

Pauvres pigeons, grassouillets, mais captifs, dans des cages dorées, par “leurs maîtres” parées, que ne voient-ils pas qu’il leur sera interdit de voler de leurs propres ailes! Vaines perspectives.

Contre cela, il nous faut résister, s’organiser, et lui préférer le culte pur rendu à Dieu Seul, pour le plaisir de Dieu Seul. Lui nous le rendra au centuple, et nous protégera de la débauche. C’est une foi qu’il se faut forger. Car, étrangement, elle ne doit pas s’arrêter aux portes de nos mosquées, mais elle devrait inspirer chacune de nos pensées ainsi que notre vie familiale et professionnelle et sociale. Bref cette foi devrait “transpirer” à travers toutes nos actions et nos relations avec autrui.

Ce livre est là aussi pour fédérer les espérances de ceux qui ne serait-ce qu’une fois ont été “gêné”, mis mal à l’aise, où montré du doigt, à cause de leur foi en l’Islam.

Lisez-le, même plusieurs fois, assimilez l’essentiel des arguments ici apportés, et, par la parole, par la plume, dans les occasions où habituellement vous baissiez ou grattiez la tête, levez-la en souriant, et défendez le bien le plus précieux que vous ayez: votre foi, votre religion, l’Islam, tant calomniée et incomprise.

Être musulman actuellement dérange, dans ce monde spirituellement vide, et le danger vient de partout si nous ne savons discerner le mal: depuis les missionnaires qui frappent à nos portes jusqu’aux formes les plus perverses de la propagande anti-islamique.
Si, outre les réfutations apportées, cet opuscule parvient à nous redonner et en particulier à nos jeunes, la fierté et la dignité d’être musulman dans ce monde agressif, alors son but est atteint.

Loin d’appeler à une révolte contre l’Occident [on vit en Occident, on mange en Occident, on profite des privilèges de l’Occident, nos droits fondamentaux sont “globalement” respectés en Occident et le sont moins dans certains pays musulmans], non, il s’agit de vivre l’Islam en Occident.
Si l’Occident est aujourd’hui malade, ne laissons pas cette maladie nous emporter. Le monde occidental a perdu conscience de la dimension spirituelle de l’homme, ainsi que de l’apport de la culture islamique à sa civilisation. Il nous incombe de la leur rappelé par l’exemple, par la préservation de cette culture islamique, la nôtre, en étant la vitrine de l’Islam, en Occident.

Notre survie en tant que musulman et le succès de l’Islam dans leur cœur est à ce prix. Il n’y a pas d’autres voies.

Conscient qu’une religion (quelle qu’elle soit) ne se propage pas au nom de tel ou tel dogme, mais souvent par un cheminement rationnel, les réponses ici apportées font largement appel à la raison et à des éléments vérifiables, pour les croyants ou les incroyants. S’inscrivant dans une perspective musulmane, le but de ce livre n’est pas prosélyte, en ce sens qu’il n’offre pas d’alternative, ni ne décrit l’Islam. Il s’adresse principalement à des musulmans. Mais tout lecteur impartial y trouvera des signes, des preuves pour ceux qui réfléchissent. Par conséquent, les plus vaillants d’entre nous pourront essayer d’amener des chrétiens, missionnaires ou non, amis intéressés et connaissances, à reconnaître les “faiblesses” évidentes de la Bible, à reconnaître les préjugés dont l’Islam est l’objet, et enfin les convier à découvrir l’Islam, le vrai visage de l’Islam.
À tous ceux-là, l’ultime récompense des bienheureux.

Le propos de ce livre n’est pas non plus de faire une critique gratuite de la Bible. Non. Notre foi étant agressé par des gens; ils nous invitent à délaisser les enseignements du Coran et à reconnaître en la Bible “la Parole de Dieu” ou les bons enseignements à suivre. Il nous fallait donc étudier leur “proposition”, leur Bible.
L’argumentation ne peut se satisfaire d’un postulat: “Non, non, ce n’est pas vrai! Puisque je vous dit!” Il fallait donc, sans rancune particulière, leur donner des raisons que la raison accepte, des raisons indépendantes de notre foi et par eux vérifiables.
Et nous ne sommes nullement responsables si la Bible semble crier qu’elle n’est pas la Parole de Dieu, ce ne sont pas les musulmans qui ont dénaturé et falsifié les prescriptions divines originelles. Notre but, en dévoilant cette face cachée de la Bible, est de prévenir la tentation éventuelle des musulmans à succomber à leur opération de charme. Par avance, cependant, il faut insister sur le respect que chaque musulman doit montrer envers les livres sacrés des chrétiens ou juifs, ainsi qu’envers les prophètes véridiques - paix sur eux. Si des allégations inconvenantes apparaissent dans ce livre, elles ne sont pas de notre fait mais imputables à leur propre livre, et citées comme exemples de falsifications.
Par ailleurs le monde chrétien n’est pas seul en cause, loin de là, car là n’est pas le seul péril. D’autres dangers seront évoqués dans le 2è chapitre.

Sachez bien cependant que les non-musulmans qui font preuve de respect vis à vis de notre religion, du Coran, et de notre prophète, alors NOTRE respect envers eux doit être total, c'est même une injonction importante du prophète. Ils ne sont pas en cause dans ce livre.

Nous sommes tous immensément reconnaissants aux savants musulmans qui se dépensent tous sans compter pour la cause de l’Islam, en particulier à M. Ahmad Deedat dont les études critiques de la Bible nous ont aidé à l’élaboration du premier chapitre, ainsi que l’œuvre grandiose du Cheikh Rahmatoullah Al Hindi: "Manifestation de la Vérité".

Ce livre n’a pas la prétention d’être exhaustif, ni répondre aux plus récentes attaques, ni, par ailleurs, couvrir en quelques lignes l’ensemble du problème pour chacun des points évoqués, dont certains nécessiteraient un livre entier. Modestement, il se veut une base de réflexion à approfondir, en puisant par exemple, dans la bibliographie donnée à la fin du livre.
Simplement, c’est une première ébauche, certes perfectible, aussi votre indulgence et vos critiques sont sollicitées afin de rendre meilleur le prochain travail.

Ce n’est en fait qu’un simple rappel de ce verset du Saint Coran, prophétisé il y a de cela 1400 ans (!). De façon merveilleusement concise, Allah informe, prévient, et donne la solution, au prophète et à la Oummah :

“Ni les juifs, ni les chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu’à ce que tu suives leur forme de religion. Dis: “Certes, c’est la direction d’Allah (l’Islam) qui est la vraie direction”. Mais si tu suis leur passion après ce que tu as reçu de science, tu n’auras contre Allah ni protecteur ni secoureur.”
Coran S2V120

La plus grande des récompenses, serait qu’Allah Le Tout Puissant et Le Miséricordieux accepte et bénit cet humble effort pour le rappel et la diffusion de Ses prescriptions d’une Sagesse infinie.

Mohammad Amine Alibhaye - Ramadhan 1415/1995



PREMIER CHAPITRE


NOTES

La traduction en arabe du mot Dieu est “Allâh”.
À cette différence près cependant: dans la langue française le mot dieu recouvre un grand nombre de sens. Il y a le « d » minuscule, le « D » majuscule, le féminin, et les dérivés. Il y a les Dieux et Déesses grecques, les images et Dieux hindous, dans d’autres domaines, il y a les dieux de la danse, les dieux de ceci, de cela. En Occident, il désigne en fait tout objet d’adoration. Bref, toute cette hiérarchie de divinités ne convient pas à la même expression désignant l’Être Suprême, l’Unique Créateur de l’Univers et de tout être vivant.
Préférons le mot arabe “Allâh” aux mots français “Dieu”, ou anglais “God”, car ils sont mal utilisés ou mal appliqués. Ce mot arabe Allah n’est jamais utilisé avec un autre sens. Il n’y a pas de “Allah-Père” ou “Allah-mère”. Allah est un mot unique pour un Dieu unique. La langue arabe comme toutes les autres langues a ses règles et sa grammaire, mais en arabe, vous ne pouvez faire le pluriel de “Allah” pas plus que vous n’obtiendrez de forme mise au féminin.

Mais quelques fois avec les non-musulmans, dans une discussion ou un écrit, pour éviter une longue justification, par convenance de langage, nous sommes bien obligés d’utiliser le mot Dieu en français. Et c’est quelques fois le cas ici, où souvent il s’agit de réfuter leurs arguments.
Par ailleurs il incombe à tous les musulmans de dire, par tradition : “Paix et bénédictions d’Allah soient sur lui” (Sallallâh-o Alaïhi Wassallam) quand ils prononcent ou entendent le nom du Saint Prophète Mohammad (Paix et bénédiction sur lui). De même, ils doivent dire “Salut à lui” (Alaïhiss-Salâm) quand il s’agit du nom d’un des prophètes d’Allah. Tous les noms des prophètes d’Allah devraient être précédés par “Hazrat”. Et enfin “Agréments d’Allâh soient sur lui” (Radi Allâh-o ane) quand il est question d’un des compagnons du prophète. Toutefois, afin d’en faciliter la lecture, nous avons omis certaines de ces formules dans les pages qui suivent.
L’appellation française des noms des prophètes a été le plus couramment usité dans ce livre par souci de clarté et de comparaison Bible/Coran, cependant, nous musulmans devrions toujours les appeler par leur nom arabe comme dans le Coran, lorsqu’on les évoque entre nous [Adam (a), Noor (a), Ibrahim (a), Dawood (a), Moussa (a), Issa (a) etc].

Autres conventions:
- Citations bibliques: ex Jean 14/17 se lit Évang. selon Jean Chap.14 Verset 17 - ex. Deut.18/21-22 se lit Deutéronome chap.18 versets 21 à 22.
- Citation coranique: S8V14 se lit Sourate (chapitre) 8 verset 14


- Croyez-vous en Jésus? Vous n’êtes pas musulman si vous ne croyez pas en lui comme prophète!
Oui?
Un point pour Jésus.
- Jésus, Issa (a) dans le Coran, fut-il oui ou non un des plus grands messagers de Dieu?
Oui nous l’acceptons.
Encore un point pour Jésus.
- Dans le Coran, Jésus est massioullah (traduit par christ), oui ou non?
Et Mohammad, dans le Coran, il est seulement raçouloullah, oui ou non?
Donc encore un point de plus pour Jésus.
- Dans le Coran, Jésus est né miraculeusement, oui ou non?
Et Mohammad, est-il né par un miracle de Dieu? Non.
Donc encore un point de plus pour Jésus.
- Jésus a-t-il, oui ou non, ressuscité un mort ?
Mohammad l’a t-il fait? Non.
Donc encore un point de plus pour Jésus.
- Dans le Coran, Jésus a été élevé au ciel après sa mort, oui ou non?
Et Mohammad, a-t-il été élevé au ciel après sa mort?
...nnn’sait pas...
Donc encore un point de plus pour Jésus.
- Où est Jésus maintenant? Selon le Coran, il est au paradis, d’où, un jour, il reviendra sur terre.
Et où est Mohammad aujourd’hui? Il est toujours enterré à Médine, dans une tombe, comme vous et moi le seront un jour, et pour toujours.
Peut-être physiquement, mais spirituellement il est...
Vous avez dit peut-être, donc encore un point de plus pour Jésus.

Maintenant, réfléchissez: le jour de Ide, fête d’Abraham, Dieu vous recommande pour le sacrifice, un animal le plus parfait, sans défaut, avec ses cornes et oreilles intactes, ni aveugle, ni boiteux. Oui ou non?
Pensez-vous que ce même Dieu, pour un sacrifice, ira chercher un deuxième choix, un second parmi les meilleurs? Non.
Alors, qui est le deuxième choix? C’est Mohammad, et je viens de vous le prouver en me basant sur votre Saint-Coran, vos propres écritures à laquelle vous croyez tous, n’est-ce pas!

Croyez donc en Jésus, c’est le choix de Dieu, son Fils unique qui s’est sacrifié pour sauver l’humanité, pour le laver de ses péchés et lui assurer son salut par la foi (la Rédemption = si facile). Croyez en lui, et vous serez sauvé.
Il enlèvera de vos cœurs le doute et les péchés. Car nous sommes tous nés dans le péché, à cause du mauvais choix d’Adam et Eve.(Le péché originel = nous supportons tous la faute d’Adam et Eve! )
Comment faire pour se rapprocher de Jésus?
Si vous voulez vous rapprocher de Jésus, suivez les conseils du Coran. Le Coran oriente n’importe quel lecteur attentif vers les livres révélés avant lui, tout comme il conseille à Mohammad de consulter les livres précédents pour les références lorsqu’il a un doute : “Injil Muqaddas (!)” (S5V46 et 68 - S35V31), “El Zabour “ (S17V55), et El Tawrat (S5V44 et 68 - S35V31):
- S5V44: “Oui, Nous avons fait descendre la Thora (les écrits de Moïse=Tawrat), où il y a guidée et lumière(...)”
- S5V46: “Oui, Nous lui (à Jésus) avons donné l’Évangile (Injil), où il y a guidée et lumière(...)”
Dans la nuit, nous suivons bien la lumière ou un guide! C’est ce que nous dit le Coran: “suivez le guide!”
Or tous ces livres, cités par le Coran comme Paroles de Dieu, se trouvent aujourd’hui dans un seul livre, le livre le plus diffusé au monde, et qui contient toute la Parole de Dieu, le seul livre qui soit traduit dans plus de 1700 langues: la Sainte Bible.
Donc c’est la Bible que vous devez accepter, suivre et obéir. La Bible est le seul chemin qui conduit au ciel !
C’est le Coran qui le dit, et vous venez de le voir vous même!
De plus la Bible est la vraie Parole de Dieu, car Seul Dieu peut prédire l’avenir avec exactitude et précision.

Voyez les prophéties suivantes qui ont été toutes réalisées plusieurs siècles après leur prédiction:
- la chute de Tyr, de Babylone, destruction de Jérusalem, annonce du Messie, naissance de Jésus dans la tribu de Juda (père du Judaïsme) et dans la lignée de David, la trahison de l’apôtre Juda envers Jésus etc...

[Remarquez bien que les dogmes chrétiens qui choquent le plus les musulmans n’ont pas été évoqués: la trinité, la divinité de Jésus (a), Jésus (a) est le Fils engendré de Dieu]

Avons-nous de quoi répondre à ces arguments chocs? A ces arguments qui ferait réfléchir, sinon fléchir, plus d’un de nos frères?

Lisez la suite et voyez si, dans notre intérêt, dans celui de nos enfants,
1) nous devons réagir
2) nous pouvons réagir
3) si oui, comment réagir

 

Présentation de ce que NOUS faisons

Pendant qu’eux frappent à nos portes, se préparent à nous absorber avec milles artifices, les unes les plus attirantes que les autres (nous le verrons aussi au deuxième chapitre, si Dieu le permet) : que faisons-nous? Nos enfants ?

Nous nous évertuons à étudier comment mettre ou ne pas mettre en pratique tel ou tel rite, comment obtenir les sawaabs. Bref nous soignons les aspects extérieurs de la foi, en rejetant, au mieux négligeant, ce qui en est l’essence même: la foi elle-même. D’un moyen pour obtenir l’agrément d’Allah, nous en faisons un objet d’amour , une finalité.
Il s’agit de “s’approcher de Dieu, jusqu’à ce qu’il fasse Sa demeure dans nos cœurs”, comme le dit un hadith.

Sommes-nous attaqués trop ouvertement, trop publiquement??
Nous nous faisons fort de nous justifier publiquement.... Nous sommes cependant réduits à nous JUSTIFIER, nous justifier d’être musulmans, nous justifier des préceptes que Dieu nous impose de respecter....nous...jus-ti-fier!
C’est terrible, ce complexe qui nous assaille!
L’esprit complexé, timoré, voit dans la gazelle un tigre. Vrai.
Pour les cœurs épris de foi et d’audace, le lion redoutable semble un mouton. Vrai. Aussi.

Il faut armer nos jeunes en renforçant leur foi, et leur apprendre à privilégier l’aspect intérieur de la foi, vous savez, ce que seul Dieu et vous-même partagez. Privilégier avec eux “le pourquoi” et le “pourquoi faire” sans cependant négliger “le quoi faire” et “le comment faire”.
Les explications donnent de meilleurs fruits que les punitions!

La purification de notre âme, à nous parents, déjà, ne peut s’obtenir que par un grand détachement aux valeurs instituées par une société où seul le quantifiable importe, où le futile est érigé en dogme, et où le spirituel est objet touristique. Ce travail d’apprentissage des VERTUS (pourquoi c’est bon?) de la morale islamique, des VERTUS de son histoire et de ses préceptes, est très important pour comprendre la signification des rites que nous pratiquons. Sinon, nous, nos enfants, nos femmes, ne feront que des gestes creux et sclérosés: frêles et piètres esquisses des pratiques de notre Saint prophète. L’apparence sera certes sauve, mais de quelle foi parle t-on là? 

Présentation de ce que EUX font

Aveugles, conduits par un cœur aveugle, nous restons insensibles à tous les signaux de détresse de notre foi.
Pendant ce temps, eux se sont entraînés pour nous absorber. Ils sont devenus experts. Nous sommes devenus des moutons, assis sur notre passé, nos acquis, nos traditions, nos fortunes, priant Allah pour qu’Il nous aide.
Allah a aidé le prophète et ses compagnons, mais Il leur a aussi exhorté à s’entraîner avant chaque bataille. Et nous? Sommes-nous meilleurs que notre prophète, pour espérer l’aide d’Allah sans effort?
L’art de se défendre et celui de la persuasion s’acquiert plus volontiers par l’exercice que par une prière de manchots (= sans sincérité), et lorsqu’on ne fait plus un travail pendant longtemps, on perd l’habitude de le faire, l’art de le faire. Nous avons perdu de notre audace, de notre témérité, de notre impétuosité. Nous n’avons plus fait ce travail de Daawah depuis 1000 ans. D’autres le font!

Cela commence toujours comme cela, d’abord une prédication timide, puis graduellement enhardie, puis vient l’appui médiatique, puis carrément les ouvrages contre l’Islam.

Les chrétiens frappent à nos portes chaque jour et nous jouons aux aveugles. Ils sont structurés, organisés, financés, comme nous le verrons plus loin. Leur littérature de propagande est publié dans les principales langues du monde (y compris et surtout l’arabe).

Description des 4 attitudes musulmanes

Lorsque ces gens nous visitent, ils sont toujours très polis, bien habillés et très prévenants.
Nous, musulmans, pour ne pas les vexer, les écoutons quelques minutes, puis ils nous laissent toujours un imprimé: dépliants, prospectus, livrets ou même des livres en couleurs, superbement reliés! Outre leur argumentation, maintes fois répétée avant leur prédication, et qui donc peut laisser des traces:
- QUATRE (4) cas peuvent se produire:

1) On jette leur imprimé
Du style: “faut pas regarder ni lire ça!”
Résultat: les enfants, dès que vous êtes partis, vont regarder et lire ça! On ne peut leur en vouloir, c’est naturel!
Qui aujourd’hui peut mesurer l’impact de cette lecture sur des esprits en formation?
Puis, ils reviendront et reviendront encore.

2) On garde “provisoirement” leur imprimé
Du genre: “j’y jetterai un coup d’œil plus tard...On peut s’informer non!”
Passe quelqu’un derrière vous, il voit un petit livre vert, décoré d’arabesque, ou un joli prospectus couleur avec un dôme oriental en première, le tout rempli de références et verset coraniques: d’après vous, que croira t-il à première vue?
Vous avez compris: on appâte le poisson avec ce qu’il aime!
Ces lectures sont pernicieuses, et ils donnent tellement de références coraniques, que...que...
De toute façon, ils reviendront encore et encore...

3) On n’ouvre jamais et on jette tout ce qu’ils glissent dans les boîtes aux lettres.
Ah, que voilà ceux qui sont à l’abri?
Pas si sûr! Ils ne lâchent jamais leur proie.
Dans ce cas, vous recevrez de leur centre de propagation, des U.S.A. souvent, un courrier qui vous est adressé personnellement, en français si vous êtes français, en anglais si vous êtes anglais!
Un courrier, rempli de superbes calligraphies arabes, qui vous contera l’histoire absorbante d’”Abdul Qadir”!

Là, il faut les féliciter!
Extraordinaire organisation: recueil des informations (musulmans, français ou anglais, adresse etc..), centralisation informatisée des informations, mailing de relance où chaque mot, chaque dessin est destiné à faire baisser nos gardes et poursuivre la lecture. Mailing expédié à des millions de musulmans, assurément, car on ne convertit pas 14 millions d’indonésiens sans moyens financiers et humains! On ne finance pas 60000 missionnaires (on ne parle pas des prêtres ou ecclésiastiques, mais des prédicateurs) de par le monde sans moyen ni organisation!
Savez-vous qu’en France, les Témoins de Jéhovah, secte chrétienne, ont des congrégations constituées spécialement d’EX- musulmans (Mulhouse par ex.)? Qu’ils ont converti des musulmans, à la Réunion, en France donc, mais aussi en Afrique francophone?

Par ailleurs, soyez certains qu’il ne s’agit pas de scénario-catastrophes. Rien de tout cela ne relève de la fiction, de l’imagination: toutes les pièces citées existent bel et bien (Réunion, France ou pays francophones), tout autant que les faits et chiffres avancés. (Voyez leur reproduction infra)

Alors, demandez-vous: Qui est visé? À quel public est destiné tous ces dépliants, toute cette concentration d’énergie? Qu’est-ce qui est dans leur ligne de mire? L’Islam? Non, vous n’y êtes pas.
Crainte ou honte? Ouvrons les yeux: il s’agit de NOUS convertir tous, autant que nous sommes. Et l’Islam est leur point de mire.

4) Les autres musulmans: ceux qui “sont à l’abri”
Enfin il existe une quatrième catégorie de musulmans:
Ceux qui n’ont eu aucune visite, et ne lise rien des littératures susmentionnées, ni reçoivent aucune lettre, car “non-fichés”.
Ceux-là arrivent chez eux, se détendent un peu, font leur salaat (mieux en congrégation), mange avec leur famille, leur femme Fatima, leurs enfants Mohammed, Ibrahim et Khatidjah, puis enfin lisent le journal, regardent la “télé”, puis s’endorment d’un sommeil tranquille pour un repos mérité.
Ouf, ils sont à l’abri, eux, au moins eux.
Hum, hum...Rendez-vous au deuxième chapitre pour la réponse...

Alors, comment répondre?

Intéressons-nous ici d’abord de ceux d’entre nous qui ont directement ou indirectement (mailing) été contactés, donc les trois premières catégories de musulmans susmentionnées.
Nous, donc victimes de ce prosélytisme acharné, qu’avons-nous à leur opposer? Avons-nous la seule force de notre foi?

Non. Nous avons les faiblesses de leurs croyances et notre bouclier d’airain: le Coran.
Et ce dernier, nous a déjà dit ce qu’il faut leur répondre:

“Dis: Produisez votre preuve!”
Coran S2 V111

Et ils ont sorti leur preuve: la Bible. Leur sainte Bible.
C’est là, toute leur force.
Car, bien entendu, toutes les références qu’ils ont extraites du Coran, l’ont été dans un but manifeste de tromper le musulman faible: elles sont invariablement toutes soit citées hors contexte, soit d’une interprétation douteuse (traduction de Kasimirski par ex.).
Comme il se doit, avant d’étudier leurs arguments, étudions succinctement leurs croyances et leurs bibles, on verra ensuite comment utiliser leurs amples références coraniques et leurs propres livres pour détruire toute leur argumentation de conversion, exposée auparavant.

Leurs bibles
Toutes les bibles se composent en général de 3 parties principales:
l’Ancien Testament (ou “Thora”), les Psaumes (ou “Zabour”), et le Nouveau Testament (traduit “Injil” par EUX). Et chacune de ces parties est composée de “livres”. Le tout rassemblé forment donc les différentes versions de la Bible.
Car il y a en effet plusieurs versions de la Bible. Et il ne s’agit pas de simples problèmes de traduction.
Le problème est double: d’un côté vous avez les différentes éditions de la Bible, avec des versets en plus ou en moins d’une année d’édition sur l’autre, de l’autre vous avez les différentes bibles des grandes églises de la chrétienté: catholique, protestants, orthodoxes etc...Avec de nouveau, cette fois, des livres entiers en plus ou en moins! [catholique: 73 livres - protestante: 66 livres]
Le problème se corse encore plus avec les différentes sectes chrétiennes: les Adventistes, les Témoins de Jéhovah (de loin les plus prosélytes), les Baptistes, les Réformés etc...Chacune récusant tel ou tel dogme de la chrétienté.
Deux bonnes questions se posent déjà:
1) Laquelle de ces bibles est la Parole de Dieu?
2) Dans quelle église reviendra Jésus? Puisque chacune revendique son retour chez elle !

Leurs croyances
Tenant compte de cette diversité de croyances au sein même de la famille chrétienne, essayons d’extraire les dogmes généralement acceptés:
- La divinité de Jésus (a) (Les Témoins de Jéhovah la conteste)
- La Trinité: 3 dieux en un: Jésus le Fils + Dieu le père + le Saint-Esprit (Les Témoins de Jéhovah conteste cette croyance)
- Jésus (a) est le Fils unique engendré par Dieu avant toute la Création
- Le péché originel d’Adam et Eve
- La crucifixion du Christ pour le rachat des péchés (La Rédemption)
- La Résurrection de Jésus (a)
- L’Ascension de Jésus (a)
- La Bible est la Parole de Dieu
- Le Salut par la seule foi en Jésus (a), et grâce au sacrifice du fils unique de Dieu (Jean 3/16)
Voilà en bref leurs principales croyances.

NOS RÉPONSES À LEURS ARGUMENTS

(Une certaine quantité des argumentations et des contradictions relevées dans les bibles proviennent des remarquables travaux de notre frère respecté Ahmad Deedat*, grand spécialiste des religions comparées ainsi que du livre Manifestation de la Vérité du respecté Rahmatoullah Al Hindi)

Jésus (a) est massioullah (messie), Mohammad est raçoul ? Comment répondre?
Dans le Coran, en effet, seul Jésus (a) est appelé messie.
Dans leur propre Bible (en hébreu original), le terme “messiah” ou “messie” s’applique à un grand nombre de personnes et d’objets !
Messiah - traduit “Christ” - est un nom commun en hébreu. Traduit en bon français directement, il donnerait “oint” - du verbe oindre -(personne ointe=personne consacré par l’onction, sur qui on a frotté une huile sainte pour le consacrer). Mais si on traduit en grec, messie devient christos d’où Christ en français.
Donc tous les “messiah” de l’hébreu original de la Bible (Ancien Testament) auraient dû être traduits par “oint”! Eux les traduisent Messie ou Christ quand il s’agit de Jésus (a), et oint dans les autres cas. Ainsi, le simple croyant ne les associe pas à Jésus (a)!
On joue avec la traduction de la Bible. C’est un jeu!
ex: Génèse 31/13: monument oint (messiah)
(= monument christ!)
ex: Esaïe 45/1: “Ainsi parle l’éternel à son oint, à Cyrus.” (=Christ Cyrus)
Dieu s’adresserai au roi païen de Perse comme à son messie, son Christ!
Autres ex: Lévitique 8/10 - Ezékiel 28/14 etc...
Donc, en résumé, dans leur Bible, le mot messie ou christ est utilisé pour de nombreuses personnes ou choses! Donc dans ce cadre il n’a aucune valeur de supériorité. [cette explication concernant les mots Christ, messie, oint, se trouve simplement à Matthieu 1 en notes de bas de pages!]
Dans le Coran, Abraham (a), Moïse (a), Jacob (a) etc. sont tous des “raçoul”, Mohammad (Paix et bénédiction sur lui) n’est pas le seul raçoul!
Raçoul ou Massioul n’indique donc aucune notion de classement, de hiérarchie. Lorsqu’on dit par ex. “Alexandre le Grand”, personne ne dit que tous les autres chef sont petits! Dans le Coran, Abraham est Khalîloullah (= ami d’Allah), cela veut-il dire que les autres prophètes sont les ennemis d’Allah? Il s’agit simplement du fait que certains termes s’appliquent plus aux uns plutôt qu’aux autres.

Voyons maintenant les miracles de Jésus (a) par rapport à “l’absence” de miracle chez Mohammad (PBSL). Qu’est-ce qui est mieux?
- Ne pas croire après avoir vu des miracles, ( la Bible atteste de l’incrédulité des propres disciples de Jésus (a)), comme c’est le cas de la majorité des chrétiens (la religion, ce n’est pas juste un baptême et le mariage).
- Ou croire sans avoir vu de miracles, et ce même 1400 ans après, comme c’est le cas chez les musulmans.
Le miracle induit forcément une notion d’obligation de croire. Cette foi là n’est pas comparable à la foi pure, c.a.d. de croire sans contrainte aucune, sur les seuls fondements de la confiance en Dieu.

Leurs autres arguments sur la supériorité de Jésus (a) ne soutiennent pas la simple analyse. Il ne s’agit que de simples hypothèses sans valeur ou des trivialités.

Les miracles de Jésus (a) et ce que dit réellement le Coran
Nous croyons que Jésus-Christ a été un des plus grands messagers de Dieu, qu’il a été le Messie, nous croyons à sa naissance miraculeuse, ce que même des chrétiens contemporains rejettent, nous croyons que par la permission de Dieu il a réalisé beaucoup de miracles. Mais nous disons qu’il n’est pas Dieu Tout-Puissant fait homme, qu’il n’est pas le fils engendré par Dieu [engendré est un acte sexuel animal, il est blasphématoire de l’utiliser pour Dieu]. Nous croyons à tout ceci simplement parce que Dieu l’a annoncé dans le Coran.

Dire aussi à ces messieurs:
Ce même Coran auquel vous avez fait si souvent référence, il nous enseigne aussi, que Jésus (a) n’a jamais été crucifié (S4V157), que par conséquent toute votre théorie sur le salut de notre âme par la seule foi en Jésus (a) est fausse, car s’il n’a pas été crucifié, il n’y pas de Rédemption ni salut, et s’il n’y a pas de salut sur la base de la seule foi, votre dogme principal ainsi que la clé de voûte de votre prêche tombent [“Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui, ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle” - Jean 3/16 - souvenez-vous de ce verset pour ce qui suivra].
Le Coran nous enseigne que nous sommes individuellement responsables de nos actes, que chaque atome de bien nous sera décompté et chaque atome de mal nous sera décompté. La foi seule ne sauve pas - c’est trop facile - tout comme la faute de l’autre ne nous sera imputée. Nul ne sera lésé devant le tribunal de Dieu, et personne, riche ou pauvre ne pourra se faire racheter ses péchés, sauf pardon divin, nous paierons tous pour nos péchés, mais pas pour ceux des autres. Adam et Eve ne nous ayant rien demandé avant de commettre leur péché, comment Dieu pourrait-il nous punir pour cela ?

A la facilité que vous proposez, le Coran oppose la responsabilité et la cohérence. Chez vous, l’âme qui a péché mourra “ . “ C’est tout!
Chez nous, il aura des comptes à rendre: tous, nous auront des comptes à rendre, croyants et incroyants de toutes nations ou religions.

Concernant l’incarnation ( Dieu fait homme en la personne de Jésus (a)), comment peut-on CROIRE en cela?
Frère musulman voilà donc à quoi on veut te convertir:
Dieu Tout Puissant serait venu sur Terre, dans le ventre d’une femme, serait souillé à la naissance, Dieu circoncis au 8ème jour, 8ème(!), mangerait, subirait l’appel de la nature, dormirait! Dieu, serait ensuite chassé et battu, puis à 33 ans se sacrifierai pour le rachat du péché originel d’Adam qui est en chacun d’entre nous? Qui peut croire en cela? Même des “incultes” vivant dans la brousse n’y croiraient pas. Et l’homme qui a marché sur la lune y croit! C’est extraordinaire. Que Dieu nous préserve de croire en de pareils blasphèmes! Dieu est bien au-dessus de tout ce qu’ils peuvent imaginer, bien au-dessus de nos pauvres conceptions humaines.

Nous musulmans, pensons simplement que Celui qui a conçu l’être humain n’a pas besoin de devenir homme pour nous connaître, tout comme l’homme qui a conçu une voiture n’a pas besoin de devenir une voiture pour comprendre ses problèmes.

Dieu ne peut autoriser quiconque à tromper les gens comme ils le font à travers leur littérature prosélyte, avec les présentations “islamiques” de leurs articles de propagande.
Ils savent que les musulmans, par respect pour la Parole de Dieu, rechignent à se séparer ou jeter des versets coraniques, et ils utilisent ça en remplissant leur littérature de citations coraniques!
Par ailleurs tous les versets coraniques cités ont été retirés de leur contexte, pour leur donner un autre sens!
Ce sont là des armes de pauvres, dépourvus d’arguments, et une honteuse pratique, s’agissant de la foi, de Dieu. S’ils avaient des arguments valables à faire valoir, ils n’auraient pas été obligés d’utiliser des subterfuges pour promouvoir...leur dieu!
Je fais donc appel à votre jugement.

Maintenant, concernant le Coran, ils jouent là sur notre terrain et nous pouvons les inonder de versets dénonçant leurs blasphèmes, leurs falsifications, leur égarement manifeste.
Ils ont cité S5V45 et 46, mais ils oublient que:
- S5V48 dit que le Coran prévaut sur la Thora et l’Évangile
- S5V44 dit que leurs livres ont été falsifiés, pour de vils prix
- S5V77 dit qu’ils sont égarés
- S5V72 et 73 disent que sont mécréants ceux qui croient en la divinité de Jésus (a), de Marie, en la Trinité
- S2V79 précise les conditions et les buts de leurs falsifications
- S19V88-92 condamne fermement l’énorme blasphème de “Fils de Dieu”
- S4V171 condamne vigoureusement la trinité (= associateur)
- S112V3 dit que Dieu n’engendre, ni n’est engendré [grand blasphème]
Vous êtes invité à tout vérifier, autant pour votre simple information que pour les besoins d’une argumentation.
Oui, oui le Coran nous parle de ce qui a été révélé sur Moïse (Moussa), sur David (Daoud), sur Jésus (Issa) - paix sur eux tous -, et nous croyons tous en leur livre. Mais encore faut-il qu’ils nous montrent leur livre à eux, et pas ceux qu’ils présentent dans la Bible, et que même leurs savants n’attribuent pas à ces prophètes!

La Bible nous affirme plus de 700 fois que ni Dieu, ni Moïse n’ont écrit le Pentateuque (les 5 1er livres de la Bible) : “Moïse dit à Dieu” et “l’Éternel dit à Moïse” (Genèse, Exode, Lévitique, Nombres, Deuteronome). Vérifiez par vous-même. C’est élémentaire. Donc ces livres de la Bible ne constituent aucunement la révélation envoyée sur Moïse (Tawrat) évoquée dans le Coran, mais simplement un ensemble de traditions orales dont les auteurs sont pour la plupart inconnus, et n’importe quel savant chrétien vous le dira.

Pour le Nouveau Testament, le problème est identique pour eux:

1) Pourquoi “Évangile selon Marc, selon Jean, selon Luc” etc...
Parce que leurs propres savants ne sont pas sûrs concernant les auteurs. Sinon, ils auraient dit Évangile de Luc, etc... et pas un seul des 4000 manuscrits originaux retrouvés ne porte un nom d’auteur.
Nous n’acceptons pas les évangiles selon Saint-Jean, selon Saint-Luc...Nous acceptons et adhérons totalement à l’Évangile de (Saint) Jésus (a) lui-même! Mais ils ne l’ont pas, il s’est perdu dans la nuit des temps.
Lorsque vous lisez Matthieu 9/9: “En passant plus loin, Jésus (a) vit un homme appelé Matthieu assis au bureau de péage. Il lui dit: suis-moi. Cet homme se leva et le suivit.”, sans aucun effort, on peut conclure que ni Jésus (a) ni Matthieu ne peuvent en être l’auteur, c’est forcément une troisième personne qui a rédigé ce qu’il a vu ou entendu.
Si on ne peut attribuer ces livres aux apôtres de Jésus (a), ni trouver un nom d’auteur sûr pour la plupart des livres de la Bible, comment peut-on soutenir que ce sont là les Paroles de Dieu?
Je vous invite à y réfléchir, ami lecteur.

Nous croyons en l’Évangile de Jésus (a), pas en des évangiles sélectionnés entre des dizaines d’autres par des hommes (Concile de Nicée) 300 années après le départ du Messager Jésus (a) !
Nous croyons en l’Évangile et l’inspiration divine que Jésus (a) prêchaient; et lorsqu’il le faisait, il n’avait pas sous le bras les évangiles selon Luc, selon Marc, selon Jean, et encore moins les écrits de Paul de Tarse (constituant à eux seuls plus de la moitié du Nouveau Testament!).

Il ne s’agit pas non plus de dire que la Bible est un “ramassis” de mensonge. On ne doit pas leur opposer les mêmes critiques aveugles que certains adressent à notre livre sacré le Coran, qu’ils n’ont bien souvent jamais lu. Notre position sur la Bible, à nous musulmans, c’est qu’on y trouve trois genres de témoignages:

a) ce qui peut être décrit comme la Parole de Dieu
ex. “C’est moi, moi qui suis l’Éternel. Et à part moi il n’y a point de sauveur. “ (Esaïe 43/11) + Deut 18/18 - Esaïe 45/22 etc...

b) ce qui pourrait être décrit comme les paroles d’un prophète
ex. “ Jésus (a) répondit: Voici le premier de tous les commandements. Écoute Israël, le Seigneur, notre Dieu est un.” (Marc 12/29) + 10/18 etc.

c) ce qui globalement caractérise la Bible comme une compilation de témoignages divers, ce sont donc des paroles d’historiens
ex. “Apercevant de loin un figuier, il (Jésus(a)) alla voir..... il n’y trouva que des feuilles” (Marc 11/13). L’ensemble de la Bible est un témoignage de ce type. Et n’importe qui peut le constater.

Nous musulmans, gardons séparés ces 3 types d’évidence. Car, et c’est logique, ils n’ont pas le même degré d’autorité:
- La Parole de Dieu se trouve exclusivement dans le Saint Coran
- Les paroles du prophète Mohammad (PBSL) se trouve dans les recueils de Hadiths et constitue la Sunnah.
- L’histoire de l’Islam (ou Sirat) rédigée par des historiens compétents, ou moins compétents, selon les sujets, les personnes etc...
Et il ne viendrait à l’esprit de nul musulman de regrouper dans un seul livre l’ensemble de ces écrits, et considérer cet ensemble ainsi formé comme d’inspiration divine ! - Eux le font. Avec la Bible.

Quant à affirmer que la Bible est la Parole de Dieu, vérité ou mensonge?
Accordons-lui le même examen de passage qu’Allah avait opposé aux détracteurs du Coran concernant son authenticité (S4V82): la Parole de Dieu se doit d’être exempte de toutes imperfections, contradictions ou souillures humaines.

Hélas, hélas, hélas, dès le premier livre et jusqu’au dernier livre de la Bible, il est évident que la main de l’homme y a sévit.
Pour s’en persuader, il suffit de lire cet échantillon de textes provenant de la Bible, et selon eux attribué à Dieu Le Tout Puissant (Que Dieu nous en préserve). Nous pouvons légitimement rejeter catégoriquement l’hypothèse. Ouvrons-leur les yeux sur les graves imperfections de leur Sainte Bible, car ils n’en connaissent que les versets “publicitaires”.

Absurdités:
- “Dieu” lutte avec Jacob (a) (Genèse 32/28-29)
- “Dieu”, tel un ivrogne (Psaumes 78/65)
- Samson tue 1000 hommes avec une mâchoire d’âne
(Juges 15/15-16)
- des hommes mangent leurs excréments et boivent leur urine
(Esaïe 36/12)
- cuire et manger un gâteau d’orge et d’excréments humains
(Ezéchiel 4/12-15)
- Noé (a) est ivre et nu (Genèse 9/21)
- David (a) roi et prophète d’Israël, nu (2 Samuel 6/20)
Contradictions:
- 700 ou 7000 cavaliers?
(2 Samuel 10/18 contre 1 Chroniques 21/1)
- Salomon avait 4000 écuries ou 40000 écuries?
(2 Chroniques 9/25 contre 1 Rois 4/26)
Inceste:
Rappel: 2 Timothée 3/16: “Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour instruire dans la justice...”
Qu’on nous explique la morale de ces histoires immondes :
- inceste entre le prophète de Dieu (!) Loth (a) et ses 2 filles
(Genèse 19/33-35)
- inceste entre Judah (père de la race juive) et sa belle-fille Tamar
(Genèse 38/15-18)
De cette relation incestueuse il en naquit 2 jumeaux (Pérets et Zara), qui, selon Matthieu 1/3, furent les arrières grand pères de Jésus (a)! Lui, un si noble messager de Dieu, qui n’a même pas de père humain, “Matthieu” lui trouve un parent produit d’un inceste !
[Pourquoi, selon vous, “Matthieu” a écrit cela, et ce, même au prix d’une absurde gymnastique généalogique? Posez-leur la question.
La réponse qu’ils ne vous donneront jamais est: qu’il fallait que coûte que coûte, Jésus Christ soit de la tribu de Juda pour ainsi accomplir une vieille prophétie: Genèse 49/10 ! Et pouvoir s’en vanter dans sa prédication (à lui, Matthieu) et aujourd’hui dans leur littérature, bien sûr.]
- inceste, inceste, inceste: pour d’autres types d’incestes, voir 2 Samuels 16/22 - Lévitique 18/8-18, 20/11-14 etc.............
Jésus (a):
- son premier miracle selon la Bible, est de transformer l’eau en vin, lors d’un mariage (Jean 2/9); et selon le Coran c’est de défendre sa mère contre les fausses accusations alors qu’il est encore un bébé (S19 V30-33)
- il appelle sa mère “Femme” (Jean 1/4), tout comme il appelle une prostitué “Femme” (Jean 8/10)
- il confirme que ses pouvoirs lui ont été donnés (par QUI? il le dit lui-même souvent que c’est par Dieu!) donc il n’est PAS Dieu.
(Matthieu 28/18 - Jean 5/30 - Luc 11/20 - Jean 11/41-43)
- “Luc” était-il inspiré par le Saint-Esprit lorsqu’il dit: “ Jésus (a) avait environ 30 ans lorsqu’il commença son ministère...” ? Luc 3-23
1) “Dieu” ne sait-Il pas exactement l’âge de son “Fils unique”?
2) “Dieu” aurait attendu des millions d’années avant d’envoyer son fils sur cette terre, et ce dernier, de 1 à 30 ans n’a rien fait pour l’humanité?
- Jésus (a) impose la haine envers les parents comme base de la foi (?)
Luc 14/26 [note: Bible version Segond de 1910 et de 1952: “Si quelqu’un vient à moi, et qu’il ne hait pas son père, et sa mère ...” - Bible version Segond Révisé de 1975 “Si quelqu’un vient à moi, sans me préférer à son père, à sa mère ...” - Question: le Saint-Esprit qui “a inspiré” Luc s’est-il manifesté entre 1952 et 1975 pour autoriser ce changement à “la Parole de Dieu” ou leurs savants n’ont-ils pas là encore reconnu le zèle d’un scribe, et l’ont modifié?]
Massacre:
- “Dieu” a t-il ordonné aux juifs de massacrer tous les habitants de Madian (en Palestine), hommes, femmes, enfants, épargnant seulement les filles vierges? (Nombres 31/17-18)
Question: comment ont-ils pu contrôler si les filles étaient vierges? Viols? Dans livre de “Dieu”? Demandés par “Dieu”?
- Sur les 32000 vierges que les juifs ont ramené, “Dieu” a t-il oui ou non réclamé son dû, soit 32 vierges? (Nombres 31/40)
Question: Pourquoi faire? Mais, que ferait “Dieu” avec 32 filles vierges?
- massacre, massacre, massacre: voir Deut.20/16, Josué 6/21 et 10/28
“Fils de Dieu” en quantité
Contrairement à ce qu’on croit, selon la Bible, Jésus (a) n’est pas le “fils unique de Dieu” : Voir Luc 3/38 - Genèse 6/2 et 4 - Exode 4/22 - Jérémie 31/9 - Psaumes 2/7 etc....
Prophéties jamais réalisées:
Certains disent que les prophéties qui se réalisent, c’est une preuve de l’authenticité de la Bible. Dans la Bible même, le Deutéronome (18/21-22) dit que si une prophétie ne se réalise pas, alors nous saurons que cette parole ne vient pas de Dieu. Appliquons cette règle.
- Genèse17/8 dit que Dieu a fait une promesse à Abraham pour le pays de Canaan (Palestine)
- Ep. Hébreux11/8-13 dit que Dieu n’a pas tenu cette promesse!
Cela est à nouveau confirmé par “Luc” dans Actes7/5 : Abraham n’a même pas eu “de quoi poser le pied dans ce pays”!!
- Luc1/32-33 dit que Dieu a annoncé à

Marie la naissance de Jésus (a), à qui il donnera le trône de David, ainsi qu’un règne éternel sur la maison d’Israël.
Or Jésus (a) n’a jamais été sur le trône de David. C’est Pilate un gouverneur païen qui y était. C’est Pilate et les Juifs qui l’ont jugé et condamné et battu. Et il ne s’agissait pas du “royaume des cieux” dont parlait Luc, car le règne de David, dont il parlait, était lui bien réel, David était roi, sur son trône, et Jésus (a) jamais.
- Toujours dans l’optique zélée de faire réaliser des prophéties dans un but prosélyte évident, Matthieu ne recule devant rien pour y arriver (voir déjà “l’épisode généalogique” p.27). Dans Matthieu 24/30-31-34, il est dit que Jésus (a) a fait la promesse de son retour sur les nues du ciel, lors de sa génération. Or depuis 2000 ans, ils attendent toujours !
- “Matthieu”, toujours (mais il y en a ailleurs aussi), chap.27V9-10 énonce “l’accomplissement de ce qui avait été dit par le prophète Jérémie”(une prophétie concernant la trahison de Juda - compagnon de Jésus (a)- envers son maître). En d’autres termes: sous inspiration “divine”, “Matthieu” aurait écrit ces mots. Bien. Le problème c’est que Jérémie n’a JAMAIS dit cela! “Matthieu” “a concocté” la prophétie en puisant ici et là (Zacharie, Jérémie etc..toutes les bibles le mentionnent en bas de page: mais combien de simples croyants iront vérifier?). C’est donc, simplement dit, un mensonge de “Matthieu”! Et il n’y a pas de pieux mensonge. Et c’est cela qu’ils présentent comme “Parole de Dieu”? Et aucune formule apologétique des érudits chrétiens ne pourra changer le fait qu’il y a eu tentative de tromperie. Et la plupart des missionnaires chrétiens utilisent cette “extraordinaire” prophétie réalisée dans leur prédication aux non-croyants! Cette honteuse manipulation de La Parole de Dieu à des fins de prosélytisme évident choque les croyants sincères à la recherche de la vérité, et les propulse vers la voie agréée de Dieu, l’Islam (voir le livre de Didier Hamoneau cité à la fin).
Il existe beaucoup de prophéties dans la Bible jamais réalisés, mais je ne souhaite pas vous lasser.
Encouragement au crime:
Jean3/18: “celui qui croit en lui (Jésus) n’est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu”
Question: peut-on commettre les pires iniquités (infanticide, fratricide, vols, viols, adultères etc) en toute quiétude? No problem? Ensuite il suffit d’avoir la foi pour aller au paradis, sans jugement ! Et si on n’a pas eu la foi, no problem aussi, on a déjà été jugé et c’était cela même notre seul châtiment: de n’avoir pas eu la foi (!).C’est à dire un “manque à gagner” paisible, quoique un peu contrariant - pas de paradis - sanctionnera, après la mort, nos errements de bons vivants. Notez qu’on a peut-être eu notre paradis sur terre avec l’argent du voisin!....Serions-nous de mauvaise foi en disant cela? Nous opposant qu’en d’autres endroits, la Bible condamne ces “péchés”. Bien. Mais où est la cohérence? Car si c’est interdit, quel est le châtiment des transgresseurs? Où est le problème pour moi, si j’ai: à la fois péché et cru? Car, l’on me répète en Jean 3/18 mais ailleurs aussi, qu’il me suffit de croire pour être sauvé et sans jugement. Cool, men!
Ne voyez-vous pas ce qu’il y a de pernicieux dans cette conception purement humaine? Non? Comparez avec le Coran qui lui, divin, annonce la responsabilisation et l’égalité des Hommes devant le jugement de Dieu: chacun sera rétribué selon ses œuvres dans ce monde, cf S17V13 etc....
Pour clore cette liste abrégée, prenons un ex. contemporain. Chez les catholiques: un couple s’aime, se marie et ont deux enfants. Après 10 ans, ça ne va plus entre eux et ils divorcent (mesure du phénomène: 50% des mariages se terminent en divorce en Occident). L’homme se retrouve seul, la femme avec 2 enfants à charge. Cette même femme, retrouve ensuite un autre homme qui l’aime, qui veut la protéger et peut prendre ses enfants à charge. Ils veulent donc se marier. Mais aucune église n’accepterait d’unir ces personnes! Ils sont donc condamnés à vivre dans l’adultère... à cause de l’Église!
Mais Dieu n’a jamais enseigné cela, pas ainsi! Mais qui alors? Initialement: Paul de Tarse, bien sûr, le réel fondateur du christianisme actuel.

Cette sélection succincte est éloquente, elle montre au moins une chose: que Dieu ne peut être à l’origine de ces contradictions ou monstruosités. Dieu est bien au-dessus de toutes ces choses qui lui sont attribuées. Ce ne sont pas les paroles de Dieu.

SPÉCIAL TÉMOINS DE JÉHOVAH

Questions spécifiques à demander aux Témoins de Jéhovah quand ils viennent chez vous.
La plupart des réfutations susmentionnées peuvent être opposées aux Témoins de Jéhovah. Il faut savoir, en résumé, qu’ils ne croient pas en la Trinité ni en l’Incarnation (divinité de Jésus), n’idolâtre pas la croix, récusent le culte de Marie, la célébration des fêtes de Pâques, Noël, la croyance en l’enfer. Ils croient en un royaume harmonieux de Dieu sur Terre, qui commencera au retour de Jésus (a), et qui sera pour ceux seuls qui ont eu la foi en lui.
Ces gens sont très actifs, bien formées et rompus aux discussions religieuses. Ils sont cependant très courtois et calmes, aussi nous leur devons le même respect. Sans déroger à ce principe, une fois qu’ils auront fini leur exposé habituel, pour changer, posez-leur ces questions en guise “d’entrée” [dans la plupart des cas, ils ne resteront pas pour “le plat principal”]:
Pour vous, quel est le nom de Dieu? Jéhovah, dira-t-il.
D’où provient ce nom? De la Sainte Bible, répondra-t-il.
Pouvez-vous me montrer une Bible où on peut lire Jéhovah?
Mis à part leurs propres bibles (Témoins de Jéhovah), aucune Bible ne contient ce nom! Ils vous diront que les autres chrétiens ont sciemment changé le nom de Dieu, que de toute façon à l’origine c’était bien Jéhovah.
Ils vous parleront peut-être du tétragramme YHWH du texte hébreu original, qui voudrait dire Jéhovah.
Demandez-leur alors s’ils peuvent y retrouver le mot Jéhovah? Même en y ajoutant des voyelles, vous n’obtiendrez jamais Jéhovah à partir de YHWH!
Ensuite continuez: puisque vous dites que les autres chrétiens ont changé le nom de Dieu, votre seigneur Jésus ne peut faire cela, lui.
Puis, demandez à vos visiteurs chrétiens s’ils se souviennent, dans l’évangile de Matthieu (27/46), qui donc leur seigneur Jésus implora lorsqu’il fut sur la croix.
“ Jésus (a) s’écria d’une voix forte: Eli, Eli, lama sabachtani ?
C’est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné”
[Prononcez bien “Eli” avec l’accent sémitique soit: “Éllaï”]
Eli, Eli, lama sabachtani - Eli, Eli, lama sabachtani: retenez ça.
Et posez-leur la question à savoir si ces mots, de leur seigneur Jésus (a), sonnent comme “Jéhovah, Jéhovah”? Ou “Abba, Abba” (Père, Père, en hébreu)?
Honnêtement, ils devraient dire non, sauf s’ils sont sourds. Ensuite, demandez-leur si l’invocation de Jésus (a) ne ressemble pas plus à : “Allâh, Allâh” ? Et observez leur réaction. s’ils sont honnêtes, ils ne pourront qu’être que de votre avis. Et à eux d’en tirer les conclusions. [nous musulmans, nous rejetons la crucifixion de Jésus (a), nous avons juste utilisé leurs propres arguments contre eux].

Mais il en est qui diront que ce n’est qu’un qualificatif variant d’une langue à l’autre ( ils esquivent là!).
Ah bon! Si son nom est donc relatif cette fois.
Alors pourquoi vous démarquez-vous des autres chrétiens en vous appelant Témoins de Jéhovah?
Non, non, non, nous musulmans, nous préférons être témoin d’Allâh.
Et continuez donc.
Si les autres chrétiens ont modifié le nom de Dieu dans leur Bible. Elle n’est donc plus la Parole de Dieu.
La vôtre est la Parole de Dieu, n’est-ce pas?
Vous conviendrez avec eux que les paroles de Dieu sont empreintes d’une sagesse morale à notre intention, nous, Ses pauvres créatures et que bien sûr, elles sont exemptes de contradictions ou d’immoralités. Bien sûr.
Alors vous enchaînez avec la liste précédente et vous aurez de fortes chances de ne plus jamais les revoir frappé à vos portes.

En conclusion de ce chapitre, notons qu’il ne convient pas de tomber dans l’excès, ni d’inciter à la haine, malgré les énormités qu’ils imputent à Allah.
Et Allah dans le Coran nous met en garde contre certaines réductions simplistes et faciles - S5V8: “Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes.” Car il est probable que la plupart de ces “imperfections” fussent involontaires, écrits par des gens peut-être sincères mais humains, ou sont des produits de mauvaises traductions ou de scribes zélés: faiblesses caractéristiques d’œuvres humaines, rédigées longtemps après les faits. Les auteurs des livres de la Bible - les vrais - étaient sans doute de véritables croyants dont les écrits ont manifestement été corrompus par la suite. Ils ne sont donc pas responsables des dogmes chrétiens hérétiques adoptés au 3è et 4è siècle. Tout comme les apôtres (compagnons de Jésus) ne peuvent être tenus pour responsables des innombrables déviations apportées aux enseignements de Jésus (a) par le fameux Paul de Tarse, véritable fondateur de ce christianisme que l’on connaît de nos jours. Mais, ce ne sont plus là les enseignements de ce noble messager de Dieu Jésus Christ (a).
Il faut aussi savoir que le monde chrétien était profondément divisé à ses débuts, et ce n’est en effet qu’en 325 que l’empereur Constantin, soucieux de l’unité de son empire, convoqua un conseil d’évêques à un Concile (de Nicée). Alors le détournement historique du message du Christ fut officialisé, après deux mois de débat. L’on a alors voté la Trinité et la divinisation de Jésus (a), défini la Parole de Dieu en canonisant quatre évangiles sur plusieurs dizaines, symbolisé le Christ par la croix, etc. C’est ensuite que commença la persécution de ceux qu’on a appelé “hérétiques” parce qu’ils refusaient certains dogmes votés (l’Incarnation, la Trinité etc...). Charité chrétienne.
Donnons-leur plutôt cette invitation extraite du Saint-Coran, pour les ramener à la raison, pour les ramener vers les vrais enseignements de Jésus (a). En leur rappelant que le Coran est le seul livre religieux à la surface de la terre à clamer et l’attribut prophétique de Jésus(a) et ses miracles.

“Dis: Ö Gens du Livre!
Venez à une parole commune entre vous et nous:
Que nous n’adorons que Dieu;
Que nous ne Lui associons rien;
Que nul parmi nous ne se donne de Seigneur;
En dehors de Dieu.
Et s’ils se détournent, dites-leur:
Témoignez que nous sommes (vraiment) soumis (en Islam)”


Coran S3V64

À la lumière de ce 1er chapitre et de ce que vous lirez au 2è, beaucoup hurleront que ce n’est pas bien de s’attaquer ainsi au Christianisme (surtout au sein de la fille aînée de l’Église, qui nous accueille).

D’abord la France est un état laïc et nous sommes français; et à ce titre notre culte doit cesser d’être calomnié. Ensuite si vous relisez objectivement, vous conviendrez qu’il ne s’agit pas d’attaque, mais de défense et de dénonciation à titre préventif.
Notre but, loin d’être offensif, est purement défensif et préventif. Cependant, il nous est loisible d’organiser la défense de notre foi comme bon nous semble, tant qu’on ne tombe ni dans l’excès, ni dans la démesure ou la calomnie. Certes oui, cela est condamnable. Mais l’on ne peut nous opposer, à nous, ce qui pour les chrétiens est “acceptable”: quelle logique, sinon celle de la compromission, ferait qu’eux puissent écrire et dire n’importe quelles inepties ou invraisemblances sur nos croyances, tandis que nous serions condamnés à justifier notre foi ? Nous ne faisons ici, ni plus mais ni moins qu’eux.
En défendant l’intégrité de notre foi, nous sommes peut-être railleurs envers leur méthode mais non polémistes. Rien, mais RIEN n’a été entrepris ici qui n’ait d’équivalent chez eux dans leur attaque contre l’Islam. Croyez le bien. Ils ont “analysé” nos croyances pour y démontrer les faiblesses. Nous réfutons ces “faiblesses” par le raisonnement, et révélons les résultats de nos analyses sur ce qui, dans leurs croyances, défient la logique; puis prévenons les musulmans contre leurs propagandes. Chacun est ensuite libre de prendre parti. Cela dit, aux candidats à la condamnation sans appel de la présente étude, veuillez S.V.P lire et méditer longuement ces versets du Saint Coran:

S5V51 (ceux qui prennent le parti des infidèles deviennent des leurs) et surtout S9V24 (si les conforts et avantages de ce monde vous sont plus chers qu’Allah et son prophète, “alors ATTENDEZ”. Attendre quoi selon vous? Vaines promesses? Dieu a t-il jamais annoncé en vain?)

Avant d’aborder le deuxième chapitre, souvenons-nous, pour continuer les descriptions des attaques contre l’Islam, qu’il y avait une quatrième catégorie de musulmans qui n’avaient jamais eu de contact avec les différents prédicateurs chrétiens. Et qu’à première vue, on pourrait les croire à l’abri. Il s’agit en fait de nous tous, de notre famille, notre femme Fatima, nos enfants Mohammed, Ibrahim et Khatidjah. Familles musulmanes classiques quoi!
Voyons ça.

Suite page suivant

N.O.M 1 :

 « L’Islam en ligne de Mire ? (2/3)»

 

Partager cet article

Repost 0
Ribaat Ribaat - dans ISLAM OU NOUVEL ORDRE MONDIAL

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche