DEPUIS JANVIER 2010 N.O.M 14 : « Le Pape Noir et les Jésuites, Initiateurs du Nouvel Ordre Mondial » (1/6) - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 21:15

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux

N.O.M 14 :

« Le Pape Noir et les Jésuites, Initiateurs du Nouvel Ordre Mondial »

(1/6)

 Nouvel Ordre Mondial Taghout Injustice

----------o LE NOUVEL ORDRE MONDIAL OU TAGHOUT MONDIAL o----------

LIVRE 3

Ribaat 1433H-1434H

1er Edition Aout 2012

2ème Edition Décembre 2012

3ème Edition Mars 2013

4ème Edition Octobre 2013

- Le Livre le plus Important sur les Jésuites et leur Nouvel Ordre Mondial -

Les Jésuites ou « La compagnie de Jésus » (Jésus -paix sur lui- et bien sur innocent de leur plan machiavélique) représente à l’heure actuel l’ennemi numéro deux de l’humanité après Satan (Iblis le mauvais djinn Lapidé), en effet les hauts degrés des Jésuites ont pour religion le Luciféranisme absolue dans toute son horreur dégradante, conformément au Hadith Prophétique et au Majestueux Coran qui expliquent que les démons sont de deux sortes : hommes et djinns.

Nous les dénonçons pour le Lecteur doué de raison dans l’assemblage des preuves, les vérités viennent d’Allah le Dieu Unique, les erreurs viennent de nous-mêmes.

PARTIE 1 SUR 6

 

SOMMAIRE

1) Introduction.

2) Comprendre l’État de la Cité du Vatican.

3) Le Symbole « IHS » des Jésuites Décrypté.

4) Et le Vatican ?

5) L’Ordre des Jésuites Occulte et le Pape Noir.

6) Ouvrage « VATICAN ASSASSIN » d'Eric PHELPS.

7) Catacombes Secret, Sacrifices d’Enfants au Vatican, et l’Organisation des Illuminati. 

8) Les Illuminati Démasqués ! Témoignage d’une ancienne initiée.

9) Pièces de Monnaies Allemande et Vatican: La Connexion Jésuite avec l’Oeil qui voit Tout et Satan :

  a) La Connexion Jésuite avec l’Oeil qui voit Tout. 

  b) La Connexion Jésuite avec Satan.

10) Sites Anti-Franc-maçonneries Cyber-attaqués par l’Italie.

11) Rome, la grande prostituée, dans la Bible : Apocalypse 17.

12) Ce que dit le Coran : Parole d’Allah, le Dieu Unique !


 

  1/ Introduction

« Les Jésuites sont une organisation militaire, pas un ordre religieux. Leur chef est un général d'armée, pas le père abbé d'un monastère simple. Et le but de cette organisation est le pouvoir - le pouvoir dans son exercice le plus despotique - pouvoir absolu, pouvoir universel, le pouvoir de contrôler le monde par la volonté d'un seul homme » [ie, le Pape Noir, le Supérieur Général des Jésuites].

 

Napoléon Ier (c.-à-Napoléon Bonaparte, 1769-1821; empereur disait :

« Jésuitisme est le plus absolu des despotismes [sic] - et en même temps le plus grand et le plus énorme des abus ... »

 

Voltaire disait :

"Si l'on veut bien y faire attention, la religion catholique apostolique et romaine est, dans toutes ses cérémonies et tous ses dogmes, l'opposé de la religion de Jésus."

Alphonse de la Martine disait :

" Je n'aime pas l'Institut des Jésuites. Élevé dans leur sein, je savais discerner, dès cette époque, l'esprit de séduction, d'orgueil et de domination qui se cache, ou qui se révèle dans leur politique, et qui, en immolant chaque membre au corps et en confondant ce corpus avec la religion, se substitue habilement à Dieu et aspire à donner à une secte surannée le gouvernement des consciences et la monarchie universelle de la conscience humaine. "  

L'ancien Prêtre du Vatican, Gérard Bouffard :

« L’homme connu sous le nom de Pape noir contrôle toutes les décisions majeures faites par le Pape (Blanc) et contrôle alternativement les Illuminati »

 

« Les Jésuites sont en définitive les véritables dirigeants du Nouvel Ordre Mondial… dans le but d'apporter un gouvernement fasciste mondial et une religion mondiale basée sur le Satanisme et la religion Luciférienne. »

 Le prêtre Jésuite Malachi Martin :

« Combien de fois ai-je prévenu et averti que Satan entrerait dans les plus hautes sphères de la hiérarchie de Rome. Le Troisième Secret, mon enfant, c'est que Satan entrera dans l’Eglise de mon Fils. »- Notre-Dame des Roses, le 13 mai 1978

 

« QUICONQUE CONNAIT L'ETAT DES AFFAIRES AU VATICAN AU COURS DES 35 DERNIERES ANNEES EST BIEN CONSCIENT QUE LE PRINCE DES TENEBRES A POSSEDE ET POSSEDE ENCORE SES SUBSTITUTS DANS LA COUR DE SAINT-PIERRE, A ROME ». Dans l'article « The Fatima Crusader »

Svali ex-Illuminati des USA :

"Tout cela ramène au Vatican et tous nos leaders (Illuminati) prennent leurs ordres de marche de Rome. Ce n'est pas de la fiction. Je le sais parce que j'ai vécu cela pendant beaucoup d'années."

William Schnoebelen ex-Satanique, ex-Illuminati, ex-Franc-maçons :

« Le Vatican est maudit, l’Église pervertie ! », « …devenu le refuge des démons, le repère de tout esprit impur et des démons » (…) « Le pourrissement et les scandales vont tout simplement continuer jusqu’à ce que l’avènement de l’Antéchrist vienne remplacer cette ère indécente ». 

Greg Szymanski Journaliste Indépendant :

« …En clair, ce groupe qui manipule la politique mondiale depuis quatre siècles a pour nom « COMPAGNIE DE JESUS ». C’est en réalité une société secrète dissimulée sous l’apparence d’une congrégation de prêtres… »

« …La « Compagnie de Jésus » est la société secrète la plus structurée et sans doute la plus active sur la terre… »

Eric PHELPS auteur d'un ouvrage Historique : « VATICAN ASSASSIN » : 

 « …Les jésuites, eux, sont une armée. Ce sont des soldats. Ils sont sous serment. Lorsque vous recevez l'enseignement du 4° degré, on vous donne les Instructions Secrètes. Selon un autre gentleman, il existe un degré au-delà du quatrième, qui relève du Luciféranisme absolu…. »

 

Le Prophète Mohammed (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit à propos des démons:

Abou Darda -qu’Allâh l’agrée- dit : « Le Messager d’Allah -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallâm- se leva et nous l'entendîmes dire : "Je demande à Allah de me protéger contre toi". Et puis il dit trois fois : "Je te maudis comme Allah l'a fait". Et puis il tendit sa main comme s'il allait se saisir de quelque chose. Au sortir de la prière, nous dîmes : "ô Messager d’Allah ! Nous t'avons entendu dire dans ta prière quelque chose que nous ne t'avions jamais entendu dire et nous t'avons vu tendre ta main ! ?" - "l'ennemi d’Allah, Iblis (Satan), a apporté une flamme et voulu me brûler le visage avec. C'est pourquoi j'ai dit trois fois : je demande à Allah de me protéger contre toi. Et j'ai dis trois fois : je te maudis comme Allah l'a fait de manière parfaite. Il n'a pas reculé jusqu'à la troisième reprise. Et puis j'ai voulu me saisir de lui. Au nom de Allah, n'eût été la prière de notre frère Salomon, il aurait passé le matin attaché de sorte que les enfants de Médine eussent pu en faire un jouet". » [Rapporté par Mouslim n° 834 et an-Nasâi n° 1200]

D'après Abou Said al-Khoudri -qu’Allâh l’agrée- rapporte : « Le Messager de Allah -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallâm- se leva et dirigea devant lui la prière du matin. Quand il se mit à réciter, il buta à des difficultés. Et puis, au sortir de sa prière, il dit : "Si vous m'aviez vu avec Iblis (Satan)! J'ai tendu ma main et l'ai étranglé au point de ressentir la fraîcheur de sa salive entre mon pouce et mon index. N'eût été la prière de mon frère Salomon, il aurait passé la matinée attaché à un pilier de la mosquée de sorte que les enfants de Médine en auraient fait un jouet. Si l'un de vous peut empêcher que l'on passe entre lui et la direction de La Mecque (quand il prie) qu'il le fasse. » [Rapporté par Ahmad n°11354]

Le Prophète Jésus -paix sur lui- dit dans L’Evangile de Mathieu :

« Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. » Mt 7.21-24

Le Dieu Unique sans image, sans forme sur terre vous dit aussi dans votre Bible :

 « Je suis le premier et je suis le dernier, et hors moi il n’y a point de Dieu. » Es 44.6

 « Tu ne feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. » Ex 20. 4

« Maudit soit l’homme qui fait une image taillée ou une image en fonte, abomination de l’Eternel… » Dt 27. 15

Jésus dit dans l’Evangile de Barnabé véritable apôtre du monothéisme pur :

«Je te loue, Ô notre Dieu unique! Toi qui n'as pas eu de commencement et qui n'auras pas de fin. Toi qui, par ta miséricorde, donnas origine à tout et qui par ta justice, donneras à tout une fin! Toi qui n'as aucune ressemblance avec l'homme, car, dans ton immense bonté, tu ne connais ni mouvement, ni accident. Aie pitié de nous, parce que tu nous as crées et que nous sommes l'œuvre de tes mains!» CHAPITRE 83 EVANGILE DE BARNABE APOTRE DE JESUS  

Et Notre Créateur Tout-Miséricordieux, Allah le Dieu Unique dit dans Son Dernier Livre qui confirme, corrige et abroge les anciennes écritures et clôture tout les témoignages cité plus hauts :

 « Ne vous ai-Je pas engagés, enfants d'Adam, à ne pas adorer le Diable? Car il est vraiment pour vous un ennemi déclaré, et [ne vous ai-Je pas engagés] à M'adorer? Voilà un chemin bien droit. Et il a très certainement égaré un grand nombre d'entre vous. Ne raisonniez-vous donc pas? » Coran : Sourate 36 Yasin, verset 60 à 62

 « Ainsi, à chaque prophète avons-Nous assigné un ennemi : des diables d'entre les hommes et les djinns, qui s'inspirent trompeusement les uns aux autres des paroles enjolivées. Si ton Seigneur avait voulu, ils ne l'auraient pas fait ; laisse-les donc avec ce qu'ils inventent » [Coran : Sourate 6 Al-Anam, verset 112]. 

« (Rappelle-leur) le moment où Allah dira (Au Jour de la Résurrection): ‹Ô Jésus, fils de Marie, est-ce toi qui as dit aux gens: ‹Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux divinités en dehors d'Allah?› Il dira: ‹Gloire et pureté à Toi! Il ne m'appartient pas de déclarer ce que je n'ai pas le droit de dire! Si je l'avais dit, Tu l'aurais su, certes. Tu sais ce qu'il y a en moi, et je ne sais pas ce qu'il y a en Toi. Tu es, en vérité, le grand connaisseur de tout ce qui est inconnu. Je ne leur ai dit que ce Tu m'avais commandé, (à savoir): ‹Adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur›. Et je fus témoin contre eux aussi longtemps que je fus parmi eux. Puis quand Tu m'as rappelé, c'est Toi qui fus leur observateur attentif. Et Tu es témoin de toute chose. » Coran : Sourate 5.verset 116 et 117 

Allah dit la Vérité

 

2/ Comprendre l’État de la Cité du Vatican

http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/europe/Vatican.htm

http://www.vaticanassassins.org

Commentaire Ribaat mars 2012/ mars 2013

INTRODUCTION

Ribaat : Avant l’arrivée du Dernier Khalifa (après sa chute en 1924) nommé Al-Madhi, le monde sera contrôlé par les chrétiens :

« Dans la période précédant Qiyamah, les chrétiens  contrôleront/gouverneront le monde. Les chrétiens atteindront Khyber. » (Hadith cité dans Bab-al-Qiyamah par Muhaddith Shah Rafee-ud-din).

Et voyez comment le Hadith et en parfait accord avec les trouvailles de nos contemporains Investigateur sur le Vatican : « la « Compagnie de Jésus »,…n'a jamais changé de cap, et a toujours visé l'établissement d'un Ordre Mondial sous l'autorité du Pape…. » Eric PHELPS Dans son ouvrage Historique « VATICAN ASSASSINS » 

« Les Jésuites sont une organisation militaire, pas un ordre religieux. Leur chef est un général d'armée, pas le père abbé d'un monastère simple. Et le but de cette organisation est le pouvoir - le pouvoir dans son exercice le plus despotique - pouvoir absolu, pouvoir universel, le pouvoir de contrôler le monde par la volonté d'un seul homme » (ie, le Pape Noir, le Supérieur Général des Jésuites).

 

Citation :

1/ VATICAN STATO DELLA CITTA DEL VATICANO

L-Etat-de-la-Cite-du-Vatican.jpg

Capitale: Cité du Vatican

Population: 860 habitants (1998)

Langue officielle pour l'État du Vatican: italien

Langue officielle pour l'Église catholique: latin

Groupes majoritaires: langues diverses (60 %)

Groupe minoritaire: italien (40 %)

Système politique: monarchie sacerdotale exerçant son autorité sur l’Église catholique (théocratie)

Articles constitutionnels (langue): aucune disposition linguistique

Lois linguistiques: aucune

2/ SITUATION GENERAL

Le Vatican constitue un petit État souverain appelé officiellement État de la Cité du Vatican. Sa superficie est de 0,44 km², ce qui en fait le plus petit État du monde. Celui-ci est totalement enclavé dans la ville de Rome et entouré de murs datant du Moyen Âge et de la Renaissance (voir l'illustration ci-dessous).

3/ LA CITE DU VATICAN

Cite-du-Vatican-entouree-d-un-mur.jpg

Ribaat :

 

Dans une fatwa affichée sur le site islamonline le 2 Décembre 2002, le cheik Al-Qaradhawi répond à la question d’un lecteur en se référant aux signes de la gloire de l’Islam à la Fin des Temps, mentionnés dans un Hadith [enseignement oral du Prophète Mohammed (paix et bénédiction d’Allah sur lui)] souvent cité : « …On posa au prophète Mohammed (paix et bénédiction d’Allah sur lui) la question suivante : ‘Quelle ville sera conquise en premier, Constantinople ou Romiyya ?’ Il répondit : ‘La ville d’Héraclès sera conquise en premier », c’est-à-dire Constantinople… Romiyya est la ville aujourd’hui appelée « Rome », capitale Italienne. La ville d’Héraclès [qui devint ensuite Constantinople] fut conquise en 1453 par Mohammed Ben Morad, jeune Ottoman de 23 ans connu sous le nom de Mohammed le Conquérant. L’autre ville, Romiyya, reste à conquérir, et nous espérons et croyons qu’elle sera conquise. Source : http://www.islamonline.net/fatwa/arabic/FatwaDisplay.asp?hFatwaID=2042

 

Extrait de l’article : « LE VATICAN RAPPORT 8 FINAL : « Prophétie de la Prise de Rome Selon les Savants Islamique ! »

http://le-nouvel-ordre-mondial-illuminati.over-blog.com/article-le-vatican-rapport-7-final-prophetie-de-la-prise-de-rome-par-les-musulmans-selon-les-savants-islamiques-64057831.html

Ribaat 1432H-1435H (1er Parution Janvier 2011, Mise à jour Mars 2012 / Avril 2013 / Octobre 2013/ Février 2014)

 


 

L’État de la Cité du Vatican a été créé en 1929 par les accords de Latran (conclus le 11 février entre le gouvernement italien de Mussolini et le pape Pie XI, après des années de conflit) pour assurer une base temporelle à la souveraineté spirituelle du chef de l’Église catholique. Outre la Cité, le Vatican proprement dit comprend aussi une douzaine d’édifices situés à Rome (Saint-Jean-de-Latran, Sainte-Marie-Majeure, Saint-Paul-hors-les-Murs, etc.) ou en dehors (Castel Gandolfo) auxquels la République italienne accorde le privilège d’extra-territorialité. Les édifices que la Cité du Vatican ont été conçus par les artistes et architectes les plus renommés de la Renaissance italienne, le plus imposant restant sans contredit la basilique Saint-Pierre, qui surplombe l'immense place Saint-Pierre.

Le Saint-Siège désigne le gouvernement de l’Église catholique, c’est-à-dire le pape et ceux qui l'assistent (la Curie romaine); les ambassadeurs sont nommés «près le Saint-Siège», car les relations diplomatiques sont assurées par le Saint-Siège, non par l’État du Vatican. Le pape y exerce un pouvoir absolu, à l’exemple des monarchies régnantes des XVIIe et XVIIIe siècles — à la différence près qu’il s’agit d’une théocratie —, mais il peut déléguer son pouvoir exécutif à un gouverneur nommé, qui dépend directement de lui. En fait, le pape est le «souverain pontife».

Par ailleurs, l’État de la Cité du Vatican est un ensemble immobilier dont la propriété est cédée au pape (le Saint-Siège) pour une durée illimitée. Cette souveraineté reconnue au Saint-Siège par l'État italien est un privilège — un «cadeau de Mussolini», dit-on — destiné à faciliter l'activité de l'Église catholique (cf. l’article 2 du traité de Latran de 1929). L'État de la Cité du Vatican est le dernier État indépendant, à ce jour, à ne pas être membre de l'ONU.

4/ SITUATION DEMOLINGUISTIQUE

La population du Vatican était estimée à 860 habitants en 1998, dont environ 60 % de non-Italiens et 40 % d’Italiens. Il n'existe pas de véritable «nationalité vaticane», bien que le tiers des personnes ait acquis une sorte de «pseudo-citoyenneté vaticane», laquelle est temporaire et, en se superposant à la nationalité véritable des individus, correspond à l'exercice d'une fonction: d’abord des diplomates, puis des cardinaux, des prélats et d’autres ecclésiastiques, sans oublier les gardes suisses et certaines autres personnes nommées par le pape; ces individus ne paient aucun impôt au Vatican. En raison de la présence du Saint-Siège, on compte à Rome plus de 80 évêques, une quarantaine de cardinaux et plus de 5000 prêtres en résidence permanente.

Tous ces gens parlent diverses langues, mais l’italien demeure la langue de communication (véhiculaire) la plus courante du fait que le Vatican est situé à Rome, la capitale de la République italienne.

5/ LA POLITIQUE LINGUISTIQUE

L’État de la Cité du Vatican ne dispose d’aucun texte juridique concernant la ou les langues officielles. Dans les faits, l’italien a le statut de langue officielle de l’État de la Cité du Vatican, mais le latin demeure la langue officielle de l’Église catholique, alors que le français conserve le privilège de langue officielle dans les communications avec certains organismes internationaux.

6/ L’ADMINISTRATION

La Cité du Vatican ne dispose pas de services publics (électricité, eau, gaz, collecte des ordures ménagères, etc.) auprès de la population, car elle utilise ceux de l'État italien. Tous les textes officiels de l’État du Vatican sont donc rédigés et diffusés en italien. Quant à l’administration courante de l’Église catholique, elle est confiée à la Curie romaine (le gouvernement de l’Église), qui fonctionne généralement en italien, bien que certains prélats puissent communiquer, sur une base provisoire, en latin, lorsqu’ils ignorent l’italien. La langue des forces de sécurité reste l’italien, même si les quelque 100 gardes suisses qui assurent la sécurité du Vatican parlent l’allemand entre eux, voire le suisse-allemand (ou Schweizerdeutsch); tout le personnel est d’origine suisse-allemande, y compris les religieuses qui préparent les repas de la cantine, ainsi que l'aumônier. Mais la centaine de policiers du Corps de vigilance du Vatican utilisent l’italien, car la surveillance de la place Saint-Pierre est assurée par la police italienne.

7/ L’EGLISE ET L’EMPLOI DES LANGUES

Dans les communications internationales, l’État du Vatican a choisi le français comme langue véhiculaire à l’Organisation des Nations unies (ONU), l’Unesco, la Conférence pour la sécurité et la coopération en Europe (CSCE), l'Agence internationale de l'énergie atomique, la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, etc. Rappelons que le Vatican peut signer et ratifier des conventions internationales pour manifester l'appui de son autorité morale et encourager ainsi les autres États à y adhérer.

Le latin est demeuré la langue officielle et universelle des écrits diffusés par l’Église catholique et le Saint-Siège. C’est pourquoi les textes officiels (actes pontificaux, lettres apostoliques, encycliques, bénédictions urbi et orbi, bulles, etc.) sont tous rédigés en latin. Cependant, ils sont ensuite traduits en plusieurs langues nationales, mais il revient généralement aux conférences épiscopales nationales d'adapter les textes officiels latins dans les langues des pays où elles sont installées. Comme le Vatican dispose d'un puissant appareil de diffusion de l’information (Ribaat : instruments de propagande), le plurilinguisme est devenu la règle pour communiquer avec les catholiques du monde entier, que ce soit pour Radio-Vaticana (ou Radio-Vatican), le journal officiel L’Osservatore Romano, le Vatican sur Internet, etc.

Le quotidien du Vatican, L’Osservatore Romano (soit «L’Observateur romain»), est un journal politico-religieux publié pour la première fois le 1er juillet 1861 (Ribaat : Après la création de la compagnie de jésus (les jésuites) initiateur du N.O.M. En effet pour la politique du N.O.M il faut bien une propagande, comme la monté d’Hitler dans la jeunesse allemande). Il a toujours été diffusé en italien, mais des éditions hebdomadaires du dimanche sont publiées avec le même logo (L’Osservatore Romano) en français (1949), en anglais (1968), en espagnol (1969), en portugais (1970) et en allemand (1971); une édition mensuelle en polonais est diffusée depuis 1980. La diffusion actuelle dépasse les 70 000 exemplaires en tenant compte des 32 éditions hebdomadaires en cinq langues étrangères.

Le Vatican dispose d’autres structures d’information, notamment le Bureau de presse du Saint-Siège qui publie chaque jour des informations et des documents officiels du Saint-Siège auprès d’environ 200 journalistes italiens et étrangers accrédités. La langue de base est l’italien, mais des services sont offerts en anglais, en espagnol et en français. Généralement, les textes sont publiés dans leur langue de rédaction respective et dans les traductions disponibles.

Radio-Vatican (Radio-Vaticana) émet sur ondes courtes en différentes langues du monde. Par exemple, la chaîne I de Radio-Vatican diffuse ses émissions régulières en italien, en anglais et en français; la chaîne II diffuse ses programmes en portugais, en espagnol et allemand. Pour le reste de l’Europe et en Amérique, Radio-Vatican offre des émissions dans les langues suivantes: croate, tchèque, slovaque, polonais, hongrois, slovène, arabe, espéranto, arménien, russe, ukrainien, biélorusse, lituanien, letton, albanais, bulgare et roumain. Les programmes pour l’Asie et l'Afrique sont offerts en arabe, hindi, tamoul, malayalam, swahili, amharique, français, anglais, portugais, espagnol, chinois, japonais, vietnamien et somali. Au total, Radio-Vatican diffuse dans plus de 35 langues à travers le monde.

Pour ce qui est de la télévision, le Centro Televisivo Vaticano ou Centre de télévision du Vatican (CTV) a été institué en 1983; depuis le mois de novembre 1996, il est devenu un organisme associé de plein droit au Saint-Siège. Sur demande des différentes chaînes de télévision du monde, le CTV peut acheminer le signal, via satellite, dans les cinq continents et distribue les images-vidéos aux agences et aux télévisions qui en font la demande. Le CTV assure également la retransmission, dans le monde entier, du magasine hebdomadaire Octava Dies, d'une durée de 25 minutes. Cette diffusion est réalisée à travers les chaînes catholiques italiennes et l’agence américaine APTN (Associated Press Television News). On la trouve également dans les langues italienne et anglaise sur le site Internet du Vatican.

Bref, la politique linguistique de l’État de la Cité du Vatican et du Saint-Siège en est une de pragmatisme et de multilinguisme. En fait, l’Église catholique a conservé son latin traditionnel comme langue officielle qui sert d’avantage de langue de relais (ou véhiculaire) pour la traduction vers d’autres langues que d’une véritable langue officielle qui, de toute façon, n’est plus parlée naturellement par aucun citoyen du monde. Depuis de nombreuses années, les services de traduction du Vatican sont réputés comme étant parmi les plus actifs du genre.

 


Ribaat : Vous avez tout les ingrédients réunis pour imposer un N.O.M dans l’esprit des gens amadoués: Le journal « L’Observateur romain », Le Bureau de presse du Saint-Siège, La Radio-Vatican, Le Centre de télévision du Vatican (CTV) avec son magasine hebdomadaire Octava Dies et Ses chaînes catholiques italiennes et l’agence américaine APTN (Associated Press Television News) et le Site Internet du Vatican sous couverture de l’État de la Cité du Vatican et du Saint-Siège. Leurs agents Illuminati et autres sectes ont pris cette habitude en particulier : « HOLLY WOOD show business Occulte »  

 

http://le-nouvel-ordre-mondial-illuminati.over-blog.com/article-holly-wood-show-business-occulte-1-2-49827235.html

 

3) Le Symbole « IHS » des Jésuites Décrypté

SamProduction (ou SamDivertissement)

Explication Vidéo : « l’Eglise de Satan »

Commentaire Ribaat juillet 2011, mise à jour avril 2012

http://www.dailymotion.com/video/xhcpdk_l-eglise-de-satan_news

 

Citation Vidéo SamProduction :

L-Embleme-de-l-Ordre-des-Jesuites-Occulte-2.jpg

« …Les Catholique croient que ces initiales ( IHS de l’Ordre des Jésuites Occulte) signifient en latin, Iesu  Homine Salvator : « Jésus sauveur des Hommes », un romain initié aux mystères babyloniens connaissaient lui aussi ces mêmes initiales gravées sur les offrandes rondes que l’on offrait à Isis (Divinité païenne d’Egypte Antique). Ces initiales sont :

Isis, Horus, Seth. La Trinités Egyptienne de la mère, de son enfant, et du père des dieux.

Les lettres IHS sont gravées sur les hosties que les fidèles (catholique) mettent en bouche.

La (sois disant) crucifixion est selon la doctrine de l’Eglise (Vatican Polythéistes) une œuvre de Miséricorde « aimée de Dieu », mais elle ne l’est pas pour Jésus (paix sur lui) qui à déclaré que c’est une œuvre du Diable (Evangile de Jean, Chapitre 8, verset 40-44). »

Fin Citation de la Vidéo SamProduction.

Explication Ribaat :

En effet, dans l’Evangile de Barnabé, Apôtre de Jésus (paix sur lui), déclare que c’est Juda le Traitre qui fut crucifié :

Chapitre 19 de l'évangile de Barnabé (Barnabas) 

Jésus soupira et ajouta : «Seigneur, comment cela se fait-il : j'en ai choisi douze et l'un d'eux est un démon? » A cette parole les disciples s'attristèrent. Alors celui qui écrivit ceci, interrogea secrètement Jésus en pleurant : «Maître, Satan ne me trompera-t-il? Serai-je donc réprouvé? » Jésus répondit : «Ne t'attriste pas, Barnabé, car ceux que Dieu a choisis avant la création du monde, ne périront pas! Réjouis-toi parce que ton nom est inscrit au livre de la vie.»

Extrait du Chapitre 221

« …Dieu m'a donné de vivre jusqu'aux approches de la fin du monde comme je vous l'ai dit. Je vous le dis, je ne suis pas mort; c'est le traître Judas qui est mort. Prenez garde, Satan fera tout pour vous tromper! Efforcez-vous donc d'être mes témoins partout en Israël et dans le monde entier, témoins de ce que vous avez entendu et vu!... »

Chapitre 215 de l'évangile de Barnabé 

Comme les soldats et Judas approchaient de l'endroit où se trouvait Jésus, celui-ci entendit venir beaucoup de monde. Il eu peur et se retira dans la maison. Les onze dormaient. Mais Dieu voyant le périple que courait son serviteur ordonna à Gabriel, Michel, Raphaël et Uriel, ses serviteurs, d'enlever Jésus du monde. Les saints anges vinrent et enlevèrent Jésus par la fenêtre qui fait face au midi. Ils l'emportèrent et le mirent au troisième ciel avec des anges, bénissant Dieu à jamais.

Chapitre 216 de l'évangile de Barnabé 

Judas fit irruption le premier dans la pièce d'où Jésus avait été enlevé et où dormaient les onze. Alors, l'admirable Dieu agit admirablement : Judas devint si semblable à Jésus par son langage et dans son visage que nous crûmes que c'était Jésus.
Judas, lui, nous ayant réveillés, cherchait où était le Maître. Mais, stupéfaits, nous répondîmes : "C'est toi, Seigneur, notre Maître! Nous as-tu oubliés ? " Mais il nous dit en souriant : "Etes-vous fous? Je suis Judas Iscariote."
Tandis qu'il parlait, la milice entra et on mit la main sur lui car il était en tout semblable à Jésus. Quant à nous, après avoir entendu les paroles de Judas et vu la foule des soldats, comme hors de nous-mêmes, nous nous enfuîmes. Jean qui dormait enveloppé d'un drap s'éveilla et s'enfuit. Comme un soldat l'avait saisi par le drap, il laissa le drap et se sauva nu, car Dieu avait exaucé la prière de Jésus et sauvé les onze du mal.

Chapitre 217 de l'évangile de Barnabé

Les soldats s'emparèrent de Judas et le ligotèrent non sans dérision car il niait la vérité qu'il était Jésus. Ils lui disaient en se moquant de lui : "Ne crains pas, Seigneur, nous sommes venu pour te faire roi d'Israël! Nous ne t'avons ligoté que parce que nous savons que tu refuses le royaume!" Judas répondit : "Avez-vous perdu la cervelle? Vous êtes venus prendre Jésus Nazaréen avec des armes et des lanternes comme un voleur et vous m'avez ligoté pour me faire roi, moi qui vous ai conduits ici!" Alors les soldats perdirent patience et à coups de poings et à coups de pieds ils commencèrent à rendre à Judas la monnaie de sa pièce et en furie, ils le conduisirent à Jérusalem.
De loin, Jean et Pierre suivaient les soldats. Ils affirmèrent à celui qui écrit qu'ils avaient vu tous les interrogatoires auxquels le pontife et le conseil des pharisiens réunis pour mettre à mort Jésus soumettaient Judas. Celui-ci débitait tant de folies qu'il faisait rire tout le monde, tous croyant qu'il était vraiment Jésus et qu'il faisait le fou par crainte de la mort. Les scribes lui mirent un bandeau sur les yeux et disaient en se moquant de lui : "Jésus, Prophète des Nazaréen, - car c'est ainsi qu'ils appelaient ceux qui croyaient à Jésus- , dis-nous qui t'a frappé!" Ils le souffletaient et lui crachaient au visage.
Le matin venu, le grand conseil des scribes et des anciens du peuple se réunit. Le pontife et les pharisiens cherchaient de faux témoins contre Judas, croyant que s'était Jésus. Ils ne trouvaient pas ce qu'ils cherchaient. Que dis-je, les pontifes croyaient que Judas était Jésus! mais tous les disciples et même celui qui écrit le croyaient. La pauvre vierge mère de Jésus, elle-même, le croyait, ainsi que ses parents et ses amis et la douleur de tous était incroyable! Vive Dieu, celui qui écrit avait oublié que Jésus lui avait dit qu'il serait enlevé de monde, qu'il souffrirait dans un autre et qu'il ne mourrait qu'aux approches de la fin de monde.
Aussi se rendit-il près de la croix avec la mère de Jésus et Jean.
Le pontife se fit amener Judas toujours ligoté et l'interrogea sur ses disciples et sa doctrine. Judas comme privé de sens ne répondit rien là-dessus. Aussi le pontife l'adjura-t-il par le Dieu vivant d'Israël de lui dire la vérité. Judas répondit : "Je vous ai dit que je suis Judas Iscariote qui vous ai promis de livrer Jésus de Nazareth entre vos mains, mais vous, je ne sais pas par quel artifice, vous êtes sortis de vous-mêmes! Vous voulez à tout prix que je sois Jésus!" Le pontife répondit : "Séducteur pervers, par ta doctrine et tes faux miracles tu as trompé tout Israël de la Galilée jusqu'ici à Jérusalem, et maintenant tu crois échapper au juste châtiment qui te revient en faisant le fou! Vive Dieu, tu n'échapperas pas!"
Cela dit, il ordonna à ses serviteurs de lui donner des soufflets et des coups de pieds pour lui faire recouvrer les esprits. Les serviteurs du pontife lui firent alors subir un traitement incroyable. Ils s'ingénièrent à trouver du nouveau pour faire plaisir au conseil. Ils l'habillèrent en jongleur et lui donnèrent tant de coups de poings et de coups de pieds qu'il aurait fait pitié aux Cananéens s'ils l'avaient vu ainsi. Mais les pontifes, les pharisiens et les anciens du peuple avaient le cœur si endurci contre Jésus qu'ils prenaient plaisir à voir Judas traité de cette manière en croyant qu'il était vraiment Jésus.
Puis, toujours ligoté, ils l'emmenèrent chez les gouverneurs. Or celui-ci aimait Jésus en secret. Persuadé que Judas était Jésus, il le fit entrer dans sa chambre et lui demanda pour quelle raison les pontifes et le peuple le livraient entre ses mains. Judas répondit : "Si je te dis la vérité, tu ne me croiras pas car tu es sans doute trompé comme le sont les pontifes et les pharisiens." Croyant qu'il voulait parler de la loi, le gouverneur répondit : "Ne sais-tu pas que je ne suis pas juif et que ce sont les pontifes et les anciens de ton peuple qui t'ont livré entre mes mains? dis-nous donc la vérité pour que je fasse ce qui est juste, car j'ai le pouvoir de te libérer ou de te donner la mort." Judas répondit : "Seigneur, crois-moi, si tu me donnes la mort, tu feras un grand péché car tu tuera un innocent. En effet je suis Judas Iscariote et non pas Jésus. Lui, c'est un magicien. Il m'a transformé ainsi par son artifice.
Le gouverneur s'étonna fort en l'entendant; aussi cherchait-il à le libérer. Il sortit dehors et dit en souriant : "De deux choses, il y en a au moins une pour laquelle il n'est pas digne de mort, mais plutôt la compassion. Il prétend - dit le gouverneur- qu'il n'est pas Jésus, mais un certain Judas qui guida la milice pour prendre Jésus. Et il dit que Jésus de Galilée l'a ainsi transformé par son art magique. Si c'est vrai, ce serait un grand péché de le tuer, puisqu'il serait innocent. Mais si c'est Jésus et qu'il le nie, il a certainement perdu l'esprit et il serait impie de tuer un fou!". Les pontifes, les anciens du peuple ainsi que les scribes et les pharisiens s'écrièrent avec force : "C'est Jésus de Nazareth que nous connaissons, car si ce n'était pas ce malfaiteur, nous ne l'aurions pas livré entre vos mains. Et il n'est pas fou non plus, mais plutôt fourbe; il cherche à échapper de nos main par cet artifice; mais la sédition qu'il fomenterait en s'enfuyant, serait pire que la première!" Pour se débarrasser de ce cas, Pilate - c'était le nom du gouverneur- dit : "Il est Galiléen. Or Hérode est roi de Galilée et il ne m'appartient pas de juger ce cas. Emmenez-le donc chez Hérode!"
Ils conduisirent alors Judas chez Hérode. Depuis longtemps celui-ci souhaitait que Jésus vienne chez lui; mais Jésus ne l'avais jamais voulu car Hérode était païen et adorer les dieux faux et menteurs, vivant à la manière des nations impures. Chez lui, Hérode interrogea Judas sur beaucoup de sujets, mais Judas y répondait hors de propos en niant qu'il était Jésus. Alors Hérode se moqua de lui avec toute sa cour et le fit habiller de blanc comme on habille les fous. Puis il le renvoya à Pilate en lui disant : "Ne soit pas injuste envers le peuple d'Israël !" Hérode écrivit cela parce que les pontifes, les scribes et les pharisiens lui avaient donné une bonne somme d'argent.
L'ayant pris par un serviteur d'Hérode, le gouverneur feignit de vouloir libérer Judas, lui aussi pour gagner de l'argent. Il le fit flageller par ses serviteurs qui furent payés par les scribes pour le faire tuer sous le fouet.
Mais Dieu qui avait décrété ce qui devait arriver garda Judas pour la croix afin qu'il reçoive cette horrible mort qu'il avait vendue à d'autres. Il ne laissa pas mourir Judas sous le fouet, bien que les soldats le flagellèrent tant que son corps pleuvait du sang. Puis par moquerie, ils l'habillèrent d'une vielle robe de pourpre en disant : "Il convient d'habiller notre nouveau roi et de le couronner." Ils prirent des épines et firent une couronne semblable à celle d'or et de pierres précieuses que les rois portent sur la tête. Ils placèrent cette couronne d'épines sur la tête de judas, lui mirent dans la main un roseau en guise de sceptre et ils le firent asseoir en un lieu élevé. Les soldats venaient devant lui, s'inclinaient par moquerie et le saluaient comme "Roi des Juifs!" Ils étendaient la main pour recevoir des cadeaux puisque les nouveaux rois ont coutume d'en donner. Mais comme ils ne recevaient rien, ils frappaient Judas en disant : "Comment es-tu couronné, roi fou, si tu veux ni payer tes soldats ni tes serviteurs?"
Les pontifes, les scribes et les pharisiens voyant que Judas ne mourait pas sous le fouet et craignant que Pilate ne le laissât libre, donnèrent de l'argent au gouverneur. L'ayant reçu, celui-ci livra Judas aux scribes et pharisiens comme méritant la mort. Avec lui, ils condamnèrent deux voleurs à mourir en croix.
Ils l'emmenèrent au mont Calvaire où on suspendait les malfaiteurs. Là, ils le crucifièrent nu pour que la moquerie soit plus grande. Judas ne faisait vraiment autre que crier : "Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné, car le malfaiteur a fuit et moi je suis tué à tort ? "
En vérité, je le dis, sa voix, son visage et sa personne ressemblaient tellement à Jésus que ses disciples et ses fidèles, croyaient tout à fait que c'était Jésus. Certains d'entre eux s'éloignèrent de la doctrine de Jésus, en croyant qu'il était faux Prophète et qu'il avait opéré ses miracles grâce à la magie. Jésus en effet avait dit qu'il ne mourrait qu’aux approches de la fin du monde et qu'à ce moment là il serait enlevé du monde.
Mais ceux qui demeurèrent fermes dans sa doctrine étaient si affligés de douleur en voyant mourir celui qui lui ressemblait qu'ils ne se rappelaient pas ce qu'il avait dit. Aussi en compagnie de la mère de Jésus, allèrent-ils au mont Calvaire. Ils se tinrent non seulement présents à mort de Judas, en pleurant toujours, mais encore par l'intermédiaire de Nicodème et de Joseph d'Arimathie, ils réclamèrent au gouverneur le corps de Judas pour l'ensevelir. Ils l'enlevèrent de la croix en un tel deuil que certainement personne ne le croirait, et l'ayant enveloppé avec cent livres de parfum précieux, ils l'ensevelirent dans le monument neuf de Joseph.

Chapitre 219 de l'évangile de Barnabé

Le jour où parut de décret du pontife, la vierge revint à Jérusalem avec celui qui écrit, ainsi qu'avec Jacques et Jean. Aussi, comme elle craignait Dieu. elle ordonna à ceux qui habitaient avec elle d'oublier son fils quoiqu'elle sut que le décret du pontife était injuste.
Comment chacun fit-il? Dieu qui connaît les coeurs des hommes sait qu'avec la mère de Jésus nous nous consumions entre la douleur de la mort de Judas, que nous croyions être Jésus notre maître, et le désir de le voir ressuscité.
Aussi les anges gardiens de la vierge Marie montèrent-ils au troisième ciel où se tenait Jésus en compagnie des anges. Ils lui racontèrent tout et Jésus pria Dieu de lui donner le pouvoir de voir sa mère ainsi que ses disciples. Le Dieu miséricordieux ordonna alors aux quatre anges ses favoris, Gabriel, Michel, Raphaël et Uriel, de conduire Jésus chez sa mère et de l'y garder pendant trois jours de suite, ne le laissant voir qu'à ceux qui croyaient à sa doctrine.
Environné de splendeur, Jésus vint où la Vierge Marie demeurait avec ses deux soeurs ainsi qu'avec Marthe, Marie-Madeleine, Lazare, celui qui écrit et Jean, Jacques et Pierre. De crainte, ceux-ci tombèrent comme morts. Mais Jésus releva sa mère et les autres en disant : "Ne craignez pas, je suis Jésus! Ne pleurez pas, je suis vivant et non pas mort!" A la vue de Jésus, ils restèrent longtemps comme privés de sens, car ils croyaient sans aucun doute qu'il était mort.
Alors la Vierge dit en pleurant : "Maintenant, dis-moi, mon fils, pourquoi Dieu qui t'a donné le pouvoir de ressusciter les morts, t'a laissé mourir ainsi à la honte de tes parents et de tes amis, et à la honte de ta doctrine, de sorte que tous ceux qui t'aiment sont restés comme morts? "

Chapitre 220 de l'évangile de Barnabé

En embrassant sa mère, Jésus répondit : "Croyez-moi, mère : je vous le dis en vérité, je n'ai jamais été mort; Dieu m'a réservé jusqu'au approches de la fin du monde."
Ayant ainsi parlé, il pria les quartes anges de se manifester et de témoigner de la manière dont la chose s'était passée. Les anges se manifestèrent donc comme quatre soleils si resplendissants que, de crainte, tous tombèrent de crainte comme morts. Jésus donna alors quatre voiles aux anges pour qu'ils s'en couvrissent et que sa mère et ses compagnons puissent les voir et les entendre parler. Les ayant relevés, il les réconforta en disant : "Voici les ministres de Dieu : Gabriel qui annonces les secrets de Dieu, Michel qui combat les ennemis de Dieu, Raphaël qui reçoit les âmes de ceux qui meurent, Uriel qui, au dernier jour, appellera chacun au jugement dernier de Dieu.
Les quatre anges racontèrent alors à la vierge que Dieu avait envoyé chercher Jésus et qu'il avait transformé Judas pour qu'il reçoive la peine qu'il avait vendue à d'autres. Celui qui écrit dit alors : "Maître, m'est-il permis de t'interroger comme lorsque tu habitais parmi nous?" Jésus répondit : "pose les questions qui te plaisent, Barnabé, je te répondrai!" Celui qui écrit dis alors : "Maître, puisque Dieu est miséricordieux, pourquoi nous a-t-il tourmentés en nous faisant croire que tu ais mort? Ta mère t'a tellement pleuré qu'elle en a été tout près de mourir. Et pourquoi Dieu a-t-il laissé retomber sur toi, qui es saint de Dieu, l'infamie d'être tué parmi les voleurs sur le mont Calvaire?"
Jésus répondit : "Barnabé, crois-moi, Dieu punit tout péché, pour petit qu'il soit, par une grande peine, car il est offensé par le péché. Aussi, comme ma mère, mes fidèles et mes disciples m'aimaient un peu d'amour terrestre, le Dieu juste a voulu punir cet amour par la douleur présente, pour qu'il ne soit pas puni dans les flammes de l'enfer.
Quant à moi, je fus innocent dans le monde, mais comme les hommes m'ont appelé Dieu et fils de Dieu, Dieu a voulu pour que je ne sois pas raillé par les démons le jour du jugement, que les hommes me bafouent dans le monde par la mort de Judas en faisant croire à chacun que c'était moi qui était mort sur la croix. Aussi cette dérision durera-t-elle jusqu'à la venue de Muhammad, le Messager de Dieu. En venant dans le monde, il détrompera de cette tromperie tous ceux qui croiront à la loi de Dieu."
Puis Jésus ajouta : "Tu es juste, Seigneur notre Dieu, car à toi seul appartiennent honneur et gloire sans fin!"

Fin Citation Evangile de Barnabé

Puis le Dieu Unique, le Seigneur Allah, Notre Créateur Glorifié qui sauva Jésus (paix sur lui) du complot de ces Romains et Pharisiens juifs païens, innocentât Jésus de par le Noble Coran donné au Dernier Prophète Mohammed pour l’Humanité (paix et bénédiction d’Allah sur lui) qui est le dernier Livre Divin qui confirme, corrige, et abroge les anciennes écritures.

Allah le Très Miséricordieux :

« (Rappelle- toi) quand Allah dit: "Ô Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre, t’élever vers Moi, te débarrasser de ceux qui n'ont pas cru et mettre jusqu'au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui ne croient pas. Puis, c’est vers Moi que sera votre retour, et Je Jugerai, entre vous, ce sur quoi vous vous opposiez.» (Saint Coran, Sourate 3 verset 55).

L’évocation par Allah de la montée de Jésus constitue un démenti des juifs qui prétendent l’avoir tué. A quoi le Très Haut rétorque :

« (Nous les avons maudits) à cause de leur rupture de l'engagement, leur mécréance aux révélations d'Allah, leur meurtre injustifié des prophètes, et leur parole: "Nos cœurs sont (enveloppés) et imperméables". En réalité, c'est Allah qui a scellé leurs cœurs à cause de leur mécréance, car ils ne croyaient que très peu. Et à cause de leur mécréance et de l'énorme calomnie qu'ils prononcent contre Marie, et à cause de leur parole: "Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d'Allah"... Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié; mais ce n'était qu'un faux semblant! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l'incertitude: ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué, mais Allah l'a élevé vers Lui. Et Allah est Puissant et Sage. » (Saint Coran Sourate 4, verset 155 -158)

ALLAH DIT LA VERITE

Comme vous pouvez le lire, Jésus (paix sur lui) fut sauvé par le Tout Miséricordieux, que Allah à la meilleur des ruses, est que Mohammed (paix et bénédiction sur lui) dont sa venue a était prophétisé par le Prophète Jésus et d’autres avant lui (paix sur eux tous) dément la calomnie, le mensonge, la doctrine païenne de l’Eglise, sur la sois disant « crucifixion rédemptrice » imaginaire et associatrice qui est une œuvre de Satan.

Maintenant la question primordiale, après toutes ses preuves irréfutables est de savoir :

 

Croyez-vous en un dieu sanguinaire sans miséricorde demandant du sang innocent pour pardonner les péchés des hommes ?

OU

Croyez-vous en Allah Notre Créateur, Dieu Unique et Tout-Miséricordieux, qui aime pardonner, sans intermédiaire, et qui aime Sa créature (nous) plus qu’une mère aimant son enfant ?

 

Attention chers Lecteur attentifs doué de raison, l’un de ces choix mène en Enfer, l’autre au Paradis, Eternel.

Choisissez donc Judicieusement ! 

Lire l'évangile de Barnabé (télécharger) : 

http://islammedia.free.fr/livres/35_evangile_de_Barnabe.pdf

http://islammedia.free.fr/Pages/barnabe.html

http://www.aimer-jesus.com/evangile_barnabe_texte.php

 

4) Et le Vatican ?

Recherche sur les sociétés secrètes au 20 ème siècle, l’auteur a souhaité rester Anonyme.

Année 1993

Citation :

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, la plupart des monarchies avaient "sauté". Les Illuminati avaient accompli un parie de leur plan. Mais qu'en était-il du catholicisme ?

Un bref coup d'œil fait croire que 17 siècles de stabilité sont immuables mais à y regarder de plus près, il en va tout autrement.

Le service secret du Vatican était, depuis toujours, l'ORDRE DES JESUITES. Je vais décevoir ceux qui croient que les Jésuites n'ont été qu'une simple organisation religieuse de plus. Le serment d'initiation du 2ème degré exige la mort de tous les protestants et francs-maçons. Les Jésuites ont été, par exemple, l'instance qui a organisé les massacres des Huguenots et à qui on doit d'innombrables têtes décapitées chez les protestants et francs-maçons en Angleterre aux 16ème et 17ème siècles. L'ordre des Jésuites fut fondé en 1534 par Ignace de Loyola, qui était d'origine JUIVE, comme le furent les trois premiers généraux de l'ordre.

Le général des Jésuites (le chef) est si puissant qu'il est appelé le "PAPE NOIR". D'autres loges secrètes infiltrèrent en force l'Eglise catholique pendant la Deuxième Guerre mondiale. Ce fut le cas, entre autres, de l'OSS (le précurseur de la CIA), du MI6, des membres du "BLACK NOBILITY" italien, des francs-maçons et de la loge P2 (Propaganda Due) ; toutes ces loges étaient sous la protection du "Comité des 300". La loge "P2" est la loge franc-maçonnique la plus influente en Italie. La "GRANDE LOGE DU VATICAN" y est annexée, c'est elle qui fut à l’ origine du "Scandale P2" en 1976 lorsqu'une liste des membres de la loge fut produite au Vatican avec les noms et les dates d'entrée de 121 grands dignitaires ecclésiastiques avec, parmi eux, des cardinaux de la curie, des archevêques, des évêques, des prélats et des laïques. On fit une vraie chasse aux sorcières pour trouver ceux qui avaient publié cette liste au lieu de demander des comptes aux personnes citées sur cette liste. Tout commentaire est superflu.

Entre autres noms, celui du secrétaire d'Etat du cardinal Jean Villot, du ministre des Affaires étrangères du Vatican Agostino Casaroli, du cardinal Sebastiano Baggio, du cardinal Ugo Poletti et du chef de la banque du Vatican, l'évêque Paul Marcinkus. Les Illuminati soutiennent, comme nous avons pu le constater, les deux camps des nations en guerre. Ce fut de plus en plus évident à la fin de la Deuxième Guerre. Allen Dulles (chef de la CIA), par exemple, avait des rencontres secrètes avec le chef des SS Gehlen. On s'arrangea pour faire passer des officiers SS en Suisse sous le couvert de l'Eglise catholique. Quelques officiers SS prirent le titre de prêtres et furent conduits dans d'autres pays, surtout en Argentine, au Paraguay et aux Etats-Unis. Après la guerre, Gehlen reçut la mission de prendre en charge la "RADIO DE L'EUROPE LIBRE". Beaucoup de SS furent intégrés dans la CIA à cette même époque.

Un autre membre intéressant du "Comité des 300" fut Joseph Retinger (Ratzinger ?). (Ribaat : nommé Pape Benoit XVI successeur de Jean Paul II). La CIA lui apporta son soutien après la guerre afin qu'il puisse conclure des contrats avec le Vatican. Il gagna, entre autres, à sa cause la Dr Luigi Gedda, conseiller médical du pape Pie VII et dirigeant des activités catholiques. Grâce à lui, il réussit a consolider ses relations avec le pape Paul VI qui avait déjà collaboré auparavant avec l'OSS (Office of Strategic Services = Bureau des services stratégiques), organisation qui allait devenir, plus tard, la CIA.

Retinger rencontra aussi le prince Bernhard des Pays-Bas, le Premier ministre italien, Sir Collin Grubbin, directeur de la SOE (Special Operations Executive, service secret britannique) et le directeur de la CIA, le général Walter Bedell.

Le PRINCE BERNHARD était chez les SS avant la guerre et obtint, ensuite, un emploi à la I.G. Farben. Par la suite, son mariage le lia à la maison Orange-Nassau et il occupa un poste dans la compagnie Shell Oil. Le petit groupe de personnes citées ci-dessous se rencontra en mai 1954 à l'hôtel "De Bilderberg" à Oosterbeek, en Hollande, ce fut le noyau du groupe qui devait être connu, plus tard, sous le nom de "Bilderberger". Le prince Bernhard des Pays-Bas, membre du Comité des 300, fut le premier directeur des "Bilderberger"

Le cardinal Spellman fut une des personnes de la CIA qui eut une influence importante dans l'Eglise catholique. Spellman soutint, entre autres, la CIA lorsque celle-ci renversa la démocratie au Guatemala en 1954. Ce fut lui aussi qui introduisit le père Paul Marcinkus de Chicago auprès du pape. En 1971, Marcinkus devint archevêque et chef de la BANQUE DU VATICAN. Il développa aussi d'étroites relations avec Michele Sindona, membre de la loge franc-maçonnique P2, et avec Roberto Calvi. Le grand maître de la loge P2 était Licio Gelli. Calvi, chef de la BANQUE D'AMBROSIANO, aida le Vatican à transférer plus de 100 millions de dollars au mouvement "Solidarité" en Pologne. Il fut mêlé, plus tard, au grand scandale de cette banque. En 1982, on trouva son corps suspendu au pont Blackfriars à Londres. Dans chacune de ses poches se trouvaient deux briques et ses jambes étaient garrottées en angle droit. C'était un meurtre rituel chez les francs-maçons. Mais les journaux passèrent outre ces détails. Sindona devint conseiller a la Banque du Vatican. La loge P2 avait de nombreuses relations avec le Vatican, l'Opus Dei et la CIA, et de ses membres occupèrent des postes élevés dans le gouvernement italien.

En janvier 1966, le magazine "Look" publiait cet article :"Comment les Juifs réussirent à modifier la pensée de l'Eglise catholique". On y décrit avec force détails les négociations secrètes entre la loge juive B'NAI B'RITH et le cardinal Bea, représentant de l'Eglise catholique. Le Vatican est probablement la plus riche organisation du monde. Une grande partie de son capital se trouve dans les banques Rothschild. Il ne fait aucun doute que le Vatican fut repris au cours des années par le "Comité des 300", ce qui explique les fréquentes visites de Bush, Gorbatchev et d'autres chefs d'Etat chez le pape. (108)

Et ces exemples ne montrent que la pointe de l' "iceberg-Vatican". Un autre exemple : celui de l'assassinat du pape Jean XXIII. L'annonce de sa mort parue par erreur un jour trop tôt dans le quotidien mexicain "El Informador", publié par la grande loge des francs-maçons de l'ouest du Mexique (l'annonce fut publiée le 3 juin 1963, pape Jean mourut le 3 juin 1963 à 19h49). (109)

Un livre intéressant à ce sujet : "Im Namen Golles" (Au nom de Dieu) de David A. Yallop. Le PAPE JEAN PAUL II a, lui aussi, un passé intéressant et digne d'être mentionné. William Cooper qui a travaillé douze ans pour la "Naval Intelligence" (service secret de la Navy) écrit dans son livre "Behold a Pale Horse" qu'il aurait travaillé pendant la Deuxième Guerre en Allemagne pour I. G. Farben à la production du gaz pour les chambres à gaz des camps de concentration. A la fin de la guerre, de peur d'être exécuté pour avoir collaboré à des crimes de guerre, il se serait enfui en Pologne sous la protection de l'Eglise catholique. Il y serait resté et aurait eu une carrière semblable à celle d'Eisenhower, si ce n'est que cela dura un peu plus longtemps avant qu'il ne soit élu cardinal Wojtyla et qu'il ne devienne pape. (110)

Il remercia aussitôt ses amis en levant le 27 novembre 1983 l'excommunication de tous les francs-maçons, notifiée dans le "Codex luris Canonici". Le pape actuel connaît intimement le langage secret franc-maçonnique, la "poignée de main des francs-maçons" (une pression de la main particulière qui permet aux initiés de se reconnaître entre eux) mais aussi son discours lors d'une audience le 15 septembre 1982 en sont des preuves "manifestes" : A propos de la mort du président libanais Gemayel, il parlait de Jérusalem, la ville de Dieu. Il dit mot à mot : "Jérusalem

peut devenir aussi "la cité de l'homme" (City of man)". La "cité de l'homme" est un mot-clé des Illuminati pour la dictature mondiale.

 

Le 18 avril 1983, le pape reçut toute la "COMMISSION TRILATERALE" c.-à-d. environ 200 personnes, pour une audience. (111) Cette organisation secrète fut fondée en juin 1973 par David Rockefeller et Zbigniew Brzezinski puisque les organisations établies, comme l'ONU ou d'autres, mettaient trop de temps à instaurer le "gouvernement mondial". La commission trilatérale, organisation élitaire, a pour but de réunir en un seul groupement les géants les plus éminents de l'industrie et de l'économie, donc des nations trilatérales - des Etats-Unis, du Japon et de l'Europe de l'Ouest - pour créer de force et une fois pour toutes le "Nouvel Ordre Mondial".

Elle offre à l'élite venant d'horizons divers de la franc-maçonnerie la possibilité d'une collaboration secrète à l'échelle mondiale. Elle doit aussi permettre aux "Bilderberger" d'élargir leur influence en leur donnant une base politique plus large. La plupart des membres européens ont, depuis longtemps, des contacts avec les Rockefeller. La Commission trilatérale se compose de 200 membres environ qui sont, contrairement aux membres de Bilderberger, permanants.

Vous pouvez bien imaginer que le PAPE JEAN PAUL II n'a pas invité tous ces gens pour une tasse de thé.  

Anonyme, 1993

Note :

(107) Manfred Adler : "Die Freimaurer und der Vatikan", Verlag Claus P. Clausen, Lippstadt Johannes Rothkranz : "Die vereinten Religionen der Welt im antichristlichen Weltstaat" Verlag Anton Schmid, Durach Johannes Rothkranz : "Die geplante Weltdemokratie in der City of Man" Verlag Anton Schmid, Durach Dieter Rüggeburg : "Christentum und Atheismus im Vergleich zu Okkultismus und Magic", ISBN 3-921338-12-3 Dieter Rüggeburg : "Geheimpolitik, der Fahrplan zur Weltherrschaft" 

(108) Herbert G. Dorsey III : "The Secret History of the New World Order", p. 28 

(109) "El Informador", 4 juin 1963 "Glaubensnachrichten", décembre 1992 Norbert Hormuth, Postfach 810408, 8500 Nürnberg 81, tél. : 0911-7905867 

(110) William Cooper : "Beyond a Pale Horse" Herbert G. Dorsey III : "The Secret History of the New World Order", p. 29 

(111) Rothkranz : "Die vereinten Religionen der Welt im antichristlichen Weltstaat", p. 231 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Ribaat Ribaat - dans ISLAM OU NOUVEL ORDRE MONDIAL

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche