DEPUIS JANVIER 2010 N.O.M 28 : « Les Jeux Olympiques d’origine Occulte et Mythologique » - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 07:18

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux

N.O.M 28 :

« Les Jeux Olympiques d’origine Occulte et Mythologique »

 Nouvel Ordre Mondial Taghout Injustice

----------o LE NOUVEL ORDRE MONDIAL OU TAGHOUT MONDIAL o----------

Recherche Internaute Investigateur, commentaire Ribaat 1433H / mai 2012

 

 

LES JEUX OLYMPIQUES

Les Jeux Olympiques actuels sont tout aussi occultes que les Jeux Olympiques de la Grèce antique. Ils permettent également de dépasser les barrières culturelles et linguistiques, ce qui est un atout de taille pour les planificateurs du nouvel ordre mondial. Cependant, ils n'ont lieu que tous les quatre ans. D'autres compétitions sportives internationales jouent un rôle comparable comme le football. C'est un véritable bombardement quotidien qui modifie nos échelles de valeurs ! Le sport n'est pas une petite affaire ; il prépare le monde à l'unification politique, économique, et religieuse de demain.

Jeux-Olymplique-dedie-a-l-Idole-zeus.jpg

Les premiers jeux ont été organisées en l'honneur du dieu grec Zeus le "roi des dieux". C'étaient les "Jeux Olympiques", une célébration religieuse païenne qui se tenait au pied du Mont Olympe, la "demeure des dieux". Seuls les hommes étaient autorisés à participer. Toute la symbolique est basée autour de la mythologie grecque et du culte païen de leurs dieux. De 776 avant Jésus-Christ jusqu'à l'an 393 de notre ère, ces jeux eurent lieu tous les quatre ans et connurent une immense popularité : de 40.000 à 60.000 spectateurs se rassemblaient à Olympie. Lors de l'ouverture des Jeux, les prêtres immolaient des bœufs dans l'espoir d'obtenir la faveur des dieux. Les efforts des athlètes étaient également considérés comme une offrande aux divinités païennes, car on ne pratiquait pas le sport pour lui-même : il était, par définition, un acte religieux.

Hostile aux pratiques païennes, l'empereur romain Théodose mit fin aux Jeux Olympiques en 393. A la suite des efforts persévérants d'un français, Pierre de Coubertin, ces Jeux furent rétablis en 1896. Pour cet ancien élève des JESUITES, le sport était une véritable religion : il estimait que ces "Jeux Olympiques" modernes seraient une gloire pour toute l'humanité et un facteur d'unité entre nations.

DES JEUX OCCULTES

Dans l'antiquité, les Jeux Olympiques étaient un facteur d'unité au sein de la civilisation grecque. Quant aux Jeux Olympiques actuels, ils sont un puissant instrument de promotion du "NOUVEL ORDRE MONDIAL". Les Jeux Olympiques modernes ne sont pas moins religieux que ne l'étaient les Jeux de l'Antiquité. Le "serment olympique" prend encore à témoin les dieux grecs. L'hymne olympique glorifie ces mêmes dieux ainsi que l'effort humain. Le CULTE SOLAIRE subsiste dans le rituel de la torche olympique, qu'on allume encore pendant une cérémonie païenne sur le mont Olympe, en concentrant les rayons du soleil au moyen de miroirs paraboliques. Jamais encore on n'avait idolâtré autant de vedettes internationales pour leurs prouesses physiques, sans tenir le moindre compte de leurs dispositions morales. Jamais encore des nations en aussi grand nombre n'avaient acclamé le mirage de l'unité planétaire.

Les trois symboles olympiques relèvent de la spiritualité païenne. Ce sont les anneaux olympiques, la flamme, et la colombe. Il est intéressant de remarquer que le chiffre trois a une valeur toute particulière pour le païen, et qu'il fait même l'objet d'un culte. Elizabeth Van Buren explique dans son ouvrage "The Secret of the Illuminati" que ce chiffre représente la TRINITE, composée du Père, de la Mère, et du Fils.

LES ANNEAUX

Les anneaux olympiques symbolisaient une des épreuves de gymnastique ; mais ce sont, en fait, des cercles. Pour l'occultiste, le cercle représente le chiffre zéro, "symbole de l'infini, et d'un univers sans limites", selon Héléna Blavatsky, dans son ouvrage "Isis dévoilée". C'est aussi une représentation de l'éternité, et du bonheur de celui qui est "né de nouveau" grâce à ses propres efforts dans une discipline occulte : c'est ainsi que l'occultiste conçoit le salut. Pourquoi ces cercles sont-ils au nombre de cinq ? Pas seulement parce qu'il existe cinq continents. Le chiffre cinq représente l'étoile à cinq branches ou pentagramme. Wynn Westcott, dans son ouvrage "The Occult Power of Numbers" (Le pouvoir occulte des nombres) souligne que le cinq représente l'illumination spirituelle, qui permet d'unir le nombre pair (le deux) au nombre impair (le trois). Le but des Jeux Olympiques n'est-il pas, justement, d'unir tous les peuples de la terre, sans considération de race, de croyance, ni d'opinion politique ? De plus, ces cercles sont entrelacés, ce qui symbolise l'interdépendance de toutes les races du monde et constitue un autre thème essentiel de la pensée du Nouvel Age.

LA FLAMME

La flamme olympique est aussi un symbole occulte. Elle tire son origine de rites antiques et même de sacrifices humains (Ribaat : religion païen Zoroastre). Dans son ouvrage "The Spear of Destiny" (La lance de la destinée), Trevor Ravenscroft décrit le déroulement des rassemblements hitlériens dans les stades allemands. C'étaient des cérémonies occultes, des rituels satanistes qui se terminaient par une procession, dans laquelle les participants s'approchaient d'une flamme en tous points semblable à la flamme olympique, et s'inclinaient devant elle. La TORCHE est aussi un hommage à PERSEPHONE la déesse des enfers. (Ribaat : cette statue idolâtre antique qui ne fait ni bien ni mal et dépend de l’entretien de ses adorateurs aveuglent, se trouve suspendu sur le sommet de la maison « blanche » de Washington DC la ville aux symboles satanique et antiques)

LA COLOMBE

La Colombe aussi est un symbole occulte. La colombe représentait les Energies Cosmiques issues du Centre Mystique du Cosmos. Là s'unissent les manifestations mystiques et scientifiques des Puissances Universelles. Dans les Mystères sacrés, la colombe représentait la deuxième personne de la Trinité ; elle était consacrée à la Déesse. Elle symbolisait la pureté, l'innocence, et aussi la Sagesse. Ainsi, la colombe olympique représente le culte de la déesse. Sous des formes manifestes ou voilées. La Colombe païenne joue également un autre rôle : elle porte l'hostie païenne de la terre jusque dans le ciel, où elle la dépose sur la pierre céleste de la pureté. Ensuite seulement, la Colombe se transforme en Phénix, cet oiseau qui s'immole dans le feu pour renaître de ses propres cendres. D'après les écrits des occultistes, la future monnaie universelle devrait s'appeler "LE PHENIX". Il est prévu d'en faire une monnaie électronique, avec suppression totale de la monnaie en espèces.

LES JEUX ET VENUS

Dans notre monde d'aujourd'hui, ces Jeux Olympiques ont lieu tous les 4 ans car les dates sont calculées selon les cycles de Vénus et de Neptune, mais principalement de VENUS. C'est ce que représente le drapeau Olympien. Au temps de Babylone, Vénus était symbolisée par le pentagramme d' ISHTAR, la déesse de l'amour et de la guerre. Elle était l'Etoile du matin et l'Etoile du soir. Chez les Mayas, Vénus déesse de la guerre portait le nom de KUKUKCAN et chez les Aztecs QUETZALCÔATL le serpent à plumes, et dans leur astrologie Vénus Etoile du matin était la base de leur calendrier TZOLKIN de 260 jours basé sur VENUS et le SOLEIL. Dans les sociétés secrètes elle est LUCIFER / BAPHOMET toujours symbolisée par un PENTACLE ou un PENTAGONE. Le Pentacle représente aussi l'homme nouveau, réaliser un Pentacle est également utilisé pour la protection en magie, mais un Pentacle cassé invite les DEMONS.

Pentacle-Lucifer-et-Mythologique.jpg

Historiquement, au cours du siècle dernier, chaque année bissextile le Soleil et Vénus se réunissent en Juin, en alternance avec le passage de Vénus devant le Soleil (conjonction inférieure) et de Venus passant derrière le Soleil (conjonction supérieure), l'origine des étoiles du matin du soir. Comme le matin et le soir s'alternent dans le cycle, nous avons 5 conjonctions Venus soleil tous les 4 ans le matin et le soir avec les étoiles en alternance dans la même partie du ciel à chaque cycle. Les cinq venus conjonctions, 3 le matin et le soir, 2 étoiles, et vice versa, servirent de modèle pour les 5 anneaux olympiques, les jeux étant tous les 4 ans.

Cercle-Olympique-Occulte.jpg

Les cercles olympiques et le cycle de Vénus

La conjonction d'une étoile du matin et du soir avec Neptune donne également un pentagramme avec une périodicité de 144 ans (ou 18 fois à 8 ans). La conjonction supérieur Soleil-Vénus avec Neptune de 1814 et 1822 correspondent à celles de 1958 et 1966. Le cas le plus spectaculaire de la rencontre de Vénus avec Neptune est une éclipse de Soleil le 12 Novembre 1966, lorsque cette conjonction près du Soleil a été photographié à haute altitude en totalité. Une série de pentagrammes peuvent donc être construits de manière à former un plus grand cycle sur une plus longue période ...

LE CULTE DES IDOLES

Nous retrouvons donc dans l'occultisme des Jeux Olympique toute la symbolique des sociétés secrètes, du culte des Illuminati, des Francs-maçons, des anciennes mythologies de Sumer et d'Egypte, avec le calendrier des cycles de Vénus, etc (Ribaat : Idem pour le Vatican et les Jésuites largement Démasqués dans ce Rapport précédent : « N.O.M 22 : « Vatican : Mythologies, Satanismes et Corruptions ») 

Aux Jeux Olympiques d'hiver de 1994 à Lillehammer en Norvège, la cérémonie d'ouverture se voulait le reflet de la "NOUVELLE SPIRITUALITE". Cette cérémonie mettait en scène les "VETTAS", c'est à dire des esprits associés aux vieux mythes scandinaves païens. Il y a, dit-on, des vettas bienveillants et des vettas malveillants, et mieux vaut se concilier leurs bonnes grâces ...

Deux ans et demi plus tard, 83.000 spectateurs se pressaient dans le grand stade olympique d'Atlanta pour la cérémonie d'ouverture des jeux d'été. Ils ont acclamé cinq "ESPRITS OLYMPIQUES" qu'on a vus émerger de la terre et s'élever : c'étaient des formes élancées aux reflets argentés, portant des "MASQUES SOLAIRES". Ces "esprits" se tordaient comme des SERPENTS, pendant qu'une chorale psalmodiait une invocation mystique destinée à convoquer et à unir "les cinq tribus de la planète". Les "cinq tribus" sont alors apparues. L'Europe était en bleu, l'Australie en vert, l'Asie en jaune, les Amériques en rouge, et l'Afrique en noir. Au rythme de la batterie de Mickey Hart, du groupe rock occulte "The Grateful Dead", les 500 acteurs se sont livrés à une danse frénétique avant de former les cinq anneaux olympiques entrelacés. Dans la procession qui a suivi, on avait prévu une place pour les chrétiens : ils étaient représentés par 28 grands mannequins rigides, endimanchés et sans vie, en route pour l'église… Mais l'aigle des Navajos, le grand symbole de la puissance céleste, et une déesse ailée, appelée "l'esprit du Sud", ont bien vite ramené le mouvement et la vie ; et la chorale d'entonner alors : "Alleluia ! Alleluia !" le célèbre Alleluia de Händel.

Deesse-serpent-jeux-olympique-Athenes-2004.jpg

La déesse serpent dans la cérémonie d'Athènes en 2004

Datant d'environ 1600 av. J-C, la déesse Serpent de la civilisation Minoan, a été découverte en 1903 par un archéologue britannique, sur l'île de Crète. La femme aux seins nus sera dans la cérémonie d'ouverture d'Athènes 2004 avec les autres dieux. (Idoles, divinités)

Une des stratégies les plus efficaces pour instaurer ce "MONDE UNI" est la mondialisation des événements sportifs, et les Jeux Olympiques sont le fer de lance de ce programme. Le sport élève les participants au-dessus des questions politiques et raciales ; il déchaîne de puissantes émotions, et fournit aux spectateurs, dans le monde entier, des occasions de communier dans un climat de grande ferveur. Si l'on veut promouvoir une cause (sans toutefois s'embarrasser de l'amour de la vérité) il est beaucoup plus efficace de susciter d'intenses émotions collectives que d'avancer des arguments rationnels, aussi inattaquables soient-ils. Le sport est bien autre chose qu'un divertissement ; il est une passion, un mode de vie. Pour les petits pays, les compétitions sportives sont l'occasion de se faire connaître et respecter dans le monde entier ; elles sont aussi un moyen de cultiver la fierté nationale. Beaucoup de peuples sont prêts à fermer les yeux sur les manquements de leur gouvernement sur le plan économique, s'ils estiment qu'il a fait le nécessaire pour que des champions nationaux ramènent des médailles.

(Ribaat : Le nationalisme est un shirk, œuvre du diable, c’est un système du Taghout pour éloigner les gens du monothéisme pur, sous gouvernance d’hommes et de femmes divinisés en législateur alors que le Seul à l’être est Allah le Dieu Unique qui Légalise ce qui est bon ou mauvais et un parfait code de vie pour l’homme sous l’Islam, ce qui est logique pour une créature Doué d’Intelligence qui sait réfléchir !)

Jeux-Olympique-London-Zion-2012-sioniste.jpg

London / Zion 2012

Cette unité-là se fonde sur le feu de paille des émotions fortes, sur les coups de cœur collectifs, et sur une fausse identification personnelle ou nationale à des idoles masculines ou féminines. En fait, après avoir été encensées et portées au pinacle, les jeunes vedettes deviennent souvent un véritable sacrifice humain offert aux "dieux du stade" et au mythe du "progrès" à la Darwin. Beaucoup subissent des dommages physiques à brève échéance, parce que l'organisme humain n'est pas fait pour améliorer encore et sans cesse ses performances, pour supporter autant de pressions afin de gagner un centième de seconde de plus, ici ou là… Les blessures se produisent à un rythme alarmant. D'autres encore sont détruits psychologiquement. Par ailleurs, quoiqu'on dise, beaucoup sont poussés à "se doper" en cachette ...

JEUX OLYMPIQUE ET NAZIS

Les Jeux de Berlin se déroulèrent dans une atmosphère de xénophobie et d'antisémitisme, Adolf Hitler voulant se servir de cet évènement pour faire la propagande du nazisme et des théories sur la supériorité de la race aryenne. Pour le régime du IIIe Reich, ces jeux devaient être l'occasion de prouver sa puissance et la « suprématie de la race aryenne », selon la terminologie nazie.

Torche-Olympique-Rite-Flamme-1936.jpg

Les nazis ont connu une très bonne propagande symbolique avec les jeux. Les organisateurs des Jeux de 1936 introduisent des innovations originales, comme la cérémonie de la flamme olympique. À midi le 20 Juillet 1936, deux semaines avant le début des Jeux de Berlin, une "grande prêtresse" grec et quatorze jeunes filles habillées dans des robes classiques dans le stade antique d'Olympie en Grèce.

La prêtresse utilise des miroirs paraboliques pour concentrer les rayons du soleil sur une baguette jusqu'à ce que le feu s'allume. Puis, pour la première fois, une torche a été également allumée.

La flamme olympique en provenance de Grèce a ensuite été porté par 3075 coureurs de relais, passé de la torche à la Torche (fabriquées en magnésium et chacune portant le logo du fabricant d'armes allemand Krupp) sans jamais éteindre le feu. Jusqu'à ce que finalement la dernière torche arriva au stade de Berlin et que le dernier porteur allume un énorme brasier devant le Führer. (Ribaat : La religion Zoroastre dans les mythes des jeux Olympique, un de plus, ses adorateurs antiques attisaient jour et nuit l’objet de leur adoration c'est-à-dire « le feu » de peur qu’il s’éteigne)

A l’instigation du Professeur Karl Diem qui imagina ce concept lors de la préparation des Jeux olympiques de 1916 qui durent finalement être repoussés à cause de la Première Guerre mondiale, la flamme olympique est introduite dans une cérémonie d'ouverture de Jeux olympiques. Ce fut aussi le premier grand événement retransmis en direct via la télévision.

Pendant le défilé des athlètes des 49 pays participants, certaines délégations nationales firent le salut olympique (qui ressemble au salut hitlérien), notamment la France et la Grèce. La délégation italienne fit bien entendu le salut romain, en tout point identique au salut hitlérien.

 


 

Ribaat : Voici le Logo Démasqué par les Doués d’Intelligences du Rituel des Jeux Olympique Mythologique Mythomane de Londre 2012 :

LES-JEUX-OLYMPIQUES-OCCULTE-ZION-SIONISTE.jpg

On n’y voit deux mascottes (idoles) qui ressemble à rien sauf qu’ils ont chacun un seul œil celui des Illuminati, ont n’y voit même sur la chose de gauche la pyramide et son œil au dessus du gros œil. Ensuite les 5 anneaux blancs idolâtrant le cycle de la planète Vénus, les planètes sont adorés dans la Mythologie Mythomane !

Enfin le fameux Logo London 2012 qui veut dire ZION, c'est-à-dire la partie SION OU SIONISTE et leur « protocole des sages de Sions », non pas été écrit par les sionistes comme beaucoup le croient, mais par LES JESUITES DU VATICAN auparavant dans le « Nouveau Testament de Satan » pour être porter par ADAM WEISHAUPT pour le contrôle du monde. 

N’oubliez pas que la secte Jésuite satanique clouer au VATICAN, Son Pape Noir et ses conseillers de la mort autour de lui sont les INITIATEUR DU NOUVEL ORDRE MONDIAL, est agit toujours par le truchement de TIERCES PERSONNES !

Nous imaginons la belle surprise, quand la ville de Rome sera Conquise par les musulmans à la Fin des Temps, selon le commandement d’Allah, Maitres des Evènements.

Allah est plus savant !

Partager cet article

Repost 0
Ribaat Ribaat - dans ISLAM OU NOUVEL ORDRE MONDIAL

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche