DEPUIS JANVIER 2010 N.O.M 50 : « Critiquer la religion revient à ne pas y croire » - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 19:48

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

N.O.M 50 :

« Critiquer la religion revient à ne pas y croire »

 Nouvel Ordre Mondial Taghout Injustice

----------o LE NOUVEL ORDRE MONDIAL OU TAGHOUT MONDIAL o----------

 Forum Al-Mourabitoun 

 Dr Jaafar Sh.Idris, Président de l'Université américaine d'enseignement par correspondance ouvert à tous.

28 Mars 2006

 

 

De nombreux ouvrages fictifs qui rabaissent l'Islam et ses fondements dévoilent l'incrédulité.

 

Depuis la publication des « Versets Sataniques » de Salman Rushdie, de nombreux écrivains modernes et des artistes du monde musulman ont essayé de publier des ouvrages dont le but principal était d'insulter et de se moquer de l'Islam. Tous ces ouvrages racontaient des histoires qui n'étaient basées ni sur des faits ni sur des critiques objectives.

 

Et quand des Musulmans venus de tous les milieux se sont opposés à cette manière de traiter leur religion, ces artistes les ont qualifiés d'anti-progressistes partisans de la haine et d'ignorants. Cet article explique que les religions et en particulier l'Islam, comportent une série spécifique de valeurs qui doivent être respectées et adoptées par les fidèles. S'ils ne le font pas, alors ils n'ont aucun droit de prétendre appartenir à cette religion. Une personne ne peut pas affirmer qu'elle croit en certains principes alors qu'elle est constamment en train de se moquer, de rabaisser et d'essayer par tous les moyens de les modifier ou de les détruire. Une telle personne correspond plutôt à une personne qui ne croit pas en ces principes.

 

Parmi nos frères et sœurs, il y en a certains qui veulent vivre avec un pied dans l'Islam, tout en gardant l'autre pied en dehors. Cette contradiction se voit clairement dans leur vie mais ils ignorent toute personne qui affirmerait leurs divergences. Leur comportement s'apparente à celui des orientaux : ils critiquent l'Islam et les Musulmans, ils ne respectent pas l'Islam et ils profitent de toutes les occasions pour rabaisser ceux qui se soumettent aux conseils d'Allah. Nous voyons donc des écrivains et des artistes exercer leur « droit » de critiquer les principes et les croyances et promouvoir l'abandon de ceux-ci. Ils ont l'air de croire qu'on ne peut pas être un écrivain ou un acteur moderne à moins d'exercer une liberté totale sur les valeurs et les normes.

 

Mais la différence entre ces faux Musulmans et leurs modèles occidentaux et que quand on dit à ces derniers qu'ils ne croient pas au Christianisme ou au Judaïsme, ils l'admettent et considèrent que c'est un fait. Quand aux premiers, ils frémissent et crient au scandale si on affirme que ce que leurs compagnons ou eux-mêmes ont écrit annule et va à l'encontre des principes de l'Islam. Ils veulent vivre avec la même liberté que les mécréants tout en vivant en paix et en ayant une bonne réputation dans la communauté dont ils refusent d'admettre les croyances et les principes qui font ses atouts. Ils veulent, comme n'importe quel hypocrite, se servir de l'Islam comme bouclier pour ensuite le détruire. Mais Allah ne les laissera jamais faire.

 

Quand ils se retrouvent face à ces dangers, dans leur vie personnelle et professionnelle, ils se transforment en prêcheur et rappellent à tous ceux qui les ont qualifiés de mécréants ce qu'Allah a dit :

 

 « Par la sagesse et le bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. »  CORAN : Sourate An-Nahl versets 16:125

 

C'est à peu près le seul verset qu'ils retiennent du livre d'Allah. Ils l'apprennent par cœur pour se protéger alors qu'ils en modifient le sens et l'utilisent peu importe le contexte. Oui, nous devons appeler les gens au sentier d'Allah. C'est un ordre clair quant aux objectifs et qui comporte des limites très nettes. Nous en déduisons que la manière d'appeler les gens doit être la meilleure. Mais nous n'en déduisons pas que d'appeler les gens avec sagesse et bonne exhortation signifie qu'il faille rendre les principes de cette religion vagues, détruire ses caractéristiques et reculer les limites qui la rendent différentes des autres jusqu'à ce qu'elle devienne malléable et imprécise dans ses débuts et ses fins. Cette religion n'aurait alors aucune différence avec les autres et donc il serait difficile de faire la différence entre une personne qui l'adopte et une personne qui la rejette. La religion d'Allah ne peut être celle-ci.

 

L'Islam est une religion révélée par Allah et basée sur de nombreux faits réels. Quiconque croit en ceux-ci est Musulman. Quiconque les déments en les rabaissant est mécréant. Pouvoir qualifier quelqu'un de mécréant est indispensable à l'identité de n'importe qu'elle religion. Une religion qui n'a pas de non-croyants n'en est pas une car elle n'a pas d'identité. Si une religion n'a pas d'identité et pas de caractéristiques alors comment peut-on faire la dawah avec sagesse et bonne exhortation ?

 

Le verset que ces imitateurs utilisent annule leur allégation et montre leur contradiction car il dit :

 

Appelle les gens au sentier de ton Seigneur

 

Le sentier d'Allah est la série et de mœurs que l'on retrouve dans Son Livre et dans la Sounnah de son Messager (paix et bénédiction d’Allah sur lui). Il s'agit d'appeler à l'Unicité d'Allah et à ne pas lui donner d'associés ; appeler à l'aimer et à le respecter comme Il est le seul à le mériter ; appeler à croire en Son Messager (paix et bénédiction d’Allah sur lui) et à le chérir et l'honorer ; appeler à croire que ce qu'Allah à révélé est la vérité sans aucun doute et que ce qu'Allah a ordonné ne comporte aucune injustice.

 

 « Et la parole de ton Seigneur s'est accomplie en toute vérité et équité »  CORAN : Sourate Al-Anam 6:115

 

Toute affirmation et action qui va à l'encontre de cela sont considérées comme Koufr (mécréance). Tous ceux qui les affirmeraient et qui les suivraient consciemment sont des mécréants et ont perdu la foi islamique, qu'ils soient écrivains, acteurs ou artistes et qu'ils aient fait la Chahada ou pas. Les imitateurs veulent se cacher avec leur koufr derrière leur littérature et leur art.

 

Quelques fois ils prétendent que nous n'avons pas compris leur propos et que nous n'avons pas considéré leur œuvre comme de la littérature. C'est ce que les gens qui défendent Salman Rushdie ont dit de son livre, « Les Versets Sataniques ». C'est ce que les gens qui défendent Hayder ont dit de son livre « A Feast for Sea Weeds ». D'autres affirment que les artistes ne devraient pas être jugés sur les même critères que qui que ce soit d'autre. Cela signifie qu'ils ont le droit, contrairement aux politiciens par exemple, de montrer leur koufr et d'appeler à l'impiété tant qu'ils présentent cela sous forme de littérature ou d'une manière artistique et tant que ce n'est pas eux qui prononcent directement les mots mais leur personnages dans leurs histoires ou leurs pièces de théâtre.

 

Alors je les félicite pour cette grave abomination, car tout ce qu'ils ont à faire pour éviter d'être impliquer c'est de laisser les personnages qu'ils créent prononcer toutes les injures et faire preuve d'indécence dans une de leurs histoires ou de leurs pièces de théâtre.

 

Qu'est ce que cela signifie ? Cela signifie t'il que toutes les œuvres d'art ne sont que des images sans contenus ? Est-ce juste ? Est-ce cela que font les critiques quand ils étudient une œuvre d'art ? Est-ce la seule chose que le marché de ces ouvrages demande ? Cela veut-il dire que si un écrivain très talentueux écrit une histoire dont le contenu affirme qu'il faille céder devant « Israël », ni les Palestiniens ni personne d'autre ne peut s'y opposer car c'est une œuvre d'art ? Où cela veut-il dire que les seuls contenus auxquels on ne peut s'opposer sont ceux qui se moquent de la religion d'Allah et qui rabaissent les Prophètes d'Allah ? Et si certaines personnes placent la beauté de l'art au-dessus de la vertu et des principes, ce n'est pas de cette manière qu'un Musulman guidé par le livre d'Allah voit les choses. Un vrai Musulman place la véracité et la vertu au sommet et il s'attaque aux mensonges et aux blasphèmes de toutes sortes. C'est pourquoi il juge un poème par son contenu et non pas par ses apparences.

 

Allah a dit :

 

« Et quant aux poètes, ce sont les égarés qui les suivent. Ne vois-tu pas qu'ils divaguent dans chaque vallée, et qu'ils disent ce qu'ils ne font pas ? A part ceux qui croient et font de bonnes œuvres, qui invoquent souvent le nom d'Allah et se défendent contre les torts qu'on leur fait. »  CORAN : Sourate As-Shuaraa 26:224-227

Partager cet article

Repost 0
Ribaat Ribaat - dans ISLAM OU NOUVEL ORDRE MONDIAL

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche