DEPUIS JANVIER 2010 N.O.M 57 : «1924 Chute du Khalifa : Exposé du Mécréant Kemal Ataturk 1/2» - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 10:10

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

N.O.M 57 :

«1924 Chute du Khalifa : Exposé du Mécréant Kemal Ataturk 1/2»

 Nouvel Ordre Mondial Taghout Injustice

----------o LE NOUVEL ORDRE MONDIAL OU TAGHOUT MONDIAL o----------

Livre 19

Ribaat 1434H

1er Edition Décembre 2012

2ème Edition Mai 2013

3ème Edition Novembre 2013

Après la chute du Khalifa en 1924, Le Mécréant Ataturk, pion de service de ses maitres d’occident arriérés, voulait effacer l’Islam de la Oummah par la laïcité luciférienne des nationaliste laïque, aujourd’hui la majorité des musulmans de Turquie et du monde n’ont pas oublié le Din d’Allah Dieu Unique, cependant les gouvernements hypocrites misent en place par l’occident arrogante pour diviser la Oummah reste toujours un problème à l’heure actuelle.

 

Pour comprendre ce complot en outre,voici des liens anglais : Que Allah récompense ceux qui traduiront un exposé en français !

 

Partie 1 sur 2

 

 

 

SOMMAIRE

- Introduction.

- L’Islam avant la chute du Khalifa :

  a) Témoignage de Voltaire.

  b) Témoignage de Montesquieu.

  c) Témoignage de Napoléon Bonaparte.

  d) Témoignage de Alphonse de Lamartine.

- Prophétie sur l’Islam.

- Chute du Khalifa en 1924 : Exposé du Mécréant Kemal Ataturk.

- Le Franc-maçon satanique Kemal Ataturk.

- Fin Misérable du Taghout Kemal Ataturk.

- La Traitrise de Sharif Hussain et sa descendances. 

- Exécutez la mission d’Oussama.

- Le Retour du Khalifah !

- Conclusion.

 


Introduction

 

Ribaat 1434H / Décembre 2012-Mai 2013-Novembre 2013

Re-Unifier-notre-Oummah-Islam.jpg

Ce Livre est d’une Haute importance, c’est en apprenant notre passé Islamique qu'ont peut reconstruire notre futur Oummah de nouveau Unis sous un Khalifa, jusqu'à la Prophétie du Second et Définitif Age d’or de l’Islam pour un monde à jamais meilleur à la venue du Dernier Khalifa Al-Madhi et la Descente de Jésus (paix sur eux) Prophétisé par le Prophète de l’humanité Mohammed (paix et bénédiction d’Allah sur lui) !

 

Donc la tyrannie généralisée de la Oummah, unique dans notre histoire, disparaitra à la venue de la Justice Planétaire sous l’Islam par les Lois Divine du Dieu Unique Allah Seigneur de l’Univers.

 

Ce n’est plus qu’une question de temps avant que les habitants du ciel et de la terre soient satisfait de cet évènement futur à tels point que la Baraqua d’Allah fera sortir de terre (dans le monde) ses Trésors cachés sous forme de Bloc d’Or et d’Argent, la pauvreté n’existera plus, les guerres déposeront leurs armes, et les peuples seront rassasiés (croyants et incroyants) souhaitant que les morts revivent pour profitaient et jouir de cette période à la fin des temps.

 

Mais quel serait donc les plaisirs et jouissance du Paradis pour les croyants dans ce cas au Jour de la Résurrection ?

 

Et quel serait la récompense pour les incroyants ?

 

L’Islam avant la chute du Khalifa

Ribaat 1434H / Décembre 2012,

Auparavant avant la chute du Khalifa en 1924, voici les témoignages d’hommes célèbres sur le système parfait d’Allah pour l’humanité : l’Islam. En effet, l’Islam est un code de vie (Din/religion) Parfait du Dieu Unique Allah pour le bonheur de l’homme, Sa créature préféré jusqu'à la fin des temps !

 

a) Témoignage de Voltaire.

 « La civilisation la Plus Florissante de l'Univers »

VOLTAIRE-SUR-L-ISLAM.jpg

VOLTAIRE (1694 - 1778) Ecrivain et philosophe Français 

 Au départ, Voltaire était très hostile à l’islam. La pièce théâtrale « Mahomet, ou le fanatisme » composée en 1742, était considérée comme le parfait exemple pour dépeindre le personnage du Prophète Mohammed (SBDL).

« Mahomet le fanatique, le cruel, le fourbe, et, à la honte des hommes, le grand, qui de garçon marchand devient prophète, législateur et monarque. » Recueil des Lettres de Voltaire (1739-41),

Goethe, qui avait traduit la pièce en allemand pour complaire à son maître, le prince Charles-Auguste de Weimar, parla de ce sujet à Napoléon qu’il rencontra à Erfut. L’Empereur rétorqua :

« Je n’aime pas cette pièce, c’est une caricature !

- Je suis de l’avis de Votre Majesté, j’ai fait ce travail à contre-cœur. Mais dans cette tragédie, dans ces tirades contre le fanatisme, ce n’est pas l’islam qui était visé, mais l’Église catholique.

- Les allusions, dit Napoléon, sont tellement voilées que cet impertinent a pu dédier son œuvre au pape… qui lui a donné sa bénédiction.» (1).

Mais au fur et à mesure, Voltaire va faire ses recherches personnelles et délaisser les vieux ouvrages sur les musulmans que propageait l’Eglise. Voltaire se détache des sources héritées du Moyen Âge et sa perspective change radicalement.

C’est en travaillant en véritable historien, sur son Charles XII, que Voltaire forgea ses idées sur le monde musulman et plus particulièrement sur les Ottomans. L’évolution de Voltaire sur l’islam arrive à son point culminant avec l’Examen important de milord Bolingbroke, ou le tombeau du fanatisme, intégré au Recueil nécessaire, en 1766. Dans cet écrit, il fustige sévèrement le christianisme et fait l’éloge du Prophète Mohammed (SBDL) qui établit un culte qui « était sans doute, plus sensé que le christianisme».

Voltaire accuse et attaque le christianisme qu’il considère comme « la plus ridicule, la plus absurde et la plus sanglante religion qui ait jamais infecté le monde. » (Lettre à Frédéric II, roi de Prusse, datée du 5 janvier 1767). Par contraste, il vante la doctrine musulmane pour sa grande simplicité : « Il n’y a qu’un Dieu et Mahomet est son prophète. »

« Chanoines, moines, curés même, dit Voltaire, si on vous imposait la loi de ne manger ni boire depuis quatre heures du matin jusqu’à dix heures du soir, pendant le mois de juillet, lorsque le carême arriverait dans ce temps ; si on vous défendait de jouer à aucun jeu de hasard sous peine de damnation ; si le vin vous était interdit sous la même peine ; s’il vous fallait faire un pèlerinage dans des déserts brûlants ; s’il vous était enjoint de donner au moins deux et demi pour cent de votre revenu aux pauvres ; si, accoutumés à jouir de dix-huit femmes, on vous en retranchait tout d’un coup quatre ; en bonne foi, oseriez-vous appeler cette religion sensuelle ? » Et la fin de son article est une leçon qui déteste et rejette la caricature : « Il faut combattre sans cesse. Quand on a détruit une erreur, il se trouve toujours quelqu’un qui la ressuscite.» (Dictionnaire philosophique 1764)

La dernière phase de Voltaire sur l’islam se situe entre 1768 et 1772. Il revient sur certaines de ses positions intransigeantes concernant le christianisme, sans renoncer à ses convictions dans l’enseignement de l’islam : « Sa religion est sage, sévère, chaste et humaine : sage puisqu’elle ne tombe pas dans la démence de donner à Dieu des associés, et qu’elle n’a point de mystère ; sévère puisqu’elle défend les jeux de hasard, le vin et les liqueurs fortes, et qu’elle ordonne la prière cinq fois par jour ; chaste, puisqu’elle réduit à quatre femmes ce nombre prodigieux d’épouses qui partageaient le lit de tous les princes de l’Orient ; humaine, puisqu’elle nous ordonne l’aumône, bien plus rigoureusement que le voyage de La Mecque. Ajoutez à tous ces caractères de vérité, la tolérance. »

Depuis 1742, date à laquelle Voltaire a présenté sa pièce de théâtre « Mahomet » à la Comédie française, le chemin parcouru est long. Ce jour-là, il attaquait « le fondateur de l’islam » pour montrer comment les religions ont été établies. Puis vingt-huit années plus tard, en 1770, il le défend pour soutenir que « d’autres peuples pouvaient penser mieux que les habitants de ce petit tas de boue que nous appelons Europe ».

« Il n’y a point de religion dans laquelle on n’ait recommandé l’aumône. La mahométane est la seule qui en ait fait un précepte légal, positif, indispensable. L’Alcoran [le Coran] ordonne de donner deux et demi pour cent de son revenu, soit en argent, soit en denrées. La prohibition de tous les jeux de hasard est peut-être la seule loi dont on ne peut trouver d’exemple dans aucune religion.

Toutes ces lois qui, à la polygamie près, sont si austères, et sa doctrine qui est si simple, attirèrent bientôt à la religion, le respect et la confiance. Le dogme surtout de l’unité d’un Dieu présenté sans mystère, et proportionné à l’intelligence humaine, rangea sous sa loi une foule de nations et, jusqu’à des nègres dans l’Afrique, et à des insulaires dans l’Océan indien.

Le peu que je viens de dire dément bien tout ce que nos historiens, nos déclamateurs et nos préjugés nous disent : mais la vérité doit les combattre.» (2)

« Le plus grand changement que l’opinion ait produit sur notre globe fut l’établissement de la religion de Mahomet. Ses musulmans, en moins d’un siècle, conquirent un empire plus vaste que l’empire romain. Cette révolution, si grande pour nous, n’est, à la vérité, que comme un atome qui a changé de place dans l’immensité des choses, et dans le nombre innombrable de mondes qui remplissent l’espace; mais c’est au moins un événement qu’on doit regarder comme une des roues de la machine de l’univers, et comme un effet nécessaire des lois éternelles et immuables: car peut-il arriver quelque chose qui n’ait été déterminé par le Maître de toutes choses? Rien n’est que ce qui doit être. » (3)

« Ce fut certainement un très grand homme, et qui forma de grands hommes. Il fallait qu’il fût martyr ou conquérant, il n’y avait pas de milieu. Il vainquit toujours, et toutes ses victoires furent remportées par le petit nombre sur le grand. Conquérant, législateur, monarque et pontife, il joua le plus grand rôle qu’on puisse jouer sur la terre aux yeux du commun des hommes. » (4)

« J’ai dit qu’on reconnut Mahomet pour un grand homme; rien n’est plus impie, dites-vous. Je vous répondrai que ce n’est pas ma faute si ce petit homme a changé la face d’une partie du monde, s’il a gagné des batailles contre des armées dix fois plus nombreuses que les siennes, s’il a fait trembler l’empire romain, s’il a donné les premiers coups à ce colosse que ses successeurs ont écrasé, et s’il a été législateur de l’Asie, de l’Afrique, et d’une partie de l’Europe. » (5)

(1) Jean Prieur, Muhammad, Prophète d’Orient et d’Occident, Éditions du Rocher, Paris 2003, p 215.

(2) Voltaire, Essai sur les mœurs, in Faruk Bilici, op. cit.

(3) « Remarque pour servir de supplément à l'Essais sur les Mœurs » (1763), dans Oeuvres complètes de Voltaire, Voltaire, éd. Moland, 1875, t. 24, chap. IX-De Mahomet, p. 588

(4) « Remarque pour servir de supplément à l'Essais sur les Mœurs » (1763), dans Oeuvres complètes de Voltaire,

(5) Voltaire a composé cette lettre en 1760 en réponse à la "Critique de l’Histoire universelle de M. de Voltaire, au sujet de Mahomet et du mahométisme"

b) Témoignage de Montesquieu.

MONTESQIEU-SUR-L-ISLAM.jpg 

MONTESQUIEU (1689 - 1755) Moraliste, penseur politique, philosophe et écrivain français des Lumières      

LETTRE Persane XXXIX.

HAGI IBBI AU JUIF BEN JOSUE,

PROSELYTE MAHOMETAN.

A Smyrne.

Il me semble, Ben Josué, qu'il y a toujours des signes éclatants qui préparent à la naissance des hommes extraordinaires; comme si la nature souffrait une espèce de crise, et que la puissance céleste ne produisît qu'avec effort.

Il n'y a rien de si merveilleux que la naissance de Mahomet. Dieu, qui par les décrets de sa providence avait résolu dès le commencement d'envoyer aux hommes ce grand prophète pour enchaîner Satan, créa une lumière deux mille ans avant Adam, qui, passant d'élu en élu, d'ancêtre en ancêtre de Mahomet, parvint enfin jusques à lui comme un témoignage authentique qu'il était descendu des patriarches.

Ce fut aussi à cause de ce même prophète que Dieu ne voulut pas qu'aucun enfant fût conçu, que la nature de la femme ne cessât d'être immonde, et que le membre viril ne fût livré à la circoncision.

Il vint au monde circoncis, et la joie parut sur son visage dès sa naissance; la terre trembla trois fois, comme si elle eût enfanté elle-même; toutes les idoles se prosternèrent; les trônes des rois furent renversés; Lucifer fut jeté au fond de la mer; et ce ne fut qu'après avoir nagé pendant quarante jours qu'il sortit de l'abîme, et s'enfuit sur le mont Cabès, d'où, avec une voix terrible, il appela les anges.

Cette nuit, Dieu posa un terme entre l'homme et la femme, qu'aucun d'eux ne pût passer. L'art des magiciens et nécromants se trouva sans vertu. On entendit une voix du ciel qui disait ces paroles: J'ai envoyé au monde mon ami fidèle.

Selon le témoignage d'Isben Aben, historien arabe, les générations des oiseaux, des nuées, des vents, et tous les escadrons des anges, se réunirent pour élever cet enfant, et se disputèrent cet avantage. Les oiseaux disaient dans leurs gazouillements qu'il était plus commode qu'ils l'élevassent, parce qu'ils pouvaient plus facilement rassembler plusieurs fruits de divers lieux. Les vents murmuraient, et disaient: C'est plutôt à nous, parce que nous pouvons lui apporter de tous les endroits les odeurs les plus agréables.

Non, non, disaient les nuées, non; c'est à nos soins qu'il sera confié, parce que nous lui ferons part à tous les instants de la fraîcheur des eaux. Là-dessus les anges indignés s'écriaient: Que nous restera-t-il donc à faire? Mais une voix du ciel fut entendue, qui termina toutes les disputes: Il ne sera point ôté d'entre les mains des mortels, parce que heureuses les mamelles qui l'allaiteront, et les mains qui le toucheront, et la maison qu'il habitera, et le lit où il reposera.

Après tant de témoignages si éclatants, mon cher Josué, il faut avoir un coeur de pierre pour ne pas croire sa sainte loi. Que pouvait faire davantage le ciel pour autoriser sa mission divine, à moins que de renverser la nature, et de faire périr les hommes mêmes qu'il voulait convaincre?

A Paris, le 20 de la lune de Rhégeb, 1713.

c) Témoignage de Napoléon Bonaparte.

NAPOLEON-BONAPARTE-SUR-L-ISLAM.jpg 

Napoléon Bonaparte Empereur des Français (1769-1821) a dit :

Sur le Judaïsme : « Moïse a reçu de Dieu, un message pour guider les hébreux sur le droit chemin. Mais conséquemment, ces derniers ont gardé pour eux-seuls les merveilleux enseignements de Moïse (p). Ils ont détourné ce message pour le confiner à “une race d’élus de Dieu”, au lieu d’en faire profiter le monde. »

Sur le Christianisme : Puis vint Jésus. Jésus a souligné une belle vérité sur Dieu. Il a dit que Dieu est Unique et que vous devez l’aimer de tout votre cœur, et aimer votre voisin comme vous même. Mais, après la mort (lire départ) de Jésus, un groupe de politiciens, de Rome, a vu dans cette religion, une possibilité de contrôler une masse importante de gens. Ils ont donc élevé Jésus au rang de Dieu, et partie de Dieu Lui-même. Ils ont ensuite donné à Dieu des partenaires. Ils étaient maintenant trois en un.

Sur l’Islam : -Puis enfin, à un certain moment de l’histoire, apparut un homme appelé “Mohamed”. Et cet homme a dit la même chose que Moïse, Jésus, et tous les autres prophètes : il n’y a qu’Un Dieu. C’était le message de l’Islam. L’Islam est la vraie religion.
Plus les gens liront et deviendront intelligent, plus ils se familiariseront avec la logique et le raisonnement. Ils abandonneront les idoles, ou les rituels qui supportent le polythéisme, et ils reconnaîtront qu’il n’y a qu’Un Dieu. Et par conséquent, j’espère que le moment ne tardera pas où l’Islam prédominera le monde, car il prédominera le monde.

« L’Islam attaque spécialement les idolâtres ; il n’y a pas d’autre dieu que Allah, et Mohammed est son Prophète ; voilà le fondement de la religion musulmane ; c’était le point le plus essentiel : consacrer la grande vérité annoncée par Moise et confirmée par Jésus (…) Il n’y a pas d’autre dieu que Allah et Mohammed et son Prophète(…) Je suis, moi, musulman unitaire et je glorifie le Prophète. (…) J’espère que le moment ne tardera pas ou je pourrai réunir tous les hommes sages et instruits du pays, et établir un régime uniforme, fondé sur les principes d’Al Coran qui sont les seuls vrais et qui peuvent seuls faire le bonheur des hommes »

Note de Mohammad Amine ALIBHAYE : les historiens qui parlent de cette conversion, la qualifie de stratégie égyptienne. Cependant il suffit de lire le “Journal inédit de Ste Hélène, de 1815 à 1818” du Gal Baron Gourgaud -2 tomes- Ed. Flammarion, pour se rendre compte que la persistance de l’Islam chez Napoléon, lors de son séjour final à Ste Hélène, ruinent totalement cette hypothèse. Car, là, nulle ambition ou stratégie politique ne dictaient alors sa conduite.

Source : « ISLAM 21 : « Conversion de Napoléon Bonaparte et témoignage (TEXTE) »

http://le-nouvel-ordre-mondial-illuminati.over-blog.com/article-islam-21-conversion-de-napoleon-bonaparte-et-temoignage-texte-101980626.html

d) Témoignage de Alphonse de Lamartine.

ALPHONSE-DE-LAMARTINE-SUR-L-ISLAM.jpg 

ALPHONSE DE LAMARTINE (1790 - 1869) Poète, écrivain, historien et un homme politique français       

 « Jamais un homme ne se proposa, volontairement ou involontairement, un but plus sublime, puisque ce but était surhumain : Saper les superstitions interposées entre la créature et le Créateur, rendre Dieu à l'homme et l'homme à Dieu, restaurer l'idée rationnelle et sainte de la divinité dans ce chaos de dieux matériels et défigurés de l'idolâtrie... Jamais homme n'accomplit en moins de temps une si immense et durable révolution dans le monde… »

« Si la grandeur du dessein, la petitesse des moyens, l'immensité du résultat sont les trois mesures du génie de l'homme, qui osera comparer humainement un grand homme de l'histoire moderne à Mahomet ? Les plus fameux n'ont remués que des armes, des lois, des empires; ils n'ont fondé, quand ils ont fondés quelque chose, que des puissances matérielles, écroulées souvent avant eux. Celui-là a remué des armées, des législations, des empires, des peuples, des dynasties, des millions d'hommes sur un tiers du globe habité ; mais il a remué, de plus, des idées, des croyances, des âmes. Il a fondé sur un Livre, dont chaque lettre est devenue une loi, une nationalité spirituelle qui englobe des peuples de toutes les langues et de toutes les races, et il a imprimé, pour caractère indélébile de cette nationalité musulmane, la haine des faux dieux et la passion du Dieu un et immatériel...

Philosophe, orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d'idées, restaurateur de dogmes rationnels, d'un culte sans images, fondateur de vingt empires terrestres et d'un empire spirituel, voilà Mahomet. À toutes les échelles où l'on mesure la grandeur humaine, quel homme fut plus grand ? »

« Il a fondé une nationalité spirituelle (...), la haine des faux dieux, et la passion du Dieu un et immatériel. Ce patriotisme vengeur des profanations du ciel fut la vertu des enfants de Mahomet (les musulmans); la conquête du tiers de la terre à son dogme fut son miracle, ou plutôt ce ne fut pas le miracle d’un homme, ce fut celui de la raison. L’idée de l’unité de Dieu, proclamée dans la lassitude des théogonies fabuleuses, avait en elle-même une telle vertu, qu’en faisant explosion sur ses lèvres elle incendia tous les vieux temples des idoles et alluma de ses lueurs un tiers du monde. »

Source : « Histoire de la Turquie » 1er Tome.

 

Prophétie sur l’Islam

Ribaat 1434H / Décembre 2012

Le Messager d'Allah (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui) a dit sur les Etapes de l’Islam sur Terre jusqu’à la fin des Temps :

« La Prophétie restera parmi vous tant qu'Allah souhaite qu'elle reste, puis Il la lèvera quand Il le voudra; puis il y aura le Khilafah (Califat) selon la méthode de la prophétie et il restera tant qu'Allah le désirera, puis Il le lèvera quand Il le voudra aussi. Puis il y aura le règne héréditaire qui durera tant qu'Allah voudra, puis Il le lèvera quand Il voudra. Puis, il y aura le règne tyrannique. Il durera tant qu'Allah le voudra, puis Il le lèvera quand Il le voudra. Puis il y aura (encore) le Khilafah selon la méthode de la prophétie qui gouvernera les gens par la Sounnah du Prophète, puis l'Islam connaîtra une audace sur la terre et les habitants des cieux et de la terre en seront contents. Puis il pleuvra à verse, car Allah libérera toutes les eaux et la terre fera pousser (par la volonté d'Allah) toutes sa végétation et ses choses bénies »

(Rapporté par l'Imâm Ahmad, sahîh)

Vous venez de lire un Hadith Authentique sur l’Islam et ses Etapes à traversés dans le temps, n’importe quelle Oulemah (Savant de l’Islam) connait ce Hadith à haute porté, quand nous lisons l’Histoire déjà écrite nous voyons explicitement que les 3 premières Etapes ce sont déroulé conformément à la prophétie du Prophète Mohammed (Paix et bénédiction d’Allah sur lui).

 

Jusqu’ici nul besoin de faire une thèse pour comprendre la Véracité de l’Islam, ce seul Hadith prouve l’Authenticité de l’Islam, code de vie Légiféré par Allah le Dieu Unique pour le Bonheur de l’Humanité, une fois appliqué. La mission du Prophète Mohammed (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) et surtout l’Existence du Dieu Unique : Allah Gloire à Lui.

 

Pour vous donner le tremplin, une petite synthèse s’impose :

 

« La Prophétie restera parmi vous tant qu'Allah souhaite qu'elle reste… » 

 

Elle à commencer lors de la Révélation des premiers versets du Coran pour finir au dernier juste avant que Allah rappel son âme béni. Ya Allah accorde à Mohammed la station Eminente du Paradis. Vous allez voir que la 2ème Etape valide la 1er, car après la mort du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) doit venir le Khalifa qui gouvernera les musulmans et les non-musulmans avec Justice en territoire Islamique.

 

« …puis il y aura le Khilafah (Califat) selon la méthode de la prophétie et il restera tant qu'Allah le désirera… » 

 

Abu Bakr As-siddiq, Omar Ibn Al-khattab, Othman Ibn ‘afan et Ali Ibn abu talib, (Que Allah soit satisfait d’eux) ont étaient les Khalifa selon la méthode de la prophétie du Prophète Mohammed (Paix et bénédiction d’Allah sur lui). Une partie de la face du monde changea à jamais pour le bonheur de ses habitants, c’est la 2ème Etape de l’Islam qui valide du coup la mission de Mohammed à l’étude de ce seul hadith, d’innombrable preuves authentifie la Révélation faite au Dernier Prophète mais concentrons-nous juste sur ce hadith et un deuxième. La Prédiction de Mohammed c’est Réalisé, la question à savoir est qui a informé Mohammed du Futur, si ce n’est Le Créateur de l’Univers !?

Le Khalifa d’Abu Bakr dura   - deux ans et quelques mois, Omar régna dix ans et quelques mois ans, ‘Othman régna  douze ans moins et un jour et Ali régna quatre ans et neuf mois.

« …Puis il y aura le règne héréditaire qui durera tant qu'Allah voudra… » 

 

C’est Abu Bakr, qui inventa le système de vote à la majorité de la communauté pour élire leur nouveau Khalifa, en plus du système du Trésor public pour le peuple ! Le Prophète Mohammed à Prédit que les Khalifa seront Héréditaires, c’est à dire de père en fils, malheureusement sans que le peuple ait le droit de choisir sur celui qu’il leur apparait le plus compétent. L’Histoire déjà écrite à retenu d’innommable nom de Khalifa Héréditaire que voici sous forme de tableau : 

 

Les Califes Bien Guidés c'est-à-dire : « …selon la méthode de la prophétie… » [632-661 EC/11-40 AH] :

Abu Bakr As-Siddiq [632-34]
`Umar Ibn Al-Khattab [634-44]
` Uthman Ibn Affan [644-56]
`Ali Ibn Abi-Talib [656-661]
Al-Hassan Ibn `Ali [661-661]

Les Califes Umayyades [661-750 EC/41-132 AH] :

Mu`awiah Ibn Abi-Sufyan [661-80]
Yazid Ibn Mu`awiah [680-83]
Mu`awiah Ibn Yazid [683-83]
Abdullah Ibn Zubayr [683-92]
Marwan Ibn Hakim [683-92]
`Abdil-Malik Ibn Marwan [692-705]
Al-Walid Ibn `Abdil-Malik [705-15]
Sulaiman Ibn `Abdil-Malik [715-17]
`Umar Ibn `Abdil-Aziz [717-720]
Yazid Ibn `Abdil-Malik [720-24]
Hisham Ibn `Abdil-Malik [724-43]
Al-Walid Ibn Yazid Ibn `Abdil-Malik [743-44]
Ibrahim Ibn Al-Walid [744-44]
Marwan [Al-Himar] Ibn Muhammad [744-50]

Les Califes Abbassîdes [750-1517 EC/132-932 AH] :

Abul-`Abbas As-Saffah [750-54]
Abu Ja`far Al-Mansur [754-75]
Al-Mahdi [775-85]
Al-Hadi [785-86]
Hârûn Ar-Rashid [786-809]
Al-Amin [809-813]
Al-Ma’mun [813-33]
Al-Mu`tasim Billah [833-42]
Al-Wathiq Billah [842-47]
Al-Mutawakkil `Ala Allah [847-61]
Al-Muntasir Billah [861-62]
Al-Musta`in Billah [862-66]
Al-Mu`tazz Billah [866-69]
Al-Muhtadi Billah [869-70]
Al-Mu`tamid ‘Alallah [870-92]
Al-Mu`tadid Billah [892-902]
Al-Muktafi Billah [902-08]
Al-Muqtadir Billah [908-33]
Al Qahir Billah [933-34]
Ar-Radhi Billah [934-40]
Al-Muttaqi Lillah [940-44]
Al-Mustakfi Billah [944-45]
Al-Muti Lillah [945-74]
At-Ta`i Lillah [974-91]
Al-Qadir Billah [991-1031]
Al-Qa’im Bi-Amrillah [1031-74]
Al-Muqtadi Bi-Amrillah [1074-94]
Al-Mustazhir Billah [1094-1118]
Al-Mustarshid Billah [1118-35]
Ar-Rashid Billah [1135-36]
Al-Muqtafi Li-Amrillah [1136-60]
Al-Mustanjid Billah [1160-70]
Al-Mustadhi Bi-Amrillah [1170-79]
An-Nasir Li-Dinillah [1179-1225]
Az-Zahir Bi-Amrillah [1225-26]
Al-Mustansir Billah [1226-42]
Al-Musta’sim Billah [1242-58]
 
Sultan Sayfuddin Qutuz [1258-1261] :

Al-Mustansir Billah [1261-62]
Al-Hakim Bi-Amrillah I [1262-1301]
Al-Mustakfi Billah, I [1301-1339]
Al-Wathiq Billah, I [1339-41]
Al-Hakim Bi-Amrillah, II [1341-52]
Al-Mu`tadhid Billah, I [1352-62]
Al-Mutakwakkil `Ala Allah, I [Premier règne] [1362-77]
Al-Mustasim, I [premier règne] [1377-77]
Al-Mutakwakkil `Ala Allah, I [Second règne] [1377-83]
Al-Wathiq Billah, II [1383-86]
Al-Musta`sim Billah, I [Second règne] [1386-89]
Al-Mutakwakkil ‘Alallah, I [Troisième règne] [1389-1406]
Al-Must’in Billah [1406-30]
Al-Mu`tadhid Billah, II [1430-41]
Al-Mustakfi Billah, II [1441-50]
Al-Qa’im Bi-Amrillah [1450-59]
Al-Mustanjid Billah [1459-79]
Al-Mutawakkil `Ala Allah, II [1479-97]
Al-Mustansik Billah [Premier règne] [1497-1508]
Al-Mutawakkil `Ala Allah, III [Premier règne] [1508-1516]
Al-Mustansik Billah [2nd Reign] [1516-17]
Al-Mutawakkil `Ala Allah, III [Second règne] [1517-17]

Califes Ottomans [1517-1924 CE/923-1349 AH] :

Salîm, I [1517-20]
Sulayman, II [1520-66]
Saleem, II [1566-74]
Murad, III [1574-95]
Mehmet, III [1595-1603]
Ahmad,I [1603-17]
Mustafa,I [Premier règne] [1617-18]
`Uthman,II [1618-22]
Mustafa,I [Second règne] [1622-23]
Murad, IV [1623-40]
Ibrahim, I [1640-48]
Mehmet, IV [1648-87]
Sulyman, II [1687-91]
Ahmad, II [1691-95]
Mustafa, II [1695-1703]
Ahmad, III [1703-30]
Mahmud, II [1730-54]
`Uthman, III [1754-57]
Mustafa, III [1757-73]
`Abdul-Hamîd, I [1773-89]
Salîm, III [1789-1807]
Mustafa, IV [1807-08]
Mahmud, II [1808-39]
`Abdul-Majîd [1839-61]
`Abdul-`Azîz [1861-76]
Murad, V [1876-76]
`Abdul-Hamîd, II [1876-1909]
Mehmet, V [1909-18]
Mehmet, VI [1918-22]
`Abdul-Majîd, II [1922-24]

 

Comme vous pouvez le constater, la 3ème Etape de l’Islam c’est Réalisé validant ainsi la 2ème Etape. En effet c’est Mu`awiah Ibn Abi-Sufyan [661-80] qui transforma le Khalifa en monarchie héréditaire. Qui donc a informé le Messager d’Allah, de cette Réalité Historique sur les Khalifa Héréditaire ? La Réponse se trouve dans la Question !!

« …Puis, il y aura le règne tyrannique. Il durera tant qu'Allah le voudra… » 

Certainement le moment le plus douloureux dans l’Histoire de la Oummah, la chute du Khalifa `Abdul-Majîd, II [1922-24] par un complot de la communauté mécréante arrogante et assoiffé d’Injustice et son chien de garde Mustafa Kemal Attaturk qui abolit le Khalifa de la Oummah pour la faire remplacer par l’Injustice des laïques luciférien, des mécréants qui ne croient pas en Allah, la division de la Oummah opprimée en tribu nationaliste qui idolâtre des

hommes législateurs en cravate et costard noir bon à rien si ce n’est d’inventé d’innombrable taxes monstrueuse, l’Injustice social menant aux problèmes sans fin, quelques soient les laqués au pouvoir démocratique. De plus ces hommes auto-divinisés qui ont reniaient l’Existence d’Allah et Sa Loi Juste, ce permet tout : corruption d’Etats, massacre des peuples et de la Oummah, création d’un foyer juif en volant la terre des musulmans vivant en Palestine, Deux guerres mondiale, Deux bombes nucléaires sur des innocents japonais, etc…

 

Actuellement nous vivons encore sous ses hypocrites aux noms arabes, et qui ce disent musulmans mais qui en réalité SONT DES MECREANTS SORTIENT DE L’ISLAM qui ont prient pour religion démoniaque la démocratie qui idolâtre des hommes législateurs, comme pharaon et bien d’autre tyrans du passé. Ce sont des hommes HYPOCRITES  qui remplace la Législation d’Allah par celle du diable qui ne mène à rien sauf à l’Injustice. Il suffit de comparer 1400 ans d’Histoire Islamique et 88 ans de gouvernement mécréants depuis la chute du Khalifa (1924-2012) et vous verrez la Vérité. Je ne compte même pas le désordre sur le Terre par les mécréants du monde hors zone Islamique durant 1400 ans auparavant ! Concentrez-vous sur vos recherches justes sur 88 ans de gouvernance mécréante et hypocrite pour comprendre la pourriture des hommes-diables législateurs démocrate dans le monde !!

 

Si les gouverneurs Hypocrites arabes en Terre Islamique opprimé insistent sur le nationalisme luciférien et ses mots déviés comme laïque, démocratie, socialiste, marxisme, communiste, capitaliste, etc..pour Tyrannisé la Oummah et meurent ainsi alors L’ENFER LEUR SUFFIRA COMME REFUGE, ce jour là l’Orgueil des mécréants sera bien éclaté, soufrant tous ensembles pour avoir renier Allah et Sa Justice pour l’Humanité.


Allah le Juste décrit dans Son Livre ces mécréants à toute époque ainsi que leur rétribution au Jour de la Résurrection de l’humanité :

« Dis : "Ô vous les infidèles ! Je n'adore pas ce que vous adorez. Et vous n'êtes pas adorateurs de ce que j'adore. Je ne suis pas adorateur de ce que vous adorez. Et vous n'êtes pas adorateurs de ce que j'adore. A vous votre religion, et à moi ma religion".» Coran : Sourate 109  verset 1 à 6 …« c'est-à-dire le désaveu de toute voie parmi les voies de la mécréance, fondée  sur des principes et un mode de vie qui s’écartent de la Religion de l’Islam, et qui constitue leur religion qu’ils agréent. Et parmi cela se trouve le communisme, le socialisme, la laïcité, et leurs semblables parmi les théories et voies innovées qu’ont inventées les créatures et qui sont issues de leurs pensées dégradantes, et qu’ils ont agréées comme religions pour eux-mêmes … Et parmi cela « la démocratie », qui est une religion autre que la religion d’ALLAH (le très Haut)… Et voici pour toi des paroles brèves, pour exposer l’égarement de cette religion innovée et inventée par laquelle beaucoup de gens ont été éprouvés, même parmi ceux se réclamant de l’Islam. Ainsi, pour que tu saches que c’est une religion autre que la religion du Tawhid, une voie parmi les voies déviantes du Droit Chemin … et que devant la porte de chacune d’elles se tient un chaytân qui appelle au feu. Alors éloigne-toi d’elle, et appelle les gens à s’en éloigner !... » ( Cheik Abou Muhammad ‘Âssim el Maqdissi dans son Livre « la religion démocratie »  http://heritage-des-prophetes.over-blog.com/article-23516386.html )

« Rassemblez les injustes et leurs pairs et tout ce qu'ils adoraient » Coran : S37 v 22, leurs pairs c'est-à-dire : leurs semblables, leurs alliés,  leurs partisans et ceux qui les soutiennent dans leurs mensonges. Ensuite ALLAH dit après cela : « Ce jour-là donc, ils seront tous associés dans le châtiment. Ainsi traitons-Nous les criminels. Quand on leur disait: ‹Point de divinité à part Allah›, ils se gonflaient d'orgueil ». Coran : S37  v33-35.

 « Certes, la religion acceptée d'Allah, c'est l'Islam.»

Coran : Sourate 3  verset 19

« Et quiconque désire une religion autre que l'Islam, elle ne sera point agréée de sa part, et il sera, dans l'au-delà, parmi les perdants.»

Coran : Sourate 3  verset 85

« … Ceux qui, par orgueil, se refusent à M'adorer entreront bientôt dans l'enfer, humiliés. » Coran : Sourate Gafir: verset 60

« Il a réfléchi. Et il a décidé. Qu'il périsse! Comme il a décidé! Encore une fois, qu'il périsse; comme il a décidé! Ensuite, il a regardé. Et il s'est renfrogné et a durci son visage. Ensuite il a tourné le dos et s'est enflé d'orgueil. Puis il a dit: "Ceci (le Coran) n'est que magie apprise, ce n'est là que la parole d'un humain." Je vais le brûler dans le feu intense (Saqar). »

Coran : Sourate al-Muddattir: verset 18 à 29

 

Après ce constat, est ce que l’époque que nous vivons actuellement correspond au règne Tyrannique oppressant la Oummah ?  Pour mieux comprendre, revenons en 1924, et étudions les méfaits de l’occident criminel et de son pion de service le Mécréant Mustafa Kemal Ataturk abolissant DE FORCE le Khalifa de la Oummah en 1924.

 

Suite page suivant

N.O.M 57 :

«1924 Chute du Khalifa : Exposé du Mécréant Kemal Ataturk 2/2»

Partager cet article

Repost 0
Ribaat Ribaat - dans ISLAM OU NOUVEL ORDRE MONDIAL

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche