DEPUIS JANVIER 2010 N.O.M 61 : « Sionisme et Nazisme : Etudes des Tyrans 3/3 » - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 09:58

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

N.O.M 61 :

« Sionisme et Nazisme : Etudes des Tyrans 3/3 » 
Nouvel Ordre Mondial Taghout Injustice

  

----------o LE NOUVEL ORDRE MONDIAL OU TAGHOUT MONDIAL o----------

 

LIVRE 23


PARTIE 3 SUR 3


 

ISRAEL ET SES ALLIES DECRYPTES EN 83 ARTICLES DONT 8 RAPPORTS

Ribaat 1431H-1432H / 2010-2011

LE SIEGE SIONISTE JUIF D’ « ISRAEL »

 0 pyramide Illuminati en Israel 

Cour suprême d’Israël

La photo veut tout dire : La « cour suprême d’Israël » sur son toit une Pyramide avec un œil ! Identique aux billets de 1 Dollar Illuminati.

2 colonisation israelienne

Carte Colonisation Sioniste Juifs des Terres Islamique de Jérusalem en Palestine

Dans cette Catégorie vous allez découvrir beaucoup de réponse véridique à vos questions sur l’état imposteur « Israël » fomenter par les Illuminati,  par un des ses Alliées : La secte Sioniste juif.

Au fur et à mesure des 83 ARTICLES dont 8 RAPPORTS dernière en date le 30/01/2011 et non-exhaustive vous allez découvrirez inchaAllah, 5 points essentiel sur le trompeur « l’état d’Israël » avec comme surnom connue de tous « Le 51ème  état des Etats-Unis »:

2 DRAPEAU ISRAEL BRULER

1- Qui sont-ils et que font-ils ?

2- Le projet des Illuminati de faire « d’Israël » leur capital de leur maudit Nouvel Ordre Mondial des Injustes.

3- Leurs religions Lucifériennes : La Kabbale juif

4- Les 70000 Juifs d’Ispahan qui suivront l’homme Dajjal Borgne (l’antéchrist, le trompeur) à la Fin des Temps et stationneront à Jérusalem.

5- Sa Destruction Divine prochaine, annoncé dans le Coran et la Sunnah à la fin des temps, et sa reconquête par Le dernier Khalife du futur Al-Mahdi honoré par la présence du Prophète Jésus béni qui tuera l’homme Dajjal Borgne qui prétendait être Allah le Dieu Unique, accompagnés par ses Moudjahidines qui tueront son armée de 70000 juifs anéantit est tous les disciples musulmans les suivront (paix sur eux tous) pour la restauration de l’Etat mondial de l’Islam Justicier pour un monde à meilleur.

Visiter directement sur ce lien depuis le début :

http://le-nouvel-ordre-mondial-illuminati.over-blog.com/82-categorie-11299656.html

1 ALLAH A DEJA REMPORTER LA VICTOIRE

Le Prophète Mohammed (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit à propose de l’armée Du dernier Khalifa al-Madhi à la fin des temps :

"Du Khurassan (Afghanistan) émergeront les bannières noires que nul ne pourra refouler (et elles, les bannières noires continueront d’avancer) jusqu’à ce qu’ils atteignent ‘Illya (Jérusalem) et qu’ils plantent leurs drapeaux dans sa terre." (Tirmidhi)

 

FIN MISERABLE D’ARIEL SHARON - ARIOL CHAROGNE

Ribaat 1435H/ Février 2014

Fin de la Charogne, le mécréant criminel de guerre et grand âne (Ariol) de l’état fantôme d’Israël nommée Ariel Sharon. Ya Allah, châtie-le durement dans sa tombe et dans l’Au-delà, amine.

Citation :

« 1982 : SABRA ET CHATILA. 2014 : ARIEL SHARON »

11 janvier 2014 / Al-Kanz Info.

Ariel Sharon, criminel de guerre jamais jugé, n’est plus. François Hollande salue sa mémoire. Indigne. Après huit ans de coma profond, Ariel Sharon est mort. Celui qui a déclenché volontairement la 2nde intifada en 2000 est un criminel de guerre, un tueur de civils qui au nom d’une idéologie raciste mortifère a permis le massacre de Sabra et Chatila ; massacre reconnue par toute la communauté internationale, mais massacre dont les responsables, dont au premier chef Ariel Sharon, n’ont jamais été jugé. Il est des morts qui ne méritent pas justice.

Le « massacre évitable » de Sabra et Chatila

« Sharon préfère ne pas laisser d’ambiguïté : « Bon, alors, Fakhani, Sabra, Chatila, Bourj el-Barajneh… » Il nomme les lieux où, entre-temps, devra se mener la traque aux « terroristes ».

Draper : « Des gens hostiles diront que Tsahal reste à Beyrouth pour permettre aux Libanais de tuer les Palestiniens dans les camps. »

Sharon : « Alors on va les tuer, nous. Il n’en restera aucun. Vous ne sauverez pas (…) ces groupes du terrorisme international. »

Draper : « Nous ne sommes intéressés à sauver aucun de ces gens. »

Sharon : « Si vous ne voulez pas que les Libanais les tuent, nous les tuerons. »

L’ambassadeur Draper réitère alors la « position de gouvernement : on veut que vous partiez. Laissez faire les Libanais ». Le retrait israélien débutera trois jours plus tard.

Ce vendredi 17 verra le pire du massacre. »

A l’annonce de la mort du criminel qui ne sera jamais jugé ici-bas, le président français, François Hollande, s’est fendu d’un communiqué proprement dégoûtant. Alors qu’Ariel Sharon a toujours méprisé les Palestiniens, F. Hollande salue la mémoire d’un homme qui « a fait le choix de se tourner vers le dialogue avec les Palestiniens. »

« A l’inverse d’un Shimon Pérès, Ariel Sharon résiste à la vision optimiste d’un Proche-Orient miraculeusement pacifié et continue de se défier de Palestiniens qu’il se refuse à considérer comme de véritables partenaires »

Sylvain Cypel, Ariel Sharon, le « Warrior », est mort

Sauf à considérer qu’un petit plaisantin, employé au service presse de l’Elysée, a décidé de troller le site Web de la présidence en reprenant l’esprit du communiqué publié lors de la mort de Nelson Mandela, il est très difficile de ne pas éprouver un sentiment de profond dégoût. Un air vicié souffle sur la France.

Source : http://www.al-kanz.org/2014/01/11/ariel-sharon/

« SHARON ECHAPPE DEFINITIVEMENT A LA JUSTICE HUMAINE »

13 Janvier 2014 - 11:50 / Palestine Info

D’après Robert Fisk

A l’occasion de la mort du criminel de guerre Ariel Sharon, nous publions cet article de Robert Fisk écrit il y a plus d’un an, lors du trentième anniversaire des massacres dans les camps de réfugiés palestiniens de Sabra et Chatila à Beyrouth. Sharon, comme tout le pouvoir israélien derrière lui, s’est rendu coupable au fil des années d’une litanie de meurtres, vols, massacres, à l’encontre des Palestiniens comme des populations arabes. Mais pour évoquer au mieux qui était cet abject personnage, quoi de plus adapté que l’évocation de ces massacre de Sabra et Chatila qu’il avait lui-même orchestrés avec ses supplétifs libanais. Une question intéressante : quels dirigeants occidentaux oseront faire le déplacement pour aller se lamenter sur la tombe de ce sinistre criminel ? [La rédaction]

Corps-dans-le-camp-de-Sabra--Beyrouth-1982.jpg

Corps dans le camp de Sabra, à Beyrouth, en septembre 1982 - Photo : AFP

Les souvenirs demeurent, naturellement. [...] Mais - comme les déchets empilés au milieu des parpaings de béton, la puanteur de l’injustice infiltre toujours les camps où 1700 Palestiniens ont été envoyés à la boucherie il y aura 30 ans la semaine prochaine. Personne n’a été jugé ni condamné pour ce massacre, que même un auteur israélien avait alors comparé au massacre de Yougoslaves par les sympathisants des Nazis durant la deuxième guerre mondiale. Sabra et Chatila sont un mémorial aux criminels qui ont échappé à leur responsabilité, qui s’en sont allés avec elle.

Khaled Abu Noor était alors dans ses années d’adolescence. Un milicien en devenir parti pour la montagne avant que les phalangistes alliés d’Israël n’entrent dans Sabra et Chatila. Est-ce que ceci lui a donné un sentiment de culpabilité ? N’aurait-il pas dû être là pour combattre les violeurs et les meurtriers ? « Tout ce que nous ressentons aujourd’hui, c’est de la dépression, » dit-il. « Nous avons exigé la justice, des procès internationaux, mais il n’y a rien eu. Pas une seule personne n’a été jugée responsable. Personne n’a été déféré devant la justice. Et dans ces conditions, nous avons dû souffrir la guerre des camps en 1986 (face aux milices chiites libanaises) et les Israéliens ont pu abattre tant de Palestiniens dans la guerre de 2008-2009 contre Gaza. S’il y avait eu des procès pour ce qui s’est produit ici il y a 30 ans, les massacres de Gaza ne se seraient pas produits. »

Il a raison, naturellement. Alors que les Présidents et les Premiers ministres se sont aligné à Manhattan pour pleurer les morts des crimes internationaux contre l’humanité commis en 2001 au World Trade Center, pas un seul dirigeant occidental n’a osé rendre une seule visite aux fosses communes humides et sales de Sabra et de Chatila, ombragées par quelques arbres délabrés et les photographies fanées des morts. Et - il faut que ce soit dit - toutes ces 30 années, pas un seul dirigeant arabe n’a pris la peine de visiter le dernier lieu de repos d’au moins 600 des 1700 victimes. Les potentats Arabes, paraît-il, saignent dans leurs coeurs pour les Palestiniens, mais les tarifs des billets d’avion vers Beyrouth sont-ils trop chers de nos jours ? Et lequel d’entre eux voudrait offenser les Israéliens ou les Américains ?

C’est une ironie - mais elle est néanmoins importante - que la seule nation à avoir tenu une enquête officielle sérieuse quoique sans conséquences, pour ce massacre était Israël. L’armée israélienne a envoyé ses tueurs à gages dans les camps puis les a regardés faire - et n’a rien fait - tandis que les atrocités avaient lieu. Un certain lieutenant israélien, Avi Grabowsky, en a donné toutes les preuves. La Commission Kahan a estimé que le ministre de la défense Ariel Sharon était personnellement responsable puisqu’il avait envoyé les impitoyables phalangistes anti-Palestiniens dans les camps pour « les nettoyer des terroristes ». « Terroristes » qui se sont avérés être aussi inexistants que les armes de destruction massive en Irak 21 ans plus tard.

Sharon perdit son job mais il est ensuite devenu Premier ministre, jusqu’à ce qu’il tombe victime d’une attaque cérébrale à laquelle il a survécu, mais qui lui a tout pris, jusqu’à la capacité de parler. Elie Hobeika, le chrétien libanais et chef de la milice qui a lancé ses tueurs dans le camp - après que Sharon ait affirmé à la Phalange que les Palestiniens avaient assassiné leur chef, Bashir Gemayel – s’est fait descendre quelques années plus tard à Beyrouth-est. Ses ennemis ont prétendu que les Syriens l’avaient tué, ses amis en ont blâmé les Israéliens. Hobeika, qui « s’était rapproché » des Syriens, avait juste fait savoir qu’il « dirait tout » au sujet des atrocités de Sabra et de Chatila devant une cour de justice en Belgique qui avait voulu juger Sharon.

Naturellement, ceux d’entre nous qui sont entrés dans les camps le troisième et dernier jour du massacre – le 18 septembre 1982 - ont leurs propres souvenirs. Je me souviens de ce vieil homme en pyjamas couché sur le dos dans la rue principale, avec son inoffensif bâton de marche près de lui, des deux femmes et d’un bébé tués à côté d’un cheval mort, la maison dans laquelle je me suis caché des tueurs avec Loren Jenkins du Washington Post - pour y trouver une jeune femme morte étendue dans la cour derrière nous. Certaines des femmes avaient été violées avant d’être tuées. Les armées de mouches, l’odeur de la décomposition.. Toutes ces choses restent en mémoire.

Abu Maher a aujourd’hui 65 ans - comme Khaled Abu Noor, sa famille s’était tout à l’origine [en 1948, lors de la Nakba - NdT] sauvée de sa maison dans Safad - aujourd’hui en Israël - et il était resté dans le camp durant tout le massacre, tout d’abord incrédule devant les femmes et les enfants qui l’imploraient de se sauver de sa maison. « Une voisine a commencé à crier. J’ai regardé et vu comment elle a été abattue. Sa fille s’est mise à courir au loin et les tueurs l’ont poursuivie, criant « tuez-la, tuez-la, ne la laissez pas partir ! » Elle m’appelait au secours et je ne pouvais rien faire. Mais elle s’est échappée. »

Les visites répétées du camp, année après année, ont permis d’accumuler des détails incroyables. Les investigations faites par Karsten Tveit de la radio norvégienne et par moi-même, ont montré que beaucoup d’hommes, qu’Abu Maher avaient vus vivants, s’éloigner après les premiers massacres, avaient plus tard été remis par les Israéliens aux tueurs phalangistes, qui les ont retenus prisonniers pendant des jours à Beyrouth-est et qui, quand ils ne pouvaient pas les échanger contre des otages chrétiens, les ont abattus et ensevelis dans des fosses communes.

Et les arguments en faveur du manque de mémoire ont été cruellement donnés à foison. Pourquoi se rappeler quelques centaines de Palestiniens massacrés alors que 25 000 personnes ont été tuées en Syrie en l’espace de 19 mois ?

Les défenseurs d’Israël et les critiques du monde musulman m’ont écrit au cours des deux dernières années, me dénonçant pour avoir fait référence à plusieurs reprises au massacre de Sabra et de Chatila, comme si mon propre récit de témoin oculaire de cette atrocité - comme si j’étais un criminel de guerre – avait en lui-même des limites. Concernant mes rapports (comparés à mes comptes-rendus de l’oppression turque) un lecteur m’a écrit : « Je conclurais en disant que, dans ce cas (Sabra et Chatila), vous avez un biais anti-israélien. Ceci est simplement basé sur le nombre disproportionné de références que vous faites concernant cette atrocité… »

Mais peut-on s’y référer trop souvent ? Le Dr Bayan al-Hout, veuve de l’ancien ambassadeur de l’OLP à Beyrouth, a produit la plus documentée et la plus détaillée des descriptions des crimes de guerre commis à Sabra et Chatila – car c’est ainsi qu’il faut les qualifier - et a conclu que pendant les années qui ont suivi, les gens ont eu peur de rappeler ces événements. « Puis les groupes internationaux ont commencé à en parler et à enquêter. Nous devons nous rappeler que nous tous sommes responsables de ce qui s’est passé. Et les victimes sont encore marquées par ces événements - même ceux qui sont à venir seront marqués - et tous ces gens ont besoin d’amour. » Dans la conclusion de son livre, le Dr. Al-Hout pose quelques questions difficiles, et en effet dangereuses : « Les auteurs étaient-ils les seuls responsables ? Ceux qui ont commis ces crimes étaient-ils les seuls criminels ? Est-ce que même ceux qui ont donné les ordres étaient les seuls responsables ? Qui est en vérité responsable ? »

En d’autres termes, le Liban ne porte-t-il pas la responsabilité avec les phalangistes libanais, Israël avec l’armée israélienne, l’Ouest avec son allié israélien, les Arabes avec leur allié américain ? Le Dr. Al-Hout conclut son enquête avec une citation de Rabbin Abraham Heschel qui s’est battu contre la guerre au Vietnam. « Dans une société libre, » disait Rabbin, « certains sont coupables, mais tous sont responsables. »

14 septembre 1982

Le président chrétien du Liban - désigné par le Parlement, sous pression occidentale - Bashir Gemayel, est assassiné par un militant pro-syrien mais ses partisans en accusent les Palestiniens.

16 septembre 1982

Les miliciens chrétiens libanais entrent dans les camps au Sabra et Chatila pour exercer leur vengeance sur les réfugiés palestiniens, tandis que les forces israéliennes encerclent les camps et envoient des fusées éclairantes pour faciliter les massacres dans la nuit.

18 septembre 1982

Après trois jours de tueries, de viols, d’exécutions sommaires, les milices phalangistes quittent finalement les camps, laissant 1700 morts derrière elles.

15 septembre 2012 - The Independent – Vous pouvez consulter cet article à :

http://www.independent.co.uk/news/w...

Traduction : Info-palestine.eu

Source : http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7RdFjU9RAzfrUYfw2uyVr8rv3XZ731awPz12UNhTsBF0O%2b%2fRWXutQB2txYRXK7Oy7qmtVK%2bie7C8KYgPY%2bp1P7ZMhA2FGKb8Ov9UCAtNZhHA%3d

Fin citation :

« FIN MISERABLE DE L’ANIMAL SAUVAGE »

Ribaat 1435H / Février 2014

Ariel-Sharon-le-tyran-est-mort.jpg

Résumé sur la Fin Misérable du Démon Ariel Sharon. Le cerveau du Massacre de Sabra et Chatila et d’autres attentats terroristes contre les musulmans de Palestine, des innocents, des civils, hommes, femmes, personnes âgés, enfants et bébés sans défenses. Avec les bénédictions des criminels croisés Américains, Européens et le reste des excréments de la terre en voie de tout à l’égout.

Hospitalisation du 18 décembre 2005.

Le 18 décembre 2005 au soir, à trois mois des élections annoncées, le bourreau Ariel Sharon est hospitalisé d'urgence à l'hôpital Hadassah Ein Karem de Jérusalem après avoir été victime d'une attaque cérébrale. Le chef du taghout israélien est pris d'un malaise peu après avoir quitté la présidence du Conseil à Jérusalem, sur la route reliant Jérusalem à Tel Aviv, alors que sa voiture roule vers son ranch dans le Néguev. Il est aussitôt admis en service de traumatologie où il subit dans la nuit des examens médicaux. Le 20 décembre, soit deux jours après son accident cérébral, le tyran Ariel Sharon quitte l'hôpital en fin de matinée. Selon le directeur de l'hôpital, les médecins ont retiré un caillot de sang qui gênait la circulation sanguine du Premier ministre hautain et il n'aurait pas de séquelles. Toutefois, une intervention cardiaque est prévue dans les semaines suivantes.

Hospitalisation du 4 janvier 2006.

Le Premier ministre vieillard, âgé de 77 ans, est de nouveau hospitalisé dans l'urgence le 4 janvier 2006 à Jérusalem après avoir subi une nouvelle attaque cérébrale qualifiée de « sérieuse » par son médecin personnel. Il est opéré dans la nuit du 4 au 5 janvier 2006. Ariel Sharon est placé dans un « coma profond sous respiration artificielle » pendant plusieurs jours « afin de maintenir une faible pression dans la boîte crânienne.» qui lui servait autrefois de mise à plan notamment le toupet d’un criminel, soulignant des exécutions d’innocents musulmans.

Transferts de bourreau.

Israel Maimon, le chef de cabinet des horreurs d'Ariel Sharon annonce rapidement que ses pouvoirs sont transférés à l’autre roue crevé le vice-Premier ministre Ehud Olmert. Les moutons israéliens suivent l'évolution de l'état de santé de leur bourreau favori Sharon heure par heure, alors que son hospitalisation se prolonge. L'unique communiqué de l'hôpital précise régulièrement depuis sa sortie du coma qu'il est dans un état « grave mais stable ».

Hospitalisation du 1 février 2006.

Le dépendant des machines Ariel Sharon subi le 1er février 2006 une gastrostomie, opération consistant à insérer un tube directement dans l'estomac du patient pour permettre son alimentation et faisant craindre une situation de longue durée.

De pire en pire.

Le 11 février 2006, l'hôpital Hadassah rapporte que l'état de santé du Premier ministre israélien s'est « gravement détérioré ». Après avoir procédé à un examen de son estomac, les médecins ont constaté une forte dégradation de son appareil digestif. Il a alors été décidé de l'opérer immédiatement. Cette septième opération s'est déroulée correctement. Après près de cinq mois de coma. Le 14 avril 2006 à minuit, après constatation trois jours plus tôt de son inaptitude à gouverner en raison de son coma, il perd officiellement son poste de Premier ministre conformément à la loi israélienne qui impose une période d'intérim de 100 jours. Le poste reste vacant le temps qu'Ehud Olmert forme un gouvernement et soit investi à son tour le même jour.

Un mort vivant sous machine.

Le mort-vivant est transféré le 28 mai 2006 au centre médical de longue durée Sheba de l'hôpital Tel Hashomer. Alimenté par une sonde depuis 5 ans, il ne pèse plus que 50 kg. Bien qu'il n'ait plus besoin d'aide respiratoire (même s'il dort avec un masque à oxygène) et réagisse à certains stimuli ses médecins n'envisagent pas qu'il se réveille un jour.

Ariel-Sharon-mort-miserablement.jpg

Il a été transféré dans son ranch le 12 novembre 2010 pour vérifier si les équipements médicaux installés à son domicile permettent d'envisager un retour dans son cadre de vie familial. Jusqu’au jour ou…

Sharon, le Sharon-gniard est enfin Mort !

Janvier 2014 annonce la mort du tyran Ariel Sharon ! Il a souffert la misère et l’humiliation pendant 8 ans dans son lit de mort, pour ensuite finir enterré dans son trou tel une vipère, ou les châtiments de la tombe doivent être certainement bon train pour ce terroriste contre les musulmans. Que Allah lui inflige de douloureux châtiments avant de comparaître devant le Juge au jour de la Résurrection corps et âme : Rira bien le croyant dans le Paradis ou coulent les ruisseaux sans fin. Et Souffrira bien le mécréant humilié dans les gouffres infernaux de la colère de l’Enfer, fou de rage contre les mécréants perdants pour l’Eternité.

Quelle Fin Misérable pour un des tyrans de ce monde ! Et la roue tourne pour les autres ce n’est plus qu’une question de temps.

Source aide : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ariel_Sharon


CONCLUSION

Allah Le Tout-Puissant dit :

« Ne vous ai-Je pas engagés, enfants d'Adam, à ne pas adorer le Diable? Car il est vraiment pour vous un ennemi déclaré, et [ne vous ai-Je pas engagés] à M'adorer? Voilà un chemin bien droit. Et il a très certainement égaré un grand nombre d'entre vous. Ne raisonniez-vous donc pas? Voici l'Enfer qu'on vous promettait. Brûlez-y aujourd'hui, pour avoir mécru›. Ce jour-là, Nous scellerons leurs bouches, tandis que leurs mains Nous parleront et que leurs jambes témoigneront de ce qu'ils avaient accompli. Et si Nous voulions, Nous effacerions leurs yeux et ils courront vers le chemin. Mais comment alors pourront-ils voir? Et si Nous voulions, Nous les métamorphoserions sur place; alors ils ne sauront ni avancer ni revenir. »

Coran : Sourate 36 verset 60 à 67

________________

Dis « O gens du livre, venez à une parole commune entre vous et nous : que nous n’adorions qu’Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d’Allah » Puis s’ils tournent le dos, dites : «  Soyez témoins que nous, nous sommes soumis 1» 1. soumis : musulman

Coran : Sourate 3 verset 64 

________________

Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d'Allah, soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien pourvus et joyeux de la faveur qu'Allah leur a accordés, et ravis que ceux qui sont restés derrière eux et ne les ont pas encore rejoints, ne connaîtront aucune crainte et ne seront point affligés. Ils sont ravis d'un bienfait d'Allah et d'une faveur, et du fait qu'Allah ne laisse pas perdre la récompense des croyants.

Coran : Sourate 3 verset 169 à 171

________________

« Leur Seigneur les a alors exaucés (disant): ‹En vérité, Je ne laisse pas perdre le bien que quiconque parmi vous a fait, homme ou femme, car vous êtes les uns des autres. Ceux donc qui ont émigré, qui ont été expulsés de leurs demeures, qui ont été persécutés dans Mon chemin, qui ont combattu, qui ont été tués, Je tiendrai certes pour expiées leurs mauvaises actions, et les ferai entrer dans les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, comme récompense de la part d'Allah.› Quant à Allah, c'est auprès de Lui qu'est la plus belle récompense. »

Coran : Sourate 3 verset 195

________________

«  O les croyants! Soyez endurants. Incitez-vous à l'endurance. Luttez constamment (contre l'ennemi) et craignez Allah, afin que vous réussissiez! »

Coran : Sourate 3 verset 200

________________

« Ainsi faisons-Nous alterner les jours (bons et mauvais) parmi les gens, afin qu'Allah reconnaisse ceux qui ont cru, et qu'Il choisisse parmi vous des martyrs - et Allah n'aime pas les injustes. »

Coran : Sourate 3 verset 140

________________

« Ils aiment semer le trouble et répandre la corruption sur la terre et travaillent dur pour y arriver: Et ils s'efforcent de semer le désordre sur le terre, alors qu'Allah n'aime pas les semeurs de désordre »

Coran : Sourate 5 verset 64 

________________

« Ils se servent d'une ruse, et Moi aussi Je me sers de Mon plan. »

Coran Sourate 86, verset 15 et 16

________________

Allah Le Juge, dit sur le Jour de la Résurrection de l’Humanité pour le Jugement dernier :

« Quant à celui qui recevra son livre derrière son dos, il invoquera la destruction sur lui-même, et il brûlera dans un feu ardent. Car il était tout joyeux parme les siens, et il pensait que jamais il ne ressusciterait »

Coran : Sourate 84 verset 10-14

________________

« et que ce jour-là, on amènera l'Enfer; ce jour-là, l'homme se rappellera. Mais à quoi lui servira de se souvenir? Il dira: ‹Hélas! Que n'ai-je fait du bien pour ma vie future! »

Coran : Sourate 89 verset 23-24

__________

ALLAH DIT LA VERITE

 

  

LIVRE 23

« Sionisme et Nazisme : Etudes des Tyrans » 

1er Edition Mars 2013

2ème Edition Février 2014

 

Ribaat 1434H-1435H

________________________________________________

Toute vérité vient d’Allah, les erreurs viennent de nous même.

Partager cet article

Repost 0
Ribaat RIBAAT - dans ISLAM OU NOUVEL ORDRE MONDIAL

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche