DEPUIS JANVIER 2010 N.O.M 63 : « L’Avortement : Massacre des bébés, crime contre l’Humanité » (1/2) - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 21:10

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

N.O.M 63 :

« L’Avortement : Massacre des bébés, crime contre l’Humanité » (1/2)

 Nouvel Ordre Mondial Taghout Injustice

----------o LE NOUVEL ORDRE MONDIAL OU TAGHOUT MONDIAL o----------

Livre 25

Ribaat 1434H

1er Edition Mars 2013

Satan (Iblis) le Lapidé et son armée de démons, inspirent aux hommes du Taghout et Hypocrites des guerres de destruction massive répandant le désordre sur la terre, une autre ruse de ce fanatique voué à l’Enfer est l’inspiration aux femmes de tuer leur propre bébés par,

L’AVORTEMENT CRIMINEL

PARTIE 1 SUR 2 

 

SOMMAIRE

- Introduction.

- L’Embryon humain dans la Sunnah.

- L’Embryon humain dans le Coran.

- L’Avortement est un crime Abominable.

- Les Horreurs de l’avortement en Image.

- Dépression chronique par l’avortement Démoniaque :

  1- La culpabilité

  2- L’angoisse

  3- La dépression

  4- La sensation de deuil

  5- La colère

  6- Le suicide

  7- La psychose post-avortement

  8- Autres victimes de l’avortement

- Faite passer le crie d’Alerte.

- Conclusion.

 


Introduction

 

Ribaat 1434H / Mars 2013

Avortement--Massacre-bebes-15.jpg

Pologne : manifestation contre l’avortement en comparaison au crime contre l’humanité du parti nazi d’Hitler. 

Une autre forme de guerre contre l’humanité de la part des hommes et des femmes sans foi en Allah et l’Avortement criminel !

Pour comprendre pourquoi l’avortement est un crime contre l’humanité, encore faut-il préalablement réfléchir sur l’embryon humain ainsi que le souffle de vie (l’âme) à cette embryon pour considérer ce crime contre l’humanité par les massacres des bébés innocents dans le ventre de la mère complice du meurtre et ses bourreaux en blouse blanche.

Après cela vous verrez les images et vidéo horrifiques de ces bébés DECAPITAIENT SANS PITIE POUR UNE POIGNEE D’ARGENT ! Des meurtres qui font mal au ventre et au cœur aux vues des images, attention donc aux âmes sensibles !

J’espère que ce Livre sera un frein à toutes futures mamans honorables, contre une éventuelle tentative de crime contre l’humanité par l’avortement démoniaque !

Et par la même occasion, prouvé l’Existence du Dieu Unique, Allah Créateur de l’homme, par le sujet de l’embryon et de l’âme insufflée, prouvé scientifiquement !

A vous de choisir le bon camp :

Les Flammes de l’Enfer sans fin pour ses crimes et l’adoration de satan et ses pensés criminelle ?

Ou bien,

Les Délices du Paradis Eternel en récompense de l’Adoration d’Allah et la pratique des bonnes actions ?

Choisissez donc Judicieusement !

Allah notre Créateur dit :

« C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre ».

Coran : Sourate 5 : verset 32


L’Embryon humain dans la Sunnah

« Le Miracle dans le Hadith du Prophète Mohammed (paix et bénédiction d’Allah sur lui) : si la goutte de sperme dépasse quarante deux nuits. »

Ecrit par Abduldaem Al-Kaheel, commentaire Ribaat 1434H

A plusieurs reprises les sceptiques se sont opposés au Hadith du Prophète Mohammed (que la paix et le salut d’Allah soient sur lui) : « Si la goutte de sperme dépasse quarante-deux nuits, Allah lui envoie un ange qui la façonne et crée son ouïe, sa vue, sa peau, sa chair et ses os », ils disent que ce Hadith ne concorde pas avec la science moderne et les étapes de développement de l’embryon.

Comme la science est en perpétuel développement, elle nous fait découvrir de nouvelles réalités, si on analyse les dernières recherches dans l’embryologie et on étudie l’étape évoquée par le Prophète (que la paix et le salut de Allah soient sur lui), c’est à dire lorsque l’embryon atteint l’âge de 42 jours. Que trouverons-nous ? Pourquoi le grand Prophète a spécifié exactement cet âge, c’est à dire 42ème jour ? Que représente cet âge pour le développement de l’embryon dans le ventre de sa mère ?

Nous allons exposer une série d’images commentées démontrant le développement de l’embryon essentiellement à la cinquième, la sixième et la septième semaine, puis nous nous retournerons vers la parfaite concordance entre le Hadith Prophétique et entre les découvertes actuelles des savants.

L-Embryon-humain-dans-la-Sunnah-1.jpg

En examinant  les étapes par les quelles passe l’embryon l’état de goutte de sperme jusqu’à la fin de la sixième semaine (42 jours) :

Nous remarquons que l’embryon ne prend l’aspect humain que lorsqu’il dépasse 42 nuits, c’est ce qui a été déclaré par  notre grand Prophète Mohammed (que la paix et le salut de Allah soient sur lui) dans le noble hadith.

Observons  ensemble comment l’embryon change d’apparence depuis l’état initial d’une goutte de sperme qui ne ressemble pas à un être  humain, puis il se transforme en adhérence n’inspirant pas l’image d’un être humain, ensuite en embryon qui n’a pas la forme également d’un être humain ; c’est lorsqu’il atteint l’âge de 42 jours que l’apparence humaine devient claire et continue à évoluée jusqu’à la fin de la grossesse. Gloire à Allah !

L-Embryon-humain-dans-la-Sunnah-2.jpg

Une image réelle d’un embryon âgé de 5 semaines : ne présentant aucun aspect humain; les savants affirment que la plupart des animaux prennent cette forme à ce stade, donc l’embryon  n’a pas encore la forme d’un être humain à cet âge; Nous ne voyons pas encore les yeux, les oreilles, la peau et les os!

L-Embryon-humain-dans-la-Sunnah-3.JPG

Une image réelle d’un embryon âgé de 47 jours, remarquons qu’il a pris la forme d’un être humain  et il est clair que  l’ouïe et la vue se sont formés, nous observons les oreilles, les yeux et la peau qui ont commencés à se former dès la fin de la  sixième semaine, ces traits sont parfaitement claires à la septième semaine.

Le cœur de l’embryon commence à battre clairement depuis la  sixième semaine, pour écoutez les battements du cœur  de l’embryon cliquez- ici

L-Embryon-humain-dans-la-Sunnah-4.jpg

Une photo comparant  un embryon âgé de cinq semaines avec ce même embryon après avoir atteint l’âge de huit semaines, remarquez le changement de son impression, de son volume et de son aspect et comment son image humaine est devenue plus claire. Les savants disent que l’embryon commence à distinguer et à réagir aux sons, à partir de la fin de la sixième semaine c’est à dire à l’âge de 42 jours.

Les scientifiques confirment que l’âge de 42 jours et plus, est la limite entre la phase où  l’embryon est non distinguable et la phase où il prend l’aspect humain ; c’est pour cela que sur l’un des sites qui s’intéresse au développement de l’embryon, il est écrit par mot :

“During the sixth week after fertilization the unborn child can respond to local tactile stimulation by reflex movements. At the end of the sixth week, the unborn child is clearly recognizable as a human being by gross morphological observation.”

« Au cours de la sixième semaine suivant la fécondation, l’embryon commence à réagir à des stimulations externes par des mouvements  réflexes. C’est à la fin de la sixième semaine, qu’on arrive à distinguer  clairement l’aspect humain de l’enfant grâce à son observation. »

Nous trouvons dans un autre site ceci :

“The brainwaves have been noted at 43 days. Dr. Stiff has noted that electroencephalographic waves have been obtained in forty-three to forty-five day old fetuses, and so conscious experience is possible after this date.”

« Ceux-ci veut dire que, les ondes cérébrales ne sont perçues qu’à l’âge de 43 jours. Le Dr. Steve a remarqué que les ondes émises par le cerveau ne peuvent être mesurées qu’à l’âge de 43-45 jours, aussi les expressions conscientes peuvent être observées à partir de cet âge. »

L-Embryon-humain-dans-la-Sunnah-5.jpg

Un embryon âgé de six semaines, à cet âge l’embryon commence à prendre sa forme humaine, et son cerveau commence à émettre des ondes qui sont mesurées par des appareils spéciaux, se qui indique le déclenchement de l'activité des cellules du cerveau, ceci peut témoigner de  l’insufflation de l’âme à ce stade. Dieu seul le sait. (Ribaat : En faite, d’après les Hadiths, au 42ème jour l’embryon est façonné à l’aspect humain, et au 120ème jour l’âme est insufflée.)

Observant ensemble les yeux qui commence à se former, les savants  confirment qu’au cour de la sixième semaine la fente palpébrale commence à se former, ce qui prouve la parole du prophète : « la façonne et crée son ouïe, sa vue  ». Quant à l’œil il apparaît clairement au 42ème jour, selon le fameux embryologiste Keith Moore :

L-Embryon-humain-dans-la-Sunnah-6.JPG

“The eye is obvious, About day 42 after fertilization” (Moore, p 99).

« Les yeux deviennent visibles à partir d’environ 42 jours de la fécondation »

Exactement, après 42 jours l’œil et l’oreille commencent à se développer  rapidement, Ils disent :

“The eyes are developing rapidly, The ears are developing rapidly, 7th week after conception” (Rugh, p 52). http://www.sfuhl.org/k_appendix_1_sixth_week.htm

Ceci veut dire que les oreilles et les yeux se développent rapidement durant la 7ème semaine (c’est à dire après 42 nuits), et ceci signifie qu’à la fin de la sixième semaine l'embryon est clairement reconnaissable comme un être humain, c’est ce qui a été décrit avec une grande précision dans le Hadith : « Si la goutte de sperme dépasse quarante-deux nuits, Allah lui envoie un ange qui la façonne et crée son ouïe, sa vue, sa peau, sa chair et ses os » !!

L-Embryon-humain-dans-la-Sunnah-7.jpg

Observons ensemble la photo de cet embryon à droite âgé de 41 jours, où l’on n’arrive pas à distingué son apparence humaine,  mais juste après 42 jours, son apparence humaine commence à devenir claire; Sur la photo à gauche nous observons les traits d’un embryon humain : les oreilles et les yeux apparaissent clairement ainsi que les pieds, les mains et les doigts. Gloire à Allah !

Suite au nombre terrifiant d’avortements dans les pays non musulmans, plusieurs compagnes contre l’avortement ont été lancées ; Les savants et les chercheurs essayent de déterminer l’âge à partir duquel l’avortement n’est plus admis, ils ont retrouvé qu’à la fin de la sixième semaine et le début de la septième semaine (c’est à dire lorsque l’embryon atteint l’âge de 42 jours) son cerveau commence à émettre des ondes témoignant du début de sa vie. Donc, ils ont proposé de ne plus permettre l’avortement à partir de cet âge.

Rappelons nous que certains de nos savants se sont basés sur le Hadith du noble Prophète Mohammed (que la paix et le salut de Allah soient sur lui) pour prohiber l’avortement après 42 nuits passées et le permettre avant cette date si il y’a une justification médicale. Ceci est une indication Prophétique qu’à cet âge l’âme est insufflé dans l’embryon ; A cet âge (42 jours), les ondes émises par le cerveau ont été mesurées et les battements du cœur enregistrés, comme s’il existe une relation entre l’âme et le fonctionnement du cerveau et du cœur ; Et Allah seul le sait.

L-Embryon-humain-dans-la-Sunnah-8.jpg

Volume réel d’embryon âgé de 42 jours, à cet âge l’embryon commence à prendre son image humaine, remarquez  que malgré son volumineux réduit il est considéré comme un être humain tout entier, c’est pour cela que certains chercheurs disent qu’après cet âge l’avortement est illicite car il s’agit d’un être humain au complet !

L-Embryon-humain-dans-la-Sunnah-9.jpg

Un embryon qui s’entraine à sucer ses doigts pour sa sortie à la vie et commencer directement à sucer les seins de sa mère, Gloire à Allah qui a enseigné à cet enfant ce qu’il (l’enfant) ne connaissait pas. Allah dit :

« Et Allah vous a fait sortir des ventres de vos mères, dénués de tout savoir, et vous a donné l'ouïe, les yeux et les cœurs (l'intelligence), afin que vous soyez reconnaissants » 

Coran : Sourate les abeilles, verset 78 

La question qui se pose: Que signifie ceci ? Il signifie qu’il ya des transformations radicales survenant après l’âge de 42 jours complets, et qu’au 43ème jour le cerveau commence à émettre des ondes et l’embryon commence à réagir avec son environnement et à sentir ; Ce qui signifie que l’âme commence son activité dans le corps de l’embryon et signifie aussi que le noble Prophète a bien décrit ce sujet très précis que personne ne peut le prédire avant 1400 ans !!

Ceci veut dire que personne ne peut fournir une quelconque information à ce stade sauf s’il s’agit d’un  médecin spécialiste équipé d’appareils nécessaires; Est ce que le noble Prophète (que la paix et le salut de Allah soient sur lui) était un médecin disposant de tels équipements?

Ici, nous tenons à nous arrêter de nouveau pour confirmer à ceux qui doute en les questionnant et en remettant en cause l’exactitude du Hadith pour leur demander: Comment le Prophète Mohammed savait-il qu’après exactement 42 jours la goutte de sperme se transformera en un être humain pourvue d’ouïe, de vue, de peau et d’os ??!

Source : http://www.kaheel7.com/fr/index.php/miracles-numeriques/156-le-miracle-dans-le-hadith-du-prophete-si-la-goutte-de-sperme-depasse-quarante-deux-nuits

References: 

1- Carlson, Bruce M. Human Embryology and Developmental Biology, 2nd ed. New York: Mosby, 1999.

2- Gilbert, Scott F. Developmental Biology, 3rd ed. Sunderland, MA: Sinauer Associates, Inc., 1991.

3- Moore, Keith L., and T. V. N. Persaud. Before We Are Born: Essentials of Embryology and Birth Defects, 5th ed. Philadelphia, PA: W. B. Saunders, Co., 1998.

4- Embryo, Wikipedia.

5- The Biology of Prenatal Development, www.ehd.org.

6- Vaughn, C.  How Life Begins: the science of life in the womb.  New York: Times Books, 1996.

7- The Visible Embryo,  www.visembryo.com

8- Larsen, W. Human Embryology.  New York: Churchill Livingston Co. 1993.

9- Horder, T.J. and others. A History of Embryology, Cambridge University, Press, 1986.

10- Balinsky, B.I. An Introduction to Embryology, SCP, 1981.

11- Moore, P.D. Embryology, Mosby, 1986.

12- Gilbert, Stephen. Pictorial Anatomy of the Human Embryo, University, of Wash. Press, 1988.

13- http://embryology.med.unsw.edu.au/Medicine/BGDFace/BGDFace.htm

14- http://www.deathroe.com/Baby_Development/index.cfm

15- http://www.100abortionpictures.com/

16- The Chronological Development of The Unborn Child, www.sfuhl.org

17- http://embryo.soad.umich.edu/carnStages/carnStages.html

 


Note Ribaat: Que Allah récompense le Frère Abduldaem Al-Kaheel pour ce rapport. Un point à dire très important pour la suite: en ce qui concerne l’apparence humaine au bout de 42 jours nous sommes d’accords par le Hadith et la Science, cependant en ce qui concerne l’âme, l’erreur à ne pas commettre et de dire qu’il vient aussi au bout de 42 Jours ! En Réalité, l’âme arrive au bout de 120 jours toujours d’après les Hadiths, voir plus bas.

 


L’Embryon humain dans le Coran

Ecrit par le Site Islam-guide,


Dans le Coran, Allah parle des différents stades du développement embryonnaire humain:

«  Nous avons certes créé l'homme d'un extrait d'argile, puis Nous en fîmes une goutte de sperme dans un reposoir solide.  Ensuite, Nous avons fait du sperme une alaqah (sangsue, chose suspendue, caillot de sang), et de la alaqah Nous avons créé une moudghah (substance mâchée)... » (1) (Coran, S23:v12-14)

Littéralement, le mot arabe alaqah a trois sens: (1) une sangsue, (2) une chose suspendue, et (3) un caillot de sang.

Si nous comparons une sangsue à un embryon à l'étape de la alaqah, nous découvrons des similarités entre les deux(2), comme nous pouvons le voir sur l'illustration 1.  De plus, l'embryon qui est à cette étape de son développement se nourrit du sang de la mère, comme la sangsue se nourrit du sang de ceux sur qui elle se fixe. (3)

L-Embryon-humain-dans-le-Coran-1.jpg

Illustration 1: Dessins illustrant les similarités, au niveau de l'apparence, entre une sangsue et un embryon humain au stade appelé alaqah. (Le dessin de la sangsue est tiré de l'ouvrage Human Development as Described in the Quran and Sunnah [Le développement humain tel que décrit dans le Coran et la Sounnah], l’embryologiste Keith Moore et al., p. 37, adapté de Integrated Principles of Zoology [Principes généraux de zoologie], Hickman et al.. Le dessin de l'embryon est tiré de The Developing Human [L'humain en développement], Keith Moore et Persaud, 5e édition., p. 73.)

Le deuxième sens du mot alaqah est "une chose suspendue".  C'est ce que nous pouvons voir sur les illustrations 2 et 3: l'embryon en suspension dans l'utérus de la mère, au stade de la alaqah.


L-Embryon-humain-dans-le-Coran-2.jpg

Illustration 2: Nous pouvons voir, sur ce diagramme, la suspension de l'embryon dans l'utérus de la mère, au stade de la alaqah. (The Developing Human [L'humain en développement], Moore et Persaud, 5e édition., p. 66.)  (Cliquez sur l'image pour l'agrandir.)

 

 

L-Embryon-humain-dans-le-Coran-3.jpg

Illustration 3: Sur cette photomicrographie, nous pouvons voir la suspension d'un embryon (B) au stade de la alaqah (âgé d'environ 15 jours) dans l'utérus de la mère.  La grandeur réelle de l'embryon est d'environ 0,6 mm. (The Developing Human [L'humain en développement], Moore, 3e édition., p. 66, adapté de Histology [Histologie], Leeson et Leeson.)

 

Le troisième sens du mot alaqah est "caillot de sang".  L'apparence externe de l'embryon et de ses sacs au stade de la alaqah est très similaire à celle d'un caillot de sang.  Cela est dû à la présence de quantités de sang relativement élevées dans l'embryon au cours de ce stade(4)  (voir illustration 4).  Aussi, durant ce stade, le sang contenu dans l'embryon ne commence pas à circuler avant la fin de la troisième semaine. (5)  Donc, l'embryon, à ce stade, est comme un caillot de sang.


 

L’Embryon humain dans le Coran 4

Illustration 4: Diagramme du système cardio-vasculaire rudimentaire d'un embryon au stade de la alaqah. L'apparence externe de l'embryon et de ses sacs est similaire à celle d'un caillot de sang; cela est dû à la présence de grandes quantités de sang dans l'embryon. (The Developing Human [L'humain en développement], Moore, 5e édition., p. 65.)  (Cliquez sur l'image pour l'agrandir.)

Ainsi, les trois sens du mot alaqah correspondent exactement aux descriptions de l'embryon au stade de la alaqah.

Le stade suivant, mentionné dans le verset, est le stade de la moudghah.  Le mot arabe moudghah signifie "substance mâchée".   Si quelqu'un mâchait un morceau de gomme à mâcher et le comparait à un embryon au stade de la moudghah, il verrait que l'embryon, à ce stade, prend l'apparence d'une substance mâchée.  Cette ressemblance est due aux somites sur le dos de l'embryon qui ressemblent, en quelque sorte, à des traces de dents dans une substance mâchée. (6)  (voir illustrations 5 et 6).

L-Embryon-humain-dans-le-Coran-5.jpg

Illustration 5: Photographie d'un embryon au stade appelé moudghah (âgé de 28 jours).  L'embryon, à ce stade, prend l'apparence d'une substance mâchée  à cause des somites situés sur le dos qui ressemblent à des traces de dents dans une substance mâchée.  La grandeur réelle de l'embryon est de 4 mm. (The Developing Human [L'humain en développement], Moore et Persaud, 5e édition., p. 82, du Professeur Hideo Nishimura de l'Université de Kyoto, à Kyoto (Japon).)

 

 

 

L-Embryon-humain-dans-le-Coran-6.jpg

Illustration 6: Lorsque nous comparons l'apparence d'un embryon au stade de la moudghah avec celle d'un morceau de gomme qu'on a mâché, nous voyons des similarités entre les deux.
A) Dessin d'un embryon au stade de la moudghah.  Nous pouvons voir, sur le dos de l'embryon, les somites qui ressemblent à des traces de dents.  (The Developing Human [L'humain en développement], Moore et Persaud, 5e édition., p. 79.)
B) Photographie d'un morceau de gomme qui a été mâché. (Cliquez sur l'image pour l'agrandir.)

Comment Le Prophète Mohammed (paix et bénédiction d’Allah sur lui) aurait-il pu savoir tout cela il y a 1400 ans, alors que les scientifiques ne l'ont découvert que récemment en utilisant des équipements de pointe et de puissants microscopes qui n'existaient pas à cette époque-là?  Hamm et Leeuwenhoek furent les premiers scientifiques à observer des cellules de sperme humain à l'aide d'un microscope perfectionné en 1677 (c'est-à-dire plus de 1000 ans après la venue de Mohammed).  Ils crurent erronément que la cellule de sperme contenait un être humain miniature préformé qui grandissait à partir du moment où il était déposé dans l'appareil génital femelle. (7)

Le professeur émérite Keith L. Moore (8) est l'un des scientifiques les plus en vue dans les domaines de l'anatomie et de l'embryologie, et il est l'auteur de l'ouvrage intitulé The Developing Human [L'humain en développement], qui a été traduit en huit langues.  Ce livre est un ouvrage de référence scientifique et il a été choisi par un comité spécial, aux États-Unis, comme le meilleur livre rédigé par un seul auteur.  Le docteur Keith Moore est professeur émérite d'anatomie et de biologie cellulaire à l'Université de Toronto, Canada.  Il y a été, auparavant, vice-doyen du Département des Sciences fondamentales à la Faculté de Médecine et, pendant 8 ans, le président du Département d'Anatomie.  En 1984, il reçut un des prix les plus distingués attribués dans le domaine de l'anatomie au Canada, le J.C.B., Grand Prix de l'Association canadienne des anatomistes.  Il a dirigé plusieurs associations internationales, dont l'Association canado-américaine des anatomistes et le Conseil de l'union des sciences biologiques.  

En 1981, au cours de la Septième Conférence Médicale à Dammam, en Arabie Saoudite, le professeur Moore affirma: "Ce fut pour moi un grand plaisir que d'aider à clarifier les passages du Coran qui parlent du développement humain.  Il ne fait aucun doute, à mon esprit, que ces passages ont été révélés à Mohammed par Dieu, parce que la presque totalité de ces connaissances n'ont été découvertes que plusieurs siècles plus tard.  Pour moi, cela constitue une preuve que Mohammed était un messager de Dieu.". (9)  (Pour visionner ce commentaire en vidéo RealPlayer (en anglais), cliquez ici ).     

On posa donc au professeur Moore la question suivante: "Cela signifie-t-il que vous croyez que le Coran est la parole de Dieu?".  Il répondit: "Je n'ai aucun problème à l'accepter.". (10)

Au cours d'une autre conférence, le professeur Moore déclara: "Dû au continuel processus de modification au cours du développement, la classification des stades de l'embryon humain est complexe.  C'est pourquoi nous considérons que nous pourrions développer un nouveau système de classification en utilisant les termes mentionnés dans le Coran et la Sounnah (ce que Mohammed a dit, fait, ou approuvé).  Le système proposé est simple, complet, et en conformité avec les connaissances embryologiques actuelles.  L'étude approfondie du Coran et des hadiths  (rapports fidèles transmis par les compagnons du prophète Mohammed sur ce que ce dernier a dit, fait, ou approuvé) durant les quatre dernières années a révélé un système de classification des embryons humains qui est très étonnant du fait qu'il date du septième siècle de notre ère.  Bien qu'Aristote, le fondateur de la science de l'embryologie, eût découvert, en étudiant des œufs de poules, au quatrième siècle avant J.-C., que les embryons de poussins se développent par stades, il n'a jamais donné de détails sur ces stades. D'après ce que nous savons sur l'histoire de l'embryologie, il y avait très peu de connaissances sur les stades et la classification des embryons humains avant le vingtième siècle.  Pour cette raison, les descriptions de l'embryon humain que l'on retrouve dans le Coran n'ont pu être basées sur les connaissances scientifiques du septième siècle.  Donc la seule conclusion raisonnable est que ces descriptions ont été révélées à Mohammed par Dieu.  Il ne pouvait connaître de tels détails parce qu'il était illettré et n'avait absolument aucune formation scientifique.". (11) (Pour visionner ce commentaire en vidéo RealPlayer (en anglais), cliquez ici ).      

Notes:

(1) Notez que ce qui est écrit entre ces parenthèses « ... » (Coran) sur notre site n'est que la traduction du sens des versets du Coran.  Ce n'est pas le Coran comme tel, qui lui est en arabe.

(2) The Developing Human [L'humain en développement], Moore et Persaud, 5e édition., p. 8.

(3) Human Development as Described in the Quran and Sunnah [Le développement humain tel que décrit dans le Coran et la Sounnah], Moore et al., p. 36.

(4) Human Development as Described in the Quran and Sunnah [Le développement humain tel que décrit dans le Coran et la Sounnah], Moore et al., pp. 37-38.

(5) The Developing Human [L'humain en développement], Moore et Persaud, 5e édition., p. 65.

(6) The Developing Human [L'humain en développement], Moore et Persaud, 5e édition., p. 8.

(7) The Developing Human [L'humain en développement], Moore et Persaud, 5e édition., p. 9.

(8) Note: la profession de tous les scientifiques mentionnés sur ce site a été mise à jour pour la dernière fois en 1997.

(9) La référence pour ce commentaire est This is the Truth [Ceci est la vérité] (cassette vidéo).  Pour obtenir une copie de cette cassette vidéo, visitez cette page.  

Ribaat : ou bien ce lien : « SIGNES ET MIRACLES D’ALLAH (65):« VIDEO -Ceci est la vérité- »

http://le-nouvel-ordre-mondial-illuminati.over-blog.com/article-signes-et-miracles-d-allah-65-video-ceci-est-la-verite-87116522.html 

(10) This is the Truth [Ceci est la vérité] (cassette vidéo). 

(11) This is the Truth [Ceci est la vérité] (cassette vidéo).  Pour obtenir une copie, voir la note numéro 9     

Source : http://www.islam-guide.com/fr/ch1-1-a.htm


L’Avortement est un crime Abominable

« L’Islam et l’avortement »

Texte provenant du site Muslimfr repris avec l’aimable autorisation de Mouhammed PATEL (qu’Allah le récompense)

2 décembre 2001

Tout d'abord, il est nécessaire de rappeler que la vie du fœtus, à l'instar de la vie humaine en général, est sacrée en Islam. A ce titre, elle se doit d'être gardée et protégée dans la mesure du possible. On peut se faire une idée de l'importance reconnue au fœtus lorsqu'on considère le fait que la jurisprudence musulmane autorise à la femme qui est enceinte et qui craint pour la santé du futur bébé de ne pas jeûner durant le mois de Ramadhân (et de remplacer les jours ainsi manqués plus tard) ... alors que la pratique du jeûne du Ramadhân compte parmi les cinq piliers les plus connus de l'Islam...

Plus révélateur encore : A l'époque du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam), une femme ("Al Ghâmidiya") était tombée enceinte après avoir commis l'adultère... Comme elle était venue se dénoncer devant le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam), celui-ci prit la décision d'appliquer la peine prévue, mais pas avant que la femme en question n'eut accouché et complété la période d'allaitement...

C'est pourquoi, comme le souligne Cheikh Qaradâwi r.a., la règle de base en Islam par rapport à l'avortement, c'est l'interdiction. Néanmoins, cette interdiction peut être plus ou moins sévère, en fonction des circonstances et surtout en fonction du moment où a lieu l'interruption de la grossesse... (Réf : "Fatâwa Mou'âsirah" - Volume 2 / Page 547)

L'avortement après l'insufflation de l'âme ("Nafkh our roûh") :

Dans un certain nombre de Hadiths authentiques où sont détaillés les différentes étapes du développement embryonnaire, le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) affirme que l'âme est insufflée ("nafkh our roûh") dans le fœtus au terme du quatrième mois de grossesse (120 jours).(1)

C'est justement en raison de ce genre de Hadiths que les savants musulmans considèrent unanimement que, passé la limite de quatre mois (120 jours), l'avortement est strictement interdit. Avorter dans un tel cas de figure est considéré comme étant un acte d'infanticide et est assimilé à un crime en Islam. Allâmah Ibné Taymiyyah r.a. écrit dans une de ses Fatâwa que cet acte relève du "wa'd" (enterrement d'un enfant vivant), à propos duquel Allah dit sur un ton d'avertissement dans le Qour'aane (Coran):

"Et lorsqu'on demandera à la fillette enterrée vivante, pour quel péché elle a été tuée". (Coran : Sourate 81 - Versets 8/9)

(Réf : Madjmou'oul Fatâwa - Volume 4 / Page 217)

Cependant, si le fait de conserver ce fœtus met la vie de la mère en danger, et qu'il ne soit pas possible de la sauver sans le retirer, dans ce cas, certains oulémas (savant de l’Islam) affirment que l'avortement est toléré, même si la vie a déjà été insufflée, en vertu de la règle en Islam, qui veut que, lorsqu'on est obligé de choisir entre deux maux, on doit opter pour le moindre des deux. Dans ce cas précis, il est évident que la mort de la mère est une perte beaucoup plus grande que celle du fœtus. Qui de plus est, la vie de la mère est une réalité, alors que la naissance du futur enfant n'est encore, à ce stade, qu'espérée... (Réf : "Fatâwa Mou'âsirah" - Volume 2 / Page 547 ; il est à noter que certains savants ont interdit l'avortement même dans ce cas... C'est ce qui est mentionné dans les références hanafites suivantes : "Al Bahr oul Râïq" - Volume 8 / Page 233 et "Fatâwa Qâdhi Khân" - Volume 4 / Page 385.)

L'avortement avant l'insufflation de l'âme ("Nafkh our roûh")  :

Ecole hanafite : Si l'âme n'a pas encore été insufflée et le futur enfant se trouve encore à l'état embryonnaire, selon l'école hanafite, la femme peut avorter dans un cas de grande nécessité (réelle et reconnue) et pour une raison valable. Si une femme avorte sans raison valable alors que les membres et les organes de foetus avaient déjà commencé à se former, elle aura le péché d'avoir commis un crime, comme le mentionne explicitement Ibné Âbidine Châmi r.a. dans son ouvrage de référence de l'école hanafite, "Raddoul Mouhtâr" (Volume 5 - Page 519). Et même si les membres et organes du fœtus n'ont pas encore commencé à se former, il n'est pas permis de procéder à un avortement sans raison valable. Cependant, si une femme le fait quand même, elle n'aura pas autant de péchés que si elle avorte après que les membres aient commencé à se former.(2)

Les raisons valables pour un avortement peuvent être de deux types :

-Les facteurs qui sont en rapport avec le fœtus.

Exemples : une malformation décelée du fœtus ; la présence chez lui d'une déficience importante ; le fort risque qu'il soit atteint par une maladie génétique grave héritée des parents. Néanmoins, dans ce genre de cas, la décision éventuelle d'une interruption de grossesse devra être basée sur un diagnostic médical fiable et digne de confiance, et non pas sur de simples suppositions... (3)

-Les facteurs qui sont en rapport avec la mère.

Exemples : la présence du fœtus met en danger la vie ou la santé mentale de la future mère ; la femme étant handicapée physiquement ou mentalement, elle ne pourra pas élever correctement un éventuel enfant, et il n'y a personne non plus de sa famille pour le faire à sa place ; la femme est tombée enceinte à la suite d'un viol et elle ne désire pas garder cet enfant. (Réf : "Al Halâl wal Harâm" de Cheikh Khâlid Sayfoullâh - Pages 309 / 310)

Ecole hambalite : Selon le rapport de Cheikh Wahbah Az Zouheïli, l'avis de l'école hambalite sur cette question est similaire à celle de l'école hanafite. (Réf : "Al Fiqh oul Islâmiy" - Page 2648)

Ecole châféïte : Il y a principalement trois avis qui sont rapportés de l'école châféite concernant l'interruption de la grossesse avant l'insufflation de l'âme :

Une opinion est assez proche de celle des hanafites. (C'est là l'avis qui a la préférence du juriste châféite, Al Ramali r.a.).

L'autre avis est qu'il est permis mais déconseillé ("Makrouh") d'avorter avant 40 jours de grossesse. (Si cela devait se faire, l'accord des deux époux serait nécessaire.) Après 40 jours, l'avortement est strictement interdit. (Réf : "Al Fiqh oul Islâmiy" - Page 2648)

L'avortement est interdit depuis le moment où a lieu la fécondation. Cette troisième opinion est celle qui a été retenue par l'Imâm Abou Hâmid Al Ghazâli r.a." (Voir "Ihyâou ouloûmi dîne", Volume 2 - Page 47).

Ecole mâlékite : L'avis le plus fiable au sein de l'école mâlékite est que l'avortement est interdit depuis le début même de la grossesse. (Réf : "Al-Qawaaneen al-Fiqhiyyah" de Ibn Djizzi - Page 141 - "Al Fiqh oul Islâmiy")

Il est à noter que, sur cette question, bon nombre de savants contemporains ont adopté une position qui, finalement, va dans le sens de celle qui a été définie par les experts de l'école hanafite...

Cheikh Wahbah Az Zouheïli écrit ainsi :

"Et je donne préférence (à l'avis stipulant) l'interdiction de l'avortement depuis le début de la grossesse, sauf en cas de nécessité ou dans le cadre d'une raison valable (...)" (Réf : "Al Fiqh oul Islâmiy" - Page 2647)

Cheikh Qaradâwi affirme pour sa part :

"La règle de base en ce qui concerne l'avortement est l'interdiction. Cette interdiction prend de l'ampleur en fonction de l'état d'avancement et de développement du foetus. Ainsi, durant les quarante premiers jours de grossesse, l'interdiction est la plus légère. C'est pourquoi, l'avortement sera autorisé dans ce cas pour des raisons valables. Après la période de quarante jours, l'interdiction devient plus forte ; l'avortement ne sera alors toléré que pour des motifs plus graves (par rapport à l'étape précédente), motifs qui seront déterminés par des personnes versées dans le "Fiqh". Et l'interdiction continuera ainsi à prendre de l'ampleur (...)" (Fatâwa Mou'âsirah - Volume 2 / Page 547)

Wa Allâhou A'lam ! Et Allah est Plus Savant !

Notes :

(1)- Il existe une différence entre l'insufflation de l'âme réelle ("roûh rabbâniy" ou "roûh haquiqui", comme le désigne certains oulémas), qui se fait donc au quatrième mois de grossesse, et l'apparition des signes de la vie (que ces mêmes savants appellent "roûh haywâni") au sein du fœtus. En effet, les signes de la vie font leur apparition chez l'embryon bien avant que l'âme réelle ne soit insufflée (le cœur bat déjà à partir de la quatrième semaine de développement, et au cours du troisième mois, le foetus commence à bouger)...

Il convient de souligner également qu'il existe un Hadith authentique (rapporté par l'Imâm Mouslim) qui mentionne que l'embryon reçoit la visite d'un ange lorsque 42 nuits de grossesse sont passées (6 semaines) : Celui-ci est notamment chargé de "modeler" ("taswîr") l'embryon par la formation de certains organes sensoriels...

(2)- Certaines références hanafites (comme "An Nawâdir" par exemple) mentionnent la permission de mettre un terme à la grossesse si les membres du fœtus ne sont pas encore formés... Néanmoins, les experts de l'école hanafite affirment que cette permission ne concerne que les cas où l'interruption de grossesse serait justifiée par une raison valable (Voir à ce sujet les écrits de Ibn Âbidine, dans son "Radd oul Mouhtâr" - Volume 3 / Page 176)

(3)- Une Fatwa, émise par "The Islamic Fiqh Committee of the Muslim World League" lors de sa 12ème session qui s'est déroulée à Makkah le 10 Février 1990, stipule que, s'il est établi de façon certaine par un comité de médecins digne de confiance que le fœtus est malformé, et que cette malformation ne pourra être traitée par la suite par les spécialistes, l'avortement est permis avec l'accord des parents et dans la limite des 120 jours de grossesse.


Ribaat : L’Interdiction est claire, et le crime est parlant ! Cher futurs maman, ne laissaient pas les lobby-démons assoiffés d’argent, ses gens sans foi en Allah, vous donnez des leçons de « savoir vivre sanguinairement », en tuant vos futurs bébés innocents en échange d’un salaire qui se transformera InchaAllah en feu de l’Enfer pour ses assassins en blouse blanche des hôpitaux du crime organisé !

Après toutes les preuves d’Allah notre Créateur, puis confirmé par la science, car l’Islam c’est aussi la science, VOUS ETES RESPONSABLE DE VOTRE BEBE, et de ce fait vous commettrez un crime contre l’humanité en pratiquant l’Avortement Abominable de votre Bébé déchiqueté par des outils de fer, froid, amer et sans pitié par les mains des Bourreaux dans leur Catacombes-Hôpitaux et payé pour cela.

Allah notre Créateur dit :

« C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre ». (Coran : S5 : v32)

De plus Allah assigne dans chaque fœtus la subsistance de l’enfant qu’il recevra durant toute sa vie, donc l’excuse de la pauvreté pour avorter est à rejeter en plus du crime !

Voulez vous donc faire partie des élus de l’Enfer souffrant pour l’Eternité au Jour de La Résurrection, ou bien préférez vous écoutez Allah et gagner son Paradis Eternel ?!

« Ils voudront sortir du Feu, mais ils n'en sortiront point. Et ils auront un châtiment permanent. » Coran : Sourate 5 : verset 37

Sans comptez le châtiment des séquelles physique et psychologique due à l’Avortement Démoniaque pendant votre vie sur terre !


Suite et fin : 

N.O.M 63 : « L’Avortement : Massacre des bébés, crime contre l’Humanité » (2/2)

Partager cet article

Repost 0
Ribaat Ribaat - dans ISLAM OU NOUVEL ORDRE MONDIAL

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche