DEPUIS JANVIER 2010 N.O.M 63 : « L’Avortement : Massacre des bébés, crime contre l’Humanité » (2/2) - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 21:45

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

N.O.M 63 :

« L’Avortement : Massacre des bébés, crime contre l’Humanité »

 

(2/2)

 Nouvel Ordre Mondial Taghout Injustice

----------o LE NOUVEL ORDRE MONDIAL OU TAGHOUT MONDIAL o----------

Livre 25

PARTIE 2 SUR 2 

 

 

Les Horreurs de l’avortement en Image

« L’Avortement, le plus grand génocide de l’humanité »

08 Février 2012 / 24 Safar 1431H - Vidéo du Frère Jean-Louis le Soumis -

http://www.youtube.com/watch?v=ZGLG4nzc_pM

Transcription de la Vidéo et Commentaire parenthèse, Ribaat 1434H.

Citation de la Vidéo du Frère Jean-Louis le Soumis:

« Allah est Grand, Louange a Allah,

Allah Le Dieu Unique dit :

« Oh les croyants ! Que les uns d’entre vous ne mangent pas les biens des autres illégalement. Mais qu’il y ait du négoce (légal), entre vous, par consentement mutuel. Et ne vous tuez pas vous-mêmes. Allah, en vérité, est Miséricordieux envers vous. »

Coran : S4 v29

 « Quiconque tue intentionnellement un croyant. Sa rétribution alors sera l’Enfer, pour y demeurer éternellement. Allah l’a frappé de Sa colère, l‘a maudit et lui a préparé un énorme châtiment »

Coran : S4 v94

« Et qu’on demandera à la fillette enterré vivante. Pour quel péché elle à été tuée. »

Coran : S81 v8 et 9

Avortement--Massacre-bebes-1.jpg

Vous allez voir un des plus grands génocides contemporains, de notre époque et le plus grand génocide de l’humanité : LES AVORTEMENTS !

Avortement--Massacre-bebes-2.jpg

C’est un génocide quotidien, qui est perpétré, 1 Milliard d’enfants morts, tués, pour ce génocide que vous êtes en train de voir, ce que lui inflige (le bourreau) à cet enfant, ce nouveau né, regardé de quoi vous êtes coupable en votant pour la démocratie et en refusant la Loi d’Allah.

Avortement--Massacre-bebes-3.jpg

 

Avortement--Massacre-bebes-4.jpg

 

Avortement--Massacre-bebes-5.jpg

Un Abomination. Des enfants qui non rien demandé ; que Allah à conçu, que Allah a donner comme cadeau, regarder de quoi vous êtes coupable (le massacre des bébés) en votant pour la démocratie et en refusant la Loi d’Allah.

Avortement--Massacre-bebes-6.jpg

C’est grâce à vous et aidé par les médias, regarder comment il bouge, il est dans le ventre de la mère, et il l’arrache du ventre de la mère pour le tuer, regarder comment il bouge, regarder se massacre, c’est dur, et regarder la souffrance.

Avortement--Massacre-bebes-7.jpg

 

Avortement--Massacre-bebes-8.jpg

 

Donc les images sont très dur, sachez que je suis là pour vous rappelez ce génocide, le plus grand des génocides de l’humanité, dont vous êtes co-auteur de ce crime et de ce génocide, on ne peut pas être injuste, car c’est le peuple qui autorise ce massacre, ce génocide.

C’est facile d’aller danser, chanter, s’amuser dans les discothèques, il faut assumer ces actes, tout cela ne peut pas arriver sans le pouvoir au peuple, cette statue de la liberté qui est adoré en dehors d’Allah.

Avortement--Massacre-bebes-9.jpg

 

 

Allah nous interdit du faire du mal, jusqu’à une fourmi, une araignée, un arbre. Donc vous êtes co-auteur de ce crime, ce génocide, ET EVIDAMENT LES POLITICIENS ONT BESOIN DE L’ARGENT. Alors ils vont l’utiliser dans quoi ? Ils vont l’utilisez dans la sécu.

Je vous le dit, tout peut s’arrêter, Allah peut nous donner une belle vie ici bas et dans l’Au-delà, si ont obéis à la Loi d’Allah. Il est de mon devoirs de vous faire ce rappel; car je pense à ses enfants, et je serais responsable au Jour du Jugement, si je ne dit rien. Soyez témoin devant Allah, que je vous ai dénoncé ce génocide, j’ai dénoncé cette statue de la liberté, cette démocratie, QUI PERMET CE MEURTRE, SES LOIS.

Avortement--Massacre-bebes-10.jpg

Ils veulent justement casser la structure familiale, renforcé votre famille, C’EST CA QUE SATAN NE SUPPORTE PAS, IL AIME LA DIVISION IL AIME LE DIVORCE.

Une chose que je dois vous dire, vous témoignez, c’est une chose qui m’a beaucoup touché dans l’Islam, c’est justement cette structure familiale, ont veut vous dire nous les musulmans, on comprend ce génocide que vous êtes en train de faire à vos enfants et que vous tuez ses enfants ont comprend une fois que vous faite l’avortement et après-coup quand vous avez obéi à SATAN et a sa loi et a son armée après coup VOTRE CONSCIENCE VOUS RATTRAPE.

 

Avortement--Massacre-bebes-11.jpg

 

Avortement--Massacre-bebes-12.jpg

 

Avortement--Massacre-bebes-13.jpg

 

Et vous déprimez, et vous voulez vous suicider, vous entrez dans une asile psychiatrique, vous prenez des médicaments (les femmes qui avortent ont ce problème) et vous êtes malheureuse car Allah ne vous laisse pas tranquille dans votre conscience et que quand vous faite du mal, il faut savoir reconnaitre le mal qu’on a fait, donc toute les sœurs qui ont fait l’avortement, ce n’est pas un jugement de valeur, c’est pour que vous vous repentez, pour que vous demander pardon, la Miséricorde d’Allah dépasse sa colère, demander pardon à Allah pour cet acte que vous avez fait, décidaient de ne plus jamais recommencer, et regretter sincèrement votre acte

Et pour les autre ceux qui ont gardé le bébé, et bien éduquer le pour qu’il soit un bon musulman, un bon moudjahidin, qui défend la parole d’Allah et qui aime la parole d’Allah.

Donc un mal, peut devenir un bien, cela dépend de votre nia, votre intention, donc je vous demande à ceux qui l’on fait de vous repentir, n’allez pas dans des maisons psychiatrique prendre des médicaments, des antidépresseur etc..

Avortement--Massacre-bebes-14.jpg

C’est parce que vous avez désobéi à Allah, que Allah vous a frapper dans votre conscience, ne vous laissant pas tranquille, donc demander pardon à Allah, revenez repentante.

Et pour les autres (qui non pas commis l’avortement), éduquer le pour qu’il devienne un bon musulman un bon moudjahidin qui défend la parole d’Allah en Afghanistan, en Tchétchénie, en Somalie pour élever la parole d’Allah (les combats contre les colonisateurs mécréants qui attaquent les terres d’Islam et tuent les musulmans)

AsalamAlyoum,

Louange à Allah, Allah est Grand. 

Fin citation de la Vidéo du Frère Jean-Louis le Soumis


Dépression chronique par l’avortement Démoniaque

« …C’est parce que vous avez désobéi à Allah, que Allah vous a frapper dans votre conscience, ne vous laissant pas tranquille, donc demander pardon à Allah, revenez repentante… » (Frère Jean-Louis le Soumis)

Dossier sur les complications psychologiques de l'avortement

Non à l'avortement : pourquoi ?

Barbara LeBow, Rédactrice des Nouvelles Pro-Vie du Canada,  publication d’Alliance for Life, Winnipeg (Manitoba),

Les avocats de l’avortement prétendent que l’avortement ne laisse pas de séquelles psychologiques. De leur côté, les femmes souffrant sur le plan émotionnel des effets consécutifs à cet acte affirment que les conséquences psychologiques sont désastreuses et durables.

Des questionnaires… en question

Les promoteurs de l’avortement sont prompts à interpréter les enquêtes. La conclusion globale tirée du millier de questionnaires publiés au cours des dix dernières années est que la réaction immédiate à l’avortement est en général le soulagement1. A contrario les mêmes sondages indiquent aussi que l’avortement est traumatisant c’est-à-dire accompagné de tension nerveuse, d’angoisse et d’engourdissement, mais ces données sont écartées par les partisans de l’avortement.

Les questionnaires, aussi habilement présentés soient-ils, ne vont pas au fond de la véritable expérience des femmes. Des recherches poussées prouvent que, lorsqu’elles sont en confiance, elles expriment sur leur avortement des sentiments profonds de culpabilité, d’angoisse, de dépression, de colère, de deuil ainsi que la forte impression qu’on a profité de leur situation.

Les recherches des Docteurs I. Kent, R. Greenwood, J. Loeken et W. Nicholls de l’Université de Colombie Britannique sont au centre de la question2. Ils ont trouvé qu’un groupe de femmes interrogées sur questionnaire à propos de  leur avortement ont déclaré en avoir été légèrement traumatisées mais surtout soulagées. Une fois l’avortement passé,  elles ont aussi éprouvé un engourdissement des émotions, en particulier les adolescentes.

Comparons ces résultats avec ceux obtenus auprès d’un autre groupe de femmes en thérapie pour des raisons indirectement liées à un avortement. Après quelques temps de traitement, les sentiments profonds de ces femmes ont commencé à faire surface : sentiments de douleur intense, de deuil et d’identification avec leurs bébés avortés. Cela se produisait même lorsqu’elles tentaient rationnellement d’affirmer que l’avortement avait été la seule solution pour elles. En réunions de groupe ou seules avec le thérapeute des femmes exprimèrent leur douleur et leur regret.

Une réaction totalement différente apparaît donc lorsque la femme livre ce qu’elle ressent profondément à des personnes connues qui lui inspirent confiance, au lieu de cocher une réponse superficielle sur un questionnaire. Sur les formulaires, les femmes donnent des réponses “ socialement acceptées ” ; dans une relation de confiance, elles livrent leurs émotions authentiques.

Quand le mal est fait

Ainsi la réaction immédiate après un avortement peut bien être le soulagement, car la peur de l’inconnu est passée. Mais qu’en est-il un mois, un an, dix ans plus tard ? C’est à cette question que répondent pertinemment des études approfondies.  

Le préjudice psychologique prend les formes suivantes : culpabilité, angoisse, dépression, sensation de deuil, hostilité vis-à-vis de tous, suicide et psychose3. Et les femmes souffrent non seulement de l’un mais d’une conjugaison de ces problèmes. Ce traumatisme est reconnu comme un trouble psychique par l’Association Américaine de Psychiatrie qui le répertorie dans son Manuel statistique de Diagnostic des Affections Mentales (Diagnostic and Statistic Manual of Mental Disorders)4.

1- La culpabilité

La culpabilité  après un avortement est une réaction fréquente pouvant couver des années5. Les femmes confrontées à leur culpabilité, déclarent : J’ai tué mon bébé.

Une culpabilité  non résolue peut se traduire par plusieurs symptômes : dépression, mépris de soi, complexes ou peurs de la stérilité ainsi que des rapports physiques.

2- L’angoisse

Les femmes expriment pendant la période post-avortement une angoisse ressentie très profondément6. Il leur arrive de sangloter : Je vais devenir folle ou J’ai peur.

Nombre d’entre elles ressentent la panique d’éventuelles complications physiques ou éprouvent la peur de ne plus jamais avoir d’enfant. Or, dans certains cas, aucun symptôme ne manifeste le moindre problème physique ; dans d’autres au contraire, on constate des fausses couches ou des grossesses extra-utérines.

3- La dépression

Les femmes qui confient leurs impressions sur leur expérience de l’avortement démontrent souvent des symptômes de dépression. Elles sont nombreuses à se sentir carrément inhibées, à ne plus s’intéresser à personne ni à rien depuis leur avortement ; elles se renferment sur elles-mêmes, ne se rendent pas à leur travail, n’ont plus de comportement normal dans les domaines qui relèvent de la vie courante. Pour résumer, elles se détachent de leur entourage et s’imaginent ne pouvoir faire confiance à personne.

Beaucoup déclarent pleurer depuis leur avortement (Je pleure tout le temps !) ; d’autres souffrent d’insomnies et de cauchemars où reviennent incessamment des petits enfants de l’âge qu’auraient le leur. Certaines revivent en permanence et avec désolation tout le processus de l’avortement dans des éclairs de retour en arrière.

Lors de dépressions chez les femmes en retour d’âge, les thérapeutes entendent fréquemment des expressions de remords et de culpabilité qui se rapportent à vingt ans auparavant : la douleur psychologique de la patiente qui a pratiqué l’avortement remonte à la surface à l’occasion d’un autre problème, celui qui l’a amenée en consultation7.

Les familles confrontées à un avortement “ thérapeutique ” pour malformation du fœtus risquent aussi un traumatisme émotionnel8. Les études montrent que l’incidence de la dépression peut atteindre 92% des femmes et 82% des hommes, de toute façon plus élevée que lorsque l’enfant est mort-né. La cause de la mort du fœtus est le critère : un enfant mort-né est vu comme un accident malheureux ; la mort sélective du bébé relève d’un choix explicite.

4- La sensation de deuil

Lorsque les femme ayant avorté ont l’opportunité de raconter leur douleur, elles parlent de sensation de deuil. Elles décrivent des réactions comme : Je n’arrive pas à regarder les bébés, les petits enfants ou les femmes enceintes ou bien Je suis jalouse des mamans ou encore Je veux me trouver à nouveau enceinte pour remplacer mon bébé perdu.

La femme subit souvent à la fois d’autres privations qui ne font qu’augmenter sa douleur. La relation avec son partenaire s’est détériorée ou a cassé depuis l’avortement. La détresse et la confusion qu’elle ressent sont particulièrement vives lorsque son mari ou son ami l’abandonne après l’avortement ou ne se soucie pas assez de sa souffrance morale.

Une autre perte est celle de l’estime de soi et des valeurs auxquelles la femme était attachée avant l’avortement mais que celui-ci a occultées. Elle éprouve une grande déception vis-à-vis d’elle-même pour avoir agi à l’encontre de ses  convictions. Elle se décrit alors comme violente, indigne d’être aimée ou de mettre des enfants au monde, ou encore comme une ratée9.

5- La colère

La colère est fortement ressentie et s’exprime envers les personnes impliquées dans l’avortement : elle-même, ceux qui l’ont conseillée, les médecins, son partenaire ou son conjoint etc.

La colère de la femme vise les médecins et conseillers qui  ne montrent pas l’envers de la médaille ou ne mettent pas en garde contre les problèmes physiologiques et émotionnels éventuels. Une femme déclare : Après l’avortement, alors que je souffrais moralement, personne à la clinique ne voulait plus me voir.

Conjoint ou concubin suscitent l’hostilité lorsqu’ils ne soutiennent pas leur partenaire qui a désespérément besoin d’aide et de compréhension, ou lorsqu’il a poussé ou forcé la femme à avorter.

Les femmes ne font pas que se mépriser mais éprouvent une véritable colère contre elles-mêmes quand elles prennent conscience d’avoir agi à l’encontre des valeurs auxquelles elles tenaient auparavant.

En même temps que la colère, elles éprouvent le sentiment d’avoir été induites en erreur et exploitées par les spécialistes auprès de qui elles sont venues chercher de l’aide avant et après leur avortement.

Beaucoup d’entre elles affirment avoir été mal informées au moyen d’arguments tels que : Votre grossesse n’est que du tissu organique ou Ne pensez pas que cela revient à tuer  mais plutôt que vos règles vont revenir.

Les femmes sont en colère, hostiles et en veulent au personnel médical parce qu’elles n’ont pas été informées sur le développement du fœtus, les méthodes abortives ou les risques qu’elles comportent – physiologiques et psychologiques – ni sur les alternatives à l’avortement. Elles disent avoir été induites à se croire des victimes démunies et impuissantes, et conservent ce double sentiment10.

Des femmes qui regrettent d’avoir avorté et pensent avoir été exploitées par les conseillers, les médecins, leurs maris ou concubins qui préconisaient l’avortement comme la solution de leurs problèmes, créent des groupes de conseil post-avortement.

Les femmes qui les constituent ou celles qui les rejoignent découvrent qu’elles ont toutes des problèmes – en particulier de culpabilité et de dépression –  et pensent qu’elles ont commis une faute. Ces groupes de conseil apportent toute l’assistance nécessaire aux femmes dont la grossesse pose un problème afin que cette dernière soit chaque fois menée à terme en toute sécurité et qu’il soit pris soin du bébé et de la mère après l’accouchement.

6- Le suicide

Ce symptôme prend de plus en plus d’ampleur. Médecins, chercheurs et conseillers rapportent un nombre croissant de tentatives et de suicides effectifs chez les femmes aux environs de la date anniversaire à laquelle seraient nés leurs bébés, si elles n’avaient pas eu recours à l’avortement11. Le taux le plus élevé de ces cas concerne les 15 à 24 ans.

 

A titre d’exemple, une jeune fille de 17 ans tenta de se tuer en voiture sous l’emprise d’alcool et de 29 cachets de psychotropes (Bufferin). Elle s’éloigna à pied du lieu de l’accident et fut retrouvée assise dans un cimetière. Pendant son avortement, elle avait calculé la date virtuelle de la naissance de son bébé et eut son accident exactement à cette date12.

7- La psychose post-avortement

Rien qu’en 1979, les Docteurs Sim et Neisser recensèrent 95 psychoses post-abortives pour Israël et Birmingham (Grande-Bretagne), indiquant que ce problème n’était pas aussi rare que certains veulent le dire13. La comparaison entre le pronostic d’une psychose post-abortive et celui d’une psychose post-partum est instructive.

Comparaison du nombre des psychoses post-avortement avec  celui des psychoses post-partum (Birmingham, Grande-Bretagne)

PRONOSTIC                   NOMBRE     BON    MAUVAIS

Post-partum                             311           307          4

Post-avortement                        56             28          28

Sur ce tableau, un bon pronostic correspondait à une totale disparition des symptômes et la restauration du niveau de fonctionnement psychique, sans problème de rechute. Un mauvais pronostic s’attachait au défaut d’un de ces critères. Comparées aux troubles postérieurs à un accouchement, les psychoses post-avortement sont plus graves, durent plus longtemps et sont davantage susceptibles de rechute.

Les exemples suivants montrent que l’avortement est la cause de graves psychoses, six à douze semaines, après chez les femmes dont le comportement était normal avant.

“ Une étudiante de 17 ans en année de licence suivait un cours d’été dans une matière où elle était excellente. C’est la première fois qu’elle quittait sa famille durablement. Elle rencontra son premier “ flirt ”, tomba amoureuse et se retrouva enceinte. Elle se rendit chez sa sœur qui habitait une ville au nord du pays et put avorter à l’insu de ses parents.

Par la suite, elle fut atteinte de léthargie, de malaises et de nausées avec vomissements. Des examens approfondis ne décelèrent aucune cause organique à ces symptômes. Peu de temps après elle se plaignit d’une sensation de grossissement, d’une prise de poids excessif, de gonflement et de sensibilité de la poitrine.

“ La veille de l’anniversaire de l’avortement, elle tomba dans une psychose évidente. Les examens de son état mental révélèrent une régression caractérisée, des hallucinations visuelles et un processus psychotique de la pensée (…). La régression fut si grave qu’elle devint totalement incontinente et se souilla de matières fécales, elle et sa chambre (…).

“ Les tests psychologiques révélèrent une forte dose de culpabilité (…). Après un traitement au moyen d’un produit antipsychotique (…) elle put reprendre ses cours (…). Cependant, chaque fois qu’elle avait ses périodes, elle régressait rapidement vers un comportement psychotique avec les mêmes souillures et des hallucinations visuelles.”14

Deux autres exemples illustrent cette corrélation : après trois ans, une femme croyait que son bébé était vivant. Une autre n’arrêtait pas de voir le diable partout15.

8- Autres victimes de l’avortement

Les mêmes réactions psychologiques peuvent se produire dans le proche entourage de la femme concernée comme son partenaire, ses parents, les infirmières ou les médecins. Une mère a été placée en invalidité pour dépression après avoir laissé sa fille avorter. Un mari a été tourmenté de remords à la suite de l’avortement de sa femme puis de la fausse couche qu’elle eut après ; sa femme éprouvait d’ailleurs deuil, culpabilité et dépression.

Les médecins et infirmières ayant participé à de nombreux avortements relatent des cauchemars et les chercheurs qui ont étudié leurs cas concluent : “ Indépendamment de toute appartenance religieuse ou philosophique, le regard porté sur l’avortement est le même (…) et révèle qu’inconsciemment, l’acte d’avorter est vécu comme un acte meurtrier.16”

Conclusion

Celles qui ont pratiqué l’avortement déclarent qu’elles en payent psychologiquement le prix. Le regard qu’elles portent sur elles-mêmes, leurs relations avec les autres, leur équilibre psychique et leur aptitude à faire réellement face à la vie sont affectés parfois irréparablement.

Les réactions émotionnelles à l’avortement sont à la fois immédiates et à long terme. Psychologiquement, les femmes se trouvent en état de crise.

Les séquelles psychologiques s’étendent au-delà de la femme qui a avorté pour marquer certaines personnes qui comptent pour elle.

Les partisans de l’avortement qui en nient les complications psychologiques démontrent finalement peu d’intérêt réel pour la situation des femmes, dont ils font profession de s’occuper.

Les femmes ne sont ni bien informées ni préparées aux problèmes psychologiques causés par l’avortement ; par la suite, quand elles en souffrent, on leur raconte que leur souffrance est imaginaire.

Cette négation de leur douleur empêche qu’on puisse leur venir en aide comme elles en auraient tellement besoin, les prive de se remettre de leur traumatisme et les fragilise au contraire davantage sur le plan psychologique.                                                                                               

La littérature médicale courante démontre combien  l’opportunité de cet article s’est maintenue.

Source: http://www.droitdenaitre.org/page/non-l-avortement-pourquoi/dossier-sur-les-complications-psychologiques-de-l-avortement


Faite passer le crie d’Alerte

Ribaat 1434H

« Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), quarante deux millions d’avortements sont officiellement signalés chaque année. » (Simorzrag) (1)

C’est plus meurtrier que le nombre des victimes des deux guerres mondiales !!

Ce crie d’Alerte s’adresse à toute ses femmes qui veulent passer à L’ACTE ASSASSIN INTERDIT :

LES FEMMES NAZIES N’ONT JAMAIS EFFECTUES CELA, VOULEZ VOUS DEPASSER LES NAZIS ET LES TYRANS EN HORREUR ET FAIRE PARTIE DES LIVRES D’HISTOIRE SANGLANTE ?

SANS COMPTEZ L’INSCRIPTION DE CES ACTES DESTRUCTEUR DANS VOTRE LIVRE AU JOUR DE LA RESSURECTION ?

SAUF CEUX QUI SE REPENTENT A ALLAH, ET NE RECOMMENCE PLUS JAMAIS CA ?

ALLAH EST ACCEUILLANT  AU REPENTIR ET AIME PARDONNER !

AU NOM D’ALLAH

VOUS ETES TOUTE AVERTIES !!  VOUS ETES TOUTE AVERTIES !!

URGENT FAITE PASSER CE LIVRE ET CETTE VIDEO TEMOIGNAGE DES MASSACRES DES BEBES INNOCENT DANS TOUT VOS SITES,

CE MESSAGE D’ALERTE !!

Note :

(1) : -Choc des civilisations et déclin de l’Occident- Simorzrag 28/09/2011 http://www.bismillah-debats.net/Choc-des-civilisations-et-declin.html 


Conclusion

Allah Le Tout-Puissant dit :

« Ne vous ai-Je pas engagés, enfants d'Adam, à ne pas adorer le Diable? Car il est vraiment pour vous un ennemi déclaré, et [ne vous ai-Je pas engagés] à M'adorer? Voilà un chemin bien droit. Et il a très certainement égaré un grand nombre d'entre vous. Ne raisonniez-vous donc pas? Voici l'Enfer qu'on vous promettait. Brûlez-y aujourd'hui, pour avoir mécru›. Ce jour-là, Nous scellerons leurs bouches, tandis que leurs mains Nous parleront et que leurs jambes témoigneront de ce qu'ils avaient accompli. Et si Nous voulions, Nous effacerions leurs yeux et ils courront vers le chemin. Mais comment alors pourront-ils voir? Et si Nous voulions, Nous les métamorphoserions sur place; alors ils ne sauront ni avancer ni revenir. »

Coran : Sourate 36 verset 60 à 67

________________

« Il a créé les cieux sans piliers que vous puissiez voir ; et Il a enfoncé des montagnes fermes dans la terre pour l’empêcher de basculer avec vous ; et Il a propagé des animaux de toute espèce. Et du ciel, Nous avons fait descendre une eau, avec laquelle Nous avons fait pousser des plantes productives par couples de toute espèce. "Voilà la création d’Allah. Montrez-moi donc ce qu’ont créé, ceux qui sont en-dehors de Lui !" Mais les injustes sont dans un égarement évident. »

Coran : Sourate 31 verset 10-11

________________

« Nous leur montrerons Nos signes dans l'univers et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran), la Vérité. Ne suffit-il pas que ton Seigneur soit témoin de toute chose? »

Coran : Sourate 41 verset 53

________________

 « Ils aiment semer le trouble et répandre la corruption sur la terre et travaillent dur pour y arriver: Et ils s'efforcent de semer le désordre sur le terre, alors qu'Allah n'aime pas les semeurs de désordre »

Coran : Sourate 5 verset 64

________________

« Allah exalté soit-Il dit : [Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d'autres peaux en échange afin qu'ils goûtent au châtiment. Allah est certes Puissant et Sage! »

Coran : Sourate 4 verset 56

________________

« Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants »

Coran : Sourate 3 verset 85

________________

« Comment pouvez-vous renier Allah alors qu'Il vous a donné la vie, quand vous en étiez privés? Puis Il vous fera mourir; puis Il vous fera revivre et enfin c'est à Lui que vous retournerez. »

Coran : Sourate 2 verset 28

________________

« Mais ils ont adopté en dehors de Lui des divinités qui, étant elles-mêmes créées, ne créent rien, et qui ne possèdent la faculté de faire ni le mal ni le bien pour elles-mêmes, et qui ne sont maîtresses ni de la mort, ni de la vie, ni de la résurrection. »

Coran : Sourate 25 verset 3

________________

Allah Le Juge, dit sur le Jour de la Résurrection de l’Humanité pour le Jugement dernier :

« Quant à celui qui recevra son livre derrière son dos, il invoquera la destruction sur lui-même, et il brûlera dans un feu ardent. Car il était tout joyeux parme les siens, et il pensait que jamais il ne ressusciterait »

Coran : Sourate 84 verset 10-14

________________

« et que ce jour-là, on amènera l'Enfer; ce jour-là, l'homme se rappellera. Mais à quoi lui servira de se souvenir? Il dira: Hélas! Que n'ai-je fait du bien pour ma vie future! »

Coran : Sourate 89 verset 23-24

__________

ALLAH DIT LA VERITE

 NOM

  LIVRE 25

 

« L’Avortement : Massacre des bébés, crime contre l’Humanité »

1er Edition Mars 2013 

Ribaat 1434H

________________________________________________

Toute vérité vient d’Allah, les erreurs viennent de nous même.

Partager cet article

Repost 0
Ribaat Ribaat - dans ISLAM OU NOUVEL ORDRE MONDIAL

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche