DEPUIS JANVIER 2010 SIGNES ET MIRACLES D’ALLAH (113): « La nature originelle de l’Homme » - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 22:19

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux

SIGNES ET MIRACLES D’ALLAH (113):

« La nature originelle de l’Homme »

 la nature originel de l'homme crée par Allah

Mars 2006, Par des Frères et Sœurs sur le sujet d’un forum :

« Quelques signes de l'existence de Dieu »

Qui nous fera comprendre qui somme nous Logiquement, Réellement et Scientifiquement au regard d’Allah notre Créateur !

 

 

 

Par Massara

As salamou alaykoum

Voici une petite synthèse simplifiée et relativement superficielle d’éléments que j’ai pu collecter dans mes lectures ou dans mes cours sur les signes de l’existence de Dieu.

Première partie:

La nature première de l’homme tend de manière innée en la croyance profonde en Dieu

« Dirige tout ton être vers la religion exclusivement (pour Allah), telle est la nature qu'Allah a originellement donnée aux hommes - pas de changement à la création d'Allah -. Voilà la religion de droiture; mais la plupart des gens ne savent pas. » s30v30.

L’homme est prédisposé à obéir et à adorer son Créateur :

« Je n'ai créé les djinns et les hommes que pour qu'ils M'adorent. » s51v56

Cette prédisposition naturelle se nomme : fitra, seulement il y a des facteurs perturbateurs, comme la religion héritée, les mœurs de la société ou l'on naît, les traditions, l’éducation …donc tout ces éléments combinés ont souvent pour effet de faire oublier à l’homme sa nature originelle.

Tout les signes/preuves sont justement mis à la portée de l’homme pour que cette nature se rappelle à lui. Le Prophète Mohammed (saw) a dit :

"Chaque enfant qui vient au monde naît dans la Fitra (l’Islam), aussi, ses parents font de lui un juif, un chrétien ou un adorateur de feu."(Rapporté par hurayra/bukhari/muslim).

Il y a des rappels de cette fitra que l’on constate chez la plupart des gens, dans les épreuves douloureuses leur fitra se rappelle à eux :

« Et quand le malheur touche l'homme, il fait appel à Nous, couché sur le côté, assis, ou debout. Puis quand Nous le délivrons de son malheur, il s'en va comme s'il ne Nous avait point imploré pour un mal qui l'a touché. C'est ainsi que furent embellies aux outranciers leurs actions. » s10v12

Ainsi celui dont la fitra est intacte n’a nullement besoin de preuve de l’existence d’Allah car cette preuve réside dans sa fitra même et la créature pieuse se soumet à son Créateur et lui obéis sans l’avoir vus.

Les preuves de l’existence d’Allah sont innombrables, à travers l’univers, la nature, les animaux, l’homme, nous verrons quelques exemples qui ne peuvent qu’aboutir à la reconnaissance de l’inexorable vérité.

Les preuves dans l’univers:

« Et quant à la terre, Nous l'avons étalée et y avons placé des montagnes (immobiles) et y avons fait pousser toute chose harmonieusement proportionnée. » s15v19

Notez qu’il est question dans ce verset entre autre d’un équilibre bien défini/de chose harmonieusement proportionnée, nous y reviendrons.

Les scientifiques dans leurs recherches sont arrivés à plusieurs constatations irréfutables :

Sans les montagnes, la terre serait partie en éclat et n’aurait pas eu cette écorce terrestre propice à la vie.

Si l’écorce terrestre était plus épaisse d’à peine quelques mètres elle aurait absorbé tout le gaz carbonique et l’oxygène de l’atmosphère, aucune vie n’aurait été possible.

Si l’épaisseur de l’atmosphère était inférieure à ce qu’elle est, les météores qui frappent la terre chaque jour par milliers l’auraient consumé..

Sans la pluie, la terre serait réduite à un désert sans vie. Sans les vents, les mers et les océans, la vie deviendrait impossible.

« Et Nous envoyons les vents fécondants; et Nous faisons alors descendre du ciel une eau dont Nous vous abreuvons et que vous n'êtes pas en mesure de conserver. » s15v22

Si tous les éléments ne se combinaient pas les uns avec les autres, il deviendrait impossible d’avoir sur terre de l’eau, des arbres, des animaux, des végétaux…

Ainsi ces preuves nous confirme qu’il y’a un équilibre bien défini, comment après réflexion peut-on penser que toute cette coordination et cette précision parfaite sont le fruit du hasard ?

Comment le hasard peut-il engendrer l’ordre, l’équilibre, la précision, la complémentarité des éléments ?

Chaque âme doit se poser la question en toute sincérité, comment intellectuellement peut-on adhérer à cette théorie ?

Les preuves chez les animaux :

« Et Allah a créé d'eau tout animal. Il y en a qui marche sur le ventre, d'autres marchent sur deux pattes, et d'autres encore marchent sur quatre. Allah crée ce qu'Il veut et Allah est Omnipotent. » s24v45

Il n’est pas question ici d’abordé l’évolution génétique ou encore la sélection parlons plutôt de l’instinct :

Aptitude innée, comportement stéréotypé, appartenant au patrimoine génétique, par lequel l'individu ou l'animal peut accomplir, sans apprentissage préalable, certains actes spécifiques et constituant une forme d'adaptation au milieu. Le comportement instinctif est un ensemble complexe constitué d'impulsions internes et de réactions à des stimuli significatifs; il dépend de l'état physiologique de l'individu et du milieu extérieur. Il est spécifique à chaque espèce (def encyclopédia)

Voyons plutôt quelques exemples ou le savoir instinctif des animaux est étonnant :

Une catégorie de mouche creuse un trou dans le sol pour y déposer ses œufs, puis elle attrape une proie araignée qu’elle asperge d’un poison paralysant qu’elle place dans son nid comme garde mangée, puis elle s’en va et ne reviens jamais à son nid.

Pourquoi la mouche ne tue pas la proie ? Car les larves de cette mouche ne mangent pas les cadavres, mais des proies vivantes.

Comment expliquer le processus appliqué par cette mouche qui applique les éléments essentiels à la survie de ses œufs alors qu’aucune démonstration ne lui fut faite ?

Ou encore l’exemple d’un papillon qui dépose ses œufs exclusivement sur des feuilles de chou alors qu’il ne s’en nourrit pas, mais ses larves oui et exclusivement.

Est-ce génétique ? chimique ? les animaux seraient donc programmé génétiquement à adopter des comportements totalement étrangers à eux de manière à ce que dans une situation nouvelle donnée ils agissent de tel sorte à survivre ou faire survivre leur espèces, c’est tout à fait plausible mais par qui sont-ils programmé Quel est la Cause initiale ?

Autre exemple : la souris qui vient boire dans un récipient de l’huile par exemple ; lorsque le niveau s’abaisse, elle retire l’huile avec sa queue, quand sa queue ne peut plus l’atteindre, elle remplit sa bouche d’eau qu’elle verse dans le récipient pour faire remonter le niveau.

Comment la souris a t’elle l’idée de faire remonter le niveau par de l’eau et surtout comment sait-elle que l’huile et l’eau ne se mélange pas et que l’huile remonte irrémédiablement à la surface ?

« Il n'y a point de bête sur terre dont la subsistance n'incombe à Allah qui connaît son gîte et son dépôt; tout est dans un Livre explicite ». s11v6

La souris serait-elle munie d’intelligence ? Non, elle est plutôt inspirée.

Preuve dans le corps humain :

Je ne citerai qu’un exemple de peur de faire trop long

 

Un médecin américain présente la digestion de la manière suivante :

L’estomac reçoit tout ce que l’on ingère comme aliments et boissons divers composé de leurs différents nutriments. Le fonctionnement de cette merveilleuse usine nous rend perplexe c’est dans l’estomac que toutes ces substances sont décomposées et ramené à leurs composant primaires. Une fois purifiés, ces composants sont assemblés de nouveau pour former des produits servant à l’alimentation de différentes cellules de sortes que toutes les substances vitales indispensables soient dans des proportions déterminés et soient prête à faire face à tous les besoins. Ces substances sont sans cesse fournies à chacune des cellules de l’organisme dont le nombre dépasse le genre humain

Cet apport à chaque cellule particulière doit être continu. Il ne doit comporter que les produits dont cette cellule a besoin, afin de former les os ; les ongles…

Nous sommes donc en présence d’une usine chimique fabriquant plus de produit que n’importe quelle usine conçue par l’homme. Et nous voici dans un réseau de communication plus dense que tout les systèmes de transports et de distribution que le monde n’ai jamais connu. Toutes ces opérations se réalisent sans encombrement et dans l’ordre le plus parfait.

« Telle est l'œuvre d'Allah qui a tout façonné à la perfection. Il est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites! » s27v88

Ainsi celui qui utilise sa raison et sait voir les signes, ne peut porter foi au hasard de l’univers et de sa création.

Voici un raisonnement logique et simple celui de Pascal, philosophe non musulman qui a dit en substance:

Quel est l’intérêt de l’homme à être honnête et droit comparé à l’homme fourbe si Dieu n’existe pas ? Si Dieu n’existe pas alors la justice non plus, puis il a déclaré

« Toute chose autre que Dieu ne peut étancher notre soif »

Ce qui est intéressant ici ce n’est non pas la déclaration de Pascal qui à défaut d’être véritable croyant fut reconnaissant de l’existence Divine mais plutôt l’intelligence et la simplicité de son raisonnement dont tout homme est capable.

Démonstration de l’existence de Dieu par la raison :

Voici deux raisonnements avancé par deux grands érudits musulmans :

Des sectaires s’en prirent à Abu Hanifa qui combattaient leurs égarements, ils voulurent le tuer et Abu Hanifa les interromps :

-Répondez d’abord à une question puis faites de moi ce que vous voulez.

- Quel est ta question ? demandèrent-ils,

- Que diriez-vous de quelqu’un qui vous dit :

- « j’ai vu un navire lourdement chargé de marchandise et entourée en pleine mer par des vagues déchaînées et des vents de toute sortes. Ce navire poursuivait pourtant en toute quiétude son chemin à travers les flots sans avoir un capitaine pour le diriger ni un pilote pour rectifier sa direction. »

Est ce que l’esprit accepte une telle affirmation ?

-c’est une chose inconcevable ! dirent-ils

-Gloire et pureté à Dieu si l’esprit n’admet pas qu’un navire avance sans capitaine ni pilote comment peut il admettre que ce monde se maintient sans Créateur ni Conservateur malgré la diversité des états ?

Les attaquants revinrent vers Dieu repentant.

L’imam Ashafi’i fut questionné sur les preuves de l’existence de Dieu, à cela il répondit :

-La feuille du mûrier ; son goût, sa couleur son odeur et sa nature sont-elle identique à vos yeux ?

- Oui répondirent-ils

Il dit : cependant le ver à soie le mange et il en sort de la soie, l’abeille en fait du miel, l’ovin en sort de la fiente, la gazelle du musc se forme dans ses glandes alors que la feuille du mûrier est une.

« Certes dans la création des cieux et de la terre, dans l'alternance de la nuit et du jour, dans le navire qui vogue en mer chargé de choses profitables aux gens, dans l'eau qu'Allah fait descendre du ciel, par laquelle Il rend la vie à la terre une fois morte et y répand des bêtes de toute espèce dans la variation des vents, et dans les nuages soumis entre le ciel et la terre, en tout cela il y a des signes, pour un peuple qui raisonne. » s2v164

Il nous apparaît évident que dans chaque élément de l’univers dans chaque créature vivante réside des preuves, des signes qui interpellent l’être humain, les traces de pas de l’homme sont un signe de son passage, L’univers tout entier est l’empreinte du Créateur, seulement seuls ceux qui raisonnent peuvent les comprendre et les accepter.

 


 

Par Sayf-al-Islam

Citation: Posté par Massara

« Comment après réflexion peut-on penser que toute cette coordination et cette précision parfaite sont le fruit du hasard ? »

Bismillah Rahma Rahim

La réponse en est donné par le Seul Savant,

13. Et quand on leur dit : "Croyez comme les gens ont cru", ils disent : "Croirons-nous comme ont cru les faibles d'esprit ? " Certes, ce sont eux les véritables faibles d'esprit, mais ils ne le savent pas.

14. Quand ils rencontrent ceux qui ont cru, ils disent : "Nous croyons"; mais quand ils se trouvent seuls avec leurs diables, ils disent : "Nous sommes avec vous; en effet, nous ne faisions que nous moquer (d'eux)".

15. C'est Allah qui Se moque d'eux et les endurcira dans leur révolte et prolongera sans fin leur égarement.

16. Ce sont eux qui ont troqué le droit chemin contre l'égarement. Eh bien, leur négoce n'a point profité. Et ils ne sont pas sur la bonne voie.

17. Ils ressemblent à quelqu'un qui a allumé un feu; puis quand le feu a illuminé tout à l'entour, Allah a fait disparaître leur lumière et les a abandonnés dans les ténèbres où ils ne voient plus rien.

18. Sourds, muets, aveugles, ils ne peuvent donc pas revenir (de leur égarement). 

Baraka Allahu Fiki pour ce texte montrant combien les kaffiruns sont égarés, et Combien Allah peut égarer d'un égarement sans fin ses ennemis, pour les saisir avec encore plus de Rigueur au moment du discernement.

Wa Salam,

 


 

Par Ibn al Quaim 

ASSALAM ALEYKOUM OUA RAHMATOU ALLAH OUA BARAKATOUHOU

Lorsqu'on parle de fitra, cela veut dire qu'Allah a prédisposé l'homme et toute créature à le connaître, que cette fitra se trouve dans chaque créature à part celui dont le cœur est scellé ou qu'on a fait dévier sa fitra depuis son enfance. On peut prendre comme exemple le verset coranique:

"Et quand ton Seigneur tira une descendance des reins des fils d'Adam et les fit témoigner sur eux-mêmes: ‹Ne suis-Je pas votre Seigneur?› Ils répondirent: ‹Mais si, nous en témoignons...› - afin que vous ne disiez point, au Jour de la Résurrection: ‹Vraiment, nous n'y avons pas fait attention›". (s7/v172).

 

 

Allah dit:

" Dirige tout ton être vers la religion exclusivement [pour Allah], telle est la nature qu'Allah a originellement donnée aux hommes - pas de changement à la création d'Allah -. Voilà la religion de droiture; mais la plupart des gens ne savent pas".(s30/v30).

Et naturellement il y a le hadith où le Prophète (Salla Allah Alayhi oua Sallam) a dit que chaque enfant né dans la fitra........

Cette fitra a comme rôle de guider les créatures vers la connaissance de leur Seigneur et lui fait prendre conscience de ce lien qu'il n'est pas seul dans cette immense univers, que cela ne peut se faire que par cette fitra qui est enfoui au plus profond de chaque être.

Seulement pour que cette fitra joue son rôle pleinement, il faut avant tout un coeur pur, c’est-à-dire le coeur du croyant qui ne se laisse pas attirer vers la déviance par les démons humains et démoniaques. Mais le croyant reste dans le chemin de cette fitra qui fait en sorte qu'il a une bonne croyance envers son seigneur et créateur. A chaque fois qu'il dévie de ce droit chemin il y a la fitra qui lui rappelle son Seigneur ce qui fait qu'il revient vers le droit chemin. Naturellement ce coeur pur est suivi par une intelligence propre qui n'est pas influencé par la passion, et les autres attirances qui conduisent vers la déviance. Il y a aussi le fait qu'Allah a fait descendre une législation qui est en conformité avec cette fitra.

Ce qui fait qu'Allah rappelle souvent dans le Coran aux enfants d'Adam qu'ils n'ont pas été créés à partir du néant mais qu'il y a bien un créateur et un seigneur qui les a fait venir dans ce monde :

"Ont-ils été créés à partir de rien ou sont-ils eux les créateurs?".(s52/v35).

Ce qui veut dire que si les enfants d'Adam nient qu'ils ont été créés par un créateur que ce n'est sûrement pas eux mêmes qui se sont créés.

Pour cela il suffit de voir pourquoi certains en cas de malheur reviennent vers Allah! Dans la revue Riders digest un article publié à l'époque de la seconde guerre mondiale par un jeune parachutiste. Il dit qu'il avait été élevé dans une famille où on ne connaissait pas le nom de Dieu. Ce qui fait que depuis sa naissance il avait reçu une éducation purement laïque et matérialiste.

Seulement lors de sa descente avec le parachute qui ne voulait pas s'ouvrir il se souvint de Dieu et se mis à l'implorer. Effectivement que la fitra a fait réveiller cette personne de son long sommeil et lui même s'étonna d'où lui arriver cette foi.

L'ex chanteur Youcef Islam raconte aussi son histoire qu'il était en train de se baigner au bord de la mer lorsqu'une crampe le prit et il a failli se noyer. Soudain l'image d'un créateur et seigneur qui pourrait le sauver lui apparut et il se mit à l'invoquer et l'implorer.

En fait, il n y a rien d'étonnant en tout cela, car la fitra est chose latente dans chaque âme, c'est la prime nature et c'est l'un des instincts octroyés aux humains comme il a été déjà dit.

Seulement on est bien conscient que cette prime nature peut être cachée par les passions, les désirs, l'avidité et les exigences matérielles. Secouée par des dangers et des infortunes elle se débarrasse des fois de ce voile pour qu'elle apparaisse telle quelle. Il est vrai que parfois on essaye d'apporter des preuves relevant de la nature pour montrer qu'il y a bien un créateur et un Seigneur mais on rapporte qu'une personne a fourni mille preuve à un autre sur l'existence d'Allah .

L'autre lui répond en disant: Il suffit seulement d'une preuve. Supposez que vous êtes tout seul dans le désert, que vous tombez dans un puits et voyant la mort venir, quelle est la première chose que vous ferez! L'autre lui dit: Je dirai : O Allah! L'autre lui dit : Voila la preuve.

Effectivement que c'est la fitra qui s'est réveillée et s'est souvenue de son Créateur et Seigneur.

Chaque humain au fond de lui même croit ou un doute de croyance sur Allah .Il suffit pour cela de voir aussi lors de naufrage de Bateau et entendre le témoignage des rescapés dirent ce qu'ils entendaient comme paroles de ce qui allaient se noyer!

La question qui se pose, pourquoi donc? Pourquoi ils ne persistent pas dans leur dénégation d'Allah! On sait que même le Pharaon qui est parmi les grands tyrans que la terre a porté l'a fait! Il a dit: "Je crois qu'il n est d'autres Dieu que celui en qui croient les enfants d'Israël".

Donc on peut conclure en ce qui concerne la fitra, effectivement c'est un sentiment implanté dans l'âme humaine de sa présence. C'est un sentiment inné qu'Allah a inspiré aux humains. Pour une raison quelconque ce sentiment peut s'endormir et ne s'éveiller que pour une cause qui le tire de sa torpeur, comme un malaise qui s'installe ou un malheur qui s'impose et c'est ce dont parle le verset coranique:

"Et quand le malheur touche l'homme, il fait appel à Nous, couché sur le côté, assis, ou debout. Puis quand Nous le délivrons de son malheur, il s'en va comme s'il ne Nous avait point imploré pour un mal qui l'a touché". (s10/v12).

Il reste à se poser la question pour faire comprendre la croyance à ceux qui doutent qu'il y a trois possibilités à donner pour trouver une réponse à l'existence de cet univers :

-Que la première hypothèse est que cet univers ait émergé du néant.

-la deuxième est que ce soit par pure coïncidence que cet univers est apparu

-La troisième hypothèse est qu'il y a bien un créateur qui est la cause de la création de cet univers.

Pour la première hypothèse cela est inadmissible en soi car les conséquences sont liées aux causes et les résultats dépendants des raisons.

 

 

Effectivement l'émergence de l'univers à partir du néant impliquerait l'existence d'un effet sans raison, d'une conséquence sans cause et d'un résultat sans préambules; donc que cet univers s'est créé lui-même et n'a pas eu de créateur. Donc si nous disions l'univers s'est créé lui-même sans avoir des causes, c'est comme si nous disions le néant est la cause de l'existence.

Cela rappelle le verset coranique:

"Ont-ils été créés à partir de rien ou sont-ils eux les créateurs? Ou ont-ils créé les cieux et la terre? Mais ils n'ont plutôt aucune conviction".(s52/v35).

Pour ce qui est de la deuxième hypothèse c'est celle de la coïncidence ou ce qu'on appelle la théorie du hasard.

Peut-on dire que Le hasard est vraiment le maître de l'univers comme le pensent certains?. Contrairement à ce que l'on croit, le hasard obéit à des règles. Effectivement, d'étranges coïncidences laissent à penser que ce n'est pas le hasard qui a fixé la position des planètes. De Mercure à Pluton en passant par Jupiter et la ceinture d'Astéroïdes, la position des Planètes par rapport au Soleil semblent être tellement régulière que l'on a trouvé de nombreuses lois pour les décrire.

Ce un hasard si, comme on le constate lors des éclipses, le diamètre de la lune est le même vu de la terre que celui du Soleil ? Scientifiquement, on a remarqué tout d'abord que la lune est le satellite qui fait les plus parfaites éclipses de notre système solaire. On considère que la lune, qui s'est à peu près éloignée de la terre, occupe depuis à peu près 150 millions d'années une position qui stabilise les conditions de vie sur terre et permet le développement de formes de vies évoluées. Or, une telle position produit de parfaites éclipses.

Est-ce un hasard si un nombre relativement restreint des lois fondamentales, et un nombre beaucoup plus vaste de relations dérivées, décrivent avec une précision étonnante l'incroyable diversité du monde physique de l'orbite d'un électron autour du noyau jusqu'à l'expansion de l'univers ?

Il y a aussi le fait des constantes fondamentales de l'univers qui sont:

c vitesse de la lumière dans le vide 299 792 458

h constante de Planck 6,626 0755.10 Puissance -34

G constante de gravitation (f =Gm1 m2 /r2) 6,672 59.10Puissance -11

k constante électrique de Coulomb (f =kq1q2/r2 ) 8 987 552 427

gw constante de la force nucléaire faible 1,43.10puissance -62

gs constante de la force nucléaire forte 15

e charge élémentaire (charge de l'électron et du proton) 1,602 177 33.10puissance-19

me masse de l'électron 9,109 389 7.10puissance -31

mp masse du proton 1,672 623 1.10puissance -27

mn masse du neutron 1,674 928 6.10puissance -27

Donc ces constantes en plus d'être fondamentales, elles sont aussi universelles, c'est-à-dire qu'elles restent les mêmes d'un bout à l'autre de l'univers. Au cours des dernières décennies plusieurs physiciens ont essayé de mettre en évidence chez elles des variations, aussi minimes soient-elles. Ils ont scruté le spectre des galaxies lointaines pour essayer de découvrir des changements dans la constante électrique qui régit la structure des atomes émetteurs de lumière.

Ils ont analysé les rapports d'éclipses de Soleil passées pour mettre en évidence des variations de la constante gravitationnelle, qui régit les orbites de la terre et de la lune. Ils ont aussi étudié d'autres cas de constantes mais toujours ils ont abouti à la conclusion que les constantes fondamentales sont véritablement constantes. Par contre personne n'a été capable à ce jour de dire pourquoi une constante à telle valeur plutôt qu'une autre.

Faute de pouvoir expliquer la valeur d'une constante, ces physiciens se sont mis à imaginer les conséquences qui découleraient d'une modification de cette valeur. Les résultats qu'ils ont obtenus ont de quoi surprendre. Un changement même minime de la plupart des constantes fondamentales aurait des répercussions extrêmement importantes sur le fonctionnement de l'univers et sur sa capacité de donner naissance à la vie et à l'intelligence.

Ce qui fait qu'on ne peut réalisé à quel point notre existence dépend d'un ajustement quasi miraculeux de la valeur de ces constantes. De ce miracle à l'hypothèse que l'ajustement résulte d'une force extérieure à l'univers qui aurait eu comme objectif de favoriser l'existence de la vie il n y a qu'un pas et il a été franchi par de nombreux scientifiques qui se sont interrogés sur ces questions.

Et Comme le disait le cosmologiste Freeman : "La vision théologique s'impose comme la plus évidente d'autant qu'elle épouse la théologie classique, un créateur distinct de l'univers matériel, considéré comme unique aurait fixé ses conditions initiales en vue de la réalisation d'un projet : L'apparition d'êtres humains".

Allah a dit : "Dis : Réfléchissez à tout ce que contiennent les cieux et la terre"

(Sourate Younes/verset 101)

Allah a dit : "Que de signes sur terre et dans les cieux révèlent l'existence d'Allah ! Mais les hommes les considèrent sans y prêter attention"

(Sourate Youcef/ verset 105)

Allah a dit : "A ceux qui écoutent Mes paroles et se conforment aux plus belles d'entres elles. Les voilà ceux qu'Allah dirige, ceux qui sont doués de raison"

(Sourate Al-An'âm/ verset 18)

Allah a dit : "Voila comment Allah vous explique les signes. Peut-être méditerez-vous sur ce bas monde et sur la vie future"

(Sourate Al-Baquara/ verset 219)

ASSALAM ALEYKOUM.

 


 

Par Ibn-Mohamed al maghribi 

Salam 3alaikoum

La vraie entité de l'humain et sa nature démentent cette allégation. Il n'est pas un seul homme qui n'ait en lui-même un sentiment plus fort que celui de la faim et de la soif qui lui fait savoir qu'il est une créature dépendante d'un Créateur, et que ce monde où il vit et dont il dispose a lui-même un Auteur Sage, Miséricordieux, Fort et infiniment capable de toute chose. Dieu - Exalté soit-Il - dit :

« Oriente-toi donc exclusivement vers la religion, en pur monothéiste. Telle est la nature conformément à laquelle Dieu a créé les humains. Nul changement dans la Création de Dieu. Voilà la religion bien droite, mais la plupart des gens ne savent point. » Sourate 30, « Les Romains », verset 30

La vraie religion est l'expression même de cette nature profonde (al-fitra) et le modèle (al-khilqa) sur lequel Dieu a créé l'être humain. Toute personne sensée, libérée des influences du milieu, des traditions et des fausses croyances héritées, ne doute nullement de cela.

Chaque fois que l'homme oublie Dieu et s'égare jusqu'à en nier l'existence, il ne manque pas de recevoir à certains moments de sa vie l'appel de sa conscience, le cri de son entité interne et ces paroles émanant de son cœur qui lui disent : « Tu es la création de Dieu ! Tu es Son serviteur ! »

Dès lors, tout ce que l'on dit en dehors de cela, n'est que fiction, radotage, spéculation et mensonge ! Il est impossible d'attribuer au hasard et à un accident l'origine de cet univers immense, bâti selon un plan d'une précision inouïe !

Celui qui croit au hasard, et ne croit pas en la puissance divine qui est à l'origine de la Création qu'elle administre en toute liberté, en toute sagesse et avec une minutie extrême, celui-là est un sot, qui n'a point de repères ! Un individu pareil n'est pas digne d'être cité quand il s'agit d'arbitrage et de justice !

Rien dans cet univers, ne serait-ce qu'un seul atome, dont l'existence, les mouvements, les éléments et leur interaction, soient le fruit du simple hasard ! Le monde est devant nous ! Essayons donc de trouver une seule chose semblable dans l'un de ses atomes ! Quand un simple atome ne peut être le produit du hasard, comment en serait-il de l'univers tout entier ?

Le saint Coran signale, dans maints versets, ce sentiment (de religiosité inné) qui est enfoui au fond de chaque personne. Il a démontré l'émergence de cette sensation de l'existence de Dieu qui, à certains moments, peut se transformer en un appel réel et perceptible qui fait lever les mains au ciel pour implorer Dieu, pousse à la soumission et à l'humilité devant la Grandeur et la Majesté du Seigneur. Dieu - Exalté soit-Il - dit:

« Quand l'homme est touché par le mal, il Nous appelle à son secours, qu'il soit étendu sur le côté, assis ou debout. Mais à peine l'en avons-Nous délivré, qu'il reprend son train de vie, comme si jamais dans son désarroi, il ne Nous avait jamais imploré ! C'est ainsi que leurs pires actions furent embellies aux yeux des pervers ! » Sourate 10, « Jonas », verset 12

Dieu - Exalté soit-Il - dit aussi:

« Tout ce dont vous jouissez comme bienfait provient de Dieu et puis, quand le malheur vous touche, c'est Lui que vous invoquez à voix haute. Et, une fois qu'Il a dissipé votre malheur, voilà qu'un groupe de gens parmi vous se mettent à donner des associés à leur Seigneur. » Sourate 16, « Les abeilles », versets 53-54

Pour confirmer cette théorie coranique, voici une série de déclarations de philosophes qui attestent que la croyance en l'existence de Dieu  - Exalté soit-Il - est une nécessité et n'a pas besoin d'être prouvée. Elles attestent aussi que celui qui renie l'existence de Dieu  - Exalté soit-Il - ne peut prétendre s'être basé en cela sur le jugement de sa raison et de sa conscience.

Ces déclarations sont extraites de l'Encyclopédie de Farîd Wajdîl :

Le philosophe Pascal a dit : « Toute chose autre que Dieu ne peut étancher notre soif. »

Châteaubriand a dit : « L'homme seul a dit : il n'y a point de Dieu. »

Lotti a dit : « La parole qui renie le Créateur brûle les lèvres de celui qui la prononce. »

Le Cordin a dit: « Dieu est l'unique soleil qui alimente de son rayonnement éternel toutes les créatures. »

Plotin (202-270) a dit: « Dieu est la source et le point de retour de toute vie. »

Le Sieur Yochif a dit dans son livre intitulé Le Rappel dans l'histoire de l'argumentation prouvant l'existence du Créateur : « Cette croyance indispensable au Créateur est née dans l'esprit des hommes, avant l'apparition des arguments prouvant Son existence. L'homme a beau remonter dans ses souvenirs lointains, et remonter le temps, il ne pourra situer l'instant de la naissance de sa foi au Créateur. Cette foi qui est née en silence et a émergé du fond de son être, influençant toute sa vie. Elle est née en nous, à notre insu tout comme le reste de nos perceptions principales. »

La lecture analytique du Coran, qui est en soi la source la plus authentique de l'histoire de la foi, surtout à travers les versets relatant les récits des Messagers et exposant l'objet de leur mission, prouve que toutes les nations sont foncièrement croyantes, aucun Messager ne s'est attardé sur la question de l'existence de Dieu.

Ce qui est sûr et certain, c'est qu'elles reconnaissaient toutes l'existence d'un Créateur pourvoyant aux besoins de la Création, agissant en toute sagesse, assurant la subsistance et capable de nuire et d'accorder le bien.

Aucune n'a nié Dieu. Leur égarement résidait dans le fait qu'elles avaient associé dans l'adoration de Dieu - Exalté soit-Il - d'autres divinités, tels : les arbres, les pierres, les idoles, le soleil, la lune ou certaines espèces animales qui leur servaient d'intermédiaire entre l'homme et Dieu !

C'est pour cela que l'appel des Messagers visait essentiellement à détourner les nations du culte d'autre que Dieu pour les ramener à adorer Dieu, directement et sans intermédiaire.

Dieu - Exalté soit-Il - dit:

« Nous avons envoyé avant toi aucun Messager sans lui inspirer qu'il n'y a d'autre Dieu que Moi, adorez-Moi donc! » Sourate 21, « Les prophètes », verset 25

Après cet exposé, il nous parait évident que la question de l'existence de Dieu  - Exalté soit-Il - est un sujet définitivement résolu, car il tient de la nature même de l'homme et n'a pas besoin d'indices et de preuves. Mais, malgré cette évidence, nous allons indiquer des indices suffisants afin d'ajouter plus de clarté et permettre de répondre à tout contestataire obstiné.

Toute chose dans l'univers est elle-même un indice parlant de l'existence de Dieu, de Ses nobles Attributs et de Ses Noms sublimes.

Un poète a dit :

« Il y a en toute chose un signe indiquant qu'Il est l'Unique »

Un autre a dit :

« Regarde attentivement ce qui pousse de terre pour y voir, les traces de l'œuvre du Roi,

Des sources d'eau argentée s'élevant (vers le ciel), et des fleurs telles de l'or pur,

Se dressant sur des tiges d'émeraude témoignant que Dieu n'a aucun associé »

1. On demanda à un Bédouin d'apporter un indice prouvant l'existence de Dieu - Exalté soit-Il

Il dit aussitôt : « La fiente indique la présence du chameau, le crottin indique celle de l'âne et ces traces de pas indiquent la marche. Que dire alors d'un ciel avec des constellations, une terre avec des vallées spacieuses et une mer avec des vagues ! N'indiquent-ils pas l'existence du Créateur infiniment indulgent, L'Omniscient, Le Tout-Puissant !? »

2. On raconte qu'un athée renia l'existence du Créateur en présence de Jà'far as-Sâdiq  - qu'Allah l'agrée -. Alors Ja'far lui demanda: « As-tu jamais pris la mer ? - Si, répondit l'homme. - As-tu vu ses abîmes terrifiants ? lui demanda-t-il. »

Il dit : « Oui, un jour des vents terribles se déchaînèrent brisant le navire et noyant les marins. Je me suis accroché moi-même à une planche. Finalement cette planche m'échappa et je me suis trouvé au milieu du remoud des vagues qui me jetèrent sur la côte. »

Ja'far lui dit alors : « Tu as compté d'abord sur le navire et sur son capitaine, puis sur la planche dans l'espoir du salut. Une fois que tu as perdu toutes ces choses, t'es-tu soumis à ton sort ou avais-tu gardé encore quelque espoir de salut ? » Il dit : « J'ai plutôt gardé l'espoir. »

Ja'far lui dit : « De qui espérais-tu ton salut ? » L'homme se tut ! Alors Ja'far lui dit: « Le Créateur est précisément celui dont tu espérais ton salut, et c'est Lui qui t'a sauvé de la noyade! »

C'est ainsi que cet homme se convertit à l'Islam grâce à lui.

3. Aboû Hanifa - qu'Allah l'agrée - menait un combat sans merci contre les existentialistes (ad-dahriyoûn). Ces derniers cherchaient par tous les moyens l'occasion de l'éliminer. Un jour qu'il était assis dans sa mosquée, un groupe de ces gens l'attaquèrent avec des sabres pour l'assassiner.

Il leur dit : « Répondez d'abord à une question, puis faites de moi ce que vous voulez ! - Quelle est ta question ? dirent-ils. » Il dit : « Que diriez-vous de quelqu'un qui vous dit : J'ai vu un navire lourdement chargé de marchandises et entouré en pleine mer par des vagues déchaînées et des vents de toutes sortes. Ce navire poursuivait pourtant en toute quiétude son chemin à travers les flots sans avoir un capitaine pour le diriger ni un pilote rectifiant sa direction. Est-ce que l'esprit accepte une telle affirmation ? - C'est une chose inconcevable ! dirent-ils. » Aboû Hanîfa  leur dit alors : « Yâ Soubhâna Allah !- Gloire et pureté à Allah ! - Si l'esprit n'admet pas qu'un navire avance en toute quiétude en mer sans pilote ni capitaine, comment peut-il admettre que ce monde se maintienne sans Créateur ni Conservateur malgré la diversité de ses états, l'étendue de ses limites et la disparité de ses contrées !? » Ils fondirent tous en larmes et lui dirent : « Tu as vraiment raison. » Ils remirent leurs sabres dans leurs fourreaux et revinrent à Dieu repentants.

4. Un groupe de personnes demanda à l'imam ach-Châfi'î :

« Qu'est-ce qui prouve l'existence de Dieu ? » Il dit : « la feuille du mûrier ! Son goût, sa couleur, son odeur et sa nature sont-elles identiques à vos yeux ? - Oui, répondirent-ils. » Il dit : « Et cependant, le ver à soie la mange et il en sort de la soie ! L'abeille en fait du miel ; l'ovin en sort la fiente ; les gazelles la mangent et le musc se forme dans leurs glandes. Qui donc a fait que ces créatures produisent différemment, alors que la nature de la feuille de mûrier est une ? » Sa démonstration leur plut et ils embrassèrent l'Islam grâce à lui. Ils étaient dix-sept.

5. La même question fût posée à l'imam Ahmad ibn Hanbal  qui dit : « Voilà un rempart solide et lisse (la coquille de l'oeuf). Il n'a ni porte ni fenêtre. Sa face externe a l'aspect de l'argent et sa face interne a celui de l'or pur.

Voilà tout à coup que son mur se brise et il en sort un animal doté de l'ouïe et de la vue. Il a un bel aspect et une voix agréable (le poussin) ! »

1. Dans une étude parue dans la revue Le Cosmos de l'année 1893, le professeur Mominia écrit, concernant l'existence d'Allah :

« Si, nous supposons, en raisonnant par l'absurde, que l'univers a pris existence sans l'intervention d'un Etre capable d'agir, doué de volonté et libre de choisir ; et si nous supposons que les hasards répétés sont parvenus à faire un homme, est-il pensable que ces mêmes hasards créent un autre être lui ressemblant parfaitement dans sa forme apparente et différent de lui dans sa conformation interne : à savoir la femme, et ce dans le but de peupler la terre par les humains et d'en perpétuer l'espèce ? ! »

Il ajoute : « Est-ce que cela ne suffit-il pas pour prouver l'existence d'un Créateur Tout-Puissant, doué de volonté, qui a créé les êtres sans modèle précédent. Il en a fait des espèces diverses, a implanté dans chaque espèce des instincts appropriés, et l'a doté de dons naturels, sur lesquels repose son existence et qui lui permettent de se perfectionner ? »

Le professeur Mohammad Farîd Wajdî a dit, en commentant ce témoignage :

« Nous disons à propos de cet argument sur lequel le professeur Mominia croit être le premier à attirer l'attention, qu'il est, en fait, extrait de cette Parole de Dieu - Exalté soit-Il - :

« Parmi Ses signes, Il a créé pour vous, issues de vous-mêmes, des épouses auprès desquelles vous trouvez quiétude et calme. Et Il a établi entre vous des liens de tendresse et de compassion. Il y a là des indices certains pour qui sait y réfléchir ! » [ Sourate 30, « Les Byzantins », verset 21 ]

2. Quant à Descartes, il prouve l'existence du Créateur, par le raisonnement suivant :

« ...Pour m'expliquer en un mot, qui fut Dieu. A quoi j'ajoutai que puisque je connaissais quelques imperfections que je n'avais point, je n'étais pas le seul être qui existât, mais qu'il fallait, de nécessité, qu'il y en eût quelque autre plus parfait, duquel je dépendisse, et duquel j'eusse acquis tout ce que j'avais. Car, si j'eusse été seul et indépendant de tout autre, en sorte que j'eusse eu, de moi-même, tout ce peu que je participais de l'être parfait, j'eusse pu avoir de moi, par même raison, tout le surplus que je connaissais me manquer, et ainsi être moi-même infini, éternel, immuable, tout connaissant, tout-puissant, et enfin avoir toutes les perfections que je pouvais remarquer être en Dieu. Car, suivant les raisonnements que je viens de faire, pour connaître la nature de Dieu, autant que la mienne était capable, je n'avais qu'à considérer de toutes les choses dont je trouvais en moi quelque idée, si c'était perfection, ou non, de les posséder, et j'étais assuré qu'aucune de celles qui marquaient quelque imperfection, n'était en Lui, mais que tous les autres y étaient. »

Il a dit encore :

« ....Je voyais bien que, supposant un triangle, il fallait que ses trois angles, fussent égaux à deux droits ; mais je ne voyais rien pour cela qui m'assurât qu'il y eût au monde aucun triangle. Au lieu que, revenant à examiner l'idée que j'avais d'un être parfait, je trouvais que l'existence y était comprise, en même façon qu'il est compris en celle d'un triangle que ses trois angles sont égaux à deux droits, ou en celle d'une sphère que toutes ses parties sont également distantes de son centre, et que par conséquent, il est pour le moins aussi certain que Dieu, qui est cet Etre parfait, est ou existe, qu'aucune démonstration de géométrie le saurait être. »

Descartes n'est arrivé à ces vérités qu'après s'être débarrassé de cet ensemble incohérent de croyances et de traditions héritées, et il a construit sa conviction sur des vérités scientifiques immuables.

3. Newton (1642-1727), était le plus grand astronome et physicien anglais de son siècle. On le considérait comme l'un des cerveaux exceptionnels apparus dans le monde. C'est lui qui a découvert la loi de l'attraction universelle (en 1687). Il inventa le télescope (1672), il trouva les bases du calcul différentiel ainsi que d'autres lois astronomiques. Une fois qu'il fut réputé pour sa finesse d'esprit et sa puissance de persuasion, les gens lui demandèrent de leur avancer un indice prouvant l'existence de Dieu et qui soit à la portée de leurs sens. Voici ce que fut sa réponse :

« Ne doutez pas de l'existence du Créateur ! Il est, en effet, impensable que ce soit la nécessité seule, qui dirige l'univers ! Car une nécessité aveugle, et échappant à tout changement, on ne peut imaginer qu'elle soit à l'origine de ce monde avec toute sa diversité et l'harmonie et l'ordre qui la caractérisent, et ce malgré le changement des temps et des lieux ! Disons plutôt que tout cela ne peut provenir que d'un Etre éternel doué de sagesse et de volonté. »

Puis il dit :

« Il est indéniable que les mouvements actuels des planètes ne peuvent naître de la seule action de l'attraction universelle, car cette force pousse les planètes vers le soleil. Mais pour que ces mêmes planètes tournent autour du soleil, il faut qu'il y ait une « Main » divine qui les maintienne sur la ligne de leurs orbites. »

Puis il dit :

« Il est tout à fait évident, qu'il n'y a aucune cause naturelle qui soit capable d'orienter toutes les planètes et leurs satellites pour qu'ils tournent dans une seule direction et sur un même niveau sans la moindre variation notoire. L'observation de cet ordre prouve l'existence d'une sagesse régnant sur le tout... Aucune cause naturelle n'est capable de donner à ces planètes et à leurs satellites ces degrés de vitesses minutieusement proportionnées à leurs distances par rapport au soleil et au centre du mouvement.

Ces proportions sont indispensables pour que ces corps célestes se déplacent suivant des orbites ayant toutes un même centre commun. Mais pour qu'un tel ordre se trouve entre tous leurs mouvements, il faut qu'il existe une « Cause » qui connaisse ces substances, et compare les quantités de matières présentes dans les divers corps célestes, comprenne la force d'attraction terrestre émanant de chacun d'eux, évalue les distances entre les planètes et le soleil, entre leurs satellites et Saturne, Jupiter et la terre, et enfin fixe la vitesse selon laquelle ces planètes et leurs satellites peuvent tourner autour de corps célestes pouvant leur servir de centre de révolution.

Donc l'existence harmonieuse de tous ces éléments, l'ordre qui les régit, malgré leur diversité, tout cela témoigne de lu nécessité de l'existence d'une « Cause », qui n'est ni aveugle, ni un contingent né du hasard. Il s'agit d'une « Cause » connaissant parfaitement les sciences de la cinétique et de la géométrie. »

Il dit ensuite :

« Cela n'est pas tout ! Car Dieu est indispensable pour faire tourner ces corps célestes les uns autour des autres (c'est une chose qui ne peut provenir de la simple force d’attraction !).

Dieu est indispensable aussi pour déterminer l'orientation de ces rotations, afin qu'elles concordent avec la rotation des planètes (Nous voyons cela dans le cas du soleil et des planètes avec leurs satellites, alors que les comètes tournent dans n'importe quelle direction).»

Puis il ajoute :

« Une autre chose concerne la constitution des corps célestes. Comment les atomes dispersés ont-ils pu se diviser en deux catégories : la partie éclairante d'entre eux s'est assemblée en un endroit pour constituer les corps éclairants par eux-mêmes, à l'exemple du soleil et des étoiles.

La partie obscure s'est assemblée dans un autre endroit pour former les corps sombres, comme les planètes et leurs satellites. On ne saurait concevoir un tel résultat en l'absence d'une intelligence infinie ! »

Il dit encore :

« Comment les corps des animaux ont-ils été faits avec tant de perfection ? Par quelle finalité a-t-on ainsi organisé les différentes parties de leurs corps ? Peut-on concevoir que l'on puisse fabriquer l'œil qui voit sans une connaissance préalable de l'optique et de ses lois ?

Peut-on concevoir que l'on puisse fabriquer l'oreille sans connaître les lois de l'acoustique `? Comment les mouvements des animaux se renouvellent-ils par leur volonté, et comment ont-ils acquis cette intuition innée ?... »

Newton conclut :

« Toutes les créatures vivantes, qui sont conformes aux modèles les plus beaux et les plus parfaits, ne sont-elles pas un indice prouvant l'existence d'un Dieu absolu, exempt de toute similitude avec tout être ! Un Dieu vivant, sage, voyant par Lui-même l'essence même de toute chose ! »

[ Source : René Descartes, Discours et Méthodes, p 496 - 497 ]

4. Le très grand savant anglais (d'origine allemande) Sir William Herschel (1738-1822), fondateur de l'astronomie stellaire, entre autres a dit :

" Plus le domaine de la science s'étend, plus nombreux deviennent les arguments puissants et irréfutables prouvant l'existence d'un Créateur éternel à la puissance illimitée et infinie. Les géologues, les mathématiciens, les astronomes et les naturalistes ont tous collaboré à bâtir l'édifice de la science, qui est, en vérité, le socle de la Grandeur suprême de Dieu l'Unique "

[ Source : René Descartes, Discours et Méthodes, p 503 ]

5. Le grand physiologiste français Linier a dit :

« Dieu cet Etre éternel, Grand, Omniscient et Omnipotent S'est révélé à moi à travers les merveilles de Sa création au point que je fus saisi d'ébahissement et de perplexité ! Quelle puissance, quelle sagesse et quelle force d'invention sont-elles plus merveilleuses que celles qui ressortent des œuvres de Sa « Main », aussi bien les plus petites que les plus grandes ?!

Les profits que nous tirons de ces créations témoignent de l'immensité de la Miséricorde de Dieu qui les a soumises à notre service. De même que leur beauté et leur harmonie indiquent l'étendue infinie de Sa sagesse. Leur préservation de tout anéantissement et leur renouvellement continu confirment la Majesté et la Grandeur de Dieu. »

[ Source : René Descartes, Discours et Méthodes, p 504 ]

6. Le professeur Camille Flammarion, astronome français (1842-1925) a dit :

« L'athéisme est trop méprisable pour se réclamer de la science ou de la raison ou pour mériter le nom d'une quelconque idéologie ! Il est trop insignifiant et trop petit pour avoir droit de cité ! L'athéisme n'est qu'une illusion suggérée à des esprits prédisposés à recevoir les injonctions sournoises des démons !

Le sentiment de la foi se confond dans le coeur de l'homme plus que tout autre sentiment. Celui qui la renie n'en est pas moins sensible que tout autre ! Bien au contraire, il se peut que son simulacre de refus et de négation soit une preuve parlante qu'il est l'homme le plus sensible à son influence, mais il a perdu la voie droite, pourtant bien claire, si bien que sa perplexité l'a jeté dans les labyrinthes inextricables des théories, qui ne sont, en vérité, que des couches superposées de ténèbres.

Pour fuir la foi, il se réfugie dans les spéculations abstraites et les sophismes qu'il aurait certainement jetés au rebut s'il les avait soumis au jugement de sa saine nature. Il aurait, de même, compris que ses véritables sentiments et ce que lui dicte son imagination sont diamétralement opposés. Si un jour, on nous demandait: « quel est l'homme qui se ment le plus à lui-même'? » Nous dirions, sans aucune hésitation : «C'est l'athée !»

1. L'homme moderne a atteint le summum dans le domaine des sciences de ce monde et dans ses recherches. Si l'on compare cette connaissance à celle de ses prédécesseurs, on peut à juste titre parler de miracle !

Malgré cela, quand il est arrivé sur la lune et a vogué dans les espaces lointains, il a senti qu'il n'était qu'un grain de poussière dans un monde infini, une goutte dans un océan sans rivages. Il a constaté que la grandeur de la science résidait dans le fait, qu'elle a permis à l'homme de découvrir sa petitesse par rapport à la Puissance illimitée et la Grandeur infinie de Dieu - Exalté soit-Il -.

2. Il arrive souvent que les scientifiques s'accordent sur une chose à la suite de travaux assidus, d'expériences et de recherches de longue haleine; puis ils font marche arrière, quand il leur apparaît que ce résultat et cet aboutissement sont à l'opposé de ce qu'ils ont admis et estimé être la vérité par excellence !

Pour illustrer, citons un événement familial, dont le monde est au courant dans les moindres détails :

Ma soeur était atteinte d'une maladie « incurable ». Tous les spécialistes étaient catégoriques qu'elle n'avait aucun espoir de guérison. Au bout d'un certain temps son mal empira. Quand son médecin traitant l'examina à nouveau, il répéta le même diagnostic, affirmant que son heure était proche. Il alla jusqu'à lui délivrer un certificat de décès pour éviter à la famille la fatigue du trajet jusqu'à son cabinet ! Son état physique était, en effet, conforme à ce que les médecins ont affirmé, présentant tous les signes connus annonçant sa mort prochaine. Toute la famille s'était déplacée pour les derniers adieux, on lui a même préparé un cercueil ! On avait même fixé le lieu où allait être reçues les condoléances. Tous les membres de la famille veillèrent toute la nuit à son chevet en attendant sa dernière minute.

Mais toutes leurs prévisions s'avérèrent fausses, et la malade ne mourut pas. Bien au contraire, elle commença à la fin de la nuit à bouger comme les vivants, et elle recouvrit pleinement sa santé. Il s'ensuivit une guérison totale ! Elle est encore en vie ! Et c'est une vraie maîtresse de maison !

N'est-ce point là un miracle ? On a déjà entendu parler de plusieurs miracles de ce genre ! La question qui s'impose à nous, dès lors : « Qui donc se tient derrière tout cela ? » La réponse est : « C'est Dieu et personne d'autre ! »

3. Dans son livre intitulé Dieu - Que soit magnifiée Sa Grandeur -, le professeur Sa'îd Hawwâ a relaté le récit suivant :

« La radio de Damas a annoncé dans son bulletin d'information du 10 janvier 1965, à trois heures moins le quart de l'après-midi, d'après la Revue des Recherches Médicales, éditée en Angleterre : « Un jeune homme a souffert durant treize années d'une maladie chronique. Toutes les interventions de la médecine n'ont pas réussi à le soulager. Il reçut finalement la visite du dernier médecin, qui, à la fin de son examen, conclut qu'il n'y avait aucune chance de guérison. C'est alors que le patient lui demanda sur le ton du désespoir: « Aucune chance ! Docteur ? » Le docteur lui confirma le diagnostic, et lui répondit, sans grande conviction : « Il vous reste une seule chance ! Prier Celui qui est du ciel ! Invoquez-Le ! » C'est alors que le jeune homme qui avait souffert durant treize ans, se vit, pour la première fois, levant ses mains au ciel, invoquant Dieu ! Une semaine après, le médecin lui rendit visite, et qu'elle fut grande sa surprise ! Il le trouva complètement rétabli, guéri d'une maladie que les médecins furent incapables de soigner ! »

4. Un autre argument, concerne chacun d'entre nous ! N'est-on jamais sorti de chez soi avec l'intention d'exécuter une chose pour laquelle on avait tout préparé et en y mettant tous ses efforts ? Puis voilà, qu'on y renonce à la dernière minute, comme si l'on était dirigé par une force mystérieuse qui nous poussait à faire un autre choix, auquel on n'avait jamais pensé auparavant, ni passé de longues nuits pour s'y préparer ! On se rend compte par la suite que le bien était dans ce que l'on a pu faire et non dans ce qui nous a échappé.

Qui a pu nous détourner de notre première décision ? Qui nous a fait obtenir le contraire de ce que l'on voulait ? C'est bien Dieu ! Lui qui détient dans Sa « Main » la Création et la décision, et qui « s'interpose entre l'homme et son propre coeur ».

5. L'une de nos connaissances ou nous-mêmes, n'avons-nous pas été éprouvés, ne serait-ce qu'une fois dans notre vie, par un malheur, à la suite duquel nous avons senti que tous les êtres vivants ne pouvaient nous en délivrer, et qu'ils étaient trop faibles pour nous secourir ?

Il se peut bien qu'eux-mêmes voulaient aussi notre malheur et élaboraient contre nous les pièges les plus perfides. Une fois avoir désespéré des hommes, et perdu tout espoir, tout à coup une lueur apparaît, un éclair d'espérance jaillit dans notre coeur et la sérénité nous remplit de paix sans pourtant savoir la source de tout cela. Puis, après quelques heures, quelques jours ou quelques mois, tout désespoir se dissipe, les ténèbres s'effacent et défile devant nos yeux un cortège d'espoirs variés chassant les hordes du désespoir. Les lumières de la victoire remplacent les ténèbres de la défaite et, derrière cela, se dessine une Puissance qui a tourné le gouvernail de la vie pour nous.

Nous voilà alors plein de compassion pour notre ennemi et pour celui qui nous a accablé de son injustice. Il était pourtant dans un passé proche ou lointain la cause du désespoir et des peines. Qui donc a changé et renversé les choses malgré cette impuissance totale qui ne nous quittait plus, alors que nos ennemis détenaient la puissance et les moyens de nous faire du mal ? Qui nous a accordé, cette victoire ? Qui donc fait revivre et redonne puissance et considération ? Qui donc rend cet espoir perdu et ramène la sécurité dans notre propre vie ?

Avouons sans attendre : « C'est Dieu ! »

Dieu  - Exalté soit-Il - dit :

« Dieu ne suffit-il pas à Son serviteur (comme soutien et comme protecteur ?). Et ils cherchent à t'effrayer, par leurs divinités d'emprunt. En vérité, celui que Dieu égare, nul ne peut le guider. Celui que Dieu guide nul ne peut plus l'égarer. Dieu n'est-Il pas l'Irrésistible, Le détenteur du pouvoir de châtier ! » [ Sourate 39, « Les groupes», versets 36-37 ]

La foi en l'existence de Dieu  - Exalté soit-Il - est naturellement enfouie dans tout être humain. La dignité de l'humanité est issue de cette foi. Toutes les espérances qui permettent à l'homme de survivre n'ont d'autre source que l'existence d'une Entité suprême donatrice de toutes ces espérances. C'est elle le soutien sur lequel l'homme s'appuie, qu'il la reconnaisse ou la renie.

Quand l'homme n'a pas de foi rayonnant dans tout son être, il devient comme une plante fanée, car il a perdu la substance même de la vie.

Tout coeur vide des scintillements de la foi ressemble plutôt à un tronc dont on a coupé les racines. Il se dessèche alors et n'est plus bon que pour le feu.

Toute raison qui n'a pas reçu les ondes de cet émetteur divin (la foi), se voit couper du bien, du bonheur et des causes du salut. Tout sentiment qui n'a pas été arrosé avec la douceur de la foi, est un sentiment bestial guidé par un esprit démoniaque.

Finalement (et non définitivement), en analysant minutieusement l'attitude des deux groupes - celui des croyants et celui des mécréants qui renient l'existence de Dieu  - Exalté soit-Il -, on trouve ceci :

1. Ceux qui croient en Dieu, avec à leur tête les Prophètes, les Messagers et les savants qui traduisent leur science en actes, et ont voué leur vie au service de l'humanité par compassion et amour, ceux-là sont différents des négateurs au cœur dur et cruel, qui sont oppresseurs et destructeurs de toutes les valeurs morales.

2. Ceux qui croient en Dieu, malgré leurs divergences au sujet des Attributs de Dieu et sur leurs devoirs envers Lui, représentent la majorité absolue de

s habitants de la terre.

Quant aux négateurs, ils ne sont qu'une minorité écrasée et méritent à peine d'être cités.

3. Les négateurs n'ont jamais avancé aucun argument valable pour confirmer leurs dires. Ils se tiennent totalement impuissants devant les défis et les preuves des croyants.

C'est avec un bonheur immense que le croyant lit ces Paroles de Dieu :

« Telle est la création de Dieu. Montrez-moi maintenant ce qu'ont créé ceux qui sont en dehors de Lui ! » [ Sourate 31, « Louqmân », verset 11 ]

Que les négateurs répondent donc à cette question que Dieu leur adresse ! Allah dit :

« Ont-ils été créés par un hasard fortuit ? Ou bien sont-ils leurs propres créateurs ? Auraient-ils créé les cieux et la terre ? Que non ! Mais ils n'en sont nullement convaincus. » [ Sourate 52, « Le Mont », versets 35-36 ]

Après cette déclaration divine, vit, ô Croyant, dans la sécurité et le bonheur de la foi, et dans le délice de la connaissance émanant de Dieu, Le Très Miséricordieux par essence et par excellence !

Source: le très bon site que je vous invite à visiter inchallah,

http://www.sajidine.com

 

LOUANGE A ALLAH POUR NOUS AVOIR CREE

"Et quand ton Seigneur tira une descendance des reins des fils d'Adam et les fit témoigner sur eux-mêmes: ‹Ne suis-Je pas votre Seigneur?› Ils répondirent: ‹Mais si, nous en témoignons...› - afin que vous ne disiez point, au Jour de la Résurrection: ‹Vraiment, nous n'y avons pas fait attention›".

Coran (s7/v172).

 

Suite

SIGNES ET MIRACLES D’ALLAH (114):

« La Peau récepteur de Douleur »

 

Partager cet article

Repost 0

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche