DEPUIS JANVIER 2010 SIGNES ET MIRACLES D’ALLAH (31) : « Etoiles et Planètes en Orbite » - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 14:01

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux

SIGNES ET MIRACLES D’ALLAH (31) :

«  Etoiles et Planètes en Orbite »

Allah-a-assigne-les-etoile-pour-nous-guider-sur-terre-et-m.jpg

Quelques secrets dévoilés concernant les étoiles, planètes, satellites déjà mentionner plus de 1400 plus tôt dans le Coran, prouvant l’Existence d’Allah, le Dieu Unique !

 

Allah Qu’Il soit Loué dit :

«  Nous avons effectivement embelli le ciel le plus proche avec des lampes [des étoiles] dont Nous avons fait des projectiles pour lapider des diables (d’origine djinns) et Nous leur avons préparé le châtiment de la Fournaise. » (Coran : Sourate 67, verset 5) 

 

1/ Rapport Harun Yahya

Du Livre « LES MIRACLES SCIENTIFIQUES DE DIEU  DANS LE CORAN »

LES DIFFERENCES STRUCTURELLES ENTRE LE SOLEIL, LA LUNE ET LES ETOILES

http://www.miraclesducoran.com/scientifique_09.html 

 « Nous avons construit au-dessus de vous sept [cieux] renforcés. [Y] avons placé une lampe [le Soleil] très ardente. » (Coran, 78 : 12-13)

Comme nous le savons, la seule source de lumière dans le Système Solaire est le Soleil. Avec les progrès de la technologie, les astronomes ont découvert que la Lune n'était pas une source de lumière mais qu'elle reflétait simplement la lumière qui lui parvenait du Soleil. L'expression "lampe" dans le verset ci-dessus est la traduction du mot arabe siraaj qui décrit de la meilleure manière le Soleil, qui est la source de lumière et de chaleur. 

Dans le Coran, Dieu emploie différents mots pour se référer aux corps célestes tels la Lune, le Soleil et les autres étoiles. C'est ainsi que les différences de structure entre le Soleil et la Lune sont exprimées dans les versets :

« N'avez-vous pas vu comment Dieu a créé sept cieux superposés ? Et y a fait de la Lune une lumière et du Soleil une lampe ? » (Coran 71 : 15-16)

Dans le verset ci-dessus, le mot "lumière" est utilisé pour la Lune (nour en arabe) et le mot "lampe" pour le Soleil (siraaj en arabe). Le mot utilisé pour la Lune évoque un corps sans mouvement, brillant et qui reflète la lumière. Le mot employé pour le Soleil se réfère à un corps céleste qui brûle continuellement, une source constante de chaleur et de lumière.

Le-Soleil-emet-une-lumiere--la-Lune-reflete-cette-lumier.jpg

Par ailleurs, le mot "étoile" vient de la racine du mot arabe najama, signifiant "qui apparaît, qui surgit, visible". Comme dans le verset ci-dessous, on se réfère aux étoiles par le mot thaaqib qui est utilisé pour indiquer un corps qui brille et qui perce l'obscurité par sa lumière, qui s'auto-consume et qui est brûlant :

« C'est une étoile scintillante ! » (Coran, 86 : 3)

Nous savons maintenant que la Lune n'émet pas sa propre lumière mais qu'elle reflète celle du Soleil. Nous savons également que le Soleil et les étoiles émettent leur propre lumière. Ces faits nous ont été révélés par le Coran à une époque où l'être humain n'avait tout simplement pas les moyens de faire ce genre de découvertes par lui-même. C'était un âge où la connaissance des corps célestes par les hommes était pour le moins limitée. Cela souligne une fois de plus la nature miraculeuse du Coran.

LA TRAJECTOIRE DU SOLEIL

http://www.miraclesducoran.com/scientifique_11.html 

 

trajectoire-du-soleil.jpg

Le Soleil

Les versets du Coran évoquant le Soleil et la Lune soulignent que chacun suit une trajectoire spécifique.

« C'est Lui qui a créé la nuit et le jour, le Soleil et la Lune, chacun évoluant sur une orbite propre. » (Coran, 21 : 33)

Le mot "évoluer" dans le verset ci-dessus est exprimé en arabe par le mot sabaha et est utilisé pour décrire le mouvement du Soleil dans l'espace. Ce mot signifie que le Soleil ne se mouvoit pas dans l'espace de manière aléatoire mais qu'il effectue une rotation autour de son axe et suit un cheminement bien défini. Le fait que le Soleil ne soit pas fixe, mais qu'il suit plutôt une trajectoire spécifique, est également déclaré dans un autre verset :

« Et le Soleil court vers un gîte qui lui est assigné ; telle est la détermination du Tout-Puissant, de l'Omniscient. » (Coran, 36 : 38)

Ces faits, rapportés par le Coran, ont été découverts seulement à notre époque, par l'observation astronomique. Selon les calculs des astronomes, le Soleil voyage à la vitesse extraordinaire de 720.000 km à l'heure en direction de l'étoile Véga, dans une orbite particulière appelée l'apex solaire. Cela signifie que le Soleil parcourt environ 17.280.000 km par jour. Les planètes et les satellites de son système gravitationnel parcourent aussi la même distance.

L'ORBITE DE LA LUNE

http://www.miraclesducoran.com/scientifique_12.html

« Et la Lune, Nous lui avons déterminé des phases jusqu'à ce qu'elle devienne comme la palme vieillie. Le Soleil ne peut rattraper la Lune, ni la nuit devancer le jour ; et chacun vogue dans une orbite. » (Coran, 36 : 39-40)

Lune-tourne-du-sens-d-un-S-comme-la-palme-vieillie.jpg
Vu que la Lune tourne avec la Terre autour du Soleil, elle suit un schéma à travers l'espace qui ressemble à la lettre "S". L'orbite décrit une trajectoire dont l'aspect est celui d'une branche tordue de palmier séché, telle que révélée dans le Coran.

La Lune ne suit pas une orbite classique telle que les satellites des autres planètes. Comme elle est en orbite autour de la Terre, elle vogue parfois derrière elle et d'autres fois devant elle. Et comme la Lune tourne aussi avec la Terre autour du Soleil, elle suit en réalité un schéma constant dans l'espace ressemblant à la lettre "S". Cette route, tracée par la Lune dans l'espace, est décrite dans le Coran comme ressemblant à la palme vieillie et elle ressemble effectivement à la forme tordue d'une branche de palmier. En effet, le mot ourjoun employé dans le Coran se réfère à une branche de palmier fine et tordue et est utilisé pour décrire la partie qui est laissée une fois que le fruit a été cueilli. Le fait de qualifier la branche de "vieille" est également opportun étant donné que les vieilles branches de palmier sont plus fines et plus tordues.

Il est un fait certain qu'il y a 1.400 ans personne ne possédait une quelconque connaissance sur l'orbite de la Lune. Le fait que ces caractéristiques de la Lune, démontrées par la technologie moderne et un amas de connaissances, aient été révélées dans le livre est encore l'un des miracles scientifiques du Coran.

 

L-ORBITE-DE-LA-LUNE-suis-une-trajectoire-predefinie.jpg

LE CALCUL DE L'ANNEE LUNAIRE

http://www.miraclesducoran.com/scientifique_13.html

« C'est Lui qui a fait du Soleil une clarté et de la Lune une lumière et Il en a déterminé les phases afin que vous sachiez le nombre des années et le calcul [du temps]. Dieu n'a créé cela qu'en toute vérité. Il expose les signes pour les gens doués de savoir. » (Coran, 10 : 5)

« Et la Lune, Nous lui avons déterminé des phases jusqu'à ce qu'elle devienne comme la palme vieillie. » (Coran, 36 : 39)

Dans le premier des versets ci-dessus, Dieu a clairement révélé que la Lune était un moyen de mesure permettant aux gens de calculer le nombre des années. De plus, notre attention est clairement attirée sur le fait que ces calculs doivent être effectués selon la position de la Lune alors qu'elle tourne sur son orbite. Etant donné que les angles entre la Terre et la Lune et la Lune et le Soleil varient constamment, nous voyons la Lune sous différentes formes à différents moments. En outre, notre capacité à voir la Lune est possible grâce au Soleil qui l'illumine. La quantité de lumière réfléchie par la Lune et que nous observons depuis la Terre change. En gardant en mémoire ces changements, un certain nombre de calculs peut être effectué, rendant possible le calcul des années.

LE-CALCUL-DE-L-ANNEE-LUNAIRE-selon-les-phases-de-la-lune.jpg

Dans les temps anciens, le mois correspondait au laps de temps entre deux pleines lunes, ou bien le temps qu'il fallait à la Lune pour tourner autour de la Terre. Selon ces calculs, un mois équivalait à 29 jours, 12 heures et 44 minutes. Ceci est plus connu sous le nom de "mois lunaire". 12 mois lunaires représentent une année, selon le calendrier hijri (Héjire). Cependant, il existe une différence de 11 jours entre le calendrier hijri et le calendrier grégorien, pour lequel une année équivaut au temps nécessaire à la Terre pour parcourir sa trajectoire autour du Soleil. En effet, un autre verset insiste sur cette différence :

« Or, ils demeurèrent dans leur caverne trois cent ans et en ajoutèrent neuf (années). » (Coran, 18 : 25)

Nous pouvons expliquer le calcul de cette période de temps indiquée par le verset ainsi : 300 ans x 11 jours (la différence qui apparaît chaque année) = 3.300 jours. En tenant compte du fait qu'une année solaire dure 365 jours, 5 heures, 48 minutes et 45,5 secondes, 3.300 jours/365,24 jours = 9 ans. En d'autres mots, 300 ans d'après le calendrier grégorien équivaux à 300+9 ans selon le calendrier hijri. Comme nous pouvons le voir, ce verset se réfère très subtilement à la différence de 9 ans. (Dieu sait mieux) Il n'y a aucun doute sur le fait que le Coran, porteur de ce type d'information, et transcendant les connaissances de l'époque, soit une révélation miraculeuse.

LA FORCE DE GRAVITE ET LES MOUVEMENTS ORBITAUX

http://www.miraclesducoran.com/scientifique_14.html

« Non !... Je jure par les planètes qui gravitent, qui courent et disparaissent ! » (Coran, 81 : 15-16)

Le mot khounnas dans la sourate at-Takwir (verset 15), traduit par "gravitent", signifie rétrécir et se recroqueviller, se rétracter et faire demi-tour. L'expression arabe traduite par "disparaissent" au verset 16 est kounnas, la forme plurielle de kaanis, qui se réfère à une voie spécifique : l'entrée dans un nid, le foyer d'un corps en mouvement, ou ceux qui rentrent chez eux et s'y cachent. Encore une fois dans le verset 16, le mot jawaar, la forme plurielle de jariyah qui signifie quelque chose qui bouge et qui coule, est traduit par "courent". En gardant à l'esprit cette signification, il est très possible que ces versets se réfèrent aux forces gravitationnelles des planètes et à leurs mouvements autour de leurs orbites.

Les mots dans les versets ci-dessus décrivent parfaitement les mouvements orbitaux issus de la force de gravité. De ceux-ci, le mot khounnas fait référence à l'attraction des planètes par leurs propres centres et aussi leur attraction vers le Soleil, qui est le centre de notre Système Solaire. (Dieu sait mieux) Cette force de gravité existait déjà dans l'Univers - bien qu'il n'ait été possible de découvrir cette force d'attraction qu'avec les formules mathématiques d'Isaac Newton, qui vécut aux 17 ème et 18 ème siècles. Le mot jawaar dans le verset qui suit, insiste sur les mouvements orbitaux qui résultent de la force centrifuge qui s'oppose à la force d'attraction. Il n'y a aucun doute sur le fait que l'utilisation du mot jawaar et du mot khounnas (attraction vers le centre, rétrécissement) ainsi que du terme kounnas (voie, entrée dans le nid, foyer d'un corps en mouvement) indiquent une vérité scientifique importante que personne n'aurait pu connaître il y a 1.400 ans. (Dieu sait mieux) De plus, ces versets, qui sont des sujets par lesquels jure le Coran, sont une autre indication de l'importance de leur contenu.

2/ Rapport de -http://islamfrance.free.fr/astro.html-

Le coran et l’Astronomie :

Le soleil, la lune et leurs orbites
Aujourd'hui, nous savons que la lune tourne autour de la terre en approximativement 29,5 jours. Le soleil a également sa propre orbite, pour laquelle il faut prendre en considération la position du soleil dans notre galaxie.

Notre galaxie comprend près de 100 milliards d'étoiles qui, en les observant, donnent l'impression de former un disque. Ce disque tourne autour de son centre un peu comme un disque vinyle. Ainsi, quand un vinyle tourne, tous les points se trouvant sur ce disque tournent également jusqu'à se retrouver à leur position initiale. De même, chaque étoile dans notre galaxie tourne lorsque cette dernière est en rotation autour de son axe.

Le Docteur Bucaille, dans son ouvrage "La Bible, le Coran et la Science", explique comment la science moderne a évalué en détail l'orbite du soleil : "Afin d'effectuer une révolution complète autour de son axe, notre galaxie et le soleil ont besoin de 250 millions d'années. Le soleil effectue 150 miles par seconde afin de réaliser cette rotation…". Après cette description, il ajoute : " La présente phrase, parlant de l'orbite du soleil, était déjà référencée dans le Coran il y a 1400 ans de cela.". Et pourtant, les scientifiques donnent l'impression qu'il s'agit d'une découverte toute récente.

Deux versets du Coran font référence à la création du soleil et de la lune puis à leurs orbites. Dieu dit :

Sourate 21, Verset 33

"C'est Dieu qui a créé la nuit et le jour, le soleil et la lune. Chacun [de ces derniers] navigue dans une sphère."

 

Même après la révélation du Coran, les commentateurs n'arrivaient pas à s'imaginer les orbites de la lune et du soleil. Tabari (Xème siècle) n'arrivait pas à l'expliquer. Il dit alors : "C'est un devoir pour nous de rester silencieux lorsque nous ne savons pas.". Il est clair que si le Coran exprimait une idée déjà connue à l'époque, les commentateurs de l'époque l'auraient facilement comprise. Mais ceci, comme l'explique le Docteur Bucaille " était un nouveau concept qui ne sera expliqué que plusieurs siècles après ". Cela confirme bien ce que Dieu a révélé à son prophète Mouhammad :

Sourate 11, Verset 49

"Voilà quelques nouvelles du mystère du monde que nous te révélons [Mouhammad]. Tu ne les connaissais pas auparavant, pas plus que ton peuple."

 


L'expansion de l'univers
L'expansion de l'univers est sans doute la découverte la plus imposante au niveau de l'importance dans la science moderne. Aujourd'hui, nous pouvons dire que c'est un concept bien établi et le seul débat porte sur la façon dont il s'étend. Ce phénomène a été suggéré par la théorie de la relativité et il est désormais examiné et expliqué grâce aux travaux d'astrophysiciens sur la galaxie et son spectre.

De plus, il semblerait que la taille de l'univers augmente constamment ce qui éloigne davantage les galaxies qui étaient proches auparavant. La vitesse à laquelle ces corps célestes se déplacent, en supposant une expansion sans fin, est comprise alors entre une fraction de la vitesse de la lumière à une vitesse supérieure à cette dernière. Le verset du Coran suivant exprimant la parole de Dieu devrait être comparé avec les idées de ce phénomène observé :

Sourate 51, Verset 47

"Le ciel, Nous l'avons construit par Notre puissance : et Nous l'étendons [constamment], dans l'immensité."

 


"Le ciel" est la traduction du mot sama'. Il a une signification que l'on peut qualifier d'extra-terrestre car il s'agit ici des cieux qui sont à plusieurs reprises cités dans le Coran. La terre est comprise dans un "ciel" qui est d'ailleurs d'une taille gigantesque. "Nous l'étendons" est la traduction du participe présent musi'una, issu du verbe ausa'a qui signifie : "rendre plus large, plus spacieux, étendre".

Fin Citation 

 

 

LOUANGE A ALLAH SEIGNEUR DES ETOILES, SATELLITES ET PLANETES

Suite

SIGNES ET MIRACLES D’ALLAH (32) :

« Secrets de l’Etoile Sirius dans le Coran »

Partager cet article

Repost 0

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche