DEPUIS JANVIER 2010 SIGNES ET MIRACLES D’ALLAH (64): « LIVRE: Coran et Science Moderne sont-ils compatibles ? » (1/2) - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 16:45

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux

SIGNES ET MIRACLES D’ALLAH (64):

« LIVRE: Coran et Science Moderne sont-ils compatibles ? »

(1/2)

 zakir naik 

- Par Dr. Zakir Abdul Karim Naik –

 

SOMMAIRE

1.         Introduction

2.         Le défi du Coran

3.         Astronomie

4.         Physique

5.         Géographie

6.         Géologie

7.         Océanologie

8.         Biologie

9.         Botanique

10.       Zoologie

11.       Médecine

12.       Physiologie

13.       Embryologie

14.       Sciences générales

15.       Conclusion

 

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمنِ الرَّحِيمِِ Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

INTRODUCTION

Dès l'aube de la vie humaine sur cette planète, l'homme a toujours cherché à comprendre la nature, son propre endroit dans l'arrangement de la création et le but de la vie elle-même. Dans cette recherche pour la vérité, qui a duré  plusieurs siècles et civilisations diverses, la religion organisée a formé la vie humaine et a déterminé largement, le cours de l'histoire. Tandis que quelques religions ont été basées sur des livres, réclamés par leurs adhérents être inspirés divinement, d'autres ont compté seulement sur une expérience humaine.

Le Coran, la source principale de la foi islamique, est un livre considéré par les Musulmans, avoir une origine complètement divine. Les musulmans croient également qu'il contient des conseils pour toute l'humanité. Par son message d’universalité, le message du Coran est considéré  valable pour toutes les époques, et devrait être approprié à celles-ci. Le Coran  passe-t-il cette épreuve ? Le but de cet ouvrage est de formuler une analyse objective sur le caractère divin du message Coranique, à la lumière des découvertes scientifiques  établies.

Il fut longtemps, dans l'histoire de la civilisation du monde, quand les miracles, ou ce qu’on percevait comme tels, avaient la priorité sur la raison et la logique. Certes, il n’est guère aisé de définir le mot « miracle »? Mais nous pouvons supposer que c’est un phénomène qui a lieu hors du champ de nos perceptions courantes « normales »  et pour lequel nous ne possédons aucune explication. Cependant, nous pouvons établir un distinguo entre miracle et magie : Un article paru dans le « Times of India » Mumbai, en 1993 a signalé qu’un saint dénommé  ‘Baba Pilot’ a prétendu avoir resté sous l'eau sans interruption dans un réservoir pendant trois jours et nuits consécutifs. Lorsque les journalistes ont voulu examiner la base du réservoir d'eau où il a prétendu avoir exécuté cet exploit miraculeux, il a refusé de les laisser faire. Il a justifié son refus en demandant comment on pouvait  examiner l'utérus d'une mère qui donne naissance à un enfant. En réalité, le ‘Baba’ cachait quelque chose : Il voulait faire parler de lui. Evidemment, aucune personne raisonnable ne songerait à qualifier cet exploit  de «Miracle». Si de tels faux miracles se prétendent d’ordre divin, alors M. P.C. Sorecar, le célèbre magicien mondialement connu pour ses ingénieuses illusions magiques, est le meilleur homme de Dieu.

Rien de comparable, dans le Livre qui s’impose comme divin et miraculeux, non seulement par son caractère universel, mais aussi pour le style inédit et inimitable de son contenu.

Un livre, réclamant une origine divine, prétend en effet, être un miracle. Une telle réclamation doit être facilement vérifiable dans n'importe quel âge, selon les normes de cet âge. Les musulmans croient que le Coran  est le dernier et final règlement de Dieu, le miracle des miracles révélé comme pitié à l'humanité. Donc allons étudier la véracité de cette croyance.

LE DEFI DU CORAN :

La littérature et la poésie ont été, dans toutes les cultures, les instruments de l’expression et de la créativité humaine. Le monde était témoin également d'un âge où la littérature et la poésie ont occupé une position avancée, semblable à celles dont jouissent de nos jours la science et la technologie. Les musulmans comme les non-Musulmans acceptent que Le Coran  soit de la littérature  Arabe par excellence, ou autrement dit, la meilleure littérature arabe. En effet, le Coran défie l’humanité dans les versets suivants :

« Si vous avez un doute sur ce que Nous avons révélé à Notre Serviteur, tâchez donc de produire une sourate semblable et appelez vos témoins, (les idoles) que vous adorez en dehors d'Allah, si vous êtes véridiques. » وَإِن كُنتُمْ فِي رَيْبٍ مِّمَّا نَزَّلْنَا عَلَى عَبْدِنَا فَأْتُواْ بِسُورَةٍ مِّن مِّثْلِهِ وَادْعُواْ شُهَدَاءكُم مِّن دُونِ اللّهِ إِنْ كُنْتُمْ صَادِقِينَ

« Si vous n'y parvenez pas et, à coup sûr, vous n'y parviendrez jamais, parez-vous donc contre le feu qu'alimenteront les hommes et les pierres, lequel est réservé aux infidèles. » فَإِن لَّمْ تَفْعَلُواْ وَلَن تَفْعَلُواْ فَاتَّقُواْ النَّارَ الَّتِي وَقُودُهَا النَّاسُ وَالْحِجَارَةُ أُعِدَّتْ لِلْكَافِرِينَ

[Le Coran  2:23-24] (1)

(1) Le Coran  2:23-24 indique Surah ou chapitre numéro 2 et Ayaat ou versets 23 et 24. La même notation est suivie dans tout le livre. Les références et la traduction du  Coran  dans la version anglaise originale de ce livret sont de la traduction du Coran par Abdullah Yusuf Ali, la nouvelle édition révisée, 1989, édité par Amana Corporation, le Maryland, les Etats-Unis.

Le défi du Coran, est de produire une simple Surah (chapitre) comme les Surahs qu'il contient. Le même défi  est répété dans Le Coran  à maintes reprises. Le défi de produire une Surah, dont la beauté, l'éloquence, la profondeur et la signification seront, au moins, quelque peu semblables aux Surahs du Coran, reste toujours ouvert.

Un homme raisonnable moderne, cependant, n'accepterait jamais un écrit religieux qui indique, dans la meilleure langue poétique, que le monde est plat. Cela revient au fait que nous vivons dans un âge, où la raison, la logique et la science humaines ont la supériorité. Peux sont ceux qui accepteraient la langue extraordinairement belle du Coran, comme preuve de sa divine origine. N'importe quel écrit prétendant être une révélation divine doit également être acceptable par force de sa propre raison et logique.

Selon Albert Einstein, célèbre physicien et lauréat du prix Nobel,  "La Science sans religion est boiteuse. La religion sans science est aveugle." Etudions donc Le Coran, et analysons si Le Coran et la Science moderne sont compatibles ou pas?

Le Coran  n'est pas un livre de science mais un livre de « signes », c'est-à-dire des “ayats". Il y a plus de six mille « signes » dans Le Coran  dont plus que mille d’entre eux ont affaire avec la science.

Nous savons tous que souvent, la Science prend un « demi-tour ». En ce livre j'ai considéré seulement les faits scientifiques établis et non pas les hypothèses et les théories fondées sur des suppositions et non soutenues par des preuves.

I.  ASTRONOMIE

CREATION  DE L'UNIVERS: 'LE  BIG  BANG'

La création de l'univers est expliquée par les astrophysiciens par un phénomène largement accepté, populairement connu sous le nom de 'Big Bang' ou 'grand coup'. Ce phénomène est soutenu par des données résultantes des observations et expériences recueillies par des astronomes et des astrophysiciens pendant des décennies. Selon le « Big Bang » ou « grand coup », l'univers entier était au commencement une grande masse (Nébuleuse primaire). Et puis, il y aurait alors un 'Big Bang' ou 'grand coup' (séparation secondaire) qui a eu comme conséquence la formation des galaxies. Celles-ci alors se sont divisées pour former les étoiles, les planètes, le soleil, la lune, etc... L'origine de l'univers était unique et la probabilité que celle-ci aurait été produite  par 'chance' est zéro.

Le Coran contient le verset suivant concernant l’origine de l’univers :

« Ceux qui ont mécru, n'ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l'eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas ? » أَوَلَمْ يَرَ الَّذِينَ كَفَرُوا أَنَّ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ كَانَتَا رَتْقًا فَفَتَقْنَاهُمَا وَجَعَلْنَا مِنَ الْمَاء كُلَّ شَيْءٍ حَيٍّ أَفَلَا  يُؤْمِنُونَ

[Le Coran  21:30]

La congruence saisissante entre le verset du Coran et le 'grand coup 'est indéniable ! Comment un livre, qui a paru, la première fois dans les déserts de l'Arabie, il y a 1400 ans, pourrait-il contenir cette vérité scientifique profonde ?

IL Y AVAIT UNE INITIALEMENT UNE MASSE GAZEUSE AVANT LA CREATION DES GALAXIES

Les savants affirmaient cela avant que les galaxies aient été formées dans l'univers. Au commencement La matière céleste existait sous forme de matière gazeuse. En bref, la matière ou les nuages gazeux énormes étaient présents avant la formation des galaxies. Pour décrire la matière céleste initiale, le mot 'fumée 'est plus approprié que le gaz. Le verset suivant du Coran se rapporte à cet état de l'univers par le mot « dhukhan » qui signifie la fumée.

« Il S'est ensuite adressé au ciel qui était alors fumée et lui dit, ainsi qu'à la terre: ‹Venez tous deux, bon gré, mal gré›. Tous deux dirent: ‹Nous venons obéissants›. » ثُمَّ اسْتَوَى إِلَى السَّمَاء وَهِيَ دُخَانٌ فَقَالَ لَهَا وَلِلْأَرْضِ اِئْتِيَا طَوْعًا أَوْ كَرْهًا قَالَتَا أَتَيْنَا طَائِعِينَ

[Le Coran  41:11]

Encore, ce fait est un corollaire au ''grand coup '' et n'était pas connu des Arabes de l’époque du prophète Mohammed (saw). D’où alors, pourrait provenir la source de cette connaissance ?

LA FORME SPHÉRIQUE DE LA TERRE

Dans les temps anciens, les gens croyaient que la terre était plate. Pendant des siècles, les hommes avaient peur d’aller trop loin, craignant de tomber au bord. Francis Drake était le premier a démontré que la terre est sphérique quand il a navigué autour d'elle en 1597.

Considérez le verset suivant du Coran concernant l'alternance entre jour et nuit :

« N'as-tu pas vu qu'Allah fait pénétrer la nuit dans le jour        أَلَمْ تَرَ أَنَّ اللَّهَ يُولِجُ اللَّيْلَ فِي النَّهَارِ

et qu'il fait pénétrer le jour dans la nuit… »         وَيُولِجُ النَّهَارَ فِي اللَّيْلِ  …

[Le Coran 31:29]

La pénétration (ou fusionnement) ici signifie que la nuit change lentement et graduellement en jour et vice versa. Ce phénomène ne peut avoir lieu que si la terre est sphérique. Si la terre était plate, il y aurait eu un changement soudain de nuit au jour et de jour à la nuit. Le verset suivant fait référence également à la forme sphérique de la terre

« Il a créé les cieux et la terre en toute vérité. Il enroule la nuit sur le jour et enroule le jour sur la nuit » خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ بِالْحَقِّ يُكَوِّرُ اللَّيْلَ عَلَى النَّهَارِ وَيُكَوِّرُ النَّهَارَ عَلَى اللَّيْلِ …

[Le Coran  39:5]

Le mot arabe utilisé ici est « Kawwara » qui signifie ‘chevaucher’  ou ‘lover’,de  la même manière qu’un turban est enroulée autour de la tête. Le chevauchement de jour et nuit peut avoir lieu que si la terre est sphérique.

La terre n'est pas exactement ronde comme une boule, mais elle est geo-sphérique, c'est-à-dire, aplatie aux pôles. Le verset suivant contient une description de la forme de la terre :

« Et quant à la terre, après cela, Il l'a étendue »   وَالْأَرْضَ بَعْدَ ذَلِكَ دَحَاهَا

[Le Coran  79:30]

Le mot arabe pour étendre ici est « dahahal » (1) qui signifie un œuf d’autruche. La forme d'un œuf d’autruche ressemble à la forme geo-sphérique de la terre.

(1) Le mot arabe dahaha a été traduit par A. Yusuf Ali en tant que "vaste étendue", qui est également correcte. Le mot dahaha signifie également un œuf d’autruche.

Ainsi Le Coran  décrit correctement la forme de la terre, bien que la notion répandue quand Le Coran  fut révélé, était que la terre est plate.

LA LUMIERE DE LA LUNE EST UNE LUMIERE REFLECHIE

Les anciennes civilisations croyaient  que la lune émet sa propre lumière. La Science nous indique maintenant que la lumière de la lune est une lumière réfléchie. Cependant ce fait a été mentionné dans Le Coran  il y a 1.400 ans dans le verset suivant :

“Que soit béni Celui qui a placé      تَبَارَكَ الَّذِي جَعَلَ

au ciel des constellations      فِي السَّمَاء بُرُوجًا وَجَعَلَ فِيهَا

et y a placé un luminaire      سِرَاجًا وَقَمَرًا مُّنِيرًا

et aussi une lune éclairante."

[Le Coran  25:61]

Le mot arabe pour le soleil dans Le Coran  est « shams ». Il est mentionné ici comme «siraaj» qui signifie « torche » ou comme « wahhaaj » qui signifie « une lampe flamboyante »  ou comme « diya »  qui signifie 'la gloire brillante '. Chacune de ces trois descriptions est appropriée au soleil, puisqu'il produit de la chaleur et de la lumière intenses par sa combustion interne. Le mot arabe pour la lune est « qamar » et il est décrit dans  Le Coran  comme « muneer » qui est un corps qui donne du « nur »  c'est-à-dire de la lumière. Une fois de plus, cette description Coranique est en corrélation parfaite  avec la vraie nature de la lune qui ne dégage pas la lumière elle-même mais qui est un corps inerte qui réfléchit la lumière du soleil. Pas une fois dans Le Coran, la lune est mentionnée comme « siraaj », « wahhaaj » ou « diya »  ni  le soleil est mentionnée comme « nur »  ou « muneer ». Ceci implique que Le Coran  reconnaît la différence entre la nature de la lumière du soleil et celle de la lune.

Examinez les versets suivants liés à la nature de la lumière du soleil et de la lune

« C'est Lui qui a fait du soleil une gloire brillante et de la lune une lumière …» هُوَ الَّذِي جَعَلَ الشَّمْسَ ضِيَاء وَالْقَمَرَ نُورًا …

[Le Coran 10:5]

« N'avez-vous pas vu comment Allah a créé sept cieux superposés,

et y a fait de la lune une lumière et du soleil une lampe (glorieuse)? »

أَلَمْ تَرَوْا كَيْفَ خَلَقَ اللَّهُ سَبْعَ سَمَاوَاتٍ طِبَاقًا

وَجَعَلَ الْقَمَرَ فِيهِنَّ نُورًا وَجَعَلَ الشَّمْسَ سِرَاجًا

[Le Coran  71:15 -16]

LE SOLEIL TOURNE

Pendant longtemps, les philosophes et les savants européens ont cru que la terre était immobile au centre de l'univers et que chaque autre corps y compris le soleil se déplaçait autour d'elle. Dans l'ouest, ce concept géocentrique de l'univers était prédominant au temps de Ptolémée au deuxième siècle avant Christ. En 1512, Nicholas Copernicus présenta sa théorie héliocentrique du mouvement planétaire, qui a affirmé que le soleil est immobile au centre du système solaire avec les planètes tournant autour de lui.

En 1609, le savant Allemand Yohannus Keppler  a édité « l'Astronomia Nova »  où il concluait que non seulement les planètes se déplacent dans des orbites elliptiques autour du soleil, mais aussi, ils tournent sur leurs axes en vitesses irrégulières. D’après cette connaissance,  il est devenu possible aux savants  européens d’expliquer correctement plusieurs mécanismes du système solaire y compris la séquence de nuit et du jour.

Après ces découvertes, il était cru que le soleil était stationnaire et ne rotait pas sur son axe comme la terre. Je me souviens avoir étudié cette erreur dans les livres de géographie pendant mes études scolaires.

Considérez le verset  Coranique suivant:

Et c'est Lui qui a créé la nuit et le jour, le soleil et la lune, chacun voguant dans une orbite.

« Et c'est Lui qui a créé la nuit et le jour, le soleil et la lune, chacun (des corps célestes) voguant « Yasbahoon » dans une orbite en son propre mouvement. »       وَهُوَ الَّذِي خَلَقَ اللَّيْلَ وَالنَّهَارَ وَالشَّمْسَ وَالْقَمَرَ كُلٌّ فِي فَلَكٍ يَسْبَحُونَ

[Le Coran  21:33]

Le mot arabe utilisé dans le verset ci-dessus est 'Yasbahoon'. Le mot 'Yasbahoon' est dérivé du mot 'Sabaha'. Ce mot comprend l'idée du mouvement qui vient de n'importe quel corps mobile. Si vous employez le mot pour un homme sur la terre, il ne signifierait pas qu’il roule mais  plutôt qu’il marche ou qu’il court. Si vous employez le mot pour un homme dans l'eau il ne signifierait pas qu'il flotte mais plutôt qu'il nage.

De même, si vous employez le mot 'Yasbah' pour un corps céleste tel que le soleil, il ne signifierait pas seulement qu'il vole dans l'espace, mais signifierait aussi sa rotation pendant son mouvement dans l'espace. Il est incorporé dans la plupart des livres scolaires le fait que le soleil tourne autour de son axe. La rotation du soleil autour de son propre axe peut être démontrée à l'aide d'un équipement qui projette l'image du soleil sur le dessus d’une table de sorte que vous puissiez examiner l'image du soleil sans être aveuglé. On notera que le soleil a des taches qui accomplissent un mouvement circulaire une fois tous les 25 jours c’est-à-dire  le soleil prend approximativement 25 jours pour tourner autour de son axe.

En fait, le soleil voyage dans l'espace à approximativement 150 milles par seconde, et prend environ 200 millions d'années pour accomplir une révolution autour du centre de notre galaxie de la Voie lactée.

« Le soleil ne peut rattraper la lune, ni la nuit ne peut devancer le jour; et chacun vogue dans sa propre orbite (selon la loi). »           لا الشَّمْسُ يَنْبَغِي لَهَا أَنْ تُدْرِكَ الْقَمَرَ وَلا اللَّيْلُ سَابِقُ النَّهَارِ وَكُلٌّ فِي فَلَكٍ يَسْبَحُونَ

[Le Coran 36:40]

Ce verset mentionne un fait essentiel découvert par l’astronomie moderne, c’est-à-dire  l'existence d’orbites indépendantes du soleil et de la lune, et leur voyage dans l'espace par leurs propres mouvements.

L'endroit fixe vers où le soleil voyage, portant avec lui le système solaire a été déterminé exactement d’après l'astronomie moderne. Cet endroit a été dénommé : l'apex solaire ; en effet, le système solaire se déplace dans l'espace vers un point situé dans la constellation d’Hercule (l’alpha Lyrae) dont l'endroit exact est fermement établi.

La lune tourne autour de son axe dans la même durée qu'il prend pour tourner autour de la terre. Elle prend approximativement 29½  jours pour accomplir une rotation.

On ne peut cacher notre stupéfaction  devant la précision et l’exactitude scientifique de certains versets Coraniques, d’où alors s’impose la question : "Quelle est la source des connaissances contenues dans le Coran ?"

LE SOLEIL S'ÉTEINDRA APRÈS UNE CERTAINE PÉRIODE

La lumière du soleil est due à un processus chimique sur sa surface qui avait eu lieu sans interruption pendant les derniers cinq milliards d’années. Il est fort probable que le soleil s’éteigne un jour. Achevant ainsi sa course, il entraînera l'extinction de toute vie sur terre. Le Coran  indique en ce qui Concerne l’impermanence de l'existence du soleil:

''Et le soleil court vers un gîte 'mustaqar 'qui lui est assigné; telle est la détermination du Tout Puissant, de l'Omniscient.''           وَالشَّمْسُ تَجْرِي لِمُسْتَقَرٍّ لَهَا ذَلِكَ تَقْدِيرُ الْعَزِيزِ الْعَلِيمِ

[Le Coran 36:38] (1)

 (1) On trouvera des versets semblables au verset précédent dans Le Coran en 13:2, 35:13, 39:5 et 39:21.

 Le mot arabe utilisé ici est 'mustaqar ', qui signifie un endroit ou une période qui sont déterminés. Ainsi Le Coran  indique que le soleil va vers un endroit déterminé, et fera cela jusqu'à une période pré déterminée – ce qui  signifie qu'il s'éteindra un jour.

LA PRÉSENCE DE LA MATIÈRE INTERSTELLAIRE

Dans le passé, on avait affirmé que l'espace hors des systèmes astronomiques organisés été du vide. Les astrophysiciens ont plus tard découvert la présence de ponts de matière dans cet espace interstellaire. Ces ponts de matière s'appellent le plasma, et se composent de gaz complètement ionisé contenant un nombre égal d'électrons libres et d’ions positifs.

Le plasma, est parfois dénommé: le quatrième état de la matière  (en plus des trois états connus de la matière, à savoir. Les états Solides, liquides et gazeux). Le Coran  mentionne la présence de ce matériel interstellaire dans le verset  suivant:

« C'est Lui qui, en six jours, a créé les cieux, la terre et tout ce qui existe entre eux. »

الَّذِي خَلَقَ السَّمَوَاتِ وَالأَرْضَ وَمَا بَيْنَهُمَا

[Le Coran 25:59]

Il serait ridicule de suggérer que la présence du matériel galactique interstellaire était connue il y a 1400 ans.

L'EXPANSION DE L'UNIVERS

En 1925, Edwin Hubble, astronome américain, a établit par observation que l'ensemble des galaxies s'éloignent les unes des autres, ce qui implique L'EXPANSION DE L'UNIVERS. L'expansion de l'univers est maintenant un fait scientifique établi. Voici ce que Le Coran  indique à propos de la nature de l'univers :

« Le ciel, Nous l'avons construit par Notre puissance: et Nous lui faisons subir une expansion (constamment). » وَالسَّمَاءَ بَنَيْنَاهَا بِأَيْيدٍ وَإِنَّا لَمُوسِعُونَ

[Le Coran  51:47]

Le mot arabe 'Mu'si'oon 'est correctement traduit comme « faire subir une expansion », et il se réfère à la création de l’expansif vaste univers.

Stephen Hawkin, en son livre,  « a brief history of time », indique que "la découverte de L'expansivité de l'univers était l'une des grandes révolutions intellectuelles du 20ème siècle". Le Coran  a mentionné l'expansion de l'univers, avant même que l'homme ait appris à construire un télescope !

Certains peuvent dire que la présence des faits astronomiques dans Le Coran  n'est pas étonnante puisque les Arabes étaient avancés dans le domaine de l'astronomie. Il est vrai que les arabes on excellé dans le domaine de l'astronomie, mais n’empêche que Le Coran  a été révélé des siècles avant que les Arabes aient excellé en astronomie.

D'ailleurs, plusieurs faits scientifiques susmentionnés concernant  l'astronomie, tel que l'origine de l'univers par un Big Bang, n'ont pas été connus aux Arabes même au sommet de leur avancement scientifique. Les faits scientifiques  mentionnés dans Le Coran  ne sont donc pas dus à l'avancement des Arabes dans l'astronomie. En effet, l'inverse est vrai ; Les Arabes se sont avancé dans l'astronomie parce que l'astronomie occupe une place dans le Coran.

II. PHYSIQUE

L'EXISTENCE DE PARTICULES SUBATOMIQUES

Des les anciens temps, une théorie bien connue sous le nom de 'la théorie d'Atomisme’ était largement acceptée. Originellement, les Grecs, ont proposé cette théorie, en particulier par un homme appelé Democritus, qui a vécu il y a environ 23 siècles. Democritus et les personnes qui sont venus après lui, ont supposé que la plus petite unité de la matière était l'atome. Les Arabes croyaient la même chose. Le mot arabe 'Zarra' signifié communément un atome. Récemment,  la science moderne a découvert qu'il était possible de même diviser un atome. Que l'atome peut être divisé est un développement du 20ème siècle. Quatorze siècles plus tôt,  ce concept aurait apparut peu commun même à un Arabe. Pour lui « Zarra » était la limite, laquelle on ne pourrait pas dépasser. Cependant, Le verset  Coranique suivant, refuse de reconnaître cette limite :

« Les mécréants disent: "l'heure ne nous viendra pas". Dis: "Par mon Seigneur! Très certainement, elle vous viendra. (Mon Seigneur) le connaisseur de l'inconnaissable. Rien ne Lui échappe fût-il du poids d'un atome وَقَالَ الَّذِينَ كَفَرُوا لا تَأْتِينَا السَّاعَةُ قُلْ بَلَى وَرَبِّي لَتَأْتِيَنَّكُمْ عَالِمِ الْغَيْبِ لا يَعْزُبُ عَنْهُ مِثْقَالُ ذَرَّةٍ

dans les cieux, comme sur la terre. Et rien n'existe de plus petit ni de plus grand, qui ne soit inscrit dans un Livre perspicace. فِي السَّمَوَاتِ وَلا فِي الأَرْضِ وَلا أَصْغَرُ مِنْ ذَلِكَ وَلا أَكْبَرُ إِلاَّ فِي كِتَابٍ مُبِينٍ

[Le Coran 34:3] (1)

(1) On trouvera un verset semblable au verset précédent dans Le Coran, dans 10:61

Ce verset se rapporte à l'Omniscience de Dieu, sa connaissance de toutes les choses, cachées ou apparentes. Il va alors plus loin et indique que Dieu se rend compte de tout, y compris ce qui est plus petit ou plus grand que l'atome. Ainsi le verset  prouve clairement qu'il est possible à quelque chose de plus petit que l'atome d’exister, un fait découvert très récemment par la science moderne.

III. GÉOGRAPHIE

LE CYCLE DE L'EAU

En 1580, Bernard Palissy était le premier homme à décrire  le présent concept du ''cycle de l'eau''. Il a décrit comment l'eau s'évapore des océans et se refroidit pour former des nuages. Les nuages se déplacent vers la terre où ils se lèvent, se condensent et donnent des précipitations. Cette eau est recueillie dans les lacs et jets et s’écoule de nouveau dans l'océan dans un cycle continu. Au 7ème siècle avant Jésus Christ., Thalès de Milet croyait que le jet extérieur des océans a été pris par le vent et déplacé vers la terre pour ensuite tomber en pluie. De même, les gens ignoraient la source de l'eau souterraine. Ils pensaient que l'eau des océans, sous l'effet des vents, était acheminée vers l'intérieur des continents. Ils croyaient également que l'eau retournait par un passage secret, ou le grand abîme. Ce passage été relié aux océans et, depuis le temps de Platon, fut nommé le « Tartarus ».

Même Descartes, un grand penseur du dix-huitième siècle, souscrit à cette vue. Jusqu'au dix-neuvième siècle, la théorie d'Aristote se considérait prédominante. Selon cette théorie, l'eau se condensée dans les cavernes fraîches des montagnes et formait des lacs souterrains qui alimenteraient des sources. Aujourd'hui, nous savons que l'eau de pluie qui s'infiltre dans les fissures de la terre en est responsable. Le cycle de l'eau est décrit dans Le Coran selon les versets suivants :

« Ne vois-tu pas qu'Allah fait descendre du ciel de l'eau, أَلَمْ تَرَ أَنَّ اللَّهَ أَنزَلَ مِنَ

puis Il l'achemine vers des sources dans la terre;  السَّمَاء مَاء فَسَلَكَهُ يَنَابِيعَ

ensuite, avec cela, Il fait sortir  فِي الْأَرْضِ ثُمَّ يُخْرِجُ بِهِ

une culture aux couleurs diverses » زَرْعًا مُّخْتَلِفًا أَلْوَانُهُ

[Le Coran  39:21]

« et fait descendre du ciel une eau  وَيُنَزِّلُ مِنَ السَّمَاء مَاء

avec laquelle Il redonne la vie à la terre فَيُحْيِي بِهِ الْأَرْضَ بَعْدَ

après sa mort. Il y a en cela des preuves مَوْتِهَا إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآيَاتٍ

pour des gens qui raisonnent. » لِّقَوْمٍ يَعْقِلُونَ

[Le Coran  30:24]

« Et Nous avons fait descendre l'eau du ciel avec mesure. وَأَنزَلْنَا مِنَ السَّمَاء مَاء

Puis Nous l'avons maintenue dans la terre, cependant,   بِقَدَرٍ فَأَسْكَنَّاهُ فِي الْأَرْضِ

Nous sommes bien Capable de la faire disparaître. » وَإِنَّا عَلَى ذَهَابٍ بِهِ لَقَادِرُونَ

[Le Coran  23:18]

Aucun autre texte datant de 1400 ans ne donne une description si précise du cycle de l'eau.

LE VENT IMPREGNE LES NUAGES

« Et Nous envoyons les vents fécondants; وَأَرْسَلْنَا الرِّيَاحَ لَوَاقِحَ

et Nous faisons alors descendre du ciel une eau   فَأَنزَلْنَا مِنَ السَّمَاء مَاء

dont Nous vous abreuvons (avec abondance) »    فَأَسْقَيْنَاكُمُوهُ

[Le Coran  15:22]

Le mot arabe utilisé ici est 'Lawaqih 'qui est le pluriel de 'Laqih 'de 'Laqaha ', qui signifie fécondent ou imprègnent. Dans ce contexte, imprègnent signifie que le vent pousse les nuages ensemble augmentant la condensation qui cause l'éclairage et ainsi il pleut. Une description semblable est trouvée dans Le Coran:

« Allah, c'est Lui qui envoie les vents         اللَّهُ الَّذِي يُرْسِلُ الرِّيَاحَ

qui soulèvent des nuages; puis Il les étend  فَتُثِيرُ سَحَابًا فَيَبْسُطُهُ فِي

dans le ciel comme Il veut; et Il les met      السَّمَاء كَيْفَ يَشَاء وَيَجْعَلُهُ

en morceaux. Tu vois alors la pluie   كِسَفًا فَتَرَى الْوَدْقَ

sortir de leurs profondeurs.              يَخْرُجُ مِنْ خِلَالِهِ فَإِذَا

Puis, lorsqu'il atteint avec elle qui Il veut parmi   أَصَابَ بِهِ مَن يَشَاء مِنْ

Ses serviteurs, les voilà qui se réjouissent »  عِبَادِهِ إِذَا هُمْ يَسْتَبْشِرُونَ

[Le Coran 30:48]

Les descriptions Coraniques  sont absolument précises et sont parfaitement conformes aux données modernes de l'hydrologie.

Le cycle de l'eau est décrit dans plusieurs versets du Coran  glorieux, y compris 3 :9, 7:57, 13:17, 25:48-49, 36:34, 50:9-11, 56:68-70. 67:30 et 86 :11.

IV. GÉOLOGIE

LES MONTAGNES SONT COMME DES PIQUETS

En géologie, le phénomène de pliage “folding” est un fait récemment découvert. Le pliage “folding”  est responsable de la formation des gammes de montagne. La croûte terrestre, sur laquelle nous vivons, est comme une coquille solide, alors que les couches plus profondes sont chaudes et liquides, et sont ainsi peu propices à toutes formes de vie. On sait également que la stabilité des montagnes est liée au phénomène de pliage “folding”, parce que c'était les plis qui devaient fournir des bases pour les reliefs qui constituent les montagnes.

Les géologues nous disent que le rayon de la terre est d’environ 3.750 milles et la croûte sur laquelle nous vivons est très mince, variant entre 1 et 30 milles. Etant donné que la croûte sur laquelle nous vivons est très mince, il y a une grande possibilité de secousses. Les montagnes agissent comme des piquets ou des chevilles de tentes qui tiennent la croûte terrestre et lui donnent sa stabilité. Le Coran  contient exactement une telle description dans le verset  suivant :

« N'avons-nous pas fait de la terre أَلَمْ نَجْعَلِ الْأَرْضَ

une couche?   مِهَادًا

et (placé) les montagnes comme des piquets? » وَالْجِبَالَ أَوْتَادًا

[Le Coran 78:6 -7]

Le mot 'awtad 'signifie des piquets ou des chevilles (comme ceux employés pour dresser une tente) ; ils sont les bases profondes des plis géologiques.

Un livre appelé « Earth » ou « Terre » est considéré comme un manuel de référence de base sur la géologie dans beaucoup d'universités dans le monde. Un des auteurs de ce livre est Frank Press, qui était le président de l'académie des Sciences aux Etats-Unis et était le conseiller Scientifique de l'ex Président des Etats-Unis Jimmy Carter. Dans son livre il décrit la montagne comme un piquet et la montagne elle-même comme une petite partie d’un tout, dont la racine est profondément implantée dans la terre (1). Selon Dr. Press, les montagnes jouent un rôle important dans la stabilisation de la croûte terrestre.

Le Coran mentionne clairement la fonction des montagnes, qui empêchent la terre de trembler:

« Nous avons placé des montagnes fermes dans la terre,  وَجَعَلْنَا فِي الْأَرْضِ

afin qu'elle ne s'ébranle pas en les (entraînant). » رَوَاسِيَ أَن تَمِيدَ بِهِمْ

[Le Coran 21:31]

Les descriptions coraniques sont donc en accord parfait avec des données géologiques modernes.

(1) Earth, Press and Siever, p. 435. Veuillez aussi revoir Earth Science, Tarbuck and Lutgens, p. 157.

LES MONTAGNES ONT ÉTÉ FERMEMENT FIXÉES

La surface de la terre est divisée en plusieurs plaques rigides d’environ 100 kilomètres d'épaisseur. Ces plaques flottent sur une région partiellement fondue appelée l'asthénosphère.

La formation des montagnes se produit dans la limite des plaques. La croûte terrestre  est de 5 kilomètres d'épaisseur au-dessous des océans, environ 35 kilomètres d'épaisseur au-dessous des surfaces continentales plates et presque 80 kilomètres d'épaisseur au-dessous des grandes gammes de montagnes. Ce sont les bases fortes sur lesquelles les montagnes se tiennent. Le Coran  parle également des bases fortes des montagnes dans le verset  suivant :

« et quant aux montagnes, Il les a ancrées (FERMEMENT FIXEES) » وَالْجِبَالَ أَرْسَاهَا

[Le Coran  79:32] (1)

(1) On trouvera des versets semblables au verset précédent dans Le Coran  dans 88:19, 31:10 et 16:15.

V. OCÉANOLOGIE

BARRIÈRE ENTRE LES EAUX DOUCES ET LES EAUX SALÉES

Considérez les versets Coranique suivants :

« Il a donné libre cours aux deux mers pour se    مَرَجَ الْبَحْرَيْنِ

rencontrer;    يَلْتَقِيَانِ

il y a entre elles une barrière qu'elles ne dépassent pas. » بَيْنَهُمَا بَرْزَخٌ

[Le Coran 55:19 -20]

Dans le texte arabe le mot 'barzakh 'signifie une barrière ou une cloison. Cette barrière n'est pas une cloison physique. Le mot arabe 'Maraja’ 'signifie littéralement que les deux se réunissent et se mélangent l’un dans l'autre. Les premiers commentateurs du Coran  ne pouvaient pas expliquer les deux significations opposées pour les deux genres eaux, c’est-à-dire qu’ils se réunissent et se mélangent, et en même temps, il y a une barrière entre eux. La science moderne a découvert que dans les places où deux mers se rencontrent, une barrière existe entre elles. Cette  barrière divise les deux mers pour que chacune d’entre eux ait sa propre température, salinité et densité.

Les océanologues sont maintenant en meilleure position pour expliquer ce verset. Il y a un barrage d’eau invisible incliné entre les deux mers a travers duquel l'eau d'une mer passe à l'autre.

Mais quand l'eau d'une mer entre dans l'autre mer, elle perd ses caractéristiques distinctives et devient homogénéisée avec l'autre. D'une manière, cette barrière sert comme secteur d'homogénéisation transitoire pour les deux eaux.

Ce phénomène scientifique mentionné dans Le Coran  a été également confirmé par Professeur William Hay, un savant marin bien connu et professeur de sciences géologiques a l’université de Colorado, les Etats Unis..

Le Coran  mentionne ce phénomène dans le verset suivant :

« et Lui a établi une séparation entre  وَجَعَلَ بَيْنَ الْبَحْرَيْنِ

les deux mers » حَاجِزًا

[Le Coran 27:61]

Ce phénomène se produit dans plusieurs endroits comprenant les diviseurs entre la mer méditerranée et l'Océan Atlantique à Gibraltar.

Mais quand Le Coran parle du sujet du diviseur entre l'eau salée et l'eau  douce, il mentionne l'existence "d'un barrage infranchissable " dans la barrière.

« Et c'est Lui qui donne libre cours aux deux mers: وَهُوَ الَّذِي مَرَجَ الْبَحْرَيْنِ

l'une douce, rafraîchissante, هَذَا عَذْبٌ فُرَاتٌ

l'autre salée, amère.  وَهَذَا مِلْحٌ أُجَاجٌ

Et Il assigne entre les deux une zone intermédiaire وَجَعَلَ بَيْنَهُمَا بَرْزَخًا

(barrière) et un barrage infranchissable. » وَحِجْرًا مَّحْجُورًا

[Le Coran  25:53]

La science moderne a découvert que dans les estuaires, où se rencontrent les eaux fraîches (douces) et salées, la situation est peu différente de celle trouvée dans les endroits où deux mers se rencontrent. Il a été découvert que ce qui distingue l'eau douce de l'eau salée dans les estuaires est une « zone de pycnocline avec une discontinuité marquée au niveau de la densité, qui sépare les deux couches ».

Ce barrage (ou zone de séparation) a une salinité différente de celle de l'eau douce et de celle de l'eau salée

Ce phénomène se produit dans plusieurs endroits, y compris l'Egypte, où le fleuve, le Nil, coule dans la mer méditerranée.

OBSCURITÉ DANS LES PROFONDEURS DE L'OCÉAN

Le Professeur Durga Rao est un expert dans le domaine de la géologie marine et était un professeur à l'université du roi Abdul Aziz de Jeddah. Il a été invité à présenter ses commentaires sur le verset  suivant :

« (Les actions des mécréants) sont encore semblables à des ténèbres sur une mer

أَوْ كَظُلُمَاتٍ فِي بَحْرٍ

Profonde (océan profond): des vagues la recouvrent, (vagues) au dessus desquelles 

لُّجِّيٍّ يَغْشَاهُ مَوْجٌ مِّن فَوْقِهِ

s’élèvent (d’autres) vagues, sur lesquelles il y a (d'épais) nuages  مَوْجٌ مِّن فَوْقِهِ سَحَابٌ

Ténèbres (entassées) les unes au-dessus des autres  ظُلُمَاتٌ بَعْضُهَا فَوْقَ بَعْضٍ

Quand quelqu'un étend la main, il ne la distingue presque pas  إِذَا أَخْرَجَ يَدَهُ لَمْ يَكَدْ يَرَاهَا

Celui qu'Allah prive de lumière  وَمَن لَّمْ يَجْعَلِ اللَّهُ لَهُ نُورًا

n'a aucune lumière. »   فَمَا لَهُ مِن نُّورٍ

[Le Coran 24:40]

Le Professeur Rao a affirmé que les savants  ont seulement, très récemment pu confirmer, à l'aide des équipements modernes, qu'il y a de l'obscurité dans les profondeurs de l'océan. Les humains ne peuvent pas plonger sans aide sous l'eau plus de 20 à 30 mètres, et ne peuvent pas survivre dans les régions océaniques profondes à une profondeur de plus de 200 mètres. Ce verset ne se rapporte pas à  toutes les mers car pas toutes les mers peuvent  être décrites comme ayant l'accumulation ou entassement d'obscurité les unes au-dessus des autres. Ce verset se réfère particulièrement à une mer profonde ou à un océan profond, car Le Coran  indique, " ténèbres dans un vaste océan profond." Cette obscurité entassée dans un océan profond est le résultat de deux causes :

1.         Un rayon léger est composé de sept couleurs. Ces sept couleurs sont : violet, indigo, bleu, vert, jaune, orange et rouge (VIBGYOR). Un rayon lumineux subit la réfraction en touchant l'eau. Les 10 à 15 mètres supérieurs de l'eau absorbent la couleur rouge. Par conséquent, si un plongeur est 25 mètres sous l'eau et se blesse, il ne pourra pas voir la couleur rouge de son sang, car la couleur rouge n'atteint pas cette profondeur. De même, les rayons oranges sont absorbés de 30 à 50 mètres, les rayons jaunes de 50 à 100 mètres, les rayons verts de 100 à 200 mètres, et enfin les rayons bleus, violets et indigos au delà de 200 mètres. En raison de la disparition successive des couleurs, une couche après l’autre, l'océan devient progressivement plus obscur, c’est-à-dire l'obscurité a lieu dans les couches de lumière. Au- delà d'une profondeur de 1000 mètres il y a une obscurité complète. (1)

2.         Les rayons du soleil sont absorbés par les nuages qui à leurs tour dispersent les rayons lumineux causant par cela une couche d'obscurité sous les nuages. Celle-ci est  la première couche d'obscurité. Quand les rayons lumineux atteignent la surface de l'océan,  ils sont reflétés par la surface des vagues donnant une apparence brillante. Par conséquent c'est les vagues qui réfléchissent la lumière et causent l'obscurité. La lumière irréfléchie pénètre dans les profondeurs de l'océan. Par conséquent l'océan a deux parties.

(1). Océans Elder & Pernetta. P. 27

La surface caractérisée par la lumière et la chaleur et la profondeur caractérisée par l’obscurité. La surface est encore séparée de la partie profonde de l'océan par les vagues.

Les vagues internes couvrent les eaux profondes des mers et des océans car ces eaux profondes ont une densité plus élevée que celle des eaux au-dessus d'elles.

L'obscurité commence au-dessous des vagues internes. Même les poissons dans les profondeurs de l'océan ne peuvent pas voir; leur seule source de lumière provient de leurs propres corps.

Le Coran mentionne correctement:

« (Les actions des mécréants) sont encore semblables à des ténèbres sur une mer     

أَوْ كَظُلُمَاتٍ فِي بَحْرٍ

Profonde (océan profond): des vagues la recouvrent, (vagues) au dessus

لُّجِّيٍّ يَغْشَاهُ مَوْجٌ مِّن فَوْقِهِ

desquelles  s’élèvent (d’autres) vagues, … » … مَوْجٌ

En d'autres termes, au-dessus de ces vagues il y a d’autres types de vagues, c’est-à-dire  ceux trouvées sur la surface de l'océan. Le verset Coranique continue :

…., sur lesquelles il y a (d'épais) nuages    مِّن فَوْقِهِ سَحَابٌ …

Ténèbres (entassées) les unes au-dessus des autres  ظُلُمَاتٌ بَعْضُهَا فَوْقَ بَعْضٍ

Ces nuages, comme expliqué, sont des barrières les unes au-dessus des autres, ce qui cause davantage d'obscurité par l'absorption des couleurs aux différents niveaux.

Le Professeur Durga Rao a conclu en disant : «  il y a 1400 ans, un être humain normal ne pouvait pas expliquer ces phénomènes avec tant de précision, de détails. C’est pour cela,  on peut légitimement supposer que ces phénomènes furent dictés par un ordre supérieur,  surnaturel. »

VI. BIOLOGIE

CHAQUE CHOSE VIVANTE EST FAITE D'EAU

Considérez le verset  Coranique suivant :

« Ceux qui ont mécru, n'ont-ils pas vu      أَوَلَمْ يَرَ الَّذِينَ كَفَرُوا أَنَّ

que les cieux et la terre formaient une masse        السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ كَانَتَا

compacte? Ensuite Nous les avons séparés           رَتْقًا فَفَتَقْنَاهُمَا وَجَعَلْنَا

et fait de l'eau toute chose vivante.             مِنَ الْمَاء كُلَّ شَيْءٍ حَيٍّ

Ne croiront-ils donc pas? »  أَفَلَا يُؤْمِنُونَ

[Le Coran 21:30]

Alors que c’est seulement avec l’avènement des progrès scientifiques modernes que nous savons que le cytoplasme, la substance de base de la cellule, est composée de 80% d’eau. La recherche moderne a également indiqué que la plupart des organismes se composent de 50% à 90% d’eau et que chaque entité vivante a besoin d'eau pour son existence.

Etait- il possible, il y a 14 siècles, à n’importe quel être humain de deviner que chaque être vivant est fait d'eau ? Et à plus forte raison,  à un être humain vivant dans les déserts d’Arabie caractérisés par une pénurie d'eau ?

Le verset suivant se rapporte à la création des animaux de l'eau:

« Et Allah a créé d'eau tout animal. »  وَاللَّهُ خَلَقَ كُلَّ دَابَّةٍ مِن مَّاء

[Le Coran  24:45]

Le verset  suivant se rapporte à la création des êtres humains de l'eau :..

« Et c'est Lui qui de l'eau a créé     َ وَهُوَ الَّذِي خَلَقَ مِنَ الْمَاء

une espèce humaine qu'Il unit par les liens de la parenté et de l'alliance بَشَرًا فَجَعَلَهُ نَسَبًا وَصِهْرًا

Et ton Seigneur demeure Omnipotent. »   وَكَانَ رَبُّكَ قَدِيرًا

[Le Coran 25:54]

 

Suite

SIGNES ET MIRACLES D’ALLAH (64):

« LIVRE: Coran et Science Moderne sont-ils compatibles ? »

(2/2)

 

 

Partager cet article

Repost 0

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche