DEPUIS JANVIER 2010 SIGNES ET MIRACLES D’ALLAH (7): « Les Honorables Scientifiques Musulmans » - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 07:50

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux

SIGNES ET MIRACLES D’ALLAH (7):

« Les Honorables Scientifiques Musulmans »

6 Rapports, commentaire Ribaat

Science-Medecine-Islamique.JPG 

Le Prophète Mohammed (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit :

“ Allah n’a fait descendre aucune maladie sans faire descendre une guérison pour elle”. (Sahih Mouslim) 

« L’humanité tout entière doit beaucoup à l’Islam concernant sa contribution dans les Sciences, cet Islam qui incite à la recherche d’un remède » Yamina H. http://www.islam-medecine.com/

 

1/ Islam Médecine

Source : http://www.islam-medecine.com/

Sommaire du site :

- CABINET D'ETHIQUE

- CABINET GÉNÉRAL

- CABINET HUMANITAIRE/PROJETS

- CABINET PSYCHIQUE

- ISLAM & MÉDECINE

Présentation Yamina H :

Louange et gloire à Allah, et que la bénédiction et la paix soient sur Son Prophète Mohammed.

Ce site, par la grâce d'Allah, s'efforce de traiter des principaux sujets d'ordre médical, social et bio-éthique selon la position de l'Islam.

J'adresse mes sincères remerciements à toutes les personnes qui ont répondu favorablement et qui ont contribué de près ou de loin à l'élaboration de ce site.

Puisse ce travail prétendre être réalisé pour obtenir la satisfaction d'Allah et servir à la communauté.

Allah Qu’Il soit Loué dit :

« La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour dernier, aux Anges, au Livre et aux prophètes, de donner de son bien, quelqu'amour qu'on en ait, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l'aide et pour délier les jougs, d'accomplir la Salat et d'acquitter la Zakat. Et ceux qui remplissent leurs engagements lorsqu'ils se sont engagés, ceux qui sont endurants dans la misère, la maladie et quand les combats font rage, les voilà les véridiques et les voilà les vrais pieux ! » (Coran, 2.177)

 

Extrait du Site :

Du texte « Savants musulmans, pionniers non reconnus » samedi 30 mars 2002

- L’Islam et le savoir :

Allah Qu’Il soit Loué dit :

Dis : “ Est ce que ceux qui savent et ceux qui ne savent pas ont la même valeur ? ” Coran (S.39, V.9) 

L’Islam accorde une considération particulière à ceux qui sont à la recherche du savoir, à ceux qui disposent d’un savoir et à ceux qui le transmettent.

Les sciences louables se répartissent en deux groupes :

Le premier groupe concerne la connaissance de Dieu (Ribaat : Allah, L’Unique), de Ses attributs sublimes, de Ses actes.

“Seuls craignent Dieu, de tous Ses esclaves, les savants”. (S 35, v.28)

Le second groupe se rapporte aux obligations communautaires.

Ribaat : Le Messager d’Allah (saw) à dit : 

“Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf trois choses :

- une aumône continue (= une œuvre d’utilité publique : fontaine, hôpital, école, etc..)

-  une science dont les gens tirent un profit

 - un enfant vertueux qui prie Dieu pour lui”. (Mouslim)

Les anciens pieux préféraient la science à tout autre chose. On rapporte ainsi que l’imam Ahmad Ibn Hanbal ne s’est marié qu’après la quarantaine.

Le Messager de Dieu (psl) a dit :

“Celui qui prend une route à la recherche d’une science, Dieu lui facilite une voie vers le Paradis”. (Mouslim)

Dans cette religion de la science et du savoir, les récits relatifs à l’incitation au savoir et à sa transmission sont nombreux. Observons simplement le premier mot du premier verset (Du Coran) qui fut révélé au Prophète Mohammed (psl) :

“Iqra ! ” (“Lis !”) (S.96, v 1)

La lecture, le message écrit par lequel les sciences sont jalousement conservées et transmises de générations en génération est le symbole même du savoir. Dans cette religion cohérente où rien n’est l’objet du hasard, chaque verset (Ayat = Signe) à été révélé à une période donnée, mais paradoxalement, demeure intemporel et le lecteur se doit de faire l’effort d’en comprendre toute sa portée, son sens et d’en retirer un enseignement. Et si nous nous penchons de plus près sur le Coran, nous pouvons remarquer que le verbe “savoir” se décline à travers 112 versets, les verbes “réfléchir” et “comprendre” à travers 22 versets, et le verbe “méditer” à travers 6 versets.

Ceci suffit à faire taire les détracteurs de l’Islam qui prétendent que cette religion tend à l’obscurantisme. Bien au contraire, le Musulman croit avec une foi qui raisonne et un cœur qui tend vers la lumière. La raison et la foi ne font qu’un pour tout Musulman qui aspire à la proximité d’Allah.

Le Messager de Dieu (psl) a dit :

"Celui qui prend le chemin du savoir, Allah le guidera vers le chemin du Paradis. Les Anges déploient leurs ailes au service de celui qui cherche à apprendre en satisfaction de son œuvre. Tout ce qui se trouve dans les cieux et la Terre, y compris les poissons de la mer, demandent le pardon d'Allah pour les savants. La supériorité du savant sur l'adorateur est comparable à celle de la pleine lune sur les autres astres. Les savants sont les successeurs des Prophètes et les Prophètes n'ont laissé comme héritage ni un dinar, ni un dirham mais ils ont laissé la science, celui qui en bénéficie recevra la plus grande part." (Abou Dawoud et Tirmidhi)

- Ces hommes ignorés de l’histoire :

L’humanité tout entière doit beaucoup à l’Islam concernant sa contribution dans les Sciences, cet Islam qui incite à la recherche d’un remède -

Le Prophète (psl) a dit :

“ Dieu n’a fait descendre aucune maladie sans faire descendre une guérison pour elle”.(Mouslim)

- qui incite à secourir son prochain, à soutenir les personnes âgées et les malades, à donner aux nécessiteux (la zakat) et à bâtir des œuvres d’utilité publique (voir hadith cité plus haut), comme il invite à réfléchir, à méditer, à rechercher le savoir et le transmettre.

Voici, grâce à cette religion de Science, pourquoi les Arabes ont fait preuve de découvertes brillantissimes, ayant connu ainsi une période de splendeur jamais inégalée auparavant.

Comment expliquer le fait que ces savants Arabes, qui ont porté le flambeau de la civilisation pendant plus de sept siècles en ayant excellé dans les domaines des sciences (physique, mathématiques, astronomie, médecine..), des arts et de la culture soient ainsi éliminés, passés sous silence dans les manuels d’Histoire ? (Ribaat : Un Témoignage que j’aimerais partager avec vous prouvant la Véracité de l’Islam : Dans toute mes années scolaire pas un seul professeurs nous à appris que c’était les musulmans Arabes qui ont excellé dans la Sciences en tout domaine faisant profiter le Monde Entier. Cependant un seul d’entre eux non-musulmans et professeur de science au lycée à eu le Courage d’avouer à toute la classe que se sont nos frères scientifiques musulmans Arabe qui ont rapportaient ceux qu’il nous apprenait en cours de science !)

En effet, ils sont non seulement absents, mais, pire encore, leurs découvertes sont attribuées à d’autres ! Rendons à César ce qui appartient à César ! Il est temps de restituer les œuvres à la mémoire de leurs auteurs ; faisons preuve de respect pour ces génies d’Arabie, de Perse, d’Irak ou d’ailleurs car l’humanité toute entière à un grand devoir de reconnaissance pour ces hommes qui ont influencé directement ou indirectement la science d’aujourd’hui.

Quand il arrive toutefois de reconnaitre certains savants, il est étonnant de remarquer que leur nom est modifié pour faire place à une consonance “occidentale”. Aussi, Ibn Sina deviendra-t- il Avicenne, Ar-Razi s’appellera Razhès, ou encore Ibn-Rushd, Averroes...

- Principaux savants :

Bien sûr, tous les savants ne sont pas repris car Dieu sait combien ils furent nombreux à participer au formidable héritage Arabe. Les noms suivants sont les principaux ; cette liste étant extraite du document “ Contributions Of Islam To Medicine ” de Ezzat Abouleish, disponible sur le site islam-usa

***

Nom - Arabe : Jurjis ibn Bakhtishu Jibril Yuhanna ibn Masawayh

Période de vie (A.D.) : 700 - 800

Spécialité(s) et Contribution(s) : Traduction du grec au syrien en arabe

Principaux ouvrages : Traduction des travaux d’ Hippocrate, de Galien et d’Aristote

Ville - Pays : Bagdad

***

Nom - Arabe : Al-Razi

Nom - latin : Razes

Période de vie (A.D.) : 841 - 926 (Ray-Tehran) Spécialité(s) et Contribution(s) : Médecine interne, Epidémiologie, Ophtalmologie, Chimie, Physique, Philosophie

Principaux ouvrages : Kitab Al-Mansuri (The Liber Al-Mansuris), Al-Murshid, Al-Hawi (Continents), Al-Gudari wa, Al-Gudari (de Peste or de Pestilentia)

 Ville - Pays : Kharasan, Bagdad

***

Nom - Arabe : Al-Zahrawi

Nom - latin : Abulcasis (Bucasis Alzahravius)

Période de vie (A.D.) : 930 -1013 (al-Zahra-Cordoue)

Spécialité(s) et Contribution(s) : Chirurgie

Principaux ouvrages : Al-Tasrif Liman Ajiz 'an al' Ta'lif

Ville - Pays : Andalousie (Cordoue)

***

 Nom - Arabe : Ibn-Sina

 Nom - latin : Avicenne

 Période de vie (A.D.) : 980 - 1037 (Bukhara)

 Spécialité(s) et Contribution(s) : Encyclopédie médicale, Philosophie, Astronomie, Poésie

 Principaux ouvrages : 100 livres Al-Qanun (Plus d’un millions de mots)

 Ville - Pays : Hamazan, Jurjan

(Ribaat : Notre Cher Frère Ibn-Sina, à 14 ans il étudie seul la médecine, à 16 ans il donne des cours à l’hôpital, surnommé le « prince des savants » il laissa son œuvre majeur terminée en 15 ans « le Canon de la médecine » reprit par l’Occident pendant des Siècles, considéré dans toute la perse comme le « plus grand des médecins » , chercheurs de remède aux maladies, il laissa une science monumentale pour la médecine, mort à 57 ans à l’heure de la prière du soir « Isha » avant de mourir ses dernières paroles murmuré à l’oreille de son ami el-Jozjani était : « Essaie de rassembler mes écrits, je te les confie, puissent-ils servirent les hommes et la médecine… »Ya Allah récompense-le généreusement, ainsi que Ta Satisfaction sur lui, amine)

***

 Nom - Arabe : Ibn-Rushd

 Nom - latin : Averroes

 Période de vie (A.D.) : 1126 - 1198

 Spécialité(s) et Contribution(s) : Philosophie, Médecine, Législation

 Principal ouvrage : Kitab Al-Kulliat

 Ville - Pays : Andalousie, Grenade

***

Nom - Arabe : Ibn-Al-Nafis

Période de vie (A.D.) : 1208 - 1288 (Damas)

Spécialité(s) et Contribution(s) : Circulation pulmonaire, Circulation du sang jusqu’au cœur

Principaux ouvrages : Sharah Tashrih al Qanun, Al-Mujaz

Ville - Pays : Damas, Le Caire

***

Pour en savoir plus sur le sujet, lire :

- Les savants musulmans oubliés de l’histoire

 - Le soleil d’Allah brille sur l’Occident

 - Contributions Of Islam To Medicine

Yamina H. http://www.islam-medecine.com/

 

2/ Bref Histoire de la Science chez les scientifiques musulmans

Source du livre de poche « histoires vraies » n°178, 2008, modification et mise en ligne Ribaat -Ramadan 1432H-

a) Hippocrate le médecin grec :

Ce médecin grec a vécu au 4ème siècle av. Jésus (pais sur lui). Il est considéré comme l’inventeur de la médecine moderne. A une époque ou la maladie été associée surtout à de la magie ou à de la sorcellerie, Hippocrate a été le premier à adopter une approche scientifique : il observait les symptômes pour tenter de déterminer les causes d’une maladie (alimentation, climat, vents…). Il a écrit une soixantaine de traite, mais il est surtout connu pour « serment ». Aujourd’hui, tous les jeunes médecins et pharmaciens lisent un serment inspiré du texte d’Hippocrate avant de prendre leurs fonctions : ils s’engagent ainsi à soigner toutes les personnes même celles sans ressources et à respecter le secret médical.

b) Avicenne (Ali Ibn Sina) le grand savant musulman :

A 14 ans, il étudie tout seul la médecine et les sciences naturelles. A 16 ans, il donne des cours à l’hôpital ! Surnommé le « prince des savants », Avicenne sera bientôt considéré dans toute la Perse comme le « plus grand des médecins ».

Un Esprit curieux !

Ali Ibn Sina dit (980-1037), dit aussi Avicenne est né à Boukhara, en Perse (aujourd’hui en Ouzbékistan). Sa langue maternelle est le persan, mais il maîtrise aussi l’arabe et le grec. Il étudie les livres des savants grecs comme le philosophe Aristote ou les médecins Hippocrate et Galien. Botanique, Physique, Mathématiques, Philosophie, Astronomie, Poésie…toutes les disciplines le passionnent !

Un Célèbre médecin

Avicenne devient un médecin très réputé. Il est le premier à décrire avec précision l’anatomie de l’œil. Il observe le fonctionnement du cerveau, convaincu que les pensées s’y forment. Il repère des maladies difficiles à identifier, comme le diabète et la méningite, pressent le rôle des rats dans la propagation de la peste et découvre que la tuberculose est contagieuse. Il invente des outils de chirurgie, il décrit le squelette humain sur une planche d’anatomie, il explique à ses étudiants comment garantir une bonne hygiène de vie.

Les Médicaments au temps d’Avicenne

Pour soigner, Avicenne utilisait toutes sortes de plantes et d’épices (poivres, gingembre, coriandre, anis, cumin, clou de girofle, cannelle…). Certaines préparations contre la douleur étaient si fortes que le malades perdait connaissance et ne sentait plus rien (ou presque !). Les savants de l’époque ont même inventé des médicaments à base de sucre (le mot est d’ailleurs d’origine Arabe) : des confitures étaient prescrites en cas de mauvaise digestion. Pour être en bonne santé, les médecins recommandaient de bien se laver les dents, de prendre des bains de vapeur au hammam pour éliminer les impuretés, de faire de l’exercice physique et de manger sainement. Des conseils toujours valables aujourd’hui. Les médecins de son époque cautérisaient (brûlaient) les plaies des lépreux.

Une Œuvre Encyclopédique !

Avicenne à écrit une centaine d’ouvrage. Son œuvre principale est le Canon de la médecine. Une véritable encyclopédie en cinq parties qu’i termina en 15 ans! Il décrit le corps humain, l’ensemble des maladies connues à son époque et les remèdes appropriés (plantes, recettes…) ainsi que des opérations de chirurgie. Diffusé dès le 12 ème siècle en Europe, cet ouvrage sera utilisé par les médecins occidentaux jusqu’au 18 ème siècle !

Un Conseiller politique

Avicenne enseigne dans les hôpitaux ou les madrasa, ou on apprend la philosophie, les sciences et les religions. Il est nommé plusieurs vizir (sorte de Premier ministre), notamment pou l’émir d’Ispahan. Mis son succès suscite bien des jalousies qui le conduiront en prison ou l’obligeront à mener une vie aventureuse à travers la Perse.

Sa Mort

Il laissa une science monumentale pour la médecine, mort à 57 ans à l’heure de la prière du soir « Isha » avant de mourir ses dernières paroles murmuré à l’oreille de son ami el-Jozjani était : « Essaie de rassembler mes écrits, je te les confie, puissent-ils servirent les hommes et la médecine… » Ya Allah récompense-le généreusement, ainsi que Ta Satisfaction sur lui, amine

c) L’Age d’or des Science Arabes musulmane :

Observatoires astronomiques, globes terrestres, instruments chirurgicaux, boussoles…Toutes ces inventions, on les doit aux savants Arabes et persans du Moyen âge. A l’époque, ils étaient très en avance sur les Occidentaux !

En Médecine

Les Arabes inventent des instruments chirurgicaux et étudient l’organisation du corps : l’anatomie. Les médecins savent suturer (recoudre) des plaies et soigner les maladies des yeux. Ils amputent les membres gangrenés et pratiquent la gynécologie (partie de la médecine qui s’intéresse au corps de la femme). Ainsi que la saignée, pratique qui sert à sortir le mauvais sang accumulé avec l’âge, guérissant ainsi de nombreuses maladies du corps.

En Astronomie

Les scientifiques construisent des observatoires, inventent la sphère céleste, la boussole et l’astrolabe, un instrument qui permet de mesurer la distance entre la terre et les étoiles. Aujourd’hui, les noms qu’ils ont donnés pour désigner de nombreuses étoiles (Altair, Mizar…) et des termes comme le zénith sont toujours utilisés.

En Technique

Balances, serrures, roues à eau, horloge ornée de figures mobiles qui mesure le temps par écoulement d’eau dans un récipient gradué…les Arabes excellent dans l’invention d’instrument mécaniques, physique et mathématiques. Quand les Occidentaux se rendaient en Orient, ils étaient émerveillés par leurs horloges et leurs automates.

La Maison de la Sagesse

Pour encourager la recherche et la diffusion du savoir, le Khalife Al-Mamoun, qui a régné de 813 à 833, a crée la Maison de la Sagesse, à Bagdad. Tous les grands esprits (astronomes, mathématiciens, penseurs, écrivains, traducteurs…) s’y retrouvaient et discutaient avec passions de leurs savoirs. Aux Arabes se joignaient des Indiens, des Iraniens, des Chrétiens, des Traducteurs d’œuvres grecques…Ici, ils pouvaient disposer d’une riche bibliothèque : les textes anciens étaient traduits, copiés, reliés avant d’être mis à la disposition des savants. C’est ainsi que les mathématiques ont pu se perfectionner. D’autres Maisons ont ouvert leurs portes par la suite. Ce sont les ancêtres des Universités !

Les grands savants du monde Arabe

Parmi les scientifiques de la Oummah (la communauté musulmane), il faut citer Rhazès (865-925), médecin et astronome. Il a inventé les premiers fils pour recoudre la peau après une opération ! Son livre sur la variole et la rougeole a servi en Occident jusqu’au 18 siècle. Le plus célèbre chirurgien Arabe du Moyen Age est Abulcasis (936-1013). Il a vécu à Cordoue, capitale de l’Espagne musulmane. Il a imaginé des instruments chirurgicaux et pratiqué des opérations délicates comme la trépanation (qui consiste à percer le crâne) ! Enfin, le juge et philosophe Averroès (1126-1198) a écrit sur Aristote, un grand philosophe grec. Grâce à lui, les Occidentaux ont redécouvert le savoir des penseurs de l’Antiquité.

Pourquoi les Arabes ont-ils été aussi inventifs ?

Au début de l’expansion de l’Islam gagnant les cœurs des pays à la religion d’Allah qui prône l’adoration du Créateur Unique et non de la créature et faisant le bonheur des peuples ainsi que sa sécurité sous les Khalifa, les Arabes s’intéressaient aux ouvrages locaux. Par exemple, quand ils sont arrivés en Inde ou en Perse, ils ont traduit les livres scientifiques pour que les savants puissent s’instruire. Les Arabes ont faits la même chose avec les écrits grecs. Mais ils ne se sont pas contentés de copier et de traduire, ils ont fait progresser la médecine en observant les symptômes des maladies et en faisant de nouvelles expériences.

Mais ce qui est le plus Important est le Coran Parole du Dieu Unique Allah, et la Sunna du Prophète Mohammed (saw) qui ne parle pas sous l’effet de la passion, mais par inspiration divine, en effet, ses deux lumières ont inspiré les scientifiques Arabes car elles renferment depuis 14 siècles des fait et loi scientifiques irréfutable dont beaucoup ont été découverte par la science moderne ressèment, et qui prouvent l’Existence d’un Dieu Unique Créateur et Seigneur de l’Univers.

3) Vidéo sur les Scientifiques Musulmans

ontheradio93 :Lors de l'émission "Le journal de la santé" du 10 mai 2010, il a été traité de l'apport de la médecine arabo-islamique du 8ème au 13ème siècle à la médecine contemporaine occidentale, une petite revue historique de la gloire passée des sciences médicales de cette époque. 

 

http://www.dailymotion.com/video/xd9o6z_apport-de-la-medecine-arabo-islamiq_tech

 

4) Blog sur l’Histoire de la civilisation Arabo-musulmane

De l'atlantique aux confins de l'Asie, l'histoire de la civilisation arabo-musulmane est ici mise en lumière à travers différents articles retranscrivant l'histoire de cette grande civilisation.

L'Empire arabo-musulman fût l'un des plus grands empires de l'histoire de l'Humanité et s'est constitué en moins d'un siècle, né d'une religion apparue en plein milieu du désert.

http://attarikh.over-blog.com

5/ Le Miracle du Gingembre, un remède efficace

Source : www.dr-jameel.com

Présentation

Ribaat : Le Docteur Jameel est un médecin de notre époque, spécialiste des médicaments naturel, selon le Coran et la Sunnah. Des fois il passe sur des chaînes Arabe que vous pouvez trouvez en diffusion en ce moment. Une de ses trouvailles est le Gingembre. (Zanjabile dans le Coran)

Gingembre contre la paralysie :

En effet, lors d’une de ses diffusions télévisées, le Docteur Jameel témoigna d’une découverte stupéfiante. Il soigna une femme paralysée à l’aide du Gingembre, et sur un laps de temps (environ 2 mois) ou le médicament été pris régulièrement et strictement, la femme retrouva ses facultés physique, elle put marcher !

Contre une autre maladie : le Vertige

Les femmes plus généralement, ont une maladie qui vient et repart ou reste assez longtemps, que les médecins connaissent et n’arrivent pas à guérir ou à soulager efficacement: Un vertige foudroyant ! Ou tout tourne autour de vous.

Du jour au lendemain ses symptômes apparaissent:

- Vertige à votre réveille ou un autre moment de la journée.

- Quand vous ouvrez les yeux TOUT tourne autour de vous bien que vous soyez debout, assis ou coucher, de se mal vous préférez fermer vos yeux car en les ouvrant vous avez envie de vomir.

- En voulant marcher vous partez sois à droite sois à gauche, vous n’avez plus d’équilibre

- Certain mouvement, notamment la tête, d’éclanche se Vertige et vous vomissez.

- Certain mouvement calme ce vertige, mais ne le fais pas disparaitre.

La simple raison de touts ses gênes persistant à des degrés faible ou fort selon les personnes, est un organe interne de l’oreille qui contrôle VOTRE EQUILIBRE, elle à la forme d’un escargot enfermant des genres de cailloux miniature, quand cet organe est déréglé, vous avez ses symptômes.

Les Médecins disent que ses aléatoires, ils ne savent pas pourquoi se dérèglement s’opère et disent que sa se rétablie tout seul, mais les gênes reste là. Cependant si vous utilisez le Gingembre régulièrement selon les Méthodes du Docteur Jameel vous aurez des résultats contre ses gênes jusqu'à les faire disparaitre InchaAllah !

Voici le mode Opératoire en deux méthodes :

1er Méthode :

Râpé un Morceau de Gingembre jusqu'à obtenir une poudre, le mélanger à du miel, et absorber le mélange de 1 à 3 Cuillère à café par jour ! Continuer à long terme jusqu’à rétablissement. Pour les personnes sensible de l’estomac du à la poudre de Gingembre assez forte, voici le deuxième procédé plus doux :

2ème Méthode :

- Couper des morceaux de Gingembre comme en morceaux de sucre, faire bouillir de l’eau dans une petite casserole jusqu'à ébullition, mettre une grosse poignée de main des morceaux de Gingembre dans la casserole, surveiller l’ébullition du Gingembre jusqu'à ce que l’eau est bien prit la couleur jaunâtre, vous sentirez aussi une odeur piquante, le remède s’opère !

Après que les morceaux de Gingembre ont bien sué dans l’eau bouillonnante, servez dans un verre et buvez chaud 1 à 3 fois par jour, si vous n’aimez pas le gout vous pouvez ajouter du miel ou du sucre.

Info Utile : la petite casserole contenant les morceaux de Gingembre utilisé la première fois, peut être réutilisable une deuxième fois à l’eau, après ils sont à jetaient. Si le fait de chauffer une deuxième fois à l’eau n’est pas assez fort dans son jus jaunâtre, alors utiliser un nouveau morceau de Gingembre.

Après la 2ème Méthode opératoire, j’ai été témoin du rétablissement d’une soeur en quelques jour, son docteur été stupéfait du résultat. Cela vous évitera les gênes, après vous n’aurez plus de vertige, InchaAllah.

Miracle du Coran par la Médecine 

Le Coran mentionne le Gingembre par Zanjabile est donc il est un remède pour les hommes et femmes, de plus les traitements ne s’arrête pas à ses maladies cité plus hauts.

Le Coran mentionne aussi les Dattes, l’Olive, le Miel, et la Figue, reconnues récemment par la Science comme bénéfique pour la Santé contre plusieurs maladies, ceci prouve que ces une révélation Divine faite au Prophète Mohammed (saw).

Sans comptez les Innombrables remèdes des Scientifiques Arabes dans leurs Ouvrages multiple, la Religion de l’Islam à bien fait les choses par la Grâce d’Allah, selon un Hadith celui qui empreinte une science, Allah lui facilite un chemin menant au Paradis !

Est c’est Allah qui Guérit !

6/ Green muslim peace

http://green-muslim-peace.over-blog.com

Le GinGemBre dans le Coran..part.1

 

Gingembre-Remede-Efficase.JPG

Originaire d’Asie, le gingembre est un rhizome (tige souterraine) dont l’usage s’est aujourd’hui répandu à travers le monde entier. Sa chair juteuse et piquante est connue depuis des millénaires par l’ensemble des populations d’Asie du Sud Est, dont la Chine et l’Inde, et que les médecines traditionnelles considèrent comme une panacée (remède naturel).

Connue des médecins arabes depuis l'Antiquité pour ses vertus, l'on retrouve le gingembre jusque dans les sourates du Coran où il est promis comme nectar à ceux qui attendront le paradis. Les musulmans en propagèrent l’usage de l’Asie Mineure aux pays du Sahel, avant de l’introduire en Europe, avec les grandes caravanes de la route des épices.

La saveur du gingembre est piquante, douce, et astringente. Il a une action immédiate dans la sécrétion des sucs digestifs , favorisant l’appétit, comme la digestion. Il réchauffe de sa saveur piquante les aliments crus ou froid, évite la sensation de pesanteur dans l’estomac, de même que les crampes abdominales durant la digestion, et soulage instantanément toute sensation de stagnation, d’engourdissement ou de refroidissement. Pour cette raison, il est également recommandé en cas de rhume accompagné de fièvre. Dans les médecines orientales, on dit qu’il « fait circuler l’énergie », ou encore le Qi.

Sources :

http://padmagati.blogspot.com/2009/04/le-gingembre-cette-panacee-venue-dasie.html

http://sh22y.com/vb/t28975.html?language=fr

 

 

 

Le GinGemBre dans le Coran..part.2

 

         Miracle-Gingembre-Remede-Efficase.JPG
 

Allah (le Très-Haut), dit : 

"Ils s'y désaltéreront avec de coupes remplies de boisson mêlée de gingembre".

(S.76- v.17)  

Abou Nou'aim a mentionné dans le livre, la médecine prophétique, d'après un récit d'Abi said Al-Khodry (que Dieu soit satisfait de lui) qui dit : 

"Le roi des Byzantins a offert a l'Envoyé d'Allah (sallallahou 'alaihi wa salam) une jarre de gingembre, il a donné à chaque personne un morceau à manger, et moi aussi, il m'a donné un morceau à manger!".  

  • Le gingembre est chaud au deuxième degré, humide au premier degré ; 
  • Il est réchauffant, aide la digestion, relâche le ventre de façon modérée ;
  • Il est utile contre l'obstruction du foie causée par le froid et l'humidité; 
  • Il est utile également contre l'obscurité visuelle causée par l'humidité : Si on en mange ou on en enduit les yeux. 
  • Il aide au coït, et décompose les flatuosités grosses produites dans les intestins et l'estomac. 
  • Généralement, il est bon pour le foie et l'estomac de tempérament froid. 
  • Si on en prend avec le sucre, un pesée de deux dirhams dans l'eau chaude il écoulera la visquosité de la salive. 
  • Il peut aussi être un composant des pates qui décomposent le flegme et le font fondre. 
  • Le gingembre acidulé est chaud et sec ; 
  • Il excite le coït et augmente le sperme; 
  • Il réchauffe l'estomac et le foie, et aide à savourer la nourriture; 
  • Il dessèche le flegme abondant dans le corps, et augmente la protection;
  • Il est compatible au froid du foie et de l'estomac, en les dissipant de l'humectation produite de manger des fruits; 
  • il rafraichit l'odeur de l'haleine; 
  • et par lui on éloigne le préjudice des aliments gros et froids. 

Ibn quayyim al djawziyya 

(extrait du livre: tibb an-nabawi le médecine prophètique) 

copié de rouqia-chariya.blog4ever.com 

***

 

LOUANGE A ALLAH SEIGNEUR DES MONDES

Suite 

SIGNES ET MIRACLES D’ALLAH (8):

« Prévention de la Peste »

 

Partager cet article

Repost 0

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche