DEPUIS JANVIER 2010 SIGNES ET MIRACLES D’ALLAH (82): « La Perfection Littéraire du Coran » - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 10:49

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux

SIGNES ET MIRACLES D’ALLAH (82):

« La Perfection Littéraire du Coran »

  AdnanOktar---Harun-Yahya.jpg

Qui prouve l’Existence du Dieu Unique, notre Créateur Allah Qu’Il soit Loué !

-Travaux de Harun Yahya-

http://www.miraclesducoran.com/litteraire_index.html 

http://www.harunyahya.fr/livres/foi/miracles/Miracles_Coran_06.php 

 

-LA PERFECTION LITTERAIRE DU CORAN-

L'INIMITABILITE DU CORAN

Jusqu'ici nous avons examiné les caractéristiques miraculeuses du Coran d'un point de vue scientifique et historique. En plus de cet aspect, le Coran possède un style étonnant et inimitable sur le plan littéraire.

Il est nécessaire de préciser que le Coran s'adresse à tous les hommes de tous âges. Quel que soit le niveau d'éducation et de culture du lecteur, le langage du Coran y est clair et compréhensible, et accessible à tout le monde. Dans un verset, Dieu révèle ceci à propos du Coran :

« Nous avons facilité ce Coran en vue de sa mémorisation… » (Coran, 54 : 22)

Bien que son style soit aisément intelligible, personne n'est parvenu à imiter le Coran, de quelque manière que ce soit. Certains des versets dans lesquels Dieu attire notre attention sur le caractère inimitable du Coran sont :

« Et si vous êtes dans le doute au sujet de ce que Nous avons révélé à Notre serviteur, eh bien produisez une sourate semblable et invoquez ceux qui vous assistent en dehors de Dieu si vous êtes sincères ! » (Coran, 2 : 23)

« Ou bien prétendent-ils qu'il [le Prophète] l'a inventé ? Dis-leur : "Produisez une seule sourate semblable et, hormis Dieu, appelez qui vous pourrez à votre aide si vous êtes sincères ! » (Coran, 10 : 38)

L'une des raisons pour lesquelles le Coran est décrit comme un miracle repose sur le fait que, comme souligné dans les versets ci-dessus, rien de semblable ne peut jamais être écrit par une main humaine. Plus cette impossibilité est grande, et plus la dimension du miracle que nous avons devant nos yeux est élevée. Par conséquent, le fait que le style du Coran n'ait jamais pu être imité par aucun des milliards d'êtres humains qui se sont succédé durant des siècles, est l'une des preuves de son caractère miraculeux. Dans son livre, The Construction of the Bible and the Qur'an, F. F. Arbuthnot fait le commentaire suivant sur le Coran :

Du point de vue littéraire, le Coran est considéré comme un spécimen de la langue arabe pure, composé à moitié tel un poème et à moitié tel de la prose. On dit que dans certains cas, les grammairiens ont adapté leurs règles afin de concorder avec certaines phrases et expressions usitées dans le Coran, et que bien que plusieurs tentatives aient été faites pour produire un travail d'un style aussi élégant que celui-là, aucune n'a abouti.257

Le choix des mots employés dans le Coran est tout à fait exceptionnel, aussi bien dans le sens de la fluidité du texte que dans celui de l'effet de style. Cependant, ceux qui ne sont pas disposés à admettre que le Coran est un Livre saint dans lequel Dieu a révélé Ses commandements et Ses interdits, avancent différentes excuses pour expliquer les raisons de leur refus de s'y conformer. Ils ont essayé d'échapper à sa beauté en le niant. Dieu révèle comment les incrédules tentent de décrire le Coran:

« Nous ne lui avons pas enseigné la poésie car cela ne lui convenait pas. Ceci n'est qu'un rappel, un Coran clair au moyen duquel il avertit tout homme vivant que la parole se réalisera contre les incrédules. » (Coran, 36 : 69-70)

La nature supérieure de l'agencement des rimes dans le Coran

1-Livre-du-Professeur-Adel-M.-A.-Abbas--Science-Miracles.JPG
Le livre du Professeur Adel M. A. Abbas, « Science Miracles »

L'un des éléments qui donne au Coran son caractère inimitable découle de sa structure littéraire. Bien qu'écrit en langue arabe, la formulation du Coran ne ressemble en rien à celles utilisées dans la littérature arabe.

Le système de rimes composant le Coran est connu sous le nom de "prose rimée" et les linguistes décrivent l'utilisation de la rime dans le Coran comme un miracle. Dans son livre Science Miracles (Les miracles de la science), rédigé pour démontrer le caractère miraculeux de la composition linguistique du Coran, le très célèbre scientifique britannique, le Professeur Adel M. A. Abbas a fait des recherches de grande envergure sur les lettres et l'agencement des rimes dans le Coran, au moyen de graphiques et de diagrammes. Dans ce livre, certains faits plutôt frappants ont été établis en rapport avec le système de rimes du Coran.

Comme nous le savons, 29 sourates du Coran commencent avec une ou plusieurs lettres symboliques. Ces lettres sont appelées "lettres mouqatta`ah " ou "lettres initiales". 14 des 29 lettres de l'alphabet arabe contiennent ces lettres initiales : Qaf, Sad, Ta, Ha, Ya, Sin, Alif, Lam, Mim, Kaf, 'Ayn, Noun, Ra, Ha.

Parmi ces lettres, lorsque nous examinons la lettre "Noun" de la sourate al-Qalam, nous notons l'existence de rimes avec la lettre "Noun" dans 88,8% des versets. 84,6% de la sourate ash-Shu'ara', 90,32% de la sourate an-Naml et 92,05% de la sourate al-Qasas ont des rimes composées avec cette lettre.

Lorsqu'on applique ces études à tout le Coran, on se rend compte que 50,08% du Livre sont rimés avec "Noun". En d'autres mots, la moitié des versets coraniques se terminent avec la lettre "Noun". Dans aucune œuvre littéraire d'une telle longueur, il n'a été possible de composer des rimes avec une seule intonation dans plus de la moitié du texte. Et ceci s'applique à toutes les langues et pas seulement à la langue arabe.

2-La-Lettre-Noun-dans-le-Coran.JPG

Lorsqu'un examen général de l'agencement des rimes dans le Coran est effectué, on se rend compte que 80% des rimes se composent de seulement trois sons (n, m, a) qui sont constituées des lettres "Alif, Mim, Ya et Noun".258

La lettre "Noun" mise à part, 30% des versets sont rimés avec "Mim", "Alif" ou "Ya".

3-Son-frequent-employes-dans-rime-du-Coran.JPG

Les versets suivants sont seulement quelques-uns des nombreux exemples de rimes faisant appel à ces quatre lettres.

4-Rimes-faisant-appel-a-ces-quatre-lettres-dans-le-Coran.JPG

 

5-Rimes-faisant-appel-a-ces-quatre-lettres-dans-le-Coran.JPG

 

6-Rimes-faisant-appel-a-ces-quatre-lettres-dans-le-Coran.JPG

7-Rimes-faisant-appel-a-ces-quatre-lettres-dans-le-Coran.JPG

8-Rimes-faisant-appel-a-ces-quatre-lettres-dans-le-Coran.JPG

9-Rimes-faisant-appel-a-ces-quatre-lettres-dans-le-Coran.JPG

10-Rimes-faisant-appel-a-ces-quatre-lettres-dans-le-Coran.JPG

11-Rimes-faisant-appel-a-ces-quatre-lettres-dans-le-Coran.JPG

12-Rimes-faisant-appel-a-ces-quatre-lettres-dans-le-Coran.JPG

13-Rimes-faisant-appel-a-ces-quatre-lettres-dans-le-Coran.JPG

14-Rimes-faisant-appel-a-ces-quatre-lettres-dans-le-Coran.JPG

15-Rimes-faisant-appel-a-ces-quatre-lettres-dans-le-Coran.JPG

16-Rimes-faisant-appel-a-ces-quatre-lettres-dans-le-Coran.JPG

17-Rimes-faisant-appel-a-ces-quatre-lettres-dans-le-Coran.JPG

 

18-Rimes-faisant-appel-a-ces-quatre-lettres-dans-le-Coran.JPG

19-Rimes-faisant-appel-a-ces-quatre-lettres-dans-le-Coran.JPG

 

La composition de prose rimée avec deux ou trois sons dans un poème de 200 à 300 lignes, peut aboutir à un travail d'une grande qualité, d'une qualité suffisante pour être décrit comme étant un chef d'oeuvre par les critiques littéraires contemporains. Cependant, en gardant à l'esprit la longueur du Coran, les informations qu'il contient et ses sages exposés, l'extraordinaire manière avec laquelle son système de prose rimée est utilisé devient encore plus clair et plus beau. Le Coran, en effet, contient un océan d'informations sur un très large éventail de sujets. Ils comprennent la religion et un guide de moralité, des leçons issues de personnes ayant vécu par le passé, le message des prophètes et les messagers de Dieu, les sciences physiques et les récits historiques d'évènements importants. Mais tout ceci, quoique merveilleux en soi, est raconté avec un rythme littéraire et une excellence des plus fantastiques. Il est tout simplement impossible qu'un livre comme le Coran, avec tant de rimes dans la prose, utilisant si peu de sons, abordant des sujets si variés et si instructifs, soit l'œuvre d'un être humain. De ce point de vue, il n'est pas surprenant que les linguistes arabes décrivent le Coran comme étant "définitivement inimitable".




257. F. F. Arbuthnot, The Construction of the Bible and the Koran (Londres: 1985), p. 5.
258. Dr Adel M. A. Abbas, Anne P. Fretwell, Science Miracles, No Sticks or Snakes (Beltsville, Maryland, USA, Amana Publications, 2000), p. 13.

 

 

COMMENTAIRES SUR LE CORAN PAR DIFFERENTS SAVANTS

Certains commentaires sur l'excellence littéraire et l'inimitabilité du Coran

...Les Mecquois exigeaient toujours de lui un miracle, et avec une assurance et une confiance remarquables, Mohammad (psl) en appela au Coran lui-même, comme preuve suprême de sa mission. Comme tous les Arabes, ils possédaient la connaissance du langage et de la rhétorique. S'il était l'auteur du Coran, alors ils pouvaient rivaliser avec lui. Laisse-les produire dix versets semblables à ceux du Coran. S'ils n'y parviennent pas (et il est évident qu'ils n'y parviendraient pas), alors laisse-les accepter le Coran comme un miracle d'une évidence exceptionnelle.259 (Le très célèbre arabisant Hamilton Gibb de l'Université d'Oxford)

En tant que monument littéraire le Coran parle de lui-même, une production unique dans la littérature arabe, qui n'a pas de précurseur ni de successeur dans son propre idiome. Les musulmans de tous âges s'accordent pour proclamer son inimitabilité pas seulement par rapport à son contenu mais aussi par rapport à son style.260 (Hamilton Gibb de l'Université d'Oxford)

L'influence du Coran sur le développement littéraire de la langue arabe a été incommensurable, et s'exerça dans de nombreux domaines. Ses idées, son langage, ses rimes se propagèrent à travers toutes les œuvres subséquentes et ce dans une mesure plus ou moins grande. Ses caractéristiques linguistiques n'ont jamais pu être imitées, que ce soit par la prose des instances du siècle suivant ou dans les textes en proses qui furent écrits ultérieurement. Mais c'était au moins partiellement grâce à la flexibilité transmise par le Coran à l'arabe littéraire idiomatique, que ce dernier put se développer si rapidement et s'ajuster aux nouveaux besoins du gouvernement impérial et à une société en plein essor.261 (Hamilton Gibb)

Chaque fois qu'on lui demandait un miracle, prouvant l'authenticité de sa mission, le Prophète Mohammad (pbsl) leur mentionnait la composition du Coran et son excellence comme preuve de son origine divine. Et en réalité, même pour les non-musulmans, il n'y a rien de plus merveilleux que son langage à la plénitude et au rythme saisissants… L'amplitude de ses syllabes à la cadence grandiose et au rythme remarquable a joué un grand rôle dans la conversion des plus hostiles et des plus sceptiques.262 (De l'article écrit par Paul Casanova, L'Enseignement de l'Arabe au Collège de France)

Il s'agit d'une révélation littérale de Dieu [le Coran], dictée au Prophète Mohammad [pbsl] par l'Archange Gabriel, parfait jusqu'à la moindre lettre. C'est un miracle omniprésent témoin de lui-même et de Mohammad, le Prophète de Dieu [pbsl]. Ses qualités miraculeuses résident en partie dans son style, si parfait et si imposant qu'aucun être humain ni aucun djinn ne pourraient produire ne serait-ce qu'un seul chapitre comparable à sa plus courte sourate, et en partie dans le contenu de ses enseignements, ses prophéties, et ses informations d'une précision étonnante, que [le Prophète] Mohammad [pbsl] n'aurait jamais pu rassembler de lui-même.263 (Du livre de Harry Gaylord Dorman, Towards Understanding Islam)

Tous ceux qui sont familiers avec le Coran en langue arabe s'accordent à louer la beauté du livre de cette religion, sa grandeur de forme si sublime qu'aucune traduction dans aucune des langues européennes ne permettrait de l'apprécier à sa juste valeur.264 (Edward Montet : Traduction Française du Coran)

Le Coran dans sa parure originale arabe a… une beauté et un charme qui lui sont propres. Conçu avec un style concis et exalté, ses phrases brèves, chargées de sens, souvent rimées, possèdent une force d'expression et une énergie explosive, qu'il est très difficile de rendre par une traduction littérale.265 (Du livre de John Naish, The Wisdom of the Qur'an)

Il est universellement admis que le Coran est écrit avec l'élégance la plus extrême et une pureté de langage, dans le dialecte de Qoreich, le plus noble et le plus raffiné de tous les dialectes arabes... Le style du Coran est beau et fluide... et en de nombreux endroits, particulièrement ceux où la majesté et les attributs de Dieu sont décrits, sublime et magnifique... Il a tant de succès, et a une manière si étrange de captiver l'esprit de son audience, que plusieurs de ses contradicteurs pensaient être sous l'effet d'une magie et d'un enchantement.266 (Du livre de George Sale, The Koran: The Preliminary Discourse)

Un miracle de pureté de style, de sagesse et de vérité.267 (Du livre du Rev. R. Bosworth Smith, Mohammed and Mohammedanism)

10° Le Coran a un rythme d'une beauté particulière et une cadence qui charme l'oreille. De nombreux Arabes chrétiens parlent de son style avec une chaleureuse admiration, et la plupart des Arabisants reconnaissent l'excellence de son style... En effet, on peut affirmer que dans la littérature arabe, considérable et féconde aussi bien dans le domaine de la poésie que dans celui de la prose, rien ne lui est comparable.268(Du livre d'Alfred Guillaume, Islam)

11° Dans l'ensemble nous y trouvons une collection de sagesses qui peuvent être adoptées par les plus intelligents des hommes, les plus grands philosophes et les plus habiles des politiciens... Mais il y a une autre preuve de l'origine divine du Coran, c'est le fait qu'il soit resté intact à travers les âges depuis l'époque de sa révélation jusqu'à aujourd'hui... Lu et relu par le monde musulman, ce livre ne suscite pas de lassitude, bien au contraire, à travers les répétitions, il est plus aimé encore chaque jour. Il donne naissance à un sentiment profond de crainte et de respect chez celui qui le lit ou l'écoute... Par conséquent, par-dessus tout, ce qui permit cette grande et rapide diffusion de l'Islam est le fait que ce livre... soit le livre de Dieu... 269 (Du livre de Laura Veccia Vaglieri, Apologie de I'Islamisme)

12° Le Coran abonde en excellentes recommandations morales et préceptes, sa composition est si fragmentaire qu'on ne peut tourner une page sans trouver des maximes que tous les hommes doivent approuver. Cette construction fragmentaire génère des textes, des leitmotivs, et des règles absolues en elles-mêmes, qui conviennent à l'homme, quel qu'il soit, à n'importe quel moment de sa vie.270 (Du livre de John William Draper, A History of the Intellectual Development of Europe)

13° On ne saurait donc, évaluer ses mérites en tant qu'œuvre littéraire, suivant des règles préconçues, nées d'un goût esthétique et subjectif, mais plutôt par rapport aux effets qu'il eut sur les contemporains et les compatriotes du [Prophète] Mohammad [pbsl]. S'il a choisi un ton aussi austère et convaincant pour s'adresser aux cœurs de ses auditeurs, pour souder des éléments centrifuges et antagonistes en un ensemble compact et bien structuré, animé par des idées jusqu'alors inconnues de l'intellectuel arabe, alors son éloquence était parfaite, du simple fait d'avoir transformé des tribus sauvages en une nation civilisée.272 (Une déclaration du Dr Steingass, citée dans Dictionary of Islam de T. P. Hughes')

14° Voulant par la présente tentative... proposer quelque chose qui saurait faire résonner, quoique faiblement, la rhétorique sublime du Coran en arabe, j'ai éprouvé toutes les peines à maîtriser les rythmes complexes et magnifiquement variés qui, outre le message lui-même, permettent au Coran de compter incontestablement parmi les plus grands chefs-d'oeuvre littéraires à la disposition de l'humanité... Cette caractéristique particulière... a été presque totalement ignorée par les traducteurs précédents ; ainsi, on ne s'étonne guère de constater que ce qu'ils ont écrit paraît terne et plat par rapport à un original, somptueusement orné.273 (Du livre d'Arthur J. Arberry, The Koran Interpreted)

15°... [L]e Coran a invariablement maintenu sa place en tant que point de départ fondamental... Un crédo si précis... si accessible à la compréhension ordinaire, si dénué de toute complexité un merveilleux pouvoir pour se frayer un chemin dans la conscience des hommes.275 (Edward Montet, Intellectuel français)

16°... Nous avons un livre absolument unique de par son origine, sa préservation... concernant l'autorité substantielle sur laquelle personne n'a jamais pu émettre un sérieux doute.276 (Extrait du livre du Rev. Bosworth Smith, Mohammed and Mohammedanism)

17°... Le Coran est explicite dans le soutien qu'il apporte à la liberté de conscience.277 (De l'article écrit par James Michener, Islam: The Misunderstood Religion)

18° L'une des plus belles aspirations de l'Islam est la justice. En lisant le Coran, j'y ai rencontré une doctrine de vie dynamique, non une éthique mystique, mais une éthique apte à mener à bien une vie quotidienne et convenant au monde entier.278 (D'une conférence sur "The Ideals of Islam", texte cité dans Speeches And Writings de Sarojini Naidu)

19° Le Coran occupe, de l'aveu général, une position importante parmi les plus grandes écritures religieuses du monde. Bien qu'étant la dernière-née des œuvres inoubliables de ce type de littérature à faire date, aucune d'elles ne la surclasse dans le merveilleux impact qu'elle a su créer sur une multitude d'hommes. Elle a donné naissance à un concept de pensée humaine au caractère complètement nouveau. D'abord elle convertit de nombreuses tribus hétérogènes des déserts de la péninsule arabe en une nation composée de héros, et fonda par la suite les grandes institutions politico-religieuses caractéristiques du monde musulman, et qui constituent l'une des forces majeures avec lesquelles l'Europe et l'Orient doivent aujourd'hui compter.280 (Extrait de l'introduction de G. Margoliouth au Coran, traduit de l'arabe par le Rev. J. M. Rodwell)

20° A chaque fois que nous le [le Coran] lisons... , il nous séduit, nous étonne et finit par forcer notre révérence. Son style, en harmonie avec son contenu et son objectif est... grandiose, à jamais sublime. Ainsi ce livre continuera à exercer une forte influence sur les temps à venir.281 (Citation de Goethe tirée du livre de T. P. Hughes, Dictionary of Islam)

 

259. H. A. R. Gibb, Islam-A Historical Survey (Oxford University Press, 1980), p. 28.
260. H. A. R. Gibb, Arabic Literature-An Introduction (Oxford at Clarendon Press, 1963), p.36.
261. Ibid., p.37.
262. Paul Casanova, "L'Enseignement de l'Arabe au Collège de France", Leçon d'ouverture, 26 avril 1909.
263. Harry Gaylord Dorman, Towards Understanding Islam (New York: 1948), p. 3.
264. Edward Montet, Traduction Française du Coran, Introduction (Paris, 1929), p. 53.
265. John Naish, M. A. (Oxon), D. D., The Wisdom of the Qur'an (Oxford, 1937), préface 8.
266. George Sale, The Koran: The Preliminary Discourse (Londres & New York, 1891), p.47-48.
267. Rev. R. Bosworth Smith, Mohammed and Mohammedanism, www.ndirect.co.uk/~n.today/disc160.htm
268. Alfred Guillaume, Islam (Penguin Books, 1990 [Reprinted]), pp. 73-74.
269. Laura Veccia Vaglieri, Apologie de I'Islamisme, pp. 57-59.
270. John William Draper, A History of the Intellectual Development of Europe I (Londres, 1875), pp. 343-344.
272. Dr Steingass, cité dans le livre Dictionary of Islam de T. P. Hughes, p. 528.
273. Arthur J. Arberry, The Koran Interpreted (Londres, Oxford University Press, 1964), p.10.
275. Edward Montet, Paris, 1890, cité par T. W. Arnold dans le livre The Preaching of Islam (Londres, 1913), pp. 413-414.
276. Rev. Bosworth Smith, Mohammed and Mohammedanism, (Londres, 1874).
277. James Michener in "Islam: The Misunderstood Religion," Reader's Digest, mai 1955, pp. 68-70.
278. Lectures on "The Ideals of Islam", Speeches and Writings of Sarojini Naidu (Madras, 1918), p. 167.
280. G. Margoliouth, introduction de The Koran de J. M. Rodwell (New York, Everyman's Library, 1977), p. 7
281. Goethe, cité dans le livre Dictionary of Islam de T. P. Hughes, 526.

LOUANGE A ALLAH MAITRE DE LA PAROLE ET L’ELOQUENCE AU POUVOIR D’INNOVATION INFINIE

Suite

SIGNES ET MIRACLES D’ALLAH (83):

« 14 Prédictions du Coran »

Partager cet article

Repost 0

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche