DEPUIS JANVIER 2010 Télécharger Riyad as-Salihin (Le jardin des vertueux), 515 Pages (1/2) - Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 17:43

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux

 

Télécharger Riyad as-Salihin (Le jardin des vertueux), 515 Pages

(1/2)

Mohammed (saw) : Salla Allahou 'Alayhi wa Salam: paix et bénédiction d’Allah sur lui

 TELECHARGER Riyad as-Salihin (Le jardin des vertueux), 

Ouvrage Monumentale sur la Sunna du Prophète Mohammed (saw)

 

Par l’Imâm Mohieddîne Annawawî 631- 676 Hégire (Que Allah lui fasse Miséricorde)

Disponible Gratuitement « Riyad as-Salihin » ici :

Téléchargement sur : http://musulman007.free.fr/nouveau%20site/riyad/sahih.html 

(1 Livre de 515 pages)

 

Citation et Sommaire « Riyad as-Salihin » :

 

Traduction et Commentaire du Dr Salahiddine Kheshrid

 

(Ribaat : Il est regrettable de voir que la traduction de Allah en arabe à été modifier par Dieu, en effet Allah est le nom propre du Dieu Unique, Il est certain que l’Ouvrage en Original, c'est-à-dire en Arabe sois transcrit    Allah  =  اللّهِ    Et Dieu = إِلَهِ

Heureusement qu’il y à ceux qui respectent la transcription que ce soit pour le Coran comme pour les Hadiths!)

 

Dernière édition le 18 Novembre 2006

 

Partie 1

Liste des chapitres :

 

􀂃 1 La sincérité et la présence de l’intention ............. 14

􀂃 2 Le retour à Dieu ou le repentir .............................16

􀂃 3 La patience (ou l’endurance).................................22

􀂃 4 La sincérité (ou la véracité) ..................................27

􀂃 5 Le contrôle permanent de Dieu.............................28

􀂃 6 La piété (ou la crainte de Dieu).............................30

􀂃 7 La foi convaincue et la pleine confiance en Dieu…..31

􀂃 8 La droiture..................................................................34

􀂃 9 La méditation sur la grandeur de tout ce que Dieu le Très-Haut a crée ainsi que sur le caractère éphémère de ce bas-monde, sur les frayeurs que nous réserve la vie ultime ainsi que tout ce qui s’attache, sur la maîtrise de notre nature bestiale, sur son éducation et sur sa contrainte à suivre le droit chemin .....................................35

􀂃 10 Le désir d’être toujours le premier à faire les bonnes choses et l’exhortation de celui qui entreprend de faire une bonne action à s’y consacrer avec sérieux et détermination...........36

􀂃 11 La persévérance dans le combat ................................38

􀂃 12 L’exhortation à augmenter le nombre de ses bonnes œuvres à la fin de sa vie ............41

􀂃 13 Le grand nombre des voies de bien ..............................................................................43

􀂃 14 La modération dans les actes de dévotion ....................................................................47

􀂃 15 La persévérance dans les œuvres de bien ....................................................................50

􀂃 16 La sauvegarde de la tradition (sunna) du Prophète et de ses règles de politesse .........51

􀂃 17 L’obligation d’obéir aux commandements de Dieu. Ce que doit dire celui qui y est invité ou à qui on a prescrit le bien ou proscrit le mal.......................................................................54

􀂃 18 La proscription des innovations et de toutes les créations insolites ..............................55

􀂃 19 Celui qui institue une bonne ou une mauvaise coutume ..............................................56

􀂃 20 Ceux qui montrent la voie de bien et ceux qui appellent au droit chemin ou à l’errance.........................................................................................57

􀂃 21 L’entraide mutuelle dans la bienséance et la piété ........................................................58

􀂃 22 La loyauté dans les sentiments et le bon conseil ...........................................................59

􀂃 23 Le commandement du bien et la proscription du mal....................................................60

􀂃 24 Combien Dieu a aggravé le châtiment de celui qui commande le bien et interdit le mal tout en faisant le contraire de ce qu’il dit ..............................................................................63

􀂃 25 Le devoir de restituer le dépôt à son ayant droit ..........................................................64

􀂃 26 L’interdiction de l’injustice et l’obligation de réparer ses injustices...........................66

􀂃 27 La grande importance qu’on doit accorder aux limites sacrées des Musulmans. La définition de leurs droits. La compassion et la miséricorde avec lesquelles on doit les traiter .....................................................................................................69

􀂃 28 Le devoir de cacher les défauts des Musulmans et l’interdiction de les diffuser sauf en cas de nécessité…………………………………........................72

􀂃 29 Le devoir de pourvoir aux besoins des Musulmans................................................73

􀂃 30 L'intercession..........................................................................................................74

􀂃 31 La réconciliation entre les gens .............................................................................75

􀂃 32 Le mérite des faibles, des pauvres et des gens effacés d'entre les Musulmans......77

􀂃 33 Le devoir de traiter avec douceur l'orphelin, les filles ainsi que la plupart des faibles, des miséreux et des vaincus. Le devoir de leur faire du bien, d'être compatissant avec eux et de se montrer modeste et bienveillant avec eux.....................................79

􀂃 34 La recommandation en faveur des femmes...........................................................82

􀂃 35 Le droit du mari sur sa femme...............................................................................84

􀂃 36 L'entretien de la famille ........................................................................................85

􀂃 37 Le devoir de dépenser de ce qu'on aime et de ce qui est bon.................................86

􀂃 38 Le devoir de commander l'obéissance à Dieu le Très-Haut à sa famille, à ses enfants qui sont d'âge à reconnaître le bien du mal ainsi qu'à tous ceux qui sont sous son autorité. Le devoir de leur interdire toute désobéissance, de les éduquer et de les empêcher de faire tout ce qui est interdit..................................................................................87

􀂃 39 Les droits du voisin et l'obligation de faire une bonne recommandation en sa faveur ........................................................................................................88

􀂃 40 La piété filiale et la gentillesse avec les proches ......................................................89

􀂃 41 L'interdiction d'être ingrat envers ses père et mère et de rompre les liens de parenté ..................... 93

􀂃 42 Le mérite qu'on a à être gentil avec les amis du père, de la mère, des proches et de l'épouse et avec tous ceux qu'on recommande de traiter avec générosité .........................94

􀂃 43 Le devoir d'honorer les membres de la famille du Messager de Dieu et de vanter leurs mérites……………………………….95

􀂃 44 Les égards dus aux savants, aux personnes âgées et aux bienfaiteurs. Le devoir de leur donner la priorité sur les autres, d'élever leurs sièges et de mettre en exergue leur position .......................... 96

􀂃 45 Le devoir de rendre visite aux gens de bien, de prendre part à leurs réunions, de leur tenir compagnie et de les aimer. Le devoir de chercher à leur rendre visite, de leur demander leur bénédiction et de visiter les hauts lieux de l'Islam.................................................98

􀂃 46 Le grand mérite de l'amour en Dieu et l'exhortation à cet amour. L'obligation de dire à celui qu'on aime: «Je t'aime» et ce que doit répondre l'autre........................................101

􀂃 47 Les signes de l'amour de Dieu pour Sa créature et l'exhortation à s'attacher à ces signes et à les rechercher .............................................................................................103

􀂃 48 La mise en garde de ne pas faire de tort aux saints, aux faibles, et aux miséreux......104

􀂃 49 Le devoir de juger les gens selon leurs apparences et de laisser à Dieu le soin de juger le fond de leurs consciences .............................................................................................105

􀂃 50 La crainte de Dieu .................................................................................................107

􀂃 51 L'espérance .........................................................................................................110

􀂃 52 Le mérite de l'espérance ...................................................................................115

􀂃 53 L'association de la crainte à l'espérance.............................................................116

􀂃 54 Le mérite de celui qui pleure par crainte de Dieu et par désir de Le rencontrer........117

􀂃 55 Le mérite du renoncement aux biens de ce monde. L'exhortation à ne pas les rechercher en abondance. Le mérite de la pauvreté ...................................................................119

􀂃 56 Le mérite de la faim et de la vie austère. L'exhortation à se contenter de peu dans le manger, le boire, l'habillement et les autres besoins. L'exhortation à faire taire ses passions ...............................................124

􀂃 57 Le mérite de la frugalité et de la fuite des biens mal acquis. Le mérite de la modération dans le train de vie et dans les dépenses. La réprobation de la mendicité si on n'y est pas acculé par le besoin ...................129

􀂃 58 La permission de prendre ce qu'on vous donné sans que vous ne l'ayez demandé ni désiré........... 132

􀂃 59 L'exhortation à manger du produit du travail de ses mains et à éviter par fierté de tendre la main et de solliciter l'assistance des autres .........................................................133

􀂃 60 La générosité, la munificence et la dépense dans les œuvres de bien, étant pleinement confiant que cela sera restitué par Dieu le Très-Haut..............................................134

􀂃 61 L'interdiction de l'avarice et de la ladrerie .....................................................137

􀂃 62 L'altruisme et l'assistance ...............................................................................138

􀂃 63 La concurrence dans les œuvres destinées à l'autre monde et le souci d'acquérir toujours plus de tout ce qui est source de bénédiction ..........................................................139

􀂃 64 Le mérite du riche qui rend grâce à Dieu. Il s’agit de celui qui a acquis ses richesses en toute probité et les a dépensées selon les ordres de Dieu .......................................140

􀂃 65 Le devoir de penser à la mort et de ne pas trop tabler sur l'avenir ...............141

􀂃 66 La recommandation aux hommes de rendre visite aux tombes et ce que doit dire le visiteur ......... 143

􀂃 67 La désapprobation de celui qui souhaite la mort à cause d'un malheur qui l'a frappé. Cependant qu'on peut la souhaiter par crainte d'être tenté dans sa religion..............144

􀂃 68 La crainte scrupuleuse de Dieu et le renoncement à tout ce qui est douteux ............145

􀂃 69 Le devoir de préférer la solitude lorsque les gens et les temps se corrompent ou par peur d'une tentation dans sa foi, ou de tomber dans l'interdit, l'équivoque et autre chose pareilles ............. 147

􀂃 70 Le mérite de se mêler aux gens, d'assister avec eux à la prière de Vendredi, à toute prière en commun, à toutes les démonstrations de bien et aux cercles de méditation pieuse. Le mérite aussi de rendre visite à leurs malades, de suivre leurs cortèges funèbres, d'aider leurs besogneux, de renseigner leurs ignorants et autres bons services pour celui qui est capable d'ordonner le bien et de proscrire le mal, qui s'est retenu de faire du tort aux autres et qui a supporté leurs torts avec patience................... 148

􀂃 71 La modestie et l'attitude humble et bienveillante avec les Croyants .....................149

􀂃 72 L'interdiction de l'orgueil et de la vanité ...............................................................151

􀂃 73 La moralité et le bon caractère...............................................................................153

􀂃 74 La clémence, la patience et la douceur .................................................................155

􀂃 75 Le pardon et le fait de ne pas faire cas des insensés .............................................157

􀂃 76 Le mérite de supporter le tort des autres ............................................................158

􀂃 77 Le devoir de se fâcher quand les limites sacrées de la loi divine sont transgressées et le devoir de défendre la religion de Dieu le Très-Haut .......................................................159

􀂃 78 Le devoir des responsables est de traiter leurs administrés avec douceur, de veiller à leurs intérêts, de leur donner le bon conseil et de les prendre en compassion. L'interdiction de les tromper, d'être trop sévère avec eux, de négliger leurs intérêts et de les ignorer, eux et leurs besoins ........................161

􀂃 79 Le gouverneur équitable........................................................................................162

􀂃 80 Le devoir d'obéir à ceux qui détiennent l'autorité dans tout ce qui n'est pas désobéissance à Dieu. L'interdiction, par contre, de leur obéir dans toute désobéissance à Dieu...........163

􀂃 81 L'interdiction de briguer le commandement et le devoir de fuir le poste de gouverneur à moins qu'on n'y soit affecté d'office ou qu'on ne soit vraiment nécessaire à ce poste..........165

􀂃 82 Le devoir d'inciter le chef de l'Etat, le juge et autres détenteurs du pouvoir à se prendre un ministre vertueux. Le devoir de les prévenir des mauvais compagnons et de leur conseiller de ne rien accepter d'eux ...............................................................................................166

􀂃 83 L'interdiction de nommer aux postes de gouverneur, de juge et autres chefs d'administration celui qui brigue ces postes, qui court après eux en faisant souvent allusion à eux et qui exprime son désir de les avoir .......................................................................167

􀂃 84 La pudeur, son grand mérite et le devoir d'y exhorter les gens .............................168

􀂃 85 Le devoir de garder le secret.................................................................................169

􀂃 86 Le respect de la parole donnée et l'exécution des promesses................................170

􀂃 87 Le devoir de persévérer dans les bonnes œuvres qu'on a pris l'habitude de faire.......171

􀂃 88 La recommandation de tenir des propos aimables et de rencontrer les autres avec un visage souriant………………………………………….172

􀂃 89 Où il est bien apprécié de s'exprimer d'une façon claire et compréhensible, voire même de se répéter si l'interlocuteur ne comprend que de cette façon ......................................173

􀂃 90 Le devoir de bien écouter les paroles de celui qui est assis avec toi, tant qu'il ne dit pas de choses interdites. Le devoir pour le savant et le prêcheur de demander aux assistants de bien écouter ses paroles......................................................................................174

􀂃 91 Le devoir de prêcher la bonne parole sans en abuser.............................................175

􀂃 92 L'attitude digne et posée .....................................................................................176

􀂃 93 Où il est recommandé d'aller d'un pas digne et posé à la prière, aux cours de sciences religieuses ou toutes autres pratiques cultuelles.............................................................177

􀂃 94 Le devoir d'hospitalité ..................................................................................178

􀂃 95 Où il est bon d'annoncer la bonne nouvelle et de féliciter ceux qui la reçoivent ...179

􀂃 96 L'obligation en cas de voyage ou autre de faire ses adieux à son compagnon, de lui faire ses recommandations, de prier pour lui et de lui demander ses prières..........................181

􀂃 97 Le devoir de prendre l'avis de Dieu par la prière dite «de consultation», et le devoir de prendre conseil auprès des autres....................................................................................182

􀂃 98 Où il est bon d'aller à la prière de L'id, ou à la visite d'un malade, ou au pèlerinage, ou à la guerre sainte, ou à la suite d'un cortège funèbre, ou autres bonnes actions pareilles, en empruntant au retour une autre voie qu'à l'aller et ce pour élargir le champ de ces actes de dévotion......................183

􀂃 99 Où il est recommandé de commencer par la droite dans tous les cas où il s'agit d'honorer ce qui en est digne......................................................................................................184

􀂃 100 Le devoir de dire au début: «Bismillah» (au nom de Dieu) et à la fin: «Al hamdoulillah» (la louange est à Dieu) ........................................................................185

􀂃 101 Le devoir de ne dire aucun mal du repas, tandis qu'il est recommandé de le louer ....................... 186

􀂃 102 Ce que doit dire en présence du manger celui qui jeûne quand il ne rompt pas son jeûne............. 187

􀂃 103 Ce que doit dire celui qui a été invité à un repas et qui y a été suivi par quelqu'un d'autre ............. 188

􀂃 104 Le devoir de manger de ce qui est devant soi et d'éduquer par la persuasion celui qui ne respecte pas les règles du manger ..........................................................................189

􀂃 105 L'interdiction de manger deux dattes ou deux bouchées à la fois quand on mange en groupe, sauf si ses compagnons le lui permettent...................................................190

􀂃 106 Ce que doit dire et faire celui qui mange mais reste quand même sur sa faim .......191

􀂃 107 Le devoir de manger des bords du plateau et l'interdiction de manger de son milieu ................... 192

􀂃 108 Où il est déconseillé de manger adossé à quelque chose ou étendu sur le côté.......193

􀂃 109 Où il est recommandé de manger avec trois doigts (le pouce, l'index et le majeur), de se lécher les doigts avant de les essuyer, de lécher ce qui reste collé au plateau, de manger la bouchée qui tombe et d'en effacer la trace, après s'être léché les doigts, avec le bras, le pied ou autre chose .................194

􀂃 110 La recommandation d'augmenter le nombre des mains qui participent au manger....196

􀂃 111 Les règles de politesse du boire. Où il est bon de respirer trois fois en dehors du récipient et où il est interdit de respirer dans le récipient Où il est recommandé de faire passer le récipient en commençant par la droite .......................................................................197

􀂃 112 Où il est recommandé de ne pas boire à même la bouche de l'outre ou de tout autre récipient. Mais cette interdiction vise la recherche du mieux et ne signifie nullement une interdiction religieuse………………….198

􀂃 113 Où il est déconseillé de souffler sur la boisson ....................................................199

􀂃 114 Où il est permis de boire debout cependant qu'il est plus parfait et plus méritoire de boire assis. Le Hadith de Kabsha, cité plus haut, entre dans ce chapitre .........................200

􀂃 115 Où il est recommandé à celui qui sert à boire de boire le dernier ........................201

􀂃 116 La permission de boire dans tous les récipients purs autres que ceux d'or ou d'argent. La permission de boire de l'eau d'une rivière sans se servir de sa main ou d'un récipient. L'interdiction de tout récipient d'or ou d'argent aussi bien pour boire, manger, faire ses ablutions ou tout autre usage ................ 202

􀂃 117 La préférence qu'on a pour les vêtements blancs, tout en admettant les autres couleurs: rouge, vert, jaune et noir. La permission de se vêtir de coton, de lin, de poil, de laine ou tout autre textile à part la soie ........................................................................................203

􀂃 118 - La préférence qu'on doit donner à la tunique .............................................205

􀂃 119 Ce que doit être la longueur de la tunique et celle de ses manches. La longueur du manteau et du pan du turban qui tombe sur les épaules. L'interdiction de laisser traîner (en marchant) quelque chose de ses vêtements par fanfaronnade ou orgueil, ou du moins sa réprobation.................................... 206

􀂃 120 Où il est fortement recommandé d'éviter par modestie toute idée de s'élever au-dessus des autres par la manière de se vêtir. Dans les chapitres se rapportant au mérite de la faim et de la rudesse de la vie, on a déjà cité plusieurs Hadiths concernant ce sujet .....................208

􀂃 121 Où il est préférable de s'en tenir au juste milieu dans la façon de se vêtir et cela ne concerne pas seulement les vêtements qui rabaissent de la valeur de celui qui les porte sans nécessité et sans viser un but admis par la loi coranique .................................................209

􀂃 122 L'interdiction pour les hommes de se vêtir de soie ainsi que de se servir de tapis ou de coussins de soie. Les femmes cependant peuvent porter les vêtements de soie ..............210

􀂃 123 Où il est exceptionnellement permis à celui qui souffre de démangeaisons de porter de la soie ..... 211

􀂃 124 L'interdiction d'employer les peaux des fauves comme tapis ou selles.................212

􀂃 125 Ce que doit dire celui qui met un vêtement neuf, ou des chaussures neuves, ou autre chose pareille………………………………..213

􀂃 126 La préférence de commencer par la droite quand on met un vêtement. .............214

􀂃 127 Les règles de politesse à suivre dans le sommeil, dans la manière de s'étendre et de s'asseoir. Les règles à suivre dans les réunions et dans les rêves ....................................215

􀂃 128 La permission de s'étendre sur le dos et de mettre une jambe sur l'autre quand il n'y a pas de risque de se découvrir. La permission de s'asseoir en tailleur ou accroupi, les genoux collés au ventre .........216

􀂃 129 Les règles de politesse dans les réunions et vis-à-vis de celui qui est assis à ses côtés....................217

􀂃 130 Le rêve et ce qui s'y rapporte ...................................................218

􀂃 131 Le mérite du salut et l'ordre de saluer les gens.......................220

􀂃 132 La façon de saluer les autres. ......................................................221

􀂃 133 Les règles de politesse du salut ........................................................................222

􀂃 134 Où il est bon de saluer une deuxième fois ceux qu'on vient déjà de rencontrer, comme celui qui est entré et sorti puis est rentré aussitôt après, ou lorsqu'un arbre ou autre obstacle s'est interposé entre les deux ...................................................................................223

􀂃 135 Le devoir de saluer quand on rentre chez soi.............................................224

􀂃 136 Le salut adressé aux enfants .........................................................................225

􀂃 137 La permission de saluer son épouse ou une femme qu'on n'a pas le droit d'épouser (mère, fille, soeur, tante etc...) ou des femmes étrangères s'il n'y a pas risque de quelques tentations, de même qu'elles peuvent le saluer à la même condition ...........................226

􀂃 138 L'interdiction de saluer le premier un Mécréant et la manière de lui rendre son salut. Il est par contre recommandé de saluer un groupe assis où se trouvent des Musulmans et des Mécréants ...........227

􀂃 139 La recommandation de saluer quand on se lève d'un cercle ou lorsqu'on quitte celui ou ceux avec lesquels on était assis ........................................................................228

􀂃 140 Le devoir de demander la permission avant d'entrer et ses règles de politesse ....229

􀂃 141 Expliquer que la tradition du Prophète (Sunna) veut que, lorsqu'on dit à celui qui demande la permission d'entrer: «Qui es-tu?» qu'il dise: «Untel», en disant les nom et prénom sous lesquels il est connu. Tandis qu'il n'est pas bon qu'il se contente de dire: «C'est moi» ou autre réponse pareille……………230

􀂃 142 Où il est bon de dire à celui qui éternue: «Que Dieu soit miséricordieux avec toi!» Cependant il n'est pas bon de le lui dire quand il ne dit pas après avoir éternue: «la louange est à Dieu le Très-Haut». Les règles de politesse à suivre quand on éternue ou quand on bâille ............................................. 231

􀂃 143 Où il est bon de se serrer la main quand on se rencontre ainsi que de montrer un visage souriant. Où il est bon de baiser la main d'un saint homme, d'embrasser son propre enfant et de donner l'accolade à celui qui rentre d'un voyage. Il est par contre mal vu de s'incliner ............................................232

􀂃 144 Le devoir de rendre visite au malade, de suivre le cortège funèbre du mort, de prier sur lui, d'assister à son inhumation et de stationner quelques moments devant sa tombe après son enterrement ...... 234

􀂃 145 Les invocations qu'on doit faire en faveur du malade................................... 236

􀂃 146 Où il est bon de s'enquérir des nouvelles du malade auprès de sa famille ...........238

􀂃 147 Ce que doit dire celui qui a désespéré de la vie ................................................239

􀂃 148 Où il est bon de recommander à la famille du malade et à ses serviteurs de le traiter avec bonté, de supporter et d'accepter avec patience toutes les fatigues qu'il occasionne. Où il est bon aussi de recommander celui dont la mise à mort est proche soit en application d'une sanction pour avoir transgressé une limite de Dieu, soit en châtiment d'un crime commis par lui ou autre chose pareille………………………240

􀂃 149 Où il est permis au malade de dire: «Je souffre», ou «Je souffre beaucoup», ou de dire: «Je suis souffrant», ou: «Oh quel mal de tête!» ou autre chose pareille. Expliquer que cela ne mérite aucun blâme tant qu'il n'y a pas là un signe de révolte contre Dieu ou un signe d'affolement.................. 241

􀂃 150 Le devoir de faire dire au mourant la profession de foi: «Il n'est de dieu que Allah»........................ 242

 

(Ribaat : Le Traducteur à mis à la fin « Dieu » par erreur. En Vérité c’est Allah QUI DOIT ETRE TRANSCRIT! Ce qui fait «Il n'est de dieu que Allah» d’où le  changement opérer ci-dessus en vert !)

 

􀂃 151 Ce qu'on doit dire après avoir fermé les yeux du mort.......................................243

􀂃 152 Ce qu'on doit dire auprès du mort et ce que doit dire celui qui a perdu quelqu'un ....244

􀂃 153 Où il est permis de pleurer le mort mais sans se griffer le visage et sans se lamenter à voix haute …………….245

􀂃 154 Le devoir de ne pas parler des défauts physiques du mort....................................246

􀂃 155 Le devoir de prier sur le mort, d'accompagner son cortège funèbre et d'assister à son inhumation. Cependant qu'il n'est pas bien vu que les femmes suivent les cortèges funèbres ......................... 247

􀂃 156 Où il est bon d'augmenter le nombre des prieurs sur le mort et de les aligner en trois rangées ou plus………………248

􀂃 157 Ce que l'on récite dans la prière des morts .........................................................249

􀂃 158 Le devoir de hâter les funérailles .......................................................................251

􀂃 159 Le devoir de hâter le paiement des dettes du mort et de se presser de l'apprêter à l'enterrement sauf s'il est mort d'une façon soudaine et, dans ce cas, on doit le laisser pour bien s'assurer de sa mort………………252

􀂃 160 Le devoir de tirer une leçon des funérailles .......................................................253

􀂃 161 Le devoir de faire des invocations pour le mort après son inhumation et de s'asseoir près de sa tombe environ une heure pour prier pour lui, pour demander à Dieu de l'absoudre et pour lire le Coran…………..254

(Ribaat : Après des recherches, nous constatons que les Oulemas divergent sur le fait de lire le Coran sur le mort, quand à moi je m’en abstiens jusqu’au jour du Jugement Dernier, voici une Fatwa pour vous aidez à comprendre les raison du caractère illicite de lire le Coran sur les morts :

« Le Qur’an est pour les vivants et non pas pour les morts. »

Allah l’Exalté dit dans Son Livre :

« Un Livre que Nous t’avons fait descendre afin qu’ils méditent sur ses versets et que se rappellent les gens doués d’intelligence. » Sourate Sad’.

Les apôtres et les compagnons se sont empressés d’appliquer d’une juste façon, les préceptes du Qur’an et d’éviter ses interdits. Alors ils ont vécu heureux dans ce monde et ils seront heureux dans l’au-delà. Mais quand les Musulmans ont délaissé ces préceptes coraniques, et ont réduit le Qur’an à une lecture qui se fait sur les tombeaux, pour les morts, ils se sont dispersés et le malheur les a frappés. 

Allah Exalté soit-Il a dit dans Son Livre :

« Et le Messager a dit: « Seigneur! Mon peuple a fait de ce Coran une chose délaissée. » Sourate Al Fourquane. 

Le Qur’an a été descendu pour les vivants afin qu’ils l’appliquent, et non pas pour les morts dont l’action a été interrompue. Sa lecture pour les morts ne leur procure aucun bienfait. La seule lecture du Qur’an qui touche le mort est celle qui est faite par le fils, parce qu’il est de la descendance du mort. Le Messager d’Allah (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : "Quand l’homme meurt, son œuvre s’interrompt sauf dans trois cas: une charité continue, un savoir qui procure du bien ou un fils pieux qui implore la miséricorde d’Allah pour lui." Rapporté par Muslim. 

lbn Khatir dit à propos de l’explication du verset:

« L’homme n’obtient que le fruit de ses efforts. » Sourate l’Etoile.

« C’est à dire que l’homme n’assume pas le péché d’autrui, il ne récolte que le bienfait de ce qu’il a fait. »  

De ce verset, L’Imam Achafi’i - a conclu que le bienfait de la lecture du Qur’an ne parvient pas au mort, parce que cette lecture n’est pas l’œuvre du mort. C’est pour cela que le Prophète (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) ne l’a jamais encouragée ni conseillée. Il en est de même pour ses compagnons. Si cela avait été un bienfait, ils nous auraient devancés pour le faire. 

- L’idée que le Qur’an se lit à l’occasion de la mort, s’est répandue au point que sa lecture est devenue synonyme de la mort. Ainsi la lecture continue du Qur’an à la radio signifie la mort d’un président, sa lecture dans une maison signifie qu’il y a un mort. Une mère ayant entendu un des visiteurs lire le Qur’an au chevet de son fils a dit :

« Mon fils n’est pas mort pour que vous lui lisiez le Qur'an! »

Une autre femme a entendu à la radio la lecture du chapitre du « Prologue » (Al Fatihatul Kitab), a alors dit: « Je n’aime pas ce chapitre, car il me rappelle mon frère qui est mort et sur lequel on a lu ce chapitre. » (C’est parce que l’homme déteste la mort et tout ce qui l’entoure). 

- Le mort qui a délaissé sa prière en étant vivant, comment profiterait-il de la lecture du Qur’an sur lui en tant que mort? Au contraire, le Qur’an lui promet le châtiment et le supplice:

« Malheur a ceux qui prient tout en négligeant leurs prières. » (ou bien qui sont distraits pendant l’accomplissement de leurs prières) Sourate Al Ma’un.

(Cela quand il retarde seulement sa prière sans la délaisser !) 

- Quant au hadith: « Lisez sur vos morts « Ya-Sin » », lbn Kattane dit qu’il est faible et Darkatuni dit qu’il est faible du fait que son origine inconnue, n’est donc pas valable.

- Il n’a jamais été question de lecture du Qur’an sur les morts au temps du Prophète d’Allah (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) et des compagnons, ni du chapitre de « Ya-sin » ni celui du « Prologue ». Au contraire, le Prophète d’Allah (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) disait à ses compagnons lorsqu’il terminait l’enterrement du mort: « Demandez le pardon pour votre frère, il est maintenant en train d’être interrogé. » 

- L’un des prédicateurs a dit: « Malheur à toi Musulman! Tu as délaissé le Qur’an de ton vivant et tu ne l’as pas appliqué, et lorsque ton heure s’est approchée, ils ont lu sur toi le chapitre de « Ya-sin » pour que tu meures facilement! Le Qur’an est-il descendu pour que tu vives ou pour que tu meures? » 

- Le Prophète d’Allah (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) n’a jamais enseigné à ses compagnons de lire le « Prologue » à l’entrée des cimetières. Au Contraire, il leur a enseigné de dire: « Le salut sur vous, gens habitants les tombeaux, nous vous rejoindrons certainement si Allah le veut, qu’Allah nous et vous sauve du châtiment. » (Qu’Allah nous fasse et vous fasse miséricorde). Rapporté par Muslim. 

Ce chapitre nous montre qu’il faut appeler la grâce d’Allah pour les morts et non les invoquer eux-mêmes.  (Ribaat : Des Sectes égaraient propage l’Innovation d’Invoquer les morts pour la demande d’aide ou de protection, à l’image des Qoreich pré-Islamique envers leur divinités inventées de pierre et de bois ! Donc vous êtes averties de ne pas tomber dans le polythéisme, association, idolâtrie, Shirk, qui mènent en Enfer !)

- Allah loué soit-Il a fait descendre le Qur’an pour qu’il soit lu à ceux des vivants capables d’actions. 

Allah ‘Azza wa Jalla a dit :

« Afin qu’il mette en grade celui qui est vivant et que se justifie l’arrêt du destin sur les mécréants. » Sourate Ya-sin.

Quant aux morts, ils ne l’entendront point et ne pourront jamais le mettre en application. 

Qu’Allah fasse que nous œuvrions selon le Qur’an suivant la voie du Messager d’Allah (saluts et bénédictions d’Allah sur lui). »

http://alfatihoun.edaama.org/Fathul%20Moubin/FathulMoubin/Innovations/Morts.html

Fin du Rapport

 

Suite page suivant,

"Télécharger Riyad as-Salihin (Le jardin des vertueux), 515 Pages"

(2/2)


Partager cet article

Repost 0

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche