DEPUIS JANVIER 2010 Jésuites/Juifs noachides, Illuminati, Franc-maçons, Satanisme
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 17:05

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux

« Mohammed (saw) le plus grand »

Ahmed DEEDAT, Spécialiste des Religions

(2/2)

Mohammed (saw) : Salla Allahou 'Alayhi wa Salam: paix et bénédiction d’Allah sur lui

Mohammed-le-plus-grand.JPG

Ouvrage de Notre Frère Ahmed Deedat Que Allah lui fasse Miséricorde

Tout les Livres et Débats sur le territoire français de Ahmed Deedat traitant avec les Juifs et Chrétiens, et l’Islam on été Interdite par l’état du Taghout Français Maçonnique car les gouverneurs mécréants Athée et Luciférien de France sont effrayaient à l’idée qu’un jour le peuple français manipulé par la laïcité maçonnique puissent ce réveiller un jour des ténèbres à la lumière !

http://www.ahmed-deedat.co.za 

http://islam.verite.free.fr/ahmed%20deedat/

Mise en ligne de la Traduction du Coran par Mohammad Hamidoulah 2000/2001 qui respecte la transcription du nom d’Allah, le Dieu Unique, en plus d’être éloquent)

  AHMED DEEDAT

Suite et Fin Citation Ahmed Deedat

PARTIE 2 SUR 2

 

{CHAPITRE 3}

Aujourd'hui, la religion qui se propage le plus vite

 

L'ÉPÉE DE L'INTELLIGENCE

L'ennemi, le sceptique, le missionnaire et le flot passif de leurs disciples n'auront de cesse de répéter que "l'Islam s'est transmis à la pointe de l'épée !", mais ils ne se risquent pas à pondre à notre question - "Qui corrompu Carlyle ?" - En 1840, alors que Carlyle prenait la défense de Mohammed (Ç) et réfutait la version de l'épée, il n'y avait personne à ses côtés. Le monde musulman connaissait une situation difficile. Les pays de l'Islam étaient sous le joug des chrétiens, sauf quelques-uns comme la Perse, l'Afghanistan et la Turquie qui bénéficiaient d'une indépendance fictive. Pas de richesses à exhiber, ni de pétro-dollars pour corrompre ! C'était hier et même avant, mais que dire aujourd'hui à notre époque moderne ? On prétend, d'après le tableau ci après, que "l'Islam est la religion qui connaît l'extension la plus rapide du monde". Le total de l'augmentation de toutes les sectes et dénominations du christianisme stagnait à 138% alors que l'Islam connaissait une augmentation de 235 % durant ce même demi-siècle. En Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, il est confirmé que l'Islam est la croyance qui "croît" le plus rapidement. On dit qu'en Grande-Bretagne, il y a plus de musulmans que de méthodistes dans le pays. Vous avez le droit de poser la question : "Quelle épée ?" Thomas Carlyle répond "L'épée, évidemment !" (1). C'est l'épée de l'intelligence ! C'est l'accomplissement d'une autre prophétie

1. Voir la citation complète n° - 7, P. 37.

UN DEMI-SIECLE CRUCIAL POUR LA RELIGION

par Weith W. Stump

Nous soulignons les développements les plus significatifs Principales religions du monde 1934-1984
NOMBRE D'ADHERENTS en 1934 et en 1984

 


Bouddhisme

Christianisme

Catholicisme
roman

Protestantisme

Orthodoxe
oriental

1934

150.180.000

882.400.000

331.500.000

206.900.000

144.000.000

1984

245.000.000

7.000.000.000

565.000.000

324.000.000

92.000.000


+63%

+47%

+70%

+57%

+36%

 


Confucianisme

Hindouisme

Islam

Judaïsme

Shintoïsme
&
Taoïsme

1934

350.800.000

230.150.000

209.020.004

15.630.000

25.000.000

1984

305.000.000

500.000.000

700.000.000

15.000.000

63.000.000


-13%

+117%

+235%

-4%

+152%

the PLAIN TRUTH

*Source: Almanach du Mondial et le livre "Book of facts",1935.
**Source: Almarmch du Reader Digest et le Yearbook, 1983.

« C'est Lui qui a envoyé Son messager avec la guidée et la religion de vérité [l'Islam] pour la faire triompher sur toute autre religion. Allah suffit comme témoin. » 

 

Coran S48 v28

 

La destinée de l'Islam est donnée ici dans le détail et dans les ternes les plus clairs. L'Islam doit maîtriser, triompher et supplanter toute autre religion.
Que Lui (Dieu Tout-Puissant) la ( Religion) fasse régner sur toutes les religions ... En arabe, le mot est "dîn" (1) (dont le sens littéral est "mode de vie"). Il se place au-dessus de toutes les religions, qu'il s'agisse de l'hindouisme, du bouddhisme, du christianisme (2), du judaïsme, du communisme ou de toute autre "isme". C'est le destin du "dîn" d'Allah. Le même verset coranique est répété au chapitre 61, verset 9 et il se termine avec cette légère différence. « …pour la placer au-dessus de toute autre religion, en dépit de l'aversion des associateurs. » 

 1. En général, traduit par "religion".
2. A l'époque de Thomas Carlyle, ce terme était rattaché au christianisme.

LE TRIOMPHE DE L'ISLAM

L'Islam règnera. Dieu l'a promis et il tien ses promesses. Mais, comment ? Avec l'épée ? Même pas avec le fusil si nous le possédions ! Et même, l'utiliserions-nous alors? Le Coran nous interdit l'usage de la force comme moyen de conversion, bien que le verset prédise que l'Islam dominerait les autres religions. Ses enseignements ont commencé à connaître le succès, et son influence sur les autres idéologies religieuses et les doctrines des différentes écoles de pensées s'accroissent encore. Ce n'est pas au nom de l'Islam, mais plutôt à celui de la réforme et des amendements que les doctrines de l'Islam ont été rapidement rattachés aux différents ordres religieux. De nombreux faits, qui sont d'essence exclusivement islamique et qui étaient jadis inconnus, ou qui étaient auparavant opposés corps et âme aux autres fois, font à présent partie intégrante de leurs croyances,

"La Fraternité
L'abolition du système de caste et de l'intouchabilité
Le droit des femmes à l'héritage
L'ouverture des lieux de culte à tous
L'extension de l'interdiction des boissons alcoolisées
Le vrai concept de l'unité de Dieu".
(*)

 

(*) Ribaat : « L’Unicité d’Allah »

Un seul mot au sujet du dernier point ci-dessus, avant de poursuivre. Demandez à n'importe quel croyant polythéiste (1), panthéiste (2) ou adepte de la trinité : en combien de Dieu croyez-vous ? Il frémira d'horreur en répondant n'importe quoi plutôt qu'UN SEUL. Ceci est la conséquence du monothéisme rigoureux de l'Islam.

1. Polythéiste : qui croit en plusieurs dieux.

2. Panthéiste : celui qui croit que tout est Dieu.

"La foi de Mohammed (ç) n'est plus, à présent, soupçonnée d'être équivoque et le Coran est le testament plein de gloire de l'Unité Divine". Gibbon, "Decline and Fall of the Roman Empire"

 

(Ribaat : Cela fait plus de 1432 ans, que le Message de Mohammed bat come cœur (paix et bénédiction d’Allah sur lui), et vous n’avez toujours pas compris que c’est la Vérité ? Sans mettre des passages de l’Evangiles de Barnabé Apôtre de Jésus (paix sur lui) fidèle à l’unicité d’Allah, jetons un coup d’œil dans l’Evangile de Jean : Jésus (paix sur lui) dit :

 

"Cependant, je vous dis la vérité il est avantageux pour vous que je parte car si je ne pars pas, le Consolateur ne viendra pas vers vous; mais si je m'en vais, je vous l'enverrai. Jean 16:7 ")

 

 Il s’appelle LE PROPHETE MOHAMMED PAIX ET BENEDICTION D’ALLAH SUR LUI)

LA RÉPONSE DES NON-MUSULMANS

Presque tous les défenseurs de Mohammed (Ç) qui récusèrent les bruits qui couraient et par lesquels il aurait imposé sa religion à la pointe de l'épée, étaient des occidentaux. Voyons, à présent, ce que certains non-musulmans occidentaux disaient à ce propos

  1. a) "Plus j'étudie plus j'apprends que la force de 1’Islam ne se puise pas dans l'épée".

Mahatma Gandhi - le père de l'Inde moderne - dans "Young Indiâ

b) "Ils (les opposants à Mohammed (Ç)) voient le feu et non la lumière, la laideur et non la beauté. Ils déforment et présentent chaque belle qualité comme un défaut capital, donnant ainsi l'image de leur propre université... Ces opposants sont aveugles. Ils ne peuvent même pas voir que la "seule épée" que Mohammed (Ç) brandissait était celle de la Miséricorde, de la compassion, de l'amitié et du pardon, l'épée qui vainc les ennemis et purifie les cours. Son épée était plus acérée qu'une épée sculptée dans l'acier".

Pandit Gyanandra Dev. Sharma Shastri
à la conférence de Gorakhpur (Inde), 1928.

c) "II préféra partir que de combattre son propre peuple, mais lorsque l'oppression écrasa la tolérance, il s'arma de son épée pour se défendre. Ceux qui pensent que ta religion peut être imposée par ta force sont des fous qui ne connaissent rien de la religion, ni du monde. Ils sont fiers de cette conviction par ce qu'ils vivent loin, bien loin de la vérité.

Un journaliste sikh dans "Nawan Hindustan", Delhi, 17/11/1947.

Rudyard Kipling disait : "L'épée, c'est l'est et l'ouest, jamais les deux ne se rencontreront !" Il avait bon ! Pour défendre Mohammed (Ç), TOUS, vraiment tous ceux qui ne sont pas aveuglés par des idées préconçues s'uniront.

TROIS AUTRES CRITERES

Quatorze ans après que Thomas Carlyle ait donné sa conférence sur le Prophète-héros, un Français, Lamartine, rédigea l'histoire des Turcs. Soit dit en passant, les Turcs sont musulmans. Lamartine évoqua quelques aspects de l'Islam et de son Créateur. Tout comme notre Jules Masserman (voir p. 14) qui a imaginé trois critères objectifs pour cerner la grandeur du commandement; il y a cent ans, Lamartine avait donc évoqué trois autres critères objectifs pouvant mettre la grandeur. Nous devons prêter quelque attention aux idées des occidentaux. Lamartine écrit

  1. "Si la grandeur du dessein, la petitesse des moyens et l'immensité du résultat (1) sont les trois mesures du génie de l'homme, qui osera comparer humainement un grand homme de l'histoire moderne à Mahomet (2) ?" La martine termine ce long discours littéraire par ces mots) "Philosophe, orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d'idées, restaurateur de dogmes rationnels, d'un culte sans images, fondateur de vingt empires terrestres et d'un empire spirituel, voilà Mahomet! A toutes les échelles où l'on mesure la grandeur humaine, quel homme fut plus grand ?

Lamartine, "Histoire de la Turquie", Tome I, Livre premier,

XCV, Paris, 1854, pp. 277-280

  1. 1.      La citation complète du livre de Lamartine se trouve en Annexe B de ce livre.

2 (Ribaat : Mahomet, veut dire « le non loué » inventé par les ennemis de la Vérité, alors que Mohamed veut dire « le loué », peut être que Lamartine n’été pas au courant de ce blasphème, dut moins si on considère qu’il est écrit ainsi dans son Livre, à vérifier)

La réponse à la question "Existe-t-il quelqu'un de plus grand que lui ?" est contenue dans la question elle-même. Il dit, implicitement: "Il n'existe pas de plus grand homme que Mohammed (Ç). Mohammed (Ç) est le plus grand qui ait jamais vécu!"

« Et exalté pour toi ta renommée? »

Coran S94 v4

Avant que d'absoudre Lamartine pour avoir montré quelque favoritisme, partialité ou avoir même été accusé de corruption, nous observerons ses trois critères et verrons s'ils sont motivés dans le cas de Mohammed.

1. LA GRANDEUR

L'histoire dira que lorsque Mohammed (Ç) fut envoyé pour entreprendre sa mission, l'humanité vivait alors sa période la plus sombre. Le fort besoin de l'émergence de prophètes dans chaque point du monde, ou l'envoi d'un messager, de la superstition, de l'égoïsme, du polythéisme, du mal et de l'oppression se faisaient sentir. C'était alors le sentiment de toute l'humanité. Et Dieu Tout-Puissant dans sa Sagesse choisit son Prophète dans les ruisseaux de l'Arabie pour en faire son Messager Universel et le consigne de cette façon dans le Noble Livre (CORAN)

« Et Nous ne t'avons envoyé qu'en miséricorde pour l'univers. »

 Coran S21 v107

"Maintenant, il n'est plus question de race ou de nation, de "peuple élu" ou de "semence d'Abraham" ou de "semence de David"; ou d'Hindou Arya, de Juif ou de Gentil, d’Arabe ou d’Ajam (Perse), de Turc ou de Tadjik, d'Européen ou d'Asiatique, d'homme blanc ou de couleur, d’Aryen, de sémite, de Mongol, d’Africain ou d’Américain, d'Australien ou de Polynésien.. Les principes s'appliquent à tous les hommes et les êtres qui ont quelque responsabilité spirituelle".

'Abdullah Yûsaf `Alî (1)

 

1. Demandez dès maintenant votre exemplaire de la traduction (du Coran en Anglais) et du commentaire de Yûsuf `Alî, ainsi que des 6 000 annotations. Demandez aussi un exemplaire pour vos amis non-musulmans.

JÉSUS FAIT DE LA DISCRIMINATION

Le prédécesseur direct de Mohammed (Ç) dit à ses disciples : "Ne donnez-pas ce qui est saint aux chiens" (c'est-à dire aux non-Juifs).

"Ne jetez pas vos perles devant les pourceaux" (Matthieu 7:6) (c'est-à-dire les non-Juifs).

Les auteurs des évangiles sont d'accord sur le fait que le Christ vivait (tirait profit) des commandements qu'il prêchait. Au cours de sa vie, il n'a jamais prêché à un seul non juif. De fait, il repoussa une gentille femme qui recherchait sa bénédiction (la femme était grecque). Alors que le maître s'était réuni avec ses disciples, à Jérusalem, à l'occasion de la Pâque, certains Grecs qui avaient eu vent de sa réputation, demandèrent à le rencontrer pour obtenir quelques éclaircissements spirituels. Jésus leur infligea un affront (1), comme l'écrivit St Jean

"Il y avait quelques Grecs parmi les gens qui étaient montés pour adorer pendant la fête. Ils s'approchèrent de Philippe... et lui demandèrent : nous voulons voir Jésus. Philippe alla le dire à André, puis André et Philippe allèrent le dire à Jésus".

1. Signifie une attitude délibérément hostile.

(Ribaat : Notre Jésus est vraiment compatissant : ce que vous venez de lire sont selon les 4 Evangiles douteux, par contre jetons un coup d’œil sur l’Evangile de Barnabé Apôtre de Jésus : Chapitre 21 de l'évangile de Barnabé :
« Jésus guérit un possédé; les porcs sont jetés à la mer; puis il guérit la fille de la Cananéenne. Jésus monta à Capharnaüm. Comme il approchait de la ville, un possédé sortit des tombes. Aucune chaîne ne pouvait le retenir et il faisait beaucoup de mal aux hommes. Les démons criaient par sa bouche: «Saint de Dieu, pourquoi es-tu venu nous molester avant le temps?» Et ils le priaient de ne pas les chasser, Jésus leur demanda combien ils étaient. Ils répondirent : «Six mille six cent soixante six!» En entendant cela, les disciples furent saisis de frayeur et ils priaient Jésus de s'en aller.

Jésus dit alors : «Où est votre foi? C'est le démon qui doit s'en aller et non pas moi!» Les démons crièrent donc : «Nous sortirons! Mais permets-nous d'entrer dans ces porcs!» Il y avait là, passant près de la mer, à peu près dix mille porcs à des Cananéens. «Allez-vous-en, dit alors Jésus, et entrez dans les porcs!» Avec fracas, les démons entrèrent dans les porcs et les précipitèrent à la mer. Ceux qui gardaient les porcs s'enfuirent en ville et racontèrent tout ce qui était arrivé par Jésus. Les hommes sortirent donc de la ville et trouvèrentJésus et l'homme guéri. Les hommes furent remplis de crainte et prièrent Jésus de quitter leur territoire.
Jésus s'en alla donc de chez eux et monta du côté de Tyr et Sidon, Et voici qu'une femme de Canaan, sortie de son patrie à la recherche de Jésus avec deux de ces fils, lui cria en le voyant venir avec ses disciples : «Jésus, fils de David, aie pitié de ma petite fille qui est tourmentée par le diable.» Jésus ne lui répondit même pas un mot, parce qu'ils faisaient partie du peuple incirconcis. Les disciples furent pris de  pitié et dirent : «Maître, aie pitié d'eux! voie comme ils crient et comme ils pleurent!» Jésus répondit : «Je ne suis envoyé qu'au peuple d'Israël». Alors la femme vint devant lui avec ses fils, pleurant et disant : «Fils de David, aie pitié de moi!» Jésus répondit : «Il n'est pas bon d'enlever le pain des mains des fils et de le donner aux chiens!» Jésus dit cela à cause de leur impureté, car ils faisaient partie du peuple incirconcis. La femme répondit : «Seigneur, les chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres!» Alors Jésus admira les paroles de la femme et dit : «Femme grande est ta foi!» Et, les mains levées au ciel, il pria Dieu. Puis il dit : «Femme, ta fille est libérée. Va en paix!» la femme s'en alla et en rentrant chez elle, elle retrouva la petite fille qui bénissait Dieu. C'est pourquoi la femme dit :«Vraiment il n'y a pas d'autre Dieu que le Dieu d'Israël!» Et toute sa parenté s'agrégea à la loi de Dieu, selon la loi écrite au livre de Moïse. » Fin Extrait de L’Evangile de Barnabé. Jésus paix sur lui explique dans L Chapitre 22 et 23 de l’Evangile de Barnabé, l’origine et le danger de la non-observance de la circoncision que chaque musulman doit effectuer. L’Evangile de Barnabé ici même : http://islammedia.free.fr/livres/35_evangile_de_Barnabe.pdf

http://islammedia.free.fr/Pages/barnabe.html

http://www.aimer-jesus.com/evangile_barnabe_texte.php 

AUTO-GLORIFICATION

Les versets qui suivent ne font même pas état de "oui, oui" ou "non, non" de Matthieu 5:37. Ils continuent avec sa prière - "Jésus leur répondit (Philippe et André) : l'heure est venue ou l'homme doit être glorifiée".

LES CRITÈRE LES PLUS HAUTS

Mohammed (Ç) ne pouvait jamais jouir de telles libertés. Souvenez-vous de la façon avec laquelle le Tout-Puissant lui rappela que l'on attendait de lui ce qui était de plus noble. Rien que la pensée d'être troublé par l'intrusion d'un aveugle lui était désagréable (voir p. 28 "Il s'est renfrogné…"). Pour ce Messager Universel, Dieu composa les critères les plus confortables:

« Et tu es certes, d'une moralité imminente. »

Coran S68 v4

Et son diocèse, son théâtre de mission ? L'humanité toute entière

« Et Nous ne t'avons envoyé qu'en miséricorde pour l'univers. »

Coran S21 v107

Ce ne sont pas de simples banalités, de beaux sentiments sans actes. Mohammed (Ç) mettait en pratique ce qu'il prêchait Parmi ses premiers Sahaba(s) (Compagnons) et convertis, outre les Arabes, on peut compter Bilal l'Abbyssinien, Salman le Perse (Chrétien) et `Abdullah Bin Sal.lâm le Juif. Ceux qui doutent peuvent toujours dire que cela était forfait, mais que peuvent-ils dire quant au fait historique, qu'avant de mourir il avait déjà transmis cinq épîtres, une pour chacun des cinq pays voisins, les priant d'entrer dans la religion de l'Islam.

1. L'empereur de Perse
2. Le roi d'Egypte
3. Le négus d'Abyssinie
4. L'empereur Héraclès à Constantinople
5. Le roi du Yémen

Ainsi, il donna l'exemple pour l'accomplissement de sa mission, la grandeur de son but, le retour de toute l'humanité dans le bercail du Maître. Existe-t-il un autre exemple d'une telle universalité dans une autre religion ? Mohammed (Ç) n'avait pas entrepris de tenir ou casser des records, il réalisait seulement l'espoir que le Seigneur de la Création avait placé en lui.

2. PETITESSE DES MOYENS

Mohammed (Ç) n'est "pas né coiffé". Ses débuts ne recueillirent qu'un soutien infime. Son père était déjà mort à sa naissance. Sa mère mourut alors qu'il n'avait que six ans. Il était ainsi orphelin de père et mère dès son plus jeune âge. Son grand-père, `Abdul-Muttalib prit alors soin de lui, mais il mourut dans les trois années qui suivirent. Dès qu'il le put, il commença à garder les moutons et les chèvres de son oncle Abû Tâlib pour gagner sa vie.
Comparez ce pauvre enfant arabe, orphelin de père et mère avec quelques grandes personnalités religieuses qui l'ont précédé et vous vous émerveillerez de ce que la Destinée lui a réservé !


Abraham, le Père spirituel de Moïse, Jésus et Mohammed (Ç) (Que Dieu les bénisse tous) était le fils d'un homme d'affaires qui connaissait alors la réussite. Moïse fut élevé dans la maison du Pharaon. Jésus, bien que connu comme "un charpentier et fils de charpentier" était doué pour les études et tout ce qui était matériel. Pierre, Philippe, André, etc tous cessèrent le travail et le suivirent pour être à ses ordres, non parce qu'il avait une auréole (1) au-dessus de la tête, il n'y avait rien de tel, mais en raison de ses riches vêtements et de son allure royale. Il pouvait disposer de châteaux à Jérusalem, pour lui et ses disciples, même au summum de la saison des festivités, et se faire servir des soupers somptueux et vous pourriez l'entendre reprocher aux juifs matérialistes (*)

"Ils le trouvèrent de l'autre côté de la mer et lui dirent "Rabbî, quand es-tu venu ici ?" Jésus répondit : "En vérité, je vous le dis, vous me cherchez, non parce que vous avez vu des miracles (2), mais parce que vous avez mangé des pains et que vous avez été rassasiés"."

Jean 6:25-26

1.Halo ou auréole : cercle imaginaire lumineux qui surmonte la tête des saints et des saintes dans les peintures religieuses.

2.La véracité du Message du Messie et de sa mission.

(*) Ribaat :Dans L’Evangile de Barnabé, nous avons un Jésus qui aime la solitude, la vie dans le désert, la prière, le jeune, le rejet de la luxure, etc…Bref le Seul Evangile qui décrit Jésus Véritablement !!! Enfin Jésus déclare, la splendeur à venir pour la terre entière : le Messager d’Allah : MOHAMMED (paix et bénédiction d’Allah sur eux) 

 

RIEN A OFFRIR

Mohammed (Ç) n'avait ni pain, ni viande à offrir, aucune sucrerie dans le monde d'ici-bas ou dans l'autre ! Il pouvait seulement donner à son pauvre peuple de bergers, le sens du combat et des épreuves, et aussi l'étreinte de leurs vies ici bas, ainsi que la jouissance de Dieu dans l'Au-delà.
La vie du Prophète (Ç) était un livre ouvert devant eux. Il leur avait montré qui il était, la noblesse de son caractère, l'honnêteté de son dessein, son enthousiasme ardent et impétueux pour la Vérité, qu'il venait prêcher, tous ces traits révélaient le héros, et ils le suivirent.
L'idée que se faisait Mr Stanley Poole de notre héros est si belle et pourtant si vrai que je ne peux résister à l'envie de vous en faire part :

"C'était un enthousiaste dans le sens le plus noble du terme, quand l'enthousiasme devient le sel de la terre, la seule chose qui empêche l'homme de "pourrir de son vivant". L'enthousiasme est souvent utilisé à mauvais escient car il s'unit d’une cause qui ne le mérite pas souvent, ou alors il est semé dans un terrain infertile et ne donne pas de fruits. Il n'en fut pas ainsi pour Mohammed (Ç). Il était enthousiaste alors que l'enthousiasme était la seule chose nécessaire quand le monde s'embrasa. Son enthousiasme était noble pour une cause noble.
Il était l'un de ces heureux hommes qui ont atteint l'allégresse suprême en faisant d'une vérité l'essence de leur vie.
Il était le Messager d'un seul Dieu et, jamais jusqu'à la fin de sa vie, il n'oublia jamais qui il était, ni le Message qui était l'essence de son existence. Il porta la nouvelle à son peuple avec une grande dignité née de la conscience de son devoir élevé, et avec une aimable humilité, dont les racines s'enfoncent dans sa propre faiblesse».

On peut facilement admettre que Mohammed (Ç) jouissait de la plus petite des ressources humaines. En fait, la chance n'était pas avec lui. Mais que dire de ses biens vers la fin de son séjour terrestre ? Il était le suzerain de toute l'Arabie Que dire aussi des moyens illimités dont il disposait alors ? Nous donnons la parole à un missionnaire chrétien pour répondre

"Il était César et le pape tout à la fois. Il était le pape sans ses exigences, et César sans ses légions : sans armée, sans garde-du-corps, sans palais, sans revenu; si aucun homme mais le droit de dire qu'il régnait de par le droit divin, c'était bien Mohammed (Ç), car il détenait tous les pouvoirs sans ses instruments, ni son soutien".

R. Bosworth Smith, "Mohammad and Mohammadanism", Londres,1874, p. 92.

SES HANDICAPS

Sa "faiblesse" était sa force. Parce qu'il ne bénéficiait d'aucun moyen matériel qui puisse lui procurer un soutien, il se remit entièrement entre les mains de Dieu et Dieu le Miséricordieux ne l'abandonna pas. Son succès fut le plus éblouissant qui fut. Puissent les musulmans ne pas dire que ce fut seulement l'œuvre de Dieu ? Et Mohammed (Ç) son instrument ?

3. DES RÉSULTATS ÉCLATANTS

Pour reprendre les paroles de Thomas Carlyle "un homme contre tous les hommes" (1) jusqu'à cent vingt-quatre mille au seul Pèlerinage d'Adieu ! Combien furent oubliés, hommes, femmes et enfants, tous croyants.

En l'an 12 de Rabi I, la 11ème année de l'Hégire (2), vers le 8 juin 632 de l'ère chrétienne, au cours d'un recueillement, l'Esprit du Prophète prit son envol au-dessus de l'assemblée bénie par le Très-Haut. (Ibn Hisham)

Alors que `Omar b. al-Hattâb (Qu'Allah soit avec lui) apprenait la triste nouvelle de la mort du Prophète, il perdit ses esprits. Ce fut pour lui un tel choc qu'il laissa échapper: "Si la moindre personne ose dire que Mohammed (Ç) est mort, je lui tranche la tête". Hazrat Abû Bakr as-Siddîq (Que Allah soit satisfait de lui.) vérifia, plus tard, que le Maître avait bien quitté ce bas-monde; et revenant de l'appartement du Prophète (Ç) il annonça à l'assemblée que :

"Mohammed (Ç) avait bien rendu l'âme. Faîtes savoir à ceux qui ont adoré Mohammed (Ç)" dit-il; "qu'il est mort, mais à tous ceux qui ont adoré Allah, dîtes qu'Allah vit à jamais!"

1. Voir la citation complète de Thomas Carlyle, p. 37.
2. Hégire : sens littéraire du mot "migration".

Ceci ramena `Omar al-Fârûq (Que Allah soit satisfait de lui.) à la raison. Est-ce que cet homme, qui devait devenir le second grand calife de l'Islam, pouvait, à ce moment-là, imaginer que 1 400 ans plus tard il y aurait mille millions de disciples ? Pouvait-il prévoir que la religion du Prophète (Ç) serait la religion qui s'étendrait le plus vite dans le monde (1) ?

Le christianisme précédait l'Islam de 600 ans. Les chrétiens revendiquaient avoir le plus grand nombre de disciples par rapport à toutes les autres croyances. C'est vrai, mais regardons les faits en face.

"Il y a plus de soi-disant chrétiens dans le monde que de soi-disant musulmans, mais il y a plus de musulmans pratiquants dans le monde qu'il n y a de chrétiens pratiquants"'.

R.V.C. Brodley (l'Américain), "The Messenger : the life", U.S.A., 1969.

Je comprends, d'après ce qui précède, que M. Brodley tente de nous dire qu'il y a des personnes qui, lorsqu'elles remplissent des imprimés de recensement, indiqueront le terme "chrétien" sous la "rubrique religion". Cela ne signifie pas pour autant qu'elles croient dans le dogme chrétien. Elles pourraient tout aussi bien être athées ou "bush-baptistes" (2) par distinction d'avec les juifs, hindous, ou musulmans; ayant à l'origine un passé de chrétien c'est par un simple souci de commodité que ces personnes se qualifient de "chrétiens".

1. Voir le tableau p. 40.
2. Bush-baptistes : il existe 40 différentes sortes d'églises baptistes aux Etats-Unis. Mais les bush-baptistes sont des personnes qui ont des sentiments religieux très forts. Ils ne se rendent pas dans n’importe quelle église et ne se rapprochent pas de n'importe quelle secte ou autre appellation.

De ce point de vue et du point de vue de la personne qui pratique ces croyances, il y aurait plus de musulmans que de chrétiens dans le monde.

Dans le temps, l'Islam a débuté avec 600 années de retard sur le christianisme, mais il occupe à présent la seconde place et remonte vite - "la religion qui se propage le plus vite dans le monde aujourd'hui" (voir le tableau p. 40); "Un billion !" Le chiffre est stupéfiant, la sincérité et la pratique des croyants est étonnante !

Se basant sur ses trois critères objectifs : a) Grandeur du dessein, b) Petitesse des moyens, c) Résultats éclatants, La martine oserait-il avancer le nom d'un autre candidat plus grand que Mohammed (Ç) ? Il effraya ses lecteurs avec la liste des divers rôles dans lesquels Mohammed (Ç) excellait i.e. philosophe, orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant des idées, restaurateur des croyances rationnelles et culte sans images, fondateur de vingt empires terrestres et d'un empire spirituel. Mohammed (Ç), c'est tout cela à la fois. Par rapport à tous ces critères, je dis bien à TOUS CES CRITERES, qui font qu'un homme est le plus grand, nous pouvons poser la question : "Y a-t-il un homme plus grand que lui ?"

Non, Mohammed (Ç) était bien le plus grand qui ait jamais vécu ! Selon Lamartine, l'historien français. Et Dieu dit

« Et tu es certes, d'une moralité imminente. »

 (1) Coran 68:4

LA MISÉRICORDE

Ceux qui propagent le christianisme attacheront de l'importance à ce qu'il n'y ait rien dans l'histoire de l'humanité qui puisse être comparé à la miséricorde et au pardon de Jésus sur la croix ... (*)

"Jésus dit : Père, pardonne-leur car ils ne savant pas ce qu'ils font,".

Luc 23:34

(*) Ribaat :On ne le répétera jamais assez, c’est Juda qui fut crucifié par ruse d’Allah, afin de sauvé Jésus du complot, Juda voulait sa mort ainsi que les romains et pharisien etc. LIRE L’EVANGILE DE BARNABE ! 

Aussi surprenant que cela puisse paraître, parmi les quatre auteurs des évangiles, seul St Luc fut inspiré par le Saint Esprit (?), les trois autres - Matthieu, Marc et Jean - n'ont jamais entendu la Voie, ou bien l'ont trouvée trop insignifiante ou pas assez importante pour être transcrite. St Luc n'était pas même l'un des douze apôtres choisis par Jésus. D'après les correcteurs de la Version Standard et Corrigée de la Bible, ces mots ne figurent pas dans les anciens manuscrits, cela veut donc dire qu'il s'agit d'une interpolation.

Dans la "Nouvelle du roi James" (Copyright Thomas Nelson Publishers en 1984), il est dit que ces paroles ne sont pas "dans le texte original" du manuscrit grec de St Luc. En d'autres termes, elles ont été façonnées par quelques personnes pieuses. Bien que la citation ne soit pas authentique, nous l'acceptons quand même car elle fait preuve d'une grande piété de l'amour de ses ennemis et d'un pardon sans pareil, comme le prêche le Maître lui-même.

Par indulgence parce qu'il n'a pas de valeur, celui qui pardonne doit être dans la situation de pardonner. Si la victime d'une injustice était toujours dans les griffes de ses ennemis, dans une situation désespérée, et criait "je vous pardonne", cela n'aurait pas de sens, mais si la chance tournait et la mettait dans une position qui lui permette de se venger ou d'infliger un quelconque châtiment, et qu'elle disait cependant "je vous pardonne", alors là seulement, ces mots auraient un sens !

Ribaat : Même avec ces 4 Evangiles DOUTEUX, Notre Frère Ahmed Deedat arrive à trouver des preuves contre la doctrine chrétienne moderne de nos jours, sans compte les prophéties intacte sur Mohammed (paix et bénédiction d’Allah sur lui), L’Evangile de Barnabé sera vous en convaincre Définitivement InchaAllah !

LA CLEMENCE DE MOHAMMED (ç)

Quel contraste entre « le pardon donné sur la croix » et la conquête historique de la Mecque par Mohammed (Ç) à la tête de dix mille "saints" (1) (ses compagnons).

 1. L'accomplissement d'une autre prophétie dans Mohammed (Ç): ".. Il a resplendi de la montagne de Paran (en Arabie) et il est sorti du milieu des saintes Myriades..." Deutéronome 33:2.

"La ville qui l'avait traité si cruellement, l'avait poussé avec ses fidèles compagnons à se protéger des étrangers, qui avait ruiné sa vie et l'existence de ses dévoués disciples, était à ses pieds. Ses anciens persécuteurs acharnés et impitoyables, ayant déshonoré l'humanité de par leurs actes cruels infligés à des hommes et des femmes innocents et même aux mourants, étaient à présent totalement à sa merci. Mais, même à l'infant de son triomphe, il oubliait toutes les souffrances, les injures lancées et pardonnait à toute la population de la Mecque...".

Sayed `Amir `Alî dans "L'esprit de l'Islam"

Appelant à lui les habitants de la ville vaincue, il s'adressa à eux en ces termes : "Qu'attendez-vous de moi à présent ?" Ses proches, qui le connaissaient trop bien, certains depuis son enfance, répondirent: "Miséricorde, Ô généreux frère et neveu !" Des larmes perlèrent des yeux du Prophète (Ç) et il dit alors : "Je vous parlerai tout comme Joseph le fit à ses frères. Je ne vous ferai pas de reproches aujourd'hui. Allez, vous êtes libres !"

Et il s'accomplit alors, ce qui ne s'était jamais vu dans l'histoire, du monde. Groupe après groupe, ils vinrent et se convertirent à l'Islam. Dieu Tout-Puissant témoigne de la dignité et de l'aisance de la conduite de son Messager.

« En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment. » 

Coran S33 v21

Oh ! Comment Lamartine (1) inconsciemment, s'est-il fait l'écho de ses sentiments ?

 1. La citation complète se trouve en annexe B p. 68.

"Compte tenu de tous les critères avec lesquels on peut évaluer la grandeur humaine, nous pouvons dire qu'il n'est pas de plus grand homme que lui ?.

En réponse, nous pouvons aussi ajouter : "Non ! Il n'existe pas d'homme plus grand que Mohammed (Ç). Mohammed (Ç) était le plus grand homme qui ait jamais vécu !" Donc, notre héros reçut les hommages spontanés mais faits à contrecœur par des non-musulmans de différentes religions et de milieux intellectuels d'orientation différente. Mais tout ceci est incomplet sans le jugement du Maître : le prédécesseur de Mohammed (Ç) - Jésus-Christ. Nous n'appliquerons pas ce critère pour évaluer la grandeur.

L'ORIGINE DE LA QUESTION

Jean le Baptiste (1) connu dans le monde musulman sous le nom de Hazrat Yahya Alaihis-Salam (Que la paix soit sur lui) était un prophète de l'époque du Messie. Ils étaient également cousins. Voici ce que lui dit le Maître : "En vérité, je vous le dis, parmi ceux qui sont nés de femmes, il ne s'en est pas levé de plus grand que Jean Baptiste." Matthieu 11:11

1. Jean : ne pas confondre avec Jean le disciple de Jésus. C'est un nom très répandu chez les juifs et les Arabes, même de nos jours, comme Tarik Aziz, l'actuel ministre irakien des Affaires Etrangères (Ribaat : Un Membre du Taghout Irakien de l’époque). Le vrai nom Tarik Hanna Aziz, "Hanna" est le dininutif de Yubanna qui signifie Jean. Personne n'ignore parmi les musulmans non arabes que notre ami est un chrétien marxiste.

Chaque fils de l'homme est "né d'une femme". Par cette vérité, Jean-Baptiste est plus grand que Moïse, David, Salomon, Abraham ou Esaïe, sans exclusion aucune des prophètes israélites. Qu'est-ce qui donne à Jean cette ascendance sur chacun des autres prophètes ? Ce ne peut être un miracle, car la Bible les prend tous à son compte. Ce ne peut être ses enseignements, parce qu'il n'apporte ni de nouvelles lois, ni de nouvelles règlementations. Alors, qu'est-ce qu'il a fait de si grand ? Il était tout simplement le héraut, le précurseur, l'annonciateur de la bonne nouvelle de la venue du Messie. C'est ce qui fit de Jean-Baptiste le plus grand mais Jésus se réclame plus grand que le plus grand (i.e. Jean). Pourquoi ?

"Moi, j'ai un témoignage plus grand que celui de Jean; car les ouvres que le père m'a donné d'accomplir, ces ouvres-mêmes que je fais témoignent de moi que le père m'a envoyé" .

Jean 5:36

L'arbitre; c'est la commission en laquelle Dieu plaça sa confiance et qui qualifia Jésus de plus grand que Jean: L'application des mêmes critères que ceux dictés par le Maure, nous prouvent que -

  1. Jean le Baptiste était le plus grand de tous les prophètes israélites, car il annonçait le puissant Messie. De la même façon, Jésus serait plus grand que Jean car il annonçait "l`Esprit de la vérité, le Consolateur qui devait guider l'humanité vers la Vérité" (Évangile selon St Jean, chapitre 16) (1)
  2. Le diocèse, la mission de Jésus, ou la tâche que Dieu lui a confiée se limitaient "aux brebis perdues dans ta maison d'Israël" (Matthieu 15:24) alors que la mission de Mohammed était universelle. On lui avait dit :

« Et Nous ne t'avons envoyé qu'en miséricorde pour l'univers. »

Coran S21 v107

1. Pour de plus amples explications sur cette prophétie, demandez dès aujourd'hui à 1’IPCI notre exemplaire gratuit du livre "Mohammed, le successeur naturel du Christ".

Ribaat : Pour de plus d’information sur Jean le Baptiste référez vous à l’Evangile de Barnabé Apôtre de Jésus, ou il est fait mention !

S'acquittant de sa noble tâche, Mohammed remettait son Message à tous ceux, sans exception, qui écouteraient, sans distinction de race, classe ou foi, Il les accueillit tous dans la religion de Dieu sans distinction. Il ne pensait pas diviser les créatures de Dieu en "chiens et pourceaux" (Matthieu 7:6) ou en "brebis et boucs" (Matthieu 25:32). Il était le Messager de Dieu d'une seule Vérité qui « Et Nous ne t'avons envoyé qu'en miséricorde pour l'univers. » Et jamais; il n'oublia sa mission, même vers la fin de sa vie.  

A la fin de son séjour terrestre, alors qu'il pouvait regarder en arrière vers ces années trépidantes et dangereuses, à présent couronnées de succès, il sentit qu'il pouvait s'asseoir et jouir des fruits de son travail; et river à une vie exempte de toute agitation et empreinte de satisfaction et de détente.

Cela n'était pas pour lui ! Il n'y a pas de repos ou de détente. Il y avait encore bien des tâches à accomplir. Dieu Tout-Puissant lui rappelle :

« Et Nous ne t'avons envoyé qu'en tant qu'annonciateur et avertisseur pour toute l'humanité. Mais la plupart des gens ne savent pas. »

Coran S34 v28

Comment devait-il répondre à cette nouvelle provocation alors qu'il avait atteint un âge avancé ? Il n'avait pas à sa disposition de gadgets électroniques de méthodes de communication moderne, il n'y avait pas de télex, ni de fax qu'il aurait pu utiliser. Que pouvait-il faire ? Etre illettré, il fit venir les scribes et dicta cinq missives, une pour chacun des empereurs de Constantinople, le roi d'Egypte, le négus d'Abyssinie, le roi du Yémen et l'empereur de Perse. Il fit appel à cinq sahab (ses compagnons fidèles), ainsi que cinq coursiers arabes et les envoya dans cinq directions différentes afin d'inviter les nations du monde à rejoindre la religion universelle de Dieu.
J'ai eu le privilège de voir l'une de ces épîtres dans le Musée de Topkapi à Istambul (l'ancienne Constantinople). Cette lettre prend la poussière ! Matériellement, les Turcs ont préservé le parchemin. Mais le Message prend la poussière, comme je viens de le dire.
La lettre commence par ses mots :

"De la pan de Mohammed (Ç), le Messager de Dieu, à Héraclès l'empereur de Constantinople : acceptez l'Islam et tirez-en profits".

Suit l'exhortation du Livre de Dieu.

« Dis: ‹Ô gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous: que nous n'adorions qu'Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d'Allah›. Puis, s'ils tournent le dos, dites: ‹Soyez témoins que nous, nous sommes soumis›. »

 Coran S3 v64

Après avoir insérer dans la lettre cette citation coranique, le Prophète (Ç) conclut par les propres paroles de félicitation du Prophète, et scelle un sceau sur lequel est inscrit :

"Il n'y a pas d'autre objet de culte que Allah, et Mohammed (Ç) est son Messager".

La lettre souleva la curiosité en Turquie, et quelque intérêt quant à sa conservation, mais la conservation-même est impossible face aux touristes. Le même Message coranique est dans presque toutes les maisons musulmanes, lu et relu des milliers de fois sans que le lecteur soit incité à délivrer le Message aux destinataires !
Jetez encore une fois un regard au verset ci-dessus. Il est adressé à "Ahle-kitab" - Les Peuples du livre (1), les juifs et les chrétiens. Mais, durant plus de mille ans, nous avons tout à fait ignoré cette importante directive pour notre propre péril. Nous sommes assis sur ce Message comme un cobra sur un trésor, gardant les héritiers légitimes aux abois. Cette négligence absolue perpétuera des souffrances inouïes à l'Ummah pendant des générations et des générations.
Après plus de quatorze cent ans de lecture et de chant du Coran, avec différents rythmes, nous entendons toujours ce cri poignant

« …Mais la plupart des gens ne savent pas. » (2)

Coran S34 v28

l. Les peuples signifient les juifs et les chrétiens. Vous n'aurez du Livre" tirer le kalam d'Allah. Ne laissez rien d'aussi bon pour étudier à passer cette chance. Rappelez-vous des versets tels qu'ils sont
2. Pour lire le verset dans son entier, voir page 60.

Ceci est la phrase de conclusion du verset révélé il y a mille quatre cent ans. C'était la situation positive du monde religieux d'alors. La question que l'on doit poser aujourd'hui, est-elle si différente ? Pas du tout ! Il y a aujourd'hui plus de Mushrik(s) dans le monde qu'il n'y a de personnes qui croient dans Le Seul Vrai Dieu.
N'y a-t-il pas d'espoir que cela change ? Allah ordonnait à son Prophète (Ç). A présent, c'est à nous qu'il délivre ses ordres par le biais de ses sept versets de la sourate Muddath thir (chapitre 74). (CORAN)

1. Ô, toi (Muhammad)! Le revêtu d'un manteau!

2. Lève-toi et avertis.

3. Et de ton Seigneur, célèbre la grandeur.

4. Et tes vêtements, purifie-les.

5. Et de tout péché, écarte-toi..

6. Et ne donne pas dans le but de recevoir davantage..

7. Et pour ton Seigneur, endure.

Comme d'habitude, il y a ces versets magnifiques très mystiques (y compris celui qui suit), une triple ligne de pensées  

a)  Il est fait référence à une occasion ou une personne particulière.

b) Une leçon spirituelle d'ordre général est donnée, et

c) Une rêverie plus profonde est proposée.

En ce qui concerne a), le prophète avait alors passé l'étape de la contemplation personnelle. Vêtu de son manteau, il allait maintenant de l'avant, délivrant témérairement son Message, et il proclamait publiquement que Allah était le Seul Vrai Dieu. Son cœur était toujours purifié, mais tous ses gestes extérieurs devaient être offerts à Dieu, et le respect conventionnel pour les coutumes ancestrales et le culte devaient être mis de côté. La tâche de ce Messager était des plus généreuses qui puissent être, mais aucune récompense ou remerciement n'était attendu du peuple. Bien au contraire, on exigeait de lui beaucoup de patience, et sa satisfaction venait du bon plaisir de Dieu.

En ce qui concerne b), des étapes identiques apparaissent à un degré moindre dans la vie de chaque homme bon, pour lesquels 1a vie du Prophète doit être l'exemple universel.

En ce qui concerne c), les soufis(*) entendent, par manteau et vêtements chauds, les circonstances d'une existence prodigieuse, qui sont nécessaires à notre confort physique jusqu'à un certain point; mais, bientôt, nous grandissons plus vite qu'eux et notre nature profonde doit alors, courageusement, se révéler. Le fait d'espérer, seulement, serait incompatible avec notre nature élevée, qui sait porter tous les échecs et se réjouit dans la grâce de Dieu.

(*) Ribaat : Le Soufisme est une secte dévié de l’Islam, il faut la voir comme la peste, et ne pas s’attacher à eux !!

Traductions Différente :

2."Lève-toi et avertis !
3."Glorifie ton Seigneur !
4. "Purifie t'es vêtements !
5."Fuis l'abomination
(a)

"(a) "Rujz" ou "Rijz" signifie "abominations" (horreur) et est habituellement utilisé pour signifier idoladtrerie. Il est même possible qu'une idole appelée Rujz ait existé. Mais de nos jours, ce mot a une signification plus vaste qui inclut un état mental opposé au culte de la vérité, un état de doute ou d'indécision".

6."Ne donne pas
en espérant recevoir
davantage"
(b)

"(b) La formule légale et commerciale est que vous donnez pour recevoir un peu plus que vous n'avez donné, mais n'attendez rien du receveur. Vous servez Dieu et les créatures de Dieu".

7."Sois patient envers
ton Seigneur"
(c) (1)

"(c) Notre zèle pour la cause de Dieu elle-même exige que nous soyons patients, et que nous montrions de la constance dans nos efforts pour Sa cause. Car nous avons la Foi, et nous savons qu'Il est la Bonté, la Sagesse et la Puissance' `Abdullah Yusuf `Alî (2)

1. Rappelez-vous le kalam d'Allah et sa signification !
2. La traduction anglaise et les commentaires sont de `Abdullah Yûsuf `Alï. Demandez votre livre à l'IPCI et bénéficiez d'un prix intéressant. Commandez aussi un livre pour vos amis non-musulmans.

Pour les Arabes en général, et pour le Prophète (Ç) en particulier, "un manteau" signifiait la couverture protectrice utilisée pour s'abriter du soleil, du vent et du sable. Il en était enveloppé et remontait ses manches pour accomplir sa tâche. Bien que la majorité des musulmans dans le monde ne se couvrent pas quotidiennement d'un manteau, ils transportent néanmoins une multitude de manteaux, témoins de leurs complexes d'infériorité.

Que pouvons-nous faire pour faire briller plus encore la lumière de Dieu à travers l'obscurité qui nous entoure ?

"Nous devons d'abord la laisser briller en nous-mêmes. Avec cette lumière au sein de notre coeur, nous pouvons marcher d'un pas ferme et sur, nous pouvons humblement rendre visite aux nécessiteux et guider leur pas, nous ne les guiderons pas, c'est la lumière qui les guidera ! Mais, oh, quelle joie que d'être utile pour porter la torche et de dire à nos frères : "Moi aussi, j'étais dans l'obscurité, l'inconfort, et voyez, j'ai trouvé le confort et la joie dans la grâce divine!" De cette façon, nous contribuons à la fraternité, en marchant humblement côte à côte dans la voie du Seigneur, avec une aide et un confort mutuels, et le cœur plein de prières, fort du geste que le bon dessein de Dieu puisse accomplir en nous tous !"

`Abdullah Yûsuf `Ali

"Mais une grande partie de l'humanité ne sait pas encore"

Ainsi parlait Notre Saint Prophète Mohammed (Ç), pour lequel nous invoquons la bénédiction de Dieu pour maintenant et après.

AMEN

ANNEXE "A"

« Il atteignit le sommet de la distinction grâce à sa perfection Il dissipa l'obscurité (du monde) par sa grâce Ses qualités étaient excellentes Priez pour que la bénédiction soit sur Lui et les siens »

Sheikh Sa'di Sherâzi (RA)

ANNEXE B

« Mohammed (ç) le plus grand

Si la grandeur du dessein
la petitesse des moyens
et les tonnants résultats
sont les trois mesures du génie de l’homme qui osera comparer humainement un grand homme de l'Histoire moderne à Mahomet ? »
(MOHAMMED) 

« Les plus fameux n’ont remué que des armes des lois des empires ils n’ont fond que des puissances matérielles croulés souvent avec eux. Celui-là remué des armés des législations des empires des peuples des dynasties des millions d’hommes sur un tiers du globe habité mais il a remué de plus des autels des dieux des religions des croyances des âmes. »

« Il a fondé sur un livre dont chaque lettre est devenue loi une nationalité spirituelle qui englobe des peuples de toute langue et de toute race... »

« L'idée de l'unité de Dieu proclamée dans la lassitude des théogonies fabuleuses avait en elle-même une telle vertu, qu'en faisant explosion sur ses lèvres elle incendia tous les vieux temples des idoles et alluma de ses lueurs un tiers du monde... »

« Sa prière sans fin sa conversation mystique avec Dieu sa mort et son triomphe après le tombeau attestent plus qu’une imposture une conviction. Ce fut cette conviction qui lui donna la puissance de restaurer un dogme: Ce dogme était double l'unité de Dieu et l'immatérialité de Dieu l'un disant ce que Dieu est l’autre disant ce qu'il n’est pas... »

« Philosophe orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d'idées restaurateur de dogmes rationnels, d'un culte sans images fondateur de vingt empires terrestres et d'un empire spirituel, voilà Mahomet ! » (MOHAMMED)

« A toutes les échelles où l'on mesure la grandeur humaine, quel homme fut plus grand ? »

Lamartine, "Histoire de la Turquie", Tome I, Livre ler, XCV, Paris, 1854, pp. 277-280

ANNEX "C"

« Les chefs doivent remplir trois fonctions : pourvoir au bien être du commandement, instaurer une organisation sociale au sein de laquelle les personnes se sentent relativement en sécurité, et leur inculquer des croyances. Des personnes comme Pasteur et Salk sont des chefs dans le premier sens du terme. Des personnes comme Gandhi et Confucius, d'un côté, et Alexandre, César et Hitler, d'un autre côté, sont des chefs dans le second sens, et peut-être dans le troisième sens. Jésus et Bouddha appartiennent à la seule troisième catégorie. Peut-être que le plus grand chef de tous les temps était Mohammed (ç), qui réunissait ces trois fonctions. A un degré moindre, Moïse fit de même. »

Jules Masserman, psychanalyste américain Time, 15 juillet 1974

 

ANNEXE "D"

 

La fidélité est une qualité humaine
Qui différencie l'homme de la brute.
Mais cette fidélité suprême; innée dans chaque chien
Qui est la marque du meilleur ami de l'homme,
Se trouve rarement chez l'homme!

"Un poète africain"

Ribaat :Fin du Texte qu’Allah récompense Ahmed Deedat du Firdaws du Paradis, Amine ! 

 

LOUANGE A ALLAH QUI ENVOYA LE SCEAU DES PROPHETE

SON MESSAGER POUR L’UNIVER, SON PROPHETE POUR L’HUMANITE :

MOHAMMED PAIX ET BENEDICTION D’ALLAH SUR LUI

  

 

  Mohammed ECRIT en arabe

  

Repost 0

Presentation

  • : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ILLUMINATI / DEPUIS JANVIER 2010
  • : RIBAAT: Derrière la Démocratie se cache les lieutenants Sataniques/lucifériens Illuminati et Franc-maçons des hauts degrés. Cependant un chef CACHE donne les ordres : LES JÉSUITES/JUIFS NOACHIDES AU VATICAN A ROME ! Ces derniers veulent illusoirement conquérir le monde sous le vocal d’un Nouvel ordre mondial ; c'est-à-dire un monde sans foi ni loi en Allah notre Créateur !
  • Contact

Recherche